Forum sur la série Les Experts: Miami
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Minifanfic Prison Break

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Minifanfic Prison Break   Ven 1 Déc - 0:16

j'ai écrit cette mini fic pour un challenge sur un autre forum:
Challenge #5 : La dispute
Imaginez une dispute entre deux personnes, ou plus


Possible spoilers







Prison Break: Saison 2 « après » l’épisode Manhunt.
Contexte :
Michael et Lincoln se sont séparés de tous les détenus qui s’étaient évadés avec eux.
Alors qu’ils sont toujours en ville, Bellick les retrouve par inadvertance, dans un parking.

Michael, suivi par son frère, marchait en direction d’une camionnette décolorée. A quelques pas derrière eux, le gardien de prison le plus déchaîné de Fox River, les épiait caché par un pilier.
Michael :On devrait être tranquilles pour un moment. Après avoir prit cette camionnette on sort de la ville, on en reprend une autre, on retourne en ville et on s’occupe d’ LJ !
Lincoln regardait à droite et à gauche l’air inquiet.
Lincoln : J’ préfèrerait qu’on traîne pas trop ici. Les flics vont finir par nous trouver.
Michael : Tu t’inquiète trop !
Lincoln :Et toi pas assez, malheureusement, on arrivera jamais à revenir en ville sans se faire repérer. Je te signale qu’on a le FBI aux trousses et contrairement aux flics et aux gardiens qu’on a connus par le passé, celui qu’ils nous ont collé n’a pas l’air d’être aussi bête, loin de là !
Michael : T’en fait pas j’ai tout prévu !
Ils étaient enfin arrivés à la camionnette. Michael sortit les clés de sa poche, déverrouilla les portières et entra. Lincoln jeta un dernier regard aux alentours et monta côté passager. Bellick, resté en planque, les regarda partir et décida de les suivre. Il se mit alors dans le milieu pour obliger une voiture à s’arrêter. Michael, qui avait déjà démarré, sorti du parking sans rien remarquer.
Bellick : (hurla au chauffeur) Arrêtez immédiatement !
Le jeune homme qui conduisait stoppa net son véhicule. Bellick approcha de la portière conducteur, l’ouvrit, extirpa l’homme violemment par le col et le projeta au sol.
Bellick :Sort de là pauvre type!
Il entra, ferma avec force la porte et démarra en faisant crisser les pneus. Il sorti du parking dans la direction empruntée par Scofield. Il allait à toute allure pour rattraper son retard.
Bellick :Tu m’échappera pas Scofield ! Tu es à moi !... Espèce de salopard !
Lorsqu’il eut leur camionnette en point de mire il ralentit pour ne pas se faire repérer.
Dans la voiture Lincoln, toujours aussi nerveux, ne pouvait s’empêcher de balayer du regard les rétros pour s’assurer qu’ils n’étaient pas suivis.
Lincoln : Tu crois qu’ils nous laisseront tranquilles un jour?
Michael : Je crois qu’ils se lasseront. Mais ce n’est pas pour tout de suite !
Lincoln regarda son frère. Il s’interrogeait sur la possibilité d’être aussi calme si peu de temps après une grande évasion qui avait faillit rater pour lui.

Après un long silence :
Lincoln : Dis moi, Michael, si j’avais pas fait cet emprunt pour toi, pour tes études, est-ce que tu aurais fait pareil ? Est-ce que tu aurais tout risqué pour me sauver ?
Michael, concentré, ne lui répondit pas.
Lincoln : Allez Michael il faut que je sache !
Michael tourna la tête et croisa le regard de Linc.
Michael : Exactement la même chose !
Lincoln resta incrédule.
Lincoln : Tu n’a jamais su mentir, j’ me demande comment tu a fais pour tous les entuber en prison avec des mensonges pareils !
Michael : Pourquoi j’ te mentirais ?
Lincoln : Parce que moi je l’ai toujours fait, même avec toi !

Ils étaient sortis de la ville et étaient désormais sur une grande route aux bords poussiéreux. Michael accéléra pour rejoindre le plus vite possible leur prochaine destination.
Michael : Tu devrais te détendre ! Pense à LJ !
(Esquissant un sourire)
Il sera bientôt dehors avec nous !
Il ne lui répondit pas. Lincoln ne décrocha d’ailleurs plus un mot jusqu'à ce qu’ils s’arrêtent. L’atmosphère entre les deux frères était devenue très pesante. Bellick, qui les pistait depuis le départ, s’arrêta sur le bas côté pour ne pas se montrer avant l’instant propice.
Bellick :Ah Scofield ! Cette fois tu es fait ! Espèce de rat, j’ te tiens !
Lincoln descendit accompagné de Michael qui ne comprenait pas le silence de son grand frère. Il se dirigea vers le nouveau moyen de locomotion que Michael avait prévus, une Ford Taurus noir de 97.
Michael : Notre nouveau carrosse ! Tu en penses quoi ?
Lincoln : J’ pense que c’est ni le moment ni l’endroit pour parler voiture !
Michael : Qu’est ce qui te prend ?
Lincoln : Rien du tout ! Tu na pas besoin de mon opinion, c’est ton plan, tu as tout prévu alors je n’ai pas à me plaindre !
Michael : Tout à l’heure tu sautais de joie, tu m’as remercié à plusieurs reprises et maintenant tu fais la gueule, j’ peux savoir d’où viens ton changement d’humeur ?
Lincoln : (montant au volant de la Ford) Passe moi les clés !
Un petit silence s’installa. Michael regarda Lincoln dans les yeux mais celui-ci tourna la tête.
Lincoln : Bon alors elles viennent ces clés ou il faut que je fasse comme au temps ou je les volait ?
Michael : Pas temps que tu ne m’auras pas répondu franchement !
Michael était très persuasif avec les autres mais pas avec son propre frère, leur sang commun ne les aidait pas à communiquer, bien au contraire.
Michael resta pensif les yeux plongés dans l’horizon qu’il n’avait pas pu regarder de la sorte depuis un petit moment. Il comprit toute la souffrance que Linc avait dû ressentir pendant tout ces mois qui furent des années. Enfermé, en isolement, soir et matin. Pas de coucher de soleil, personne avec qui parler même si l’envie s’en fait sentir. Il fut tiré de ses pensées par le claquement de la portière. Lincoln venait de sortir de la voiture. Il avait le visage fermé mais la colère si lisait encore. Ses yeux, remplis de larmes qu’il se refusait à laisser couler, se plongèrent sur Michael. Attiré par son regard, Michael sorti définitivement de ses pensées et se tourna vers lui. Lincoln ferma les yeux et pris une grande inspiration en se frottant le visage de ses deux mains.
Lincoln : Tu veux vraiment savoir c’ qui va pas ?
Michael : Bien sûr ! Tu es mon frère, j’ me fais du souci pour toi !
Lincoln : puff ! Tu t’inquiètes pour moi ou tu as pitié de moi ?
Michael : Je…
Lincoln : Oh non le grand Michael n’as pas de la pitié juste de la compassion doublée d’un sentiment de culpabilité !
Michael : Lincoln arrêtes !
Lincoln : (énervé) Arrêtes ? Tu me demandes c’que j’ai et quand j’te le dit tu me dis d’arrêter ! T’es plus à Fox River t’es plu obligé de faire semblant d’en avoir quelque chose à faire de moi !
Michael : Lincoln si je l’ai fait c’est parce que tu es mon frère ! Tu es tout c’ qui me reste depuis que maman est morte ! Je lui ai fais la promesse de te sortir de là ! Que tu ne payerais pas pour un crime que tu n’as pas commis !
Lincoln : Oh le bon samaritain ! T’en a pas un peu marre de t’ masquer la face ! J’ai gâché ma vie, j’ai gâché la tienne, celle d’ LJ et le comble de tout, Veronica est morte par ma faute.
Michael : Tu n’as gâché la vie de personne ! On a accepté de t’aider ! Tu ne nous as pas forcés !
Lincoln : ( s’approchant de Michael) C’est ce que tu penses alors pourquoi je ne ressens pas les choses de cette manière ?
Michael : Tu devrais te calmer un peu ! On repartira que quand tu seras moins énervé.
Lincoln : (excédé) J’ai pas d’ordre à recevoir de toi tu es mon petit frère il faut que je te le rappelles aussi peu être ! Moi aussi j’aimerais être un monsieur parfait comme toi, n’avoir rien à regretter vis-à-vis des choix qui ont fait de ma vie ce qu’elle est !
Michael : Tu devrais être plus positif on va faire sortir LJ de prison !
Lincoln s’était éloigné de Michael.
Lincoln : Positif ? C’est à cause de mes erreurs s’il en est arrivé à ce point alors ne me demandes pas d’être positif !
Michael se rendit compte que Lincoln se sentait aussi coupable, voir même grandement plus, que lui. Pour tenter de calmer son frère, Michael lui proposa de repartir.
Michael : On devrait partir ! Les flics risqueraient de nous retrouver si ont reste trop longtemps ici.
Lincoln, le dos tourné, et Michael en train de lui parler ne s’aperçurent pas de l’arrivée de Bellick dans le dos de Michael. Bellick attrapa Scofield par le cou, l’étrangla pour l’empêcher de bouger et de son bras libre pointa son arme vers Lincoln.
Bellick : Vous ne partirez nulle part ! Vous avez gagné un ticket pour fox river direction l’isolement jusqu’à la chaise pour toi Burrows !
Lincoln se retourna en entendant la voix, si familière, de Bellick.
Lincoln :Lâche mon frère tout de suite, sinon…
Bellick : Sinon quoi ? Tu n’as pas d’arme et le temps que tu essaies de me désarmer ton frangin sera dans un autre monde. Une nuque brisée c’est rapide et sans bavure !
Lincoln :T’expliqueras çà comment aux fédéraux ?
Bellick : J’ dirais que j’ vous ai poursuivis, qu’en descendant la pente Scoffield est tombé et que c’est sûrement à ce moment qu’il s’est cassé le cou.
Lincoln : Si tu le touches tu ne repartiras pas vivant. Je risques la chaise pour un meurtre que je n’ai pas commis autant en commettre un pour la bonne cause !
Bellick : J’ai raison depuis le début monsieur l’innocent ! Remarques çà doit être de famille y’a qu’a voir le frère sans oublier le fiston.
Michael se débattait mais n’arrivait pas à se libérer de cette étouffante étreinte. Lincoln tentait de garder son calme. Le moindre mouvement de travers et il risquait de perdre son frère pour de bon alors il tenta de détourner l’attention de Bellick.
Lincoln : Je suis sûr que tu n’as prévenu personne ! Tu veux toute la gloire pour toi ! Y’aura pas de renfort, j’ me trompe pas ?
Bellick :Qu’est ce que tu crois j’ai demandé aux flics de boucher les routes. Même si vous arrivez à fuir, vous vous ferez allumer en moins de deux çà c’est moi qui vous le dit !
Lincoln fit un pas.
Bellick : (hurlant dans l’oreille de Michael) T’approches pas ! Ou il est mort !
Lincoln : Je sais très bien que t’aura pas le courage de tuer quelqu’un ! Tu parles beaucoup mais tu ne passes jamais à l’acte !
Lincoln continua d’avancer lentement en direction de Bellick. L’officier recula, trainant Michael avec lui. Michael, n’avait plus son visage aussi détendu et positif qu’avant, la sueur ruisselait sur son front et la panique se lisait dans ses yeux.
Michael : Lincoln, ne t’occupes pas de moi ! Pars tout seul, il ne me tuera pas !
Bellick : Tu veux parier Gueule d’ange ?
Bellick jeta Michael à terre. Il atterri aux pieds de son frère qui l’aida à se relever. Bellick les tenait en joue avec arme.
Bellick :Donnez-moi les clés de cette voiture !
Michael et Lincoln se concertèrent.
Bellick : (hurlant) Tu me donne ces clés ou çà va mal finir !
Il tira un coup à terre entre les deux frères.
Lincoln se plaça devant Michael.
Lincoln : Tu n’as qu’as venir te battre à la loyale !
Bellick : C’est vraiment c’ que tu veux Burrows ?
Lincoln : J’en ai rêvé des tas de fois. Tu n’imagines pas la joie que j’aurais quand j’ t’aurais cassé la gueule !
Bellick : D’accord ! Je sens qu’on va bien s’amuser tout les deux !
Bellick sorti des menottes de sa poche.
Bellick :Tu attaches ton frère, j’ veux pas d’entourloupe, c’est entre toi et moi !
Il lança les menottes à Lincoln qui les réceptionna. Il s’approcha de Michael.
Lincoln :Fait moi voir tes mains !
Michael :Tu ne dois pas faire çà ! Il ne la jouera pas loyale.
Lincoln : (à mi-voix) Je sais c’est pour çà que tu partiras avec la voiture quand j’ te le dirais !
Michael : Non Linc …
Lincoln :Ne m’oblige pas à te frapper ! … Tends tes mains !
Michael lui présenta ses deux poignets prêts à recevoir les bracelets de métal. Lincoln ferma les menottes, prit les mains des son frère dans les siennes et le regarda dans les yeux.
Michael : C’est quoi ton signal ?
Lincoln : Tu le sauras bien assez tôt !
Linc tourna les talons et fit face à Bellick.
Lincoln : C’est fait, maintenant à ton tour !
Bellick jeta son arme au sol le plus loin possible. Lincoln avança en direction du gardien, qui fit de même. A, à peine une trentaine de centimètres de distance, les deux hommes s’arrêtèrent et s’observèrent longuement. Une minute plus tard, peut être moins, le coup d’envoi fut lancé par Bellick qui se jeta littéralement sur Lincoln. Ils se retrouvèrent à terre tout les deux mais Bellick avait l’avantage. A cheval sur Burrows, il lui décrocha plusieurs coups de poings. Lincoln n’arrivait pas à se dégager. Michael, attaché, ne tint pas parole et s’en mêla. Il attrapa Bellick dans la chaîne des ses menottes et le tira en arrière. Ce qui permit à son frère de se libérer. Le gardien tenta par tous les moyens de se défaire de Michael, sans succès. Lincoln reprit les choses en mains lorsqu’il assomma le gardien.
Lincoln : Je t’avais dit de partir !
Michael : S’était çà ton signal ?
Lincoln : (essoufflé)Non, j’ l’avais pas prévu … Est-ce que tu va bien ?
Michael : Ouais ! Mais j’ai vu mieux !
Lincoln fouilla dans les poches de Bellick pour trouver la clé. Ceci fait, il défit les liens qui entravaient les mains de son petit frère.
Michael : Qu’est ce qu’on va faire de lui maintenant ?
Lincoln : J’en ai une petite idée !

Quelques minutes plus tard :
Lincoln et Michael sont à bord de la Ford Taurus. La situation n’est plus tendue comme auparavant puisque les deux frères rient en coeur.
Lincoln : J’ voudrais voir la tête qu’il va faire quand les flics vont le retrouver !
Michael : Moi aussi !mais je préfère être loin à cet instant là !
La voiture filait en direction de la ville pour leur ultime mission.

A l’endroit où ils s’étaient arrêtés :
A genoux, les mains menotées, l’officier Bellick attendait ainsi qu’on vienne le délivrer.
Bellick : Détachez moi !...
Vous, vous en sortirez pas comme çà c’est moi qui vous le dis ! … La prochaine fois çà sera la bonne Scofield, tu le regretteras aussi Burrows ! ….
Bellick ruminait sa future vengeance. Mais pour l’heure il lui fallait trouver quelqu’un qui le détacherait.

Fin
Revenir en haut Aller en bas
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 38
Date d'inscription : 05/07/2005

MessageSujet: Re: Minifanfic Prison Break   Ven 1 Déc - 16:40

Excellent, Liamangel thumright !! Vraiment très intéressant! clap C'est marrant, on dirait que tu décris une scène qui s'est vraiment passée dans la saison 2! Je sais pas ce qui va se passer, mais en tout cas, on dirait! C'est très crédible! Wink
Par ailleurs, je trouve que c'est très bien écrit! Les dialogues, et les descriptions des gestes et des petits détails sont très réussis! Wink
Un grand bravo!! 10/10 10/10 10/10

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Minifanfic Prison Break   Ven 1 Déc - 18:43

Merci beaucoup! Laughing
Mais non ce n'est pas une scène de la saison deux j'invente je copie pas! lol
En fait j'ai regarder des morceaux des episodes de la saison 2 et je trouve que ce que j'ai écrit irait bien entre le premier et le deuxième épisode!
Je demande aux scénaristes qu'ils m'engagent dès demain pour écrire les morceaux manquants MDR! lol!
Non plus sérieusement je l'ai écrit en deux trois jours et je me plaind pas trop du resultat! çà pourrait être mieux mais çà pourrait être pire!

PS: un message pour toi Val. J'ai une bonne et une mauvaise nouvelle!
Commençons par la bonne:
J'ai fini d'écrire le petit chapitre 1 de ma fic Slash thumright
La mauvaise:
Je l'ai pas encore tapé sur l'ordi! Thumb down

Mais le boulet que je suis s'en va de suite afin, d'essayer, je dit bien essayer de finir de le taper pour ce soir!


Dernière édition par le Sam 2 Déc - 21:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Minifanfic Prison Break   Ven 1 Déc - 19:45

ngfcb Je m'excuse d'avoir oublié de dire un grand merci à Lexie pour avoir eu le courage la patience et tout et tout pour être mon beta-lecteur! respect bizz
Revenir en haut Aller en bas
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 38
Date d'inscription : 05/07/2005

MessageSujet: Re: Minifanfic Prison Break   Ven 1 Déc - 23:09

Alors à tout de suite, liamangel! Je te fais aveuglément confiance! lol
Je réïtère mes compliments, et... merci aussi à Lexie!
C'est une super fic, bravo! clap

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
emilycaruso
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 57
Age : 44
Date d'inscription : 22/05/2008

MessageSujet: Re: Minifanfic Prison Break   Jeu 22 Mai - 18:26

pas mal du tout clap clap
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Minifanfic Prison Break   

Revenir en haut Aller en bas
 
Minifanfic Prison Break
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Prison Break S3 (spoiler inside)
» PRISON BREAK - THEODORE BAGWELL
» [Série Us] OZ - Ou la série qui à inspiré Prison Break
» fin de prison break
» Prison Break Season 1 (Zone 1 VOstf)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Experts: Miami :: Fanfictions :: Autres Séries-
Sauter vers: