Forum sur la série Les Experts: Miami
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Fanfics stargate atlantis

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
deubline
L'exception de la règle
avatar

Nombre de messages : 670
Age : 38
Localisation : Where the streets have no name
Date d'inscription : 30/07/2005

MessageSujet: Re: Fanfics stargate atlantis   Mar 29 Nov - 13:35

clap C'est un plaisir à lire, vraiment. Félicitations, et ne perds pas ton inspiration pour notre plus grand bonheur!
flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
avatar

Nombre de messages : 2966
Age : 36
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Fanfics stargate atlantis   Mar 29 Nov - 14:24

Embarassed merci à tous!
je suis actuellement entrain d'écrire la troisième et je pense à la 4ème Rolling Eyes (mon cerveau fonctionne à fond la caisse ces temps-ci lol! )
et j'attend aussi les vôtres Wink .

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
avatar

Nombre de messages : 2966
Age : 36
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Fanfics stargate atlantis   Jeu 1 Déc - 13:15

valm et bat' j'attend toujours vos opinions Wink
la 3ème fanfic arrivera mardi je pense :DD

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Batless
Quiche Lorraine
avatar

Nombre de messages : 2198
Age : 44
Localisation : le nez contre ta vitre
Date d'inscription : 08/07/2005

MessageSujet: Re: Fanfics stargate atlantis   Jeu 1 Déc - 13:49

des que j'ai le temps..j'ai 15 fanfic de retard..déjà toutes celles de valm Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 38
Date d'inscription : 05/07/2005

MessageSujet: Re: Fanfics stargate atlantis   Jeu 1 Déc - 14:00

Voui, voui, magentillefan, ça vient!! Comme le dit le proverbe latin: "qui va solo va molo" Wink
PS: Hey Bat'! Kestufous? Je ferais bien une fanfic BD rien que pour toi, mais je sais pas dessiner... Ou alors en faisant des montages hein? ? (comme un roman photo, disons) Je déconne, ça doit être infaisable!! Laughing

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
Batless
Quiche Lorraine
avatar

Nombre de messages : 2198
Age : 44
Localisation : le nez contre ta vitre
Date d'inscription : 08/07/2005

MessageSujet: Re: Fanfics stargate atlantis   Jeu 1 Déc - 14:04

tu prends tous les membres du forum en photos dans dverses posture et tu crée un roman photos!!
"Le FORUM DE VALM, ou la vie des fourmi en hibernation"
je suis sûr que c'est vendable Cool

pour les fanfic, ben vu que je viens déjà souvent quand je suis au boulot (comme là par ex...) je peux pas me metttre à lire les fanfic.faut que je trouve un moment (à noel??????????????? Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 38
Date d'inscription : 05/07/2005

MessageSujet: Re: Fanfics stargate atlantis   Jeu 1 Déc - 14:17

santa Pas de problème, j'attends... I don't want that
Mmmm scratch , pour le roman photo, ça sera aussi Noël, mais de quelle année, ça, je ne saurais le dire... What a Face Mr. Green Mr. Green

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
avatar

Nombre de messages : 2966
Age : 36
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Fanfics stargate atlantis   Jeu 1 Déc - 15:01

désolée à vous deux Embarassed Boulet

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 38
Date d'inscription : 05/07/2005

MessageSujet: Re: Fanfics stargate atlantis   Ven 2 Déc - 16:15

Moi, désolée!! Car moi HS... encore colere
Bon, ça y est, j'ai lu ta fanfic! Passqu'après, on prend du retard, et on repousse à Noël... hum hum hum Rolling Eyes
J'ai vraiment apprécié! J'ai beaucoup ri, MacKay on voit que tu l'aimes bien, hein? En tout cas il est très bien travaillé thumright Je ne savais pas qu'il supportait pas les gosses! Sa relation avec la petite est touchante et drôle à la fois, bravo! clap
Tout ce que je peux te dire, c'est de continuer sur cette (excellente) voie, et dans quelques temps, j'aurais lu plus de tes fanfics sur la série que je n'aurais vu d'épisodes... lol!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
avatar

Nombre de messages : 2966
Age : 36
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Fanfics stargate atlantis   Mar 6 Déc - 10:31

tu pourras te rattrapper en mars(diffusion de la saison 2 en principe)...Mes fanfics t'auront peut-être donné des bases en plus Confused ....

oui oui,j'adore McKay Wink
la troisième va arriver bong !!!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sluna
La femme sans tête
avatar

Nombre de messages : 1572
Age : 36
Localisation : Derrière le petit caillou blanc, dans les bras de Colby Granger
Date d'inscription : 13/07/2005

MessageSujet: Re: Fanfics stargate atlantis   Mer 7 Déc - 19:02

bravo a toi Lagentillefan 10/10 love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stargate-the4400.forumactif.com/index.forum
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
avatar

Nombre de messages : 2966
Age : 36
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Fanfics stargate atlantis   Jeu 8 Déc - 10:08

merci Sluna Embarassed
je suis entrain de taper actuellement la troisième(seul hic c'est que je suis un peu lente.d'ailleurs Valm on peut mettre combien de caractère en un seul post?j'ai eu des soucis pour petit ange.... Confused )et la quatrième est en cours d'écriture. Mr. Green

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 38
Date d'inscription : 05/07/2005

MessageSujet: Re: Fanfics stargate atlantis   Jeu 8 Déc - 12:24

Je ne sais pas exactement Rolling Eyes Par exemple pour ta première fic, il m'a fallu faire 2 posts. Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
avatar

Nombre de messages : 2966
Age : 36
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Fanfics stargate atlantis   Mar 13 Déc - 16:26

merci!!!
ma fanfic va bientôt arriver patience Embarassed Confused
par contre je vous encourage à en faire vous aussi Wink !!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
avatar

Nombre de messages : 2966
Age : 36
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Fanfics stargate atlantis   Ven 16 Déc - 17:46

voilà ma troisième fanfic sur SGA. comme toujours j'attend votre opinion Wink

BAD DAY FOR MCKAY


Cette nuit, tout était calme sur Atlantis. Tous les résidents dormaient, excepté l’équipe de nuit chargée de veiller au bon fonctionnement de la cité.
Avec tous les évènements récents qui s’étaient produits_ invasion de Wraith, embuscade genii, virus, alliances complexes_ les nouveaux habitants d’Atlantis méritaient leur repos. Ainsi pensait le docteur Rodney McKay qui devait rester d’attaque à chaque grave crise. Pour lui, il méritait ce repos plus que les autres. Il dormait donc du sommeil du juste.
Soudain, l’alarme de la cité retentit, réveillant McKay en sursaut. Il avait l’impression que l’alarme était placé juste au-dessus de son lit. Il finit par décider de se lever mais il s’empêtra dans ses draps et tomba lourdement sur le sol. Au préalable, il s’était cogné la tête sur sa table de chevet. Il resta sur le sol un moment. Puis on entendit :

McKay : Aïe…

________________________________________

Le docteur Carson Beckett fut surpris de trouver Rodney dans son infirmerie pour une raison autre que la demande de stimulants_ qu’il se refusait maintenant à lui donner vu l’état dans lequel Rodney était pendant plusieurs jours. Il examina sa plaie.

Carson : Comment cela vous est-il arrivé ?
McKay : En tombant de mon lit…
Carson : En tombant de… Quoi ?
McKay(énervé) : Je me suis cogné la tête sur ma table de chevet !
Carson : Ho !(souriant) Et pourquoi êtes-vous tombé de votre lit ?
McKay(soupirant) : J’ai été réveillé en sursaut par l’alarme de la cité…Bon, j’ai droit à combien de points de sutures ?
Carson : Aucun…Mais l’alarme a déjà sonné de nuit…
McKay : Je suis un homme stressé ! Je dois trouver des solutions pour garder cette cité à flot, trouver des moyens pour se protéger des Wraith, décrypter les données des Anciens, je…
Carson : Ok, j’ai compris. Je peux vous donner un calmant…
McKay : Je réagis très mal à ce genre de truc…
Carson : Je vais vous en donner un léger. Il faut que vous vous détendiez…
McKay(soupirant) : Comme si c’était possible…
Carson : Rodney…
McKay(soupirant toujours) : Allez-y. Qu’est ce que j’y perd…
Carson : Du stress .
McKay : Ha ! Ha ! Ha! Très amusant.
Carson : C’est bon , vous pouvez y aller.
McKay : Merci.

McKay partit d’un bon pas pour aller travailler dans son laboratoire. Carson espérait que le calmant ferait son effet.

_____________________________________________

L’équipe du lieutenant-colonel John Sheppard était réunie pour le briefing de leur prochaine mission.

Elizabeth : Le MALP n’a révélé aucun soucis au niveau atmosphérique sur M5P-438. Vos objectifs sont de voir s’il y a un E2PZ disponible et si la population locale accepterait de devenir nos alliés.
John : C’est le topo habituel…
Elizabeth : Colonel…(entendant un léger ronflement)Mais d’où vient ce bruit ?
Teyla : Heu…Je crois que c’est le Dr McKay.

Et effectivement, McKay ronflait en pleine réunion. Il était vautré sur son fauteuil et dormait comme un bienheureux. Le sang d’Elizabeth ne fit qu’un tour.

Elizabeth : Dr Rodney McKay ! Debout!

McKay se réveilla en sursaut et tomba carrément de sa chaise.

McKay(endormi) : Hein ?…Quoi ? Qu’est ce qui se passe ?
Elizabeth : Vous dormez pendant le briefing ,maintenant ? Qu’est ce que c’est que cette nouveauté, Dr McKay ?

Quand elle appelait Rodney par son titre, c’est qu’elle était vraiment furieuse.

McKay(se relevant) : Carson m’a donné un calmant pour mon stress.(il bailla)Mais il semblerait que je fasse une mauvaise réaction…
John : Ça, on peut le dire…
Elizabeth : Retournez voir Carson pour qu’il arrange ça.
McKay : Pourquoi ?
Elizabeth : Vous avez une nouvelle planète à explorer .
McKay : Oups…J’avais oublié. J’y vais…

Elizabeth se cacha les yeux de la main en voyant Rodney partir en chancelant. Teyla empêcha même celui-ci de se prendre une porte. Il se dirigea enfin vers l’infirmerie, avec quelques difficultés au niveau de l’équilibre.

Elizabeth(à sa radio) : Carson ?
Carson(voix off) : Oui ?
Elizabeth : Plus jamais de calmants ou autres tranquillisants pour Rodney. Sauf en cas de maladie grave ou d’opération ,bien sûr.
Carson(voix off) : Ha ? Heu…Oui.
Elizabeth : Merci . ça sera beaucoup mieux pour tout le monde.
Carson(voix off) : Ha ? Bon…Bien.

Elizabeth espérait que Rodney ne reprendrait plus jamais de calmants. Pour lui…et pour les autres.

____________________________________________

Dans l’aire de débarquement, toute l’équipe du lieutenant-colonel Sheppard attendait McKay. La mission avait dû être retardé étant donné l’état semi-comateux du scientifique canadien. En effet, le Dr Beckett avait préféré attendre que les effets du calmant se dissipent au lieu d’essayer de les contrer.
McKay arriva enfin.

John : Vous êtes prêt ?
McKay : Ouais.
John(souriant malicieusement) : Vous êtes bien réveillé ?
McKay(lançant un regard furieux au militaire) : …Oui…(avec un ton sarcastique)J’adore votre humour, vous savez, colonel ?
John : Oui, je sais. Il est excellent.
McKay(haussant les épaules) : Grumph !
Elizabeth(sur la passerelle du centre de contrôle) : On peut y aller ?
John : Oui, oui. Envoyez.

On composa l’adresse de la planète et la porte s’ouvrit. Chacun passa, McKay fermant la marche. Et lorsqu’il arriva de l’autre côté…

John : Attention…

…il s’étala, face contre terre.

John : …à la marche…
McKay(toujours au sol) : Merci, mais trop tard…
Teyla : Ça va ?
McKay : Oui…si c’est encore possible…
John : C’est vraiment pas votre jour…
McKay(caustique) : Vous croyez ?
Ronon : Si on bougeait au lieu de parler.
John : Oui. Teyla, restez avec McKay. Ronon, avec moi .On va explorer les environs.

John et Ronon partirent. McKay s’étant écorché la pommette dans sa chute, Teyla dut lui mettre un sparadrap.

McKay : A ce rythme, je serai une momie d’ici ce soir…
Teyla : Une momie ?
McKay : Oui…Un humain couvert de bandelettes…et mort…
Teyla(avec un sourire rassurant) : Vous exagérez un peu, non ?
McKay : J’ai la poisse d’habitude, mais là ça dépasse tout.
Teyla : Allons…Vous pouvez vous lever ?
McKay : Oui…Commençons à voir s’il y a une source énergétique.

Teyla sourit. Le Dr McKay se plongeait à chaque fois dans son travail dès que quelque chose n’allait pas.
Depuis que le Dr Beckett lui avait inoculé le gène des Anciens, McKay pouvait se servir de leur technologie. Le détecteur des Anciens était bien pratique pour trouver ce que l’on cherchait.

McKay(partant dans une direction) :Il y a de l’énergie par ici.
Teyla(le retenant) : Il faut attendre le colonel.
McKay(se dégageant) : Voyons Teyla ! Ce n’est pas bien loin. Le signal émet du côté de cette forêt.
Teyla(le voyant partir) : McKay !
McKay : Restez à côté de la Porte. Je reviens tout de suite.
Teyla(chuchotant) : McKay !

Il partit d’un bon pas, se dirigeant vers la source du signal. Il se retrouva à l’orée de la forêt. Il pointait son détecteur dans toutes les directions afin de trouver le lieu exacte d’où provenait le signal. Il entra dans la forêt sans aller trop loin et continua ses recherches. Quand soudain…

Teyla(voix off) : McKay !
McKay : Oui ?
Teyla(voix off) : Il faut partir !
McKay(surpris) : Pourquoi ?
John(voix off) : Parce que je le dis ! Les Geniis sont ici !
McKay : Quoi !? J’arrive.
John(voix off) : Faites attention, ils sont justes derrière nous.
McKay : Ok.

McKay rangea son détecteur et dégaina son arme. Il sortit prudemment de la forêt, vit Sheppard et les autres fuir vers la porte et, après vérification des alentours, il se précipita vers son équipe. Mais une troupe de Geniis surgirent et tirèrent. Sheppard, attendant McKay, tira quelques rafales. Mais un Genii remarqua soudain Rodney, qui tentait de rejoindre le colonel, et lui tira dessus. Il réussit à le toucher à la cuisse. Le scientifique canadien cria de douleur et tomba. Il se releva avec difficulté et vit le Genii se rapprocher. Rodney décida donc de se replier dans la forêt.

John(hurlant) : McKay !
McKay: Allez-y!
John : Quoi ?
McKay(à sa radio) : Je vais me cacher dans cette forêt. Partez et revenez avec une équipe plus conséquente .
John(voix off) : Vous êtes dingue !
McKay : Non ! Lucide ! Je suis blessé à la jambe, je n’arriverai donc jamais à vous rejoindre à temps.
John(voix off) : Rodney !
McKay: Allez! Revenez avec des secours!

John vit McKay s’enfoncer dans la forêt. Le danger genii se rapprochant, John dut prendre une décision. Il traversa donc la porte, espérant que McKay arriverait à échapper aux Geniis à travers cette forêt.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
avatar

Nombre de messages : 2966
Age : 36
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Fanfics stargate atlantis   Ven 16 Déc - 17:47

Elizabeth : Vous avez fait quoi ?!
John(hésitant) :Heu… J’ai laissé McKay sur M5P-438…
Caldwell : Une planète pleine de Geniis…
John : Un petit peu ,oui …
Elizabeth : Vous l’avez laissé seul, presque sans arme, et sans doute poursuivi par des Geniis, en résumé…

Le Dr Weir avait du mal à contenir sa colère. Elle ne pouvait pas se permettre de perdre un de ses meilleurs- ou son meilleur- scientifiques, certes arrogant mais efficace.

John(dans ses petits souliers) : Heu…oui…
Caldwell(ironisant) : Merveilleuse idée…
John : Ce n’était pas la mienne mais c’était sensé…
Caldwell : Sensé ?! Laisser un rat de laboratoire face à une armée entraînée, c’est sensé ?
John : Il sait se servir d’une arme et a de plus en plus de notions militaires.
Elizabeth : Vous oubliez le jour où, en voulant tirer, il a largué son chargeur…
John : Je n’ai d’ailleurs toujours pas compris comment il s’était débrouillé…(voyant le regard de reproche d’Elizabeth) mais ça ira. La forêt où il s’est caché est grande et touffue. Et puis il a un détecteur de signes de vie.
Caldwell : Il va aller loin avec ça…
John(haussant le ton) : Ecoutez colonel : McKay était blessé. S’il avait insisté pour me rejoindre ou si j’avais tenté de l’aider, on se serait fait tirer dessus comme des lapins ! Il a eu un bon réflexe.
Elizabeth : Bon, cessons de tergiverser et préparons une équipe de sauvetage.
Caldwell :Je crains qu’il ne faille attendre.
John : Pourquoi ?
Caldwell : Le sergent Bates et son équipe ont croisé une petite colonie wraith. On leur a envoyé un maximum de renforts et d’armes pour décimer ces Wraith avant qu’ils ne signalent notre présence. De plus, il ne reste qu’un jumper et il est en réparation…
John : Génial…Et pour combien de temps ?
Caldwell : Un ou deux jours. Peut-être moins.
John(soupirant) : Espérons que McKay tienne jusque là…
Elizabeth(inquiète) : Oui…

__________________________________________

Rodney clopinait dans la forêt ,évitant de s’appuyer sur sa jambe blessée. Il chercha un endroit discret et caché et finit par trouver une minuscule clairière entourée d’arbres touffus et de buissons fournis. Il regarda son détecteur : pas âme qui vive. Il s’assit contre un arbre, prit un bandage dans la poche de sa veste et ausculta sa jambe avant de la panser. La balle n’était pas ressortie…Ça pourrait être gênant mais il banda sa cuisse pour éviter que la blessure ne saigne trop. Son sang pourrait mener les Geniis jusqu’à lui. McKay finit par se parler à lui-même en chuchotant.

McKay(râlant) : Bravo Rodney ! Formidable comme idée. « Partez colonel, je peux me débrouiller ». Je suis devenu dingue ! Moi, tout seul, contre une bande de Geniis armés jusqu’au dents. Et puis je déteste les Geniis, ils ne m’apportent que des ennuis. C’est vraiment pas mon jour.(avec un ton plus calme) Espérons que Sheppard revienne vite avec des renforts…Mais bon, bref, voyons ce que j’ai…

Rodney fit l’inventaire de ce qu’il avait sur lui. Ce n’était pas très positif : une ration, quelques barres énergétiques, un pistolet 9mm, un chargeur, une gourde et son détecteur. Les autres objets n’étaient pas vitaux.

McKay(soupirant) : Je vais pas aller loin avec ça.(avec un ton pensif)Tentons de mieux nous cacher.

Sa jambe le faisait souffrir. Il était douillet de nature mais cela l’inquiéta quand même. Il se mit dans un recoin sombre de la clairière tout en effaçant ses traces. Il mit quelques feuillages sur lui et prit son arme. Il surveillait les alentours mais sa blessure et la perte de sang qui en a résulté mirent sa résistance à l’épreuve et il finit par s’assoupir.

________________________________________

Le Genii qui avait vu McKay, Mirlos, se dirigea vers le chef du commando, Ladon (cf épisode en pleine tempête).

Mirlos : Un des Atlantes est resté ici.
Ladon : Parfait. Lequel est-ce ?
Mirlos : Je l’ignore…
Ladon : Est-ce un des deux que nous poursuivions ?
Mirlos : Non. La femme s’est échappé avec eux. Celui qui est resté n’avait pas l’air d’être un combattant.
Ladon : Ça doit être McKay…C’est parfait, pour nous c’est le plus utile…Où est-il ?
Mirlos : Il s’est caché dans la forêt de Mirliana, près de la Porte.
Ladon : Bien. Nous allons le traquer…Poster six hommes devant la Porte. Les autres viennent avec moi. Nous allons chasser…

Un sourire sadique s’attarda sur ses lèvres. Ladon n’avait pas du tout apprécié que McKay les entourloupe sur le sauvetage d’Atlantis. Mais il le haïssait encore plus pour la mort de son meilleur ami, Pranos, sur Dagan (cf épisode la communauté des quinze). Dès que ses hommes le retrouveront, il se fera un plaisir de le torturer pour lui extorquer les renseignements que veulent les Geniis…enfin en principe. Il souriait à cette perspective en se dirigeant vers la forêt.

___________________________________________

Un craquement sec réveilla Rodney. Il pointa son arme vers la source du bruit. Rien. Il regarda sa cuisse : malgré le bandage, la blessure saignait toujours et semblait presque suppurer . Il se sentait vraiment faible.

McKay(se parlant à lui-même) : Ma situation ne s’améliore pas…(en tentant de se lever)Ouch !La vache, ça fait mal !(avec un regard de panique) Est ce que c’est normal ? J’ai jamais reçu de balle…Aouh ! Bon, compris, je ne bouge plus.(regardant sa blessure)Et ça saigne toujours…Je n’ai pas suffisamment serré mon bandage ?

Il resserra son bandage et grimaça de douleur. Puis son ventre gargouilla.

McKay(soupirant) : Et en plus j’ai faim.(regardant sa ration puis ses barres énergétiques)Quelle heure est-il ?(il regarde sa montre)Bon, ça fait bien deux heures que je suis ici…Ils doivent avoir un problème sur Atlantis.(il soupira)Va falloir que je me rationne…

Rodney prit donc une moitié de barre énergétique et une gorgée d’eau. Il rajusta ensuite son camouflage de fortune. Sa blessure le faisait vraiment souffrir et il n’avait rien pour calmer la douleur.

McKay : Rodney, mon vieux, tu es mal barré. Tu es là tout seul, sur une planète lointaine, perdu dans une forêt, blessé et affamé…

Un grognement l’interrompit. Il tendit l’oreille. On aurait dit un tigre ou un autre grand félin qui grognait. Puis il vit deux yeux verts et brillants.

McKay(effrayé) : Et il y a un très gros chat…à qui tu vas peut-être servir de dîner…(murmurant)Au secours…

McKay pointa son arme en direction de la créature féline et celle-ci fit sortir 4 griffes acérées de sa main droite. Puis elle sauta droit sur McKay ,qui voulut tirer…mais il avait oublié d’enlever le cran de sûreté. Il se protégea donc avec ses bras mais la créature ne s’intéressait pas à lui : un serpent assez étrange s’apprêtait à planter ses crocs dans l’épaule de Rodney. La créature le décapita avec un seul coup de griffes. Le sang éclaboussa la veste de l’astrophysicien, au niveau de l’épaule, et le tissu commençait à fondre. Ce sang acide atteignit la chair et McKay étouffa un cri de douleur. La féline, car elle était indubitablement féminine, fut prompte à réagir : elle arracha les tissus de la veste et de la chemise touchés, prit un bout des bandages qui entouraient ses bras et nettoya rapidement le sang du serpent. Elle fit un nettoyage plus approfondi sur la nouvelle blessure de Rodney, qui ne put s’empêcher de gémir, pour éviter que le liquide ne s’enfonce plus loin dans sa chair.

La féline : Voilà, cela devrait aller.

McKay la fixa avec des yeux ronds : un animal qui parle ! Puis en l’observant plus attentivement, il se dit que le terme animal n’était pas vraiment approprié : c’était un être humanoïde. Elle se tenait sur ses deux jambes, contrairement à lui actuellement, ne possédait certes que 4 doigts à chaque main mais c’était une femme…ou femelle, McKay ne savait pas trop comment la définire. Son visage était semblable à celui d’un chat : la petite truffe, les yeux typiques, les moustaches mais elle avait une bouche assez humaine. Par contre, elle avait des oreilles typiques de chat et des cheveux longs et noirs coiffés comme une crinière. Tout son corps était couvert d’une fine fourrure très douce et elle était habillée de lambeaux de tissus, qui lui donnait un aspect d’amazone. Si elle n’était pas à moitié chat, McKay aurait pu penser qu’elle était plutôt séduisante. Mais le fait qu’elle se préoccupe de lui l’avait plutôt déstabilisé.
Elle s’approcha tout doucement de Rodney, comme si elle craignait de l’effrayer. Il l’avait été, bien sûr, mais là, il se sentait plutôt faible…et mal. Sa jambe le faisait toujours souffrir, voire même plus. La féline remarqua son expression et vit sa jambe.

La féline :As-tu mal ?
McKay(sarcastique) : Nooooon. Je fais ça pour vous faire rire…(la voyant vexée)Excusez-moi. C’est un mauvais réflexe…Ma jambe me fait de plus en plus mal…
La féline : Je vais voir cela. Et ensuite, je vais m’occuper de ton épaule…heu…(lui demandant son nom du regard et l’encourageant en faisant virevolter sa main)
McKay : Je m’appelle Rodney McKay.
La féline : Et moi, Maya. Comment t’es-tu blessé, Rodney ?

Elle prononçait son prénom presque comme un ronronnement.

McKay : Un Genii m’a tiré dessus.
Maya : Un Genii !(elle semble jurer dans sa langue) Bon, je dois te retirer cette balle.
McKay(paniqué) : Quoi ?!
Maya : Certaines balles geniis sont mal conçues. Elles peuvent empoisonner le sang ou faire développer une infection. Il semble que cela soit le cas de la balle logée dans ta cuisse.
McKay : Génial ! Décidément, c’est mon jour…
Maya(soulevant un sourcil) : Pardon ?
McKay : Non, rien.
Maya : Bon, allons-y.

Maya retira le bandage, déchira le pantalon de McKay au niveau de la blessure et enfin sortit ses griffes. Rodney eut alors un mouvement de panique.

McKay(protestant) : Ho ho hoooo ! Qu’est ce que vous fates?
Maya : Je m’apprête à retirer la balle…
McKay : Avec vos griffes ?! Et le désinfectant ? Ou un anesthésiant quelconque ?
Maya : Désolée pour toi, mais il faut retirer cette balle et vite !(prenant une petite branche et le lui tendant)Mord ça ! Cela va faire mal.
McKay(pestant) : C’est bien pour ça que je…
Maya(l’interrompant) : Mord ! Ou alors dis adieu à ta jambe voire à ta vie !
McKay(avec un air craintif) : Heu…Bien.

McKay s’installa plus « confortablement » puis mit la branche dans sa bouche. Maya espérait que Rodney n’allait pas tenter de la repousser mais elle savait que si elle lui attachait les mains, il risquait de mal interpréter ses intentions. Elle commença son opération : elle fit une petite incision avec sa griffe, ce qui fit souffrir McKay. Maya arrivait au moment le plus délicat de l’intervention : l’extraction de la balle. Elle enfonça doucement deux doigts dans l’incision afin d’attraper la balle. Pendant qu’elle effectuait cette action délicate, les hurlements de douleur de McKay, étouffés par la branche, faisaient frissonner d’horreur et de peine la féline. Elle ne pouvait pas faire autrement : il fallait enlever cette balle sinon Rodney mourrait. Elle finit par sentir le projectile. Elle s’en empara et retira ses doigts rapidement…avec la balle ! Puis elle observa Rodney : il s’était évanoui sous la douleur. Elle prit ensuite une arête de poisson et un fil, qu’elle avait récupéré sur une des coutures de la veste du Canadien, recousit la plaie puis la banda. Elle nettoya le sang avec l’eau de la gourde du Terrien, en mit sur un petit chiffon pour éponger son visage.
C’était un drôle d’homme. Le premier qu’elle voyait dans ce genre là. Les autres humains qu’elle connaissait étaient les Geniis, qui pillaient les ressources de sa planète et tuaient les siens pour leur fourrure et leurs griffes ou par simple plaisir de chasse. Alors pourquoi celui-ci était différent ? D’où venait-il ? Il ne semblait pas être un Genii alors qui était-il ? Elle demanderait les réponses à ses questions plus tard car avant tout, elle devait s’occuper de son patient. Il ne devait pas attraper froid : elle ferma sa veste, du moins ce qu’il en restait, son gilet puis elle s’installa tout contre lui afin de lui transmettre un peu de sa chaleur corporelle. Elle décida de se reposer tout en gardant ses sens en éveil. Quelqu’un pouvait venir…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
avatar

Nombre de messages : 2966
Age : 36
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Fanfics stargate atlantis   Ven 16 Déc - 17:49

Le Genii Cilias se trouvait dans la zone ouest de la forêt de Mirliana. Il avançait prudemment afin d’éviter d’alerter l’Atlante que voulait capturer Ladon. Il regardait les environs, l’arme à la main, à l’affût de la moindre trace qui témoignerait du chemin prit par le dénommé McKay. Il fouillait chaque recoin et buisson, observait attentivement le sol et notait les anomalies qui montraient une activité récente. Soudain, il entendit un ronronnement félin, genre chat qui dort. Cilias chercha la source de ce son discrètement, ne voulant pas risquer de se faire repérer par l’animal endormi. Il finit enfin par trouver : c’était un Mikatze qui dormait. Enfin une. Par contre, il fut surpris par son compagnon de repos : l’Atlante recherché, le Dr McKay !

Cilias(bas à sa radio) : Lieutenant Ladon.
Ladon(voix off) : Oui ?
Cilias (bas) : J’ai trouvé l’Atlante.
Ladon(voix off) : Parfait…Où est-il ?
Cilias(bas) : Dans la zone ouest de la forêt…Heu…Position 72-15.
Ladon(voix off) : Bien. Nous arrivons.
Cilias(bas) : Il y a une Mikatze avec lui.
Ladon(voix off) : Tuez-la. On n’est pas là pour chasser .
Cilias(bas) : Bien.

Lorsqu’il finit de transmettre, il entendit un craquement derrière lui. Il se tourna et vit la Mikatze lui sautait dessus. Il pointa son arme vers elle, visa le cœur et tira. La balle lui traversa la poitrine et elle tomba lourdement. Cilias vérifia si la bête était bien morte puis il se rapprocha de McKay. Le coup de feu l’avait réveillé et il pointa son pistolet vers le Genii. Mais le temps de réaction du scientifique fut trop lent et Cilias lui tira dans l’épaule pour le désarmer. McKay cria de douleur et lâcha son arme. Cilias le rejoignit et le maintint au sol en lui posant le pied avec force sur la poitrine.

Cilias(avec un ton menaçant) : Bonjour, Dr McKay…Ladon a hâte de vous revoir…

_____________________________________________

Ladon arriva enfin avec trois hommes. Quand il vit McKay et l’état dans lequel il se trouvait, il ne put s’empêcher de sourire de satisfaction. Mais McKay n’avait pas encore fini de souffrir.
Il vit le corps de la Mikatze, Maya, et crut la voir bouger.

Ladon : Cilias, êtes-vous sûr que cette bête est morte ?
Cilias : Oui, monsieur.
Ladon(retournant le corps) : Dommage que vous ayez visé le cœur…Nous aurions pu exploiter sa fourrure.
Cilias(avec un ton contrit) : Désolé, monsieur.
Ladon : Ce n’est pas grave . Vous avez capturé ce que je recherchais le plus…

Rodney était atterré : Maya était morte et lui était maintenant seul. Il se sentait responsable de la mort de la jeune femme car elle avait risqué sa vie pour le soigner et le protéger. Il allait peut-être la rejoindre dans la mort. Ladon ne semblait pas avoir bien avalé le fait de s’être fait piéger. Décidément, les Geniis étaient une réelle source d’ennuis pour lui. Qu’est ce que Ladon allait lui faire ? Peut-être avaient-ils encore besoin de ses connaissances ?
Ladon : Dr McKay…Comment ça va ?
McKay(ironisant) : Très bien pour quelqu’un qui a reçu deux balles en même pas une journée…
Ladon : Vous avez encore le cran de plaisanter ? Cela ne va pas durer…
McKay : Comme d’habitude. Dès qu’on vous répond de travers, vous devenez pire que des primitifs…
Ladon : Non seulement vous allez payer pour ses paroles mais aussi pour la mort de Pranos…

Ladon était assez étonné de la réaction courageuse, qui était plus proche de la folie pour lui, de McKay. Quant à Rodney, il connaissait trop bien les Geniis et les haïssait. Montrer qu’il avait peur les rendrait trop heureux.
Ladon sortit son poignard de son étui et s’approcha de McKay. Il découpa la manche droite de sa veste pour découvrir son bras.

Ladon : Il vous reste encore une petite cicatrice de notre dernière visite sur Atlantis.(il sourit)Voyons si vous vous rappelez de la douleur.

Ladon commença à enfoncer son couteau dans le bras de Rodney, qui hurla de souffrance. Puis Ladon s’attaqua à la blessure à l’épaule causée par Cilias et y enfonça vicieusement son poignard. Rodney souffrait le martyre et il ne pouvait rien faire pour se sortir de là : Ladon le torturait pour se venger, pas pour avoir un renseignement. Il ne voyait vraiment pas comment s’en sortir.

Ladon : Alors, McKay, toujours prêt à sortir un sarcasme ? Tout ce que vous a coûté cette fuite, c’est la mort de cette Mikatze et votre torture.
Maya : Désolée pour vous, Genii, mais je ne suis pas morte.

Les Geniis se retournèrent pour voir Maya, debout, toutes griffes dehors et qui avait l’air vraiment furieux. Ils dirigèrent leurs armes vers elle, mais elle fut plus rapide et agile : elle les massacra à coups de griffes, faisant voler des lambeaux de chair et gicler du sang. Il ne restait plus que Ladon, qui tenta d’appeler ses hommes par radio. Maya trancha la lanière de sa radio, qui tomba et qu’elle brisa.

Maya : Tu es maintenant seul, Genii… Tu es mort…
Ladon : Ça ,c’est ce que tu crois !

Il prit Rodney, le forçant à se lever, et lui mit son poignard sous la gorge.

Ladon : Avance et il meurt.

Maya hésita. Ladon n’y croyait pas : elle ne voulait pas la mort de McKay. Parfait, la situation tournait à son avantage.

McKay(murmurant) : C’est vraiment une journée de merde…(parlant plus haut)Désolé Ladon, mais cette fois-ci je ne serai pas la victime !

En effet, Rodney avait réussi à saisir son couteau. Il fut rapide et le planta dans la cuisse du Genii, qui le lâcha légèrement, permettant à McKay de s’en éloigner, en chancelant. Maya sourit en voyant cette opportunité et la saisit : elle fonça sur Ladon et le roua de coups. Elle finit par l’assomer et l’attacha avec une liane. Elle vit McKay s’écrouler et se précipita vers lui.

Maya : Rodney !
McKay : Désolé…Je suis fatigué…
Maya : Je vais te soigner…

Elle examina l’épaule de McKay pour s’assurer que la nouvelle balle l’avait traversé, puis elle regarda son bras. Elle nettoya les plaies avec de l’eau et fit des bandages improvisés avec la veste de Rodney et ses propres vêtements. Pendant ces soins improvisées, ils discutèrent, surtout pour que McKay reste éveillé.

Maya : Tu n’es pas Genii, n’est ce pas ?
McKay : Non. Je suis Terrien. Je vis dans la cité d’Atlantis.
Maya : Atlantis ? La cité des Lantiens ?
McKay : Oui…Comment avez-vous survécu ?
Maya : Ho…Il n’a eu qu’un cœur…
McKay : Un cœur ?
Maya : Oui. Mon espèce possède 9 cœurs. Bon maintenant, je n’en ai plus que 8 mais ça ira…
McKay : Vous avez 9 vies alors ?
Maya : Oui…et non. Si on nous tire en pleine tête ou qu’on nous blesse suffisamment pour qu’il y ait une grosse perte sanguine, on peut mourir, même avec 9 cœurs.
McKay : Je vois…J’ai cru comprendre que vous n’aimiez pas les Geniis…
Maya : Ils nous chassent, nous volent notre fourrure, nos griffes ,nos yeux. Nous ne sommes que de vulgaires animaux pour eux. Alors que toi, tu m’as considéré comme une personne à part entière.
McKay : Vous semblez aussi humaine que moi…malgré les différences au niveau de l’aspect physique…
Maya(souriant) : En effet. Tu es un humain étrange, Rodney. Tu es totalement imprévisble alors que mon espèce se targue de connaître parfaitement les humains. Pour nous, ils ont toujours été nos ennemis.
McKay : Pourquoi m’avoir sauvé alors ?
Maya : Je voulais savoir pourquoi les Geniis te pourchassaient.
McKay : Disons que nous n’avons jamais eu de très bon rapport…
Maya : Voilà. J’ai fini.
McKay : Merci .
Maya : Maintenant, il faut que tu retournes sur Atlantis.
McKay : Mais comment ? Les Geniis surveillent la Porte et je risque d’avoir des problèmes pour me déplacer.
Maya(montrant Ladon) : Pourquoi crois-tu que j’ai gardé celui-là en vie ?

Rodney sourit . Décidément, cette espèce était très maligne et astucieuse. Maya s’approcha de Ladon et le réveilla à coups de gifles. Ladon crut d’abord qu’il allait se faire tuer.

Maya : Bon, Genii, écoute moi bien. Tu vas dire à tes hommes de partir de cette planète.
Ladon : Et si je refuse ?
Maya(souriant machiavéliquement) : Je commencerai d’abord par m’assurer que tu ne laisseras aucune descendance(joignant le geste à la parole). Puis je continuerai membre par membre, tout en lenteur.

Voyant qu’elle ne bluffait pas ,Ladon fit les exigences de Maya et les Geniis restant se retirèrent. Elle réassoma Ladon et entreprit de porter Rodney.

McKay : Maya, vous n’allez pas y arriver…
Maya : Mais si. Il n’y a pas de problème.

Et en effet, il n’y eut pas de problème : elle mit McKay sur son dos et le transporta aisément jusqu’à la Porte, laissant Ladon seul dans la forêt.

Maya(posant McKay en douceur) : Compose l’adresse.

Elle le soutint pendant qu’il composait le code sur le DHD. Puis il envoya son code d’identification.

McKay : C’est bon, nous pouvons y aller.(un peu embarrassé)Je dois vraiment me remettre sur votre dos ?
Maya(riant) : Décidément, les mâles sont tous pareils ! Quelle fierté déplacée.

Mais pour ménager justement cette fierté, elle mit le bras gauche de Rodney sur ses épaules et traversa la Porte des Etoiles en souriant.

_____________________________________________

Sur Atlantis, la Porte s’ouvrit soudain.

Stevens : Activation extérieure de la Porte !
Elizabeth : Qui est-ce ?
Stevens : C’est…le Dr McKay !
Elizabeth : Désactivez le bouclier !

John la rejoignit et ils se précipitèrent dans l’aire de débarquement. Juste au cas où, des militaires armés se tenaient prêts pour une invasion possible. Il y eut un instant de panique quand ils virent la créature arriver par la Porte mais celle-ci aidait McKay à se déplacer. Elle le fit s’asseoir délicatement et resta à ses côtés.

Elizabeth : Une équipe médicale à la Porte !

John et Elizabeth se dirigèrent rapidement vers Rodney. Il était dans un sale état : il avait de multiples blessures assez profondes aux épaules, au bras droit et à la jambe gauche, quelques contusions et ses vêtements étaient en lambeaux : sa veste n’avait plus de manches, il en manquait une à sa chemise et son pantalon était déchiré au niveau de sa blessure. On pouvait aussi ajouter qu’il y avait du sang un peu partout sur lui et son étrange compagne.

John : McKay, ça va ?
McKay(sarcastique) : D’après vous ?

Si le Canadien donnait dans le sarcasme, c’est que tout allait bien. Enfin, d’un certain côté…

Elizabeth : Qu’est ce qui vous est arrivé ?
McKay : Les Geniis…
Maya : Ils l’ont torturé sans raison.

Elizabeth et John furent très surpris d’entendre la créature parler.

Elizabeth : Heu…Qui êtes-vous ?
Maya : Je m’appelle Maya. Je suis Mikatze.
McKay : Elle m’a sauvé des Geniis.
Elizabeth : Je vous remercie. J’espère que votre peuple n’en pâtira pas.
Maya : Mon peuple supporte déjà la cruauté des Geniis. Nous n’aimons pas beaucoup les humains.
John(montrant Rodney du doigt) : Pourquoi avoir sauvé celui-ci ?
McKay(vexé) : Hey ! Merci! Ça fait plaisir!
Maya(riant) : Parce qu’il était poursuivi par les Geniis. Et puis il était plutôt rigolo par rapport aux autres humains que nous connaissons.

McKay rougissait jusqu’aux oreilles à la dernière remarque de Maya quand Carson et son équipe arrivèrent enfin. Le médecin écossais examina immédiatement Rodney et il fut très étonné de la qualité des soins.

Carson : Qui vous a soigné ?
McKay : Maya.
Carson : Maya?(la remarquant soudain, il eut un mouvement de surprise)C’est vous qui avez fait ça ?
Maya : Oui.
Elizabeth : Pourquoi ?
Carson : Elle a réussi à éviter diverses infections et a parfaitement recousu les plaies ouvertes. C’est incroyable.
Maya : Pas tant que ça : je suis guérisseuse dans mon village. Tu as eu de la chance que ce soit moi qui suis passée par là, Rodney.
McKay(inquiet) : Pourquoi ?
Maya : Les soins aurait été plus barbares.
Carson : Et vous aussi, vous êtes blessé !
Maya(regardant sa poitrine) : Ce n’est pas grave…Donnez moi juste un de vos bandages. Je n’ai pas assez de vêtements sur moi pour en faire un nouveau.
John(soulevant un sourcil et voyant McKay virer carrément au rouge vif) : En effet…

Carson lui tendit un bandage mais insista pour la soigner. Elle se laissa faire. La blessure avait déjà commencé à cicatriser mais elle était encore un peu ouverte. Carson la recousit et mit un bandage.

Maya : Merci, Carson(elle lui lécha la joue, ce qui fit rougir l’Ecossais). Je dois partir maintenant. J’ai un Genii sur le feu qui va servir d’exemple. Nous n’avions jamais pu en capturer un donc on va pouvoir l’utiliser pour notre survie.
Elizabeth : Merci de nous avoir ramené le Dr McKay.
Maya : Je vous en prie . J’espère vous revoir bientôt. Nous pourrions parler et vous faire découvrir à mon peuple.
Elizabeth : Bien entendu.

Maya donna le code de sa planète puis elle se pencha vers Rodney…et lui donna un coup de langue sur le nez puis un petit baiser sur la bouche.

Maya : Au revoir, Rodney. Au plaisir de te revoir.

Elle traversa la porte, laissant un McKay complètement stupéfait.

John(souriant jusqu’aux oreilles) : Je crois que vous avez une touche avec cette alien.
McKay : Vous êtes mail placé pour dire ça, Capitaine Kirk !
Carson : Bon ,quand vous aurez fini, on pourra peut-être transporter Rodney à l’infirmerie.
Elizabeth : Tout à fait.
Carson : D’ailleurs, j’en profiterai pour faire vos rappels de vaccins…
McKay(implorant) : Noooooooon, pas les piqûres !

Les autres rirent. Décidément, ce n’était vraiment pas un bon jour pour McKay.

FIN

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
matmatah
Tête en l'air
avatar

Nombre de messages : 1536
Age : 38
Localisation : juste derrière toi
Date d'inscription : 13/07/2005

MessageSujet: Re: Fanfics stargate atlantis   Sam 17 Déc - 2:35

j'ai lut et j'ai bien aimé.
je retrouve tout à fait le rodney de la série
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 38
Date d'inscription : 05/07/2005

MessageSujet: Re: Fanfics stargate atlantis   Sam 17 Déc - 11:09

Je la copie sur mon disque dur, et la lirai hors connexion, comme d'hab' Wink Je suis sûre qu'elle est encore très bien!
Mais dis-moi, ça te prend combien de temps? Et comment tu t'y prends? Tu écris direct, tu fais un brouillon Question

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
avatar

Nombre de messages : 2966
Age : 36
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Fanfics stargate atlantis   Lun 19 Déc - 10:54

tout d'abord merci Matmatah Mr. Green
la 4ème va bientôt arriver(faut juste que je la tape).
pour répondre à tes questions Valm:le temps de l'écriture dépend de mon inspiration.... Wink
sinon voilà comment je procède pour écrire mes fanfics:
>je trouve l'idée générale
>je trouve les points principaux de l'histoire pour broder autour
>je fais mon brouillon(pour ma dernière ça fait 32 pages de brouillons donc tapée ça doit en faire 16 ou 17 je crois Rolling Eyes )
>je tape et parfois je rectifie des trucs ou je rajoute des éléments.
toi qui écrit des fanfics depuis longtemps,c'est une bonne méthode Confused ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 38
Date d'inscription : 05/07/2005

MessageSujet: Re: Fanfics stargate atlantis   Mar 20 Déc - 0:17

Hou oui, c'est une très bonne méthode... je le vois bien au résultat Wink
En ce qui me concerne, plus qu'une intrigue générale, j'imagine d'abord des situations (des scènes d'interrogatoire, un événement particulièrement intense, des dialogues...) puis j'enrobe le tout dans une histoire qui se tient. Ensuite je fais un plan, et je brouillonne des pages et des pages de calepin. Puis quand je tape sur l'ordi, je rajoute plein de détails et je corrige.
Nos méthodes sont finalement très semblables Cool thumright
J'ai lu la fanfic! J'ai vraiment apprécié 10/10 Je ne sais pas où tu vas chercher tout ça... De l'action, du suspense, une rencontre inattendue mais intéressante entre McKay et la féline: bref, c'est très bon clap
On en redemande!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
avatar

Nombre de messages : 2966
Age : 36
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Fanfics stargate atlantis   Lun 9 Jan - 13:11

bon,voici ma quatrième fanfic Mr. Green .Attention au mal de crâne(pas sûr quand même Confused )

DANS LA PEAU DE L’AUTRE



Le docteur Elizabeth Weir était ravie : elle participait enfin à une mission sur le terrain. Avec l’arrivée du colonel Caldwell, elle pouvait laisser momentanément à celui-ci les rênes de la cité .Mais il s’était tout de même assuré qu’aucun danger ne rôdait sur la planète : il ne voulait pas perdre le chef de l’expédition d’Atlantis.
Elizabeth avait été intégrée dans l’équipe du lieutenant-colonel John Sheppard et elle en était très heureuse : c’était la meilleure équipe d’Atlantis, mais qui s’attirait souvent les pires ennuis, il est vrai. La seule ombre au tableau, c’est qu’on la traitait comme une poupée de porcelaine : John lui avait collée Ronon Dex, le Runner charismatique mais plutôt silencieux, comme garde du corps. Cette surprotection l’agaçait : elle n’était pas en sucre quand même !
Elle vit le docteur Rodney McKay s’approchait d’eux. Elle fronça les sourcils, se doutant du pourquoi de sa présence.

Elizabeth : Rodney.
McKay : Elizabeth.
Elizabeth: Un problème?
McKay : Heu…non. Sheppard m’a demandé de vous rejoindre. Il veut que quelqu’un qui a le gène des Anciens, donc qui peut se servir de ce détecteur(lui montrant le sien), reste près de vous au cas où…
Elizabeth(avec un ton furieux) : Mais ce n’est pas vrai !
McKay : Je comprends le colonel, vous savez… Vous êtes le leader du projet Atlantis et donc l’élément le plus important.
Elizabeth : Mais vous êtes aussi un élément important ! Et Sheppard compris ! Pourtant vous n’avez aucune garde rapprochée.
McKay : Heu…c’est vrai mais…(s’interrompant soudain)Il y a une activité énergétique !
Elizabeth : Où ?
McKay(montrant la direction du doigt) : par-là. Je crois que Teyla et le colonel n’y sont pas loin.
Elizabeth : Allons-y !
McKay(hésitant) : Heu…
Elizabeth(fronçant les sourcils) : Rodney ! Vous m’accompagnez alors c’est bon, non ?
McKay(vérifiant son détecteur) : Heu…oui. Ronon, pouvez-vous surveiller la Porte.
Ronon : Oui.

McKay et Elizabeth partirent donc en direction du signal énergétique. Ils finirent par rejoindre Teyla et John, qui lança un regard noir à Rodney. Il vint lui parler bas.

John(chuchotant) : Qu’est ce que je vous avais dit ?
McKay(chuchotant) : Désolé, c’était ça ou elle y allait toute seule…Elle trouve cette protection exagérée. Elle n’a peut-être pas tout à fait tort.
John(menaçant) : McKay…
McKay : Je vous signalais juste que je n’aie jamais eu une telle escorte, c’est tout.
Elizabeth(se tournant vers eux) : C’est fini, ces messes basses ?(surpris, ils se redressèrent par réflexe, comme des enfants pris en faute)Où est la source d’énergie, Rodney ?
McKay : Heu…Par ici, suivez-moi.

La petite troupe suivit McKay jusqu’à un édifice en ruine. Ils y entrèrent et virent un petit objet cylindrique au milieu de la pièce. Chacun faisait le tour de la salle et ils formèrent un cercle autour du cylindre mystérieux qui se mit à briller.

McKay(le remarquant) : Attenti… !

Un grand flash l’interrompit et tous quatre se retrouvèrent à terre assommés.

______________________________________

Quelques minutes après, Teyla reprit connaissance et sembla stupéfaite. Elle réveilla ses compagnons qui eurent l’air aussi étonné qu’elle voire carrément perturbé. Mais chacun repris le dessus.

Elizabeth : Bon. Il faut ramener cet artefact. Et avec précaution…On en a besoin…
McKay : Je ferai appeler le docteur Zelenka .
Teyla : Retournons sur Atlantis…Ce bidule est bien sécurisé ?
Elizabeth : Oui, oui. J’ai bien vérifié.

Teyla fit signe à John de contacter Ronon pour lui annoncer la fin de leur mission et leur retour sur Atlantis.

John : Ronon, nous rentrons.
Ronon(voix off et avec un ton surpris) : Déjà ?
John : Oui. Il y a eu un léger problème.
Ronon(voix off) : Heu…Bien.

La troupe partit des ruines et se dirigea vers la Porte. Ils se comportaient vraiment bizarrement. Quand ils arrivèrent enfin, Ronon le remarqua immédiatement.

Ronon : Que s’est-il passé ?
Teyla : On vous expliquera plus tard.
Elizabeth(impatiente) : Bon. On peut y aller ?
Ronon(de plus en plus intrigué) : …Oui.

Il composa le code d’Atlantis tout en observant attentivement ses partenaires : le Dr Weir semblait être de mauvaise humeur, McKay était silencieux_ chose inhabituelle, Teyla avait l’air d’avoir un souci avec son top et Sheppard était d’un calme olympien_ fait aussi rare qu’un Rodney silencieux. « Qu’est ce qui a bien pu se passer là-bas ? » Voilà la question qui taraudait Ronon, qui ne s’interrogeait pas trop habituellement. Ils traversèrent enfin la Porte des Etoiles.

____________________________________

Toute l’équipe se retrouva à l’infirmerie pour l’habituel check-up d’après mission prodigué par le docteur Carson Beckett. Il arriva enfin et prit un des dossiers médicaux au hasard.

Carson : Bon, Rodney, c’est vous le premier aujourd’hui.
Elizabeth : Me voilà…
Carson(abasourdi) : Heu…Non. Dr Weir, j’ai appelé Rodney…
Elizabeth(très agacée) : Je suis Rodney !
McKay(levant la main) : Le Dr Weir, c’est moi …
Carson(comprenant de moins en moins) : S’il s’agit d’une plaisanterie…Colonel !
Teyla : Oui ?

Les yeux de Carson s’écarquillèrent. Qu’est ce qu’il se passait, bon sang ? Tous se rebellaient contre lui ou quoi ?

Carson(contrarié) : A quoi jouez-vous ?
McKay : Ecoutez-moi, Carson. Nous avons eu un petit problème sur M7K-468. Mais il faut que vous soyez discret…
Carson : Quel problème ?
McKay : Nous avons trouvé un objet dans un édifice en ruine. Il a…disons…Agi sur nous…
Carson : Quoi ?
Elizabeth : En fait, il a changé nos esprits de place. Elizabeth est dans mon corps, moi dans le sien, Teyla est dans celui de Sheppard et le colonel dans celui de Teyla. C’est clair comme ça ?

Carson n’en croyait pas ses oreilles. Mais il était vrai que le Dr Weir se comportait comme Rodney. Ronon riait discrètement de cette situation saugrenue. Heureusement qu’il n’était pas venu.

Attention: nom de l'esprit/nom du corps

Elizabeth/McKay : Seuls vous et Zelenka êtes au courant. Nous essaierons de prendre la place de chacun discrètement.
McKay/Elizabeth : Il va quand même falloir que j’aille aider Zelenka.
John/Teyla : Teyla…(grimaçant)Ça me fait vraiment bizarre de m’appeler comme ça…Heu, bref. Je vais vous briefer sur mon rôle ici.
Teyla/John : Bien.
Elizabeth/McKay : Par contre, je vous impose une règle et je pense que vous serez tous d’accord : respectez votre corps…heu… d’emprunt(regardant rapidement McKay/Elizabeth). Pas d’excès…
McKay/Elizabeth (bougon): Je sais très bien que je suis visé…
Elizabeth/McKay : Et surtout, éviter les bêtises.

Carson croyait être entré dans la 4ème dimension : non seulement ils avaient échangé leur corps mais en plus les voir se comporter comme d’habitude mais avec un corps différent lui parut vraiment bizarre.

Teyla/John : Nous n’avertissons pas le colonel Caldwell ?
John/Teyla et Elizabeth/McKay : Non ! Surtout pas !
John/Teyla : Il essaierait d’en profiter.
Teyla/John : Ha…
Elizabeth/McKay: Bon, vous pouvez y aller…

Ils partirent chacun de leur côté puis se rendirent compte qu’ils s’étaient trompés : ils devaient tenir le rôle de leur corps donc ils prirent la bonne direction.
Carson espérait que Zelenka découvrirait le fonctionnement de la machine avant que quiconque ne remarque leur nouveau problème…

_____________________________________

Elizabeth avait du mal à s’habituer au corps de l’astrophysicien canadien : en effet, non seulement elle se retrouvait dans le corps d’un homme mais en plus dans celui de Rodney, qui était sujet aux crises d’hypoglycémie et à diverses allergies_ comme le citron. Elle devait donc s’alimenter régulièrement tout en faisant attention. Elle se regarda dans un miroir et se dit qu’une petite séance de sport ne ferait pas de mal à Rodney, du moins à son corps. Elle demanderait son opinion à Carson. Maintenant, tout ce qu’elle voulait, c’était prendre une douche pour se nettoyer de la poussière et des toiles d’insectes récoltées dans l’édifice. Elle s’arrêta net : elle ne pouvait pas décemment se laver, ce n’était pas son corps ! Elle décida donc de régler ce problème.

Elizabeth/McKay(à sa radio) : Ro…Heu…Elizabeth, j’ai besoin de vous tout de suite !

Pas de réponse.

Elizabeth/McKay : Ici le Dr McKay. J’ai besoin de vous, Elizabeth !
McKay/Elizabeth(voix off): Désolé…J’arrive!

La situation était vraiment compliquée.
Du côté de McKay/Elizabeth, les choses ne se déroulaient pas comme il aurait voulu c’est à dire sans personne pour venir le déranger. Mais comme il devait remplacer Elizabeth bien malgré lui, il n’eut pas cette chance. Il avait reçu une dizaine de personnes qui lui donnaient les rapports de mission, ceux sur l’exploration de la cité ou des papiers administratifs. Une énorme pile de paperasses s’était entassée sur son bureau à tel point que Rodney se demandait comment Elizabeth gérait tout ça.
A l’appel du Dr Weir, il se précipita hors du bureau. Enfin une bonne raison pour partir d’ici ! Par contre, il était mal à l’aise dans le corps d’Elizabeth. Il avait souvent souhaité être dans la tête des femmes pour savoir ce qu’elles pensaient mais il n’aurait jamais cru qu’il serait exaucer. Il se demandait aussi comment elles pouvaient supporter ces sous-vêtements très serrés. Il n’arrêtait pas de se tortiller pour arriver à se sentir à l’aise. De plus, le regard intéressé de certains hommes de la cité ne lui plaisait pas du tout.
Elizabeth/Mckay vit son corps, dirigé par Rodney, arriver avec une démarche propre au Canadien… « Il faudra arranger ça », pensa-t’elle. McKay/Elizabeth la rejoignit enfin.

McKay/Elizabeth : Qu’y a t’il ? Zelenka a trouvé quelque chose?
Elizabeth/McKay : Non, pas encore. J’ai besoin d’une douche.
McKay/Elizabeth(étonné) : Heu…Qui vous en empêche ? Vous pouvez y aller…(voyant son visage avec un air dubitatif, il se rappela soudain leur étrange situation)Heu, en fait, non…
Elizabeth/McKay : J’ai besoin de me doucher. Je suis peut-être dans votre corps mais je veux être propre.
McKay/Elizabeth(vexé): Hey, mais je me lave tous les jours!…Enfin bref, là n’est pas la question. Comment faire… ?
Elizabeth/McKay : Je n’ai hélas qu’une idée…
McKay/Elizabeth : Je crois que vous avez la même que la mienne…Il va falloir que nous lavions notre corps d’origine nous même pendant que l’autre aura les yeux bandés ou fermés.
Elizabeth/McKay : C’est ça…
McKay/Elizabeth : Misère…Vos quartiers sont plus proches, on va commencer par votre corps, enfin moi, quoi…je crois.
Elizabeth/McKay : Allons-y.

Ils se dirigèrent donc discrètement vers les quartiers d’Elizabeth. Il ne fallait pas qu’on les voie…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
avatar

Nombre de messages : 2966
Age : 36
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Fanfics stargate atlantis   Lun 9 Jan - 13:13

John et Teyla ne s’inquiétaient pas de ce genre de préoccupations. Ils avaient déjà vécu en communauté, l’un dans l’armée et l’autre avec son peuple, donc la nudité du sexe opposé n’était pas un problème. Ils se connaissaient suffisamment pour savoir que ça serait rapide et qu’ils regarderaient et toucheraient le moins possible. Mais avant cela, ils se firent une petite séance d’entraînement. Bien sûr, Teyla avait le dessus mais aux yeux des autres, c’était le colonel qui avait l’avantage. John était ravi sur ce point : les Athosiens et les militaires présents admiraient son efficacité soudaine. Teyla étant petite, il avait du mal à avoir une bonne allonge avec ce corps donc le duel tourna vite court. Certes tout le monde croyait que le colonel avait réussi à vaincre Teyla mais une seule chose contrariait John/Teyla : Teyla/John était beaucoup plus à l’aise que lui dans son corps d’emprunt. En effet, contrairement à lui, elle ne semblait avoir aucune gêne à manipuler son corps. Elle profitait parfaitement de ses aptitudes physiques. Teyla/John finit par mettre John/Teyla à terre.

John/Teyla(murmurant) : Vous m’avez encore battu, même avec mon corps…
Teyla/John : Ce n’est pas une question de corps mais d’esprit.
John/Teyla : Je m’en rappellerai la prochaine fois.

Les observateurs félicitèrent Teyla/John d’avoir enfin réussi à vaincre l’Athosienne. Seul Ronon avait réussi cet exploit. Connaissant la situation actuelle, Ronon souriait jusqu’aux oreilles_ un sourire moqueur_ et John/Teyla appréciait modérément.

John/Teyla : Tey…Heu, colonel, si on allait voir comment se débrouille Zelenka.
Teyla/John : Pourquoi pas.

Teyla commençait à bien connaître Sheppard : il était pressé que tout revienne à la normale afin d’avoir une revanche. Ils se dirigèrent donc tous deux vers le laboratoire de Zelenka.

_________________________________________

La séance de douche et d’habillage du corps d’Elizabeth s’était bien passée. A la grande surprise d’Elizabeth, Rodney n’avait même pas essayé de jeter un petit coup d’œil. Sans doute craignait-il une dégradation de leur relation mais cela l’étonnait car le scientifique n’avait pas l’habitude de cacher sa véritable nature.
Après avoir douché son corps, McKay entreprit de l’habiller, chose qui s’était avérée fort peu évidente et qui l’était toujours. Elizabeth avait félicité les mamans qui habillaient leur progéniture remuante . Elizabeth/McKay pensait pouvoir finir de s’habiller elle-même une fois le caleçon mis, mais le Canadien refusait obstinément. Il était entrain de monter le pantalon quand quelqu’un frappa, n’attendit pas la réponse et entra. Kavanagh. Il se figea face à la scène qu’il avait sous les yeux : le Dr Elizabeth Weir entrain de remonter le pantalon du Dr McKay. Quant à McKay/Elizabeth et Elizabeth/McKay, ils s’étaient arrêtés net, stupéfaits. L’esprit tordu de Kavanagh ne fit qu’un tour.

Kavanagh(avec un sourire satisfait et un regard méprisant sur McKay/Elizabeth) : Désolé, McKay…Je ne savais pas que vous étiez occupé avec le Dr Weir…
McKay/Elizabeth(montant le pantalon trop vite) : Attendez, Kavanagh !
Elizabeth/McKay : Wouaille ! Faites attention!
McKay/Elizabeth(se tournant vers Elizabeth/McKay) : Quoi ?(voyant où Elizabeth/McKay allait poser les mains)Désolé, mais évitez d’y toucher s’il vous plaît…
Kavanagh(toujours avec un sourire satisfait sur le visage) : Quand vous aurez fini de vous occuper du cas du Dr McKay, Dr Weir, envoyez-le à Zelenka. Il veut lui parler des avancées de son projet…

Et avant que l’un ou l’autre ne puisse protester, Kavanagh tourna les talons et partit rapidement, laissant la porte des quartiers de McKay ouverte, pour que d’autres membres de l’expédition puisse voir cette situation compromettante.

McKay/Elizabeth : Je suis désolé, Elizabeth. J’ai bien peur que…
Elizabeth/McKay : Je sais…Kavanagh va lancer une rumeur pour détruire ma réputation et le respect qu’ont les hommes pour moi…
McKay/Elizabeth : Allons voir Zelenka. Espérons qu’il ait trouvé la solution.

Ils partirent et se dirigèrent du côté du laboratoire du Dr Zelenka. Kavanagh avait déjà commencé son œuvre…Certains membres de l’expédition regardaient Elizabeth et Rodney avec un regard moqueur ou salace. Le tempérament colérique de McKay remonta à la surface.

McKay/Elizabeth : Ma vue vous pose un problème ?
Parker(militaire1) : Heu, non, madame.
McKay/Elizabeth : Mad… ? Ha oui, c’est vrai…Alors cessez de me dévisager comme ça!
Parker : Oui, madame.

Deux autres militaires, récemment arrivés sur Atlantis et donc qui n’avaient pas encore un certain respect pour le Dr Weir, étaient entrain de chuchoter à ce moment là.

Klyde(militaire2-chuchotant) : Regarde-moi ça ! Elle fait la prude alors qu’en fait elle est plutôt chaude…
Mothly(militaire3-chuchotant) : Comment ça ?
Klyde (chuchotant) : Le Dr Kavanagh les a surpris en plein préliminaires…
Mothly(chuchotant avec un sourire salace) : Dommage que ça n’ait pas été moi…

C’en était trop pour McKay/Elizabeth. Il se dirigea droit sur Klyde et Mothly et leur asséna à chacun un violent coup de poing. Bien entendu, il se fit mal à la main et se la secoua de douleur. Quand il vit Kavanagh avec son sourire goguenard, croyant avoir vu Elizabeth craquer, McKay/Elizabeth était prêt à foncer dedans lorsqu’ Elizabeth/McKay le retint.

Elizabeth/McKay(chuchotant à son oreille) : Rodney, non ! N’oubliez pas qui vous êtes.

McKay/Elizabeth lança un regard furieux à Kavanagh et partit en direction du laboratoire de Zelenka. Kavanagh ne l’emporterait pas au Paradis.
____________________________________

En se dirigeant vers le laboratoire du scientifique tchèque, John et Teyla entendirent une drôle de rumeur : le Dr Weir et le Dr McKay aurait une liaison et se seraient fait surprendre en pleine action. Ils se demandèrent d’où provenait cette rumeur et comment avait-elle été créée.
Quand ils arrivèrent au laboratoire du Dr Zelenka, ils virent une Elizabeth furieuse _une fureur à la McKay_ et un McKay mécontent mais qui essayait de la calmer. Voir Elizabeth se comporter comme Rodney était assez perturbant. Qu’est ce qui avait bien pu se passer ?

Teyla/John : Un problème ?
Elizabeth/McKay : Heu…Si on veut…
McKay/Elizabeth(criant de colère) : Comment ça si on veut ?! Vous vous rendez compte de la réputation qu’il vous donne !
John/Teyla : Ça a un rapport avec les rumeurs qui circulent dans les couloirs ?
McKay/Elizabeth(s’étranglant presque) : Vous avez entendu ces infamies ?! Génial, ça se propage de plus en plus !
Elizabeth/McKay : Rodney…
John/Teyla: Qu’est ce qu’il s’est passé pour que cette rumeur soit lancée?
McKay/Elizabeth(grommelant) : Kavanagh…
John/Teyla: Quoi, Kavanagh?
Elizabeth/McKay: Disons qu’il nous a surpris dans une position…heu…ambiguë.
Teyla/John(levant un sourcil) : Ambiguë ?
McKay/Elizabeth : Je remontais le pantalon d’Elizabeth…heu non…le mien…enfin de mon corps…Ça devient compliqué tout ça !
John/Teyla : Que…Pourquoi ?
Elizabeth/McKay : Rodney ne voulait pas que je le vois en caleçon.
McKay/Elizabeth : C’était votre idée d’abord ! Vous ne vouliez pas que je prenne une douche avec votre corps.
Elizabeth/McKay : Mais vous étiez d’accord !
John/Teyla : Stop ! Ça ne sert à rien de s’énerver. Ça va se calmer…
McKay/Elizabeth : Avec Kavanagh ? Vous rêvez là, colonel…
Zelenka(intervenant en toussotant) : Mes analyses sur cette machine vous intéressent encore ?
Elizabeth/McKay : Excusez-moi, Radek.
McKay/Elizabeth : Vous avez trouvé un moyen de tout remettre en place ?
Zelenka : Non, pas encore. Mais d’après ce que j’ai traduit, je crois que cette machine avait une fonction militaire.
Elizabeth/McKay : Militaire ?
Zelenka: Oui. Mon hypothèse : utilisée pour l’espionnage. Je pense qu’ils devaient transférer l’esprit de leur espion dans le corps d’un homme haut placé du camp adverse. Ils devaient sans doute garder l’échangé prisonnier jusqu’à la fin de la mission.
John/Teyla(impressionné) : Pas mal.
McKay/Elizabeth(sarcastique): Oh oui! Ce que c’est chouette pour nous.
Elizabeth/McKay : Bref…Zelenka, continuez. Je vais vous laisser McKay pour que vous puissiez avancer et remédier à ce problème.
Zelenka : Bien. Vous venez, Ro…Désolé, Dr Weir, je ne peux pas vous appeler…enfin l’appeler…votre corps, je veux dire…Rodney…
McKay/Elizabeth(agacé): Appelez-moi docteur ou truc, ça m’est égal! Je veux régler ça et vite !! Il vaudrait mieux que vous restiez dans les parages, Elizabeth…pour donner le change.
Elizabeth/McKay : Non, je ne pense pas que cela soit utile.
Caldwell(voix off): Dr Weir.
Elizabeth/McKay: Oui?
Caldwell(voix off et interloqué) : Dr McKay, je ne vous ai pas appelé…J’ai demandé le Dr Weir.
Elizabeth/McKay : Heu…Désolée.
McKay/Elizabeth(soufflant): Oui, qu’y a t’il?
Caldwell(voix off): Je voudrais vous voir dans mon bureau.
McKay/Elizabeth : Tout de suite.(après la fin de la communication)Et en passant, je vais régler quelques comptes…
Teyla/John : Vous avez dit quelque chose ?
McKay/Elizabeth : Non, non.
Elizabeth/McKay : Faites attention à votre comportement.
McKay/Elizabeth(grommelant) : Je sais.

Il partit mais il avait un sourire machiavélique aux lèvres. John avait une vague idée de ce qui traversait l’esprit de Rodney mais il n’en dit rien aux autres, il souriait à la perspective de ce qui allait se produire.

Elizabeth/McKay : Bon. Je dois y aller.
John/Teyla : Où ?
Elizabeth/McKay(souriant de toutes ses dents) : A la salle de gym.
John/Teyla(avec un air amusé) : Excellente idée, ça lui fera du bien.
Teyla/John : Je vous accompagne.
John/Teyla(surpris): Je n’ai pas besoin de remise en forme!
Teyla/John(souriant) : Ça, c’est ce que vous croyez.

Les deux femmes_ enfin les deux hommes_ quittèrent le laboratoire pour la salle de sport.

John/Teyla : et moi, je fais quoi en attendant ?
Zelenka : Vous devriez aller voir Carson. Je ne le sais pas encore, mais rester trop longtemps dans un corps qui n’est pas le vôtre pourrait causer des problèmes.(voyant le regard alarmé de John/Teyla)Ce n’est qu’une hypothèse.
John/Teyla : Et bien, elle ne me plaît pas.

Il quitta précipitamment la pièce et partit en direction de l’infirmerie.

Zelenka(le regardant partir) : Je vais enfin pouvoir continuer à travailler…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
avatar

Nombre de messages : 2966
Age : 36
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Fanfics stargate atlantis   Lun 9 Jan - 13:17

McKay se demandait ce que voulait Caldwell à Elizabeth. Il n’appréciait pas trop le colonel car celui-ci était adepte de la solution purement militaire. John Sheppard était différent. Certes ils se chamaillaient comme deux gosses mais chacun respectait le travail de l’autre. Le colonel Caldwell avait tendance à dénigrer le travail scientifique, sauf si cela lui apportait une arme surpuissante. Cela entraînait souvent des désaccords entre lui et le Dr Weir.
McKay arriva enfin au bureau de Caldwell et frappa à sa porte.

Caldwell : Ha, Elizabeth ! Entrez!
McKay/Elizabeth(murmurant entre ses dents): Je ne m’y habituerai jamais.(reprenant un ton normal)Qu’y a t’il ?
Caldwell : On m’a colporté quelques rumeurs…
McKay/Elizabeth(tentant de rester calme) : Ha ?
Caldwell : Vous auriez frappé deux de mes marines…Est-ce exact ?
McKay/Elizabeth : Heu…oui.
Caldwell(fronçant les sourcils pour contenir son mécontentement) : Je peux savoir pourquoi ?
McKay/Elizabeth : Ils ne m’ont pas traité convenablement…
Caldwell : Ho, vraiment ? Ce n’est pas une bonne excuse…
McKay/Elizabeth : C’est la seule que je peux vous donner.
Caldwell : Y aurait-il un rapport avec la rumeur qui circule à votre sujet ?
McKay/Elizabeth(faisant l’innocent) : Quelle rumeur ?
Caldwell : Votre liaison avec le Dr McKay. Il semblerait qu’on vous ait surpris en pleine action…
McKay/Elizabeth(avec un ton glacial) : Cette rumeur est parfaitement infondée…Je reconnais les grandes qualités de Rodney(Hé!C'est McKay, faut pas l'oublier lol ) mais j’estime que ma vie privée ne concerne pas la cité.
Caldwell : Certes, mais si on vous surprend pendant vos ébats, ne vous étonnez pas du colportage.
McKay/Elizabeth(furieux mais gardant un ton froid et implacable) : Je n’ai aucune liaison avec quiconque. Ce n’est qu’une manœuvre du Dr Kavanagh pour me discréditer…
Caldwell(avec un ton réfléchi) : C’est possible…Mais cela ne vous autorise pas à frapper mes hommes !
McKay/Elizabeth(haussant le ton) : Et bien que vos hommes n’oublient pas que moi aussi, je dirige cette cité ! Ils me doivent un semblant de respect !
Caldwell : Je leur ferai passer le message. D’ici là, ne frappez plus personne…
McKay/Elizabeth : Oui…(chuchotant)On verra…
Caldwell : Vous pouvez disposer.
McKay/Elizabeth : Merci.

McKay respirait la fureur. Où était Kavanagh ? McKay/Elizabeth regarda partout et enfin il le vit. Il eut un sourire diabolique et se dirigea droit sur l’abominable scientifique.

Kavanagh(surpris) : Dr Weir ?
McKay/Elizabeth: Quel est votre problème avec Eli…heu…moi, Kavanagh?
Kavanagh(froidement) : Vous. Vous ne respectez ni moi ni mon travail. En fait, vous ne respectez rien. Vous êtes responsable de notre future perte !
McKay/Elizabeth : Je respecte votre travail ! Quand il est bien dirigé c’est à dire pour les autres et pas pour votre petit derrière décharné d’Américain !
Kavanagh(choqué) : Qu…Quoi ?
McKay/Elizabeth : Je ne peux pas respecter un homme qui ne pense qu’à sa petite personne. (souriant méchamment)Vous rappelez-vous ce que je vous ai dit il y a à peu près deux ans ?
Kavanagh : Heu…non…enfin…
McKay/Elizabeth : Que si votre prétention constituait encore un obstacle pour nous, je vous enverrai sur une planète déserte suffisamment grande pour vous et pour votre ego(voir épisode "38 minutes") . Et bien, ce jour est arrivé…Stevens !
Kavanagh(d’une voix blanche et paniquée) : Quoi ?
Stevens(en même temps) : Oui, madame ?
McKay/Elizabeth : Composez le code de M6S-768.
Stevens(hésitant) : Heu…bien.

McKay/Elizabeth attrapa Kavanagh , sous le choc, par le bras, prit un appareil d’identification et traîna le scientifique dans l’aire de débarquement. La Porte était ouverte mais avant d’y pousser Kavanagh, il prit tout de même un sac qui contenait quelques rations et de l’eau.

McKay/Elizabeth : En espérant que ça vous fera réfléchir !

Et il jeta Kavanagh à travers la Porte.
L’assistance était médusée. Le colonel Caldwell fut témoin de la scène et semblait particulièrement furieux.

McKay/Elizabeth(se tournant vers l’assistance) : Et si quelqu’un d’autre a un problème avec ma façon de diriger cette cité, il sait ce qui l’attend !
Caldwell : Dr Weir !

Heureusement, le docteur Carson Beckett et John/Teyla arrivèrent et décidèrent de mettre le colonel Caldwell au courant pour éviter que la nouvelle crise de fureur de McKay ait de graves conséquences sur la carrière d’Elizabeth.

_______________________________________

A la salle de gym, Teyla/John et Elizabeth/McKay faisaient une petite séance de tapis de course. Elizabeth fut rapidement essoufflée car le corps de Rodney n’avait vraiment pas l’habitude de faire du sport. Elles entendirent alors le Dr Simpson.

Simpson : Vous ne connaissez pas la dernière ? Weir a fini par mettre sa menace à exécution.
Marlo(scientifique1) : Laquelle ?
Simpson : Que si le Dr Kavanagh était encore une source d’ennuis, elle l’expédierait sur une planète déserte.
Marlo : Oui, et bien ?
Simpson : Elle l’a fait ! Elle a balancé Kavanagh dans la Porte avec quelques rations sur M6S-768.
Elizabeth/McKay : Elle a fait quoi ?!(avec un ton exaspéré)Ho, Rodney !

Elle courut vers la salle de contrôle, suivit de près par Teyla/John.

Simpson : Le Dr McKay parle de lui-même à la troisième personne maintenant ?

_________________________________________

Le colonel Caldwell était sous le choc : un échange de corps ?! Il avait peine à y croire mais cela expliquait mieux le tempérament soudain colérique d’Elizabeth. Par contre, il fut très mécontent d’avoir été mis à l’écart. Il vit soudain arriver le Dr McKay_ en tenue de sport ?_ et le lieutenant-colonel Sheppard qui s’avéraient être le Dr Weir et Teyla.

Elizabeth/McKay(ignorant Caldwell et furieuse) : Dr Rodney McKay ! Vous êtes devenu dingue !
McKay/Elizabeth(répliquant dans le même ton) : Il l’a bien cherché ! Ça fait trop longtemps qu’on aurait dû le mater !
Elizabeth/McKay(toujours furieuse) : On pourrait dire la même chose de vous !
McKay/Elizabeth(surpris): Quoi?
Elizabeth/McKay: Oui, votre arrogance a coûté la destruction d’un système solaire, vous avez déjà oublié ?
McKay/Elizabeth(gêné): Heu…Non.

Il n’aimait pas qu’on lui rappelle cet évènement. Il s’en était suffisamment voulu. De plus, il avait dû faire des pieds et des mains pour regagner la confiance de ses amis.

Elizabeth/McKay : Je ne vous ai pas envoyé sur une autre planète pour vous punir à ce que je sache ?
McKay/Elizabeth : Non.
John/Teyla: Excusez-moi d’intervenir, mais je pense que McKay a eu raison. Ça va peut-être le calmer…
Teyla/John : Ou alors cela va aggraver les choses…
John/Teyla(chuchotant): Vous ne m’aidez pas beaucoup là…
Teyla/John(comprenant la manœuvre) : Désolée.

Soudain McKay/Elizabeth se rendit compte de quelque chose.

McKay/Elizabeth : Dites-moi, Elizabeth(il grimaça à s’appeler comme ça) , qu’est ce que vous faites en tenue de sport ?

Il pensa soudain qu’elle avait dû aussi voir son caleçon et se mit donc à rougir.

Elizabeth/McKay(se moquant de lui) : Du sport…(voyant le visage rouge et paniqué de Rodney…enfin son visage à elle)Je n’ai pas regardé, Rodney.
McKay/Elizabeth(soulagé): Ha…(puis reprenant du poil de la bête)Du sport ! N’est ce pas vous qui avez dit de respecter le corps d’emprunt ?
Elizabeth/McKay : Si. Bien que vous ayez déjà bien fondu, il reste encore du poids à perdre et des muscles à tonifier. Ça ne vous fera pas de mal.(voyant son air dubitatif)Croyez-moi, vous me remercierez plus tard.
McKay/Elizabeth(peu convaincu) : Mouais…
Caldwell(toussotant) : Si je vous dérange, dites-le moi…

Se rendant compte de sa présence, Elizabeth/McKay porta la main à sa bouche : elle avait été repérée.

Elizabeth/McKay : Excusez-moi…
Caldwell : Maintenant que je connais la situation, je ne vous relèverai pas de vos fonctions, Dr Weir. Mais restez tous discrets et évitez les situations…(jetant un coup d’œil rapide à McKay/Elizabeth)compromettantes. Par contre je vais envoyer quelqu’un chercher Kavanagh.
McKay/Elizabeth(murmurant): Mauvaise idée…
John/Teyla : Désolé de vous contrarier, mon colonel, mais McKay a raison. On devrait laisser Kavanagh là-bas. Il pourrait nous attirer d’autres ennuis.
Caldwell : Ce n’est pas à vous de décider…Il revient mais il sera consigné.
John/Teyla : C’est mieux que rien…
Caldwell : Retournez dans vos quartiers…heu enfin…dans les quartiers de vos corps. Il est tard.
McKay/Elizabeth : Mais…
Caldwell: Laissez Zelenka et son équipe travailler. Vous les aiderez demain.

McKay/Elizabeth s’apprêtait à protester mais il s’arrêta. C’est vrai que les évènements de la journée l’avaient épuisé et manifestement le corps d’Elizabeth avait besoin d’un minimum de repos, contrairement au sien qui avait l’habitude de dormir très peu.
Ils partirent tous en direction de leur chambre, excepté McKay/Elizabeth qui avait un petit creux. Après son passage au mess, il se dirigea vers ses appartements. Lorsqu’il arriva au seuil de sa porte, il ouvrit et entra. Soudain, il vit que quelqu’un dormait dans son lit : c’était…lui ? Il se rappela soudain qui il était, soupira et sortit. Il s’était trompé de chambre… Il se sentit observé. O misère, c’était Klyde. Celui-ci tourna les talons et partit rapidement, ne laissant pas le temps à McKay/Elizabeth d’expliquer la situation dans laquelle il s’était trouvé.

McKay/Elizabeth : Génial…La rumeur va s’amplifier…Elizabeth va me tuer…

______________________________________

Le lendemain, après son petit-déjeuner, John/Teyla se dirigea vers la salle d’entraînement pour s’exercer avec Ronon et Teyla/John. Il croisa le jeune caporal Greg Portman qui s’arrêta soudain.

Portman(l’interpellant) : Heu…Melle Emmagan ?(John ne réagit pas)Melle Emmagan !
John/Teyla(se rendant compte qu’on s’adressait à lui, il se retourna) : Heu…oui ?
Portman(intimidé) : Bonjour…Vous allez bien ?
John/Teyla(amusé) : Oui…Qu’y a t’il ?
Portman(rougissant) : est-ce que vous accepteriez de prendre un café avec moi ?
John/Teyla : Je viens de déjeuner.
Portman(de plus en plus rouge) : Non, pas maintenant…Plus tard.
John/Teyla(gêné) : Il faudra que je demande à l’intéressée…
Portman : Pardon ?
John/Teyla(souriant gentiment) : Heu…Tout dépendra de mon emploi du temps, d’accord ?
Portman(lumineux) : D’accord. Merci !

Le jeune homme partit à son poste, le cœur en fête. John/Teyla soupira, soulagé d’avoir réussi à donner le change : pas évident quand on se fait draguer par un de ses hommes. Il espérait pour Portman que Teyla lui donnerait une réponse positive : il avait presque dit oui. En réfléchissant, il savait qu’il allait avoir droit à un savon monumental de la part de l’Athosienne. L continua sa route en courbant le dos.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
avatar

Nombre de messages : 2966
Age : 36
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Fanfics stargate atlantis   Lun 9 Jan - 13:20

Elizabeth/McKay ne comprenait plus rien. Depuis ce matin, certains hommes de la compagnie lui souriaient et d’autres la félicitaient…enfin félicitaient McKay. Qu’est ce qui avait encore bien pu se passer ?
Elle se dirigea vers le laboratoire de Zelenka, espérant qu’il aurait avancé et y trouva aussi son corps, donc Rodney. Il_ enfin elle_ avait l’air très agacé. En effet, les hommes présents dans le laboratoire_ sauf Zelenka_ le regardaient avec un air salace voire carnassier. Quand il vit Elizabeth/McKay, il se sentit très gêné et contempla ses chaussures. Voyant ce petit manège, Elizabeth craignait le pire.

Elizabeth/McKay : Docteur, puis-je vous parler en privé ?
McKay/Elizabeth : Heu…oui.

Ils sortirent du local sous les sifflets discrets de certains scientifiques. Elizabeth/McKay le mena jusqu’au laboratoire de Rodney.

Elizabeth/McKay(contrariée) : Qu’est ce qu’il se passe ?
McKay/Elizabeth(très embêté) : Heu…Je crois que j’ai fait une bêtise…
Elizabeth/McKay(fronçant les sourcils) : Qu’est ce que vous avez fait ?
McKay/Elizabeth(hésitant): Je…Hier soir, je me suis trompé de chambre. Je suis allé dans la mienne pas dans la vôtre.
Elizabeth/McKay(impatiente) : Et ensuite ?
McKay/Elizabeth : Quand je me suis rendu compte de mon erreur, je suis sorti de ma chambre et …(grimaçant)je suis tombé sur Klyde.
Elizabeth/McKay(avec un ton de reproche) : Rodney…
McKay/Elizabeth(se défendant) : Il ne m’a pas laissé le temps de lui expliquer. Il était déjà parti…
Elizabeth/McKay(calmement): En résumé, tout le monde croit que j’ai passé une partie de la nuit avec vous?
McKay/Elizabeth : Heu, oui…
Elizabeth/McKay(respirant profondément pour rester calme) : Bon. Espérons que Zelenka trouve la solution en vitesse. Je réglerai ça après. D’ailleurs, allez l’aider, ça évitera d’autres incidents.
McKay/Elizabeth : J’y vais de ce pas.

Rodney croisa le soldat Klyde un peu plus loin. Celui-ci avait le même regard que la veille et le sourire qui allait avec. Cela provoqua une sensation très désagréable chez McKay/Elizabeth.

McKay/Elizabeth(furieux): Vous voulez une autre beigne?
Klyde : Heu…non, madame.
McKay/Elizabeth : Alors, virez moi cette expression de votre visage !
Klyde : Bien, madame.

Klyde détala en vitesse. Prochaine étape pour Rodney : trouver le moyen de retrouver son corps. Mais que faisait Zelenka ?

___________________________________________

Notre brave scientifique tchèque se torturait les méninges pour trouver le moyen d’inverser le processus. Cette machine ne semblait avoir aucun bouton, ne semblait s’incruster nulle part ou faire partie d’un autre élément. Ce n’était qu’un cylindre lisse qui émettait une faible lueur. Seul le sommet était en métal. Des inscriptions y étaient notées et il les avait traduites. En observant de plus près, il se rendit compte qu’il avait fait une mauvaise interprétation.

Zelenka(à sa radio) : Dr McKay.
Elizabeth/McKay(voix off et qui avait fini par s’habituer) : Oui ?
Zelenka : Heu…non, l’autre Rodney…enfin le Dr Weir…
McKay/Elizabeth(voix off): Oui?
Zelenka: Je crois avoir un élément intéressant.
McKay/Elizabeth(voix off): J’arrive. Je ne suis pas loin.

Et en effet, il arriva rapidement. McKay/Elizabeth espéra vraiment que Zelenka avait trouvé le moyen de remettre les choses en place.

McKay/Elizabeth : Qu’y a t’il?
Zelenka: J’ai mal traduit. Ce n’est pas un engin militaire.
McKay/Elizabeth : Quoi ?
Zelenka: Il a une fonction spirituelle.
McKay/Elizabeth(qui, pour une fois, comprenait de moins en moins) : Hein… ?
Zelenka : Cet appareil échange les esprits d’un homme et d’une femme, pas de deux personnes de même sexe. En fait, c’est pour que chacun ouvre son esprit et voit la vie que mène l’autre. C’est une sorte de briseur de préjugés si vous voulez.
McKay/Elizabeth : Donc j’aurais pu atterrir dans le corps de Teyla, mais pas dans celui du colonel Sheppard…
Zelenka : C’est ça.
McKay/Elizabeth(caustique): Bien. Bien, bien, bien, bien, bien mais ça nous mène où? A la solution ?
Zelenka : Je crois que je m’en approche. La machine était dans une salle en ruine, c’est ça ?
McKay/Elizabeth : Oui.
Zelenka: Quelque chose de spécial dans cette salle?
McKay/Elizabeth : Elle était toute ronde et les murs semblaient être faits de métal.(montrant le haut du cylindre)Un peu comme celui-là.
Zelenka : Humm.

McKay/Elizabeth pouvait voir les rouages tourner dans la tête de Radek, car lui faisait de même. Puis une idée lui vint.

McKay/Elizabeth : Zelenka, faites amener une de nos assistantes.
Zelenka : Heu, oui.(à sa radio)Lisa, pouvez-vous venir ?
Lisa Carloni (voix off) : J’arrive, docteur.

Après que Lisa arriva, McKay/Elizabeth expliqua son plan à Zelenka : celui-ci et l’assistante italienne essaieraient la machine. Radek fut intrigué puis enfin comprit. McKay/Elizabeth sortit du laboratoire, ferma la porte et attendit dans le couloir tandis que le Tchèque et Carloni se plaçaient autour de l’engin. Rien ne se produisit. Ils essayèrent même en touchant l’artefact. Rien.

Zelenka : Vous pouvez revenir.
McKay/Elizabeth(rentrant dans le laboratoire) : Alors ?
Zelenka : Ça n’a pas fonctionné. Cela veut dire…
McKay/Elizabeth : …que le cylindre est lié au temple. Il faut retourner là-bas !
Zelenka : Attendez, nous ne connaissons toujours pas le processus d’inversion.
McKay/Elizabeth : J’ai une petite idée à ce sujet. Bon, allons annoncer la nouvelle à Elizabeth et au colonel Caldwell.

McKay/Elizabeth partit en avant, remerciant rapidement et discrètement Lisa pour sa participation alors que Zelenka s’attarda pour la remercier plus chaleureusement puis il partit rejoindre Rodney en courant.

________________________________________

A l’appel de McKay/Elizabeth, John et Teyla partirent en vitesse au bureau du colonel Caldwell. John/Teyla espérait que Zelenka avait enfin trouvé le moyen d’inverser le processus. Enfin arrivés, ils virent Rodney, Elizabeth et Radek tentant de convaincre Caldwell de les laisser repartir sur la planète M7K-468.

Caldwell : Non. Rien ne prouve que vous avez raison.
McKay/Elizabeth : Nous n’avons pas le choix !
Zelenka : C’est la seule solution possible…et logique. Mon équipe et moi avons fait tous les tests possibles et imaginables. L’engin est relié au temple.
Caldwell : Vous êtes sûr ?
McKay/Elizabeth : Certain.
Caldwell: Votre dernière certitude a coûté un système solaire, je vous signale, docteur.
Elizabeth/McKay : Vous lui aviez pourtant laissé carte blanche, il me semble…

McKay/Elizabeth fixa Elizabeth/McKay avec des yeux ronds : elle le défendait ? Alors qu’elle fut la première à lui reprocher son arrogance et à lui rappeler vertement cet événement. Voyant qu’il la fixait, Elizabeth lui fit un petit sourire. John et Teyla arrivèrent à ce moment là.

John/Teyla : Vous avez trouvé le moyen de démêler cet imbroglio ?
Zelenka : Oui, je crois…
McKay/Elizabeth : Mais le colonel Caldwell refuse de nous laisser retourner sur M7K-468. (avec un air soupçonneux)Vous voulez tellement la place d’Elizabeth ?

Une expression de fureur traversa le visage de Caldwell. Il n’appréciait pas du tout le ton qu’avait pris le scientifique canadien. Tous connaissaient son ambition mais personne n’avait osé lui balancer ça en face : ça le faisait passer pour un intrigant, un être auquel on ne pouvait faire confiance et manifestement, c’était encore le cas. C’est donc pour cela qu’ils lui avaient caché la situation au début… Et ce damné Canadien !

Caldwell(la voix tremblante de colère contenue) : Je ne vous permets pas, McKay !
McKay/Elizabeth : Dans ce cas là, laissez-nous partir et remettre nos esprits à leur place !
Zelenka : La machine est inoffensive et le Dr Beckett nous a affirmé que les échanges n’avaient provoqué aucune anomalie dans leur corps.

Le colonel Caldwell accepta enfin, vaincu. Chacun prépara son paquetage et se rendit à l’aire de débarquement.

McKay/Elizabeth : Au fait, Elizabeth, vous avez une idée pour faire cesser les rumeurs et autres bruits de couloirs ?
Elizabeth/McKay(avec un ton malicieux) : Oui.

McKay/Elizabeth souleva un sourcil interrogateur quand John et Teyla arrivèrent. Elizabeth/McKay s’approcha de Teyla/John et lui chuchota quelque chose à l’oreille. Teyla/John acquiesça et embrassa Elizabeth/McKay. McKay/Elizabeth et John/Teyla se figèrent de stupeur.

McKay/Elizabeth(hurlant): Elizabeth! Qu’est ce que vous faites?
John/Teyla(à peu près au même ton) : Teyla !

Tous les membres présents les regardaient et se regardaient entre eux, s’interrogeant : pourquoi le Dr Weir appelait McKay Elizabeth ? Comment deux hétérosexuels comme le Dr McKay et le colonel Sheppard pouvaient s’embrasser ? Elizabeth/McKay intervint alors :

Elizabeth/McKay : Voilà comment je coupe court aux rumeurs : par une impossibilité ! Vous connaissez très bien les penchants de ces deux hommes donc vous savez qu’ils ne feraient jamais ça. Suite à notre dernière exploration, un incident s’est produit.
Costa(scientifique1) : Lequel ?
Teyla/John : Nos esprits ont changé de corps.
Elizabeth/McKay : Plus précisément, les esprits féminins ont été projetés dans les corps masculins et vice-versa. C’est à cause d’une pudeur déplacée dans ce genre de cas et de gaffes que s’est propagée cette rumeur sur le Dr McKay et moi.
McMiller(militaire1) : Vous ? Qui êtes-vous ?
Elizabeth/McKay : Je suis le Dr Weir ! Alors, si à notre retour, j’entends encore parler de ça, vous aurez à faire à moi, compris.
Stevens : Heu, pourquoi nous l’avoir caché ?
Teyla/John : Pour éviter la panique. Nous ne savions pas encore si c’était réversible.
Hokata(scientifique2) : Donc dans le corps du Dr Weir, il y a…
John/Teyla : McKay.
Hokata: Je comprends mieux les sautes d’humeur du Dr Weir : c’était celles du Dr McKay.
McKay/Elizabeth(maugréant): Si mon caractère vous dérange, il va falloir vous y habituer…
John/Teyla : On peut y aller maintenant ?
Elizabeth/McKay : Oui. Stevens?
Stevens: Tout de suite, docteur…(hésitant)Weir.

La Porte s’ouvrit enfin et nos 4 héros la traversèrent : direction le temple en ruine de M7K-468 !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fanfics stargate atlantis   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fanfics stargate atlantis
Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Stargate Atlantis
» StarGate Atlantis Odyssée: 1x01 Une nouvelle odyssée
» StarGate Atlantis Odyssée: 1x02 Une nouvelle odyssée (2/2)
» StarGate Atlantis Odyssée: 1x03 L'Odysséum
» Stargate Atlantis - Dans la galaxie de Pégase - Sheppard/McKay & Co - G

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Experts: Miami :: Fanfictions :: Autres Séries-
Sauter vers: