Forum sur la série Les Experts: Miami
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est Empty
MessageSujet: Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est   Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est EmptyVen 23 Juin - 15:35

TITRE : Alea Jacta Est (encore provisoire...)
AUTEUR : valm.csi Cool
RÉSUMÉ : Danny (et un tit peu Flack, mais surtout Danny) est embarqué dans une enquête mystique, qui dépasse tout ce qu'il a jamais imaginé. Bouhouhouuu! Le temps est venu de traquer la bête...
NOTES: Cette histoire m'a été inspirée par la série "Révélations". Il y est fait mention d'extraits de la Bible, notamment du dernier livre du Nouveau Testament: l'apocalypse, selon Saint Jean. Ainsi que des gravures du peintre allemand Albrecht Dürer (1471-1528), et quelques vers du poète Ovide (Les Tristes) Dis comme ça, ça en jette, hein! :DD
DISCLAIMER : Les personnages sont la propriété de CBS... Mais pas tous Evil or Very Mad !

PS: Danny va bien thumright et je vais essayer de faire en sorte qu'il ne lui arrive rien, pour une fois... Rolling Eyes je dis bien "essayer" Mr. Green

Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven


prologue

Comme tous les matins depuis près de quinze ans, le père Kirk travaillait à son bureau, à la lueur du soleil levant. Il s'attelait à l'écriture de ses sermons pour l'office du soir, dans un silence de recueillement propice à la réflexion, mais aussi à la prière.
Ces derniers temps il priait beaucoup. Il priait non pas seulement pour remercier son Dieu, le glorifier et l'aimer, ou pour le repos des morts. Mais pour le salut des fidèles. Il priait non pas seulement pour ses paroissiens, mais pour toute la Chrétienté, et implorait le Tout-Puissant de pardonner de leurs péchés tout ceux qu'Il jugerait bon de sauver, au jour du Jugement Dernier.
Car le jour était venu...

_________________
Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
deubline
L'exception de la règle
deubline

Nombre de messages : 670
Age : 39
Localisation : Where the streets have no name
Date d'inscription : 30/07/2005

Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est   Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est EmptyVen 23 Juin - 16:28

Ohlalalalalalalalalala !!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est   Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est EmptyVen 23 Juin - 21:38

Mais zencore Question What the fuck ?!?

_________________
Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
lagentillefan

Nombre de messages : 2966
Age : 37
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est   Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est EmptySam 24 Juin - 1:47

houlà,ça m'untrigue beaucoup ce prologue...Allez la suite,please!!

_________________
Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est Csimia10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lexie
Balle Rebondissante
Lexie

Nombre de messages : 644
Age : 35
Date d'inscription : 31/05/2006

Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est   Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est EmptySam 24 Juin - 11:26

Que de mystères...j'ai hâte de voir la suite bong
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://metamorfose.site.voila.fr/index.html
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est   Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est EmptySam 24 Juin - 15:26

Faut que je vous prévienne: je vais pas poster les chapitres à la vitesse grand V, pour la simple et bonne raison que j'ai pas fini de les écrire... study Un petit peu plus de patience que d'habitude, c'est tout ce que j'attends de toi, public fidèle et bigrement sympathique!! Wink
Qu'on se le dise!! Mr. Green


Chapitre 1

Il régnait une odeur pestilentielle dans le presbytère de Grace Church. L'odeur de la chair brûlée. C'est cette odeur qui avait inquiété Charlotte Nielsen, une des paroissiennes les plus ferventes de l'église. Elle était venue tôt ce matin afin d'aider le père Kirk à remplir l'eau des bénitiers, à rallumer des cierges et faire un peu la poussière sur les bancs de l'église. Mais au lieu du "bonjour, mon père" habituel, elle avait poussé un cri strident à fendiller les vitraux.
L'odeur, c'était lui. Le pauvre père Kirk.
Et, depuis son appel paniqué au 911, Charlotte Nielsen n'avait quasiment pas prononcé un mot.
Il faut dire que la scène de crime était des plus étranges, et terrifiantes qui soient. Danny Messer contemplait le spectacle avec grand intérêt, à la fois surpris et dégoûté.
Ne restait du père Kirk qu'une vague forme humaine de chairs calcinées et encore fumantes. Son corps était plié en avant, ses doigts ou ce qu'il en restait étaient recroquevillés sur eux-mêmes, et ses mains étaient placées devant son visage, dans une position qui reflétait toute la souffrance de ses derniers instants. Danny avait l'impression que le père Kirk criait encore, par sa bouche ouverte, et grimaçante, mais que ni lui ni personne ne pouvait plus l'entendre.
Ce qui était bizarre, c'était que la pièce dans laquelle ils se trouvaient avait été presque entièrement épargnée par le feu. Seul le tapis, sous le bureau, était en partie brûlé, ainsi que le parquet, au centre de la pièce. Le reste des dégâts semblait uniquement consécutif à l'incendie: résidus de suie, et autres détériorations d'objets, occasionnés par la proximité des flammes et la forte chaleur qui s'en était dégagée.
Mais ce qui était encore plus bizarre, c'était que le père Kirk se trouvait assis sur sa chaise, à son bureau, et que rien autour de lui n'avait davantage cramé que le reste.
L'enquêteur fronçait les sourcils, dubitativement. Étant donné l'état du corps, tout le presbytère aurait dû partir en fumée. Or les pompiers n'avaient même pas eu à intervenir...
"Comment on appelle ça, quand quelqu'un brûle tout seul de l'intérieur?"
Danny se tourna vers l'auteur de la question, Don Flack, qui venait de faire son apparition dans le bureau. Le détective se posta à sa hauteur, et Danny lui répondit: "La combustion spontanée, mais tu es plus malin que ça."
Flack esquissa un sourire, puis les deux hommes observèrent ensemble la scène du crime, en silence. En regardant tour à tour le cadavre derrière son bureau, et le sol brûlé à leurs pieds, il leur paraissait de plus en plus évident que le père Kirk n'avait pas fait ça tout seul.
"Ça sent l'essence", fit remarquer Flack.
Danny acquiesça. Il l'avait lui-même constaté depuis un bon moment, mais il était brusquement devenu nécessaire de briser le silence pour ne pas se laisser hypnotiser par ce spectacle macabre.
Danny contourna la zone brûlée sur le sol et le bureau, tout en observant celle-ci attentivement. Il posa sa mallette près de la chaise sur laquelle le prêtre était assis.
"Quelqu'un a déplacé le corps", affirma-t-il après avoir constaté là aussi l'état intact des meubles.
Puis, enfilant une paire de gants de latex, il poursuivit: "J'ai jamais vu une mise en scène aussi..."
Ne trouvant pas de mot assez juste pour exprimer l'étrange sensation de malaise qu'il ressentait, il s'interrompit.
"Diabolique?" lui suggéra Flack.
Danny leva les yeux vers son ami. Il n'aurait peut-être pas utilisé ce mot, mais étant donné les circonstances, ça semblait finalement assez proche de la vérité...
Ceci étant dit, ils se séparèrent, chacun de leur côté, afin de se mettre au travail. Et tandis que Danny s'occupa de recueillir un maximum d'indices autour du corps, dans le presbytère, aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur de l'église, Don Flack interrogea tous les paroissiens qu'il rencontra. Et il n'eut pas besoin d'aller les chercher très loin. Car beaucoup d'entre eux s'étaient déjà regroupés aux abords de Grace Church, leur lieu de culte et de prière, devenue l'espace d'un instant la tombe de leur chef spirituel. Ils étaient tous en état de choc, mais heureusement ça ne les empêchait pas de parler.
Le détective retrouva Danny plus tard, dans la ruelle qui longeait le flanc ouest du bâtiment de pierre, près de l'entrée latérale menant directement aux quartiers du prêtre. L'expert avait trouvé un jerricane vide, ainsi qu'une sorte de couverture dans une benne à ordures, et empaquetait le résultat de ses fouilles dans deux grands sacs en papier. La couverture était en piteux état, et elle sentait encore le roussi.
"C'est avec ça que notre pyromane a étouffé le feu", songea Flack en s'approchant.
"Ce qui explique pourquoi tout n'est pas parti en fumée", confirma Danny.
Il se redressa et fit face au détective. Celui-ci avait une mine sombre, qui trahissait l'impression bizarre et inquiétante que lui laissait ce meurtre. Mais une impression que Danny comprenait, et qu'il partageait.
"Du nouveau?" lui demanda-t-il.
"J'ai discuté avec un des... fidèles. Il dit que Kirk n'était plus tout à fait le même, ces derniers temps."
"Comment ça?"
"Difficile à dire... Il pense que le prêtre délirait un peu trop. Il parlait beaucoup de Jugement Dernier et d'apocalypse. Et il commençait à inquiéter certains de ses paroissiens."
"Pourquoi?" fit Danny avec un sourire en coin, sans réellement attendre de réponse. "Parce qu'il avait raison?"

_________________
Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
deubline
L'exception de la règle
deubline

Nombre de messages : 670
Age : 39
Localisation : Where the streets have no name
Date d'inscription : 30/07/2005

Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est   Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est EmptySam 24 Juin - 15:47

Ohlalalalalalalalala !!!!!!!
C'est diablo ique :!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
lagentillefan

Nombre de messages : 2966
Age : 37
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est   Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est EmptySam 24 Juin - 18:42

brrrr affraid ...vraiment inquiétante ta fic,Valm!!allez la suite!! bong

_________________
Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est Csimia10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lexie
Balle Rebondissante
Lexie

Nombre de messages : 644
Age : 35
Date d'inscription : 31/05/2006

Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est   Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est EmptyDim 25 Juin - 10:10

Oh c'est super, j'adore bong bong bong
Une petite suite? Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://metamorfose.site.voila.fr/index.html
millie8
CSI niveau 3
millie8

Nombre de messages : 442
Age : 34
Localisation : Toujours là où il faut quand il faut (enfin presque...)
Date d'inscription : 13/06/2006

Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est   Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est EmptyDim 25 Juin - 12:44

10/10 ça commence vraiment fort,c'est génial!! Allez la suite! bong
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est   Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est EmptyMar 27 Juin - 21:36

Merci les filles!! Wink bong bong Voici donc le chapitre suivant Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven


Chapitre 2

La cause du décès n'était pas une surprise. Le père Kirk avait succombé aux flammes. Son corps tordu de douleur, ses mains figées devant son visage, et son cri silencieux suffisaient presque à le prouver. Mais l'autopsie avait révélé autre chose: la gorge du prêtre était obstruée par du papier.
En l'étudiant de plus près, Danny en arriva à la conclusion que l'assassin s'était servi sur place, et avait enfoncé dans la bouche du prêtre un des sermons qu'il était en train d'écrire, très certainement pour l'empêcher de hurler trop fort à la mort. Un détail macabre. Et ceci, juste avant de l'arroser d'essence et d'y mettre le feu.
A part ça, l'accélérant utilisé était des plus communs. De l'essence de station-service. Et il n'y avait aucune empreintes digitales sur le jerricane.
Quant à la couverture, elle avait effectivement servi à étouffer les flammes qui avaient dévoré le père Kirk, mais rien ne permettait de déterminer sa provenance, et encore moins l'identité de celui qui s'en était servi.
"Vous vous en sortez?"
Danny se retourna vers la voix. C'était Mac qui passait dans le couloir, et qui venait de passer sa tête dans l'encadrement de la porte.
"C'est pas les indices qui manquent..." lui répondit Danny.
"Mais?" s'enquit alors Mac en avançant le reste de son corps à l'intérieur du labo.
"Mais... à chaque fois, ça ne mène nulle part".
Mac balaya du regard l'étalage des pièces à conviction rassemblées par le jeune enquêteur. Il y avait de quoi faire, c'était certain. Peut-être même un peu trop. Parfois les indices manquaient, et d'autres fois ils étaient si nombreux qu'ils en perdaient de vue l'essentiel... Comme maintenant. Mais Mac était certain que Danny s'en sortirait très bien, seul sur cette affaire. Il s'adressa à lui sur un ton calme et confiant: "Peut-être la clé de l'énigme n'est-elle pas si évidente qu'elle n'y paraît?"
Danny lui lança un regard interdit. Quelque chose lui aurait-il échappé? Mais Mac ne semblait pas plus que lui détenir LA solution.
"Vous allez trouver", lui affirma ensuite le mystérieux lieutenant Taylor avant de disparaître dans le couloir, laissant Danny seul avec ses réflexions.
Celui-ci reporta son attention sur son travail, et imita Mac en survolant du regard tout ce qu'il avait ramené de la scène du crime. Rien ne servait de tout reprendre depuis le début. Ce serait une perte de temps. Tout ce qu'il fallait, c'était observer la situation sous un autre angle. Mais lequel...
Il s'approcha du coin de la table où il avait déposé tout ce qu'il y avait sur le bureau du père Kirk, et dans les tiroirs. L'un d'eux étant fermé à double-tour, il avait dû forcer la serrure. C'est le docteur Syd Hammerback qui avait trouvé la clé, lors de l'autopsie. Elle avait quasiment fusionné avec la chair de la victime, près de son coeur. Peut-être le père Kirk avait-il enfermé la réponse à son assassinat dans ce tiroir?
C'est là qu'un petit carnet noir sembla subitement se matérialiser sous les yeux de Danny.
Alors il le prit et commença à le feuilleter. Par endroit, les écrits du père Kirk étaient illisibles, quelques passages étaient même raturés. Mais d'autres apparaissaient clairement et sonnaient comme des paroles de sermon d'un genre... plutôt original.
Que ceux qui se détournent chaque jour du mal soient sanctifiés dans la crainte du Seigneur
Tous les prêtres prenaient-ils ce genre de notes?
Que les infidèles se repentent
Ces mots étaient écrit en travers d'une page. Chaque lettre avait été repassée plusieurs fois, à tel point que la phrase était incrustée dans la page, et apparaissait en relief sur les suivantes. Danny ressentait comme un ultimatum dans ces mots.
10-06 Wash. Square Park
17-06 10ème rue Est

Il repéra d'autres adresses parmi les pages noircies du carnet. La plupart étaient situées à Greenwich Village, ou East Village. Mais tous ces endroits mentionnés par le père Kirk avaient au moins un point commun: ils se trouvaient à proximité de Grace Church, et tous étaient associés à une date. Certaines de ces adresses revenaient même deux fois. Mais que venaient-elles faire là-dedans?
J'ai vu le nombre sur sa main droite
Danny fronça les sourcils. Ce carnet lui filait des frissons. Il comprenait mieux de quelle façon le père Kirk commençait à inquiéter ses fidèles, avec ces délires... Danny en arriva même à se demander s'il ne perdait pas du temps à essayer de déchiffrer ces notes insensées. Pourtant, il sut qu'il devait aller au bout. Et, à mesure qu'il progressait dans la "lecture" du carnet, les mots se faisaient plus sombres et plus épais, l'écriture plus incertaine, et brouillonne, et des dessins apparurent, toujours plus nombreux et paradoxalement de plus en plus précis... Celui qui revenait le plus souvent, dans de multiples variantes, représentait une sorte d'animal étrange, avec un corps de fauve, des pattes puissantes et velues comme celles d'un ours, et des cornes spiralées sur la tête.
Puis une autre phrase, cinglante, et inquiétante.
La bête a prit forme humaine


La suite pas avant samedi, parce que là, je suis en train d'exploser mon forfait... affraid vous me verrez pas beaucoup avant le 1er juillet, désolée... hein? :DD @+!!

_________________
Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
lagentillefan

Nombre de messages : 2966
Age : 37
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est   Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est EmptyMer 28 Juin - 4:00

comment ça ton forfait confused ??t'as as le net illimité?
enfin,bon,on va gentiment patienter flower

_________________
Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est Csimia10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est   Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est EmptySam 1 Juil - 15:28

Illimité, moi? Noooon! Shit Et je m'y tiens! Parce que sinon, je vais passer 22h/24 sur le net... Y'a pas moyen, faut que je sorte un peu, que je vois du monde, que j'ai une vie sociale, quoi!
Et puis j'en ai profité aussi pour bosser sur mes fics, et (un peu) sur mon site perso! :DD

Allez, la suite:


Chapitre 3

Les portes de l'ascenseur s'ouvrirent. Danny s'approcha et tendit la main à l'intérieur, vers une jeune femme, grande et brune, aux yeux noisettes, et au visage souriant.
"Je suis là", lui dit-il.
Elle tourna la tête vers le son de sa voix, puis se dirigea vers lui, main tendue. Il la lui prit, et ils se positionnèrent d'un geste machinal bras-dessus bras-dessous.
"Cette légère odeur de cramé, c'est une nouvelle eau de toilette?" demanda-t-elle alors qu'il la guida à travers les couloirs du labo, jusqu'à destination.
"Non, c'est seulement mes pauvres neurones qui surchauffent", lui répondit-il à voix basse, avec autant de sérieux qu'elle. "Tu me connais, j'ai pas l'habitude de réfléchir..."
"Tout comme c'est pas ton genre de raconter des âneries", fit-elle remarquer d'un ton espiègle et très peu discret. Plusieurs personnes du labo se retournèrent sur eux. Danny tenta vainement de se faire tout petit, mais c'était peine perdue. Heureusement, ils atteignaient leur but.
Danny eut la surprise de voir Don dans la pièce, à jeter un oeil un peu partout, mais en gardant soigneusement les mains dans ses poches. Le détective leva la tête et observa avec non moins d'étonnement son ami entrer en même temps qu'une jeune femme aveugle accrochée à son bras.
"Don, je te présente Alanis", annonça celui-ci, aussi bien pour l'un que pour l'autre.
Alanis haussa les sourcils, intriguée: "Don Flack?"
"Alanis Parker," devina Flack de son côté. "Ravi de faire enfin votre connaissance, Danny m'a beaucoup parlé de vous."
Il s'approcha et serra la main qu'elle tendit dans le vide. "Je peux en dire autant pour vous," lui fit-elle savoir.
Se tournant ensuite vers Danny, du moins à peu près, elle ajouta: "Comment se fait-il qu'on ne se soit pas rencontrés avant?"
"Et bien maintenant c'est fait!" se justifia-t-il précipitamment en approchant une chaise près d'Alanis avant de lui prendre la main pour la poser sur le dossier.
"Vous vous connaissez depuis longtemps?" voulut savoir Don pendant que Danny faisait ensuite le tour de la table.
"Trois ans, quelque chose comme ça," répondit Alanis en s'asseyant. "On s'est connu dans le métro. On emprunte la même ligne presque tous les jours. Je travaille à deux pas d'ici."
Elle s'assit confortablement, et posa ses mains sur ses cuisses. "Et un beau jour on s'est aperçu par hasard qu'on vivait dans le même immeuble. Il ne vous en a jamais parlé?"
"Vaguement," admit Don.
"Avant moi, il ne croyait pas aux coïncidences," conclut-elle avec une pointe de fierté.
"Oh! Et avant moi, il croyait savoir jouer au basket-ball", lui confia Don en retour.
Alanis éclata de rire. Quant à Danny, il n'en crut pas ses oreilles. Non pas qu'il était fâché, non... seulement un peu vexé. Don vit sa tête et haussa les épaules d'un air navré. C'était plus fort que lui. Mais à ses yeux, c'était aussi la vérité.
"Je te revaudrai ça", lui promit Danny.
"Quand tu veux!"
Alanis souriait de toutes ses dents, appréciant la complicité des deux amis, mais finalement, sut pourquoi elle était là. Sur la couverture cartonnée, au dos du carnet appartenant au père Kirk, Danny avait remarqué une constellation de petits trous d'aiguilles, organisés selon une disposition toute particulière. C'était du braille.
Après lui avoir fait enfiler une paire de fins gants de latex, il lui mit le carnet dans les mains. Ensuite, il s'écarta comme un peintre s'éloignait de son oeuvre pour mieux en apprécier la valeur et la magnificence. Dommage qu'Alanis ne pouvait voir l'expression de son visage. Elle aurait été à coup sûr attendrie, voire amusée par sa manie de froncer son sourcil droit.
Alanis commença à passer ses doigts sur le texte. D'un air sérieux et concentré, elle leur apprit une première chose: "On dirait du latin."
"Et qu'est-ce que ça dit?" demanda Danny avec curiosité.
"Je peux te le lire, mais pas le traduire," lui fit-elle savoir, avant de faire glisser son doigts au début du texte, et de prononcer lentement: "Donec eris felix, multos numerabis amicos... tempera si fuerint nubila, solus eris."
Danny accueillit ces mots avec une petite moue. Il avait quelques notions de latin, mais là, ça dépassait ses compétences. Il se tourna vers Don, mais celui-ci ouvrit de grands yeux, comme s'il pouvait l'aider!
"On est bien avancé, avec ça", intervint-il avec une grimace sceptique.
Alanis s'arracha au contact désagréable des gants contre sa peau, et, les faisant claquer dans l'air, annonça: "Messieurs, ne craignez rien! Je connais quelqu'un qui pourra vous aider."

_________________
Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
lagentillefan

Nombre de messages : 2966
Age : 37
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est   Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est EmptySam 1 Juil - 17:27

superbe Valm!!!!

bon,vivement la traduction parce que mon latin est des plus rouillé...(voire trèèèèèès poussiéreux Confused )

_________________
Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est Csimia10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lexie
Balle Rebondissante
Lexie

Nombre de messages : 644
Age : 35
Date d'inscription : 31/05/2006

Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est   Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est EmptySam 1 Juil - 22:04

Valm? Alanis elle est pas déjà apparu dans une de te fics par hasard?

Bon j'aime être en week end, je peux enfin rattraper mon retard c'est cool et en plus de ça je suis pas déçue, c'était absolument génial 10/10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://metamorfose.site.voila.fr/index.html
millie8
CSI niveau 3
millie8

Nombre de messages : 442
Age : 34
Localisation : Toujours là où il faut quand il faut (enfin presque...)
Date d'inscription : 13/06/2006

Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est   Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est EmptyDim 2 Juil - 13:36

10/10 c'est génial, vivement la suite, je suis de plus en plus intriguée :DD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est   Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est EmptyDim 2 Juil - 21:57

Citation :
Valm? Alanis elle est pas déjà apparu dans une de te fics par hasard?
Voui, tout à fait! Wink thumright C'est un peu ma touche personnelle, et elle va d'ailleurs réapparaître dans une autre fic, plus tard... (une suite que je projette de donner aux "Etats-Unis d'Amérique") :DD Mais rien n'est encore fait rabbit !
En tout cas, merci pour vos compliments! love La suite, c'est pour bientôt Exclamation Exclamation P'têt ben demain! clap

_________________
Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est   Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est EmptyLun 3 Juil - 22:00

Chapitre 4

Il y avait bien longtemps qu'il n'avait mis les pieds dans une église dans des circonstances normales... La précédente était une scène de crime. Celle-ci était l'antre du père Northam. L'ami d'Alanis. Celui qui pouvait l'aider à comprendre certaines choses.
L'endroit était frais, comparé à la chaleur étouffante et polluée de la ville, à l'extérieur. Et c'était tellement paisible. Comme s'il était soudain entré dans un monde parallèle, préservé du bruit, de la violence, et du stress. En un mot: reposant. Pour aller avec, une faible musique d'orgue flottait dans l'air.
Ne voyant personne, Danny s'avança, et alla s'asseoir quelques instants sur un banc de bois, au centre de la nef. Il n'était pas venu là pour perdre son temps, ou pour prier. Quoi que dans son esprit, ces deux choses allaient parfois de paire... Mais quelques minutes de pause n'allait pas détériorer ses pièces à conviction...
Il posa les yeux sur une énorme croix de bois, à la droite de l'autel, sur laquelle était cloué un christ, de bois lui aussi. Il observa sa tête penchée sur le côté, sa couronne d'épines, sa blessure au flanc, et se demanda si toutes les souffrances endurées par cet homme n'avaient pas été vaines. Si ça en avait vraiment valu la peine...
Il vit une femme, assise au premier rang, se lever. Elle avait l'air triste, mais semblait réconfortée. Après une génuflexion et un signe de croix face à l'autel, elle passa près de Danny, lui souriant faiblement au passage, et quitta l'église. Comme un fantôme.
"Tant que tu seras heureux, tu compteras beaucoup d'amis. Si le ciel se couvre de nuages, tu seras seul."
Danny aperçut du coin de l'oeil le père Northam, assis sur le banc derrière lui, et penché en avant. Il avait posé ses bras sur le dossier, près de Danny, et avait joint ses mains: "Le père Kirk devait se sentir bien isolé..." conclut-il d'un air navré.
Se retournant afin de voir le visage de celui à qui il avait à faire, Danny comprit qu'il venait d'entendre la traduction du texte latin, écrit en braille sur le carnet.
"Je vois que je peux toujours compter sur la discrétion d'Alanis", fit-il remarquer.
"C'est de ma faute, j'ai insisté", admit le père Northam, avec un large sourire.
Les deux hommes échangèrent un regard qui valait bien une poignée de mains. Northam avait quelque chose d'incroyablement attirant, en lui. Comme une aura de bienveillance et de sérénité qui émanait de lui, en totale osmose avec ce lieu paisible. Ils rendaient espoir aux âmes en peine, comme à cette femme qui venait de partir.
Danny lui demanda: "Vous le connaissiez?"
"Kirk? Non, pas vraiment." répondit Northam. "Les fous le croyaient sain d'esprit."
"Et vous?"
"Je crois que je fais partie des fous..."
Danny sourit en coin. Cette enquête était loin d'être banale...
Par ailleurs, il sentait qu'il allait bien s'entendre avec cet homme. Ce prêtre était tout sauf un vieux reclus prosterné devant son Dieu. Et si l'habit ne faisait pas le moine, il donnait toutefois quelques indications. Tout de noir vêtu, mais décontracté, Northam ne devait pas dépasser les quarante-cinq ans. Ses cheveux étaient noirs, aussi, comme l'ébène, mais son regard et son sourire étaient si lumineux qu'on ne voyait plus que ça. S'il ne portait pas ce petit carré blanc au milieu de son col, il passerait facilement inaperçu dans une boîte branchée de la ville.
"Etes-vous de ceux qui pensent que l'existence de chaque chose doit être prouvée, lieutenant Messer?"
"Nan", lui assura ce dernier en secouant la tête. "Je suis quelqu'un de très ouvert."
"Je n'en doute pas!" s'exclama alors Northam, joyeusement. "Alanis m'a parlé de vous, j'ai l'impression de déjà vous connaître!"
Il se leva et d'un geste, invita Danny à le précéder en direction du presbytère. Ils avaient du travail, et les bancs de l'église n'étaient pas le meilleur endroit pour discuter de meurtre, et d'apocalypse.
"Avez-vous lu la Bible?" s'enquit Northam alors qu'ils se dirigeaient vers son bureau.
Danny fit une moue étonnée: "Ce bouquin qui dit "oeil pour oeil, dent pour dent?"
"Celui-là même! L'avez-vous lu en entier?"
"Non", lui avoua alors Danny.
"Mais vous en connaissez les grandes lignes?" s'assura Northam.
Danny dodelina de la tête, ayant à peine remarqué que depuis qu'il était là, c'était Northam qui avait posé le plus de question. "Oui, j'en ai entendu parler", lui répondit-il.
"Alors nous avons déjà fait une partie du chemin", se réjouit Northam. "Voyons voir ce qu'on peut faire pour ce bon vieux Kirk!"

TBC...

_________________
Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
lagentillefan

Nombre de messages : 2966
Age : 37
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est   Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est EmptyMar 4 Juil - 1:01

c'est l'histoire d'un prêtre et d'un policier..houlà,j'délire moi...
Bref,super 10/10 et merci pour la traduc!!
tout cel m'intrigue beaucoup... What the fuck ?!?
allez la suiiite bong

_________________
Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est Csimia10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
millie8
CSI niveau 3
millie8

Nombre de messages : 442
Age : 34
Localisation : Toujours là où il faut quand il faut (enfin presque...)
Date d'inscription : 13/06/2006

Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est   Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est EmptyMar 4 Juil - 1:13

10/10 10/10 Toujours aussi bien :DD Le petit danny qui découvre la spiritualité c'est très interessant
bong vivement la suite bong
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est   Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est EmptyMer 5 Juil - 22:28

J'espère que vous allez aimer ce chapitre, y'a beaucoup de blabla, mais c'est bien utile pour comprendre de quoi ça parle... Promis, après y'aura + d'action! Wink :DD


Chapitre 5

Installés dans le bureau du père Northam qu'il avait pour ainsi dire aménager en véritable bibliothèque, les deux hommes se mirent au travail, essayant de décrypter le contenu du carnet de Kirk, dont Danny avait fait des copies de chaque page.
"Croyez-vous en Dieu?" voulut savoir Northam en chaussant ses lunettes.
"Pourquoi?" s'enquit Danny en s'asseyant face à lui, de l'autre côté de son bureau. "Vous y croyez encore, vous?"
Le prêtre pencha la tête de côté, esquissant un petit sourire. Il commençait vraiment à apprécier ce jeune enquêteur, au regard droit et sincère, un regard qui semblait être incapable de mentir. Il s'expliqua: "Vous savez, j'aime poser cette question. Je trouve qu'elle amène un tas de réponses plus différentes et perspicaces que les autres. Mais la vôtre, lieutenant Messer, je dois dire qu'elle est inédite."
"Danny", le reprit celui-ci. "Et j'ai du mal à croire que personne ne vous ait jamais posé cette question..."
"Pas de cette façon, en tout cas", admit Northam en se lançant dans la lecture des pages photocopiées du carnet. "Jamais avec autant de... désillusion."
Cette remarque resta suspendue en l'air, sans réponse. Non seulement Northam n'en attendait pas, mais Danny n'en avait aucune à lui fournir... Du moins aucune qu'il ne veuille lui donner.
Que ceux qui se détournent chaque jour du mal soient sanctifiés dans la crainte du Seigneur, lut Northam.
Et à la page suivante, cette phrase, repassée cent fois, à l'encre noire:
Que les infidèles se repentent
"Heureux celui qui lit et ceux qui entendent les paroles de la prophétie, et qui gardent les choses qui y sont écrites. Car le temps est proche", se remémora alors Northam, presque pour lui-même, tournant une nouvelle page. "Le temps est proche", répéta-t-il, le regard fixé sur le papier.
Danny l'observait, comme un psy qui laisse son patient diriger le cours de la conversation.
Soudain, le prêtre se leva, et approcha d'une des sections de sa bibliothèque. Dans un des rayonnages, il choisit un bouquin, qu'il tendit ensuite à Danny. "Je pense que vous apprécierez de savoir exactement de quoi nous parlons", lui dit-il.
C'était le livre de l'apocalypse, selon Saint Jean.
Northam s'assit à nouveau, et poursuivit: "C'est le dernier des livres de la Bible. L'apôtre Jean l'a écrit en exil, à Patmos. Il y relate de grandioses visions symboliques, destinées à réconforter les persécutés, comme lui. Il les exhorte à ne pas céder parce que dans la grande bataille qui oppose le Christ et Satan, le triomphe du Christ est déjà connu. C'est une certitude."
Danny survola les pages du livre, contenant les écrits prophétiques, illustrés de quelques photos et de reproductions diverses. Tableaux, gravures, sculptures...
"Qu'est-ce qui arrive aux infidèles?" voulut savoir Danny.
Northam soupira d'un air pensif. "Ceux qui ne se repentent pas sont condamnés à subir la colère de Dieu. Et à recevoir le juste salaire de leur crime. Disons que ça se matérialise sous forme de cavaliers mystérieux, de tremblements de terre, de massacres, d'ouragans de feu, de terribles catastrophes... de dragons et de monstres."
Danny haussa les sourcils, impressionné. "Votre Dieu, c'est vraiment quelqu'un de charmant", fit-il.
Le prêtre échappa un petit rire: "Il fait seulement le ménage!" justifia-t-il, avant de désigner d'un geste du menton le livre que Danny tenait entre ses mains: "Révélation 11: Ta colère est venue, et le temps est venu de juger les morts, de récompenser tes serviteurs les prophètes, les saints et ceux qui craignent ton nom, les petits et les grands, et de détruire ceux qui détruisent la terre."
"Etes-vous de ceux qui connaissent la Bible par coeur?" le parodia gentiment Danny.
Northam secoua la tête, amusé, et répondit: "Tout comme vous connaissez vos livres de sciences, j'imagine. Je peux vous en citer des passages entiers, mais je dois m'y référer assez souvent et comme vous, chaque jour j'apprends de nouvelles choses. Il y a tellement à découvrir, une seule vie d'homme n'y suffirait pas. N'est-ce pas fascinant?"
"C'est exactement ce que j'étais en train de me dire", songea Danny tout haut, tandis que Northam se replongeait dans sa lecture.
"Dites-moi", s'exclama l'homme d'église: "Ces jours et ces lieux, disséminés un peu partout... à votre avis, qu'est-ce que c'est?"
"Len endroits où Kirk a vu la bête?" lança Danny.
Northam se figea une seconde, puis finit par acquiescer lentement. Levant les yeux au-dessus de ses lunettes, il afficha un sourire en coin et s'adressa à l'enquêteur: "Alors vous aussi, vous faites partie des fous?"
"Sans aucun doute", admit Danny, en lui rendant son sourire.
Il feuilleta plus attentivement le livre de l'apocalypse que Northam lui avait prêté, et tomba sur la représentation d'une gravure d'un jeune artiste de Nuremberg, Albrecht Dürer. Sur la droite de l'image, dans la partie centrale, il vit un étrange animal, qui lui rappela étrangement les dessins de Kirk.
En même temps, Northam lut cette phrase: J'ai vu le nombre sur sa main droite. Et il atteignit les pages noircies des dessins du père Kirk, représentant cet étrange animal. Un corps de fauve, des pattes puissantes et velues comme celles d'un ours, et des cornes spiralées sur la tête. Il leva la tête vers Danny, et ne put s'empêcher de lui citer un nouveau passage de l'apocalypse:
"La bête que je vis était semblable à un léopard; ses pieds étaient comme ceux d'un ours, et sa gueule comme une gueule de lion. Le dragon lui donna sa puissance, et son trône, et une grande autorité. Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçussent une marque sur leur main droite ou sur leur front."
Danny ressentit comme un léger malaise, semblable à l'étrange sensation d'inquiétude qu'il avait ressentit face au cadavre du père Kirk, à Grace Church.
"Quelle marque?" voulut-il savoir.
"C'est ici la sagesse", poursuivit Northam. "Que celui qui a de l'intelligence calcule le nombre de la bête. Car c'est un nombre d'homme, et son nombre est six cent soixante-six."
"Alors on cherche un type avec un six cent soixante-six tatoué sur la main droite", en conclut rapidement Danny.
"Vous savez, ce n'est peut-être pas aussi évident. Ce livre est plein de poésie, de louanges et de visions oniriques. C'est en aucun cas un livre d'histoire, de prédictions ou d'anticipation. Ce ne sont que des symboles. Y compris la marque de la bête..."
"Vous savez, les assassins sont rarement des poètes..."
Peu de temps après, Danny finit par se lever et tendit la main à Northam, le remerciant du temps qu'il lui avait accordé, et de l'aide précieuse qu'il lui avait fournit. Quant à Northam, il fit promettre à ce jeune enquêteur, qui venait de lui laisser sa carte, de revenir le voir aussi souvent qu'il le voudrait, que ce soit pour le travail, ou non... et il termina par ces mots, prononcés en toute sincérité, presque en connaissance de cause: "Soyez prudent."


Thanx 4 reading! Wink

_________________
Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
Lexie
Balle Rebondissante
Lexie

Nombre de messages : 644
Age : 35
Date d'inscription : 31/05/2006

Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est   Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est EmptyMer 5 Juil - 22:53

bong bong bong Comment c'était trop bien!!!!!! 10/10
Le blabla n'est pas superflu, bien au contraire. Vivement la suite
(y a des tarés qui klaxonnent pour 1 but colere nan mais franchement Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://metamorfose.site.voila.fr/index.html
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
lagentillefan

Nombre de messages : 2966
Age : 37
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est   Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est EmptyMer 5 Juil - 23:36

10/10 10/10 bong bong génial Valm!!c'est tout plein de mystère Cool ...Allez la suiiiiiite Mr. Green

_________________
Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est Csimia10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
millie8
CSI niveau 3
millie8

Nombre de messages : 442
Age : 34
Localisation : Toujours là où il faut quand il faut (enfin presque...)
Date d'inscription : 13/06/2006

Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est   Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est EmptyJeu 6 Juil - 21:49

10/10 10/10 10/10 ce que tu apelles du bla bla pour moi n'en ai pas Mr. Green Un chapitre où il n'y a pas d'action n'est pas forcément ennuyeux, la preuve Wink Les répliques entre Danny et le prêtre sont géniales flower
J'aime beaucoup, j'accroche de plus en plus à cette fic love
bong comme d'habitude: la suiiite please bong
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est   Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est EmptyVen 7 Juil - 15:19

C'est extrêmement gentil à vous love
Je ne pensais pas ce chapitre superflu, ou réellement ennuyeux, mais je redoutais qu'il soit pas assez ou trop "explicatif", voire flou, ou incompréhensible hein? Parce que j'ai lu l'apocalypse plusieurs fois, et un tas de commentaires sur le texte, et je voulais en traduire seulement l'essentiel, en sachant bien que tout le monde ne l'a pas lu, voyez-vous? :DD

En tout cas, je suis absolument ravie que ça vous plaise!!
Voici donc le chapitre suivant! Attention, c'est un peu gore Exclamation


Chapitre 6

Tôt le lendemain, alors que l'enquête n'avait encore que très peu progressé, un appel reçu au central de la police de New York, et relayé aux services d'investigations scientifiques, éveilla toute la curiosité de Mac Taylor. Il fonça à la rencontre de Danny, qu'il trouva par hasard au détour d'un couloir, et lui tendit le formulaire de mission.
"Une femme a été assassinée à trois rues de Grace Church. Je pense que ça a un rapport avec votre affaire."
"Qu'est-ce qui vous fait dire ça?" s'enquit Danny en jetant un oeil sur le papier.
"Le tueur a laissé une signature. Un symbole satanique, et..."
Danny leva les yeux vers son patron, étonné de le sentir si hésitant. Ça ne lui ressemblait pas du tout. Mais Mac ne tarda pas à lui communiquer les détails: "C'est son mari qui l'a trouvé. Il a été amené aux urgences psychiatriques de Bellevue."
"C'est si moche que ça?" fit Danny, pas vraiment certain d'avoir prononcé ces mots tout haut.
"Prenez votre matériel, et allons voir ça", lui dit alors Mac, en prenant aussitôt la direction de l'ascenseur.

Danny et Mac croisèrent un des flics présents sur place, blanc comme un cachet d'aspirine, nauséeux, qui utilisait ses jambes flageolantes dans l'intention inavouée de quitter ces lieux au plus vite. Il devait se dire que maintenant que la police scientifique était là, et Don Flack aussi, plus personne n'avait besoin de lui...
Cette espèce d'angoisse qui tenaillait constamment Danny depuis vingt-quatre heures ne fit que s'accroître un peu plus. Lui et Mac arrivèrent à l'étage indiqué, et vinrent se placer à la hauteur du détective. Leur regard fut immédiatement attiré par le message inscrit sur la porte, derrière laquelle le cadavre de la jeune femme se trouvait. Un message très bref, mais qui en disait bien long. Trois chiffres, tracés en caractères de sang. Trois fois le chiffre "6".
"Elsa Kinsky, vingt-sept ans", annonça Flack. "Elle est juste là, derrière."
"Qu'est-ce qu'il lui a fait?" lui demanda Danny.
"Elle..." commença Flack, lui aussi plus pâle que jamais. "... elle était enceinte."
Danny secoua la tête d'un air dégoûté, s'imaginant déjà les atrocités qu'ils allaient découvrir à leur tour. Tandis que déjà, Mac poussait doucement la porte. Là, il vit que Flack détourna vivement les yeux de la scène de crime, visible de la porte ouverte, pour les fixer sur son ami. "Je vais interroger les voisins, OK?", le prévint-il.
"OK", fit Danny. "Est-ce que ça va?"
"J'ai jamais vu un truc pareil..." murmura alors Flack. "Ce type est un putain de malade mental."
Et puis il s'éloigna. Comme ça, d'un coup. Il paraissait très affecté par ce qu'il avait vu, à la fois triste pour la victime, et furieux, contre celui qui avait osé faire ça.
Si moche que ça? se répétait Danny, depuis un moment déjà. Qu'est-ce qu'il lui a fait? Et qu'est-ce qu'il a fait au bébé?
Il respira un bon coup, et rejoignit finalement Mac dans l'appartement de la victime. Des victimes. Il s'avança, et sitôt qu'il posa les yeux dans la direction du coin cuisine, il porta une de ses mains à sa bouche. C'était pourtant pas faute d'avoir été prévenu. Pas étonnant que le mari de cette pauvre femme avait atterri aux urgences psychiatriques...
"Danny?"
Pas de réponse. Danny savait que s'il l'ouvrait maintenant, ce serait pour rendre son petit-déjeuner. Et Mac savait que depuis qu'il travaillait pour la police, Danny n'avait jamais été confronté à tel massacre. Des atrocités, il en avait vu, mais celle-ci... était une de celle qui vous forçait à repousser les limites du supportable. Et qui vous faisiez vous poser un tas de questions, sur vos motivation à faire ce travail, et qui pouvait même forcer à remettre en cause certaines vocations...
"Danny?" insista Mac. "Regardez-moi."
Mais depuis quelques secondes, il avait beaucoup de mal à fixer autre chose que la fenêtre en face d'eux. Envie de sortir? De prendre un peu l'air? Ce serait vraiment pas de refus... Mac se posta soudain face à lui, et Danny ne put faire autrement que de le regarder.
"Occupez-vous de la mère, d'accord? Je me charge du bébé."
"C'est même pas un bébé, Mac. C'est encore un foetus", siffla-t-il entre ses dents, ôtant sa main de devant sa bouche.
Sa voix était faible, presque fantomatique. Cependant, Mac était confiant. Il ne doutait pas de la capacité de Danny à affronter cette horreur, et à faire son boulot, comme sur n'importe quelle scène de crime. Malgré tout, s'il lui fallait un peu de temps, il devait le prendre: "Allez faire un tour, si vous voulez. Et si vous ne vous sentez pas capable de vous occuper de ça, dites-le moi. Je comprendrais tout à fait..."
"C'est bon, ça va aller", l'assura Danny, agréablement surpris par la sollicitude de son patron.
Ce dernier le reconnaissait bien là. Un incroyable tempérament, une volonté exemplaire, et un entêtement parfois limite, mais la plupart du temps bienvenu. Mac se félicitait de toujours pouvoir compter sur lui.
Danny reprenait peu à peu le dessus. Et il parvint finalement à reposer les yeux sur Elsa Kinsky, et à la prendre en photo.
Elle était allongé sur le sol, baignant dans une mare de substances corporelles absolument phénoménale. Très probablement un mélange de sang, d'urine, et de liquide amniotique. Une profonde incision avait été opérée au niveau de son bas-ventre, et le contenu abdominale de cette femme était répandu sur le sol. Intestins, placenta, et d'autres choses encore, qui formaient une sorte de magma organique à côté d'elle. C'était sans compter l'odeur abominable qui s'en dégageait. Son dos était cambré par la douleur qu'elle avait dû subir, son cou tordu, et sa tête penchée vers l'arrière. Son visage exprimait la terreur. Ses yeux grands ouverts, étaient complètement révulsés, et sa bouche était déformée par une grimace affreuse.
Elle n'avait apparemment pas été attachée. Tout avait dû se passer très vite, pour elle. Car si elle avait eu le temps de crier, tout Manhattan en aurait été réveillé. Il pria le ciel pour qu'elle ait eu le temps de voir venir son agresseur, et qu'elle se soit défendue. Juste assez pour que son assassin ait laissé un peu d'ADN sous les ongles de sa victime...
Le foetus était quand à lui posé sur une table, près d'eux, près du coin cuisine.
Danny s'en approcha, mais ce qu'il ressentait dans ses entrailles, c'était insupportable. Ça lui donnait l'extraordinaire et étrange impression que c'était ses propres viscères qui traînaient sur le sol...
Il ne réalisa pas tout de suite que Mac lui prenait doucement l'appareil photo des mains.
La mère. Occupe toi d'elle. Les cellules de peau, sous ses ongles. Une empreinte de pas, dans le sang. Un cheveu. Une fibre. Il doit bien y avoir quelque chose. Laisse Mac se charger... de ce... foetus...
C'était un petit garçon. Un tout petit bout d'homme, qui ne devait pas avoir plus de cinq mois d'existence. Il avait été arraché du ventre de sa mère, pour être empalé sur la table avec un couteau de cuisine.
Ça ne suffisait pas de l'avoir tué une première fois, en le retirant de son cocon maternel. Il avait fallu qu'il le transperce de part en part, d'un seul coup de couteau, et l'exposer ainsi, au milieu de tout et de tous. Il en fallait, de la rage, pour faire ça à une jeune mère. Et il fallait être vraiment cinglé, fou, dangereux, froid, et impitoyable, pour s'en prendre de cette façon à son bébé...
Mon Dieu, qui peut bien être capable d'une chose pareille?

___________________________________

Finalement, cette fic va être un petit peu plus longue que prévu... Very Happy Very Happy

_________________
Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
Contenu sponsorisé




Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est   Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Experts: Manhattan / Alea Jacta Est
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Alea jacta est
» Les experts Manhattan - Joue pas - Don/Dany - G
» ****Les Experts Manhattan****
» Les Experts Manhattan - Love me please love me - Mac/Don - G
» Les Experts Manhattan - Parce que c'est toi - Danny/Lindsay - G

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Experts: Miami :: Fanfictions :: Fanfics LES EXPERTS-
Sauter vers: