Forum sur la série Les Experts: Miami
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Les Experts: Manhattan - Slash!

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan - Slash!   Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 EmptyMer 5 Avr - 22:08

biip Exclamation biip Exclamation Arrivage exceptionnel d'un bout de chapitre Mr. Green !! Enjoy Wink !


Mac croisa les bras. Il avait deux mots à dire au détective, avant qu'ils ne descendent rejoindre les autres. Don ne tarda pas à découvrir de quoi il s'agissait exactement.
_Tu sais pourquoi je ne me suis pas inquiété de vous voir partir en pleine nuit? lui demanda Mac.
Don ne répondit rien. Il n'était pas le moins du monde étonné d'apprendre que malgré leurs précautions, lui et Danny s'étaient fait repérer. Mac était un excellent flic, et aussi un ancien marine. Autrement dit quelqu'un à qui on ne la faisait pas.
_Tu veux savoir pourquoi je n'ai même pas essayé de te contacter pendant ces trois heures?
Ce n'était pas l'enquêteur de la scientifique, ni le militaire qui parlait. Pas le lieutenant Taylor, mais seulement Mac, qui s'adressait à un ami:
_Parce que je sais à quel point tu tiens à Danny.
Vraiment? songea Don.
_Et je sais que je peux compter sur toi, insista Mac.
_Et alors... quoi? s'impatienta Don.
_Danny n'est plus celui qu'on a laissé il y a dix mois. Il a subi un grave traumatisme, lui rappela Mac. Et ça fait des semaines qu'il s'injecte de la coke dans les veines. Je te garantis qu'il est encore loin d'être guéri de tout ça.
Puis il se tut quelques instants. Il voyait bien que derrière son entêtement et son attitude défensive, Flack résistait à l'envie de lui avouer l'objet de leur mystérieuse quête nocturne. Mac n'avait plus qu'à creuser un peu en surface...
_Il est sous notre responsabilité. On n'a pas le droit de trahir la confiance qu'il nous a accordé. Tu comprends?
... pour découvrir enfin la vérité:
_J'avoue, concéda alors Don, levant les mains. C'était risqué. Mais ça aurait été bien pire de ne rien faire.
Mac attendit patiemment la suite. Avec une impressionnante sérénité. Après tout, les deux hommes étaient revenus sains et saufs. C'était bien là l'essentiel.
_Il est allé parler à son dealer.
Mac resta de marbre. Don se doutait bien que ça faisait sans doute partie des nombreuses possibilités que Mac avait envisagé, pendant ces trois heures. Mais de là à ne pas trahir la moindre émotion, c'était étonnant.
_Il le fallait, ajouta Don. Pour un tas de bonnes raisons.
_Très bien.
_Danny connaît ce type bien mieux que n'importe qui, il a fait ce qu'il devait... Très bien? réalisa-t-il subitement.
A son grand désarroi, Mac se contenta de hocher la tête. C'était tout ce qu'il voulait? La vérité, mais sans les explications, sans aucune justification, ni excuses? Rien d'autre? C'était plus de la confiance, c'était de l'inconscience...
_Mac, je suis plus un infirme cloué sur un lit d'hôpital. Lâche-toi! Dis-moi que c'était stupide, et qu'on n'aurait dû le faire à ta façon! Je peux encaisser!
_Je le sais.
Don écarta les bras en signe d'impatience. Alors qu'est-ce qu'il attendait pour lui balancer ses ressentiments à la figure?
_Ce qu'il y a entre toi et Danny, ça dépasse tout ce que j'avais imaginé, lui révéla Mac. Tu as fait plus pour lui en deux jours que tu ne l'as fait pour toi en dix mois.
Don détourna son regard de celui de Mac. Il aurait préféré affronter les griefs du lieutenant Taylor, et pas entendre un truc comme ça. C'était trop dur... Tellement vrai.
_Vous avez pris des risques, sans aucun doute, insista Mac. Mais on n'a rien sans rien. Je sais que vous avez prit la meilleure des décisions. Parce que vous l'avez prise ensemble.
Le silence suivit. Un silence qu'aucun des deux ne semblait vouloir interrompre. Finalement, Don sursauta légèrement quand Mac posa une main sur son bras. Il était temps de rejoindre les autres, à l'étage du dessous.
_A la prochaine initiative de ce genre, lui glissa Mac. Pensez à couvrir un peu mieux vos arrières.
Un reproche? Enfin!
_Tu vois, lui fit remarquer Don. C'était pas si difficile!
Mac haussa les sourcils avec un petit sourire au coin des lèvres. Il devait bien admettre, qu'au fond de lui, ça le démangeait depuis un moment... Il mit une petite tape sur l'épaule du détective, et le précéda dans les escaliers. Don le suivit avec une expression de reconnaissance sur le visage. Et sans lui avoir promis qu'il n'y aurait pas de prochaine fois...

assuivr...

_________________
Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
lagentillefan

Nombre de messages : 2966
Age : 37
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan - Slash!   Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 EmptyJeu 6 Avr - 3:39

Cool Tients tiens tiens...Mac se douterait-il de quelque chose?allez vite la suite pitié Sad bong love

_________________
Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 Csimia10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan - Slash!   Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 EmptyJeu 6 Avr - 11:46

Et oui, comme qui dirait, Mac n'est pas né de la dernière pluie drunken hihi Very Happy Je poste ceci, et je m'y remets:
____________________________


_Je suis agréablement surpris, confia le docteur Billings à Mac une demi-heure plus tard. Il n'a pratiquement plus aucun symptôme de manque. Cependant, il est extrêmement anxieux.
_Y a-t-il une raison particulière à ça? s'inquiéta Mac.
_Pas vraiment.
Les deux hommes se trouvaient sur le palier, mais du second étage, cette fois. Ils entendirent Danny refermer la porte du dernier étage, au-dessus d'eux, et descendre à la suite du docteur Billings, afin de rejoindre tous les autres.
_A moins que ce ne soit le fait de ma seule présence, plaisanta Billings à voix basse, je pense que c'est en grande partie dû à son amnésie. Il sait que c'est une atteinte cérébrale très sévère, et qu'il n'a pas réagit comme il l'aurait du. Cependant...
Danny passa entre les deux hommes, avec un sourire cordial à l'attention du docteur, et un regard un peu moins serein vers Mac. Le doc lui tapota l'épaule avec bienveillance, et une fois seul avec le lieutenant, poursuivit:
_Il y a des signes encourageants.
_Tels que?
_Des cauchemars moins nombreux, et dirons-nous... moins horribles. Et il m'a confié être sujet à quelques réminiscences, depuis plusieurs semaines. Des images et rêveries incluant des lieux et des personnes qu'il a l'impression de connaître, mais qu'il ne souvient pas d'avoir déjà vu, voyez-vous?
Mac avait effectivement eu cette impression, la veille. Quand Danny avait vu Stella pour la première fois depuis dix mois, son regard s'était mis à briller d'une lueur étrange. Un souvenir flou, venu du plus profond de sa mémoire, l'avait envahi.
_Je pense qu'il est en train de retrouver ses repères, se félicita Billings.

Quand Danny entra dans la pièce où étaient réunis les inspecteurs de Phila, Stella et Don, il jeta un oeil à son ami, qui lui répondit avec un froncement de sourcils rassurant. Sa conversation avec Mac, quelques minutes plus tôt, s'était déroulée sans trop de heurts, et tout était réglé.
Puis Danny fit le tour, en commençant par John Stillman:
_J'ose à peine vous demander si vous vous souvenez de moi, fit celui-ci.
_Je me souviens de tout ce que vous m'avez dit, lui assura Danny. Et vous portiez une très jolie cravate.
Stillman entendit un petit rire, provenant de l'endroit où se tenait Lilly Rush, et eut une petite moue amusée. Les deux hommes échangèrent une poignée de main chaleureuse.
_Bien dormi? lui demanda ensuite Stella.
_La nuit a été mouvementée, lui avoua Danny. Et vous?
_Comme un bébé!
_Danny, je vous sers un café? lui proposa finalement Lilly.
Il s'approcha d'elle, et la serra dans ses bras. Lilly ne sut pas trop comment réagir. Elle écarta les bras, timidement surprise:
_C'est juste un café... fit-elle, en lui caressant le dos, en fin de compte.
_C'est bon de vous revoir, lui dit-il en s'écartant d'un pas. Avec du lait et beaucoup de sucre, s'il-vous-plait Lilly.
_Avec plaisir, Danny! sourit-elle comme à son habitude, avec des étoiles dans les yeux.

_Je n'étais pas nettement emballé à l'idée de le faire en dehors du cadre médical, mais je dois dire que ce sevrage m'a tout l'air d'être une réussite, admit Billings. Il faut dire que la volonté de ce garçon est prodigieuse, et son ami lui est d'un grand soutien. Ca ne sera pas tous les jours faciles, mais votre aide lui est précieuse, et je ne doute pas qu'il se rétablisse. Il redeviendra celui qu'il a été. Changé par son expérience, mais au fond, toujours le même.
Mac l'écoutait, tourné vers le petit groupe rassemblé dans la pièce à côté. Et tandis qu'il réglait les derniers détails avec le doc, il vit que Flack et Stillman s'étaient engagés dans une discussion qui paraissait grave et sérieuse, et Danny qui commençait à déguster son café brûlant aux côtés de Stella et Lilly, écoutant sans un mot ce qui se disait autour de lui. Mac ignorait s'il écoutait plutôt Stillman et son ami, assis à côté de lui sur l'accoudoir du canapé, ou bien Lilly qui avait pris place près de lui, et Stella qui se servait un nouveau gobelet de café à quelques pas de là.
Mac les rejoignit enfin, après avoir remercié Billings qui devait partir voir ses patients à l'hôpital de Trenton. Il se dirigea vers son confrère de Phila, qui disait justement à Don:
_... jamais s'avouer vaincu...
avant qu'il ne s'aperçoive de la présence de Mac. Il lui tendit alors un dossier qu'il tenait dans ses bras croisés:
_Lieutenant Taylor, vous avez fait une sacrée découverte.

mais laquelle? hanhaaan!!

_________________
Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
Sluna
La femme sans tête
Sluna

Nombre de messages : 1572
Age : 36
Localisation : Derrière le petit caillou blanc, dans les bras de Colby Granger
Date d'inscription : 13/07/2005

Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan - Slash!   Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 EmptyJeu 6 Avr - 16:57

comme toujours aussi 10/10 10/10 love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stargate-the4400.forumactif.com/index.forum
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
lagentillefan

Nombre de messages : 2966
Age : 37
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan - Slash!   Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 EmptyJeu 6 Avr - 17:16

tu dis que j'ai une maîtrise es suspense mais toi c'est quoi? un doctorat? vite pitié la suite!c'est trop bien!!!!

_________________
Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 Csimia10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan - Slash!   Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 EmptySam 8 Avr - 11:50

La suite! mais pas encore la fin (parce qu'en fait, c'est une fanfic sans fin... Mr. Green )

Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven


Mac, qui se voyait remettre le privilège de découvrir de quoi il s'agissait, prit connaissance du dossier, sous le regard perçant de Don Flack. Mac lui lança un petit coup d'oeil, histoire de lui faire gentiment comprendre que ça ne se faisait pas d'observer quelqu'un ainsi... et Don soupira, incapable de déchiffrer quoi que ce soit dans l'attitude de celui-ci. Il croisa les yeux de Danny, levés vers lui. Et aperçut son sourire, dissimulé derrière son gobelet fumant. S'ils avaient été seuls, à cet instant, ils se seraient sans aucun doute enflammés. Et qui sait ce qui aurait grincé, après la machine à laver...
_Danny, fit Mac en s'approchant de lui, les interrompant dans leurs pensées. Je voudrais que tu me racontes tout ce dont tu te souviens, tout ce qui s'est passé à Allentown.
Après quelques gorgées de café, Danny se lança:
_Billy Paul.
Mac prit une chaise à s'assit face à lui, lui offrant toute son attention.
_Vous savez, la chanson avec Martin Luther King...
_Let em' in, intervint Stillman.
_C'est ça, le remercia Danny. Et bien je l'ai entendu il y a trois ou quatre mois. Et elle m'a rappelé quelque chose. Sur le coup, j'ai pas su quoi, exactement. Et quand j'ai arrêté d'essayer de m'en souvenir, ça m'est revenu...

Des vibrations désagréables se propageaient en lui, tout autour de lui. Le sol était froid et dur. Le grondement d'un moteur lui parvint de plus en plus clairement. Et Billy Paul chantait envers et contre tout, sa chanson.
Danny avait mal aux côtes. Peut-être que s'il se tournait sur le dos, ça irait mieux... Une méchante secousse lui arracha un râle de douleur. Un nid de poule, très probablement... Il ouvrit enfin les yeux. Tout était si sombre. Il vit une main inerte posée à hauteur de son visage. Il serra son poing. Et constatant que c'était sa main à lui. Une autre secousse, plus violente, lui fit lever la tête, et il la tourna de l'autre côté. Il la reposa sur le sol dur. Elle lui faisait mal, comme tout le reste de son corps...
Entre deux clignements d'yeux, qu'il avait un mal fou à garder ouverts, il vit une paire de chaussures. Des baskets noires, au moins du 43, ou 44, tout près de lui. L'une d'elle disparut de son champ de vision, et quelque chose se posa en haut de son dos et l'écrasa au sol.
Danny ouvrit la bouche pour crier mais ça lui était impossible. Quelqu'un lui prit les mains, et les lui attacha derrière le dos. Il entendit le cliquetis d'une paire de menottes, sentit le métal se refermer brutalement sur ses poignets. Puis la porte arrière s'ouvrit violemment. Il n'avait même pas réalisé que le véhicule s'était arrêté. Un courant d'air froid l'enveloppa, et il fut soulevé de terre, puis traîné à l'extérieur...


Ce qu'il se rappelait ensuite, c'était le gamin qui tenait un flingue, pointé vers lui. Il ferma alors les yeux, et le coup de feu partit.

_Je me suis réveillé dans... cette grange, et... je me suis tiré. Le plus loin possible. Je savais pas où aller. J'ai marché... jusqu'à ce que j'atterrisse au bord de la route, et que Mike me prenne avec lui dans sa camionnette.
_Ce gamin qui a tiré. Tu pourrais me le décrire?
Danny reprit un peu de café, l'air songeur.
_Je me souviens pas vraiment de son visage. Je sais seulement qu'il devait pas avoir plus de seize ou dix-sept ans. Blanc. Cheveux bruns, très courts... C'est tout.
Mac et le lieutenant Stillman échangèrent un regard. Ils semblaient partager le même avis, mais sur quoi? Don croisa les bras, et Mac sentit alors sur lui ses yeux bleus, perçants et insistants. Il sortit donc une photo du dossier et la lui montra.
Ce qui parut évident à Don, à première vue, c'était que la description de Danny, aussi vague soit-elle, correspondait aux traits distinctifs du gamin sur la photo. Mais il ne l'avait jamais vu, ni à l'entrepôt, ni après, quand il avait été torturé. Il le fit savoir à Mac qui montra donc la photo à Danny.
Celui-ci l'observa attentivement. L'adolescent avait été photographié par des services de police. Il tenait une pancarte dans ses mains, avec des chiffres, et sur laquelle on pouvait aussi lire "Chicago Police Dpt".
_C'est lui qui t'a tiré dessus? entendit-il vaguement.
Alors comme ça, il avait été arrêté. A Chicago... Don avait fait allusion à cette ville, la veille, mais en lui épargnant les détails. Danny savait seulement que ça avait un rapport avec leur dernière enquête, et son enlèvement. Les questions de Mac ne faisait que le lui confirmer. Ces trafiquants, venus du Michigan pour conclure un deal à New York, l'avaient emmené avec eux pour assurer leur retour jusqu'à Chicago, mais quand ils n'en avaient plus eu besoin, ils s'étaient arrêté en chemin, au milieu de nulle part, pour se débarrasser de lui. D'une balle dans la tête... Ils avaient presque réussi.
Mac préféra lui ôter la photo des yeux.
_Respire à fond, lui glissa quant à lui Don, en lui prenant délicatement le gobelet presque vide qu'il tenait dans ses mains.
Danny regarda avec perplexité le gobelet quitter ses mains, jeta un coup d'oeil à son ami comme s'il se demandait pourquoi il faisait ça. Et puis il réalisa ce que ce dernier venait de lui dire. Respirer. Danny ne s'était même pas rendu compte qu'il était quasiment en apnée depuis quelques secondes, ni qu'il serrait le gobelet un peu trop fort, entre ses mains tremblantes. Il se laissa tomber contre le dossier du canapé et suivit le sage conseil de Don.
Stella, de son côté, voyait s'accumuler les petits gestes attentionnés du détective envers Danny. Il était véritablement aux petits soins pour lui. Elle capta le regard de Lilly, à sa droite, et remarqua son sourire attendri, à elle aussi.
_Je m'en souviens pas, regretta Danny en se prenant la tête entre ses mains. J'y arrive pas.
_C'est rien, dit Mac sur un ton apaisant.
Ils faisaient décidément tous preuve d'une grande patience, à son égard. Ça le changeait. Il sentit alors une main se poser sur son genou. Ce n'était pas celle de Don, il n'avait pas le bras assez long... mais celle de Lilly. Elle était d'accord avec Mac. Ils l'étaient tous. Ça ne servait plus à rien de se torturer. Et ils avaient raison.
_On a retrouvé une balle dans la grange, reprit Mac. On y a prélever d'infimes échantillons ADN. Suffisamment pour établir une correspondance. C'est ton ADN, Danny. Ce qui veut dire que ta cicatrice au front provient d'une blessure par balle. Rien de moins.
Danny l'écoutait attentivement, se massant le front anxieusement. Ça, il le savait déjà.
_On a entré les caractéristiques de cette balle dans le fichier balistique national, poursuivait Mac. Et on sait avec quelle arme elle a été tirée.
Il agita le dossier au bout de son bras:
_Ce garçon a été arrêté à Chicago le mois dernier, à la suite d'un vol à main armé. C'est de son arme qu'il s'agit. C'est lui, le tireur.
Un frisson glacial parcourut Danny. Ça allait tellement vite. Il se leva et se dirigea, sans un regard à quiconque, vers la porte.
_Danny? entendit-il.
Il se tourna, et croisa le regard de Don, puis de Mac.
_J'ai juste besoin de prendre un peu l'air, dit-il. Je...
Il fit un geste vague de la main. Un grand bol d'air frais, et vite, lui ferait le plus grand bien.
_Je reste dans le coin, les rassura-t-il, au cas où.
Puis il s'éclipsa. C'est Stella qui réagit la première. Elle fit un petit signe à Lilly, et les deux femmes partir le rejoindre. Personne n'avait envie de le laisser seul.
_Est-ce qu'on a de quoi remonter jusqu'à Mo' Wilkins? voulut alors savoir Don en se postant face à Mac qui venait de se lever.
_C'est trop tôt pour le dire. Je compte bien aller interroger ce gamin à Chicago dès que possible. S'il refuse de balancer Wilkins, on va trouver de quoi le faire parler.
D'après ce que Stillman savait, Mo' Wilkins était le cerveau de l'affaire, du moins du côté de Chicago. Toute la bande de New York, à qui Don devait lui aussi une belle cicatrice et de multiples tortures, était sous les verrous, et malgré cela, les truands du Michigan qui avaient enlevé Danny couraient toujours. Et ça ne pouvait plus durer. Stillman voyait une immense détermination dans le regard du détective. Du ressentiment aussi. Il avait des comptes à régler. Les liens qui l'unissaient à Danny Messer étaient tels qu'il en faisait une affaire personnelle.
_On ne le laissera pas s'en tirer, cette fois, lui promit Mac. Ses avocats ne pourront rien pour lui.
Les deux aînés observèrent le détective Flack, qui parut légèrement apaisé. Celui-ci mit une tape dans le dos de Mac et sortit rejoindre les autres.
Stillman pivota face à Mac.
_Vous lui avez dit ce qu'il voulait entendre, on dirait, fit-il remarquer.
Mac ne le contredit pas. Oui, Don avait besoin de croire en la justice. Plus qu'en la vengeance. Mais c'était un détail que Stillman n'avait pas besoin de connaître. Quand Don avait été au plus bas, tandis que Wilkins savourait sa victoire, Mac en était quasiment venu aux mains pour empêcher Don de faire une grosse bêtise...
Mais aujourd'hui, c'était différent. Ils avaient Danny. Et puis ils tenaient une piste. Une piste qu'ils ne lâcheraient pas avant que justice soit rendue.

et ça continue, encore et encore, c'est que le début, d'accord d'accord... (air connu Mr. Green )

_________________
Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
Sluna
La femme sans tête
Sluna

Nombre de messages : 1572
Age : 36
Localisation : Derrière le petit caillou blanc, dans les bras de Colby Granger
Date d'inscription : 13/07/2005

Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan - Slash!   Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 EmptySam 8 Avr - 17:56

10/10
vite la suite bong
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stargate-the4400.forumactif.com/index.forum
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
lagentillefan

Nombre de messages : 2966
Age : 37
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan - Slash!   Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 EmptyDim 9 Avr - 3:37

moi aussi je veux la suite bong !!!
et puis,il a fait quoi comme bêtise,Flack,hein??? Shocked

_________________
Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 Csimia10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan - Slash!   Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 EmptyDim 9 Avr - 19:26

En fait, je comptais pas développer cette partie de l'histoire... What a Face Mais une suite est prévue, alors tout n'est pas perdu Wink Suite incessamment sous peu thumright

_________________
Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan - Slash!   Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 EmptyLun 10 Avr - 14:32

Suite et... fin! victoire
Pour Flack, et la bêtise qu'il a faillit faire, je vais peut-être bien rajouter un ti paragraphe quand même... hein?

Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven

_Je compte plus les fois où j'aurais pu y rester, songeait Danny tout haut.
Ils étaient à l'arrière de la maison, sur l'estrade donnant sur une cour herbeuse où poussait un grand saule et quelques fleurs. Lui, accoudé à la balustrade, fumant une cigarette. Stella, appuyée contre un des piliers de bois soutenant l'auvent, et Lilly assise en haut des quelques marches qui menaient à un petit chemin de terre qui traversait la cour.
Il n'y avait bien que pour Stella que ça semblait irréel de se trouver dans un endroit pareil, et dans ces circonstances. Pour Lilly, il s'agissait après tout d'une enquête (presque) comme une autre, et Danny, lui, était habitué à ce chaos de ces derniers mois. Mais les habitudes ne demandaient qu'à être perdues.
Elle ne savait quoi lui répondre. Dire qu'il ne parlait que des derniers mois... C'était sans compter son adolescence obscure, parsemée d'événements tragiques, et toutes les situations périlleuses auxquelles il avait dû faire face en tant que flic.
_Mauvais karma, se dit Danny, pensivement.
_C'est comme ces putains de chats, lança une voix derrière eux. Tu dois avoir neuf vies, ou un truc comme ça.
Don apparut près d'eux, et posa ses mains sur la balustrade, entre Stella et Danny.
_Quand je pense que je déteste ces bestioles, poursuivit-il, avant de s'adresser à son ami: combien de tes vies tu as bousillées, au juste?
Danny haussa les épaules:
_Sûrement plus de la moitié...
_Vous détestez les chats? s'enquit brusquement Lilly auprès de Don.
Stella avait du mal à en croire ses oreilles. Ils avaient une drôle de conversation...
Celui-ci fit une moue navrée, et lui précisa:
_Je suis allergique.
Comme si ça pouvait excuser sa grossièreté, pensa-t-il.
_Mais si ça peut vous rassurer, conclut-il alors en lui désignant Danny d'un signe de tête, j'adore celui-là.
Lilly éclata de rire. Stella ouvrait de grands yeux intéressés... Quant à Danny, le chat au mauvais karma, qui avait déjà usé pas mal de ses neuf vies, se dit qu'il comptait bien faire durer celle-ci autant que possible. Donald Flack Jr... toujours les mots qu'il faut, hein? Il croisa son regard.
Stella se mit à sourire avec attendrissement, une nouvelle fois, quand les deux hommes s'approchèrent l'un de l'autre pour se serrer dans leurs bras. C'était quelque chose qui avait dû beaucoup manqué à Danny, dernièrement. Le réconfort. Le soutien. Les marques d'affection. Parce que même avant toute cette histoire, il ne s'était jamais laisser approcher si facilement. Comme tout félin qui se respecte...
Elle fronça un sourcil, quand il lui sembla que Danny retint Don de s'éloigner. Le second, en voyant ce dernier s'en accommoder parfaitement. La cigarette se consumait lentement entre les doigts de Danny.
Stella adressa à Lilly une moue stupéfaite. Et constata que celle-ci haussa les sourcils d'un air entendu. Stella arrondit sa bouche en un O assez comique. Alors c'était donc ça! Voilà pourquoi Don avait souffert si durement, bien plus que n'importe qui d'autre, après la disparition de Danny! Ce n'était pas parce qu'il avait été lui aussi enlevé, et qu'il avait subit des tortures, physiques et morales, ni même parce qu'il s'était senti infiniment coupable de s'en être sorti, et pas Danny. Il s'en voulait de l'avoir laissé entre les mains de ces criminels, et encore plus d'avoir été ensuite incapable d'aider à le retrouver, et à mettre les véritables coupables derrière les barreaux... Pas une seconde Don n'avait pensé à ce qui lui était arrivé à lui. Jamais elle ne l'avait entendu se plaindre, ni s'apitoyer sur son propre sort. C'était comme s'il n'avait pu survivre que dans l'attente de ce jour.
Danny relâcha son étreinte. Il arborait un sourire rayonnant, ses yeux plongés dans ceux de Don. Il y avait fort à parier que celui-ci lui avait glissé quelques mots à l'oreille. Peut-être d'autres comparaisons, subtiles et croustillantes, concernant son côté félin?
Lilly se leva.
_Hum, on devrait y aller, suggéra Stella, soudain de retour sur terre.

Et quelques minutes plus tard, tout ce petit monde se regroupa devant la maison, fermée à double tour, les clés dissimulées sous un pot de fleurs, comme convenu avec le propriétaire.
Les inspecteurs de Phila souhaitèrent un bon retour à leurs collègues de New York. Lilly et Danny furent les derniers à s'adresser la parole:
_Tâchez de bien retomber sur vos pattes, d'accord? lui lança-t-elle.
Danny apprécia cette dernière métaphore:
_Je vous promets de faire de mon mieux, lui assura-t-il, avec une sérénité retrouvée.
Puis il lui fit un signe d'au revoir, ainsi qu'à Stillman, qui lui répondit avec un sourire confiant.
_Envoyez-nous de vos nouvelles! ajouta-t-elle.
_Promis! conclut Danny en tapant deux fois sur le toit de la voiture de Mac, juste avant de monter à bord.
Stella avait prit place dans celle de Don, et tous les quatre filèrent sur la route qui les séparait de Manhattan.

-épilogue-


Sheldon Hawkes était débordé. En l'absence de Mac et de Stella, il avait pas mal de choses à gérer. Mais comment trouver la moindre petite raison de s'en plaindre??
_Lindsay! l'attrapa-t-il au détour d'un couloir du labo. Où en sont les analyses toxicologiques?
_Sheldon, vous voulez que je vous aide à transporter tous ces dossiers?
_Non, ça ira!
Ils firent quelques pas, et il les déposa du mieux qu'il put sur le comptoir de la réception.
Lindsay remarqua sans mot dire la maîtrise du geste de son coéquipier, et répondit à sa question:
_Tout ce qu'on a trouvé, c'est une forte concentration de globules blancs dans...
_Hey, doc! Il paraît qu'on forme une belle paire, tous les deux?
_...!
Sheldon se tourna vers la voix. Sa bouche bée et ses yeux arrondis de surprise laissèrent soudain place à une joie infinie.
_Oh, Danny...
Ils tombèrent dans les bras l'un de l'autre.
_... quand je pense que la dernière chose que je t'ai dit, c'est "à tout à l'heure"...
_Désolé, lui confia Danny. Ça a été un peu plus long que prévu.
Sheldon le tapota dans le dos. Il n'était pas du genre à se laisser si facilement envahir par les larmes, mais là, les circonstances ne lui laissaient pas le choix. Il recula d'un pas pour voir le visage de l'homme qui lui avait le plus manqué dans sa vie.
Danny vit ses yeux humides, mais aussi son incroyable sourire. Il était agréablement surpris que sa seule présence puisse rendre cet homme aussi heureux. Quoi que ces derniers temps, cet état de fait s'était inlassablement répété... Il avait l'impression d'être le jouet préféré qu'un enfant avait perdu, et qu'il retrouvait enfin. Et même s'il était sale et un peu abîmé, c'était toujours un super jouet.
Sheldon avait quant à lui été prévenu, mais ça lui faisait un sacré choc de voir Danny comme ça. Il ignorait ce qu'il avait eu réellement à traverser, mais à le voir si affaibli, un peu perdu dans un univers qu'il avait pourtant bien connu, à voir sa cicatrice, et son visage marqué par les épreuves, il devina que ça n'avait pas dû être facile. Loin de là.
_Danny… oh, Danny! répéta Sheldon qui avait décidément du mal à se remettre de son émotion.
_Sheldon Hawkes, fit Danny, amusé. Si j’oublie comment je m’appelle, je sais à qui m’adresser…
_N’hésite surtout pas! s’exclama celui-ci de bon cœur.
Il prit la main de Danny et la serra chaleureusement entre les siennes. A le regarder ainsi dans les yeux, il sursauta:
_Au fait! J’ai quelque chose pour toi, fit alors Sheldon en disparaissant soudain vers un endroit inconnu.
Danny se retrouva alors face à une jeune femme qui avait suivi les retrouvailles avec une douce expression sur le visage. Elle lui tendit la main:
_Lindsay Monroe, se présenta-t-elle. On ne se connaissait pas depuis très longtemps, mais... bon retour parmi nous!
_Merci, répondit Danny en lui serrant la main. Lindsay, répéta-t-il ensuite, pour se la mettre en mémoire une fois pour toute.
Don les rejoignit alors, suivit de près par Sheldon, qui remit à Danny quelque chose qui lui appartenait: ses lunettes.
Quand Danny les eut sur le nez, il regarda un peu partout autour de lui, pour s'habituer à sa nouvelle vision des choses. Une vision plus claire. Des visages nettement heureux.
_C'est génial, ici, dit-il. Je crois que je vais m'y plaire.


Exclamation FIN Exclamation


Voilà :DD ! J'espère que cette fic vous a plu, parce que cette histoire n'est pas finie What the fuck ?!? ... Mais je vais d'abord m'atteler à d'autres projets, avant de m'y remettre... study Wink

_________________
Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
lagentillefan

Nombre de messages : 2966
Age : 37
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan - Slash!   Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 EmptyLun 10 Avr - 15:10

Comme toujours Valm c'est génial 10/10 10/10 !!
vivement la suite de cette histoire Wink

_________________
Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 Csimia10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sluna
La femme sans tête
Sluna

Nombre de messages : 1572
Age : 36
Localisation : Derrière le petit caillou blanc, dans les bras de Colby Granger
Date d'inscription : 13/07/2005

Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan - Slash!   Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 EmptyLun 10 Avr - 19:01

oui Valm c'est tro génial tes fiction 10/10 10/10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stargate-the4400.forumactif.com/index.forum
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan - Slash!   Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 EmptyLun 10 Avr - 21:25

Alors rendez-vous à la saison prochaine, pour un nouvel épisode!! Wink Z'êtes supers, les filles! lol!

_________________
Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan - Slash!   Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 EmptySam 29 Avr - 16:06

Le chapitre à Chicago, c'est le même que pour l'autre version. Euh, je vous le mets quand même:

Chapitre 14

Chicago - septembre 2006

Toute confrontation comportait des risques. C'est pourquoi elles étaient toujours si bien surveillées. Qu'ils soient suspects, coupables, victimes ou bien témoins, tous avaient un point commun: ils la redoutaient.
Mac tournait en rond, dans la pièce blanche. Une pièce réservée à ce genre de visite à haut risque, dans l'enceinte même de la prison. Danny était assis tranquillement à la table, située au centre, sur une des cinq chaises, qui seraient bientôt toutes occupées. Tranquillement? En apparence, seulement. Après la coke, Danny était passé à la nicotine. Pour se détendre, s'occuper les mains, et l'esprit. Cette nouvelle habitude restait toutefois occasionnelle, et réservée aux situations stressantes, comme cette confrontation.
Sur la table, le cendrier se remplissait. La bouteille d'eau se vidait peu à peu. Le temps passait. Le silence régnait.
Du mouvement. Un bruit. Quelqu'un derrière la porte. Elle s'ouvrit. Le moment était venu.
"J'ai parlé à l'avocate de Byers. On devrait pouvoir conclure un arrangement intéressant pour les deux parties."
"Très bien", répondit Mac.
Le conseiller juridique du département de police de New York, Stuart Dingel, s'assit près de Danny. Son client, pour ainsi dire. Il en avait beaucoup entendu parler, mais ne l'avait rencontré que quelques jours plus tôt. Et il savait déjà qu'il n'oublierait jamais cet homme et que toute cette histoire serait la plus marquante de sa carrière. Il suivait cette affaire depuis ses prémices, et en connaissait les moindres détails. Il avait défendu Don Flack, face à Mo' Wilkins et ses cerbères. Il avait perdu une bataille, certes. Mais il avait une sacrée revanche à prendre.
"Vous êtes prêt?" demanda-t-il à Danny.
Celui-ci écrasa son mégot dans le cendrier, en expirant une volute de fumée qui s'évanouit dans les airs. Et puis il hocha lentement la tête, sans même un regard à Dingel.
Mac les savait prêts, tous les deux. Ils avaient simplement une façon très différente d'appréhender cette fameuse rencontre. Tandis que Dingel l'attendait de pied ferme, résolu à en démordre jusqu'à son dernier souffle, Danny la redoutait, calmement et en silence. Le pire pour lui était de ne pas savoir à quoi s'attendre. Il ignorait même quelle allait être sa propre réaction, face à l'homme qui avait appuyé sur la détente, un jour d'octobre 2005. Celui qui avait manqué de le tuer. D'un rien. Celui dont l'avocate entra finalement dans la pièce. Byers la suivait, menottes aux poignets, dans son habit rouge de détenu, et il s'assit sur la chaise la plus éloignée du mort, vivant.
Dès cet instant, Jimmy Byers et Danny Messer ne se quittèrent plus du regard.
Ils se souvenaient l'un de l'autre, à un point qu'ils n'avaient sans doute pas soupçonné jusqu'à maintenant. Chacun devait à l'autre, sans le savoir, un tas de nuits blanches et de cauchemars.
"On abandonne les charges qui pèsent sur mon client", disait l'avocate de Byers. "En échange, il vous dit tout ce qu'il y a à savoir sur Wilkins et sa bande."
"Vous voulez parler du vol à main armée pour lequel on l'a arrêté et de la tentative de meurtre qu'on pourrait lui coller sur le dos", vérifia son confrère new yorkais. "Tentative de meurtre commis sur la personne de Daniel Messer, ici présent."
Une précision qui ne surprit personne mais qui fit son petit effet. Ils n'avaient pas fait le déplacement depuis Manhattan pour entendre des exigences, et des promesses. Ils voulaient du solide.
"Il témoignera au procès", assura l'avocate en supplément. "Vous pourrez juger Wilkins pour ses exactions commises à New York. C'est ce que vous voulez, non?"
"Plus que jamais," sourit Dingle, en se tournant vers Byers. Celui-ci lâcha: "Je sais comment Wilkins fabrique ses alibis."
"Intéressant."
"Sortez-moi de là, et je balance tout", ajouta-t-il, les yeux toujours fixés sur Danny, et la cicatrice sur son front.
"Il est inutile de préciser que mon client n'est pas en sécurité, ici," ajouta l'avocate. "Il lui faut une protection".
"Cela va sans dire", confirma Dingle. "Il sera en sécurité jusqu'au procès."
"Et après?" s'inquiéta Byers.
Dingle lui sourit: "Et bien si nous obtenons la condamnation de Wilkins et ses complices, nous ferons en sorte que le programme de protection des témoins suive son cours. Avec changement d'identité, nouveaux papiers, nouvelle vie et tout le tralala."
Ça semblait lui convenir. Quant à son avocate, elle venait tout simplement d'obtenir tout ce qu'elle avait espéré pour son client. Restait plus qu'un petit détail, dont Dingle s'occupa: "Danny, il me faut votre accord".
Mac vit Byers tressaillir, et pâlir d'un coup. Il se rendait soudain compte que sa liberté, sa vie, reposait sur la décision d'un homme qu'il avait en théorie assassiné froidement, un an auparavant. Un homme qui maintenant le regardait fixement, non pas avec colère, haine, ou reproche. Mais plutôt avec... intérêt, et curiosité.
Tout était déjà réfléchi, pour Danny. D'un côté il avait un adolescent qui avait obéit aux ordres. Le simple exécutant, qui prenait aujourd'hui le risque de se racheter en balançant les siens. Un adolescent qui pouvait espérer repartir de zéro et recommencer une vie meilleure. De l'autre, il y avait Wilkins. Un truand irrécupérable. Le commanditaire. Un trafiquant de drogue sans foi ni loi, à qui il devait des mois et des mois de souffrances, presque un an de sa vie. Et sans doute plus. Un type qu'il voulait voir derrière des barreaux, au moins autant que Don. Rien que pour ça, ça ne valait même pas la peine d'hésiter. Pour la première fois, il prit la parole, et lança: "Où je dois signer?"

_________________
Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan - Slash!   Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 EmptySam 29 Avr - 16:10

Pour l'épilogue, il y a que la fin qui est différente: je vous la mets en entier quand même!!!!


Épilogue

Don Flack pénétra silencieusement dans la pièce du labo, et se plaça de l'autre côté de la table sur laquelle Stella et Danny étudiaient les empreintes relevées sur l'arme d'un crime. Il patienta quelques instants, attentif, laissant le temps aux deux experts de scanner une de ces empreintes afin de la comparer aux fichiers informatisés de la base de données. C'était important pour Danny. Il réapprenait son boulot, mine de rien.
Finalement, Stella hocha la tête d'un air satisfait:
"Danny, tu peux rentrer chez toi, maintenant. Je m'occupe du reste."
Dans le regard de la jeune femme, Flack perçut une insistante détermination. Apparemment, ce n'était pas la première fois qu'elle tentait de renvoyer Danny chez lui. Après la longue journée qu'il avait traversé, et son périple à Chicago, il était encore étonnant de le voir ici à cette heure tardive. Il avait de quoi être fatigué. Mais grâce à Don, elle n'imaginait pas essuyer un nouveau refus, ou entendre un autre prétexte douteux pour rester un peu plus longtemps.
"OK, à demain", abdiqua subitement Danny. Facilement. Très facilement. Trahissant ainsi le fait qu'il avait attendu que le détective finisse enfin sa journée, et vienne le chercher.
Elle eut comme une impression de passage de relais, et sans tout à fait l'inquiéter, ça lui fit un petit pincement au coeur. Depuis son retour de Philadelphie, Danny semblait éviter à tout prix de se retrouver seul avec des inconnus. Que ce soit à l'extérieur, sur une scène de crime, où même au labo, il esquivait ce genre de situation avec une habile discrétion, mais qui n'échappait pas aux regards avertis.
Stella espérait seulement qu'il finirait par s'en sortir pour de bon, peu à peu, à mesure qu'il retrouvait la mémoire et gagnait en assurance. Il ne méritait pas de souffrir davantage. "A demain, Danny", lui répondit-t-elle avant qu'il disparaisse. "Don?"
Celui-ci s'arrêta sur le seuil et se tourna vers elle. Il devina sa question, et la rassura: "T'inquiète pas, ça lui passera."
Elle lui sourit, et lui adressa un petit signe d'au revoir. Ils se saluèrent, et elle les regarda s'éloigner à travers les parois de verre. Non, ces deux-là ne méritaient pas de souffrir davantage.

Mac croisa les deux hommes, en grande discussion, vers le chemin des vestiaires. Ils se mettaient d'accord sur l'endroit où ils passeraient la soirée.
Don savait déjà tout ce qui s'était passé à Chicago, et tout ce qui allait en découler. Mais il ne savait pas encore comment ça s'était passé. Et il était de ceux qui voulait tout savoir. Absolument tout. Quant à Danny, il n'avait rien à lui cacher. Surtout pas à lui. Et surtout pas en ce moment.
"Mo' Wilkins est sous les verrous", leur annonça Mac. "Et croyez-moi, avec notre affaire et le dossier que la police de Chicago a monté contre lui pendant ces derniers mois, il n'est pas prêt d'en sortir."
Ils accueillir la nouvelle avec une joie contenue et un profond soulagement. Ils échangèrent un regard complice. La journée se terminait à merveille.
"Tous les deux", ajouta Mac, "vous mériteriez une médaille..."
Danny n'eut pas l'air très emballé par cette perspective: "Je me contenterai d'une bière chez Sulli", confia-t-il.
"Il y a un type qui fait de très bons hot-dogs sur la 42ème", intervint ensuite Don.
Mac fit une moue affirmative, et posa sa main droite sur l'épaule du détective, et sa gauche sur celle de Danny: "Comptez sur moi", promit-il. "Dès que l'occasion se présentera, je m'en souviendrai."
De cela, ils ne doutèrent pas un seul instant.
"Passez une bonne soirée, on se voit demain," conclut Mac avant de s'éloigner, léger et serein, vers d'autres horizons. Son bureau, probablement.
Danny et Don pensèrent que si quelqu'un méritait une médaille, c'était bien Mac. Parce qu'il n'avait jamais baissé les bras, qu'il avait toujours été là, pour l'un comme pour l'autre, et que ça ne changerait jamais. Quoi qu'il arrive.
"Qu'est-ce qu'on disait?" fit Don.
"On va chez toi", lui rappela Danny.
Don fronça les sourcils. Il esquissa un sourire: "Et juste avant?"
"Avant? Je m'en souviens pas..." fit mine de réfléchir Danny. "Je sais pas de quoi tu parles."
Il fila aux vestiaires, afin d'y récupérer ses quelques affaires, et rejoignit son ami aussitôt après. Bien sûr qu'il s'en souvenait. Et Don aussi. Comment pouvaient-ils oublier le temps qu'il leur restait encore à rattraper...

Like a Star @ heaven FIN Like a Star @ heaven


Je planche sur la suite, slash ou pas, j'en sais rien, mais faire 2 versions, même si c'est un peu le bordel, c'est pas mal (pour moi, en tous cas... Laughing ) Danny agoraphobe, Seven à New York... y'a pour faire! C'est ma saga de l'été clap

_________________
Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
lagentillefan

Nombre de messages : 2966
Age : 37
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan - Slash!   Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 EmptySam 29 Avr - 16:12

j'ai hâte de voir ça!!
sinon bravo pour le p'tit bout rajouter 10/10

_________________
Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 Csimia10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sluna
La femme sans tête
Sluna

Nombre de messages : 1572
Age : 36
Localisation : Derrière le petit caillou blanc, dans les bras de Colby Granger
Date d'inscription : 13/07/2005

Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan - Slash!   Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 EmptySam 29 Avr - 16:18

10/10 10/10 love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stargate-the4400.forumactif.com/index.forum
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan - Slash!   Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 EmptySam 29 Avr - 16:27

Embarassed Wink Mr. Green Mr. Green merfi bocou!

_________________
Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan - Slash!   Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 EmptyVen 16 Juin - 15:20

TITRE: L'Enfer, C'est Les Autres - Chapitre 2
NOTE: Une petite suite à Mort/Vivant, version slash :DD

En ce moment, j'essaye de me mettre sérieusement à la "vraie grande suite", mais pour l'instant, j'ai pas fait grand-chose Neutral Cependant, j'ai bon espoir, et ça me semble plutôt bien barré victoire

Donc voilà ce que j'ai écrit, ça m'a prit subitement, et en 3 jours c'était bouclé! S'il me reste des modifs à faire, elles sont minimes, alors je vous la poste comme ça:

Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven

La température était torride, au dehors. Mais il faisait bon de se balader dans les labos de la police scientifique. Il y faisait frais, et clair. Et à peu près tout le monde le connaissait, à présent. C'était un habitué des lieux. Il se sentait un peu comme chez lui, ici.
Don Flack parcourait les couloirs, jetant un oeil par les parois vitrées, et tomba sur Stella, qui ôtait sa blouse, certainement décidée à rentrer chez elle après la longue journée de labeur qu'ils avaient tous traversée.
"Il paraît que votre suspect va s'en tirer?" s'enquit-il auprès d'elle.
"C'est ce qu'il croit", le corrigea-t-elle. "Mais je te promets que cette nuit sera la dernière qu'il passera en liberté."
Elle lui fit un clin d'oeil qui disait "compte sur moi", et Flack se dit qu'il appréciait vraiment sa détermination sans faille. Il l'enviait même, parfois. Ils se saluèrent, puis elle se dirigea vers les vestiaires.
Quant à lui, il poursuivit sa progression.
A cette heure, les derniers membres de l'équipe de jour étaient presque toujours en train de régler quelques détails, de boucler un rapport, ou de terminer l'analyse d'une pièce à conviction, tandis que l'équipe de nuit était déjà lâchée sur le terrain, à procéder aux premières constatations de leurs scènes de crime. Autrement dit, c'était plutôt calme.
Il trouva finalement Danny dans la salle de repos. Près de Lindsay. Très près, même. Ils étaient l'un contre l'autre, leurs lèvres unies dans un baiser chaste, mais explicite. Trop près.
Flack, qui s'était apprêté à entrer pour les saluer, s'arrêta net face à ce spectacle terrifiant.
Il resta un moment immobile, et silencieusement, finit par tourner les talons, pour se barrer vite fait.
Il n'avait pas envie d'avoir ce genre de discussion avec Danny. Pas envie de se disputer avec lui. Il avait eu une longue journée, comme tout le monde, et tout ce qu'il voulait, c'était se détendre. Il avait cru comprendre que c'est ce que Danny voulait aussi quand ils s'étaient parlés au téléphone, un peu plus tôt. Mais visiblement, il y avait eu un malentendu quelque part.
Lindsay... La si jolie Lindsay. La gentille et adorable Lindsay... Non mais qu'est-ce qu'il s'était imaginé? Que Danny et lui, c'était vraiment sérieux? Tu parles... Quel idiot!
Ça devait bien arriver un jour...
Tout son corps était lancé et résolument décidé à partir, mais bizarrement, sa main resta en arrière, et le fit brusquement s'arrêter, et se retourner.
"Danny, lâche-moi", soupira Don.
"Trois quart d'heure, que je t'attends."
Flack haussa les sourcils. "Qu'est-ce que tu me fais, là?" s'étonna-t-il. "C'est de ma faute, maintenant?"
Mais Danny avait l'air si... content de le voir. "Je te tiens la main, tu vois bien", répondit-il.
"Fais pas comme s'il ne s'était rien passé, je vous ai vu!"
"Je sais."
"J'ai eu une journée de merde, et toi tu..."
Don termina sa moitié de phrase en faisant un geste vers la salle de repos où il avait surpris son ami avec Lindsay. Je sais...? Il savait, et il n'essayait même pas de se défendre: "T'en as rien à faire, on dirait..." lâcha Don, écoeuré.
Danny le fixait de ses yeux bleus avec insistance, une expression attendrie sur le visage.
Don secoua la tête, sans comprendre sa réaction. Mais il se sentait trop en colère pour insister. Il reprit possession de sa main, et fonça vers l'ascenseur. Il n'allait pas se mettre en colère contre Danny, ou le forcer à expliquer quoi que ce soit. Il l'aimait trop pour ça.
Il appuya sur le bouton d'appel, n'osant même pas se retourner pour voir si Danny l'avait suivi, s'il était resté en arrière, ou même s'il était retourné dans les bras de sa "Montana".
"Tu es jaloux?" entendit-il juste derrière lui.
Danny apparut à ses côtés, comme s'il attendait avec lui que les portes de l'ascenseur s'ouvrent. Non, pas comme si. Il attendait vraiment, avec lui, que l'ascenseur arrive.
"Pourquoi tu fais comme s'il ne s'était rien passé?" voulut quand même savoir Don.
Danny le regarda et soupira. La réponse semblait si évidente, pour lui. Mais parce qu'il ne s'est rien passé, Don!
Les portes coulissantes s'ouvrirent devant eux. Il y avait une femme à l'intérieur de la cabine. Une grosse femme en tailleur gris, avec des lunettes à épaisses montures dorées. Le mauvais goût dans toute sa splendeur. Ils se tassèrent sur le côté, puis descendirent quelques étages, avant d'effectuer un premier arrêt. Un homme en uniforme de travail, qui bossait visiblement pour une compagnie d'électricité, les rejoignit.
Danny semblait parfaitement maîtriser la situation.
Jusqu'à ce que l'ascenseur s'arrête une seconde fois, deux étages plus bas. Un homme d'environ trente, trente-cinq ans, aux cheveux courts et hirsutes, au corps fin et athlétique et au regard perçant fit son apparition.
Là, Don sentit que Danny, déjà appuyé contre la paroi, se crispa et tenta de se fondre encore plus dans le décor. Il se mit à fixer ses chaussures, étrangement mal à l'aise, et se rapprocha discrètement de Don. Même s'il avait mis celui-ci de mauvaise humeur, il se sentait bien mieux près de lui...
Le type descendait au parking souterrain, soit un étage plus bas qu'eux.
Alors quand ils arrivèrent à destination, Danny se faufila entre les deux portes à moitié ouvertes, et sortit de la boîte comme une anguille. Don, lui, laissa d'abord la grosse dame et l'électricien sortir, avant de le rejoindre: "Danny?" s'inquiéta-t-il.
"Où est la voiture?" demanda celui-ci pour effacer ce qui venait de se produire. Encore une fois, il faisait comme si rien ne s'était passé...
Don fit une grimace résignée, et décida de remettre cette discussion-là pour plus tard. Il fit un signe en direction de la sortie ouest, et ils gagnèrent la place de parking sauvage que Don s'était octroyée à deux pas de l'immeuble.
"Je l'ai pas embrassée, elle m'a embrassé", se justifia enfin Danny, qui préférait remettre ça sur le tapis, plutôt que d'aborder la scène de l'ascenseur.
Flack haussa les épaules dans un geste qui ressemblait à de l'indifférence, et s'installa au volant. Danny monta à bord à son tour, se disant que le voyage risquait d'être tendu. Très tendu.
"Elle m'a prit par surprise", insista Danny, au bout d'un moment, agacé par le silence de Don qu'il avait lui-même provoqué à force de vouloir éviter les sujets délicats.
"On n'est pas mariés, que je sache", lui rétorqua Don.
"Tu fais comme si!"
"Je t'emmerde, Dan."
"Moi aussi!" grogna Danny, croisant les bras, et tournant la tête vers sa vitre. "Je mets ma langue où je veux."
Don eut un peu de mal à en croire ses oreilles: "Parce que t'as mis la langue?"
"Non!"
Don eut un petit rire: "Je le savais", fit-il.
"Quoi!" s'impatienta Danny, décroisant les bras et se mettant à le fixer du regard.
Don jeta un oeil vers lui et sourit en coin: "Suceur de bite."
Danny ouvrit la bouche, mais rien n'en sortit tout de suite. Il haussa les sourcils, médusé, puis lui répliqua sur le même ton sec: "Pétasse."
Ce fut au tour de Don de se détourner, mais il devait quand même garder un oeil sur sa route. Danny n'eut qu'à se pencher un peu en avant pour voir son visage. Il se mit à rire, en réalisant que Don était en train de se marrer.
Décidément, les discussions sérieuses, c'était pas leur truc...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan - Slash!   Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 EmptyVen 16 Juin - 15:24

2ème partie, réservée à un public averti!!

Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven


Ils échangèrent quelques brefs regards, avant que Don pose une main sur la nuque de Danny, continuant de conduire avec l'autre. Il la remonta et l'enfouit dans les cheveux courts de son ami. Il serra son poing, et tira un peu vers l'arrière. Danny se laissait faire, et lui adressa un sourire carnassier. Il s'humecta les lèvres avec lascivité, et Don fit un petit écart avec la voiture quand il s'empara de ses précieux bijoux de famille.
La seconde d'après, Danny entreprit de lui prouver qu'effectivement, il mettait sa langue où il voulait... A partir de cet instant, Don essaya de garder au mieux le contrôle de la situation, et les mains sur le volant. Il se mit à surveiller ses rétros frénétiquement, craignant d'y voir apparaître un gyrophare, ou un flic qui leur ferait signe de s'arrêter immédiatement. Il fallait qu'il trouve un coin tranquille et discret, et vite. Très vite. Une ruelle sans issue ferait l'affaire...
Danny se redressa en comprenant qu'ils s'étaient arrêtés, et jeta un coup d'oeil au dehors. "Pas mal", commenta-t-il en s'emparant des lèvres de Don, tout en continuant à le caresser avec une main. Don gémissait contre ses lèvres, et commença à l'étreindre avec de plus en plus d'avidité. Quand soudain, le visage de Lindsay lui revint furtivement à l'esprit. C'est alors qu'il décida de prendre les choses en main, et de faire ça à sa manière. Il comptait bien faire regretter à Danny sa trahison. Son infidélité.
Il le saisit donc fermement par la boucle de sa ceinture, et l'attira vers lui. Danny échappa un sifflement de douleur quand son genou cogna le levier de vitesse, et un autre de surprise, quand il se prit le plafond en s'installant à califourchon sur son amant.
"Ça aussi, ça te fait marrer?" sourit-il en posant son front contre celui de Don.
"Oui, mon lieutenant", avoua ce dernier à Danny sur un ton hilare, en s'attaquant ensuite à défaire la ceinture, le bouton et la fermeture éclair de son pantalon.
Danny s'empara de son sourire en l'embrassant encore, plus passionnément, jusqu'à la limite de l'asphyxie... Don souleva sa chemise, lui caressa le bas du dos, et glissa une de ses mains plus bas, jusqu'à à un endroit où lui seul avait le droit d'aller. Danny se positionna au mieux pour laisser à Don le soin de lui prouver que lui mettait ses mains, et ses doigts là où il voulait...
Quand Danny prenait son pied, il l'exprimait avec beaucoup de couleur. Des cochonneries, des jurons et même quelques blasphèmes. Les "Oh oui! Don! Mon amour! Je t'aime!", c'était pas son genre. Et là, il prenait furieusement son pied. Ça ne l'empêchait cependant pas de continuer à masturber son amant d'une main, plaquant l'autre contre la vitre embuée.
La température augmentait sérieusement, là-dedans, et il ferait bientôt plus frais dehors, sous la chaleur écrasante de cette soirée orageuse, qu'à l'intérieur de la voiture climatisée...
Danny ouvrit la bouche et râla comme une bête quand Don le pénétra avec une douce et tendre détermination.
"T'as des doigts de fée, mon amour", souffla-t-il, les yeux complètement révulsés.
"Qu'est-ce que t'as dit?" s'étonna Don, peu habitué aux mots doux.
Il retrouva le bleu des yeux de Danny qui se reprit: "Désolé, ça m'a échappé..."
Brusquement, il leva le bras au plafond pour éviter de s'y cogner, tellement Don y allait fort.
"Bordel de dieu, qu'est-ce que tu me fais?" haleta-t-il, à deux doigts de l'explosion.
De sa main libre, Don se saisit de celle que Danny baladait un peu partout autour, et au-dessus de lui, et puis la lui dirigea vers son entre-jambe. Il sentait que Danny était en train de partir sans lui, alors qu'il avait quelque chose à finir par ici, et en vitesse.
"T'es avec moi, Dan?"
"Quoi, tu le sens pas?!" s'essoufflait Danny, en se collant contre lui, posant sa joue contre sa tempe, et en accélérant le mouvement.
Leurs respirations se firent plus profondes, leurs gémissements plus forts, la température augmentait encore et encore, atteignant son paroxysme à l'endroit de leurs deux corps réunis.
Et puis Danny cria un de ses jurons préférés. L'un de ceux qu'il utilisait surtout quand ils franchissaient ensemble la ligne d'arrivée.
Ensuite, une fois qu'ils eurent retrouvés un peu de souffle, ils s'installèrent confortablement dans les bras l'un de l'autre. Danny embrassa Don dans le creux du cou, et puis juste sous son oreille, et continua jusqu'à ses lèvres. Leurs échanges étaient devenus tendres et doux, mais aussi moins bruyants, comme toujours après l'amour.
"Tu veux te marier avec moi?" lui demanda Danny, entre deux baisers.
Don sourit contre ses lèvres, et répondit: "J'ai déjà préparé les invitations."
Quelques minutes plus tard, ils s'éloignèrent un peu l'un de l'autre. Danny sentait que quelque chose tracassait Don. Il en eut immédiatement la confirmation quand celui-ci lui posa la question: "Le type, dans l'ascenseur..."
"Don..." le coupa Danny dans un soupir lourd de reproche, en détournant la tête.
Mais Don posa ses mains de chaque côté de son visage, et le força gentiment à lui refaire face. Il était temps d'avoir une toute petite discussion, les yeux dans les yeux.
"Tu te souviens de ce que tu m'a promis?" murmura Don.
Danny acquiesça: "C'était rien, d'accord?" le rassura-t-il. "C'est juste qu'il... m'a rappelé quelqu'un que je voulais oublier. C'est tout."
"C'est tout?"
"Je te le jure."
Don observa attentivement son ami, à la recherche du moindre signe d'hésitation, qui lui ferait penser que c'était un mensonge, mais fort de son expérience, il sut que ce n'était que la stricte vérité.
Ils échangèrent un dernier baiser, avant de rentrer, finalement, se détendre.
Ensemble, pour le meilleur, et pour le pire.

fin :DD

_________________
Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
Sluna
La femme sans tête
Sluna

Nombre de messages : 1572
Age : 36
Localisation : Derrière le petit caillou blanc, dans les bras de Colby Granger
Date d'inscription : 13/07/2005

Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan - Slash!   Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 EmptyVen 16 Juin - 17:36

affraid 10/10 10/10 love victoire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stargate-the4400.forumactif.com/index.forum
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
lagentillefan

Nombre de messages : 2966
Age : 37
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan - Slash!   Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 EmptyVen 16 Juin - 18:26

bravo Valm!!encore une chouette fic slash 10/10

_________________
Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 Csimia10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan - Slash!   Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 EmptySam 17 Juin - 15:36

Merci, les filles!!! love Didonc, sluna, c'est pourquoi le affraid ??

_________________
Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
Sluna
La femme sans tête
Sluna

Nombre de messages : 1572
Age : 36
Localisation : Derrière le petit caillou blanc, dans les bras de Colby Granger
Date d'inscription : 13/07/2005

Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan - Slash!   Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 EmptySam 17 Juin - 17:03

désole pleurs une erreur de touche ma sourie déconne en ce moment
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stargate-the4400.forumactif.com/index.forum
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan - Slash!   Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 EmptyLun 19 Juin - 16:48

Oh, ne sois pas désolée, c'était juste pour savoir :DD Wink ... parce que le affraid , ça me plaît aussi!! Laughing

_________________
Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
Contenu sponsorisé




Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan - Slash!   Les Experts: Manhattan - Slash! - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Experts: Manhattan - Slash!
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les Experts Manhattan - Love me please love me - Mac/Don - G
» Les Experts Manhattan - Il y a des moments si merveilleux - Don/Danny- G
» Les experts Manhattan - Joue pas - Don/Dany - G
» ****Les Experts Manhattan****
» Les Experts Manhattan - Parce que c'est toi - Danny/Lindsay - G

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Experts: Miami :: Fanfictions :: Fanfics LES EXPERTS-
Sauter vers: