Forum sur la série Les Experts: Miami
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 38
Date d'inscription : 05/07/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Mar 21 Fév - 20:32

Fiouf! J'ai rattrapé mon retard!
Mouvementée, la bagarre! revolver Je me demande comment va se passer ce dîner... What the fuck ?!? Empoisonnement probable? :DD
C'est génial thumright Bravo!!!!!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
avatar

Nombre de messages : 2966
Age : 36
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Mer 22 Fév - 10:19

voici la suite(et oui maintenant j'ai un ordi...enfin j'ai,heu Rolling Eyes ...il est pas vraiment à moi mais plutôt à mon papa...qui va se prendre un jour une mandale à force de regarder par dessus mon épaule et j'aime pas ça(surtout quand on tape son cadeau!!! Evil or Very Mad ))
______________________________________

21h, chambre du docteur Rodney McKay. Rodney venait de prendre une douche. Il avait déballé tous ses vêtements sur son lit et ne savait pas quoi mettre pour son rendez-vous. C’était leur premier dîner et il voulait être parfait et que tout soit merveilleux. Il espérait qu’Elizabeth allait apprécier et accepter son cadeau. Mais pour le moment, il était plutôt tracassé par la tenue qu’il devait mettre. Il s’était planté devant son miroir et essayait chacune de ses chemises. Le seul vêtement qu’il portait pour le moment était son caleçon. Il commençait à râler quand quelqu’un frappa à sa porte. Il mit sa robe de chambre et partit ouvrir.

Rodney(surpris) : Teyla ?
Teyla : Bonsoir. John m’a dit que vous auriez sans doute besoin de moi…(souriant)encore.
Rodney : Heu…En effet, vous tombez bien. J’ai besoin de votre avis pour…
Teyla : Trouver la bonne tenue…Je vois ça…
Rodney(s’empourprant) :Hem…C’est ça.

Teyla sa dirigea vers le tas de vêtements posé sur le lit et commença à les regarder un à un. Après les avoir tous vus, elle se mit à réfléchir. Elle se tourna vers McKay, l’observant des pieds à la tête puis revint vers les vêtements. Enfin, elle saisit une jolie chemise cintrée d’un beau bleu légèrement foncé. La couleur ferait ainsi ressortir les yeux bleus de l’astrophysicien canadien et la coupe de la chemise lui donnerait un aspect élancé qui le grandirait et l’affinerait. Elle prit ensuite un beau jeans noir bien coupé et légèrement délavé qui était très à la mode sur Terre, mais ça l’Athosienne l’ignorait. Enfin, elle trouva une magnifique veste noire.

Teyla(lui apportant son choix) : Voilà. Mettez ça. Prenez des chaussettes noires et des chaussures de la même couleur.
Rodney(prenant les vêtements) : Merci. Restez là, s’il vous plaît, je reviens.

Le Canadien partit dans sa salle de bain pour s’habiller tandis que Teyla décida de sélectionner elle-même les chaussures. Elle trouva son bonheur et les posa sur un siège en attendant McKay. Celui-ci finit par sortir, incertain.

Rodney : Comment je suis ?
Teyla(souriant) : Vous êtes très bien, Rodney. Je vous ai choisi une paire de chaussures.
Rodney : Ha, merci.

Il les mit puis repartit s’observer dans le miroir, arrangeant au moins pour la dixième fois ses cheveux.

Teyla : Vous allez finir par être en retard ! Vous êtes parfait. De toute manière, quoique vous portiez, elle vous aime déjà, alors…
Rodney : C’est notre premier dîner. C’est comme un vrai rendez-vous.
Teyla : Vous n’avez jamais eu l’occasion d’en faire ?
Rodney(souriant, penaud) : Nous étions sans cesse interrompus…Je la retrouvais dans sa chambre le soir, mais…
Teyla : Vous ne considérez pas ça comme un rendez-vous ?
Rodney : Si, d’une certaine manière. Mais là, ça rend notre relation plus sérieuse…enfin plus sure, plus officielle…Vous voyez ce que je veux dire ?
Teyla(souriant, compréhensive) : Oui. (frappant dans ses mains)Allez, filez ! Vous allez être en retard.
Rodney(nerveux) : Heu…Oui.
Teyla : Nous veillerons à votre tranquillité avec le colonel. Et n’oubliez pas son cadeau !
Rodney(haussant les épaules, vexé) : Bien sûr.

Rodney s’arrangea encore un peu devant sa glace puis il prit la petite boîte contenant le cadeau d’Elizabeth, la mit dans la poche intérieure de sa veste et se dirigea vers la sortie.

Rodney(avant de partir) : Encore merci, Teyla. Je vous revaudrais ça.
Teyla : Passez une bonne soirée, Dr McKay.

Et McKay se dirigea discrètement vers les quartiers d’Elizabeth.

________________________________________________

21h, chambre du docteur Elizabeth Weir. Tout était installé : table, couverts, chaises, chaîne stéréo. Il ne manquait plus que le dîner…et une robe. En effet, Elizabeth, enveloppée dans une serviette, hésitait entre deux robes : une rouge foncée aux fines bretelles, s’arrêtant au dessus des genoux et fendue jusqu’à mi-cuisse sur le côté gauche et une noire, s’attachant autour du cou et très moulante. La jeune femme n’arrêtait pas d’alterner les deux robes devant son miroir. Elle soupira, mécontente devant son indécision. Quand une aide inattendue et bienvenue frappa à sa porte. Elle lui ouvrit.

John : Bonsoir ! Votre dîner sera bientôt prêt et…Vous n’êtes toujours pas habillée ?
Elizabeth(soupirant) : Je n’arrive pas à me décider…
John(riant) : Et dire que je pensais qu’on aurait ce genre de problèmes uniquement avec McKay…
Elizabeth : Quoi ?
John : Je lui ai envoyé Teyla pour l’aider. Vous ressemblez à deux ados lors de leur premier rencard.
Elizabeth(l’avertissant) : John…
John : Bref. Quels sont vos choix?

Elizabeth lui montra alors les deux robes. John pencha la tête, se frottant le menton de la main, réfléchissant avec un air connaisseur.

Elizabeth : Alors ?
John : La rouge. L’autre conviendrait plus pour prendre un verre.
Elizabeth : Merci.

Elle se dirigea dans sa salle de bain et s’apprêta : habillage, coiffure et maquillage. Elle se mit des bijoux à l’aspect simple : une petite chaîne en or avec un pendentif en forme de cœur au cou, un mince bracelet en or et des boucles d’oreille faites d’une seule ligne de minuscules chaînons dorés. Quand elle sortit enfin, John émit un sifflement admiratif.

John : Elizabeth ! McKay va tomber raide.
Elizabeth: Mais j’espère bien! Bon les chaussures maintenant.

Elle prit les chaussures qu’elle avait sélectionnées pour cette robe et les mit aux pieds. C’était des chaussures à talons moyens qui possédaient une lanière à attacher aux chevilles. Elizabeth était fin prête.

John : Et bien voilà ! On y est arrivé. Vous êtes superbe, Elizabeth.
Elizabeth(rougissant) : Merci.
John : Mais de rien. (se levant de son siège)Bon, je vais aller voir où en est Likia avec le repas.
Elizabeth : Merci, John.
John(lui faisant un clin d’œil) : Je vous en prie.

Il sortit, laissant la jeune femme seule et impatiente. Pourvu qu’il n’y ait pas de problèmes.
________________________________________________

22h, enfin ! Elizabeth n’arrêtait pas de regarder son réveil et de vérifier que chaque chose était en place. Table, ok ; chaises, ok ; bougies, ok ; dîner, prêt à être manger ; champagne et flûtes, ok. Elle continuait à faire la check-list dans sa tête lorsqu’on frappa à sa porte. Elle courut presque pour ouvrir à son invité si spécial.
Parlons-en de celui-là. Tout le long du chemin, Rodney s’observait dans chaque matière réfléchissante, regardant s’il était présentable. Il avait fait un rapide crochet par la section botanique pour prendre une fleur rapidement. Il aurait voulu prendre un bouquet mais cela ce serait remarqué ; alors il prit une magnifique rose d’un rouge vif flamboyant et ne portant aucune épine. Il se retrouva enfin devant la porte des quartiers du Dr Weir et hésita à frapper immédiatement. Il était extrêmement nerveux et vérifia pour la trentième fois s’il avait toujours son cadeau en poche. Oui. Bien. Il prit une grande inspiration pour se calmer et frappa enfin.
Elizabeth ouvrit sa porte. Quand chacun vit l’autre, ils restèrent tous deux muets d’admiration devant leur apparence respective. Se réveillant la première, Elizabeth fit entrer son compagnon.

Elizabeth(timidement) : Entre, Rodney, je t’en prie.
Rodney(tout aussi timide) : Merci.(lui tendant la rose un peu brusquement)Tiens, c’est pour toi.
Elizabeth(la prenant, rougissant violemment) : Merci…

Puis ils restèrent un moment silencieux et immobiles. Enfin, Elizabeth se mit à rire doucement, ce qui surpris Rodney.

Rodney(croyant avoir fait une bourde) : Quoi ?
Elizabeth(riant toujours) : John avait raison…On dirait…Hi ! Hi !...Deux adolescents…à leur premier rendez-vous…
Rodney(souriant, soulagé) : C’est un peu vrai d’un certain côté…C’est notre premier dîner, comme dans un vrai rendez-vous.
Elizabeth : Que veux-tu dire ?
Rodney : On se retrouvait chaque soir, c’est vrai. Mais là, ça donne un aspect…heu…officielle ? Heu…non, pas vraiment.(réfléchissant un peu)Sérieux !
Elizabeth : Mais je considère notre relation comme sérieuse, Rodney !
Rodney : Mais moi aussi !
Elizabeth : Tant mieux. Viens…

Elle lui prit la main et le mena jusqu’à la table superbement dressée : Likia savait parfaitement y faire. Rodney se comporta galamment en présentant une chaise à la diplomate puis il s’installa à son tour.
Tout le long du dîner, ils parlèrent de choses et d’autres, apprirent à se connaître encore mieux. Elizabeth avait mis de la musique douce et quand ils finirent leurs desserts, Rodney fit quelque chose de surprenant. Il se leva de table, s’approcha de la jeune femme et lui tendit la main.

Rodney(rougissant et balbutiant) : Tu…Tu danses ?

D’abord bouche bée devant cette invitation, Elizabeth sentit le rouge lui monter aux joues puis accepta en hochant la tête. Elle prit la main de son partenaire, qui l’entraîna au centre de la pièce et la serra contre lui, commençant à danser. Elizabeth avait posé sa tête contre l’épaule de Rodney et elle se sentait bien, rassurée, amoureuse !
Rodney pouvait sentir le parfum entêtant de la jeune femme, sa chaleur contre lui et cela l’enivrait. Comme il l’aimait ! Elle était parfaite : intelligente, douce, belle, aimante. Il la serra un peu plus contre lui, vérifiant que cela n’était pas un rêve, qu’elle n’était pas un rêve !
Ils continuèrent à danser sur « Unchained Melody »(mon slow préféré!vous savez la jolie chanson dans Ghost love ) et finirent enfin par s’embrasser, comme si c’était leur premier baiser. Un baiser tendre, doux et amoureux. Quand la chanson cessa, ils se remirent à table, main dans la main et n’arrivant pas à décrocher leurs yeux de l’autre.
Le moment tant attendu arriva pour Rodney. Il farfouilla discrètement dans la poche intérieure de sa veste posée sur la chaise et atteignit la petite boîte. Il la fit tomber et jura, attirant l’attention d’Elizabeth. Intriguée, elle regarda son petit ami ramasser quelque chose et qui grommelait contre sa fichue maladresse.

Elizabeth : Rodney ?
Rodney(se redressant rapidement) : Oui !
Elizabeth : Ça va ?
Rodney : Hein ? Heu…Oui, oui.(semblant soudain timide)En fait, j’ai quelque chose pour toi…Un cadeau…
Elizabeth : Un… ?

Soudain muette, elle vit Rodney lui tendre lentement une petite boîte, manifestement de conception athosienne. Hésitante, tremblante, elle la prit délicatement et l’ouvrit. Elle vit deux bracelets identiques, faits de petites pierres, de petites perles faites dans différents types de bois et de cuir. Ils étaient très jolis, mais connaissant la culture athosienne, Elizabeth savait qu’ils devaient avoir une signification précise.

Rodney(toujours très rouge) : On en a un chacun. Et…heu…
Elizabeth : Que sont-ils censés représenter ?
Rodney : Et bien…

____________________________________

la suite sans doute cet après-midi Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 38
Date d'inscription : 05/07/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Mer 22 Fév - 15:59

lagentillefan a écrit:
voici la suite(et oui maintenant j'ai un ordi...enfin j'ai,heu Rolling Eyes ...il est pas vraiment à moi mais plutôt à mon papa...qui va se prendre un jour une mandale à force de regarder par dessus mon épaule et j'aime pas ça(surtout quand on tape son cadeau!!! Evil or Very Mad ))
Hihihihihihi :DD :DD Tu connais l'autre nom de la mandale? C'est une "rabat-la-joie". C'est plein de poésie, je trouve... Je copie ta fic sur mon ami le disque dur, et lirai la suite demain Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
avatar

Nombre de messages : 2966
Age : 36
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Mer 22 Fév - 17:46

voici lasuite.par contre je serai pas là demain...alors je ne sais pas si j'arriverai à tout taper avant 16h45(bubus...hem)
__________________________________________

**FLASHBACK**

Rodney et étaient Teyla étaient arrivés en un seul morceau sur le continent, malgré les craintes de Sheppard et de Caldwell. En effet, John avait une confiance limitée sur le pilotage d’un Jumper par McKay et Caldwell se rappelait encore de la perte d’un des petits vaisseaux dans l’océan(voir "Grace Under Pressure") _ alors que ce n’était pas l’astrophysicien qui pilotait pourtant ! Ils se dirigèrent vers le village athosien et prirent ensuite la direction de la tente de Charan(voir "Sous Hypnose") .

Teyla : Bonjour, Charan.
Charan : Teyla ! Que me vaut le plaisir d’une visite si tardive ?
Teyla : Je voudrais des bracelets Il’Voleen.
Charan : Tu t’es enfin trouvé un compagnon ? (voyant et observant Rodney)Ce n’est pas celui auquel je pensais…
Rodney(surpris) : Quoi ? Heu…Non, non. Je ne suis…
Teyla : Ce n’est pas mon compagnon. Il m’a juste conduite ici, Charan. Je suis là pour des amis.
Charan(un peu déçue) : Ha ? Je vais aller chercher mon matériel.

Pendant que la vieille femme partit chercher tout ce dont elle avait besoin, Rodney se rappela de la dernière phrase de celle-ci et regarda Teyla avec insistance.

Rodney(levant un sourcil) : Pas celui auquel elle pensait ?
Teyla(rougissant) : N’y prêtez pas attention…
Rodney(souriant malicieusement) : D’accord…

Ainsi la jeune Athosienne avait quelqu’un en vue. Il sourit en la voyant si gênée, chose très inhabituelle chez elle. Il reporta son attention sur Charan quand elle revint.

Charan : Bien. Il faut que tu me décrives le caractère des deux amoureux.
Rodney(bas à Teyla) : Je dois lui caractériser Elizabeth ?
Teyla(riant doucement) : Oh non ! Vous connaissant, elle n’aurait aucun défaut. Il vaut mieux quelqu’un d’objectif. (hésitant)D’ailleurs, ne prenez pas mal ce que je vais dire de vous.
Rodney(se méfiant et boudant presque) : Ouais…
Charan(s’impatientant) : Teyla ?
Teyla(reportant son attention sur son amie) : Oui. La femme est un excellent leader. Elle se montre forte et courageuse mais elle s’inquiète pour chaque personne qu’elle dirige. Elle se cache d’ailleurs un peu trop derrière son masque de dirigeante, la rendant très froide, sauf depuis quelques temps(jetant un rapide coup d’œil sur Rodney). Elle est parfois impulsive et c’est une pacifiste. Elle est bien sûr très intelligente et compréhensive, mais elle est inflexible sur ses décisions. Par contre, il vaut mieux éviter de la mettre en colère.
Charan(sélectionnant les matériaux) : Bien. Et l’homme ?
Teyla : Il est très intelligent et se sent supérieur par rapport aux autres…
Rodney(vexé) : Hey ! Merci!

Charan lui jeta un regard rieur. Bien, elle avait un des amoureux devant elle mais manifestement, il voulait se montrer discret. Elle respecterait donc son souhait.

Teyla : Chut ! Je vous avais averti.
Rodney : Mais…
Teyla : Ça suffit. (revenant à Charan)Il est arrogant, bavard, colérique…

Au fur et à mesure que Teyla le décrivait, McKay se hérissait de plus en plus, enfonçant ses mains dans ses poches, lui donnant l’aspect d’un gamin boudeur.

Teyla : …mais il est déterminé et peut faire preuve d’un grand courage. En plus, avec elle, il est devenu plus combatif. Bien sûr, il a toujours son sens de l’humour caustique et il reste acerbe et sarcastique. Mais je sais qu’il est gentil.
Charan(souriant) : Tu as vraiment de drôles d’amis, Teyla.

La vieille dame commença alors à fabriquer les bracelets, prenant un élément bien précis, représentant les traits de caractère des deux amants. Elle finit enfin et les plaça dans une jolie boîte sculptée.

Charan(tendant la boîte à Rodney, qui la regarda, surpris) : Voilà. Vos bracelets Il’Voleen sont prêts.
Rodney : Heu…Merci…
Charan : Savez-vous ce qu’ils symbolisent ?
Rodney : Heu…non. Désolé.
Charan(avec un ton de reproche) : Teyla ! Tu ne lui as pas expliqué ?!
Rodney : Expliquer quoi ?
Teyla(l’ignorant) : Non, mais…
Rodney : Quoi ? Quel est le problème ?
Charan(l’ignorant aussi) : C’est quelque chose d’important, Teyla ! Ce ne sont pas des bracelets comme les autres !
Teyla : Je sais, Charan. Et c’est pourquoi je…
Rodney(n’aimant pas être ignoré, il s’énerve) : Stoooop ! Je veux des explications ! Et tout de suite !
Charan : Les bracelets Il’Voleen ne sont pas donnés à la légère. Ils ont une grande signification.
Rodney(ironique) : Chouette ! (redevenant sérieux)Laquelle ?
Charan : L’Amour absolu, sans faille.
Teyla : Et ça leur convient parfaitement, Charan ! Tu devrais les voir tous les deux !
Rodney : L’A…L’Amour absolu ?
Charan : Oui. Ces bracelets symbolisent votre engagement mutuel. Chaque élément des bracelets représente un trait de vos caractères respectifs et si le résultat est harmonieux, comme ici, c’est un bon présage. Mais(avec un regard d’avertissement sur Teyla), il faut que vous soyez d’accord, que vous vous rendez compte de l’importance du symbole de ces bracelets.
Rodney : Wow !
Charan : Alors, êtes-vous prêt à vous engager aussi loin ?

Devant le regard inquisiteur de Charan et celui incertain de Teyla, Rodney sentit un certain poids sur ses épaules. Aimait-il Elizabeth à ce point ? Jusqu’où voulait-il aller avec elle ? Et elle ? Comment considérait-elle leur relation ? Il regarda la boîte contenant les deux bracelets et sut ce qu’il voulait.

Rodney(avec un regard déterminé) : Oui. Elle est la meilleure chose qui me soit arrivé.
Charan : Bien. Alors, vous pouvez les prendre.
Rodney(s’inclinant) : Merci, Charan.

Teyla salua chaleureusement son amie avant de la quitter et rejoignit le Jumper avec McKay. Celui-ci était resté pensif et silencieux_ chose carrément rarissime_ durant le trajet de retour et Teyla espérait qu’elle ne se soit pas trompée sur la force de leur amour.

**FIN DU FLASHBACK**

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
avatar

Nombre de messages : 2966
Age : 36
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Mer 22 Fév - 18:45

bon ben suite après les vacances,c'est à dire début mars. Confused

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 38
Date d'inscription : 05/07/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Jeu 23 Fév - 11:52

lagentillefan a écrit:
voici lasuite.par contre je serai pas là demain...alors je ne sais pas si j'arriverai à tout taper avant 16h45(bubus...hem)
Tu as posté ton dernier message à 16h45... Alors tu l'as eu, ton bus? Shocked
Bonnes vacances!!! bong

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
matmatah
Tête en l'air
avatar

Nombre de messages : 1536
Age : 37
Localisation : juste derrière toi
Date d'inscription : 13/07/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Sam 25 Fév - 12:46

bonne vacances à toi lagentillefan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 38
Date d'inscription : 05/07/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Jeu 2 Mar - 12:01

J'ai lu les derniers paragraphes study alors...REVIENS VIIITE!!!!!! affraid :DD :DD

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
avatar

Nombre de messages : 2966
Age : 36
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Sam 4 Mar - 19:42

j'étrenne notre serveur internet(reste encore des blèmes et je vous envoie la fin de ma fic Wink , bande d'impatientes lol!
j'espère que ça vous plaira
_______________________________________

Elizabeth, émue, avait les larmes aux yeux à la fin du récit de Rodney. Celui-ci la regardait, impatient de connaître ses pensées. Avait-il fait une erreur ? Etait-il allé trop vite ? Il l’observait toujours, inquiet.
Elizabeth fixait intensément les deux bracelets tellement significatifs. Puis, elle leva les yeux sur Rodney qui la regardait, inquiet.
Rodney : Elizabeth ?(avec un ton compréhensif)Tu n’es pas obligée d’accepter…Je comprendrais…

Rodney la vit alors sourire. Elizabeth déposa la petite boîte sur la table, prit un des bracelets d’une main et saisit délicatement le poignet droit de Rodney. Elle commença à y attacher le bijou athosien.

Elizabeth : Et pourquoi je n’accepterai pas ? Tu m’as fait le plus beau cadeau auquel je puisse rêver Rodney : ton amour, ta confiance, ton avenir ! Je ne sais même pas si j’en serais digne, si j’en suis digne !
Rodney : Tu l’es !

Il l’embrassa pour confirmer ses paroles puis il lui mit à son tour le second bracelet au poignet. Tous deux se tinrent debout, l’un en face de l’autre, se serrant les mains tendrement et se souriant. Ils se rapprochèrent tous deux pour se donner un baiser plein d’amour et de passion. Leurs mains commencèrent à vagabonder sur leurs corps, baissant une bretelle, ouvrant légèrement une chemise. Ils rompirent le baiser pour reprendre leur souffle et se firent un autre baiser plus intense, plus dévorant, jouant avec leurs langues. Rodney mêlait ses doigts dans les cheveux d’Elizabeth tandis qu’elle faisait galoper ses doigts le long du dos de l’astrophysicien. Tout en continuant à s’embrasser, ils se dirigèrent vers le grand lit de la diplomate. Rodney se mit alors à sourire contre ses lèvres. Il glissa ses mains sous la robe d’Elizabeth, caressant ses cuisses.

Rodney(sensuellement) : N’allons pas abîmer cette jolie robe…
Elizabeth(taquine) : Alors, tu aimes ma robe… ? Je commençais à en douter…
Rodney(continuant à embrasser son visage) : Elle te va à merveille…mais là, j’aimerai plutôt te l’enlever…
Elizabeth(faussement outrée) : Rodney !

Il reprit ses lèvres, continuant à glisser ses mains plus haut sous sa robe, ce qui poussa Elizabeth à entourer son cou de ses bras, approfondissant leur baiser. Puis elle se tourna pour que Rodney ouvre la fermeture éclair de sa robe. Pendant cette opération, le Canadien lui fit toute une série de baisers le long du cou jusqu’aux épaules. Il fit glisser ses bretelles et la robe tomba dans un doux froissement. La jeune femme à demi nue se tourna vers lui, prit ses lèvres et ouvrit doucement sa chemise. Elle posa ses mains sur son torse qu’elle se mit à caresser voluptueusement tandis que lui se mit à masser doucement ses seins, la faisant gémire contre ses lèvres. Elle lui retira délicatement sa chemise, qui rejoignit la robe sur le sol, et s’attaqua ensuite à sa ceinture. Rodney retira vivement ses chaussures quand son pantalon se retrouva sur ses chevilles. Il s’en débarrassa, sortit ses chaussettes et ils s’affalèrent sur le lit, toujours enlacés.

Elizabeth : Rodney…Mes chaussures…
Rodney : Ah oui…(avec un sourire taquin)Je m’en occupe…

Il caressa doucement la jambe de la jeune femme, puis embrassa toute la longueur jusqu’à la cheville et défit la lanière de la chaussure droite. Il fit de même pour la chaussure gauche et revint au niveau du visage d’Elizabeth.

Elizabeth : Il reste encore une barrière…
Rodney : Ne sois pas si pressée…
Il l’embrassa à pleine bouche et ils s’enlacèrent étroitement. Elizabeth fit courir ses mains le long du dos de Rodney et atteignit son objectif. Elle saisit l’élastique du caleçon du Canadien et abaissa le sous-vêtement.

Rodney(riant doucement) : Petite coquine…

Elle sentit son excitation contre ses cuisses et glissa une main entre eux pour caresser le sexe tendu de son amant, le faisant gémir.

Rodney(gémissant) : Liz…Aah…Tu…Tu triches…
Elizabeth(souriant, taquine) : Oh ?

Essayant de garder un vague contrôle de lui-même, Rodney retira la culotte d’Elizabeth, dernier rempart entre eux.

Rodney(haletant) : Voilà…Comme ça…on est…à égalité…

Elizabeth rit doucement et l’embrassa tendrement. Rodney lui fit lâcher prise, lui faisant reprendre une respiration plus ou moins normale, et il amena la main de la jeune femme à ses lèvres. Il l’embrassa alors son bracelet Il’Voleen, symbole de leur amour, et Elizabeth fit de même avec celui qu’il portait. C’était comme un « je t’aime » mais qu’il n’avait pas besoin d’exprimer par la parole. Ils s’embrassèrent de nouveau et se caressèrent sensuellement, se faisant gémir de plaisir et de désir. Impatiente de le sentir enfin en elle, Elizabeth fit onduler son corps et essaya de le guider. Comprenant sa manœuvre, Rodney lui sourit et l’embrassa en douceur. Il enlaça ses doigts aux siens et chuchota à son oreille.

Rodney(chuchotant et respirant difficilement) : J’arrive…

Et en effet, il arriva. Il entra en elle, la faisant crier et ils se serrèrent plus fortement les mains. Il commença à bouger doucement en elle et elle se mit à gémire, lâchant une des mains de Rodney pour s’accrocher à ses épaules. Il embrassa son cou, son menton, ses joues, ses pommettes et revint sur sa bouche qu’il prit avidement en gémissant. Puis, ivre de désir, il accéléra le mouvement. Elizabeth gémit un peu plus bruyamment et il mit plus de force dans ses coups de reins. La jeune femme poussa alors des cris.

Elizabeth(criant de plaisir) : Rodney !…Rodney !

Encouragé par ses cris, Rodney continua son mouvement de va et vient, la regardant amoureusement, embrassant tout ce qui était à portée de ses lèvres. Il augmenta la force et l’allure de son mouvement en gémissant et il eut le plaisir d’entendre sa compagne crier plus fort.

Elizabeth(hurlant) : Oh Rodney !…Rodney!
Rodney(gémissant de plus en plus fort, bientôt criant) : Liz…Ma Liz… !

Rodney avait la respiration de plus en plus saccadée et augmenta encore l’allure. Elizabeth ondulait sous lui, accentuant leur plaisir. Leurs mains toujours jointes, ils atteignirent enfin l’orgasme, chaud et intense. Ils hurlèrent tous les deux.

Elizabeth(hurlant) : Rodneyyyyy !
Rodney(hurlant): Liiiiiz!

Ils restèrent quelques instants enlacés, Rodney toujours en Elizabeth. Ils essayèrent de reprendre leur souffle.

Rodney : Je t’aime, Liz.
Elizabeth : Moi aussi, je t’aime, Rodney.

Rodney se coucha aux côtés d’Elizabeth et la jeune femme se nicha tout contre lui. Il embrassa son front et caressa tendrement ses cheveux.

Elizabeth : Joyeuse première semaine !
Rodney(souriant) : Toi aussi.
Elizabeth : Je devrais te laisser une petite place dans mes tiroirs…
Rodney(surpris) : C’est une invitation ?
Elizabeth : Ça t’éviterait de partir à 6h pour pouvoir te préparer. Tu pourras le faire ici.
Rodney(souriant, ravi) : C’est une invitation.
Elizabeth(presque exaspérée) : Bien sûr, voyons ! Rodney…
Rodney : Désolé…C’est la première fois, tu sais…
Elizabeth(étonnée) : Vraiment ?
Rodney : Oui. Mon caractère n’aidait pas vraiment. Tu es la seule qui…Enfin, je suis heureux que ce soit toi la première.

Elizabeth n’aurait jamais pensé ça. Puis elle comprit à quel point Rodney avait dû se sentir seul avant Atlantis et elle se serra un peu plus contre lui.

Elizabeth : Tu ne seras plus jamais seul.
Rodney : Merci !(embrassant son front)Allez, il faut dormir maintenant. Demain, nous avons une longue journée devant nous.
Elizabeth : Une mission d’exploration ?
Rodney : Oui. Il n’y a pas de repos pour les braves.
Elizabeth(riant) : Idiot !(réfléchissant soudain)Carson a permis ta participation à cette mission malgré tes côtes ?
Rodney : La planète a déjà été explorée. C’est juste de la recherche d’une source d’énergie ou d’un édifice ancien.
Elizabeth : La plupart de tes missions ne se déroulent jamais comme prévu !
Rodney(la rassurant et l’embrassant) : Ne t’inquiète pas. Ça va bien se passer. Allez, il faut dormir maintenant. D’accord ?
Elizabeth : D’accord. Bonne nuit, Rodney.
Rodney : Bonne nuit, Liz.

Ils se serrèrent l’un contre l’autre et s’endormirent enfin, enlacés et heureux.

_____________________________________

John et Teyla faisaient des tours de garde pour que personne ne dérange et ne découvre les deux amoureux. Arrivés au niveau des quartiers d’Elizabeth, John eut un élan de curiosité. Il colla son oreille à la porte.

Teyla(outrée) : Colonel !
John(lui faisant signe de se taire) : Chut.

Ils entendirent soudain les cris de plaisir d’Elizabeth suivis peu après des hurlements de jouissance des deux amants.

John(souriant de toutes ses dents) : McKay doit avoir une sacrée technique.
Teyla(choquée) : Colonel ! Voyons ! Ce ne sont pas des manières !
John : Ils n’en font pas, eux. On les entend d’ici.
Teyla : Ce n’est pas une raison ! Partons.

En fait, Teyla n’espérait qu’une chose : Que le Dr McKay et le Dr Weir dévoilent leur liaison aux autres membres de l’expédition. Mais l’Athosienne savait qu’il y avait du positif et du négatif à cette révélation. Le positif : les deux amants n’auraient plus le poids de leur secret et ils seraient sans doute moins frustrés car ils n’auraient plus à cacher leurs sentiments devant les autres. Le négatif : certains membres ne pourraient pas accepter cette relation, craignant le favoritisme, ou quelqu’un pourrait chercher à les nuire, comme Kavanagh avec le Dr Weir. Teyla cessa d’y penser. C’était à eux de prendre cette décision et elle les soutiendrait quoiqu’il arrive. Souhaitant une bonne nuit au lieutenant-colonel Sheppard, elle partit dans ses quartiers pour enfin se coucher.

_______________________________________

Le lendemain matin, Rodney se réveilla le premier. Il avait toujours Elizabeth dans les bras et il essaya de se lever sans la réveiller. Et comme d’habitude, il loupa son coup.

Elizabeth(languide) : Bonjour.
Rodney(l’embrassant) : Bonjour ma belle endormie !
Elizabeth(câline) : J’ai passé une excellente soirée hier.
Rodney(lui caressant la joue) : Moi aussi. C’était merveilleux.
Elizabeth(avec un ton triste) : Tu t’en vas déjà ?
Rodney : Il est 6h. Je dois sortir d’ici avant que les autres ne se réveillent.
Elizabeth : Je veux pas.
Rodney(avec un ton doux et contrit) : Désolé, mais pour le moment on n’a pas le choix. Mais j’amènerai quelques affaires ce soir. Prépare-moi un tiroir…
Elizabeth(souriant) : Pas de problème.

Rodney la regarda tendrement, lui caressant la joue. Qu’elle était sensuelle ! Comme chaque matin, il avait envie de lui refaire l’amour mais comme il devait respecter les règles de discrétion qu’ils s’étaient imposés, il se leva à contrecœur, cherchant ses vêtements. Il sentait le regard d’Elizabeth posé sur lui et il frissonna. Il finirait par craquer si elle continuait à l’observer avec ce regard si brûlant, si intense. Il s’habilla enfin et revint vers Elizabeth pour l’embrasser.

Rodney : Je t’attends au mess pour le petit déjeuner ?
Elizabeth : Tu as intérêt.
Rodney(l’embrassant) : Alors, à tout à l’heure.
Elizabeth(languide) : A tout à l’heure…(avec un ton amusé)Chaton.

Le Canadien se mit à rougir fortement et toussota, gêné. Il se leva enfin du lit, récupéra sa veste et sortit de la chambre. Il tomba nez à nez avec Kavanagh, les bras chargés de sacs de voyage.

Kavanagh(avec une voix de canard à cause de son nez cassé) : McKay ?!
Rodney(moqueur) : Vous nous quittez, Kavanagh ?
Kavanagh : Tout ça, c’est de votre faute ! A elle comme à vous !
Rodney : Oh non, vous êtes seul responsable de votre mise à pied. (avec un ton menaçant)Mais si vous revenez et que vous essayez encore de nuire à Elizabeth, je vous massacre votre petite gueule et je vous balance dans l’océan ! C’est clair ?
Kavanagh(froidement) : Très clair.

Le scientifique américain furieux partit mais savait pertinemment que McKay mettrait sa menace à exécution. Il lui avait déjà démontré la veille au mess.
En voyant Kavanagh, Rodney se souvint que c’était le dernier jour pour donner la liste des cadeaux de Noël. Le Dédale mettait 18 jours pour aller sur Terre et ce serait son dernier voyage avant Noël. Le départ du grand vaisseau terrien n’était prévu qu’à 15h. Bon, Rodney avait encore le temps. Il donnerait sa liste avant de partir en mission. Ilse dirigea alors tranquillement vers ses quartiers en sifflant, heureux. Il se mit soudain à rire doucement et dit :

Rodney : Quelle semaine !


FIN


_____________________________________

la suite s'appelle "JOYEUX NOEL"(faut juste me laisser le temps de la taper :DD )à bientôt!! bong

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 38
Date d'inscription : 05/07/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Dim 5 Mar - 17:04

AAAaaahhhhh clap !!!! Tu es de retour! Comme tu m'as manquée doudoudidonc cheers !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
avatar

Nombre de messages : 2966
Age : 36
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Lun 6 Mar - 10:51

vous aussi Sad !!!mais je suis de retour!et comme maintenant j'ai internet chez moi,je pourrais passer sur le forum toute la semaine(sauf peut-être le week-end parce que mon père veille au grain...il me demande:tu travailles? Confused ...j'essaierai mais...c'est pas encore totale liberté en fait)
mais qu'est-ce que je suis contente de vous avoir retrouvé Mr. Green !!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
avatar

Nombre de messages : 2966
Age : 36
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Jeu 9 Mar - 14:27

voici la séquelle de "Prima Noctae" et "Premier "Rendez-vous"
en résumé:amour(dans tous les sens du terme),un peu d'action,des révélations,de l'humour et une dispute Twisted Evil .
j'espère qu'elle vous plaira

____________________________________________

JOYEUX NOEL




Cela faisait presque un mois que le Dédale était parti. Il devait donc bientôt revenir avec une cargaison venant de la Terre, principalement composée de cadeaux pour Noël. En effet, le docteur Elizabeth Weir et le colonel Steven Caldwell avaient autorisé la préparation d’une fête pour l’évènement. Les Wraith s’étant tenus tranquilles, elle n’avait pas été annulée, à la grande joie du lieutenant-colonel John Sheppard. Il adorait les fêtes et voulait montrer ce qu’était Noël à Ronon Dex et Teyla Emmagan, les deux membres alien de son équipe. Il leur avait même acheté des cadeaux. Il avait même pensé au docteur Rodney McKay, membre scientifique de son équipe particulièrement arrogant.
L’astrophysicien était actuellement dans la chambre d’Elizabeth, sa petite amie depuis plus d’un mois maintenant. Il l’avait dans les bras, tout contre lui, et souriait, heureux. Et il avait de quoi : Elizabeth lui avait libéré quelques tiroirs pour qu’il puisse y mettre quelques unes de ses affaires et ainsi elle l’avait plus longtemps avec elle. Car au début, Rodney devait partir avant 6h. Il était avec elle presque toutes les nuits. Presque car son statut de spécialiste de technologies anciennes l’empêchait parfois de dormir. Mais cette nuit-là, il avait été avec elle, lui ayant fait, comme à chaque fois, merveilleusement l’amour. Et il l’avait aimée encore et encore.
Le réveil de la diplomate se mit à sonner à 7h donc l’heure de se lever et de partir au boulot. Elizabeth remua doucement, puis elle ouvrit lentement les yeux et vit Rodney l’observer tendrement. Elle se mit à sourire.

Elizabeth : Bonjour.
Rodney (embrassant son front) : Bonjour. Il faut se lever.
Elizabeth (frottant sa joue contre son torse) : J’ai pas envie.
Rodney (amusé) : Comme chaque matin. Allez, debout, paresseuse !
Elizabeth (résignée) : D’accord. (soudain taquine)Tu viens prendre ta douche avec moi ?
Rodney (charmé et l’embrassant) : Comment refuser ?

Ils se levèrent enfin, lèvres liées et bras emmêlés, et se dirigèrent vers la salle de bain. Une fois sous la douche, ils se lavèrent tendrement, tout en caresses et en sensualité. Très vite, leur douche mutuelle se transforma en étreinte passionnée.
Rodney avait toujours faim d’Elizabeth et il l’embrassait toujours passionnément et amoureusement. Il la souleva et se cala entre ses jambes, ses lèvres toujours collées aux siennes. Pressé par le temps, il la pénétra tout de même en douceur, la coinçant entre lui et le mur carrelé de la douche. Il commença de gentils coups de reins, faisant gémir doucement la jeune femme. Elizabeth noua ses bras autour du cou de Rodney, approchant son visage du sien pour l’embrasser. Le Canadien augmenta l’allure et la force de son mouvement de va et vient, faisant crier la diplomate.

Elizabeth (criant de plaisir) : Oh, Rodney ! Rodneyyy !
Rodney (gémissant) : Liz…Je t’aime, Liz…Comme je t’aime, ma Liz…

Il continua cette litanie tout le long de leur étreinte jusqu’à l’orgasme où ils furent tous les deux secoués par des spasmes de plaisir.

Elizabeth (hurlant) : Oh, Rodneyyyyy !
Rodney (hurlant aussi) : Liiiiiiiz !

Puis tous leurs muscles se détendirent, l’eau chaude rebondissant sur leurs corps et atténuant le bruit de leur respiration saccadée.
Rodney lâcha lentement Elizabeth qui souriait malicieuse.

Rodney (intrigué) : Quoi ?
Elizabeth (malicieuse) : Heureusement que nous sommes déjà sous la douche.
Rodney (facétieux) : Je suis un homme pratique.
Elizabeth : Ça, je le savais depuis longtemps.

Elle l’embrassa tendrement puis commença à le savonner gentiment. Rodney fit de même avec elle, puis il commença à lui shampouiner amoureusement les cheveux. Elizabeth soupira d’aise.

Elizabeth (taquine) : Il n’y a pas à dire, tu sais te servir de tes doigts.
Rodney : Merci.

Ils sortirent enfin de la douche et commencèrent à s’habiller, parfois mutuellement. Elizabeth embrassa ensuite son compagnon, lui donnant rendez-vous au mess, et quitta ses quartiers.
Rodney attendit une dizaine de minutes puis sortit à son tour, s’assurant que le couloir était désert. Enfin, il courut presque jusqu’au mess, impatient de rejoindre sa belle diplomate.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 38
Date d'inscription : 05/07/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Jeu 9 Mar - 16:36

AAhhh! Il s'en passe des choses, sous la douche... drunken
Tiens, cadeau:
cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
avatar

Nombre de messages : 2966
Age : 36
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Jeu 9 Mar - 17:27

et oui,ça commence fort!! Mr. Green
merci Valm pour cette illustration love !elle est superbe 10/10 !!
sinon la suite
___________________________________

Au mess, Elizabeth avait été rejointe par John, Teyla et Ronon. La présence du Runner ne l’arrangeait pas vraiment car elle ne pourrait pas se comporter normalement, c'est-à-dire affectueusement, avec Rodney. Enfin, ils improviseraient, comme d’habitude.
L’astrophysicien arriva enfin et eut une mine déçue en apercevant Ronon. Elizabeth lui fit un sourire qui voulait dire « Tant pis » et Rodney vint s’asseoir à ses côtés, collant sa jambe à la sienne. Elizabeth leva un sourcil discrètement en souriant, surprise par son initiative.
Le Canadien n’avait pas l’habitude d’avoir et de faire des gestes d’affection en public et ce fait l’handicapait depuis un moment. C’est pourquoi Elizabeth le travaillait au corps depuis le début de leur relation et elle fut plus qu’heureuse d’avoir atteint son but.
Rodney retira sa veste et prit sa tasse de café. Teyla sourit en voyant qu’ils portaient toujours les bracelets Il’Voleen. Elle ne l’avait jamais remarqué auparavant. En effet, Rodney avait pris l’habitude de cacher le sien soit sous la manche de sa veste, soit ou un poignet de force prêté par Sheppard. C’est pourquoi Ronon les remarqua immédiatement et s’interrogea.

Ronon : Pourquoi avez-vous le même bracelet tous les deux ?
Rodney (se rendant compte de sa gaffe) : Heu…
John (le coupant sans faire attention) : Ronon, vous avez déjà oublié ? Ce sont des bracelets Il’Voleen et…
Ronon (regardant Teyla, qui regardait John avec insistance) : Il…Il’Voleen ? C’est pas pour…
John (continuant) : Rodney les a offert à Elizabeth pour leur une sem… (Rodney lui frappa le tibia sous la table, très contrarié)Aïe ! Qu’est-ce qui vous prend, McKay ?
Ronon (regardant Rodney et Elizabeth avec de grands yeux) : A… Alors ? Vous êtes…ensemble ?
John (se frottant la jambe et regardant Ronon, inquiet) : Vous êtes devenu amnésique, Ronon ?
Rodney (exaspéré) : Mais qu’il est bête !
John (protestant) : Hé !
Teyla (essayant de les calmer) : Colonel, au cas où vous l’auriez oublié, Ronon ne le savait pas…jusqu’à maintenant.
John : Quoi ? Mais si, enfin ! Il… (réfléchissant) ne savait rien. (souriant avec un air d’excuse) Oups !
Rodney (contrarié) : Oups, en effet… Vraiment !
Elizabeth (soupirant) : Bon. Si vous pouviez tenir votre langue maintenant.
John (avec un petit sourire) : Promis.

Rodney leva les yeux au ciel : le colonel pouvait se montrer parfois plus distrait que lui. Elizabeth, quant à elle, observait la réaction de Ronon face à cette nouvelle. Il avait une expression neutre sur le visage puis il leva enfin les yeux vers elle.

Ronon : J’ai une question.
Elizabeth : Je vous écoute.
Ronon : Pourquoi lui ?
John (surpris) : Vous êtes jaloux ?
Ronon (fronçant les sourcils) : Ce n’est pas ce que je voulais dire !
John : Oh !
Rodney (contrarié) : Dans ce cas, votre question est assez vexante pour moi !
Ronon : Je veux juste comprendre comment elle fait pour vous supporter.
Rodney (vexé) : Merci…
Elizabeth : Vous ne connaissez pas toutes les facettes de Rodney. Et puis son caractère…particulier fait de lui quelqu’un d’unique. (souriant malicieusement) Et il est à moi !

Pour confirmer ses dires, elle mit ses bras autour de Rodney, le rapprochant d’elle et l’embrassant sur la joue. Ronon grimaça et se replongea dans son petit déjeuner tandis que John et Teyla souriaient devant ce charmant spectacle.
Le reste du petit-déjeuner se déroula joyeusement jusqu’à ce que les cinq amis partent pour commencer leurs activités de la journée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
avatar

Nombre de messages : 2966
Age : 36
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Jeu 9 Mar - 18:11

Le Dédale était revenu et le colonel Steven Caldwell avait repris son rôle de leader militaire. Par contre, Elizabeth eut la mauvaise surprise de revoir le docteur Calvin Kavanagh, toujours avec une attelle sur le nez, et elle s’inquiéta de la réaction de Rodney quand il le saurait.
Caldwell avait rapporté de son voyage sur Terre les cadeaux commandés par les membres de l’expédition. Trois soldats, Branton, Dial et Hook, s’occupaient de la distribution et recevaient un à un les différents membres de la base. Dial avait eu la liste du Dr McKay et il se posait pas mal de questions étant donné la nature de certains de ses cadeaux. Il devait justement recevoir l’astrophysicien canadien.

Dial : Docteur Rodney McKay.
Rodney : Me voilà.
Dial (lui donnant les paquets) : Voici ce que vous nous avez demandé.
Rodney : Merci.
Dial : Mais…
Rodney (levant un sourcil, impatient) : Mais quoi ?
Dial : J’aimerais savoir…
Rodney (agacé) : Savoir quoi ?
Dial : A quoi va vous servir un déshabillé et toute cette lingerie ?
Rodney (s’énervant) : Ça ne vous concerne pas ! Je vous en pose, moi, des questions ?! Je rêve !

Et McKay partit en trombe de la petite salle, furieux mais aussi soulagé que son tempérament colérique ait pu détourné l’attention de Dial.
Celui-ci était resté muet devant cette sortie et finit par hausser les épaules avant de reprendre son travail.

________________________________________________

et voilà!la suite demain Mr. Green

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
avatar

Nombre de messages : 2966
Age : 36
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Ven 10 Mar - 15:08

bon ben voici la suite.et ça y va fort :DD
_________________________________________

Malgré l’approche de la fête de Noël, le colonel Caldwell et le Dr Weir continuaient à envoyer des équipes en exploration sur d’autres planètes. Il avait été d’ailleurs décidé que l’équipe du lieutenant-colonel Sheppard serait envoyée sur M2S-098 dans quatre jours.
Elizabeth se dirigeait vers le laboratoire de Rodney pour lui annoncer tout en ayant une autre idée en tête. En effet, ayant croisé le docteur Radek Zelenka quelques minutes auparavant, elle savait qu’elle disposerait de quelques minutes d’intimité avec son compagnon canadien.
Quand elle arriva, l’astrophysicien était plongé dans ses calculs pour améliorer le potentiel du générateur à naquadah 2ème génération. Cela faisait des mois qu’il travaillait dessus avec Zelenka, et c’est pourquoi la diplomate hésita à entrer.
Sentant qu’on l’observait, Rodney leva la tête, d’abord irrité puis, voyant qui était son visiteur impromptu, il se mit à sourire.

Rodney (ravi) : Liz ! Que me vaut le plaisir de ta visite ?
Elizabeth (souriant, soulagée) : Je suis venue te dire que tu vas partir en mission dans quelques jours et que le briefing est prévu demain matin à 10h.
Rodney : Merci de m’avertir. Mais ça valait vraiment la peine que tu te déplaces jusqu’ici ?
Elizabeth (taquine) : Oh oui !

Elle s’approcha vivement de lui puis l’embrassa passionnément, le faisant se lever de sa chaise et nouant ses bras autour de son cou. Rodney y répondit avec ferveur, mêlant sa langue à la sienne et la serrant contre lui. Il dégagea d’une main les nombreux papiers et autres dossiers se trouvant sur le bureau voisin au sien et y déposa la jeune femme.

Elizabeth (entre deux baisers) : Rodney…Qu’est-ce que tu fais ?
Rodney (souriant contre ses lèvres) : D’après toi…
Elizabeth : Mais…Et Radek ?
Rodney : Il doit réparer le Jumper 9. Il va être occupé au moins pendant deux bonnes heures.
Elizabeth : Hmm…C’est très tentant…
Rodney : N’est-ce pas ?

Il eut alors la confirmation qu’il voulait : Elizabeth commença à déboucler sa ceinture et à défaire lentement son pantalon. Rodney fit de même avec celui de la jeune femme, mais contrairement à lui qui l’avait sur les chevilles, il dut lui retirer complètement, le déposant au sol.

Elizabeth : Je devrais porter des jupes plus souvent…
Rodney : Ça paraîtrait bizarre pour les autres. Et puis, ce n’est pas vraiment pratique en cas d’attaque.
Elizabeth : En effet…
Rodney : Allez, viens par ici…

Elle lui sourit tout en s’installant plus confortablement sur le bureau puis ils s’embrassèrent à pleine bouche, jouant avec la langue de l’autre. Rodney fit coucher Elizabeth sur la table, caressant sa poitrine à travers son T-shirt, tandis qu’elle s’occupait de caresser le sexe déjà bien dressé de son compagnon. Ils gémirent doucement tous les deux, n’oubliant pas où ils étaient. La jeune femme finit par positionner ses jambes pour faciliter l’accès à Rodney. Celui-ci la pénétra de manière à la faire crier de plaisir, mais il étouffa son cri par un baiser, incertain au sujet de l’insonorisation du laboratoire, même avec la porte fermée. Il commença à bouger en elle, la faisant gémir.
Comme à son habitude, Elizabeth s’accrocha aux épaules du Canadien quand elle sentit le plaisir augmenter. Rodney finit par s’agripper au bord du bureau d’une main, afin qu’elle le sente plus profondément en elle, tandis que son autre main courait le long du dos de la jeune femme. Elle se mit à crier, enfonçant ses doigts dans ses épaules solides, puis à embrasser l’astrophysicien. Rodney accéléra ses puissants coups de reins et cria avec elle.

Elizabeth (criant) : Aaah ! Rodney !...Rodney !
Rodney (criant d’une voix rauque) : Oh Liz ! Liz ! Liiiiz !

Leur étreinte et leurs baisers devinrent plus sauvages et leurs cris plus bruyants.
C’est à ce moment-là que Zelenka revint. Il avait oublié un de ses outils et devait donc revenir au laboratoire. Lorsqu’il entra, il s’immobilisa face à ce qu’il voyait et qu’il entendait : Rodney, très… « occupé » avec une femme que le Tchèque ne put reconnaître, ne voyant que l’arrière de sa tête. La coiffure de la jeune femme lui était familière mais le choc qu’il eut devant cette scène l’empêchait de mettre un nom dessus.
Les deux amants, n’ayant pas remarqué l’entrée du scientifique tchèque, continuèrent de se faire l’amour avec passion et oublièrent toutes leurs résolutions de prudence. Ainsi, lors de l’orgasme, ils se mirent à hurler et Elizabeth se cambra, penchant sa tête en arrière, les yeux clos et les bras noués autour du cou de Rodney.

Rodney (hurlant) : Liiiiiz !
Elizabeth (hurlant) : Rod-neyyyy !

Zelenka, qui s’était dirigé vers la sortie, tiqua en entendant « Liz », se retourna et vit le visage de la petite amie de Rodney.

Zelenka : Dr Weir ?!

Se rendant compte qu’il avait parlé tout haut, il sortit immédiatement du laboratoire, sans oublier de fermer la porte derrière lui. Il s’éloigna rapidement puis il finit par s’appuyer contre un mur, essayant de rassembler et d’enregistrer les dernières données qu’il avait découvertes.

Zelenka (presque sous le choc) : Rodney a une compagne…Il est entrain de…de faire…l’amour avec elle sur le bureau de Nathan…Et sa petite amie, c’est…le Dr Weir ! Et je fais quoi, maintenant ? (réfléchissant rapidement)Rien. Je ne fais rien. Ce ne sont pas mes affaires.

Toujours légèrement perturbé, notre brave scientifique tchèque repartit au hangar à Jumpers pour terminer sa réparation. Il se débrouillerait sans son outil ou repasserait plus tard.
Au laboratoire, les deux amants étaient à bout de souffle. Elizabeth se tourna légèrement vers la porte car elle avait cru entendre quelque chose.

Rodney (la respiration saccadée) : Un…Un problème ?
Elizabeth (ne voyant rien, elle se retourne vers lui) : Non, rien.

Elle l’embrassa tendrement pour le rassurer. Elle s’assit sur le bureau, ses lèvres toujours liées à celles de Rodney, le serrant contre elle, profitant de sa présence au maximum. Ils finirent enfin par se rhabiller et ils ramassèrent les dossiers éparpillés, précédemment évacués par Rodney.

Elizabeth (embêtée) : Heu…Comment étaient-ils classés ?
Rodney (souriant malicieusement) : J’en sais rien du tout.
Elizabeth (riant) : Rodney ! Tu es incorrigible !
Rodney : Et puis, c’est le travail de qui ? (regardant le nom sur un des dossiers) Docteur… Nathan Drake ? Heu…C’est qui celui-là, déjà ?
Elizabeth (continuant à ramasser les papiers sur le sol) : C’est un physicien australien. (avec un ton de réprobation) Tu devrais apprendre à connaître ton personnel…
Rodney : J’ai déjà eu du mal avec Zelenka…Je ne connais même pas le nom de mon assistante…Une Japonaise…
Elizabeth (soupirant) : Le docteur Miko Kusanagi…
Rodney : C’est ça ! Je ne sais pas comment tu fais pour retenir tous leurs noms.
Elizabeth : En faisant un effort.
Rodney (grognant) : Ça va, j’ai compris. J’essaierai…
Elizabeth : C’est juste une question de respect…
Rodney (un peu sec) : Compris.

Ils posèrent enfin les dossiers sur le bureau du Dr Drake. Elizabeth préféra éviter de mentionner le retour de Kavanagh sur Atlantis pour le moment car elle n’avait pas la moindre idée de la réaction de Rodney s’il l’apprenait. Elle espérait que les deux scientifiques ne se croiseraient pas d’ici là.
McKay retourna à son bureau pour continuer son travail et Elizabeth l’embrassa amoureusement avant de partir au centre de contrôle. Rodney la regarda partir, toujours sous le charme, puis remarqua l’outil dont avait besoin précédemment Zelenka.

Rodney (soupirant) : Bravo, Radek ! Comment comptez-vous réparer le Jumper sans ça. Faut que je pense à tout, vraiment ! (activant sa radio) Zelenka, ici McKay.
Zelenka (voix off- surpris et gêné à la fois) : Rodney ?
Rodney : Vous avez oublié le capteur d’énergie cristalline au labo…
Zelenka (voix off- toussotant) : Je sais, je… (se reprenant) Je me demandais où il était. Je croyais l’avoir perdu en route. Merci.

Rodney soupira et leva les yeux au ciel. Mais quelque chose le tracassait : il avait senti que quelque chose n’allait pas chez le Tchèque. Celui-ci avait l’air troublé en lui répondant. Il finit par hausser les épaules : il avait déjà suffisamment de choses à penser.
Quand le Dr Nathan Drake revint et vit ses dossiers en désordre, celui-ci pesta et grommela, voulant savoir qui était l’abruti qui s’amusait à faire ça. McKay fit l’innocent en mentant effrontément. En fait, la déconfiture de Drake l’amusait beaucoup. Mais bon, il essaierait de faire attention la prochaine fois que ça se reproduirait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
avatar

Nombre de messages : 2966
Age : 36
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Lun 13 Mar - 14:24

voici la suite Mr. Green
________________________________

L’équipe du lieutenant-colonel Sheppard était prête pour partir en exploration sur la planète M2S-098. Ils étaient tous prêts quand Elizabeth fit signe à Rodney de s’approcher, dans un coin discret de la salle de débarquement. L’astrophysicien sourit : c’était l’habituel bisou du départ. Elizabeth avait pris cette habitude depuis l’histoire sur Calderan, comme si elle voulait lui donner une raison de revenir sur Atlantis. Il la rejoignit donc et se mirent dans un coin discret. Elle noua sas bras autour du cou de Rodney tandis que les siens entouraient sa taille.

Elizabeth : Vous faites attention, d’accord ?
Rodney : Oui, Liz. Comme d’habitude. Tu nous connais.
Elizabeth : C’est bien pour ça.

Il l’embrassa alors passionnément pour faire taire les inquiétudes de la jeune femme, faisant monter une de ses mains pour la poser sur sa nuque, approfondissant leur baiser. Elizabeth mêla ses doigts dans les cheveux de Rodney, serrant plus étroitement son corps contre le sien.
Le lieutenant Laura Cadman sortait de l’infirmerie, un peu contrariée après une discussion avec Carson qui n’avait pas atteint l’objectif qu’elle aurait voulu, c'est-à-dire un rendez-vous, et vit soudain un couple enlacé. Elle sourit mais elle se sentait légèrement envieuse. Et quand les deux amoureux cessèrent de s’embrasser, ses yeux s’agrandirent de stupeur : Rodney ?! Et le Dr Weir ?! Laura sourit alors jusqu’aux oreilles car elle avait maintenant un nouveau sujet pour taquiner le Canadien. Elle adorait ça ! Mais elle voulait aussi le questionner…
Voyant qu’il avait son uniforme d’exploration, elle décida de reporter son interrogatoire à plus tard. Par contre, elle se demandait si elle était la seule au courant. Il faudrait qu’elle en parle à Carson. Elle finit par partir, ravie d’avoir le plus grand scoop d’Atlantis.
Elizabeth et Rodney s’enlaçaient encore lorsqu’ils entendirent :

John (impatient) : McKay ! Je voudrais bien qu’on en finisse avant Noël ! Littéralement !
Rodney (contrarié lui aussi) : J’arrive ! (plus bas) Je dois y aller, Liz. A tout à l’heure.
Elizabeth : A tout à l’heure.

L’astrophysicien embrassa le front de la jeune femme et rejoignit son équipe.

John : Ah ben quand même !
Rodney (souriant d’un air malicieux) : Désolé, j’avais un truc important à faire…
Caldwell (les toisant de la passerelle) : Et on peut savoir quoi ?
Rodney (surpris) : Heu…Des consignes au sujet du…générateur à naquadah…
Caldwell : Et ça ne pouvait pas attendre ?
Rodney (regardant Elizabeth avec un petit sourire, qui était revenue au centre de contrôle) : Non…J’aurais pu oublier.
Ronon : On pourrait peut-être partir, maintenant…
Caldwell (vexé par ce rappel à l’ordre) : Heu…Oui. Stevens, composez l’adresse.
Stevens : Oui, monsieur.

Le technicien fit le code de M2S-098 sur le DHD et la Porte des Etoiles s’ouvrit. Bien qu’habitués, les Terriens étaient toujours impressionnés par le spectacle et la beauté qu’offrait l’ouverture d’un vortex. Sans s’attarder, la Flag Team le traversa enfin.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
avatar

Nombre de messages : 2966
Age : 36
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Lun 13 Mar - 18:10

Sur M2S-098, la végétation était plutôt inhabituelle : herbes et conifères mais bleus ! McKay avait pris des échantillons au cas où ces végétaux auraient de quelconques vertus. Ils n’avaient pas croisé un seul indigène et continuèrent tranquillement leur exploration. C’est là que John décida de venir taquiner l’astrophysicien.

John : Alors, McKay, ça avance ?
Rodney (surpris) : Je ne savais pas que mes travaux vous intéressaient…
John (souriant) : Je ne parlais pas de ça ! Voyons, McKay…
Rodney (agacé) : De quoi alors ?
John (levant les yeux au ciel) : De vous et du Dr Weir…
Rodney : Ha ? Heu…
John : Alors ? Où en êtes-vous?
Rodney : Nulle part…
John : Quoi ?
Rodney : Elle m’a laissé quelques tiroirs pour mes affaires, histoire que j’évite de la quitter avant 6h. Mais tant que notre liaison reste secrète, on ne risque pas d’avancer.
Teyla (se mêlant à la conversation) : Pourquoi ne le dites-vous pas alors ?
Rodney : Elizabeth pourrait avoir des problèmes et je ne le veux surtout pas…Vous avez vu le résultat avec Kavanagh…
John : Et qu’en pense Elizabeth ?
Rodney : Je n’en sais rien. Dès qu’elle aborde le sujet, je détourne la conversation.
Teyla : C’est pourtant aussi à elle de prendre cette décision. Et… (s’arrêtant soudain, de la panique dans les yeux et semblant ne plus pouvoir respirer)
John (inquiet) : Teyla ?
Teyla (respirant difficilement, paniquée) : Des…Des Wraith !
Rodney : Quoi ? (regardant son détecteur) Il y en a une dizaine et ils arrivent vers nous !
John : Bon, on se barre en vitesse.
Rodney : Heu…J’aurais dû préciser qu’ils viennent de la Porte.
Ronon (surpris) : Pas de dart ?
Rodney : Il n’y a pas âmes qui vivent ici. Alors, ils sont peut-être là pour la végétation étrange de cette planète.
Teyla : Que fait-on alors ?
Ronon (voyant les Wraith arriver) : Ben là, plus le choix…On doit se les faire.
John (grimaçant et ironique) : Formidable…

Ils dégainèrent leurs armes et commencèrent à tirer sur leurs adversaires. Quatre tombèrent, pris par surprise. Il n’en restait plus que six. Ronon en décapita un tout en évitant un deuxième, rejoint par un troisième. Teyla donna un coup de crosse dans le visage d’un autre Wraith, ce qui le sonna puis elle vida son chargeur sur lui. John avait un immense Wraith pour adversaire et vida son premier chargeur sur lui mais l’alien souffrit à peine. Il se jeta sur le Terrien et s’apprêta à lui prendre son énergie vitale.
McKay vida les deux chargeurs de son pistolet sur « son » Wraith qui s’écroula. Voyant Sheppard en difficulté et lui sans munition, il prit son couteau et s’approcha rapidement mais doucement du grand Wraith. Il enfonça alors la lame dans la nuque de l’alien, faisant couler le sang noir sur John, qui prit un air dégoûté. Le Wraith s’écroula mort sur le militaire, qui le repoussa pour pouvoir se lever.

John (râlant) : McKay ! Faites gaffe enfin !
Rodney : C’est comme ça que vous me remerciez de vous avoir sauvé la vie ! Vous êtes un…
John (braquant son arme vers Rodney) : McKay ! Derrière vous !
Rodney (se retournant) : Quoi ?

Le Wraith, que l’astrophysicien avait laissé pour mort, était juste derrière lui, prêt à lui aspirer son fluide vital. John, ayant rechargé son P-90, tira sur le Wraith, rasant le Canadien. Le Wraith s’écroula alors, enfin mort, laissant une belle gerbe de son sang sur McKay.

John (souriant) : Voilà, on est quitte.
Rodney (passablement contrarié) : Merci…

Teyla en avait fini avec son adversaire et Ronon termina les siens en leur brisant la nuque. Ils rejoignirent leurs deux équipiers rapidement au cas où ils auraient encore besoin d’aide.

Teyla : Tout va bien ?
John : Ouais. On a juste besoin d’une bonne douche.
Ronon : En effet…
John (ironique) : Merci de votre soutien. Bon, et maintenant, on file.
Rodney (regardant sa montre après avoir essuyé le sang qui était dessus) : Surtout qu’on est en retard.
John : Formidable ! On va se faire tuer. Dépêchons.

Ils coururent vers la Porte. McKay composa l’adresse d’Atlantis et envoya son code d’identification. Ils traversèrent enfin le vortex.

____________________________________________

suite demain(en principe) Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
matmatah
Tête en l'air
avatar

Nombre de messages : 1536
Age : 37
Localisation : juste derrière toi
Date d'inscription : 13/07/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Lun 13 Mar - 19:36

ça y est je viens de finir de lire "premier rdv"
super comme toujours lagentillefan. surtout le passage dans le mess, j'ai pris plaisir à imaginer Kavanagh se faire exploser le nez par McKay.
merci pour ce moment de détente dingo ( jsuis pas nette dans ma tète What the fuck ?!? )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
avatar

Nombre de messages : 2966
Age : 36
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Lun 13 Mar - 21:11

non,ça va. j'avais besoin de me défouler et ce passage l'a été particulièrement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
avatar

Nombre de messages : 2966
Age : 36
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Lun 13 Mar - 22:09

bon ben finalement une suite là Rolling Eyes
_________________________________________

Elizabeth était morte d’inquiétude. Cela faisait plus d’une heure qu’ils n’avaient eu aucune nouvelle de l’équipe du colonel Sheppard. Quand la Porte s’ouvrit et que Stevens signala que c’était le code d’identification du Dr McKay, Elizabeth se sentit soulagée. Elle descendit dans l’aire de débarquement pour les accueillir. Mais quand elle vit le sang sur Rodney et John, elle se figea.

Elizabeth : Mais…Que s’est-il passé ?
John : Des Wraith.
Ronon : Il y en avait dix.
Teyla : Il a fallu les combattre.
Rodney (plastronnant) : Et on les tous tués !

Voyant le sourire triomphant sur le visage de son compagnon alors qu’elle avait été si inquiète, Elizabeth sentit la colère montait en elle. Elle gifla alors Rodney.

Elizabeth (pleurant presque) : Espèce d’idiot !

Et elle partit en courant, laissant un Rodney stupéfait et les autres membres de l’expédition présents médusés.

Rodney (se tenant la joue) : Co…Comment ça, idiot ? (partant à la poursuite de la jeune femme en laissant son équipement dans l’aire de débarquement) Elizabeth !

Il courut après elle et la suivit dans ses quartiers, qu’il verrouilla. Il ne comprenait absolument pas son geste.

Rodney (contrarié) : T m’expliques ?
Elizabeth (fâchée) : Tu n’es qu’un idiot, Rodney !
Rodney : Ça, tu me l’as déjà dit ! Et je peux savoir pourquoi ?
Elizabeth (le ton montant) : Ce n’est pas parce que tu t’entraînes avec John, Ronon et Teyla que tu es devenu invincible !
Rodney (décontenancé) : Mais je sais ! Enfin, Elizabeth, qu’est-ce que j’ai fait ?
Elizabeth (criant toujours) : Tu n’as pas idée à quel point j’ai été inquiète !
Rodney : Liz…
Elizabeth : Et toi, tu reviens, entrain de faire le malin. « Oh, j’ai tué un Wraith ». Tu aurais pu te faire tuer !
Rodney : C’est ce qu’on risque à chaque fois qu’on traverse la Porte, Liz. Tu le sais !
Elizabeth : Oui ! Mais comprends-moi !
Rodney : Je te comprends ! Mais ce n’est pas parce que je suis ton petit ami que je ne dois plus aller en mission !
Elizabeth (les larmes commençant à couler) : Je sais ! Je sais ! Je sais !
Rodney : J’adore ce que je fais et je ne veux pas tout arrêter ! Toi aussi, non ? Car sinon, je ne vois pas où ça va nous mener…
Elizabeth (pleurant) : Tu veux me quitter ?
Rodney (protestant avec véhémence) : Non ! Ce n’est pas ce que je voulais dire !
Elizabeth : Alors quoi ?!

Rodney s’approcha alors d’elle, la prenant par la taille et l’embrassant sauvagement avec passion. Elle répondit à son baiser avec la même faim, mêlant ses doigts dans ses cheveux. Il s’écarta d’elle, à bout de souffle.

Rodney : Nous nous avons l’un l’autre maintenant, c’est vrai, et on doit faire attention pour ne pas rendre malheureux l’autre. Mais on ne va pas tout changer. Nous savions que c’était dangereux de venir ici et ce n’est pas parce que nous sommes ensemble que nous devons tout arrêter.
Elizabeth : Je sais. Mais j’ai peur que tu te montres imprudent…
Rodney : Je fais attention. Mais là, les Wraith nous barraient la route et celui que j’ai tué allait aspirer la vie du colonel.
Elizabeth : Ah ?
Rodney : Pour une fois que je lui sauve la vie sur le terrain, que je ne me sens pas comme un boulet pour eux, j’ai voulu marquer le coup. Je suis désolé que tu te sois inquiétée…
Elizabeth : Je crois que ça va être tout le temps comme ça maintenant…
Rodney (souriant gentiment) : Il faudra faire avec.

Il la serra contre lui, caressant ses cheveux, et prit doucement ses lèvres. Elle répondit avec passion à son baiser et s’approcha plus de lui, passant sa main sous le dos de son T-shirt. Il s’écarta légèrement d’elle et lui souffla doucement :

Rodney : Je dois aller voir Carson…Je te rejoins après, ok ?
Elizabeth : D’accord.

Il lui fit un dernier baiser et ouvrit la porte. Il se figea en voyant John et Teyla qui écoutaient à la porte. Ils se mirent à sourire innocemment.

Rodney (très contrarié) : Vous voulez que je vous aide ?
John : Heu…On vous attendait pour le check-up.
Rodney : Mais oui, c’est ça. Je pourrais sortir, maintenant ?
John (dégageant le chemin) : Hein ? Ha, oui, bien sûr.
Rodney (caustique) : Merci.

Tous trois partirent ensuite à l’infirmerie tandis qu’Elizabeth changea son T-shirt tâché par le sang wraith qui était sur l’uniforme de Rodney avant de retourner au centre de contrôle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 38
Date d'inscription : 05/07/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Lun 13 Mar - 22:51

Ah la la! Je sais même plus où j'en suis Shocked ! Mais qui va solo va mollo :DD , je vais y arriver!! rambo Je mets ça sur disque dur, et dès que j'ai un moment... study

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
avatar

Nombre de messages : 2966
Age : 36
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Lun 13 Mar - 22:58

vas-y tranquillement.comme ma fac est bloquée je vais sans doute terminer de taper cette fic plus vite que prévu.au fait,tu pourras me faire une image pour "premier rendez-vous"(si tu l'as lu).merci,ô Valm vénérée love

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 38
Date d'inscription : 05/07/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Lun 13 Mar - 23:11

Heureusement qu'il y a quand même quelques étudiants qui bossent!! :DD :DD
Pour l'illustration, c'est comme si c'était fait, fidèle disciple!! cheers

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
avatar

Nombre de messages : 2966
Age : 36
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Mar 14 Mar - 1:03

merci,ô mon maître :DD
voici la suite
_________________________________________

Carson avait fini d’examiner le lieutenant-colonel John Sheppard et passa ensuite au docteur Rodney McKay.

Carson : Bon. Vous n’avez qu’une égratignure sur la joue. Vos côtes ont presque fini de se ressouder…Manifestement, vous avez suivi mes consignes…pour une fois.
Rodney (boudant) : Pfff…
Carson : Cessez donc de râler. Vérifiez par vous-même…Vous n’avez pas remarqué que vous bougiez et respiriez mieux ?
Rodney : Si, si…Par contre, j’ai une question.
Carson : Je vous écoute.
Rodney (montrant le sang sur sa veste) : Ça part au lavage ?
Carson (riant presque) : Sur la peau, oui. Mais les vêtements…Vous pouvez les jeter.
Rodney (grimaçant, contrarié) : Formidable !
John : Et un uniforme en moins, un. On va bientôt plus pouvoir s’habiller !
Carson : Vous êtes vivants. Ça vaut bien la perte de vos uniformes.
John : Mouais. Bon, je suis quitte pour une bonne douche. Merci quand même, docteur.
Carson : Je vous en prie.

Sheppard quitta l’infirmerie et se dirigea vers ses quartiers pour se laver.

Carson : Rodney, vous pouvez y aller, vous aussi…A moins que vous n’ayez quelque chose à me dire…
Rodney : Non, non…Enfin…Je ne risque pas de…d’être contaminé…enfin…modifié …(voir épisode "Conversion") ?
Carson : Non. Aucun risque. Ce n’est pas le sang wraith qui est dangereux mais les protéines que sécrètent leurs mains quand les Wraith veulent aspirer votre fluide vital.
Rodney (soupirant, soulagé) : Ouf ! Merci, Carson.
Carson (tapotant l’épaule de son ami) : De rien.

L’Ecossais vit partir l’astrophysicien, étonné par sa prudence encore plus excessive que d’habitude. Il haussa les épaules quand il vit que Rodney avait oublié son détecteur de signes de vie.
En sortant de l’infirmerie, Rodney fut saisi par le col de sa veste et collé au mur…par une Elizabeth au sourire provocant. Puis, sans lui laisser une chance de protester, elle prit sauvagement ses lèvres, jouant passionnément avec sa langue et se collant tout contre lui. Entraîné par la passion dévorante de la jeune femme, il la souleva et marcha assez erratiquement en direction des quartiers de la diplomate. En effet, c’était lui maintenant qui coinçait Elizabeth contre un mur, face à l’entrée de l’infirmerie. Elle avait enroulé ses jambes autour de sa taille tandis qu’il la portait toujours, une main sous ses fesses et l’autre sur son dos. Ils ne s’arrêtaient de s’embrasser que pour reprendre leur souffle. Ils avaient oublié toute prudence, tellement ils avaient soif de l’autre.
Carson sortit de son infirmerie pour ramener son détecteur de signes vitaux à l’astrophysicien mais il se figea devant le spectacle qu’il avait sous les yeux : Rodney et Elizabeth à deux doigts de se grimper dessus dans le couloir ! Le médecin écossais allait dire quelque chose, choqué mais les deux amants finirent par s’éloigner, toujours liés, se dirigeant vers les quartiers d’Elizabeth.
Le lieutenant Laura Cadman arriva et trouva un Carson muet de stupeur, planté au milieu du couloir. Inquiète, elle posa une main sur l’épaule du médecin.

Laura : Carson ?
Carson (se rendant compte de la présence de la militaire) : Ha ! Lieutenant ! Bonjour…
Laura (inquiète) : Ça va ?
Carson : Et bien…Je ne sais pas…J’ai vu Rodney…et le Dr Weir…heu…
Laura (souriant) : Entrain de s’embrasser ?
Carson (surpris) : Heu…Oui. Comment le savez-vous ?
Laura : Je les ai surpris tout à l’heure avant que Rodney ne parte en mission.
Carson (gêné) : Ils s’échangeaient juste des baisers ?
Laura : Oui, pourquoi ?
Carson (de plus en plus rouge) : Et bien, là, ils semblaient prêt à…heu…sauter le pas dans le couloir.
Laura (sifflant) : Whouhou ! Rodney !

Zelenka était à leur niveau quand il entendit une bribe de leur conversation. Il se tourna alors vers eux.

Zelenka : Vous savez quelque chose ?
Carson (intrigué) : Que…Quoi ?
Laura : Savoir quoi ? Et sur qui ?
Zelenka : Sur Rodney.
Laura : Vous aussi ?
Zelenka (rougissant) : Et bien… Ça dépend…
Laura (les encourageant) : Rodney et…
Zelenka : …Le Dr Weir…
Carson : …Ont une liaison.
Laura, Carson et Zelenka (se montrant chacun du doigt) : C’est ça !
Carson : Comment l’avez-vous appris, Radek ?
Zelenka (devenant rouge d’embarras) : Heu…Ils étaient entrain de…enfin vous voyez (Laura se mit à sourire largement, amusée)…sur le bureau du Dr Drake. Et vous ?
Laura (riant) : J’ai juste eu droit à la scène de bisous.
Carson (rougissant) : Quant à moi, c’était un peu plus chaud que le lieutenant mais c’est loin de ce que vous avez eu droit, Radek.
Zelenka : N’y a-t’il que nous qui le sachions ?
Carson : C’est possible.
Laura : Mais je comprends mieux la fureur de Rodney contre Kavanagh, il y a un mois.
Carson : Vous croyez que ça dure depuis si longtemps ?
Laura : Je pense. Sinon, sa réaction était vraiment excessive. Rodney s’est déjà mis autant en pétard contre Kavanagh ?
Zelenka : Heu…Non. Il n’y avait que des joutes verbales et des phrases bien senties, c’est tout.
Laura : Je vois…Bon, et maintenant, qu’est-ce qu’on fait ?
Carson : Rien.
Zelenka : Je suis d’accord avec vous.
Laura (déçue) : Pourquoi ?
Carson : Ils nous le diront quand ils se sentiront prêts. Inutile de les brusquer ou de les mettre au pied du mur.
Laura (boudant) : Vous n’êtes pas drôles !

Désappointée, la jeune militaire partit. Elle aurait voulu s’amuser un peu au dépend de Rodney avec la complicité des deux hommes. Mais leur droiture les en empêchait manifestement. Quelle bande de rabat-joie.
Radek regarda Carson et se mit à sourire avec un air de conspirateur.

Zelenka : Dites-moi, Carson, ça vous dit un petit pari ?
Carson (surpris) : Sur quoi ?

Le sourire du Tchèque s’élargit alors encore plus.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   

Revenir en haut Aller en bas
 
fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)
Revenir en haut 
Page 3 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Experts: Miami :: Fanfictions :: Autres Séries-
Sauter vers: