Forum sur la série Les Experts: Miami
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
avatar

Nombre de messages : 2966
Age : 36
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Jeu 2 Fév - 14:20

Elizabeth arrivait devant ses quartiers quand elle nota que quelqu’un semblait l’attendre devant sa porte. Elle reconnut alors son visiteur à sa silhouette.

Elizabeth(ravie) : Rodney !
Rodney(souriant): Eliz…

Il fut interrompu par un baiser. En effet, la jeune femme s’était jetée sur lui et l’embrassait à pleine bouche, mêlant sa langue à la sienne. Elle lui transmettait toute sa passion et tout son amour à travers ce baiser. Il gémit légèrement de douleur contre ses lèvres. Elizabeth s’écarta alors immédiatement, le regardant, inquiète.

Rodney(souriant gentiment) : Attention…Mes côtes…(regardant autour de lui) Et puis ce n’est pas très prudent de m’embrasser ici.
Elizabeth : Je m’en fous, Rodney ! J’ai eu bien trop peur de te perdre !
Rodney(souriant et rassurant, lui caressant la joue tendrement) : Mais je suis là, maintenant.

Il la serra alors tendrement contre lui, tout en faisant attention à ses côtes et surveillant les alentours, afin que personne ne les surprenne.
Elizabeth glissa sa main sur la nuque de Rodney et lui fit baisser la tête pour l’embrasser. De son autre main, elle actionna l’interrupteur de sa porte, qui s’ouvrit, et entraîna l’astrophysicien dans ses quartiers, ses lèvres toujours contre les siennes. Elle s’écarta de lui afin de reprendre son souffle, tout comme le scientifique, et verrouilla sa porte pour empêcher toute intrusion_ l’incident « Teyla » lui avait fait la leçon. Elle lui prit la main et l’amena vers son lit. Elle finit par se planter devant lui, le regardant dans les yeux. Elle adorait ses yeux bleus. Ils étaient si expressifs. Il arrivait à faire passer tout ce qu’il voulait lui dire à travers son regard. Elle caressa tendrement sa joue puis l’embrassa doucement.
Rodney avait répondu à chacun de ses baisers et celui-ci ne fit pas exception. Il adorait les lèvres d’Elizabeth : leur douceur, leur goût, l’effet qu’elles avaient sur lui. Ils séparèrent enfin leurs lèvres et Rodney vit Elizabeth lui sourire amoureusement. Elle commença alors à dézipper le col de son T-shirt. Rodney s’apprêtait à le retirer ensuite mais Elizabeth l’arrêta.

Elizabeth : Laisse-toi faire, Rodney.

L’astrophysicien obéit et la laissa le déshabiller. Elle embrassait chaque partie de son corps qu’elle découvrait puis elle le fit coucher sur le lit. Elle se déshabilla à son tour et le rejoignit. En observant le corps de son amant, elle eut un regard triste en voyant les meurtrissures ornant son torse. Rodney tendit sa main vers Elizabeth et lui caressa tendrement la joue, puis essuya une larme avec son pouce.

Rodney(tendrement) : Ne pleure pas, Liz. Tout va bien. Je vais bien.
Elizabeth(sanglotant puis se penchant pour l’embrasser) : Rodney !

Le Canadien se redressa pour l’embrasser avidement, entourant la jeune femme de ses bras et caressant son dos. Toutes les émotions qu’avaient ressenties Elizabeth furent libérées dans ce baiser. Celui-ci devint de plus en plus passionné et dévorant et les deux amoureux finirent par se séparer pour reprendre leur souffle.
Elizabeth fit recoucher Rodney et elle commença à caresser et à embrasser son corps. Elle lui fit une série de baisers légers sur l’énorme ecchymose présente au niveau de ses côtes, comme si cela pouvait accélérer sa guérison. Rodney frissonna au contact des lèvres de la diplomate sur son corps et mêla ses doigts dans ses cheveux. Elle cessa ses caresses et se coucha à ses côtés, sur le ventre. Elle tourna son visage vers lui et lui sourit tendrement avec un air coquin.

Elizabeth : Viens, Rodney…

Il s’agenouilla à ses côtés mais semblait hésiter. Elizabeth se mit à lui caresser la cuisse tout en l’attirant vers elle.

Elizabeth : Vas-y, Rodney…S’il te plait…

Répondant à la demande de la jeune femme, il se plaça entre ses jambes légèrement écartées et souleva doucement ses hanches vers lui. Enfin, il la pénétra lentement, la faisant gémir. Il commença à se mouvoir en elle, en poussant des soupirs rauques. Mais dans cette position, il ne se sentait pas vraiment lié à elle. Gardant une main sur sa hanche, il plaça l’autre sur son ventre pour la coller à lui afin de sentir son dos contre son torse.

Elizabeth(gémissant) : Ro…Rodney…Tes…aah…côtes.
Rodney(d’une voix rauque) : J’y…survivrai…

Il accentua son mouvement de va et vient, faisant pousser de petits cris aigus à Elizabeth, tout en l’embrassant dans le cou. Elle posa une de ses mains sur la cuisse de son amant pour la caresser mais aussi pour le sentir plus profondément en elle. Cette manœuvre lui fit pousser un cri plus puissant et elle se cambra.
Rodney augmenta ensuite la vitesse et la puissance de ses coups de reins, la faisant hurler de plaisir.

Elizabeth(hurlant) : Rodney !…Oh, Rodney!
Rodney(criant d’une voix gutturale) : Liz…Tu…Oh, je t’aime, Liiiz !

Elizabeth commençait à se demander comment elle allait survivre à l’orgasme. Quand il se fit sentir, elle agrippa les draps et sentit Rodney se faire plus pressant. Ils finirent par jouir tous les deux, hurlant le nom de l’autre.

Elizabeth(tremblant) : Rod-neyyyyyyy !
Rodney(convulsant sous la force de l’orgasme) : Elizabeeeeeth !

Il lâcha alors Elizabeth, qu’il avait serrée plus étroitement contre lui lors de la jouissance, se retira d’elle et s’abattit à ses côtés, tentant de reprendre une respiration régulière. Elizabeth se remit sur le dos et Rodney vit qu’elle était dans le même état que lui. Il l’embrassa puis lui sourit, cherchant toujours à reprendre son souffle.
Parmi des pensées sensuelles et amoureuses, Elizabeth se posait deux questions. La première : comment arrivait-il à la faire crier comme ça à chaque fois ? Elle avait le même effet sur lui mais aucun de ses anciens amants n’avaient réussi cet exploit à chacune de leurs étreintes, contrairement à Rodney. Quant à sa deuxième question…Quelle était la probabilité de trouver un homme qui avait un orgasme à peu près au même moment qu’elle ? Elle connaissait des hommes qui jouissaient avant_ parfois largement_ elle et qui ne pouvaient plus la satisfaire ou d’autres qui étaient un tantinet trop longuet et avec qui elle finissait par s’endormir, lassée. Mais avec Rodney, c’était différent…Etait-elle donc si amoureuse de lui que ça ? Est-ce la même chose de son côté ? Elle aimait le croire…
Elle vit que Rodney avait repris une respiration régulière et elle commença à caresser doucement son torse. Il se tourna vers elle, un sourire carnassier sur le visage. Il se mit soudain sur elle, lui écartant gentiment les jambes en caressant un point stratégique qui la fit gémir. Elle pouvait sentir son excitation contre elle mais elle était inquiète.

Elizabeth : Rodney…Il faut te ménager…
Rodney : Tout va bien, chaton.

Elizabeth leva un sourcil et sourit à ce petit nom. Son sourire s’élargit en voyant Rodney devenir rouge d’embarras.

Elizabeth : Chaton ?
Rodney(gêné) : Désolé, ça m’a échappé.
Elizabeth : C’est mignon…
Rodney(toujours embarrassé) : Heu…Merci.

Malgré cette interruption, il continua ses manœuvres. Il enlaça ses doigts à ceux d’Elizabeth et entra en elle avec une tendre force. Elizabeth cria de plaisir et s’arc-bouta contre Rodney. Il embrassa toutes les parties de son visage puis prit avidement ses lèvres caressant la langue de la jeune femme avec la sienne. Il sentit le corps chaud d’Elizabeth vibrer de désir sous lui et remarqua que lui aussi tremblait. Il commença alors à bouger en elle, voyant des gouttes de sueur glisser le long du corps d’Elizabeth. A chaque mouvement de hanches, ils se serraient les mains plus étroitement et gémissaient de plus en plus fort. Rodney accéléra l’allure et Elizabeth bougea aussi sous lui, ce qui accentua leur plaisir. Ils atteignirent l’orgasme ensemble et hurlèrent le nom de l’autre. Rodney s’écroula aux côtés d’Elizabeth, satisfait mais épuisé. Elizabeth l’attira contre elle, posant sa tête sur son épaule tandis que le Canadien posa son bras sur sa taille. Ils finirent par sombrer dans un profond sommeil, heureux.

__________________________________________

Le lendemain, à 6h00, Rodney se réveilla sous l’impulsion du réveil d’Elizabeth. Il l’arrêta rapidement d’une main, voulant laisser la jeune femme dormir tout son saoul. Il resta quelques instants dans ses bras, très réticent à l’idée de la quitter. Il se redressa, prêt à se lever, et regarda amoureusement le visage endormi de sa belle diplomate. Il se sentait comme le plus chanceux des hommes. Il caressa d’une main légère la joue de la jeune femme. Elizabeth se réveilla alors et rencontra les beaux yeux bleus de son merveilleux amant ou plutôt son compagnon. Elle lui sourit tendrement et caressa sa joue avec amour.

Rodney(contrit) : Désolé…Je t’ai réveillée…
Elizabeth : Ce n’est pas grave. Ça me permet de te voir avant que tu ne partes.
Rodney : J’aimerais rester avec toi, mais…
Elizabeth : Je sais…Les autres. Je ne sais pas encore si notre liaison causerait du remous. Il faut que je sonde discrètement les membres de l’expédition à ce sujet.
Rodney : Je t’aime, tu sais. Je serai donc patient…bien que la situation soit dure.
Elizabeth : A qui le dis-tu ? Ne pas pouvoir exprimer librement ses sentiments à l’homme que l’on aime, c’est…frustrant…
Rodney(embrassant sa joue) : Mais je suis heureux que l’on se soit enfin trouvé.
Elizabeth(riant) : Le départ a été étrange mais, pour le moment, la suite se déroule bien.
Rodney : Malgré quelques obstacles.
Elizabeth(souriant) : En effet…
Rodney(regardant l’heure sur le réveil) : Il va falloir que je file dans mes quartiers pour me changer.

Après lui avoir déposé un rapide baiser sur la bouche, Rodney se leva et ramassa ses vêtements assemblés en tas. Se plier lui faisait mal mais il ne faisait que grimacer. Saletés de côtes fêlées ! Il commença à se rhabiller.
Elizabeth observa son petit ami. Elle connaissait son corps par cœur mais ne se lassait pas de le regarder. Se sentant observer, Rodney leva la tête pour voir le visage de sa diplomate souriant amoureusement et le regarder avec envie. Il finit d’enfiler son T-shirt, avec quelques difficultés dues à ses côtes, puis revint vers le lit. Il se pencha vers Elizabeth pour l’embrasser, qui l’entoura de ses bras. Il se sépara d’elle à contrecœur et se dirigea vers la porte.

Rodney : On se retrouve au mess ?
Elizabeth(enthousiaste) : Oh oui !

Il sortit enfin, regardant derrière lui pour garder en mémoire chaque moment passé avec la diplomate américaine. Il tourna ensuite la tête et se cogna à quelqu’un. Rodney regarda qui c’était : John Sheppard !

John(d’un ton mi-interrogatif, mi de constatation) : Rodney… ?
Rodney(bafouillant) : Colonel…Heu…Attendez…Je…
John(souriant, légèrement moqueur) : Dites-moi, McKay, je croyais que vous aimiez les blondes ?
Rodney(soulagé par l’expression compréhensive et entendue de John) : Peut-être. Mais je suis amoureux de cette magnifique brune. Et elle, de moi.

John lui tapota gentiment l’épaule.

John : Racontez-moi ça.


FIN


_______________________________

voili voilou!j'espère que ça va vous plaire.j'ai écrit la séquelle(qu'il faut que je tape)et je la mettrais en ligne dès que possible. Son titre:"Premier Rendez-vous"
et maintenant j'attends vos opinions Wink !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
matmatah
Tête en l'air
avatar

Nombre de messages : 1536
Age : 37
Localisation : juste derrière toi
Date d'inscription : 13/07/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Jeu 2 Fév - 15:08

alors en ce qui me concerne j'ai adoré:

l'histoire est fluide et se lit très facilement; c'est très bien écrit.

l'humour y est , comme toujours, bien placé je m'imagine presque les scènes de "dispute" entre carson et mckay.

j'ai adoré le comportement que tu donne à Rodney toit au long de l'histoire de l'histoire, ses sentiments de culpabilité et ensuite de surprise quand il apprend les sentiments d' Elizabeth ; et cette bravoure dont il a fait preuve j'adore.

quant aux scènes d'amour, je te rassure ( une 2è fois ), je ne les trouvent pas du tout choquantes et bien au contraire je trouve qu'elle servent à l'histoire notament pour mieux "voir" le sentiment de culpabilité de Rodney et elles mettent de l'intensité à l'histoire.

voilà tout ça pour dire que j'ai pris un réel plaisir à te lire; continues comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
avatar

Nombre de messages : 2966
Age : 36
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Jeu 2 Fév - 16:07

merciiii Embarassed .
la séquelle de "Prima Noctae" est écrite mais pas encore tapée. je la mettrais en ligne une fois que j'aurais terminé de tapar mon autre fic "Matou"dans le topic fanfiction stargate atlantis.

Et toi, vas-tu t'y mettre? Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
matmatah
Tête en l'air
avatar

Nombre de messages : 1536
Age : 37
Localisation : juste derrière toi
Date d'inscription : 13/07/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Jeu 2 Fév - 17:59

lagentillefan a écrit:
Et toi, vas-tu t'y mettre? Wink

comme je l'ai dit à Valm j'ai des idées sur deux fics miami mais ès que j'essaye d'écrire quelque chose.... rien je n'arrive pas. Confused
mais je sens que la roue tourne car j'ai réussi à faire une page hier.

j'espère la mettre en ligne prochainement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 38
Date d'inscription : 05/07/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Jeu 2 Fév - 22:12

Ayest, j'ai lu! Et bien c'est encore une fois du beau boulot, très bien écrit thumright Je dirais même un "sans faute" aussi bien sur le fond que sur la forme clap BRAVO!! 10/10

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
avatar

Nombre de messages : 2966
Age : 36
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Ven 3 Fév - 11:58

merci Valm Embarassed :DD
j'ai hâte de lire tes nouvelles fics! bong

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sluna
La femme sans tête
avatar

Nombre de messages : 1572
Age : 35
Localisation : Derrière le petit caillou blanc, dans les bras de Colby Granger
Date d'inscription : 13/07/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Lun 6 Fév - 2:09

lagentillefan 10/10 10/10 love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stargate-the4400.forumactif.com/index.forum
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
avatar

Nombre de messages : 2966
Age : 36
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Lun 13 Fév - 11:09

voici une séquelle à "Prima Noctae".bonne lecture
__________________________________

PREMIER RENDEZ-VOUS



Le docteur Rodney McKay se trouvait dans le mess avec son ami, le lieutenant-colonel John Sheppard. Bien qu’il soit fort tôt_ c’est à dire 7h_ le militaire attendait des explications de la part du scientifique. En effet, John était tombé sur Rodney quand celui-ci quittait la chambre du docteur Elizabeth Weir, leader d’Atlantis mais aussi accessoirement petite amie du Canadien.
Rodney et John attendaient Elizabeth. L’astrophysicien avait insisté que la diplomate soit là pour raconter leur histoire au militaire. Elle arriva enfin et fut étonnée de les voir tous les deux à cette heure si matinale. De plus, ils ne semblaient pas avoir touché à leurs plateaux et on n’aurait même dit qu’ils l’attendaient. Elizabeth fut de plus en plus intriguée.

Elizabeth : Bonjour, messieurs.
John(souriant) : Enfin, vous voilà !
Elizabeth(étonnée) : Quoi ?
Rodney(embarrassé et s’éclaircissant la voix) : Heu…Hem…Il est au courant…pour nous…
Elizabeth(portant la main à son front) : Et je peux savoir comment ?
John(avec un large sourire) : J’ai piqué McKay lorsqu’il sortait de votre chambre ce matin.
Elizabeth(suspicieuse) : Et je peux savoir ce que vous faisiez devant ma chambre, colonel ?
John(piégé) : Heu…J’avais des doutes…Alors je voulais vérifier. Mais c’est votre faute aussi ! Pourquoi ne m’avoir rien dit ?
Elizabeth(levant un sourcil en souriant) : Parce que vous êtes la pire pipelette d’Atlantis.
Rodney(sirotant son café) : C’est évident.
John(boudant) : Je sais garder les secrets…
Rodney : Alors, gardez bien celui-là, s’il vous plaît.
John(frétillant comme un enfant impatient) : Je peux vous poser des questions, maintenant ?
Rodney(hésitant) : Heu…
Elizabeth(soupirant) : Allez-y.
John : Ça a commencé quand ?
Rodney : De façon officielle, ça doit faire trois jours…
Elizabeth : Notre première fois était officielle pour moi, Rodney.
Rodney(surpris) : Vraiment ?
Elizabeth(posant sa tête sur son épaule) : Oui…
Rodney : Alors, rectification, ça fait quatre jours.
John : Et c’était où ?
Elizabeth(se redressant en voyant un serveur passer) : Sur Calderan.
John(surpris) : Sur Cal… ? Quoi ? Mais… ?
Rodney : Mon subterfuge est allé un peu plus loin que ce que j’avais prévu…
John(les yeux agrandis par la stupeur) : Alors, vous avez…
Elizabeth : Oui. (riant) Ne vous l’avais-je pas déjà dit ?
John(déstabilisé) : Heu…Si, mais je croyais que c’était une plaisanterie…
Rodney(rougissant) : Et bien, non.
John(souriant malicieusement) : Alors, c’était vous que Tyler avait entendus, pas Beckett et Cadman !

John n’avait même pas besoin d’entendre la réponse. Leurs visages parlaient d’eux même : ils étaient devenus aussi rouges l’un que l’autre.

John : Si Beckett apprend que c’est vous qui avez balancé cette rumeur à son sujet, McKay, il va vous tuer.
Rodney(acerbe) : Alors, évitez de lui dire !
Elizabeth : A la rigueur, ça pourrait peut-être faire avancer les choses entre lui et le lieutenant Cadman.
Rodney : Connaissant très bien Laura , elle va tenter toutes ses chances.
John : Mais en revenant sur vos exploits nocturnes, il va sans doute falloir que vous amélioriez l’insonorisation de vos chambres.
Rodney(grommelant et haussant les épaules) : Grumph !
John : Par contre, vous êtes toujours le même, McKay : le mauvais caractère incarné.
Elizabeth(enjouée) : Peut-être, mais je l’aime comme il est !

Le visage de Rodney s’illumina aux paroles de la jeune femme. Vérifiant que personne ne regardait dans leur direction, il embrassa tendrement Elizabeth. John comprit alors mieux le malaise qu’il avait ressenti l’autre fois : il était face à un couple très uni. C’était ses amis, mais un lien plus fort les unissait tous les deux. Il sourit devant ce spectacle.

John : Par contre, il semblerait que ça vous ait donné du courage à revendre. Je ne vous avais jamais vu comme ça, Rodney.
Rodney(avec de la fureur dans les yeux) : Ce salopard de Naxon voulait violer Liz ! Vous croyez vraiment que j’allais le laisser faire ?
John : Non, bien sûr. (avec un ton plus sérieux) Sinon, vous allez bien ?
Rodney(soupirant) : Oui. Je vais avoir le bras bandé pendant quelques temps et je dois faire attention à mes côtes.
Elizabeth : Naxon était une vraie brute.

Elle regarda son compagnon, heureuse de l’avoir vivant et à ses côtés. Elle enlaça ses doigts aux siens.

John(hésitant) : Et psychologiquement ?
Rodney : Comment ça ?
John : Vous n’avez jamais tué d’être humain, Rodney ! Pour beaucoup de gens, ça peut provoquer un certain traumatisme…
Elizabeth(inquiète) : Il a eu des cauchemars…
Rodney : Liz !
John : C’est normal; Rodney. C’est une bonne réaction. Mais vous devriez en parler au Dr Heightmeyer.
Elizabeth : Il a raison.
Rodney : Mais ça va, Liz…(voyant son regard triste et inquiet, il fondit) D’accord, j’irai voir Heightmeyer…
Elizabeth : Merci, Rodney.
Rodney(soupirant): Je t’en prie…
Elizabeth(regardant sa montre) : Oups ! Je dois y aller sinon je vais être en retard. (embrassant rapidement Rodney sur la joue)A tout à l’heure ! (inclinant la tête vers John)John.
John(souriant) : Travaillez bien !

Elizabeth rit et partit, lançant un dernier regard vers son Canadien.
Rodney(s’assurant qu’Elizabeth n’était plus dans le mess) : Colonel, je voudrais que vous me rendiez un service.
John : Si c’est dans mes possibilités, tout ce que vous voudrez, McKay.
Rodney : Bien…

_____________________________________________

Une silhouette humaine, apparemment un homme, marchait discrètement dans un des couloirs de la cité. Il arriva enfin devant son objectif : les quartiers du Dr Weir. Il actionna le mécanisme d’ouverture de la porte et entra, vérifiant que personne ne l’avait vu. Il resta une bonne demi-heure dans les appartements de la diplomate puis sortit discrètement, surveillant les alentours. Il quitta enfin cette section de la cité, un sourire machiavélique et satisfait aux lèvres. Le piège était en place…

___________________________________

suite aujourd'hui ou demain(plus probable) Confused

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sluna
La femme sans tête
avatar

Nombre de messages : 1572
Age : 35
Localisation : Derrière le petit caillou blanc, dans les bras de Colby Granger
Date d'inscription : 13/07/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Lun 13 Fév - 16:21

10/10 love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stargate-the4400.forumactif.com/index.forum
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
avatar

Nombre de messages : 2966
Age : 36
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Mar 14 Fév - 15:00

voilà une petite suite Wink
____________________________________

Dans la salle d’entraînement, John amena deux bâtons à son nouvel élève. Teyla Emmagan et Ronon Dex étaient là en tant qu’observateurs et conseillers. Le colonel Sheppard se positionna enfin, prêt à faire une démonstration.

John : Prêt, McKay ?
Rodney : Heu…Ouais.
John : Vous êtes sûr ?
Rodney(agacé) : Oui.
John : Je vais y aller doucement, ok ?
Rodney(caustique) : Merci, vous êtes trop bon !
John(exaspéré) : Je vous rends service, McKay, alors arrêtez un peu de râler !
Rodney : Désolé…

John commença alors la démonstration, montrant précisément les différentes positions de combat à l’astrophysicien, qui observait attentivement. A chaque démonstration du militaire, McKay imitait ensuite ses mouvements.
De leur côté, Teyla et Ronon observaient la scène.

Ronon : Pourquoi McKay veut-il s’entraîner d’un seul coup ?
Teyla : Je ne sais pas. C’est peut-être une répercussion de son combat avec le Calderanien. Il n’a jamais tué.
Ronon : Vraiment ?
Teyla : Le Dr McKay est plutôt pacifiste. Il a tué des Wraith mais jamais d’êtres humains…jusqu’à maintenant.
Ronon : Oh…Il veut peut-être devenir plus combatif qu’avant.
Teyla : Comment ça ?
Ronon : Il veut se protéger lui-même, pas attendre que quelqu’un vienne le sauver.
Teyla : C’est possible, mais j’ai l’impression qu’il y a autre chose…
Ronon : Mouais…(revenant au combat)Il se débrouille bien.
Teyla : Il a une excellente mémoire. Rappelle-toi, il a imité notre style de combat par deux fois contre Naxon, d’après le colonel.
Ronon : En effet. (remarquant une erreur)McKay, attention à votre jambe droite !
Rodney : Hein ? Heu…Oui, merci.

Les deux hommes commencèrent à accélérer le mouvement. L’adversaire inattendu du colonel Sheppard attira les curieux et ils regardaient le combat avec intérêt. Par réflexe, Rodney ne cessait de se souvenir des différents mouvements techniques qu’il avait vus exécutés par Teyla et Ronon. C’est pourquoi il arrivait parfois à surprendre John.
Il y avait de plus en plus de badauds, dont Carson et Elizabeth. Le médecin écossais vit alors rouge.

Carson(criant, très contrarié) : Docteur Rodney McKay !

Surpris par l’interpellation de l’Ecossais, Rodney relâcha son attention et John finit donc par le faire chuter, écourtant ainsi le combat. Rodney se retrouva au sol et grimaça. Et zut ! Ses côtes !
Carson se précipita vers l’astrophysicien, suivi d’Elizabeth.

Carson : Colonel, arrêtez ! Quant à vous, Rodney, vous êtes un grand irresponsable !
Rodney(grimaçant de douleur et caustique) : Merci, Carson. Vous êtes vraiment un ami.
Carson : C’est pourquoi je vous le dis ! Vous avez oublié vos côtes ou quoi ?
Rodney : Heu…Oui, un peu.
Elizabeth(avec un ton de reproche) : Rodney…Mais je peux savoir à quoi t…vous jouez ?
John : Il m’a demandé de l’entraîner au combat au corps à corps et aux armes de contact.
Elizabeth(surprise) : Quoi ? Mais pourquoi ?
Rodney(bougon) : J’ai mes raisons.
John(posant sa main sur l’épaule du Dr Weir) : Ne vous inquiétez pas, je ferai attention les prochaines fois.
Carson(catégorique) : Il n’y aura pas de prochaines fois !
Rodney(avec véhémence) : Oh, si !
Carson : Rod…
Rodney(l’interrompant) : Ne discutez pas! C’est ma décision. Mais je vous promets de faire attention à mes côtes, d’accord ?
Carson(vaincu) : Ok. Mais vous passerez me voir après chacune de vos séances.
Rodney : Mais…
Carson : Et c’est non négociable !
Rodney(bougonnant) : Entendu.
Carson(avec un sourire madré) : D’ailleurs, vous allez me suivre maintenant.
Rodney : Quoi ? Mais…
Elizabeth : C’est un ordre.
Rodney(ronchonnant) : D’accord.

Carson aida le Canadien à se relever et le poussa gentiment en direction de l’infirmerie.
Voyant Teyla et Ronon qui commençait à s’entraîner, John se rapprocha d’Elizabeth et commença à lui chuchoter à l’oreille :

John : Ne vous inquiétez pas, Elizabeth. Tout va bien se passer.
Elizabeth(chuchotant elle aussi) : Pourquoi ?
John(souriant) : C’est pour vous.
Elizabeth(étonnée) : Pour moi ?
John : Il veut être capable de vous protéger. Son combat contre Naxon a ébranlé sa confiance en lui. Il veut se battre…pour vous.

Une larme coula le long de la joue d’Elizabeth. Il l’aimait à ce point ! Elle s’essuya rapidement les yeux puis, suite à un appel de Caldwell, laissa John, Teyla et Ronon à leur entraînement. Quant à elle, après ces révélations, elle avait l’impression que son lien avec Rodney s’était encore renforcé.

____________________________________

la suite demain Rolling Eyes

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sluna
La femme sans tête
avatar

Nombre de messages : 1572
Age : 35
Localisation : Derrière le petit caillou blanc, dans les bras de Colby Granger
Date d'inscription : 13/07/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Mar 14 Fév - 16:09

love 10/10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stargate-the4400.forumactif.com/index.forum
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
avatar

Nombre de messages : 2966
Age : 36
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Mer 15 Fév - 19:21

voici la suite
__________________________________

Il était 22h et comme chaque soir, Rodney rejoignit Elizabeth dans ses quartiers. Cela faisait trois jours qu’il suivait les séances d’entraînement avec ses coéquipiers et il commençait à prendre le rythme. Il prenait un peu plus de muscles, leur donnant aussi un certain tonus, devenait plus rapide et agile et se sentait plus résistant et endurant. Bien sûr, après chaque séance, il était fatigué mais une douche et une tasse de café le remettait d’aplomb.
Rodney frappa doucement à la porte, comme d’habitude, et fut accueilli par une Elizabeth toujours ravie de le voir. Il entra enfin et elle l’embrassa alors passionnément, cherchant la langue du Canadien avec la sienne.
Comme les journées étaient longues sans lui ! Garder leur liaison secrète n’était pas évident pour eux, mais pour le moment c’était la meilleure solution. Un jour, tout de même, ils avaient failli se faire surprendre par le Dr Zelenka. Ils étaient à deux doigts de faire l’amour sur le bureau de Rodney mais l’arrivée du Tchèque les avait interrompus. Elizabeth était alors entrain de s’arranger un peu tandis que Rodney, planqué sous son bureau, faisant mine de chercher un stylo soit disant tombé par terre, était entrain de refermer son pantalon et de reboucler sa ceinture. Ainsi, seule la chambre d’Elizabeth était l’endroit tranquille pour leurs ébats.
Continuant de s’embrasser, Rodney et Elizabeth se débarrassaient de leurs vêtements au fur et à mesure qu’ils approchaient du lit, les jetant un peu partout dans la chambre. Quand ils atteignirent enfin leur objectif, ils interrompirent leur baiser, reprenant leur souffle, puis se couchèrent enfin. Rodney commença à embrasser tout le corps de la jeune femme avec avidité et gourmandise, s’attardant sur ses seins, pour les lécher et les mordiller gentiment, et sur son intimité. Chaque baiser du Canadien la faisait frissonner de désir et quand il embrassait et caressait ses zones les plus sensibles, Elizabeth ne pouvait s’empêcher de pousser de petits gémissements. Il revint vers son visage pour reprendre avidement ses lèvres tandis que sa main caressait un endroit stratégique qui la poussa à écarter les jambes. Puis ce fut à son tour.
Elizabeth embrassait et caressait tout le corps de Rodney, coincé entre ses jambes, et l’embrassait amoureusement, mêlant sa langue à la sienne et posant sa main sur la nuque de l’astrophysicien pour rendre le baiser plus profond, plus passionné. Son autre main, elle, avait un autre objectif. Elle atteint le membre tant recherché et le caressa, le faisant se tendre encore plus et poussant Rodney à gémir de plaisir.

Rodney(gémissant et ayant la respiration saccadée) : Liz…Liiiz…

Après ces longs et tendres préliminaires, Rodney se cala bien entre les jambes d’Elizabeth et commença à entrer en elle tout doucement. La jeune femme se mit à gémir et les gémissements devenaient de plus en plus fort au fur et à mesure de la pénétration. Les deux amants frissonnaient de désir mais paradoxalement, ils étaient en sueur. Quand il finit sa douce manœuvre, Rodney reprit les lèvres d’Elizabeth tandis que celle-ci faisait onduler son corps sous lui et lui caressait le dos. Il commença enfin à bouger en elle, d’un mouvement doux d’abord puis de plus en plus vite. Leur plaisir s’exprima alors par des gémissements et des cris, lâchant le prénom de l’autre de temps en temps. Et quand le moment tant attendu arriva, ils se mirent à hurler, l’orgasme les faisant aussi convulser.
Elizabeth(hurlant et s’accrochant à ses épaules) : Rodneyyyy !
Rodney(hurlant) : Liiiiiiz !

Essoufflés, haletants, ils restèrent comme ça quelques minutes puis Rodney se retira et se coucha aux côtés d’Elizabeth. Celle-ci se serra tout contre lui, un bras sur son torse et la tête posée au creux de son épaule, tandis que Rodney l’entourait de son bras droit. Ils s’endormirent enfin, heureux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
avatar

Nombre de messages : 2966
Age : 36
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Mer 15 Fév - 19:37

Le lendemain, McKay était à une de ses séances d’entraînement avec Sheppard, Ronon et Teyla, tandis que le Dr Weir planifiait les prochaines missions d’exploration planétaire et de la cité. Elle ne savait pas ce qui se déroulait au niveau de ses quartiers. En effet, l’homme mystérieux était revenu, entra une fois encore dans la chambre de la diplomate, y resta un quart d’heure puis repartit en direction de ses propres appartements, un objet dans les mains. Il avait un sourire mauvais aux lèvres.

L’homme mystérieux : Je devrais avoir des preuves maintenant…

Il se dirigea alors chez lui.

_______________________________

je vais vous tuer avec ce suspense lol!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
avatar

Nombre de messages : 2966
Age : 36
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Mer 15 Fév - 20:09

Quelques heures plus tard, vers 19h, on pouvait voir le Dr Weir se diriger vers le bureau du colonel Caldwell. Celui-ci l’avait appelée en urgence et Elizabeth se demandait ce qui se passait. Il n’y avait eu aucun problème jusque là et elle ne semblait pas avoir remarqué un souci quelconque.
Comme elle avait eu droit à une petite séance de doux baisers avec son astrophysicien préféré il y a une heure, elle arriva donc devant le nouveau leader militaire d’Atlantis avec un grand sourire.

Elizabeth : Vous m’avez fait appeler, colonel ?
Caldwell(semblant embêté) : Hem, oui…Voyez plutôt.

Il appuya sur la touche « lecture » de sa télécommande. Elizabeth, intriguée, se posta au côté du commandant du Dédale pour pouvoir regarder l’écran. Ses yeux s’agrandirent alors de stupeur et de panique. Les images qui défilaient sous ses yeux avaient été tournées dans sa chambre ! Et c’était elle, avec Rodney, entrain de faire l’amour ! Elizabeth trembla de colère et s’adressa froidement au colonel.

Elizabeth(tremblante) : D’où…D’où tenez-vous ça ?
Caldwell : On me l’a apportée…
Elizabeth(essayant de garder son calme) : Qui ?!
Caldwell : Ecoutez, Dr Weir. Je lui ai déjà donné un blâme pour avoir osé installer une camera dans votre chambre. J’ai envoyé Simpson vérifier qu’il n’en avait pas mis d’autres.
Elizabeth(sentant les larmes prêtes à couler et commençant à crier) : Qui ?!

McKay passa alors par-là. Il devait voir le colonel par rapport à leur prochaine mission et, ne se rendant pas compte de la présence d’Elizabeth, il entra.

Rodney : Ha, colonel, je…(entendant la mauvaise sono de la vidéo, il se tourna vers l’écran et se figea devant les images)Qu’est-ce que… ?
Caldwell(avec autorité) : McKay, pas maintenant ! (à Elizabeth)Ecoutez, Dr Weir. Il voulait vous piéger ! Avoir une preuve de votre incompétence ou que vous complotiez quelque chose, comme il dit. Mais là, c’est plus grave. En voyant ces images, il affirme que vous passez vos nuits avec un homme différent à chaque fois.
Elizabeth et Rodney(d’une même voix) : Quoi ?!
Caldwell(se fâchant) : McKay, dégagez de là ! (revenant à Elizabeth)On vous reconnaît parfaitement sur la vidéo…mais pas l’homme…ou les hommes et…
Elizabeth(furieuse) : Qui a fait cette vidéo ?
Caldwell(soupirant) : …Le docteur Kavanagh…

Caldwell sursauta soudain lorsque Rodney posa violemment son ordinateur portable sur le bureau du colonel. Fulminant, le Canadien partit en trombe du bureau de Caldwell. Levant un sourcil intrigué, le colonel revint sur Elizabeth.

Caldwell : Ecoutez, docteur. J’ai déjà pris des mesures contre lui.
Elizabeth(inquiète de la réaction de Rodney) : Heu…Lesquelles ?
Caldwell : Accès limité aux technologies terriennes, athosiennes et anciennes et surveillance permanente quand il aura des engins dont il pourrait se servir contre nous.
Elizabeth : Et le blâme ?
Caldwell : Il est consigné dans ses quartiers. Il ne peut qu’aller dans le mess ou dans son labo, c’est tout. Et sous surveillance. Et à la prochaine intrusion de ce genre, c’est la porte.
Elizabeth : Bien.
Caldwell : Maintenant, je veux des réponses. N’oubliez pas que vous dirigez cette cité ! Vous devez être un exemple à suivre. Alors, y a-t’il eu plusieurs hommes ?
Elizabeth(indignée) : Non, enfin !
Caldwell : Bon. Qui est-ce ?
Elizabeth(hésitant) : Heu…Je…
Miller(militaire1- voix off) : Dr Weir ! Colonel Caldwell ! Il y a un problème au mess !
Caldwell(inquiet) : Lequel ?
Miller(voix off) : C’est le Dr McKay !
Elizabeth(inquiète) : Quoi ? On arrive !

Le colonel Caldwell et le Dr Weir partirent alors rapidement en direction du mess. Elizabeth était soulagée que Miller l’ait interrompue mais elle s’inquiétait tout autant : que se passait-il au mess ? Et avec Rodney ? De plus en plus angoissée, Elizabeth accéléra l’allure.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
avatar

Nombre de messages : 2966
Age : 36
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Mer 15 Fév - 20:26

la suite demain Wink!et ça va être violent :DD

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sluna
La femme sans tête
avatar

Nombre de messages : 1572
Age : 35
Localisation : Derrière le petit caillou blanc, dans les bras de Colby Granger
Date d'inscription : 13/07/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Mer 15 Fév - 21:10

10/10 love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stargate-the4400.forumactif.com/index.forum
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 38
Date d'inscription : 05/07/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Jeu 16 Fév - 12:45

lagentillefan a écrit:
je vais vous tuer avec ce suspense!
Comment t'est, toi!! Mr. Green
Je lis ta fic incéssament sous peu, je te promets Cool
En attendant: une illustration pour Prima Noctae:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
avatar

Nombre de messages : 2966
Age : 36
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Jeu 16 Fév - 18:27

oui c'est vrai Twisted Evil
chouette illustration, comme d'hab' Valm.merci flower
bon ben la suite
____________________________

Revenons donc un peu en arrière, au moment où McKay partit en trombe du bureau de Caldwell.
Rodney était furieux voire enragé. Et s’il existait un terme plus fort pour exprimer l’intensité de sa colère, il serait parfaitement approprié ! Il marchait rapidement, fulminant, brûlant de fureur. Pour McKay, c’était clair : Calvin Kavanagh allait déguster ! Sur son chemin, il interpella sèchement un scientifique espagnol, Lopez.

Rodney(d’un ton sec empli de colère) : Et vous ! (cherchant son nom)Heu…Lopez !
Lopez(apeuré) : Oui, Dr McKay ?
Rodney(toujours aussi sèchement) : Où est Kavanagh ?
Lopez(se faisant tout petit) : Je l’ai vu au mess il y 5 minutes…
Rodney(toujours sèchement mais poli) : Merci.

Et il partit de plus belle, laissant le malheureux Lopez tout tremblant.
Fonçant droit vers le mess, bousculant quelques personnes sur son passage_ leur lançant tout de même de vagues excuses, Rodney imaginait déjà ce qu’il allait faire subir à cette face de rat de Kavanagh. Il arriva enfin au mess, où peu de membres de l’expédition dînaient déjà, et chercha le scientifique américain du regard, les poings serrés.
Le lieutenant Laura Cadman dînait avec son médecin préféré, le docteur Carson Beckett. Elle appréciait vraiment la compagnie de Carson et était heureuse qu’il ait accepté de se joindre à elle au dîner. Elle remarqua soudain Rodney, planté au niveau de l’entrée du mess, tout son corps respirant la fureur. Elle posa une main sur celle de Carson pour lui signaler la présence de l’astrophysicien, apparemment furieux. Carson fut lui aussi très surpris par cette fureur habitant le Canadien. Inquiet, il se leva de table, imité par Laura. Qu’est-ce qu’il lui arrivait, bon sang ?
John, Teyla et Ronon, quant à eux, mangeaient et discutaient tranquillement quand ils virent McKay en rage, qui commençait à avancer avec détermination et colère. John s’inquiéta plus que ses deux coéquipiers car il avait déjà vu cette expression sur le visage de McKay : sur Calderan, quand il avait combattu Naxon. Qui donc avait été capable de remettre McKay dans une telle fureur ? John se leva alors, surveillant le moindre geste de son ami.
Rodney avait fini par le trouver. Il était entrain de dîner avec Zelenka, Simpson et Weiz, l’informaticien allemand. Kavanagh semblait content de lui en racontant sa dernière fourberie. Rodney, se contrôlant, décida de rester à une distance respectable pour entendre ce que disait le scientifique à la tresse.

Kavanagh : Je les avais avertis ! Mais non, personne ne m’écoute…
Zelenka(agacé) : Mais de quoi parlez-vous enfin ?
Simpson(très contrariée) : De ce qu’il a enregistré dans la chambre du Dr Weir…
Weiz(avec un accent allemand prononcé) : Qu’y avait-il sur la bande ?
Kavanagh(avec un sourire méprisant) : Weir entrain de s’envoyer en l’air.
Weiz : Was ?
Kavanagh : Et avec un partenaire différent, qui plus est. Le colonel dit que c’est le même homme mais moi, je sais ! Je l’ai toujours su ! Cette femme est…

Là, Rodney ne tint plus. Il s’approcha de la table des scientifiques et saisit rudement Kavanagh par le col, le soulevant presque de terre.

Rodney(sa voix emplie de fureur) : Comment avez-vous osé ?!
Kavanagh(effrayé mais le défiant du regard) : De quoi, McKay ? J’avais des soupçons sur son intégrité depuis le début et j’ai eu la preuve ! Mais j’ai été étonné de ne pas avoir pensé à ça plus tôt.
Rodney(tremblant de fureur) : Fermez-la, Kavanagh ! Cette fois-ci, votre paranoïa et votre ego vont vous coûter cher !
Kavanagh : Et pourquoi donc ? Cette femme est une trainée ! Elle n’aurait jamais dû avoir la direction de cette expédition ! A moins que…(avec un sourire malsain et entendu)vous auriez voulu vous l’envoyer. La moitié de la base a dû lui passer dess…

Et un violent coup de poing arrêta net ces paroles insultantes. Rodney avait fini par craquer et toisait maintenant le scientifique, qui cracha une dent et remit ses lunettes en place.

Kavanagh(outré) : Vous n’avez pas le droit !
Rodney(empli de rage) : J’ai tous les droits !
Kavanagh(se relevant, en colère lui aussi) : Pour défendre cette pute ?

Déjà bien enragé, Rodney vit carrément rouge et frappa de nouveau l’Américain violemment, le poussant et l’étalant sur la table où il dînait précédemment, appuyant sa main sur son torse pour le maintenir et continuer à le démolir.
C’est là que John, Ronon et Teyla intervinrent. Ils durent s’y mettre tous les trois pour écarter le Canadien de Kavanagh, qui avait la lèvre ouverte. Carson et Laura vinrent les aider à maintenir l’astrophysicien, toujours en pleine crise de fureur. Teyla fut même soulevée de terre malgré le puissant maintien de ses amis.

Rodney(tremblant de rage) : Lâchez-moi ! Lâchez-moi ! Laissez-moi lui arranger sa petite gueule !
John(inquiet, tentant de le calmer) : McKay ! Calmez-vous ! Ça ne sert à rien.
Kavanagh(méprisant) : Vous voulez vous battre, McKay ? Alors, venez !
Simpson(retenant Kavanagh par le bras) : Cessez ces enfantillages, enfin !
Kavanagh(violemment) : Ne me touchez pas !

Il dégagea brutalement son bras, donnant un méchant coup de coude sur le visage de Simpson, qui tomba. Zelenka s’approcha d’elle et vit qu’elle saignait du nez.

Zelenka(d’un ton autoritaire) : Kavanagh, ça suffit !
Kavanagh(l’ignorant) : Alors, McKay…Je vous attends…

Alors que le Canadien était maintenu par cinq personne, Kavanagh le prit en traître et le frappa dans l’abdomen.

John(choqué par une telle lâcheté, relâchant McKay) : Kavanagh ! Nom de…

Rodney réussit, on ne sait comment, à se dégager de l’étreinte de ses amis et rendit son coup de poing au scientifique américain. Ce que Kavanagh ignorait, c’est que McKay suivait maintenant des séances d’entraînement au combat deux heures chaque jour, ce qui lui donnait un avantage considérable. On voyait immédiatement la différence : Kavanagh donnait beaucoup de coups dans le vide tandis que Rodney faisait mouche presque à chaque fois. Mais les coups du méprisable scientifique américain était suffisamment fort pour que Rodney se mette à avoir du sang coulant d’une des commissures de ses lèvres jusqu’au menton, les gouttes tombant soit sur son T-shirt, soit au sol.
C’est à ce moment que le colonel Caldwell et le Dr Weir arrivèrent.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
avatar

Nombre de messages : 2966
Age : 36
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Jeu 16 Fév - 19:03

Elizabeth n’arrivait pas à croire ce qu’elle voyait : le Dr Simpson, le nez en sang, soutenue par Weiz et Zelenka, John, Teyla, Ronon, Carson et le lieutenant Cadman essayant de calmer les deux combattants et Rodney et Kavanagh entrain de se battre violemment !

Caldwell(d’une voix forte) : Mais enfin, qu’est-ce qui se passe ici ?!

Tous s’arrêtèrent, nets, en entendant la voix tonitruante de Caldwell. Celui-ci s’approcha avec Elizabeth pour avoir des explications sur leur comportement.
Quand Kavanagh vit Weir s’approcher, sa colère et son mépris envers elle flamba de plus belle. Semblant perdre la raison, il la saisit violemment, la colla contre lui et lui posa une main englobante sur un sein et l’autre main sur son intimité. Effrayée, elle poussa un cri puis se mit à pleurer doucement. Il commençait à insérer sa main dans le pantalon de la jeune femme.

Caldwell : Kavanagh !
Kavanagh(avec un sourire mauvais) : Vous voyez, McKay, elle ne demande que ça !

Cette fois, c’est John qui était prêt à frapper mais Rodney fut plus rapide. Il arracha Elizabeth de l’étreinte de Kavanagh, la poussa vers Teyla, qui la serra contre elle, et lui balança un violent coup de poing en pleine figure. Rodney eut un certain plaisir à sentir les os du nez du scientifique craquer sous ses phalanges. Kavanagh fut projeté à terre et se redressa, la main sur son nez.

Kavanagh : Il m’a cassé le nez ! Vous l’avez tous vu !

Ne contrôlant plus sa rage, Rodney se jeta sur l’affreux scientifique et frappa fort une fois puis deux…jusqu’à ce qu’il sente deux bras entourer sa taille.

Elizabeth(pleurant) : Rodney ! Ça suffit! Arrête!

Personne ne nota le verbe employé à la deuxième personne du singulier, excepté Kavanagh. Les yeux agrandis par la stupeur, il les montra du doigt.

Kavanagh(d’un ton accusateur) : Vous…Vous…
John(froidement) : Ça suffit, Kavanagh…Ou c’est moi qui finis le boulot de McKay.
Ronon(menaçant) : Je serai d’ailleurs ravi de vous aider.
John : Oh, merci.

Le scientifique ne dit plus rien, trop effrayé par les deux homes. Et il pouvait ajouter à sa liste des hommes à éviter à tout prix le docteur Rodney McKay.
En sentant le corps secoué de sanglots de la femme qu’il aimait, Rodney avait cessé tout mouvement. Il restait à genoux, les bras ballants, se calmant peu à peu et se décida à poser une main rassurante sur celles d’Elizabeth.

Rodney(tout doucement) : Ça va, Elizabeth. C’est fini. Je suis désolé.
Teyla : Dr Weir, vous pouvez le lâcher, tout est fini. Laissez-le se lever.

Teyla avait compris depuis longtemps que quelque chose de plus fort que l’amitié reliait ses deux amis. Elle aida donc Elizabeth à se lever, la détachant gentiment de Rodney et lui posa une main rassurante et amicale sur l’épaule.
Alors que Carson vérifiait le nez de Simpson, Laura se rapprocha de Rodney et lui fit lever la tête.

Laura : Rodney ? Vous pouvez vous lever ?
Rodney(redevenant lui-même) : Bien sûr, je ne suis pas devenu impotent !
Laura(souriant) : J’aime mieux vous voir comme ça.
Rodney(levant un sourcil) : Comme quoi ?
Laura(malicieuse) : Entrain de râler.
Rodney(haussant les épaules) : Pffff…

Prenant la main tendue de la militaire avec qui il avait partagé son corps, il se leva enfin. Une violente douleur au flanc lui fit soudain pousser un cri, amenant tout de suite Carson à ses côtés.

Carson : Rodney ?
Rodney(grimaçant) : Je crois que j’ai surestimé mes côtes…
Carson(soupirant, désapprobateur) : Rodney…Comme si j’avais pas assez de boulot comme ça ! Allez, tous les blessés à l’infirmerie ! Et en vitesse. (à Caldwell)Je voudrais un garde pour lui(montrant Kavanagh).
Caldwell : De toute façon, il va avoir droit à une mise à pied et à un aller indéterminé pour la Terre.
Kavanagh(se tenant toujours le nez, outré avec une voix de canard) : Quoi ?!
Caldwell : Je vous avais averti. Et le général Landry aura mon rapport. Il décidera de votre sort.
Kavanagh(protestant) : Mais…
Laura(souriant malicieusement) : Carson, est-ce que j’ai le droit de lui coller un pain ?
Carson : S’il ne se tait pas, je vous en prie. Ce sera mon tour ensuite.

Kavanagh ne dit alors plus un mot. En plus, le lieutenant Cadman s’était portée volontaire pour le surveiller, accentuant ainsi son malaise.

Carson : Bon, on y va.

Carson se dirigea donc vers l’infirmerie avec ses trois blessés et leurs soutiens sur les talons : Zelenka s’occupait de Simpson, John de Rodney et Kavanagh se débrouillait seul pour marcher. Laura observait le moindre de ses gestes, prête à intervenir en cas de récriminations. Kavanagh avait réussi à se faire haïr par toutes les personnes les plus importantes de la cité…


_____________________________

suite demain ou lundi

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 38
Date d'inscription : 05/07/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Jeu 16 Fév - 20:14

Rôôô, j'ai pas fini de lire qu'il y a déjà la suite! Bon, sans compter les 2 derniers posts, je mets quand même mon avis: c'est génial, quel suspense, annêffet!! Tou va mé touer revolver clap

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
avatar

Nombre de messages : 2966
Age : 36
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Ven 17 Fév - 12:27

voilà une petite suite Wink
_______________________________

Elizabeth s’était calmée aux côtés de Teyla. Caldwell était reparti dans son bureau et l’activité était revenue à la normale dans le mess. Teyla sentit son amie se détendre et décida alors de prendre les choses en main.

Teyla : Dr Weir…
Elizabeth: Oui?
Teyla: Vous aimez le Dr McKay, n’est-ce pas ?
Elizabeth(hésitant) : …Oui…
Teyla : Et le sait-il ?
Elizabeth : Oui…Nous…Nous sommes ensemble, en fait…
Teyla : Je comprends mieux sa réaction…Mais qu’est-ce qui l’a déclenchée ?

Elizabeth lui raconta alors l’histoire de la vidéo et crut apercevoir un éclair de colère traverser le regard de la jeune Athosienne. Kavanagh s’était fait une ennemie de plus.

Teyla(sur un ton où perçait la colère) : Cet homme est méprisable. (reprenant un ton doux)Vous devriez le rejoindre à l’infirmerie, voir s’il va bien.
Elizabeth : Je ne suis pas sure que ce soit une bonne idée…
Teyla : Il a besoin de vous ! Il a fait ça pour vous !
Elizabeth : Je sais…Mais…
Teyla : Ce n’est pas de votre faute ! Nous aurions dû surveiller ce misérable ver de terre depuis longtemps ! Vous êtes le chef de cette cité et en tant que leader, vous devez prendre des décisions que certains peuvent ne pas accepter, c’est tout ! Mais vous êtes aussi une femme et il est normal que vous vous liiez, amicalement ou amoureusement. Vous êtes humaine. Vous ne pouvez, ne devez pas vous couper des autres. Allez le voir !
Elizabeth(souriant faiblement) : Oui…
Teyla(avec un clin d’œil) : Et ne le quittez pas.
Elizabeth : Il n’en est pas du tout question !
Teyla : Tant mieux. Allons-y.

Et les deux femmes partirent vers l’infirmerie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
avatar

Nombre de messages : 2966
Age : 36
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Ven 17 Fév - 14:25

la suite ce sera lundi...désolée Confused

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
avatar

Nombre de messages : 2966
Age : 36
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Lun 20 Fév - 10:53

voici la suite
__________________________

Carson fit la liste des diverses blessures de ses patients :
-d’abord Ellen Simpson : Kavanagh lui avait éclaté de nombreux vaisseaux sanguins du nez avec son coude. Heureusement, elle n’avait pas le nez cassé mais elle devait se mettre un baume cicatrisant pour éviter les saignements intempestifs. Ce soin était désagréable mais nécessaire.
-Ensuite Calvin Kavanagh : Carson a eu un malin plaisir à le laisser entre les mains du grand infirmier sénégalais, Natumba. Comme ça, le scientifique restait muet comme une tombe. Rodney ne l’avait pas loupé : il lui avait brisé le nez, fait sauter trois dents, collé un magnifique cocard et on pouvait ajouter quelques hématomes et une bouche tuméfiée. Carson avait soigné Kavanagh avec rudesse mais professionnalisme.
-Et enfin Rodney McKay : Kavanagh lui avait fêlé une troisième côte. A cause d’un coup de poing, le Canadien s’était mordu la langue suffisamment pour qu’elle saigne. Par contre, ses phalanges étaient écorchées, signe évident de la force utilisée par Rodney contre Kavanagh. Sinon l’astrophysicien s’en sortait bien. Il aurait certainement quelques hématomes sur le visage et le torse. Et puis comme à son habitude, Rodney s’était montré difficile à soigner. Il fallait la patience de l’Ecossais pour pouvoir le supporter.
Carson avait mis l’abominable Kavanagh à l’écart, gardé par Natumba et Cadman. John était parti faire le rapport de l’incident à Caldwell et Zelenka était retourné travailler dans son laboratoire, à regret. Il leva la tête en entendant des visiteurs arriver à l’entrée de son infirmerie : Elizabeth et Teyla.

Carson : Vous venez aux nouvelles ?
Elizabeth : Heu…
Teyla : Moi, oui !
Carson : Vous, ou…Heu…Bref. Le Dr Simpson va bien : juste des vaisseaux sanguins qui ont éclaté. L’affaire d’une semaine, deux au maximum. Kavanagh…
Teyla(froidement) : Qui ?
Carson(souriant en comprenant le message) : Hem…Rodney a une troisième côte fêlée, des écorchures sur les phalanges dues à ses coups de poing, une morsure peu profonde sur la langue et des hématomes un peu partout. Mais ne vous inquiétez pas, il est égal à lui-même(levant les yeux au ciel en souriant).

Elizabeth et Teyla se mirent à rire. Puis l’Athosienne poussa gentiment la diplomate en direction du box de Rodney.

Elizabeth(timidement) : Je peux le voir ?
Carson : Bien sûr.

Elizabeth se dirigea lentement vers le box, souleva le rideau et entra. Rodney était entrain de manger un yaourt et il s’arrêta immédiatement quand il la vit. La voyant si timide et si hésitante, il ne savait pas trop quoi dire ou faire. Il la regarda intensément avec ses yeux bleus, attendant une quelconque réaction. Elle se jeta soudain sur lui, mettant ses bras autour de son cou, se serrant contre lui.

Elizabeth : Rodney !

Rodney serra la jeune femme contre lui, caressant gentiment ses cheveux, sentant son parfum enivrant qui le troublait tant et il l’embrassa tendrement dans le cou.

Rodney : Tout va bien, Liz. C’est fini.

Il l’embrassa tout en douceur d’abord puis de plus en plus passionnément, lui exprimant tout son amour à travers ce baiser. Ils séparèrent leurs lèvres pour reprendre leur souffle, se retrouvant front contre front, chacun ayant les bras autour de la taille de l’autre.

Elizabeth(ne voulant pas s’attarder sur l’incident, elle aborda un sujet plus joyeux) : Ça fait une semaine que nous sortons ensemble. Que dirais-tu d’un petit dîner ?
Rodney(surpris et ravi) : Ce soir ?
Elizabeth : Oui. (souriant)Ne manges pas trop. Je préparerais le dîner…avec l’aide de Teyla, ça sera plus discret.
Rodney(étonné) : Teyla ?
Elizabeth : Elle est au courant. Elle l’a découvert toute seule.
Rodney : Teyla est la femme la plus intuitive que je connaisse. Je me demande même si elle ne s’en doutait pas avant Sheppard.
Elizabeth : Possible…

Ils recommencèrent à s’embrasser tendrement, se serrant l’un contre l’autre, voulant sentir le corps de l’autre contre le sien comme un besoin vital. Les pas de Carson se firent soudain entendre et ils se séparèrent à regret. Elizabeth garda quand même sa main dans la sienne, la caressant tendrement. Le médecin écossais ne devrait pas trouver cela bizarre, étant donné que Rodney l’avait protégée.

Carson : Bon, Rodney, je vous libère…avant que je ne vous tue moi-même. Tout ce que je vous demande, c’est de cesser les entraînements pendant quelques temps. Vos côtes doivent se ressouder.
Rodney : Et si c’est gentillet ?
Carson(soupirant devant l’obstination de son ami) : Ok, vous pouvez le faire, mais seulement si c’est vraiment le cas !
Rodney(se moquant) : Oui, docteur.
Carson : Bon, filez maintenant !
Rodney(soulagé) : Enfin !

Elizabeth lui serra la main avant de partir et lui dit « à ce soir » sans émettre un son.
Carson aida tout de même son patient à se lever malgré ses récriminations.
Rodney pensait au dîner de ce soir. Une semaine. Leur première semaine. Comme une sorte d’anniversaire. Il devait trouver un cadeau ! Et il savait à qui il allait demander de l’aide.

_________________________________________

la suite cet après-midi Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
avatar

Nombre de messages : 2966
Age : 36
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Lun 20 Fév - 17:42

bon ben ch'tite suite
____________________________

Teyla lisait tranquillement un des livres qu’avait ramené le Dr Weir de la Terre quand elle entendit quelqu’un frapper à sa porte.

Teyla : Entrez, c’est ouvert !

L’Athosienne fut surprise en voyant qui était son visiteur.

Teyla(étonnée) : Dr McKay ?
Rodney : Bonsoir, Teyla. J’aurai besoin de vous…
Teyla : Bien sûr. Que puis-je faire pour vous ?
Rodney(hésitant) : Heu…Voilà. Ce soir, je vais dîner avec Elizabeth…enfin le Dr Weir…heu…Nous fêtons notre première semaine ensemble…enfin, je crois…heu, non, j’en suis sûr…enfin, ça fait une semaine, donc…
Teyla(l’encourageant) : Oui ?
Rodney : Je…J’aimerais lui offrir quelque chose. Mais ici, il n’y a pas vraiment de boutiques cadeau et je pensais que…
Teyla(souriant) : Que je pourrais vous aider à en trouver un.
Rodney : Oui.

McKay vit alors Teyla réfléchir puis, soudain, le visage de la jeune femme s’illumina d’un grand sourire.

Teyla(mystérieuse) : Ça vous dit de faire un petit tour de Jumper sur le continent ?
Rodney(surpris) : Heu…Pourquoi pas…
Teyla : Bien. Allons-y. Je demanderai au colonel Sheppard de me remplacer auprès du Dr Weir.

Elle prit ensuite la veste de son uniforme et partit avec l’astrophysicien au hangar à Jumpers. Direction : le continent !
_______________________________________

suite demain, en principe Confused

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
avatar

Nombre de messages : 2966
Age : 36
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Mar 21 Fév - 13:43

voilà une suite
_____________________________

Elizabeth était dans sa chambre, qu’elle avait fait vérifier par trois fois. Elle ne voulait pas que leur « anniversaire » tombe entre les mains de Caldwell. Il avait vu suffisamment de choses sur sa vie privée.
Elle savait que John les avait couverts en faisant son rapport sur l’altercation entre Kavanagh et Rodney. Il avait expliqué que la violente réaction de l’astrophysicien était due au fait qu’il était devenu très protecteur envers la diplomate depuis la mission sur Calderan. John avait aussi ajouté que le Canadien était encore marqué, plus profondément qu’il ne le pensait, par la mort de Naxon, premier être humain qu’il avait tué. Caldwell avait accepté ces explications et n’avait donné qu’un léger avertissement à McKay. De plus, le comportement démentiel de Kavanagh avait joué en sa faveur. Elizabeth en était donc soulagée.
Quelqu’un frappa à la porte des quartiers de la jeune femme. Elizabeth se précipita pour ouvrir à son visiteur : Teyla, enfin ! Quand elle fit coulisser la porte, elle fut surprise par l’identité de son visiteur.

Elizabeth(étonnée et inquiète) : John ?
John(jovial) : Bonsoir ! Je viens vous aider à la place de Teyla.
Elizabeth : Mais où est-elle ?
John : Sur le continent. Un truc de dernière minute lui est tombé dessus.
Elizabeth : Rien de grave, j’espère.
John(rassurant) : Nooon. Bon, que puis-je faire ?
Elizabeth : C’est pour un dîner et…(le voyant sourire malicieusement)Quoi ?
John : Vous n’avez jamais dîné tous les deux ? Pas de vrais rendez-vous ?
Elizabeth : Non. C’était plutôt difficile…Mais avec des complices…
John : Je vois…
Elizabeth : Bref. Il me faut une table, des chaises, des couverts élégants, des bougies, une nappe, des serviettes, des assiettes, de…
John : En gros, il vous faut tous les éléments d’un vrai dîner romantique.
Elizabeth(rougissant) : Heu…Oui. Vous avez de la musique ?
John : Je vais me procurer ce qu’il faut.
Elizabeth : Par contre, le menu va poser problème…
John : Pas sûr. Likia travaille au mess, vous savez.
Elizabeth : Ah bon ?
John: Elle sera sûrement ravie de vous faire un repas digne de ce nom.
Elizabeth : Vous la remercierez pour moi.
John : Bien sûr. Sinon, que voulez-vous comme boisson ? Vin ? Champagne ? Autre chose ?
Elizabeth : Champagne…Mais j’ai déjà…heu…emprunté la dernière bouteille du colonel Caldwell.
John : C’était vous ! Il a interrogé tout le monde sur sa disparition.
Elizabeth : Navrée. Mais où en trouver une autre ?
John(souriant machiavéliquement) : Chez Kavanagh…J’ai vu qu’il avait une intéressante réserve. Et c’est pas de la bibine, c’est des produits de luxe ! Il vous doit bien ça…
Elizabeth : Soyez discret quand même.
John(presque vexé) : Je connais mon boulot !
Elizabeth : Bien. Allons-y.

Ils partirent donc prendre discrètement ce dont Elizabeth avait besoin pour son rendez-vous.
_________________________________

suite demain

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   

Revenir en haut Aller en bas
 
fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)
Revenir en haut 
Page 2 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Experts: Miami :: Fanfictions :: Autres Séries-
Sauter vers: