Forum sur la série Les Experts: Miami
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Fanfic Les Experts: Manhattan

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
AuteurMessage
deubline
L'exception de la règle
deubline

Nombre de messages : 670
Age : 39
Localisation : Where the streets have no name
Date d'inscription : 30/07/2005

Fanfic Les Experts: Manhattan - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Fanfic Les Experts: Manhattan   Fanfic Les Experts: Manhattan - Page 7 EmptyJeu 27 Avr - 20:54

Je ne doute pas de la qualité de Mort/Vivant, mais je ne l'ai pas encore lue study . En revanche, je viens de terminer "Domino Game". Une enquête rondement menée, en particulier par ce cher Flack (quel sens du devoir, celui-là!). Tout se passe très vite, mais ça n'enlève rien au suspense... Au contraire, ça aide à créer une certaine tension... revolver
Une idée de départ bien tordue, je dois dire, mais j'adore!!!!
10/10 clap
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Fanfic Les Experts: Manhattan - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Fanfic Les Experts: Manhattan   Fanfic Les Experts: Manhattan - Page 7 EmptyVen 28 Avr - 14:29

Touchée!!!! Embarassed
Merci bien, pour ton opinion, toujours très chère à mes yeux Exclamation love ... tu n'avances pas vite, toi, mais la tension, je la ressens quand même Laughing BIZOUX victoire

_________________
Fanfic Les Experts: Manhattan - Page 7 Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
lagentillefan

Nombre de messages : 2966
Age : 37
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

Fanfic Les Experts: Manhattan - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Fanfic Les Experts: Manhattan   Fanfic Les Experts: Manhattan - Page 7 EmptyVen 28 Avr - 19:29

vivement la fin de ton "mort/vivant" bong ...Je fais juste que passer pour vous signaler mon retour.La suite de ma fic arrivera ce soir!!!

_________________
Fanfic Les Experts: Manhattan - Page 7 Csimia10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Fanfic Les Experts: Manhattan - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Fanfic Les Experts: Manhattan   Fanfic Les Experts: Manhattan - Page 7 EmptySam 29 Avr - 15:37

Ces vacances, c'était comment? Productif?? 10/10 Excellent retour parmi nous Wink Exclamation Exclamation tchin!


Pour Mort / Vivant, ce sera mon dernier mot... clown

Épilogue


Don Flack pénétra silencieusement dans la pièce du labo, et se plaça de l'autre côté de la table sur laquelle Stella et Danny étudiaient les empreintes relevées sur l'arme d'un crime. Il patienta quelques instants, attentif, laissant le temps aux deux experts de scanner une de ces empreintes afin de la comparer aux fichiers informatisés de la base de données. C'était important pour Danny. Il réapprenait son boulot, mine de rien.
Finalement, Stella hocha la tête d'un air satisfait:
"Danny, tu peux rentrer chez toi, maintenant. Je m'occupe du reste."
Dans le regard de la jeune femme, Flack perçut une insistante détermination. Apparemment, ce n'était pas la première fois qu'elle tentait de renvoyer Danny chez lui. Après la longue journée qu'il avait traversé, et son périple à Chicago, il était encore étonnant de le voir ici à cette heure tardive. Il avait de quoi être fatigué. Mais grâce à Don, elle n'imaginait pas essuyer un nouveau refus, ou entendre un autre prétexte douteux pour rester un peu plus longtemps.
"OK, à demain", abdiqua subitement Danny. Facilement. Très facilement. Trahissant ainsi le fait qu'il avait attendu que le détective finisse enfin sa journée, et vienne le chercher.
Elle eut comme une impression de passage de relais, et sans tout à fait l'inquiéter, ça lui fit un petit pincement au coeur. Depuis son retour de Philadelphie, Danny semblait éviter à tout prix de se retrouver seul avec des inconnus. Que ce soit à l'extérieur, sur une scène de crime, où même au labo, il esquivait ce genre de situation avec une habile discrétion, mais qui n'échappait pas aux regards avertis.
Stella espérait seulement qu'il finirait par s'en sortir pour de bon, peu à peu, à mesure qu'il retrouvait la mémoire et gagnait en assurance. Il ne méritait pas de souffrir davantage. "A demain, Danny", lui répondit-t-elle avant qu'il disparaisse. "Don?"
Celui-ci s'arrêta sur le seuil et se tourna vers elle. Il devina sa question, et la rassura: "T'inquiète pas, ça lui passera."
Elle lui sourit, et lui adressa un petit signe d'au revoir. Ils se saluèrent, et elle les regarda s'éloigner à travers les parois de verre. Non, ces deux-là ne méritaient pas de souffrir davantage.
Mac croisa les deux hommes, en grande discussion, vers le chemin des vestiaires. Ils se mettaient d'accord sur l'endroit où ils passeraient la soirée.
Don savait déjà tout ce qui s'était passé à Chicago, et tout ce qui allait en découler. Mais il ne savait pas encore comment ça s'était passé. Et il était de ceux qui voulait tout savoir. Absolument tout. Quant à Danny, il n'avait rien à lui cacher. Surtout pas à lui. Et surtout pas en ce moment.
"Mo' Wilkins est sous les verrous", leur annonça Mac. "Et croyez-moi, avec notre affaire et le dossier que la police de Chicago a monté contre lui pendant ces derniers mois, il n'est pas prêt d'en sortir."
Ils accueillir la nouvelle avec une joie contenue et un profond soulagement. Ils échangèrent un regard complice. La journée se terminait à merveille.
"Tous les deux", ajouta Mac, "vous mériteriez une médaille..."
Danny n'eut pas l'air très emballé par cette perspective: "Je me contenterai d'une bière chez Sulli", confia-t-il.
"Il y a un type qui fait de très bons hot-dogs sur la 42ème", intervint ensuite Don.
Mac fit une moue affirmative, et posa sa main droite sur l'épaule du détective, et sa gauche sur celle de Danny: "Comptez sur moi", promit-il. "Dès que l'occasion se présentera, je m'en souviendrai."
De cela, ils ne doutèrent pas un seul instant.
"Passez une bonne soirée, on se voit demain," conclut Mac avant de s'éloigner, léger et serein, vers d'autres horizons. Son bureau, probablement.
Danny et Don pensèrent que si quelqu'un méritait une médaille, c'était bien Mac. Parce qu'il n'avait jamais baissé les bras, qu'il avait toujours été là, pour l'un comme pour l'autre, et que ça ne changerait jamais. Quoi qu'il arrive.

Like a Star @ heaven La FIN de la fin! Bordel! Like a Star @ heaven

_________________
Fanfic Les Experts: Manhattan - Page 7 Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
lagentillefan

Nombre de messages : 2966
Age : 37
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

Fanfic Les Experts: Manhattan - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Fanfic Les Experts: Manhattan   Fanfic Les Experts: Manhattan - Page 7 EmptySam 29 Avr - 15:49

superbe conclusion!!!je présume que c'est la même fin pour la version slash Rolling Eyes ?
mais là,vraiment 10/10 Valm!!

_________________
Fanfic Les Experts: Manhattan - Page 7 Csimia10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Fanfic Les Experts: Manhattan - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Fanfic Les Experts: Manhattan   Fanfic Les Experts: Manhattan - Page 7 EmptySam 29 Avr - 16:02

lagentillefan a écrit:
superbe conclusion!!!je présume que c'est la même fin pour la version slash Rolling Eyes ?
Un chouia différente! Je la poste de suite, tu as raison, j'a failli oublier!!! Arrow Merci Exclamation Exclamation Wink love

_________________
Fanfic Les Experts: Manhattan - Page 7 Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
lagentillefan

Nombre de messages : 2966
Age : 37
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

Fanfic Les Experts: Manhattan - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Fanfic Les Experts: Manhattan   Fanfic Les Experts: Manhattan - Page 7 EmptySam 29 Avr - 16:10

de rien.toujours prête à rendre service Mr. Green

_________________
Fanfic Les Experts: Manhattan - Page 7 Csimia10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Fanfic Les Experts: Manhattan - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Fanfic Les Experts: Manhattan   Fanfic Les Experts: Manhattan - Page 7 EmptySam 29 Avr - 16:12

Poupougne, va Exclamation Exclamation thumright

_________________
Fanfic Les Experts: Manhattan - Page 7 Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Fanfic Les Experts: Manhattan - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Fanfic Les Experts: Manhattan   Fanfic Les Experts: Manhattan - Page 7 EmptySam 20 Mai - 0:24

Voici une suite, ou plutôt ce que je qualifierais d'interlude à ma précédante fic: "Mort / Vivant"

TITRE : L'Enfer, C'est les Autres
RESUME : Agoraphobie (n.f.) crainte pathologique des larges espaces, des lieux publics.

Like a Star @ heaven Partie 1 Like a Star @ heaven


La petite fille s'appelait Eileen. Elle avait sept ans. Mais elle n'était pas comme toutes les petites filles de son âge. C'est ce qui la rendait si fière, en cet instant.
Il était déjà tard, et les quelques badauds en costumes, attaché-case à la main, se pressaient pour rejoindre leurs véhicules, héler un taxi, tandis que d'autres s'engouffraient dans la bouche du métro.
Ils ne voyaient pas à quel point elle était fière.
Serrant la main de sa mère, en direction du métro, elle la guidait avec assurance et le sentiment de faire quelque chose d'exceptionnel.
"Qu'y a-t-il, Eileen?" lui demanda subitement sa mère.
Alanis Parker avait senti la légère crispation de la petite main d'Eileen, et la si discrète hésitation dans sa progression.
"Le monsieur policier, je crois qu'il est malade..." dit la petite fille.
"Où est-il?"
Eileen, sans un mot, guida sa mère non loin de la gueule béante du métro.
Assis sur le sol, adossé à un muret qui délimitait un carré de verdure aux pieds des immeubles de Manhattan, son ami policier semblait invisible aux yeux des badauds. Il avait enfouit son visage dans ses mains. Elle se mordilla la lèvre inférieure, malgré elle, en réalisant qu'il respirait difficilement, et que c'était peut-être bien parce qu'il pleurait. Elle ne se souvenait pas avoir déjà vu un homme pleurer. Encore moins un policier.
Eileen s'accroupit près de lui, et posa sa petite main sur son bras. Elle sursauta presque en même temps que lui, mais plus vivement.
"Excuse-moi, chérie", dit-il. "Je voulais pas te faire peur".
Et il l'approcha de lui pour lui déposer un baiser réconfortant sur le front.
"Est-ce que ça va, Daniel?" intervint Alanis Parker.
Il leva la tête vers elle. Mais ça lui fila le tournis, et accéléra les battements de son coeur. A tel point qu'il dut fermer les yeux. Eileen, qui s'était assise près de lui, s'approcha un peu plus près de lui, jusqu'à se trouver tout contre lui. Il sentit alors le doux parfum de ses cheveux. Un mélange d'amande et de vanille. Il était rassuré de les savoir là, toutes les deux. Inquiètes, mais pas plus que de raison. Présentes, mais pas étouffantes.
Quand il rouvrit les yeux, il vit Alanis s'agenouiller à côté de lui, en s'aidant du muret.
"Est-ce que quelqu'un t'a fait du mal, ou...", commença-t-elle en cherchant sa main.
"Non", la rassura-t-il aussitôt, en la lui prenant. "C'est rien, ça va passer..."
"Qu'est-ce qui te rend si triste? Tu m'as l'air si..." Elle hésita une seconde: "angoissé?"
Danny sourit avec résignation. Alanis était peut-être aveugle, mais elle avait des oreilles, des mains, et un coeur qui voyait tout, qui ressentait les choses avec une justesse incroyable. Lui mentir était vanité.
"Tu aurais été là dix minutes plus tôt, je crois que tu te serais vraiment beaucoup inquiétée..." avoua-t-il. "J'ai... complètement flippé."
"Pourquoi, qu'est-ce qui t'a fait si peur?"
Il prit une profonde inspiration, et soupira lentement. A sa gauche, la petite Eileen levait vers lui son regard attentif. Danny lui adressa un sourire sincèrement reconnaissant, puis se tourna vers Alanis pour lui murmurer un seul et unique mot: "Agoraphobie."
Alanis haussa les sourcils.
"Tu en as parlé à quelqu'un?"
Malgré la circulation, et le bruit sourd et grondant au passage d'une rame de métro quelques mètres en-dessous d'eux, elle entendit Danny échapper un petit rire amer. Avant qu'il ne réponde: "A une seule personne."
Alanis acquiesça presque imperceptiblement. La seule personne, c'était elle. Et elle savait que l'unique raison à cela, c'était le hasard. Danny était au pied du mur. Il était au milieu de quelque chose qui le terrifiait. Et elle et sa fille étaient apparues, et devenues ainsi les seules personnes capables de le tirer de là.
Elle tourna légèrement la tête sur sa droite, où se trouvait sa fille, et s'adressa à elle: "Chérie? On rentre. Prend la main de Daniel, on va prendre le métro."
Eileen bondit alors sur ses pieds, et tendit la main à son ami policier. Quelques instants plus tard, ils parcouraient ensemble les couloirs souterrains. Alanis et Danny se tenaient l'un contre l'autre, bras dessus bras dessous, et Eileen serrait la main de Danny, affichant sur son visage un grand sourire fier.
Mais ceux qui les croisaient ne virent pas l'aveugle. Et ils ne virent pas la fierté de la petite fille à guider ainsi son petit monde à travers les entrailles de la grande ville. Il ne virent pas non plus les efforts que ça demandait à l'homme de paraître simplement comme les autres, et de faire justement en sorte qu'on ne le voit pas...

Il ne fallait plus que ça se produise. C'était complètement absurde. Une petite fille n'avait pas à prendre en charge des grandes personnes comme elle l'avait fait, avec le courage et l'innocente candeur des petites filles de son âge. Une aveugle n'avait pas à le guider, lui, dans les couloirs du métro, dans les rues, et parmi les habitants de cette ville. jusque chez lui. C'était à lui que revenait le devoir de les accompagner, et de les protéger, jusqu'à ce qu'elles soient chez elles en sécurité. Toutes les deux. A lui seul.
Il ne fallait plus que ça se produise.
Et Don lui disait qu'il avait de la paperasse à terminer, et qu'il en avait bien pour une heure encore.
"OK, laisse tomber, je vais prendre le dernier métro", lui répondit Danny au bout du fil.
"Tu es sûr?"
"Non", avoua-t-il aussitôt. Mot qu'il regretta aussitôt. Oui! Je suis sûr de pouvoir y arriver! Bien sûr que je vais y arriver! C'est pas sorcier, de rentrer chez soi! Je l'ai déjà fait des centaines de fois! Voilà ce qu'il aurait fallu répondre!
"Fais-toi raccompagner, Danny."
Celui-ci tenta alors de rattraper le coup, mais lui-même avait du mal à croire ses propres paroles: "C'est bon, ça ira", s'entendit-il dire. "Je vais y arriver."
Le silence de Don, à l'autre bout du fil, berça un instants ses illusions.
"Tu me crois pas?" s'enquit Danny, avec un sourire inquiet aux lèvres.
"Je te fais confiance, Danny. On se voit tout à l'heure."
Danny acquiesça, peut-être pour tenter de se persuader qu'un peu d'optimisme et de confiance allait l'aider. Mais il lui fallait plus que ça. Il lui fallait quelqu'un à ses côtés. Quelqu'un comme Don. Mais là, il était seul. Le défi était grand. S'il pouvait seulement lui donner tort, pour une fois, et surmonter cette foutue... saloperie de phobie.
"A tout à l'heure", lança-t-il à Don avant de raccrocher.
Couper la communication, ce fut comme couper brutalement les ponts. Comme on abandonne quelqu'un sur le bord d'une route. Et celui qui restait seul et abandonné au bord de cette route, c'était lui.
Pourquoi pensait-il des choses pareilles, il l'ignorait. Et pourquoi il appréhendait à tel point le monde, à l'extérieur? Pourquoi ces lieux qu'il connaissaient si bien, et ces gens pourtant si indifférents le terrifiaient tant? Ça, c'était la grande question.
Un bruit métallique l'extirpa de ses réflexions. Il eut du mal à croire, en regardant l'heure à sa montre, que près de vingt minutes s'étaient écoulés depuis qu'il avait raccroché son téléphone. Il se leva du banc sur lequel il était assis, juste en face de son vestiaire. Il salua le petit nouveau du labo balistique qui prenait son service de nuit, et quitta les lieux comme un voleur.
Jusque là, tout allait bien.
Il espéra ne pas croiser Mac. Car depuis le temps qu'il était sensé être parti, il y avait de quoi se poser des questions. Bien sûr, Danny aurait pu inventer un tas d'excuses plus plausibles les unes que les autres pour expliquer ce contre-temps. Et Mac aurait peut-être fait semblant de le croire, encore une fois. Mais ça non plus, il ne fallait plus que ça se produise. Parce qu'un mensonge de plus aurait été un mensonge de trop. Il le savait. Tout comme il savait qu'il devrait inévitablement finir par s'expliquer, et affronter la réalité en face, à défaut de pouvoir se débarrasser de son problème.
Il croisa les doigts, en attendant l'ascenseur. Au dernier moment, il pensa même emprunter la cage d'escaliers. Mais n'y avait-il pas meilleur test, que de se retrouver seul avec des inconnus dans un ascenseur?
Il se fit violence pour rester là où il était, s'efforçant de paraître aussi naturel et détendu que s'il attendait... un ascenseur.
Putain de merde... fais chier! bouillonnait-t-il cependant, à l'intérieur. Sois un peu rationnel, prends sur toi, nom de Dieu...
Il sentit les battements de son coeur s'accélérer à tout rompre quand l'ascenseur arriva à l'étage, et que les portes s'ouvrirent lentement.
Personne.
Il dissimula assez facilement son soulagement. Question d'habitude, probablement. Puis il s'engouffra dans la boîte, et appuya sur le numéro 1 avant que quiconque puisse passer les portes. Il avait besoin d'être seul. Non seulement parce que les autres le rendaient mal à l'aise, mais aussi parce que c'était son calvaire, et qu'il ne voulait le partager avec personne.
La boîte descendit tout droit jusqu'au rez-de-chaussée, sans encombres. Une sacrée aubaine.
Ensuite, il traversa le hall d'entrée, jusqu'à la grande porte. Il fonça, tête baissée, ne regardant que ses chaussures.
T'arrête pas... surtout pas... quel abruti je fais... pensa-t-il en subissant encore une fois l'emballement infernal de son coeur, qui battait la chamade.
Il sortit finalement dans l'air frais de Manhattan. Et là, il s'arrêta. Peut-être que c'était une bonne idée de respirer un peu avant d'aller plus loin...
Après une profonde inspiration, il leva la tête, et trouva que ça grouillait de monde, ce soir. Les passants, la circulation. Le bruit. L'atmosphère lui semblait étrangement pesante, et étouffante. Comme saturée. Le genre d'atmosphère qui régnait peu après un gros orage. Une chaleur humide écrasante.
A un moment, il se sentit comme un cow-boy du far-west. Celui qui se préparait à dégainer, pour remporter le duel, seulement entouré de volets clos, de poussières soulevées par le vent chaud, et de silence. Face à lui, l'ennemi à abattre.
Danny se mit à respirer consciencieusement, et reprit sa marche. Direction le métro. Il approcha de l'endroit où il avait lamentablement échoué, quelques jours auparavant. Là où Alanis et la petite Eileen l'avait trouvé, encore tremblant de peur, assis par terre contre le muret, à se demander s'il arriverait à reprendre le dessus tout seul, ou bien s'il devait se résoudre à passer un coup de fil à Don.
Ce soir-là, il avait prononcé le mot pour la première fois. Agoraphobie. Parce qu'il devait bien une explication à Alanis. Le soir suivant, il avait tout raconté à Don. Juste au cas où ce genre de mésaventure se reproduisait, et que cette fois, personne ne soit là pour l'aider. Il s'était dit que ça lui épargnerait des explications incohérentes le jour venu. Allo, Don, viens me chercher, je t'en supplie, je peux plus respirer! Non, mais franchement! De quoi ça avait l'air?
Danny cligna des yeux plusieurs fois rapidement. Sa vue se troublait, comme si de la buée s'était formée sur ses lunettes. Mais ce n'était pas de la buée. Il continuait de marcher, cependant. Mais on aurait dit qu'un nuage s'était détaché du ciel pour venir lui brouiller la vue, et l'esprit. Il avait de plus en plus de mal à s'oxygéner correctement...

à suivre... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
lagentillefan

Nombre de messages : 2966
Age : 37
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

Fanfic Les Experts: Manhattan - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Fanfic Les Experts: Manhattan   Fanfic Les Experts: Manhattan - Page 7 EmptySam 20 Mai - 4:28

aaaah,enfin!que dire que dire?Ben,tip top,comme d'hab' thumleft 10/10
Y a t'il une version slash? What the fuck ?!?

_________________
Fanfic Les Experts: Manhattan - Page 7 Csimia10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Fanfic Les Experts: Manhattan - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Fanfic Les Experts: Manhattan   Fanfic Les Experts: Manhattan - Page 7 EmptySam 20 Mai - 11:10

Pas vraiment une version slash... disons une grande amitié, que l'on peut aisément interpréter comme bon nous semble Wink Mais je peux rajouter un chapitre bien plus explicite quand je veux Wink ! Un de ces 4 matins, ça va me prendre... :DD

Like a Star @ heaven Partie 2 Like a Star @ heaven


C'est là qu'il ressentit un choc contre son épaule, qui le fit brusquement s'arrêter. Il entendit un vague mot d'excuse. Quelqu'un venait de le percuter, mais il n'était même pas foutu de réagir. Ils pouvaient aussi bien se mettre à plusieurs, tous autant qu'ils étaient, et le bousculer, l'écraser, le piétiner, sans qu'il puisse lever un petit doigt, ou articuler le moindre mot. Lamentable.
La tête lui tournait, il commençait à se rendre compte que le sifflement étrange qu'il entendait depuis deux ou trois minutes, c'était le bruit de sa propre respiration.
Il ne savait pas vraiment si ce qui dominait en lui, c'était plus la peur, ou la colère. Il se maudissait lui-même de se laisser bouffer comme ça par une angoisse aussi stupide qu'incompréhensible. Lui qui s'était parfois targué de ne souffrir d'aucune phobie, il tombait aujourd'hui de haut. Enfant, il n'avait jamais craint les monstres, les fantômes, le noir. Aucun insecte, reptile, ou autre bestiole n'avait jamais trouvé disgrâce à ses yeux. Alors pourquoi ça? Pourquoi?
"Calme-toi, Danny."
Deux poids sur ses épaules. Qu'est-ce que... Apparaissait peu à peu devant lui un visage familier.
"Respire, s'il te plaît. Personne peut le faire pour toi."
Finalement, il était là? Je vais y arriver... Tu parles! Autant essayer de convaincre un éléphant qu'il pouvait voler... Bon, mauvais exemple, certes. Mais le résultat était le même. Don avait certainement quitté son bureau envahi de paperasse avant même de réaliser que son meilleur ami venait de lui raccrocher au nez.
Et c'était vrai. Don avait sentit que, malgré toute la volonté qui caractérisait Danny, et les efforts qu'il faisait pour rester à peu près maître de la situation, il n'irait pas plus loin que la dernière fois. Il savait qu'il le trouverait dans le coin, à suffoquer d'angoisse.
"Danny!" le secoua-t-il gentiment. "Une grande respiration, rien que pour moi, d'accord?"
"Je fais que ça!" lâcha Danny. "J'y arrive pas!"
"Hey, détends-toi un peu..."
Danny étouffa un juron de colère. Don avait raison, mais c'était tellement difficile! Ses muscles étaient si tendus qu'il en avait mal partout, et ses nerfs en pelote ne lui facilitaient pas la tâche. Et c'est à peine s'il voyait plus loin que le bout de son nez.
"J'y arrive pas", répéta Danny avec un profond découragement en cherchant à s'éloigner. Mais pour aller où?
"Regarde-moi", lui demanda Don en le maintenant plus fermement par les épaules, mais Danny ne donnait pas l'impression d'avoir entendu son ami. Il était en train de se laisser dévorer par le monde environnant. Les yeux fermés, il baissa la tête. Ses poings étaient serrés et il grelottait de peur. Il ne pouvait rien empêcher.
"Je suis désolé..." regretta-t-il.
C'était comme s'il était possédé par la peur. Mais aussi par la honte.
Don plaqua une de ses mains derrière la tête de Danny et l'approcha de lui pour le serrer dans ses bras. C'est là qu'il sentit ses premiers sanglots.
"Chhh, je suis là... ça va aller."
Danny se blottit plus fort contre lui, portant sur ses épaules tout le poids de son nouvel échec. Il pleura à chaudes larmes, presque jusqu'à épuisement. Don balaya les alentours du regard, mais ne vit personne se retourner sur eux. Ils auraient pu être les seuls êtres vivants dans Manhattan que ça aurait été pareil. Tant mieux pour eux.
Danny parvenait petit à petit à relâcher la pression.
"J'en ai assez", murmura-t-il, implorant. "Je suis fatigué, Don..."
"Allez, viens", lui glissa celui-ci à l'oreille, en le menant jusqu'à sa voiture.
Il dut le soutenir, parce que visiblement, Danny n'était pas prêt à affronter la vision d'un grand espace envahi d'inconnus. En plus de ça, il avait les yeux embués de larmes, et était en proie à une grande fatigue nerveuse. Ou plutôt une grande détresse, conjugué à de l'épuisement. Il était temps de rentrer. Se reposer. Et demain, ils y verraient plus clair.

Il parcourait le bureau de long en large, regardait les bouquins sur les étagères, les diplômes encadrés et accrochés au mur, les quelques photos de famille sur un meuble à tiroirs contenant probablement des années d'archives. Puis finalement, il alla s'asseoir. Après avoir fait quelques pas autour du divan, le fameux divan, il opta pour l'alternative: un petit canapé deux places. Il s'assit au milieu, posa ses coudes sur ses genoux, les mains jointes. Qu'est-ce qu'elle pouvait bien penser de lui, aujourd'hui?
Danny était obnubilé par ses propres faits et gestes. Il se demandait comment la psy interprétait son exploration des lieux, son silence, ses mains dont il ne savait pas quoi faire si ce n'est les serrer très fort l'une contre l'autre. Que pensait-elle de ses phalanges blanchies par la crispation? De son regard fuyant?
Stop.
C'était pas bon pour son dossier. Une bonne évaluation psychologique, ça devait pas être impossible à obtenir? Surtout après les quelques améliorations qui avaient marquées aussi bien sa vie privée que professionnelle, ces derniers temps...
Il posa les yeux sur elle. Il se rendit compte que jusque là, il l'avait à peine regardé. Elle portait des lunettes fines à monture dorée. Ses cheveux châtain clair étaient longs et fins, et coiffés en arrière, en une queue de cheval retenue par une grosse barrette. Elle portait également un tailleur pantalon couleur écru, et des chaussures assorties. Son maquillage respirait la légèreté. Le tout pouvait paraître strict, mais il se dégageait d'elle une bienveillance réconfortante.
"Dites-moi ce que vous ressentez en ce moment-même", lui demanda-t-elle.
Danny réfléchit.
"Je me sens plutôt bien", finit-il par trancher.
Elle resta silencieuse. Danny commençait à avoir l'habitude. S'il en avait éprouvé un profond malaise les premiers temps, il en profitait maintenant pour faire le point, calmement.
"J'ai suivi vos conseils", lui apprit-il. "Je leur ai tout déballé."
"Ça n'a pas été trop dur de leur faire part de vos angoisses?"
"Ils se doutaient déjà de quelque chose. J'ai seulement eu à leur confirmer ce qu'ils savaient déjà. Maintenant, j'ai toujours quelqu'un pour me raccompagner chez moi."
Il secoua la tête. Cet état de fait n'était pas des plus réjouissants. Il se sentait aussi ridicule qu'un gamin dont la maman venait le chercher à l'école tous les jours. Ça avait au moins l'avantage de booster la thérapie... Il avait une sacrée bonne raison de surmonter au plus vite sa phobie.
"J'ai passé la journée en ville, hier."
"Et qu'est-ce que ça a donné?"
"Apparemment, j'ai fait quelques progrès."
Elle sourit.
"Don était avec moi," avoua-t-il. "C'est le meilleur des anxiolytiques que je connaisse."
"Dans ce cas, il est inutile de vous prescrire quoi que ce soit d'autre?" se réjouit-elle avec retenue.
Il laissa alors le silence s'installer. Mais cette fois, c'est elle qui le brisa: "Qu'est-ce qui vous fait peur, Danny?" demanda-t-elle alors, d'une voix douce et attentionnée.
Il baissa la tête, et se tritura les doigts. Il savait bien que ça ne lui avait pas échappé.
"J'ai peur de tout perdre. C'est déjà arrivé une fois..."
"Pensez-vous qu'il y aient des chances pour qu'une telle chose se reproduise?"
Un jour ou l'autre, probablement, pensa-t-il. Ça finira bien par arriver...
"J'en sais rien," répondit-il cependant.
je le laisserai pas faire.
Il balaya tout ceci d'un geste de la main, et se leva brusquement. "J'ai du travail," annonça-t-il.
Elle leva la tête vers lui avec une lueur de contrariété dans le regard. Voilà qu'il lui refaisait le coup. Mais bon. Il savait pourquoi il était là, et elle savait à quoi s'en tenir, avec lui. Le peu qu'il lui confiait était déjà précieux.
"Très bien", se résigna-t-elle. "On se voit la semaine prochaine?"
"Est-ce que j'ai le choix?" fit-il, avec un brin d'amertume dans le son de sa voix, avant de quitter son bureau.

Fin... mais "à suivre"

_________________
Fanfic Les Experts: Manhattan - Page 7 Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
lagentillefan

Nombre de messages : 2966
Age : 37
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

Fanfic Les Experts: Manhattan - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Fanfic Les Experts: Manhattan   Fanfic Les Experts: Manhattan - Page 7 EmptySam 20 Mai - 17:27

10/10 superbe chapitre!!et tu décris magnifiquement bien cette phobie(j'ai une copine qui est comme ça et ce n'est pas évident à gérer).Encore bravo,Valm!! clap

_________________
Fanfic Les Experts: Manhattan - Page 7 Csimia10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Fanfic Les Experts: Manhattan - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Fanfic Les Experts: Manhattan   Fanfic Les Experts: Manhattan - Page 7 EmptyDim 21 Mai - 15:00

Merci!! Wink Mr. Green Mr. Green
En effet, c'est quelque chose qui doit être compliqué à vivre... hein? Pour tout dire, je me suis inspirée de ma peur panique des insectes affraid et de mes cours de psycho... study Je me dis que j'ai bien fait de faire psycho, finalement! victoire

_________________
Fanfic Les Experts: Manhattan - Page 7 Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
lagentillefan

Nombre de messages : 2966
Age : 37
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

Fanfic Les Experts: Manhattan - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Fanfic Les Experts: Manhattan   Fanfic Les Experts: Manhattan - Page 7 EmptyDim 21 Mai - 17:42

et moi,mes cours de terminale S n'ont pas été si inutile Mr. Green

_________________
Fanfic Les Experts: Manhattan - Page 7 Csimia10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
deubline
L'exception de la règle
deubline

Nombre de messages : 670
Age : 39
Localisation : Where the streets have no name
Date d'inscription : 30/07/2005

Fanfic Les Experts: Manhattan - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Fanfic Les Experts: Manhattan   Fanfic Les Experts: Manhattan - Page 7 EmptySam 3 Juin - 15:04

Je viens de terminer Mort Vivant.... 10/10
Très glauque, superbement écrit, très psychologique!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Fanfic Les Experts: Manhattan - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Fanfic Les Experts: Manhattan   Fanfic Les Experts: Manhattan - Page 7 EmptySam 3 Juin - 15:20

J'accepte tes sympathiques conclusions! Wink Je les reçois avec beaucoup de plaisir love victoire

_________________
Fanfic Les Experts: Manhattan - Page 7 Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Fanfic Les Experts: Manhattan - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Fanfic Les Experts: Manhattan   Fanfic Les Experts: Manhattan - Page 7 EmptySam 10 Juin - 15:44

Une illustration pour ma future fiction à venir! Que du Danny et Flack, comme d'hab, mais pas slash Exclamation C'est une histoire mystique, un peu surnaturelle... diablo qui fait un peu peur, j'espère Confused !!
Fanfic Les Experts: Manhattan - Page 7 Aleajactaest4yx.th
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
lagentillefan

Nombre de messages : 2966
Age : 37
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

Fanfic Les Experts: Manhattan - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Fanfic Les Experts: Manhattan   Fanfic Les Experts: Manhattan - Page 7 EmptySam 10 Juin - 23:19

j'aime beaucoup love 10/10 !!faut dire qu'avec ces deux-là...miam tongue

_________________
Fanfic Les Experts: Manhattan - Page 7 Csimia10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Fanfic Les Experts: Manhattan - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Fanfic Les Experts: Manhattan   Fanfic Les Experts: Manhattan - Page 7 EmptyLun 12 Juin - 22:22

Rrroumiaou! cat slurp!! tongue
Je commencerai à poster cette fic quand je l'aurai un peu plus avancée! Wink Alors @ bientôt cheers

_________________
Fanfic Les Experts: Manhattan - Page 7 Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
Contenu sponsorisé




Fanfic Les Experts: Manhattan - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Fanfic Les Experts: Manhattan   Fanfic Les Experts: Manhattan - Page 7 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Fanfic Les Experts: Manhattan
Revenir en haut 
Page 7 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
 Sujets similaires
-
» ****Les Experts Manhattan****
» Les Experts Manhattan - Love me please love me - Mac/Don - G
» Les Experts Manhattan - Parce que c'est toi - Danny/Lindsay - G
» Les experts Manhattan - Joue pas - Don/Dany - G
» Les experts Manhattan - Parle plus bas - Don/Mac - G

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Experts: Miami :: Fanfictions :: Fanfics LES EXPERTS-
Sauter vers: