Forum sur la série Les Experts: Miami
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Blog CBS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 37
Date d'inscription : 05/07/2005

MessageSujet: Re: Blog CBS   Sam 17 Déc - 11:03

"The room", c'est bien comme nom!!
Et dire qu'il faut parfois toute une journée pour tourner 2 minutes d'épisode, c'est pire que Wallace et Gromit What a Face
Génial, ce blog!
Deub', je t'ai fais un peu de pub sur la page d'accueil de mon site... C'est tellement intéressant! Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
deubline
L'exception de la règle
avatar

Nombre de messages : 670
Age : 37
Localisation : Where the streets have no name
Date d'inscription : 30/07/2005

MessageSujet: Re: Blog CBS   Mer 21 Déc - 0:10

Merci bien, mais avec tous les visiteurs qui viennent sur ton site, tu me mets la pression!!!
Mais bon, ça ne fait pas de mal, et en cadeau, voici la suite:

SEMAINE 5

20 octobre 2005

Une question de Dalibor, de Slovénie: « …dans la réalité, il semble que les enquêteurs disposent d’équipements plus anciens et que les analyses ADN demandent beaucoup plus de temps. Est-ce que ceux montrés dans la série sont des prototypes ou existent-ils vraiment? »

Réponse: Tout l’équipement de laboratoire sur le plateau est réel, et la plupart est en état de marche. J’avais effleuré ce sujet dans mon post précédent. Depuis le début de la série, nous avons établi des accords avec pas mal de sociétés afin d’obtenir les machines réellement utilisées dans les labos. Beaucoup d’entre elles peuvent représenter des centaines de milliers de dollars. Nous n’aurions même pas les moyens de les acheter à ce prix-là.

La plupart des vrais labos ne peuvent pas se les offrir non plus. C’est triste de dire ça, mais nous avons plus d’équipements que ceux qui luttent réellement contre le crime. C’est la raison pour laquelle des personnalités travaillant pour la franchise CSI, comme son créateur Anthony Zuiker et l’acteur William Petersen, sont devenus les porte-paroles d’organismes responsables du maintien de l’ordre, et ont lancé des appels afin d’obtenir plus d’aides financières. Nos séries ont boosté cette discipline qu’est la police scientifique. Maintenant, il faudrait que les polices locales rattrapent leur retard en matière de technologie.

Bien que nous nous efforçons de rendre nos méthodes de recherche et de travail en laboratoire les plus crédibles possibles, il est vrai que les analyses ADN demandent beaucoup plus de temps en réalité. Nous prenons pas mal de libertés avec les résultats de labo afin d’accélérer le rythme des intrigues.

Nous trouvons cela plutôt marrant quand un article critiquant le manque de réalisme des Experts paraît dans la presse. En général, cela vient de gens qui travaillent dans la police et qui prennent tout au premier degré. Souvenez-vous, nous ne faisons pas un documentaire. Si nous montrions toutes les étapes fastidieuses dans la conduite d’une enquête, tout le monde zapperait. Bien évidemment, les enquêtes ne sont jamais résolues en une seule journée dans la réalité. Nous ne créons que des intrigues purement destinées au divertissement. Et si, par-dessus le marché, nous pouvons vous offrir des expériences scientifiques sympas ou vous permettre de découvrir des univers auxquels vous n’auriez peut-être jamais pu être exposés, alors nous avons accompli notre travail.

10 octobre 2005

Bien le bonjour, citoyens du blogland. De nombreuses questions très intéressantes me sont parvenues par e-mail. Je vais essayer d’y répondre du mieux possible. J’ai bien dit essayer. Allons-y…

Question de Walt, de Floride: « Lorsque vous et le reste de l’équipe êtes dans la salle de réunion - ‘the room’-, y a-t-il des conseillers techniques de la police scientifique, ou faites-vous vos recherches avant? Dans quelle mesure vos intrigues sont-elles influencées par ces recherches ou ces conseils techniques? »

Réponse: quand nous commençons à travailler sur un épisode, nous essayons d’abord de créer une histoire intéressante, et ensuite, nous tentons de trouver les éléments médico-légaux qui s’adaptent le mieux à l’environnement de la scène de crime. Par exemple, dans l’épisode diffusé ce soir, « Three Way », la majeure partie de l’action se situe dans un hôtel chic. Nous essayons donc de trouver une arme du crime et des indices qui vont être issus de ce milieu spécifique.

Mais nous avons aussi la chance d’avoir des scénaristes qui étaient des experts dans le domaine avant de joindre notre équipe. Elizabeth Devine et John Haynes travaillaient tous deux pour le Département du Sheriff de Los Angeles. Ils sont une vraie mine d’or avec toutes leurs anecdotes. Ils sont des ressources inestimables dans la mesure où ils ont réellement vécu ce que nous racontons. Ils savent ce qu’on peut se permettre ou pas, et en plus, ce sont des conteurs-nés. Ils nous aide aussi à garder une certaine crédibilité quant aux émotions de nos personnages.

Ainsi, nombre de nos histoires émergent d’expériences vécues par l’un ou par l’autre. Quand c’est le cas, ils nous racontent leurs versions, et nous en faisons une fiction en manipulant quelques détails pour donner un effet dramatique à tout ça.

Quand nous ne sommes pas dans « the room » à élaborer une histoire, ou en train de rédiger un scénario, ou même encore sur le tournage d’un de nos épisodes, nous nous plongeons dans nos recherches. Journaux, magazines, livres, revues spécialisées, documentaires… Lorsque nous trouvons quelque chose qui présente un intérêt possible pour un épisode, nous transmettons l’article aux autres, ou rédigeons nous-mêmes un compte-rendu en surlignant les points les plus pertinents. Ainsi, nous avons assez de données quand nous commençons à travailler sur une histoire. Alors quand elle se déroule sur un bateau de croisière, chacun peut intervenir en donnant des bribes d’infos recueillies lors de ces recherches. Peut-être aurons nous entendu parler d’un produit nettoyant utilisé spécialement sur les ponts de navires, ou de costumes 100% coton synthétique portés par les employés d’une ligne de croisière connue. Vous voyez où je veux en venir. Nous détenons tous des informations qui paraissent totalement sans intérêt, mais qui peuvent être du meilleur effet dans un contexte spécifique. Peut-être aurai-je une autre carrière dans les jeux télévisés.

A maintes reprises, au milieu d’une histoire, nous avons besoin d’un élément qui nous conduit au suspect # 2. Nous lançons alors toutes nos idées, d’après ce que nous avons lu ou vu au cours de nos recherches, ou nous discutons avec des experts, ou bien nous demandons à notre chercheur-documentaliste Brad de faire apparaître par magie tout ce dont avons besoin sur un plateau.

Ce qui est bien quand on travaille sur une série des Experts, c’est que beaucoup de gens sont prêts à nous donner un coup de main. Dans l’épisode 4-03 de cette année, « Prey », nous avons décrit une procédure appelée « Laser Pressure Catapulting ». Et en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, une de nos collaboratrice, Doreen Blauschild, a trouvé une société produisant une machine capable de faire ce que nous voulions. Valera a pu l’utiliser pour extraire la tête d’un spermatozoïde dans un échantillon de liquide séminal.

Une autre fois, l’an passé, quand nous travaillions sur l’épisode ‘Shoot out‘, nous nous demandions si une machine pouvait radiographier une pièce de métal pour en déterminer sa composition de base. Là encore, elle nous est parvenue sur le tournage, prête à l’emploi.

L’imagination n’a pas de limites. Et cette série est l’une des rares où l’on peut voir à l’écran tout ce qui nous passe par la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
deubline
L'exception de la règle
avatar

Nombre de messages : 670
Age : 37
Localisation : Where the streets have no name
Date d'inscription : 30/07/2005

MessageSujet: Re: Blog CBS   Mer 21 Déc - 20:39

Et encore:

SEMAINE 6

Sujet: le montage

27 octobre 2005

Je suis un peu en retard, mais nous avons eu du pain sur la planche cette semaine, et j’ai dû aller en salle de montage pour l’épisode # 8 qui doit être diffusé le 14 novembre.

La salle de montage est un endroit fascinant. C’est là que tout prend forme. Les monteurs ont le dernier mot, et les meilleurs sont de véritables magiciens. Ils assemblent les scènes qui viennent d’être tournées, et tout prend vie. Et si par malheur la version brute manque d’émotion ou de rythme, ils sortent leurs baguettes magiques, et voilà (en français dans le texte) -tout à coup, on est moins embarrassé par le résultat, et on peut continuer de travailler à Hollywood, au moins jusqu’à la prochaine fois.

Depuis tout petit, je m’intéresse au monde de la télévision et du cinéma. Et d’aussi loin que je me souvienne, je voulais tout connaître des coulisses. J’ai grandi dans la région de Los Angeles, alors l’industrie du spectacle était tout autour de moi. Mais c’est seulement au lycée que je me suis décidé à vouloir faire des films et que j’ai essayé d’apprendre l’histoire cinématographique.

Je voulais d’abord devenir monteur. J’aimais manipuler les images et la musique, pour raconter des histoires sans dialogues. J’avais un cour de cinéma, et j’ai pris sur moi pour réaliser le film annuel de l’école. Je ne me souviens plus quel équipement j’ai utilisé, mais l’endroit ressemblait à une salle de contrôle de la NASA, avec deux énormes magnétoscopes reliés l’un à l’autre, et des milliers de cadrans et de boutons. La préhistoire, comparé aux systèmes utilisés aujourd’hui. J’ai aussi eu l’occasion de réaliser un autre film, lors du concours de beauté dans ma ville natale… Mais c’est un sujet de discussion pour un autre blog.

A l’Université, où j’ai étudié le cinéma, j’ai fait campagne afin d’être monteur pour les projets de la classe. J’ai fait quelques courts métrages, que seuls les ivrognes ou les plus courageux seraient capables de regarder aujourd’hui. Mais c’est bien là que j’ai eu l’occasion de monter de vrais films, aussi… Et là que mon rêve s’est complètement anéanti. Je détestais coller des plans les uns aux autres, c’était sans intérêt. Même le plus court des films semblait demander trois vies entières pour être monté, et à la fin de chaque journée, je planais complètement à cause des émanations de fumée et mes doigts étaient tous collants.

Quelquefois, j’ai vraiment l’impression que quand j’abandonne un projet, le progrès me rattrape. Je crois que dès la minute où j’ai obtenu mon diplôme, les systèmes informatiques de montage sont apparus. Et quel changement. Tout ce qui me rebutait est devenu très marrant et facile à faire!

J’ai fini par continuer à écrire, mais la salle de montage m’attire toujours. La procédure est la suivante, autant que je le sache: chaque jour, dès que les plans filmés la veille leur parviennent, les monteurs commencent à assembler les scènes ou les séquences. Il en va de même sur les 8 jours que dure le tournage, même si cela devient assez fastidieux pour eux et leurs assistants. Normalement, nous tournons une même scène sur deux plans, caméras « A » et « B« . Il y a donc des kilomètres de films à parcourir pour trouver le meilleur angle.

Quand tout est sur pellicule, le monteur rassemble et ordonne ces premiers jets. Une fois ce travail terminé, le réalisateur entre en scène et monte sa propre version, en utilisant le premier montage comme toile de fond.

Lorsque que celui-ci est bouclé, le ou les scénariste(s) de l’épisode sont invités à le visionner et sont prêts à prendre des notes. Ensuite, Ann Donahue finalise tout ceci selon sa volonté. Durant cette procédure, d’autres plans sont incrustés, et les effets spéciaux sont ajoutés. Le puzzle se construit petit à petit.

Après l’approbation d’Ann Donahue, nous envoyons le film au bureau de Jerry Bruckheimer, ainsi qu’à la chaîne et aux studios qui nous produisent, et nous recevons des comptes-rendus de leur part. Ensuite, nous effectuons les ultimes retouches au niveau sonore et musical. Et l’épisode est sur petit écran illico presto.

Alors la prochaine fois que vous regardez la série, soyez attentifs: chaque coupure a été pensée et travaillée. Et vérifiez le nom du monteur dans le générique de début, cette personne est le magicien qui a rendu l’épisode aussi bien qu’il puisse humainement l’être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
deubline
L'exception de la règle
avatar

Nombre de messages : 670
Age : 37
Localisation : Where the streets have no name
Date d'inscription : 30/07/2005

MessageSujet: Re: Blog CBS   Mer 21 Déc - 20:41

Et re-encore:

SEMAINE 7

Sujet: les cross-overs

3 novembre 2005

L’autre jour, j’ai reçu une question par e-mail qui tombait à point nommé. Rebecca, de l’Ontario, au Canada, m’a demandé: « Y aura-t-il un autre cross-over entre les Experts Miami et New York, tel que « LV/MIA Cross Juridictions » ou « MIA/NYC Nonstop ? »

La réponse est OUI. Mais cette fois, l’affaire sera si énorme qu’elle s’étendra sur deux villes et deux épisodes. Elle débutera ce lundi 7 novembre, dans l’épisode de Miami intitulé « Felony Flight » pour se terminer le mercredi 9 dans celui de Manhattan, « Manhattan Manhunt »

Je ne peux pas vous donner les détails de l’intrigue, mais je peux vous dire quelques mots sur la production de ces épisodes. Quand l’idée à été lancée, nous devions tout d’abord concevoir un scénario qui serait assez long pour couvrir deux heures de programme, mais aussi qui s’intègrerait aussi bien à l’univers de Miami qu’à celui de New York.

Anthony Zuiker, Producteur Exécutif des Experts: Manhattan, est venu dans nos bureaux afin de créer une histoire de deux heures avec nous, avant de co-écrire les deux épisodes avec notre Producteur Exécutif, Ann Donahue, ainsi qu’Elizabeth Devine, Co-Producteur Exécutif.

Les scénarios ont été rédigés en suivant l’ordre chronologique de l’intrigue, d’abord Miami, puis New York. En revanche, à cause des délais de tournage sur les deux séries, l’épisode de New York a dû être tourné en premier. Ce qui peut être assez stressant, car il n’y a plus aucun moyen de faire marche arrière sur le tournage de la première moitié de l‘histoire. Dans ces cas-là, si on place une mauvaise carte, tout le château peut s’effondrer. Sur chaque épisode, il y a toujours des modifications jusqu’au premier jour de tournage, et même après. Mais ces scénarios devaient être bouclés plus rapidement que d’habitude. C’est pourquoi Anthony, Ann et Elizabeth nous ont concocté deux épisodes dignes d’un long métrage.

Je ne vais pas commencer à décrire ce qui se passe exactement dans la réalisation de ces épisodes. La clé, c’est sûrement une communication constante entre les deux équipes de production. Nous devions minimiser la présence d’Horatio Caine dans l’épisode « Three-Way » afin que David Caruso puisse se rendre sur le tournage à New York. Réciproquement, Gary Sinise ne pouvait pas être sur le plateau à Manhattan pendant qu’il tournait ses scènes à Miami.

Les bureaux de production des deux séries devaient sans doute être en effervescence à ce moment-là, un million d’appels devant être traités, les délais respectés, et les raccords costumes, accessoires et décors vérifiés et re-vérifiés. Mais le travail a été fait.

Tout fan averti sait que chacune des trois séries a sa propre personnalité. Il est assez amusant de voir Horatio Caine se mélanger avec ses confrères New Yorkais et de voir Mac Taylor déambuler dans les labos de Miami. De la chaleur de Miami aux rues froides de New York. Vous verrez cela la semaine prochaine. Je pense que vous serez d’accord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 37
Date d'inscription : 05/07/2005

MessageSujet: Re: Blog CBS   Mer 21 Déc - 21:26

Tu bosses dur, ma Deub' clap
Monteur, voilà quelque chose que je ne pourrais pas faire!
Et puis j'ai vraiment hâte de voir Mac Taylor déambuler dans les labos de Miami... bounce
Merci encore Mr. Green Mr. Green

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
véro
CSI niveau 3
avatar

Nombre de messages : 386
Localisation : nibas
Date d'inscription : 19/07/2005

MessageSujet: Re: Blog CBS   Mer 21 Déc - 21:56

GENIAL que dire de plus super travail deub
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
deubline
L'exception de la règle
avatar

Nombre de messages : 670
Age : 37
Localisation : Where the streets have no name
Date d'inscription : 30/07/2005

MessageSujet: Re: Blog CBS   Jeu 22 Déc - 0:55

Merci véro. Mais je trouve ce blog tellement intéressant que quand je me plonge dedans, j'ai du mal à m'en décoller!
Si quelqu'un a une idée de question à poser à ce cher Corey Miller, dites-le moi, je pourrais lui envoyer un e-mail de la part des membres du forum. Il m'a bien répondu une fois!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
deubline
L'exception de la règle
avatar

Nombre de messages : 670
Age : 37
Localisation : Where the streets have no name
Date d'inscription : 30/07/2005

MessageSujet: Re: Blog CBS   Jeu 29 Déc - 23:29

SEMAINE 8

11 novembre 2005

Salut, c’est encore moi. Depuis la dernière fois, avec les autres scénaristes, nous avons concocté une autre histoire - pour l’épisode 14. Il y a quelques temps, j’avais décrit la procédure entre la création d’une histoire et la rédaction du scénario-même. Mais j’avais oublié une étape: la présentation (« the pitch »)

Au début de chaque saison, début juin, aucun de nous ne sait ce qu’il va écrire. Nous commençons d’abord par développer des intrigues, et les mettons en forme sur nos fameux tableaux blancs, que j’ai précédemment mentionné.

Chacun notre tour, nous sommes soit chargés d’écrire sur ces tableaux, soit de présenter l’histoire aux patrons dès qu’elle est terminée. C‘est une chose assez intéressante. Je suppose que tous les métiers ont leur équivalent. Dans la publicité, on doit vendre des concepts pour telle ou telle campagne. Il en va de même dans le domaine de la vente, où l’on doit attirer de nouveaux acheteurs. Dans tous les cas, c’est la même méthode qui s’applique: pour vendre notre idée, nous devons convaincre la personne à qui nous nous adressons.

Heureusement, notre « room » n’est pas un endroit trop stressant. Nous nous connaissons tous assez bien et formons une véritable équipe. Ce n’est donc pas comme si nous devions faire monter les enchères pour une campagne publicitaire à 100 millions de dollars pour une compagnie aérienne ou autre. Si c’était le cas, nous irions droit… chez le cardiologue. Bien sûr, il y a beaucoup d’argent en jeu, puisque notre série est assez chère à produire, et nous prenons cette responsabilité très au sérieux.

Pour nos « pitch », nous utilisons ces tableaux blancs, mais pour réussir, certaines choses doivent entrer en jeu. Il ne suffit pas de lire ce qu’il y a dessus. Nous devons vendre nos idées avec enthousiasme, et fierté. Et espérons-le, quelquefois avec humour. Nous devons croire à l’histoire que nous racontons, tout en étant prêt à la modifier sur le vif au moindre obstacle.

Cela peut se révéler être très stressant, particulièrement quand cela ne se passe trop bien, qu’on a que l’air s’échappe de la pièce et que la température de notre corps augmente inexorablement.

Mais cela peut tout aussi bien être très exaltant. Il y a quelques années, j’ai présenté un pilote de mon cru à la chaîne pour laquelle je travaille actuellement, ainsi qu’à d’autre que je ne citerai pas. Là, je ressentais vraiment la pression. Essayer de convaincre une pièce remplie de personnes d’investir d’innombrables heures de leur temps et des millions de leurs dollars dan s un concept qui n’a jamais fait ses preuves, et qui doit durer sur plusieurs années, ce n’est pas exactement ce que j’appellerais une expérience Zen. Mais dès qu’on commence, la montée d’adrénaline qu’on ressent dans ces moments-là peut devenir une vraie drogue. Impossible de revenir en arrière. C’était comme une sorte de one man show, dans lequel chaque rire était une victoire.

Mais ils n’ont toujours pas acheté mon idée.

Lundi dernier, j’ai donc présenté l’épisode 14 aux boss. Tout s’est bien déroulé, même si les tableaux détaillant les deux premiers actes étaient restés enfermés dans le bureau d’un des scénaristes. Je n’avais plus qu’à me fier à ma mémoire à court terme ainsi qu’à quelques bouts de papiers. A certains moments, j’avais l’impression de débiter un million de mots à la seconde. Mais il n’y a pas eu de victimes.

Je suis heureux de dire que j’ai été désigné pour en écrire le scénario. C’est une intrigue passionnante sur laquelle je vais sûrement passer du bon temps. J’aimerais en dire plus, mais il est encore trop tôt pour le moment.

Je peux seulement vous dire quelque chose à propos d’un épisode que j’ai déjà écrit, et qui sera diffusé lundi prochain. « Nailed ». J’ai travaillé dessus avec Barry O’Brien, comme pour « Prey ». Et je ne fais que répéter ce qui est déjà paru dans les magazines TV: Ryan sera blessé dans le feu de l’action.

Je ne dirais pas comment ou pourquoi. Mais laissez-moi juste vous dire que dans cet épisode, Ryan est vraiment en danger, et que Jonathan Togo a lui-même tourné ses scènes. Il a été bon joueur et a effectué un boulot phénoménal. Voyez par vous-même!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
véro
CSI niveau 3
avatar

Nombre de messages : 386
Localisation : nibas
Date d'inscription : 19/07/2005

MessageSujet: Re: Blog CBS   Ven 30 Déc - 11:44

ce qu'il y a de dommage dans tous ça c'est qu'il nous met l'eau à la bouche et nous pauvre français nous restons avec notre wagon (que dis-je nos trains) de retard. mais continue svp ceci est tres interessant et merci encore (je me repete) pour ton fabuleaux travail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 37
Date d'inscription : 05/07/2005

MessageSujet: Re: Blog CBS   Ven 30 Déc - 15:50

Bon, ben j'ai vu des captures de l'épisode, lu les résumés et tout, donc je sais ce qui va se passer. En fait, je sais tout à l'avance. C'est ça, quand on tient un site sur une série, on n'a pas beaucoup de surprises... Mais c'est tellement bien quand même! Mr. Green Mr. Green
Merci Deub'! Bonne continuation Cool

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
deubline
L'exception de la règle
avatar

Nombre de messages : 670
Age : 37
Localisation : Where the streets have no name
Date d'inscription : 30/07/2005

MessageSujet: Re: Blog CBS   Ven 30 Déc - 20:08

Comme vous pourrez le constater, ce post s'adresse aux américains, et pas du tout aux français baguette !!! Mais tant pis, on en apprend quand même un peu.


SEMAINE 9

17 novembre 2005

Je viens juste de terminer d’écrire le troisième acte de l’épisode 14. Plus qu’un. Jusque là, c’est un vrai plaisir de travailler dessus. Ecrire ce genre de série, c’est comme monter un puzzle complexe. Quelquefois, il faut du temps pour mettre les pièces dans l’ordre. D’autres fois, elles s’emboîtent facilement les unes aux autres, sans aucun effort. Ou alors, il manque une pièce, et il faut chercher et chercher avant de la trouver.

La période de préparation de cet épisode débutera après le week-end de Thanksgiving. J’ai expliqué ce que cela implique en gros dans le post du 26 septembre. Cela durera 7 jours, et le tournage commencera le 7 décembre. 8 jours après, l’épisode sera dans la boîte. Ensuite, les monteurs entreront en action, les effets spéciaux seront ajoutés, et tout prendra forme.

Je vous raconte cela parce que récemment, j’ai reçu un e-mail de Holly, de Jacksonville en Floride, qui me demandait: « je me demandais combien de mois dans l’année sont réservés au tournage d’une saison entière, et combien de temps il se passe entre le tournage et la diffusion d’un épisode ».

Les tournages sont étalés sur 10 mois. Les scénaristes en travaillent 11. Nous passons le mois de juin à réfléchir à des histoires, à l’évolution des personnages, et commençons à travailler sur les premiers épisodes. Nous essayons de gagner une certaine longueur d’avance pendant cette période, parce qu’après, quand les tournages commencent, il n’y a plus moyen de faire marche arrière. Nous devons boucler nos scripts tous les 8 jours jusqu’à la fin de la saison. Et il faut en faire 25.

Quant à savoir combien de temps s’écoule entre le tournage d’un épisode et sa diffusion, cela dépend. Un certain nombre de facteurs entre en jeu. Cette saison, nous avons tourné notre premier épisode le 18 juillet. Mais il n’a pas été diffusé avant le 19 septembre. Ce qui nous a laissé 2 mois. L’épisode sur lequel je travaille actuellement sera tourné à partir du 7 décembre, pour être diffusé normalement le 30 janvier. Vous pouvez constater que notre marge de manœuvre diminue, et elle diminuera de plus en plus au fur et à mesure que la saison avancera.

Tout ça à cause de ce satané train, parce qu’une fois qu’il est en mouvement, il devient incontrôlable. Gina Lamar, un de nos Superviseurs de Production, et responsable du Département de Post Production, nous mijote un emploi du temps serré, nous indiquant les dates de tournage, de montage, les délais de mixage des effets sonores, et d’envoi des épisodes à la chaîne.

Une seule chose a un véritable impact sur cet emploi du temps, et cette chose nous aide à rattraper le wagon quand la locomotive est à plein régime: les rediffusions.

Oui, les rediffusions. Si elles n’étaient pas là - pour utiliser une autre métaphore (les puzzles, les trains, assez!!!) -, ce satané train susnommé voudrait dérailler et s’enfoncer dans les abysses. C’est la raison pour laquelle, en décembre, nous avons droit à un laps de temps plus raisonnable entre le tournage et la diffusion de l’épisode 14.

Je me rappelle d’une fois, vers la fin de la saison dernière. Si une rediffusion n’avait pas été glissée dans notre emploi du temps, un épisode aurait toujours été en cours de tournage après sa diffusion…

Alors excusez-nous pour cet inconvénient. Mais pensez à nous quand vous regardez un épisode pour la deuxième fois, et écoutez notre soupir de soulagement… Nous avons besoin d’une trêve, pour rattraper notre retard.


Et véro, pas fait exprès, l'allusion au train de retard!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
deubline
L'exception de la règle
avatar

Nombre de messages : 670
Age : 37
Localisation : Where the streets have no name
Date d'inscription : 30/07/2005

MessageSujet: Re: Blog CBS   Ven 30 Déc - 20:12

Et la suite dans la foulée. Celui-là, je ne pouvais pas attendre de le poster,
AVIS AUX FANS, ce que nous sommes tous ici!!!!!!!!!

SEMAINE 10

23 novembre 2005

J’ai reçu une tonne d’e-mails grâce à ce blog, et j’apprécie. Allemagne, Chili, Mexique, Angleterre, Australie, Slovénie, Colombie, France, Pays-Bas, Canada, et Brésil, pour citer quelques pays. Il est difficile de se rendre compte que quand ces épisodes sont produits, ils atterrissent dans tant de foyers dans le monde entier. J’adore ça. Une fois, j’ai vu une cassette de CSI: Miami, doublé dans des langues différentes. Un vrai voyage. Nous passons pratiquement partout. J’ai toujours pensé que l’amour était le langage international. Peut-être est-ce… la mort?

Un autre pays: l’Irlande. Tina a posé une question très intéressante: « …Quelle est la farce la plus drôle faite à une personne sur le tournage? Que s’est-il passé, et qui en est à l’origine? »

Bon, je ne sais pas quelle farce était la plus drôle. Mais je peux vous en raconter une, dans laquelle j’étais personnellement impliqué. Et elle a fonctionné mieux qu’on ne l’avait espéré.

Mars 2003. On m’avait demandé d’écrire un épisode en freelance, le fameux « Tinder Box » dont j’ai déjà parlé dans un post précédent. Une fois terminé, mon script est passé par la procédure de pré-production, et finalement, on m’a dit que je serais le scénariste présent sur le tournage.

C’était seulement ma seconde expérience sur un plateau de tournage, après un épisode des Experts: LV de la saison 3. J’avais donc encore la boule au ventre. Mais je travaillais depuis le début sur Las Vegas, dans une autre fonction. Sur Miami, je ne connaissais personne.

Premier jour. Je voulais d’abord me présenter à David Caruso. Il était dans le camion de maquillage. Ses premiers mots à mon intention ont été, avec un grand sourire: « Prochaine victime, s’il vous plaît! ». Il m’a tout de suite mis à l’aise, et j’ai vraiment apprécié ce geste.

Deuxième jour. Un des Assistants du réalisateur me dit que David souhaitait me parler. J’ai immédiatement parcouru toutes les scènes du jour, en me demandant quelles questions il pourrait avoir. Il voulait simplement que je change l’une d’elle, mais pas pour la série.

David voulait piéger l’acteur Rory Cochrane, qui jouait Tim Speedle. L’épisode commençait dans un club, au rythme de la techno. Un incendie devait se déclarer, déclanchant une vraie panique. David m’a dit que Rory détestait danser. Il a pensé que ce serait marrant si je pouvais procéder à quelques modifications « officielles » sur le script, en ajoutant une scène où on verrait Speedle danser juste avant le départ du feu.

J’étais d’accord avec lui, mais je n’avais jamais rencontré Rory auparavant. Et je devais lui tendre un piège? Tout pouvait se dissoudre en une nanoseconde. La fin de ma carrière avant même qu’elle ne débute? Mais je me suis lancé. Le regard que David avait à chaque fois qu’il en parlait a suffi à me convaincre.

Je ne sais toujours pas pourquoi j’ai détruit les pages que Rory a reçu ce jour-là. Peut-être pour effacer toute trace me reliant à ce crime. De mémoire, je peux vous dire qu’au début de la scène, Rory devait rencontrer une fille au bar, et que quand la musique atteindrait son paroxysme, il la conduirait sur la piste de danse. Pour me paraphraser, il devait exécuter quelques mouvements, tel que « Bob Fosse rencontre 50 Cent ». Peu importe ce que cela signifie.

Nous en avons transmis des copies aux membres de l’équipe, pour les rendre plus crédibles. Le plus drôle est que Rory ne lit les modifications de script qu’au dernier moment. Donc, tous ceux qui étaient dans le coup attendaient sa réaction avec impatience. Et moi, je me demandais… « Mais qu’est-ce que j’ai fait? »

Nous étions en plein tournage à San Pedro quand un Assistant du Réalisateur s’est approché de moi, un téléphone à la main. « Rory voudrait vous parler. » Allons-y. J’ai pris le mobile. Tout le monde autour de moi, y compris David et Rex Linn. Soudain, je devenais moi-même acteur, improvisant devant tout un public.

Dieu merci, Rory n’était pas énervé. Il m’a juste dit ceci: « J’ai reçu ces nouvelles pages. PAS QUESTION que je fasse ça ». Je lui ai répondu que j’étais désolé de lui faire ça à la dernière minute, mais que Ann avait convenu avec Jerry Bruckheimer que la série devait être plus branché pour attirer un public jeune. Et que j’avais considéré que je devais réécrire le teaser et incorporer quelques pas de danse pour accrocher la génération MTV. Rory a simplement maintenu que quoi qu’il arrive, il ne danserait pas. Je lui ai dit que je ferais mon possible pour lui.

Tout le temps de cette conversation, chacun était assis autour de moi et me regardait attentivement. David avait les mains sur la bouche, et essayait tant bien que mal de retenir un fou rire. Et quand j’ai raccroché, il m’a dit ceci: « tu es dans le mauvais camp, mon frère. »

Cela aurait pu s’arrêter là, mais non. Dès que Khandi Alexander a eu vent de cette histoire, elle n’a pas tardé à s’en mêler. Elle a raconté à Rory qu’elle était en contact avec un chorégraphe, et qu’elle avait trouvé le top du top. Et David de rajouter de l’huile sur le feu, en disant que chacun devait tout faire pour le bien de la série, etc. Rory était au supplice.

C’est seulement quand il a parlé d’appeler son manager pour ne pas tourner la scène qu’il a été mis dans la confidence. Il était très surpris, mais a pris ça très bien, avec beaucoup d’humour.

Et je travaille toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 37
Date d'inscription : 05/07/2005

MessageSujet: Re: Blog CBS   Ven 30 Déc - 22:30

bong lol! bong Trop drôôôôle!!!!!!!!!!!! victoire

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
véro
CSI niveau 3
avatar

Nombre de messages : 386
Localisation : nibas
Date d'inscription : 19/07/2005

MessageSujet: Re: Blog CBS   Sam 31 Déc - 2:07

vraiment le contraire de son role ce david caruso au moins il est vraiment different heureusement pour lui et son entourage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giss
Coccinelle
avatar

Nombre de messages : 2464
Age : 35
Localisation : sur la côte ouest
Date d'inscription : 08/07/2005

MessageSujet: Re: Blog CBS   Sam 31 Déc - 14:17

Sympa cette petite histoire, ce qui est agréable dans tout ceci c'est de savoir, qu'il y a une bonne ambiance sur le tournage. c'est très important pour la durée vie d'une série.
merci encore Deubline Wink salut

_________________
(dédicace pour mon Bat') ```
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
deubline
L'exception de la règle
avatar

Nombre de messages : 670
Age : 37
Localisation : Where the streets have no name
Date d'inscription : 30/07/2005

MessageSujet: Re: Blog CBS   Dim 1 Jan - 0:03

véro a écrit:
vraiment le contraire de son role ce david caruso au moins il est vraiment different heureusement pour lui et son entourage
Mais arrêtez, euh colere !!!!!! Il n'est pas si dépressif que ça, Horatio!!! Bien sûr, c'est pas un spectacle comique, mais il garde quand même un certain humour face aux événements, et son sourire ravageur ne gâche rien Mr. Green .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
véro
CSI niveau 3
avatar

Nombre de messages : 386
Localisation : nibas
Date d'inscription : 19/07/2005

MessageSujet: Re: Blog CBS   Lun 2 Jan - 20:26

et quel sourire, je fond a chaque fois que je le voit, sur mon portable j'ai meme mis sa teyte en page d'accueil. je craque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 37
Date d'inscription : 05/07/2005

MessageSujet: Re: Blog CBS   Mar 3 Jan - 16:10

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
véro
CSI niveau 3
avatar

Nombre de messages : 386
Localisation : nibas
Date d'inscription : 19/07/2005

MessageSujet: Re: Blog CBS   Mar 3 Jan - 17:57

ahahahahahah Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 37
Date d'inscription : 05/07/2005

MessageSujet: Re: Blog CBS   Mar 3 Jan - 21:21

lol!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
matmatah
Tête en l'air
avatar

Nombre de messages : 1536
Age : 37
Localisation : juste derrière toi
Date d'inscription : 13/07/2005

MessageSujet: Re: Blog CBS   Mar 3 Jan - 22:21

c'est toujours un plaisir de lire tes tradctions deubline.
encore merci et continu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
deubline
L'exception de la règle
avatar

Nombre de messages : 670
Age : 37
Localisation : Where the streets have no name
Date d'inscription : 30/07/2005

MessageSujet: Re: Blog CBS   Sam 7 Jan - 0:33

SEMAINE 11

2 décembre 2005

Cette semaine, j’aimerais introduire un nouveau sujet. Dans ce blog, j’essaie de vous montrer combien de personnes sont impliquées dans la création de la série, de la rédaction du script à la diffusion. Quelquefois, après avoir terminé un nouveau scénario, je me demande sérieusement comment il sera réalisé. Alors j’observe, avec respect, comment les différents départements travaillent les uns avec les autres, et soudain, je me retrouve sur le tournage, et regarde tout cela prendre vie.

Dans l’industrie du cinéma, toutes les personnes qui ont tenu un crayon sont inscrites dans les génériques de fin, mais à la télévision, ils sont raccourcis, l’écran coupé en deux pour faire de la place à la pub, et passent à la vitesse de la lumière, ce qui fait que beaucoup de personnes ne sont pas reconnues.

Même si vous appuyiez sur la touche pause pour avoir le temps de les lire, vous ne sauriez même pas ce qui se cache derrière tel ou tel métier. Moi-même, j’ai du mal, même si je sais que chacune de ces personnes fait bien son travail.

Alors j’ai eu une idée. J’ai fait une liste de dix questions, et je l’ai transmise à plusieurs personnes de l’équipe. J’ai appris en quoi consiste leurs journées de travail. A votre tour, maintenant.

Le premier: Marco Black, Premier Assistant Réalisateur. Il y en a deux sur la série. Quand le premier prépare la production d‘un épisode, le second est sur le tournage d‘un autre. Marco remporte le prix pour le premier questionnaire rempli!

1. Quel a été votre premier job dans l’industrie du spectacle?

Mon premier job - rémunéré - a été de travailler en tant qu’Assistant Personnel sur un film que mon père réalisait. J’avais 18 ans. Sinon, j’ai commencé beaucoup plus tôt, étant donné que j’ai grandi sur des plateaux de tournage, en allant travailler dès que je le pouvais avec mon père, qui est scénariste-réalisateur.

2. Avez-vous étudié dans une école de cinéma ou pris des cours auparavant?

Je ne suis jamais allé dans une école de cinéma. Mon père m’encourageait à acquérir de l’expérience sur le terrain. Pour plaisanter, je raconte que je suis allé à l’Ecole de Cinéma Roger Corman - j’ai fait des petits films avec des budgets de misère (12 à 16 par an). C’était une vraie usine, mais j’y apprenais toutes les ficelles du métier.

3. Quand vous lisez le scénario d’un nouvel épisode, que faites-vous pour vous préparer au tournage?

La préparation d’un épisode recouvre un large domaine, que ce soit pour le Premier Assistant Réalisateur, comme pour le Directeur de la Photographie. Il faut assimiler toutes les informations qui sont dans le script, et les communiquer à tous les membres de l’équipe.

4. En quoi consiste réellement votre travail?

Les tâches d’un Assistant Réalisateur sont infinies: nous prenons en charge toute la logistique, nous supervisons tout ce qui se passe sur le plateau, coordonnons les cascades et les effets spéciaux, nous sommes de véritables bouées de sauvetage sur le tournage, nous nous occupons des figurants, et nous nous assurons que notre série reste au meilleur niveau de qualité, etc., etc.

5. Quel est votre plus grand défi dans votre travail?

C’est de garder les acteurs et tous les membres de l’équipe informés de chaque modification de script ou d’emploi du temps.

6. Quel en est l’aspect le moins glorieux?

Tout le travail que nous faisons tard dans la nuit, et que personne ne voit! Nous sommes quelquefois comme ces cascadeurs qui font le grand saut, et c’est l’acteur qui en est salué.

7. Qu’est-ce qui est le plus excitant?

C’est quand une grosse journée de travail m’attend, avec des cascades, des effets spéciaux, et de nombreux figurants à mettre en place. Quand cela paraît insurmontable, et qu’au bout du compte, tout va comme sur des roulettes, et que le résultat est parfait…

8. Quelle est la pire idée fausse que l’on se fait à propos de votre travail?

L’idée que l’on mette le réalisateur sur la touche et qu’on lui dise quoi faire… Nous sommes vraiment ce que notre métier indique: des assistants. Nous travaillons pour les réalisateurs, pas l’inverse.

9. Avez-vous jamais eu un mentor?

Quand on parle de mentor, voici ma philosophie: à chaque nouveau projet, nouveau mentor, parce qu’à chaque fois, j’apprends quelque chose de nouveau par quelqu’un. C’est le secret de la réussite dans ce milieu.

10. Auriez-vous un conseil à donner à quelqu’un qui voudrait faire le même métier?

Il est de deux ordres: un, toujours poser des questions. Deux, quelque soit le métier que vous choisissez, assurez-vous de vous donner à 100%. Cela vous permettra d’être promu, et ainsi de suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
véro
CSI niveau 3
avatar

Nombre de messages : 386
Localisation : nibas
Date d'inscription : 19/07/2005

MessageSujet: Re: Blog CBS   Sam 7 Jan - 16:35

merci, merci et encore merc, c'est génial d'une part de la part de cbs, d'une autre part du mec qui le fait, car je trouve qu'il le fait correctement, il prend au serieux ce qu'il fait. et merci a toi deub de nous le traduire .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 37
Date d'inscription : 05/07/2005

MessageSujet: Re: Blog CBS   Sam 7 Jan - 16:46

Je tire mon chapeau à tous les gens qu'on voit et ceux qu'on ne voit pas dans le générique clap
Merci Deub'

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
deubline
L'exception de la règle
avatar

Nombre de messages : 670
Age : 37
Localisation : Where the streets have no name
Date d'inscription : 30/07/2005

MessageSujet: Re: Blog CBS   Jeu 12 Jan - 0:47

SURPRISE, J'ADORE CE MEC!!!!!

11.01.06 02:20
Hi Christine!

I'm so sorry that I couldn't respond to your e-mail earlier. We were gone for two weeks, and then I was back in action and didn't check them in time.

Wow, you translate the blog into French? I feel so honored! That's great to hear. Thank you. And thanks for writing. Hope to hear back soon.

Corey


Désolé de ne pas avoir pu répondre à votre e-mail plus tôt. Nous étions partis 2 semaines, et de retour, je n'ai pas consulté ma messagerie à temps.
Wow, vous traduisez le blog en français? Je me sens si honoré! C'est super à entendre. Merci. Et merci d'avoir écrit. J'espère avoir des nouvelles bientôt.
Corey.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Blog CBS   

Revenir en haut Aller en bas
 
Blog CBS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» blog de Nat pat
» Blog bon cosplay/mauvais cosplay
» Mon blog et mon album
» Blog d'un pasticheur
» mon blog sur la danse classique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Experts: Miami :: LES EXPERTS: MIAMI :: News, spoilers, blog CBS...-
Sauter vers: