Forum sur la série Les Experts: Miami
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin   Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin - Page 5 EmptyMar 31 Oct - 20:33

"Appelez la sécurité", exigea Danny, froidement.
"Mais je..." balbutia Jones, étonné qu'il lui fasse appelez des renforts plutôt que de l'en empêcher.
"Dites-leur de se ramener vite fait, avant que je fasse du mal à quelqu'un."
"D'accord! Calmez-vous", dit-il doucement, en approchant son doigt de son interphone. "Ne faites rien que vous pourriez regretter, vous voulez bien? Sécurité. Code 13. Venez immédiatement", ordonna-t-il en pressant le bouton rouge.
"Posez votre arme, je vous en supplie..."
"C'est quoi, le code 13?" voulut savoir Danny, indifférent aux petites phrases du docteur Jones pour tenter de maîtriser la situation.
Celui-ci n'avait d'yeux que pour le canon de l'arme pointé sur lui. Il le vit bouger de droite à gauche, puis Danny insista: "Allez, dites-le moi."
"Code 13!" fit le docteur comme s'il venait de se réveiller en plein cours d'histoire, alors que le prof venait de lui poser une question. "C'est... Ça veut dire que vous devriez poser votre arme, et que si vous n'opposez aucune résistance aux personnes qui vont venir, alors tout se passera bien.
"Ouais, et bien j'espère vraiment que tout se passera bien pour tout le monde, aujourd'hui", lui dit Danny.
"Moi aussi", lui fit savoir Jones, incertain.
Il se doutait que son inconnu faisait allusion à son ami, qui allait mourir aujourd'hui, selon lui, et au fait qu'il n'avait aucun moyen de le sauver.
Cet ami... Souffrait-il d'une grave maladie? Un cancer en phase terminal? S'était-il attiré de gros ennuis, avec des personnes peu recommandables, et peu avenantes? Et son inconnu, devant lui, était-il en proie à un immense désespoir qui lui avait fait perdre tout contact avec la raison? Son comportement était-il la conséquence d'un choc traumatique, émotionnel, ou psychologique?
Comment savoir?
Il y eut un bruit de claquement, et deux types en uniformes d'infirmiers apparurent dans l'encadrement de la porte du bureau, ouverte à la volée.
Danny leur fit face et pointa son arme sur eux, de l'un à l'autre, frénétiquement. Tout comme le faisait son regard. C'est alors qu'il vit une infirmière dans le couloir, qui aspirait le liquide d'un flacon à l'aide d'une seringue.
Bien. Tout se passait à merveille.
Les deux mastodontes vétus de blouses vertes s'éloignèrent bizarrement l'un de l'autre, tout en s'approcant très lentement de Danny. Ils gardaient leurs mains en l'air, mais il était évident qu'à la première occasion, ils abattraient leurs grosses paluches sur lui afin de le saisir, et de l'immobiliser.
Danny recula d'un pas.
Quelque part en lui naissait le sentiment qu'il était probablement aussi cinglé que ces types avaient l'air de le penser.
S'il ne comprenait pas ce qui lui arrivait depuis un mois, s'il ne semblait y avoir aucune explication tangible ni aucune solution à ce qu'il était en train de vivre, alors ça signifiait peut-être qu'il n'y en avait pas? Si ce n'est qu'il avait franchi la frontière qui séparait la réalité de la folie?
Et que ce qui avait provoqué une telle chose, c'était... la mort de Don?
La première fois, dans cette ruelle, avait peut-être réellement eu lieu, peut-être que ça c'était réellement mal fini, et que Don était bel et bien mort?
"C'est ça..." fit Danny, qui commençait à se dire qu'il avait mis le doigt sur quelque chose. "Il est vraiment mort, et depuis... j'ai des hallucinations. Je crois que tout ce que je vis est réel, mais c'est faux..."
Il fut brusquement arraché à ses réflexions par une douleur à la main. Celle qui tenait l'arme. Un des infirmiers lui avait attrapé le poignet et le tordait en essayant de la lui faire lâcher. Ce que Danny fit, non sans avoir au préalable utilisé sa main libre pour arracher à son assaillant quelques cheveux.
Puis il se mit à gueuler quand le deuxième larron vert se jeta sur lui. "Lâchez-moi!!"
Il leur mit des coups de poings, et des coups de pieds, mais la plupart n'atteignaient pas leur cible. Il brassait plus d'air qu'autre chose. Ses pieds ne tardèrent pas à quitter la terre ferme, mais il continua à se débattre avec rage et acharnement.
"Docteur, il faut que vous m'aidiez!!"
Les deux hommes en vert le déposèrent au sol sans le moindre ménagement. Danny se retrouva sur le dos et aussitôt, alors qu'ils lui maintenaient les bras en croix au sol, il plia les genoux et recommença à leur donner des coups de pieds.
"Foutez-moi la paix! Et rendez-moi mon arme! Je sais ce que j'ai à faire!!"
L'un des infirmiers lui immobilisa les jambes en s'asseyant dessus, l'empêchant ainsi de faire le moindre mouvement supplémentaire. Danny lâcha un cri de protestation, libéra une de ses mains, et le griffa au visage. Alors l'autre se redressa, lui comprima la poitrine avec son genou, et lui écrasa la tête au sol.
"Docteur!" l'interpela Danny avec une rage transparente de peur. "Dites-moi si c'est parce que je refuse d'accepter la réalité que je suis comme ça!"
Il sentit une piqûre au niveau de sa veine jugulaire. Mais il ne voyait plus que la porte ouverte sur le couloir, et un pied de femme dans une chaussure blanche. Celui de l'infirmière qu'il avait aperçu trente secondes plus tôt, avec sa seringue.
Non seulement il ne pouvait plus bouger, mais peu à peu, tout se couvrit d'un voile noir.
"Est-ce que..."
Merde. Il s'en allait alors qu'il avait peut-être trouvé la bonne question. Trop injuste...
"Est-ce que Don est vraiment mort?"
Il partait, vite, et sans pouvoir rien faire. Sans obtenir la réponse à sa question.
"Répondez-moi, je vous en supplie... il faut que je..."
Tout devint noir, immobile et silencieux.
"Quel jour on est?" dit-il avant même de réaliser qu'il venait de se réveiller.
Il avait l'impression de n'avoir fermé l'oeil que le temps d'un clignement de paupières, et pourtant il n'était déjà plus dans le bureau du docteur Jones. Les géants verts lui avaient enfin rendu son espace vital. Ils lui avaient aussi rendu l'usage de ses bras et de ses jambes, malheureusement des liens bien serrés les avaient remplacé.
"Qu'est-ce que..." fit-il dans un état quasi second, en apercevant ce qui le maintenant immobile, les bras croisés. "Une camisole de force? Ça existe encore, ces machins là?"
Il leva la tête, et se rendit compte seulement à cet instant qu'il était assis sur une chaise. Avec des grandes roues sur les côtés. Et de laquelle il ne pouvait se lever...
"Est-ce que c'est le jour suivant?" s'inquiéta-t-il de plus belle. "Pourquoi je me réveille pas ce matin?"
"Qui est Don?"
Danny se tourna vers la voix. Mince. Lui qui avait l'impression de parler tout seul. Il avait en fait un interlocuteur. Qui n'était autre que le docteur Jones.
"La question est: est Don", le corrigea Danny.
"C'est votre ami, c'est bien ça?"
"Est-ce qu'il est mort?" persista à le questionner Danny, plutôt que de répondre à ses questions.
"Je ne sais pas. Tout simplement parce que vous ne me dites pas qui il est."
Danny baissa la tête. Elle devanait lourde à porter. Il se sentait groggy, mais en même temps il était certain d'avoir récupéré tous ses esprits. Ne parlons pas de ses facultés mentales. Il y a longtemps qu'il les avait égarées.
"Des gens ici, aimeraient vous parler."
Danny fronça les sourcils et redressa sa tête. "Qui?"
"Des policiers."
"Non..."
"Vous avez surgi dans cet établissement avec une arme. Vous m'avez menacé. Et vous avez..."
"Non..." répéta Danny.
"... failli arracher un oeil à l'un des infirmiers. Vous ne m'avez pas laissé le choix."
"Ils vont... vous allez tout faire foirer..."
"De quoi parlez-vous?"
Danny secouait la tête avec un poignant désespoir. S'ils découvraient son identité, alors Mac n'allait pas tarder à rappliquer. Et peut-être Don, aussi. Et son ultime tentative pour s'éloigner de lui et lui éviter une mort certaine serait réduite à néant. Il aurait fait ça pour rien. Comme d'habitude. Et il ne saurait pas si cette solution était la bonne. Il lui faudrait alors recommencer... et ça c'était au-dessus de ses forces.
"Je peux pas... il faut que je sache s'il est vivant... Mais vous ne m'avez pas répondu, docteur. Quel jour on est?!"
"Calmez-vous..."
"NE ME DEMANDEZ PAS DE ME CALMER ET RÉPONDEZ-MOI!!"
Le docteur Jones se leva de sa chaise comme si un insecte venait de lui enfoncer son dard dans le postérieur. Il se dirigea vers la porte de la chambre, ouverte sur ce même maudit couloir, et appela une infirmière: "Eleonore! J'ai besoin de vous, ici! Un patient à sédater!"
Puis Jones revint s'assoir sous les invectives de Danny: "J'AI PAS BESOIN D'UNE PIQÛRE! J'AI BESOIN D'UNE RÉPONSE!! QUAND EST-CE QUE VOUS ALLEZ COMPRENDRE!?!"
"Nous sommes!!" cria le docteur afin de couvrir les cris de son patient "le 28 avril!"
C'est alors que Danny se calma subitement. Cependant, cette accalmie fut de bien courte durée. Parce qu'il comprenait qu'aujourd'hui était encore le jour où Don était censé mourir.
"Alors il est peut-être encore en vie?! Je veux pas voir ces flics. Il reste encore une chance. Vous m'entendez? DITES-LEUR D'ALLER SE FAIRE FOUTRE!! JE VEUX PAS LES VOIR!!"
Eleanore fit son entrée dans la chambre.
"JE SUIS PAS CINGLÉ!!" lui lança-t-il alors au visage. "DITES-LEUR QUE JE SUIS PAS CINGLÉ!!"
L'infirmière suivit les instructions du docteur, et injecta un puissant neuroleptique à leur nouveau patient. Cet homme mystère, aux yeux bleus, et aux paroles incohérentes. Cet homme furieux et désespéré qui voulait qu'on l'aide.
Danny prit une profonde inspiration. Ses hurlements s'évanouïrent. Ses yeux embués de larmes se posèrent sur ceux de la jolie petite infirmière à l'expression attentionnée, légèrement soucieuse, mais emplie de douceur. Elle lui semblait si gentille...
Il ferma lentement ses paupières sur cette vision apaisante, en priant pour qu'il n'ait pas fait tout ça pour rien...

"Bonjour New York il est 6h00. Les températures aujourd’hui s’annoncent caniculaires, préparez-vous à affronter un soleil de plomb. Tout de suite les infos…"

___________________

Voilà, ça c'est fait! Mr. Green A bientôt!! coucou!

_________________
Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin - Page 5 Remban10


Dernière édition par le Sam 25 Nov - 17:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
Annabe
Miss éTinCeLLes!!
Annabe

Nombre de messages : 222
Age : 29
Date d'inscription : 24/10/2006

Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin   Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin - Page 5 EmptyMar 31 Oct - 21:27

Alors là Valm... je suis scotchée! victoire

Je m'étais imaginé pleins de scénarios pour ce jour 28 mais tu as battu tous les records! FAN-TAS-TIQUE! (Oh! J'ai trouvé un nouveau synonyme) La réflexion de Danny au début est très très chouette! Avec cette super chanson! (Oui j'adore cette chanson) Et puis j'ai remarqué qu'on a un peu plus d'infos à la raido... oui on s'en fiche je te l'accorde mais ça change. Ah et alors la visite à l'asile! TROP FORT! EXCELLENT! J'étais morte de rire! Pauvre Danny, c'est clair que là il est complétement carrément cinglé. Mais bon, on le comprend. Et le docteur par contre il comprend pas! Lui pas capter la langage de Danny, lui paumé, lui le prendre pour un fou. C'est vrai qu'il pête un boulon! Génial! J'ai trop adoré cette journée!

10/10 10/10 10/10 10/10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin   Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin - Page 5 EmptyJeu 2 Nov - 0:13

Merci, Anna!! love love love
Moi aussi, j'adore Orson! thumright Et je suis vraiment ravie que cette journée te plaise! victoire

Il me semble avoir dis que je ferai peut-être une journée slashy, et que certaines en douteraient presque? N'ayez crainte!!! Je vais bien finir par perpétrer ma propre tradition!! lol! J'ai une réputation à tenir, bordel! clap clap clap

_________________
Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin - Page 5 Remban10


Dernière édition par le Sam 25 Nov - 17:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
Annabe
Miss éTinCeLLes!!
Annabe

Nombre de messages : 222
Age : 29
Date d'inscription : 24/10/2006

Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin   Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin - Page 5 EmptyJeu 2 Nov - 0:37

Moi je suis pas contre une journée slashy! Même si là j'ai décelé quelques "sous-entendu" dont le "je l'aime" de Danny! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin   Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin - Page 5 EmptyJeu 2 Nov - 0:42

Arff, je le savais... Confused ça saute aux yeux, hein? ngfcb

_________________
Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin - Page 5 Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
Annabe
Miss éTinCeLLes!!
Annabe

Nombre de messages : 222
Age : 29
Date d'inscription : 24/10/2006

Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin   Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin - Page 5 EmptyJeu 2 Nov - 0:51

T'as pas à dire ngfcb au contraire, c'est cool! 10/10 Disons que ça m'a sauté aux yeux de 1/ parce que je finis par bien te connaitre Wink Wink de 2/ je tourne slasheuse ces temps-ci et de 3/ tu avais prévenu que tu ferais sûrement un jour slashy alors je m'y attendais à n'importe quel moment! Non vraiment c'est super, profites en tant que tu m'as contaminée Laughing , j'ai hâte de voir ça!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin   Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin - Page 5 EmptyJeu 2 Nov - 20:19

Le truc, c'est que c'est pas censé être slashy du tout du tout, cette 28ème journée... what? Mais il l'aime, son ami! Et de le perdre, ça le rend tout chose, jusqu'à se mettre à exprimer ses sentiments !!!! (d'amitié, of course...)Mr.Red Mr.Red Mr.Red jusqu'à ce qu'il se rende compte que... silent Arrow Arrow Arrow
A QUI LE TOUR????!!!! trocool trocool trocool

_________________
Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin - Page 5 Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
Annabe
Miss éTinCeLLes!!
Annabe

Nombre de messages : 222
Age : 29
Date d'inscription : 24/10/2006

Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin   Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin - Page 5 EmptyJeu 2 Nov - 21:05

Oui pardon je voulais pas dire que c'est pas CETTE journée qui est slashy mais il fallait bien que tu le prépares. Donc j'avais deviné que ce "je l'aime" est un indice pour la future journée slashy Embarassed


Dernière édition par le Sam 11 Nov - 10:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin   Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin - Page 5 EmptyJeu 2 Nov - 21:10

P'tain! Excuse-moi!! Y'a du malententement dans l'air!! affraid

_________________
Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin - Page 5 Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
Annabe
Miss éTinCeLLes!!
Annabe

Nombre de messages : 222
Age : 29
Date d'inscription : 24/10/2006

Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin   Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin - Page 5 EmptyJeu 2 Nov - 21:14

C'est pas grave Valm t'en fais pas Wink

Je crois que c'est Perlnoir qui prend la suite, il faudrau qu'elle confirme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin   Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin - Page 5 EmptyJeu 2 Nov - 21:20

Ah ben quand même! Je m'impatiente grave, là!!!
Perly, t'es ou???????????? Shocked lol!

_________________
Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin - Page 5 Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
perlnoir
Looping!
perlnoir

Nombre de messages : 164
Age : 43
Date d'inscription : 24/10/2006

Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin   Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin - Page 5 EmptyJeu 2 Nov - 21:48

[center] bong Vi je suis là, on me demande, mdr bong

Je suis entrain de travailler sur ma journée, Valm, srry pour la lenteur, mais ma puce me prend pas mal de temps, elle est malade, ma crapule préférée!

Je n'oublie pas le défit, t'inquiète, mes idéess ont couchées sur le papier![/
center]

taptap taptap taptap taptap
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin   Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin - Page 5 EmptyJeu 2 Nov - 22:14

OK! Je suis la reine des boulettes Boulet !! Bizoux à ta pitchoune! Si ça vient de moi, ça va aller tout de suite mieux, tu vas voir!! Wink 'fin je crois... Rolling Eyes

_________________
Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin - Page 5 Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin   Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin - Page 5 EmptySam 25 Nov - 18:01

Alors?!?!?! Vous en êtes où?? trocool trocool trocool

Et euh... à part Anna (merci Anna!!), quelqu'un a remarqué ma 28ème journée??? fufufu dejadehors

_________________
Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin - Page 5 Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
Lexie
Balle Rebondissante
Lexie

Nombre de messages : 644
Age : 35
Date d'inscription : 31/05/2006

Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin   Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin - Page 5 EmptySam 25 Nov - 23:35

Nulle part, c'est à Selia.

Oui j'ai vu ta 28° journée mais je voulais pas en rajouter pour ton ego Mr. Green Non elle est très bien cette journée. Ca change, on est plus à attendre la catastrophe et la façon dont ça va arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://metamorfose.site.voila.fr/index.html
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin   Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin - Page 5 EmptyDim 26 Nov - 1:05

Merci de ménager mon égo, il en a bien besoin! What a Face
Mais un accusé de réception, c'est très bien, déjà! Wink Je me demandais juste si cette journée était passée vraiment inaperçue ou si je me faisais des idées... confused
Merci! Mr. Green

_________________
Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin - Page 5 Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
Annabe
Miss éTinCeLLes!!
Annabe

Nombre de messages : 222
Age : 29
Date d'inscription : 24/10/2006

Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin   Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin - Page 5 EmptyDim 31 Déc - 20:56

Alors, toujours pas de suite? pleurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin   Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin - Page 5 EmptyLun 1 Jan - 23:49

Je demande la permission de posté chef!smoke

J'avais du temps libre, l'ispiration alors j'ai écrit une journée mais je ne sais pas si j'ai le droit de polluer votre histoire alors je préfère demander? Neutral
Revenir en haut Aller en bas
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin   Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin - Page 5 EmptyLun 1 Jan - 23:52

Je l'attends de pieds fermes, Liam! Poste tout de suite, c'est un ordre!!! victoire

_________________
Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin - Page 5 Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
Invité
Invité



Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin   Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin - Page 5 EmptyMar 2 Jan - 2:19

trocool Merci Valm!
Donc Voilà une journée de notre pauvre Danny!
J'espère quelle vous plaira! Smile

Aux premières paroles du commentateur radio, Danny se dressa dans son lit. Il soupira, pris son réveil et l’explosa littéralement en mille morceaux en le tapant le long de sa table de nuit.
Danny : cette journée ne finira donc jamais !
Il se leva direction la salle de bains pour prendre sa douche. A peine fini, il prit ses clefs, son arme de service, son insigne et son téléphone portable. Ainsi paré, il sortit de chez lui. Comme la veille et les jours d’avant, sa voisine l’attendait dehors.
Dame : bonjour monsieur Messer ! Pourrais je vous demandez un petit service ?
Danny s’arrêta et repensa à ce maudit chat pris au piège dans la poubelle.
Danny : vous voulez une réponse franche et sincère ?
Dame : bien entendu !
Elle esquissa un sourire.
Danny : vous n’avez qu’à aller le chercher vous-même !
Dame : mais…
Danny ne se donna pas la peine de l’écouter plus longtemps. Il parti et monta dans sa voiture.
Danny : (se moquant de sa voisine) monsieur Messer pourriez vous allez dans cette benne pleine d’ordures nauséabondes pour récupéré l’amour de ma misérable vie ? Je vous donne ma reconnaissance éternelle pour ce geste monsieur Messer !
Il mit le contact et après avoir regarder devant et derrière il démarra à toute allure.
Danny : non mais pour qui elle me prend ? Le bon samaritain de l’immeuble !
Dans son énervement, Danny grilla un stop. Une sirène de police se mit à retentir. Les lumières rouge et bleu attirèrent l’œil de l’expert.
Danny : quoi encore ?
Il se gara sur le coté. Les agents en uniforme descendirent de leur véhicule. L’un d’eux vint se placé devant la vitre conducteur pendant que l’autre effectua le tour de la voiture.
Danny : qui y’a-t-il monsieur l’agent ?
Agent : vous venez de griller le stop !
Danny se retourna comme pour voir ce stop.
Danny : je m’en suis pas rendue compte. Veuillez m’excuser !
Agent : votre permis de conduire et les papiers du véhicule !
Danny les donna à l’agent qui remplit la contravention. Le portable de Danny sonna.
Danny : vous permettez ?
Agent : bien sûr !
Il prit son téléphone et ne regarda pas le nom, il savait déjà que son interlocuteur n’était autre que Mac.
Danny : Danny Messer ! … J’arrive tout de suite. Un léger contre temps ! Je serais là dans cinq minutes.
L’agent le regarda. Danny se sentant épier changea sa réponse.
Danny : plutôt dix ! … Très bien.
Il raccrocha.
Agent : où allez vous si vite ?
Danny : je suis de la scientifique ! On m’attend au labo !
Agent : un scientifique ! (lui tendant l’amende) vous comprendrez la cause à effet alors !
Danny prit la contravention et la mis dans sa poche avec son téléphone.
Les deux agents repartirent à leur voiture et reprirent la route. Danny fit de même.
Il arriva au labo sans autres problèmes.
Le couloir était désert. Il comprit qu’il était vraiment en retard. Il regarda à travers la vitre, tout le monde était réuni y compris Sheldon. Il ouvrit la porte le plus discrètement possible pour ne pas se faire remarquer.
Mac : Danny, ravie de voir que la ponctualité et vous çà fait deux !
Danny : vraiment désolé pour le retard mais j’ai eu un imprévu sur la route !
Il leur montra sa contravention.
Mac : Puisque tout est dit, au travail messieurs !
Tous sortirent mis à part Don. Même s’il le savait d’avance Danny posa la question à Mac.
Danny : et moi qu’est ce que je fais ?
Mac : vous finissez, avec l’inspecteur Flack, de monter le dossier. Il me le faut pour ce soir au plus tard.
Danny : d’accord !
Don passa devant et lui ouvrit la porte.
Don : allez Fangio après toi !
Danny lança un regard noir à Don.

Dans une des salles du labo :
Danny avait finit de répertorier les pièces à convictions et commençait la paperasse pur et simple. Don, lui, avait pratiquement fini d’écrire son rapport.
Don : si tu veux j’ peux la faire sauter ?
Danny perdu dans ses innombrables pensées n’entendit que la fin de la phrase de son ami.
Danny : quoi ?
Don : ta contredanse !
Danny : oh ! … On verra çà demain !
Don pouffa de rire. Danny le regarda par en dessous.
Danny : quoi ?
Don : rien !
Danny : vas y dit moi c’ qui te fait rire !
Don : t’es tellement concentré ! C’est qu’un dossier comme les autres !
Danny : çà j’ le sais mais j’ai la pouasse en ce moment alors je préfère faire plus qu’attention.
Don : (se moquant) c’est la malchance qui t’a prit aussi tes lunettes ?
Danny : non ! J’ai dû les oubliées dans ma salle de bains ! Et puis t’a pas autre chose à faire que me reluquer pour te moquer ?
Don : (fermant son dossier) non, j’ai fini !
Danny : tant mieux pour toi !
Don : t’en as pour longtemps ?
Danny : en étant interrompue toute les deux minutes ? Oui !
Don pouffa une nouvelle fois. Il se leva et s’apprêta à sortir.
Don : si çà t’intéresses, je reviens dans cinq minutes !
Danny était dans l’écriture de son rapport et se forçait à ne pas commettre d’erreurs. Il répondit en levant la main. Don sortit.
Quelques minutes plus tard, Don réapparu avec deux gobelets à la main.
Don : (tendant un des café à Danny) Tiens celui là il est pour toi !
Danny : n’approches pas çà de mon dossier ! J’ai presque fini ! J’ai pas envie de le réécrire !
Don : très bien !
Don attendu patiemment que Danny finisse pour lui donner son café.
Danny : y’a plus qu’à le mettre sur le bureau de Mac et s’est bon !
Don : tu l’ veux maintenant ?
Danny leva un sourcil.
Danny : j’ veux quoi ?
Don : ton café !
Danny : j’emporte ça sur le bureau de Mac et après, seulement après, je prendrais ce café !
Don : Il va être froid !
Danny était dans le couloir. Don resta à l’attendre à la porte.
Danny : pas grave !
Don : (à lui-même) sacré Danny !
Il revint jusqu’à la salle un sourire aux lèvres.
Danny : mission accomplie !
Don lui donna le gobelet qui lui était destiné. Danny en bu une gorgée, ouvrit le couvercle et recracha à l’intérieur.
Danny : c’est écoeurant ! Il est complètement froid !
Don : je t’avais prévenu !
Danny regarda sa montre.
Danny : il est plus de midi, çà te dit qu’on aillent manger ensemble ?
Don : pourquoi pas ! Mais c’est moi qui conduis !
Ils partirent tout deux en rigolant.
La journée se déroulait plutôt bien jusqu’à maintenant remarqua intérieurement Danny.

Dans le restaurant, pendant leur repas, Danny ne cessa de repenser à la fin de cette journée. C’était leur dernier déjeuner avant l’effroyable moment qui le faisait basculé dans ce cauchemar infini. Pourquoi Don devait-il mourir à chaque fois ?
En sortant du resto, ils reçurent un appel radio. Don répondu bien évidement à cette appel, celui qui les envoyaient droit vers cette scène de crime qui donnait des sueurs froides à Danny.
Danny : on est obligé d’y aller ?
Don : si tu veux pas y aller j’ peux te déposer au labo !
Danny : non ! Si tu y vas, j’y vais !
Don : comme tu veux !
Don stoppa la voiture à coté des véhicules de police déjà sur place.
Danny : j’ai pas pensé à prendre ma mallette. On devrait retourner au labo pour la récupérer !
Don : un de tes collègues t’en passera une quand ils arriveront !
Don connaissait bien leur façon de travailler. Danny ne pouvait lui mentir pour l’éloigner de ce lieu maudit.
Don descendit de la voiture. Danny hésita un instant mais pris son courage à bras le corps et sortit à son tour.
Inutile de ce voiler la face, cette journée finirait encore et toujours pareille et il ne savait comment éviter, au matin, un retour à cette journée sans fin.
Don lui tenait la porte.
Don : j’ croyais qui y’ avait que moi qui avait peur des scènes de crime !
Danny : Don ! Tu fera c’ que j’ te dit de faire compris ?
Don : bien monsieur !
Danny avança à la hauteur de Don.
Danny : Don j’ plaisante pas !
Don : d’accord ! J’ te suivrais comme un chien suit son maître. Tout le monde ce moquera de nous mais si çà peu te faire plaisir alors c’est d’accord !
Danny : merci Don !
Danny entra et n’eu aucune surprise en découvrant pour la énième fois cette vision apocalyptique du carnage perpétré dans ce restaurant.
Danny : j’ préfère attendre l’arriver de l’équipe avant d’avoir toutes les infos !
Don : Comme tu veux !
Don s’éloigna de Danny pour parler aux policiers en uniformes. Danny scrutait chacun de ses gestes. Quelques instants plus tard, les policiers sortirent et Don revint près de Danny qui fit mine d’examiner les corps.
Don : qu’est ce que j’ai ?
Danny : (le plus innocent possible) comment çà ?
Don : tu veux que je fasse c’ que tu me dit de faire et si je m’éloigne un peu tu me surveille comme si tu était ma mère. Alors j’estime que la moindre des choses s’est que tu me donne une explication.
Danny : tu peux pas comprendre !
Don : que j’ comprenne quoi ?
Danny se demandait s’il devait tout lui dire. Finalement il trancha en faveur de la vérité.
Danny : (de la tristesse dans la voix) tous les jours, c’est aujourd’hui et il m’arrive tout un tas de trucs. J’arrive à changer certaines choses mais à la fin c’est toujours pareil.
Danny regarda Don droit dans les yeux.
Danny : tu meurs et j’arrive pas à l’empêcher !
Danny se mit à pleurer. Don le prit dans ses bras.
Don : t’en fait pas ! J’ai pas l’intention de mourir aujourd’hui. J’écouterais tout ce que tu me diras !
Danny continuait de sangloter.
Don : voilà Sheldon et Lindsay !
Don relâcha son étreinte, Danny essuya ses larmes afin de ne pas montrer aux nouveaux arrivants que Danny avait pleuré et que Don l’avait consolé.
Sheldon laissa Lindsay entrer la première.
Sheldon : Wouah ! Tu parles d’un carnage !
Don : Danny n’a pas sa mallette ! Est-ce que vous auriez ce qu’il faut pour lui ?
Sheldon : j’ai c’ qu’il vous faut dans la voiture !
Danny : promets moi de ne pas sortir !
Don : je ne sortirais pas d’ici, promis !
Danny se rendit, accompagné par Sheldon, à la voiture du labo. Ils venaient à peine d’ouvrir le coffre lorsque des tirs de pistolets retentirent.
Danny : non pas encore !
Danny se précipita. Il entra dans le restaurant, marcha dans le sang répandu au sol, glissa à plusieurs reprises mais arriva tout de même à la porte de service qui donnait sur la ruelle. Il l’ouvrit et découvrit que les tirs avaient fait mouche. Il s’approcha, les yeux remplis de larmes, et se laissa tombé à terre.
Don : j’ai pas pu l’en empêchée ! Elle n’a pas voulu m’écouter ! … Je suis désolé !
Le corps de Lindsay gisait là sur le bitume. La vie l’avait définitivement quittée. Il n’y avait plus rien à faire.
Danny : non, c’est pas comme çà que çà doit finir ! Non ! … Non !
Don le releva et le pris de nouveau dans ses bras. Danny se laissa aller à son chagrin. Il ferma les yeux et en les rouvrant il se retrouva allongé dans son lit.

« Bonjour New York il est 6h00. Les températures aujourd’hui s’annoncent caniculaires, préparez-vous à affronter un soleil de plomb. Tout de suite les infos… »
Revenir en haut Aller en bas
Lexie
Balle Rebondissante
Lexie

Nombre de messages : 644
Age : 35
Date d'inscription : 31/05/2006

Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin   Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin - Page 5 EmptyMar 2 Jan - 17:36

"Bonjour New York il est 6h00. Les températures aujourd’hui s’annoncent caniculaires, préparez-vous à affronter un soleil de plomb. Tout de suite les infos…"

Alors ça recommençait, encore ?
Danny ne pris même pas la peine d’éteindre son radio-réveil, pas plus qu’il ne se précipita sous la douche pour tenter de bénéficier d’un peu d’eau chaude. Il resta allongé sur le dos, contemplant sans les voir les étranges arabesques formées par le soleil et qui décoraient de façon éphémère son plafond. Il ressassait encore et encore, cherchant ce qui pour la énième fois lui avait échappé. Il y avait forcément quelque chose. Il devait y avoir quelque chose.

Des solutions pour sauver Don il n’en avait plus. Il avait tout essayé, fait tout son possible et ça n’avait strictement rien changé. Il se refusait à sacrifier son meilleur ami, à se résoudre à sa mort juste pour que ce cauchemar prenne fin. C’était une chose qu’il ne pouvait pas faire, ne voulait pas faire. Parce que s’il abandonnait et que ce cycle infernal prenait fin, il allait devoir vivre sans lui et avec sa mort sur la conscience. A choisir, il préférait le voir mourir plusieurs fois que de le perdre définitivement. Dans un cas comme dans l’autre, sa vie serait un cauchemar de toute façon.

Il avait perdu la notion du temps et fut plus que surprit quand il entendit tambouriner à sa porte. Un coup d’œil au radio-réveil suffit à lui faire comprendre qu’il était plus qu’en retard et qu’il allait passer un mauvais quart d’heure. Le premier choix de la journée se présentait à lui : ou il restait allongé là toute la journée ou il se levait et tentait de faire bouger les choses. Et même si la lassitude et le désespoir étaient plus que présents, en bon battant qu’il était il opta pour la seconde solution. Attendre bien sagement allongé sur son lit n’était pas une option. Il le savait pour l’avoir déjà tenté. Il avait passé sa journée, planqué chez lui, espérant que les choses s’arrangeraient d’elles même. Ca avait été un échec. Mac avait appelé pour lui annoncer la mort de Don et la culpabilité l’avait assaillit en plus de la peine.

Les coups sur la porte se firent plus insistants, le poussant à aller ouvrir. Il aurait dû s’en douter. S’il n’allait pas au devant de la catastrophe, celle-ci venait à lui. Il s’écarta et le laissa entrer.
« Ca t’amuse de faire peur aux gens. » l’apostropha Don Flack.
« Moi aussi je suis ravi de te voir. » lui répondit Danny. « Je t’offrirai bien un café mais il s’avère que je n’en ai pas. Qu’est ce que tu fais ici ? »
« C’est Mac qui m’envoie. Ca fait trois heures qu’on t’attend. »
« Désolé. »
« Désolé ? C’est tout ce que tu trouves à répondre ? »
Don était sidéré, un tel manque de professionnalisme ne ressemblait pas à Danny. Une telle désinvolture non plus. Il fixa intensément l’homme qui lui faisait face, cherchant à comprendre ce qu’il se passait. Les détails lui sautèrent aux yeux un par un : le teint pâle, les cernes sous les yeux, la fatigue, la lassitude et plus étonnant encore la peur qui hantait les prunelles bleues de Danny.
« Tu vas me dire ce qu’il se passe ? »
« Tu veux vraiment le savoir ? »
Don poussa un soupir « Non, bien sûr que non. Je posais juste la question pour être poli. »
« Très bien, assieds-toi. »
Danny attendit que son ami prenne place sur le canapé et s’assura d’avoir toute son attention avant de commencer son récit.
« Avant toute chose, tu ne dois absolument pas m’interrompre, même si ce que je te raconte te semble surréaliste. Tu n’y croiras probablement pas et je ne peux pas t’en vouloir pour ça mais tout ce que tu vas entendre s’est réellement passé. »
Et Danny lui raconta alors comment sa vie était devenue un enfer, comment il avait tenté de le maintenir en vie par tous les moyens, à quelles extrémités il avait été contraint de se plier, sans résultat. Il observait le visage de Don à mesure qu’il avançait dans son récit, voyant défiler nombre de sentiments : exaspération, incrédulité, résignation, colère et pour finir l’acceptation. C’était toujours pareil, Don finissait par se rendre à l’évidence lorsqu’il comprenait que ce n’était pas une nouvelle blague stupide.
« Et maintenant, on fait quoi ? » lui demanda Don lorsqu’il eut fini.
« J’en sais rien. »



...
la suite quand j'en aurai envie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://metamorfose.site.voila.fr/index.html
Lexie
Balle Rebondissante
Lexie

Nombre de messages : 644
Age : 35
Date d'inscription : 31/05/2006

Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin   Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin - Page 5 EmptyMar 2 Jan - 18:46

Don avait réussi à le convaincre de se rendre au labo et ils avaient tous deux quitter son appartement. Il avait fallu trouver une excuse au retard de Danny, excuse que Don fournit à Mac et que la mauvaise mine de Danny vint appuyer. Comme à l’habitude, ils s’attelèrent à la rédaction du rapport que Don sauvegarda avant même que Danny n’ait fait un geste. Puis vint l’appel tant redouté, celui qui a chaque fois les faisait basculer en enfer.
Don sortait de la pièce quand il se rendit compte que son ami n’avait pas esquissé un geste. Il fit marche arrière et vint se planter devant lui. Danny, qui jusque là fixait le vide, se résolut à poser ses yeux sur son ami.
« Ecoute moi bien Messer. Si tout ce que tu m’as dis jusque là s’avère exact, rester assis sur cette chaise en attendant que ça passe ne changera rien. Tout ce que tu peux faire c’est lever tes fesses et faire ton job et éventuellement accepter le fait que tu ne peux rien faire. Non, laisse moi finir. » dit Don à Danny qui s’apprêtait à protester. « Je ne suis pas prêt à mourir Danny, crois-moi, et je te promets de ne rien faire d’inconsidéré mais on ne peut pas rester là à attendre. D’autant plus que tu me l’as dit toi-même, si ce n’est pas ce type qui me tue, quelque chose d’autre le fait. »

Danny acquiesça et sortit du bureau à la suite de Don. Le trajet jusqu’au restaurant des Powter ne différa pas des autres jours. Danny entendit Don lui parler d’acceptation, de fatalité et pour la énième fois lui suggéra de laisser les choses se passer comme prévu. Danny allait répliquer mais à quoi bon. Il savait pertinemment comment tout cela finirait. Il allait promettre à Don d’essayer et finalement n’en ferait rien. Parce que se résoudre à laisser Don mourir était au dessus de ses forces. Il avait plus d’une fois envisagé que ce soit la solution, celle qui mettrait fin à tout ça. Et puis après tout pourquoi pas.

Ils sortirent tous les deux de la voiture, se dirigèrent vers le restaurant et y entrèrent. Danny regarda Don se diriger vers la serveuse puis s’agenouilla près du premier corps. Il ferma les yeux l’espace d’une seconde, cherchant en lui le courage de laisser son meilleur ami se faire abattre. Ce laps de temps suffit à Don pour quitter la pièce. Quelques secondes plus tard, Danny, les yeux toujours fermés entendit deux coups de feu raisonner. Les larmes coulaient déjà sur ses joues. Il savait à quoi s’attendre. Il savait que le corps de Don gisait sur le sol de la ruelle et qu’il ne pouvait plus rien faire pour lui. Il avait perdu son meilleur ami. Une nouvelle fois.


"Bonjour New York il est 6h00. Les températures aujourd’hui s’annoncent caniculaires, préparez-vous à affronter un soleil de plomb. Tout de suite les infos…"

Rien n’avait changé. Le présentateur annonçait encore de sa voix nasillarde la même chose. La solution de Don n’avait donc pas été celle qui modifierait tout, celle qui mettrait fin à ce cauchemar. Pourtant il s’était résigné, n’avait pas bougé, avait laissé Don se faire descendre. Il se souvenait de tout avec précision. Il se revoyait sortir du restaurant et débouler dans cette ruelle. Il se souvenait s’être écroulé contre le mur le plus proche lorsqu’il avait vu son corps. Il avait laissé les larmes couler sur ses joues sans chercher à les essuyer. Et puis Mac était arrivé. Il avait vu son patron prendre les choses en main malgré la peine qui l’assaillait lui aussi. Mac l’avait fait renvoyer chez lui. Et ce n’est que lorsque la porte de son appartement se fut refermée que Danny s’était laissé aller à hurler son chagrin. Il ne se souvenait pas comment il avait atterrit dans son lit, pas plus que les fois précédentes d’ailleurs. Mais son réveil n’avait en rien différé des autres jours. Il s’était réveiller terrorisé, pleurant encore une fois la mort de son meilleur ami, tout ensachant qu’il allait devoir la revivre encore.

Danny se leva, comme un automate. Il se glissa dans la douche sans prendre la peine de tourner le bouton d’eau chaude, sachant de toute façon qu’il n’en aurait pas. Les gouttelettes glacées lui arrachèrent un frisson. Lorsqu’il fut totalement gelé, il consentit à s’extraire de la douche, à s’habiller et à fuir son immeuble avant que sa vieille voisine ne lui tombe dessus. Il en avait plus que mare des chats coincés dans les bennes à ordure. Plus que mare d’avoir à ruser tous les matins pour sortir Roméo de sa prison malodorante.
Les autres étaient déjà rassemblés dans le bureau de Mac lorsqu’il arriva au labo. Les réflexions amusées ou tout simplement excédées sur son habituel retard fusèrent de toutes parts. Danny n’y prêta que peu d’attention. Qu’est ce que ça allait changer de toute façon. Il laissa les choses se déroulées sans écouter, sachant pertinemment qu’il allait rester ici avec Don à rédiger un rapport, qu’il allait devoir encore lui expliquer ce qui allait se passer, qu’il allait de nouveau devoir le… Danny releva la tête. Quelque chose lui avait échappé.
« Quoi ?! »
« Danny, que vous arriviez en retard passe encore mais vous pourriez au moins faire l’effort d’écouter ce qu’on vous dis. Vous partez avec Sheldon dans 5 minutes. On nous a signalé un double homicide à Time Square. Kaile Maka vous attend sur place. »

Le jeune homme ne réalisa pas tout de suite. Alors c’était aussi simple que ça. Tout était fini ? Réellement fini ? Il sentait les regards de ses collègues peser sur lui, curieux ou franchement inquiets dans le cas de Mac et de Don.

« Danny, tu vas bien ? » lui demanda le détective.
Il releva ses yeux du sol et les planta dans ceux de son ami.
« Sur quoi on a enquêté hier ? »
« Le braquage d’un restaurant, celui des Powter. Mais enfin Danny qu’est ce qui se passe ? »

Danny attendit un moment avant de répondre, se faisant à l’idée que son cauchemar avait enfin pris fin. Lorsque la certitude qu’un jour nouveau avait commencé et que Don était bien vivant fut ancrée en lui, Danny sourit et rassura son ami.
« Rien Don, tout va bien. Tout va même très bien. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://metamorfose.site.voila.fr/index.html
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin   Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin - Page 5 EmptyMer 3 Jan - 23:55

Liamangel a écrit:
Don : si tu veux j’ peux la faire sauter ?
Danny perdu dans ses innombrables pensées n’entendit que la fin de la phrase de son ami.
Danny : quoi ?
Don : ta contredanse !
ptdrxxl ptdrxxl Tiens! ça me fait penser que j'ai une journée slash de prévue dans un coin de ma tête! clap
En tout cas, merci pour ta participation, Liam!!! pompom pompom pompom

_________________
Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin - Page 5 Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin   Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin - Page 5 EmptyJeu 4 Jan - 0:38

Alors c'est fini! C'est SUPER bien fait, ma Lexie! 2 jours de suite, pendant lesquels on ressent toute la lassitude de Danny, et qu'on a les mêmes doutes et les mêmes craintes que lui et paf! ça prend fin d'une façon complètement inattendue, c'est magistral!! clap Non, franchement, j'adore! Tu avais "peur" de mettre un terme au challenge en postant le dernier jour? Mais sache qu'il n'en ait rien du tout! Parce que perso, j'ai pas la même vision des choses... pas tout à fait. Je pense que ce n'est pas un cauchemar, et que Don ne mourra pas pour rescusiter le lendemain. Je pense que le dernier jour se passera comme les autres, mais que quelque chose va changer juste la fin... tu comprends? Le mieux, ce serait peut-être que je m'y mette Mr.Red
Bref! J'ai absolument adoré, et je suis extrêmement ravie que finalement, tu aies sauté le pas! pompom fete victoire bong 10/10 Merci beaucoup!!!!! respect

_________________
Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin - Page 5 Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
Lexie
Balle Rebondissante
Lexie

Nombre de messages : 644
Age : 35
Date d'inscription : 31/05/2006

Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin   Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin - Page 5 EmptyJeu 4 Jan - 0:41

Mais tout le plaisir était pour moi. Enfin presque Mr. Green

Oui mets-y toi donc que je vois où tu veux en venir. Oui mon esprit n'est pas rapide mais j'ai des circonstances atténuantes moi.
Ent ous cas ravie que ça t'est plu ma Grenouille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://metamorfose.site.voila.fr/index.html
Contenu sponsorisé




Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin   Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin - Page 5 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Challenge n°3 - Un Jour Sans Fin
Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» 2 février, le jour de la marmotte
» Contre-Jour sans Contre-Temps
» Sauté au goût du jour (sans sel)
» Challenge Focus Numérique
» [Jeu] Les phrases cultes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Experts: Miami :: Fanfictions :: Autour des fanfics-
Sauter vers: