Forum sur la série Les Experts: Miami
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) Empty
MessageSujet: CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V)   CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) EmptyLun 24 Juil - 21:54

La suite de "Mort/Vivant" est bouclée! Elle s'intitule "Passé/Présent", mais avant, y'a ce petit interlude pour éclairer un passage sombre de cette longue histoire:

TITRE : Cicatrices
AUTEUR : valm.csi
RESUME : une discussion entre Danny et Flack, qui a lieu après "Mort / Vivant" mais avant "Passé / Présent", pour en savoir un peu plus sur ce qui est arrivé à Flack, pendant que Danny était en route vers Philadelphie. Révélations, flash-back, et plus si affinités...

DISCLAIMER : les personnages ne m'appartiennent pas, ils sont la propriété de CBS, etc...

ASTUCE (!) : J'ai volontairement zappé le contexte, dans cette fic. Plutôt que d'écrire deux versions, je vous laisse imaginer dans quelles circonstances Flack en vient à se confier à Danny. Pour une version dite "générale", je les vois bien assis sur un banc, jouxtant un playground de NY, après un match de basket intense et combatif.... Pour une version slash, je les vois super bien enlacés sur un lit défait, après l'amour, se caressant, s'embrassant tendrement, et entrelaçant leurs doigts avec délicatesse, et je m'égare, je m'égare... dingo

____________________________________________



Les deux hommes étaient en sueur. Après des heures de confrontation physique intense, ils s'octroyaient enfin un moment de répit.
"Ça te fait mal?" finit par demander Danny, après un long moment de silence récupérateur, seulement altéré par le bruit de leurs respirations, de moins en moins essoufflées, et celui, lointain, de la circulation.
Don savait qu'il faisait allusion à la cicatrice qui lui barrait sa paume de main.
"Parfois", lui avoua-t-il en serrant le poing.
Le geste en disait tellement plus long que les mots. Il voulait éluder la question, passer à autre chose. Faire comme si ça n'existait pas. Comme si c'était pas important.
Danny pencha la tête, tentant de capter son attention. Et quand Don croisa enfin le regard de son ami, son air bienveillant et son sourire, il vit aussi sur son front sa cicatrice à lui. Celle que lui avait laissée la balle de revolver qui avait faillit le tuer. Celle qui leur rappelait sans cesse les dix longs mois qu'ils avaient passés à se chercher, l'un et l'autre, alors que Danny ne savait même plus qui il était.
Don savait presque tout de ce que Danny avait enduré à Phila. Parce que tout ce dont Danny se rappelait, il le partageait, avec lui. Sans se poser de questions.
Danny n'avait qu'un seul secret. La seule et unique chose qu'il se refusait à lui révéler, c'était le nom du trafiquant de drogue pour lequel il avait travaillé, et des services qu'il avait dû lui rendre. Une promesse était une promesse. Et dans l'état actuel des choses, il comptait bien emporter son secret avec lui dans sa tombe.
"Tu m'as aidé à décrocher, à retrouver la mémoire, et à faire face à un tas de problèmes, Don. Il y a bien quelque chose que je peux faire pour toi?"
"Comme quoi?" murmura Don, accroché à l'infime espoir de voir Danny abandonner là cette discussion.
"Je peux... t'écouter?" lui suggéra ce dernier.
Don hésita. Il avait pas du tout envie de parler de ça maintenant. Danny était sûrement la bonne personne, mais le moment était-il bien choisi? D'accord, peut-être qu'il en avait besoin, après tout. Mais comment savoir, tant qu'il n'avait pas mis tout ça sur le tapis?
"Il n'y a pas grand-chose à en dire, tu sais?"
Danny secoua la tête. Il n'en croyait pas un traître mot: " Ça te ferait du bien d'en parler", insista-t-il.
"Mais à toi", lui fit remarquer Don. " Ça va peut-être pas te faire du bien."
"Qu'est-ce que tu en sais?" rétorqua Danny calmement. "C'est vraiment ce que tu crois?"
Don vit qu'une lueur de déception s'était mise à briller dans ses yeux. Mais il resta silencieux. Et Danny ne tarda pas à lui exprimer le fond de sa pensée:
"Tu pourrais pas jouer le rôle de la victime? Et moi je pourrais... jouer celui de l'ami compatissant? Pour une fois. Ça va pas te tuer!"
Don détourna le regard, l'air songeur. Il comprenait pourquoi son ami insistait comme ça. Pourquoi il tenait tant à savoir ce qui se cachait vraiment derrière sa cicatrice. Il en avait certainement assez de cette relation à sens unique, et d'être considéré comme la seule victime de cette affaire. Et il en avait probablement assez de voir que Don se confiait si peu à lui.
"Je sais que tu en fais encore des cauchemars."
Don reporta son attention sur lui, ouvrant la bouche pour intervenir, mais Danny l'en empêcha: "Je vois pas ce qui t'empêche d'en parler, de m'en parler. Tu crois que c'est rien, ce qu'ils t'ont fait? Tu crois que tu as pas assez souffert, que ça mérite pas qu'on y passe un peu de temps?"
"C'est pas ça..." nia Don, songeant qu'il y avait quand même un peu de vrai là-dedans.
"Alors c'est quoi?" insista encore Danny, non pas avec colère ou tristesse, mais avec la simple curiosité d'un homme qui cherche vraiment à comprendre, et à trouver une solution à son problème.
"C'est juste que... j'ai jamais pris le temps d'y repenser vraiment."
Danny resta immobile un instant, le temps pour lui d'assimiler pleinement toute la signification de cette surprenante révélation.
"Tu veux dire..." commença-t-il.
"Que dès la minute où j'ai comprit qu'ils t'avaient emmené avec eux, je n'ai plus pensé qu'à te retrouver, et à traquer ces types, pour leur faire avouer tout ce qu'ils savaient, et pour le leur faire payer."
"T'as pas pensé à toi", réalisa Danny. "Pas une seule seconde..."
Comment c'est possible, disait son regard.
"C'était du temps perdu, ça en valait pas la veine", lui expliqua Don.
"Ça... tu n'en valais pas la peine? C'est de toi que tu parles", lui fit remarquer Danny. "Comment tu peux... Tout ce que tu as fait pour moi..."
Il était à la fois si stupéfait, et ému, que ça l'empêchait de construire un raisonnement entier.
"Je vais bien!" se reprit-il. "Et ils sont tous derrière les barreaux, je te rappelle. Je suis là, Don."
Le détective baissa la tête. Il avait tellement prié pour ça, il s'était tellement battu. Et Danny était à la hauteur. Il méritait qu'on se surpasse, pour lui. Son amitié valait bien des combats inégaux, des luttes acharnées, elle valait bien des sacrifices, et qu'on s'arrache les tripes pour lui.
"Je suis là, alors laisse tomber", lui murmura Danny. "Dépose les armes. Tu as gagné."
Don secoua la tête. Comment avait-il pu lui cacher si longtemps la vérité? De quel droit pouvait-il prétendre être son ami s'il ne partageait pas au moins ça avec lui?
Il rouvrit son poing, et tourna sa paume vers le haut, révélant à Danny sa cicatrice, et à lui-même, aussi. Elle ne devait plus renfermer ses secrets.

Il ouvrit les yeux, réveillé par une violente secousse. Mais c'était comme s'il était devenu aveugle. Tout était absolument noir autour de lui. Il tenta de se redresser, mais réalisa instantanément, et douloureusement, qu'ils lui avaient aussi attaché les poignets, derrière le dos.
Où était-il?
En plus de ses liens, un bâillon l'empêchait d'appeler à l'aide.
Une autre secousse. Le bruit sourd et régulier qu'il entendait, c'était celui d'un moteur. Celui d'une voiture, qui roulait à vitesse raisonnable et qui prenait de temps en temps quelques virages à angles droits. Il était probablement encore en ville. Dans le coffre de la voiture.
Pas moyen de savoir depuis quand il était là, et combien de temps il y resterait.
Il ne pouvait pas bouger, ni crier, ni quoi que ce soit d'autre, à part essayer de se souvenir de quelle façon il avait atterrit là.


Il avait fait signe à Danny de se barrer. Et il avait était si sûr qu'il y était arrivé. Alors quand il l'avait vu réapparaître moins d'une minute plus tard, le canon d'un flingue posé sur la tête, il avait bien cru que son coeur s'était arrêté de battre. Quand ils l'avaient forcé à se mettre à genoux, et qu'ils l'avaient fouillé, découvrant que c'était un flic, il avait su qu'il devait agir. Seul contre tous ces trafiquants armés, son ami n'avait pas la moindre chance.
Quand il était intervenu, Danny avait un flingue dirigé pile entre ses deux yeux.
"Police! Lâche ton flingue!" avait-il crié.
Et tous avaient pointé leurs armes dans sa direction, au grand dam de Danny.
Mais qu'est-ce que tu voulais? Tu crois vraiment que j'allais rester planquer, bien sagement, pendant que tu te faisais tuer? Tu crois qu'ils auraient pas fini par me trouver, de toute façon?
"Toi, lâche ton flingue! Ou alors t'es mort."
Il avait obtempéré. Gagner du temps, c'était tout ce qui comptait. Jusqu'à ce que les renforts arrivent.
Mais ça n'avait pas suffit.
Deux d'entre eux s'étaient précipités sur lui, l'avaient désarmés, et la dernière qu'il se rappelait, avant le trou noir, c'était le désespoir qu'il avait lu dans les yeux de Danny. Une image qui ne l'avait pas quittée, des mois durant, et qui l'avait fait se lever chaque matin, dans l'espoir de revoir un jour son sourire.

tbc...[/i]


Dernière édition par le Lun 24 Juil - 21:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) Empty
MessageSujet: Re: CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V)   CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) EmptyLun 24 Juil - 21:57

La voiture stoppa net. Le moteur ronronna un moment, et se tut.
Des portières claquèrent, des bruits de pas résonnèrent, et le coffre finit par s'ouvrir.
Il n'eut pas une seule seconde à lui pour espérer s'habituer un tant soit peu à la pourtant faible luminosité. Des silhouettes menaçantes se dessinèrent en contre-jour au-dessus de lui, et il se sentit arraché à l'inconfort du coffre, pour être aussitôt traîné sur le sol, direction un bâtiment désaffecté, bien plus petit que celui dans lequel il avait bien malgré lui abandonné son meilleur ami.
"Qu'est-ce que vous avez fait de Danny?" cria-t-il quand ils lui ôtèrent son bâillon.
"T'as plus à t'en faire pour lui, ils s'en sont déjà occupés", lui avait répondu le type
Un de ces trafiquants qu'il aurait lui-même jeté en prison quelques jours après, s'il n'avait pas été cloué sur un lit d'hôpital, avant qu'on ne l'oblige à se "reposer" et à aider ses collègues de loin, en tant que simple témoin.
"On peut savoir qui vous a rencardé?" reprit le dealer, plaçant la lame de son cran d'arrêt sous sa gorge.
"Va te faire foutre!"
La lame s'enfonça dans sa chair, et là, il ne sut même pas pourquoi il prit la peine de lui dire la vérité.
"Un journaliste."
"Te fous pas de ma gueule, Lieutenant Donald Flack."
"C'est vrai!"
"Son nom", exigea le type.
Les mains liées, à genoux, alors qu'il croyait son ami mort, et certain de subir le même sort, il continua de faire comme s'il pouvait encore s'en tirer.
"Stephen James."
"Et où on peut le trouver?"
"Il est mort."
Le sang commença à couler. Le type s'amusait à taillader sa chair, avec une délectation maladive: "Ça va mal se passer pour toi, Flack", siffla-t-il entre ses dents.
"Pas autant que pour toi, du con," lâcha-t-il, avant de lui cracher à la figure.
Il se reçut un sacré crochet du gauche, et s'écroula sur le sol dur de l'entrepôt, avec l'impression que le type lui avait arraché la tête.
"Qu'est-ce que t'as dit aux renforts?" beugla celui-ci en lui écrasant violemment le pied dans les côtes.
La douleur fut telle qu'il ne put même pas crier. Il avait déjà connu cette expérience, à l'âge de neuf ans, après qu'un chauffard au ventre plein de bière avait accroché son vélo, et qu'il s'était écrasé sur un trottoir. Pas de doute, ce crétin lui avait brisé une côte.
"Tenez-le!" entendit-il ensuite.
Obnubilé par les élancements douloureux qui lui traversaient le corps, et lui brûlaient la poitrine, il ne prêta pas attention au fait que deux des hommes présents avec eux le soulevèrent du sol pour le remettre à genoux. Il réalisa à peine qu'on venait de le détacher, et que le type au couteau écrasait sa main dans la sienne.
"Tu vas me dire tout ce que j'ai besoin de savoir, d'accord?" enragea-t-il.
"Tu ferais mieux de me tuer tout de suite... ça te fera gagner du temps..."
Là, il se mit à hurler, mais pas longtemps. Son cri fut aussitôt étouffé par une main, plaquée sur sa bouche.
Sa main. Seigneur, ça faisait tellement mal! Il n'avait jamais souffert au point de tomber dans les pommes, mais là... c'était pas loin.
"J'avais rien à leur dire! Je sais que dalle!!" parvint-il à s'écrier, quand il put enfin parler.
"Tu mens."
Cette fois, il n'eut pas le temps d'entendre le moindre son se répercuter contre les parois de l'entrepôt. Le type ne se contentait plus de couper en profondeur. La lame lui avait carrément traversé la main. Et le malade qui la tenait s'acharnait... vraiment beaucoup...
Quand il reprit connaissance, il se crut seul. Mais l'un d'eux le surveillait. Ou du moins, était censé le surveiller. Il se tenait près de la porte, et fumait une cigarette, tout en... jouant avec son téléphone portable dernier cri.
C'était le moment d'en profiter. Ne se sentant pas la force de se jeter sur lui pour le désarmer, Don se fia aux bribes de lucidité qui lui restait pour tenter une méthode un peu moins utopique.
Il essaya d'attirer son attention. Concentré qu'il était à s'amuser, l'autre mit un temps effroyable à réaliser que le flic avait peut-être bien bougé. Alors il laissa tomber son mégot, l'écrasa au sol sous sa chaussure, et s'approcha. Arrivé au-dessus de Don, il leva son pied, et le poussa à l'épaule. Don réprima un râle de douleur. A chacun de ses mouvements, chaque vibration, il ne sentait plus que sa main, et à quel point sa côté cassée n'était rien, en comparaison.
Le type rangea son téléphone, et se pencha en avant. C'était pas une grimace, qui venait de traverser le visage du flic? Il se foutait pas un peu de sa gueule, des fois?
Don ouvrit les yeux, et le frappa à la gorge avec son bras valide...
Le type émit un bruit de gorge très bizarre, puis plus rien. Il se retrouva à genoux, entourant son cou de ses mains, les yeux exorbités. Don s'appuya alors sur lui pour se relever, l'empêchant par la même occasion de se remettre lui aussi sur ses pieds. Il lui mit ensuite un bon coup de genou juste sous le menton, et manqua de peu se retrouver une nouvelle fois au sol, entraîné dans la chute de l'autre. Il n'était plus Don Flack, il n'était plus un être humain... il était l'incarnation de la douleur.
Il respira un bon coup, ne voyant plus très bien à travers le voile flou et sombre qui était apparu devant ses yeux, et s'efforça d'agir au plus vite.
Il s'empara de l'arme de son stupide gardien, heureusement pour lui, et se dirigea vers la porte ouverte. Les deux autres étaient à l'extérieur, et le type au couteau semblait en pleine discussion, avec un de ses complices, au téléphone.
Réfléchir pouvait parfois devenir très compliqué... Surtout avec une poitrine en feu, et une main qui pissait le sang. Le bras replié contre lui, il sentait le liquide chaud imbiber sa chemise, et tous ses vêtements. Il baignait dans son sang, c'était l'horreur...
La voiture.
Les clés? Toujours sur le contact, c'était pas possible autrement. Il fallait qu'elles soient encore sur le contact. Sinon, il était mort.
Il s'avança vers la portière côté conducteur, apparaissant ainsi à découvert. Il avait bien fait deux bons mètres, avant qu'ils ne se rendent compte que quelque chose clochait. A ce moment-là, Don tira dans leur direction. Le temps qu'ils ripostent, il avait atteint la voiture. Il ouvrit la portière, et tira pour se couvrir. Les balles fusèrent, l'une d'elles le manqua de très peu.
Il se retrouva au volant, infiniment soulagé de constater que les clés étaient bel et bien où elles devaient être. Il les tourna, et le moteur vrombit. Il enclencha la vitesse, mettant de côté la douleur quelques secondes, aidé en cela par la montée d'adrénaline qui l'envahissait, et écrasa la pédale d'embrayage. Il fonça directement sur les deux types qui le canardaient. Ceux-ci s'écartèrent vite fait de son chemin, le laissant passer, puis déchargèrent leurs armes sur la voiture, qui disparaissait déjà dans la nuit.
Le pare-brise arrière explosa. Une étoile se forma à l'avant.
A partir de ce moment-là, Don ne se souvenait plus de grand-chose. A part qu'il connaissait suffisamment la ville pour savoir où il allait, même dans son état. Et que c'était à l'hôpital qu'il avait fini sa course.

Un médecin avait vu entrer un homme en sang, dans ses urgences. Il l'avait vu s'écrouler, en pleurs, au milieu des admissions. Quand il s'était précipité vers lui, il l'avait entendu prononcer ces quelques mots: "Dites-moi que Danny va bien..."
Avant de perdre connaissance.


"C'est ce qu'on m'a dit", précisa Don.
Danny passa alors un bras sur ses épaules, et l'approcha de lui.
"T'es un survivant, alors?"
Don fit une moue dubitative, mais se résolu à acquiescer: "Ça y ressemble."
"Et comment tu te sens, maintenant?" s'enquit Danny.
Don soupira, réfléchissant à la question. Comment qualifier ce qu'il ressentait à présent... Un mélange de fatigue, de poids en moins, d'étrangeté et de soulagement.
"La tête lourde mais le coeur léger", devina Danny.
Don le regarda droit dans les yeux. Il se rendait compte qu'ils n'avaient jamais été aussi proches l'un de l'autre. Malgré toutes les épreuves qu'ils avaient traversées ensemble, ils avaient trouvé le moyen de se rapprocher encore.
"C'est exactement ça", lui avoua Don. "La tête lourde mais le coeur léger."
Un sourire se dessina sur les lèvres de Danny. Mais au lieu de lui lancer un de ces trucs convenus au visage, du genre: "Tu vois? Je t'avais bien dit que ça te ferait du bien d'en parler!", il s'exclama:
"Bon! Tu t'es assez reposé? On remet ça?"
"Quand tu veux, Danny. Tu sais que je suis toujours là pour toi."


:DD fin :DD

_________________
CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
lagentillefan

Nombre de messages : 2966
Age : 37
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) Empty
MessageSujet: Re: CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V)   CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) EmptyLun 24 Juil - 22:03

je trouve que t'es vraiment forte sur ce coup-là!!Arriver à ce que la fic est un double sens...wow! Shocked
encore bravo 10/10 clap

_________________
CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) Csimia10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) Empty
MessageSujet: Re: CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V)   CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) EmptyLun 24 Juil - 22:08

Merci de le souligner! :DD :DD :DD Non seulement ça me fait du boulot en moins, mais en plus c'est très marrant de mettre des allusions à double sens... victoire Et ça me fait surtout du boulot en moins... baguette

_________________
CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
lagentillefan

Nombre de messages : 2966
Age : 37
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) Empty
MessageSujet: Re: CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V)   CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) EmptyLun 24 Juil - 22:45

sinon,t'en es où dans ma fic?(si j'avançais pas si vite aussi Boulet ..tu aurais le temps de lire Sad )

_________________
CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) Csimia10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) Empty
MessageSujet: Re: CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V)   CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) EmptyMar 25 Juil - 15:31

Je suis désolée, mais j'ai... comme qui dirait décroché... ngfcb Pour te donner une idée, j'en suis au chapitre 36, ce qui fait quoi scratch une vingtaine de retard? Haaaa! ça fout les boules! Shocked Bon, euh... rien n'est perdu, je vais bien finir par m'y replonger drunken
Sinon, j''ai aperçu un message comme quoi tu avais formé un 3ème couple? Puis-je te nommer "fleur bleue officielle du forum de Manhattan?? flower ??

PS: elle est bientôt finie? Ou faut-il que je me prépare à voir mon retard grossir et grossir, et regrossir jusqu'à épuisement?! Je crois que tu vas me faire battre un record de glandouillerie, sur ce coup-là... I don't want that

Sérieux, je vais la lire, te donner mon avis, et te faire une jolie illustration, mais laisse moi un peu beaucoup vachement beaucoup de temps!!!! taptap Merci! love Wink

_________________
CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
Lexie
Balle Rebondissante
Lexie

Nombre de messages : 644
Age : 35
Date d'inscription : 31/05/2006

CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) Empty
MessageSujet: Re: CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V)   CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) EmptyMer 26 Juil - 14:58

ça manquait à M/V ce passage. Je trouvais ça dommage qu'on en sache pas plus sur ce qui était arrivé à Flack et ben c'est chose faite et merveilleusement faite en plus. clap
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://metamorfose.site.voila.fr/index.html
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) Empty
MessageSujet: Re: CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V)   CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) EmptyMer 26 Juil - 15:10

Trop cool! Merci! Tu as raison, en plus, ça manquait Wink Mission accomplie! clap Je sais pas pourquoi, je suis toujours en train de rajouter des chapitres et des bouts d'histoire à chaque fic sorry Si je faisais tout bien, d'un coup, ce serait pas du luxe, quand même... Rolling Eyes

Allez, passons à "Passé / Présent" taptap

CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) Illustrpassepresentlt5


NOTE : Fanfic en 4 parties, une pour chaque personnage et point de vue. Contient beaucoup de références à M/V, évidemment... et euh... j'espère qu'elle aura autant de succès que cette dernière!

DISCLAIMER : les personnages ne m'appartiennent pas, ils sont la propriété de CBS, bla bla bla...


PARTIE 1 - MAC TAYLOR


Les honneurs

C'était un bel enterrement. Simple. Intime. Et tellement émouvant.
Et le cimetière était si paisible, en comparaison des rues de Brooklyn qui l'entouraient.
Bon, d'accord. Il aurait mérité les honneurs. Avec cortège funéraire à rallonge, défilé dans Manhattan, drapeau et cérémonie officielle. Mais tout ça, c'était réservé à ceux d'entre eux qui mouraient dans l'exercice de leurs fonctions, ou ceux dont la carrière remplissaient une page, ou au moins quelques lignes, dans le grand livre d'or de la police. Pas à ceux qui fuyaient, en lâche.
Tu les mérites tellement... songea Mac.
Il croisa le regard de Don Flack, de l'autre côté du cercueil, prêt à être mis en terre, et se demanda avec un pincement au coeur, à quoi pouvait bien penser le jeune détective, si ce n'est au poids de sa propre culpabilité? Que pouvait-il ressentir, à part une grande colère, et une profonde tristesse, face au terrible malheur qui les frappait, encore une fois. N'avaient-ils donc pas assez souffert comme ça?
Était-il prêt?
Bien sûr, qu'il l'était. Peut-être même plus déterminé qu'il ne l'avait jamais été... Ça se voyait dans son regard, transparaissait dans son attitude, ça émanait de lui, comme la chaleur d'un grand feu.
"Mac? Derrière vous, à huit heures", entendit-il au creux de son oreille. "Flack, si tu l'as en visuel, fais-nous un signe."
Mac vit alors le détective croiser les bras. Alors il prit une grande bouffée d'air, qu'il expira ensuite lentement, très lentement, attendant le signal...
Les deux hommes échangèrent un regard impassible, mais concentré. Ils n'avaient pas le droit à l'erreur...
Seigneur, comment en est-on arrivé là?
__________________________


réponses dans les prochains épisodes! :DD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
Lexie
Balle Rebondissante
Lexie

Nombre de messages : 644
Age : 35
Date d'inscription : 31/05/2006

CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) Empty
MessageSujet: Re: CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V)   CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) EmptyMer 26 Juil - 16:01

Shocked Shocked Shocked
J'ai rien compris. Y a un mort? Qui c'est qui est mort?

C'est quand le prochain épisode?


Ah oui au fait, c'était bien hein Mr. Green mais j'ai rien compris. Ca devait être le but en même temps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://metamorfose.site.voila.fr/index.html
millie8
CSI niveau 3
millie8

Nombre de messages : 442
Age : 34
Localisation : Toujours là où il faut quand il faut (enfin presque...)
Date d'inscription : 13/06/2006

CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) Empty
MessageSujet: Re: CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V)   CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) EmptyMer 26 Juil - 21:25

Pour ce qui est de Cicatrice alors là valm je tire mon chapeau clap t'as vraiment réussi à jouer sur les deux tableaux à la perfection 10/10 10/10
Pour ce qui est de Passé/Présent Twisted Evil j'ai d'abord pensé au pire et puis je le suis dit non c'est pas possible elle a pas tué danny!! Dis hein, tu l'as pas fait?? affraid Shocked
Allez la suiiite :DD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
lagentillefan

Nombre de messages : 2966
Age : 37
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) Empty
MessageSujet: Re: CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V)   CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) EmptyJeu 27 Juil - 1:06

valm.csi a écrit:
Je suis désolée, mais j'ai... comme qui dirait décroché... ngfcb Pour te donner une idée, j'en suis au chapitre 36, ce qui fait quoi scratch une vingtaine de retard? Haaaa! ça fout les boules! Shocked Bon, euh... rien n'est perdu, je vais bien finir par m'y replonger drunken

Voui,à peu près...

valm.csi a écrit:
Sinon, j''ai aperçu un message comme quoi tu avais formé un 3ème couple? Puis-je te nommer "fleur bleue officielle du forum de Manhattan?? flower ??

Oui,oui.Ce titre me plaît et me va comme un gant!! :DD

valm.csi a écrit:
PS: elle est bientôt finie? Ou faut-il que je me prépare à voir mon retard grossir et grossir, et regrossir jusqu'à épuisement?! Je crois que tu vas me faire battre un record de glandouillerie, sur ce coup-là... I don't want that

heu...J'ai écrit les chapitres 58 et 59(que je tape d'ailleurs).Je pense qu'il y aura peut-être 70 chapitres plus l'épilogue...Mais bon,ça change tout le temps avec moi... Rolling Eyes

valm.csi a écrit:
Sérieux, je vais la lire, te donner mon avis, et te faire une jolie illustration, mais laisse moi un peu beaucoup vachement beaucoup de temps!!!! taptap Merci! love Wink

Pas de problème!!j'attendrai ton commentaire et ton illustration avec patience flower
merci d'avance pour l'illustration d'ailleurs!! love

sinon,revenons en à ta fic...Excellent début très intriguant... 10/10 vivement la suite!!! bong

_________________
CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) Csimia10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) Empty
MessageSujet: Re: CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V)   CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) EmptyJeu 27 Juil - 12:38

@Lexie: oui, c'est normal que t'aies rien compris, mais t'inquiète, ça va venir Wink Exclamation Patience! drunken
@Millie: merci, pour "Cicatrices" Mr. Green Et c'est normal que tu t'inquiètes pour P/P, alors la suite c'est pour maintenant Exclamation
Vous avez les boules, hein? héhéhéhéhééé Laughing C'est le but aussi Twisted Evil

@mafleurbleue flower : 70 chapitres?? affraid tu veux me faire faire une crise cadillac, ou bien? Shocked Bon, je vais me donner un coup de pied dans le derrière (quoi qu'il est très ardu de le faire soi-même...) et je te donne de mes nouvelles dans... un certain temps mais un temps certain Wink

Allez, zouu!


Scène de crime

Planté au milieu du living, sa mallette à la main, Mac avait l'impression de nager en plein cauchemar.
Il fallait qu'il fasse quelque chose. Qu'il se mette en mouvement. Sans quoi, il allait finir par s'enraciner, et ne comprendrait jamais ce qui s'était passé.
Et Pourtant. Ça avait l'air si évident. Non, non, non, rien ne l'était jamais vraiment. Il le lui avait assez répété, c'était pas maintenant qu'il fallait l'oublier...
Il fit le premier pas.
Les objets disposés en vrac sur la table basse lui glaçait le sang. Comment avait-il pu se persuader à ce point que ces choses appartenaient définitivement au passé? Comment avait-il pu être aussi aveugle?
Il avança, un pied devant l'autre, puis encore un autre. Une cuillère, un briquet, un flacon, un sachet vide. Quelques résidus de poudre blanche.
Il s'approcha encore. Comme si plus rien n'existait autour de lui à part le film qu'il voyait défiler devant ses yeux. Sur le canapé, il vit une ceinture dont l'extrémité était encore introduite dans la boucle. Et puis un crayon, jeté là.
Sur le sol, une seringue. Vide. S'il subsistait encore un doute à cet instant, il venait de voler subitement en éclat.
Mac secoua la tête imperceptiblement. Seigneur. Il avait tellement de mal à y croire, et pourtant c'était là, devant lui. Mais quelque part, au fond de lui, il se dit qu'il aurait pu le prévoir. Ne l'avait-il d'ailleurs pas fait, quelques semaines auparavant? N'avait-il pas songer à plusieurs reprise qu'une telle chose pouvait arriver? Alors, pourquoi maintenant? Pourquoi aujourd'hui? Alors que tout semblait être enfin rentré dans l'ordre?
Mac cessa là ses interrogations, et se baissa afin de ramasser une feuille de papier qui dépassait de sous la table. La tenant du bout de ses doigts gantés, il la retourna et lut les quelques mots qui y étaient inscrits.
Il sut qu'ils lui étaient adressés.
Plusieurs fois il les parcourut, et ils finirent par résonner en lui comme l'écho d'une effroyable sentence. Ces mots, si durs, se gravaient peu à peu dans son esprit. Il aurait pu lui-même les écrire, et les signer de son nom. Mais quelqu'un d'autre l'avait fait à sa place...

Je regrette de pas avoir été à la hauteur
J'espère que vous me pardonnerez
Danny


Pourquoi? Pourquoi!
Tu aurais du venir me parler. Tu n'avais pas le droit de faire ça, de te faire du mal. Pourquoi n'as-tu rien dit? Comment ai-je pu être aussi aveugle? J'aurais du voir que quelque chose n'allait pas. Je m'en veux tellement, Danny. C'est moi qui devrait te demander pardon.
"Mac?"
C'était Stella. Elle avait les yeux rougis, et les paupières légèrement gonflés, et elle reniflait discrètement, mais régulièrement.
"Qu'y a-t-il?" lui demanda Mac.
"On ne pourra quasiment rien tirer de la salle de bain, c'est..."
"Je sais", dit Mac. "Les secouristes."
Elle hocha la tête.
"Occupez-vous de..." Il lui désigna la table, le sol et le canapé: "... d'emballer tout ça, d'accord? Je me charge du reste."
Stella hocha la tête de plus belle, et exécuta les ordres, en silence. Mac sentait qu'elle était au bord des larmes, mais il savait qu'il pouvait lui faire confiance. Ils étaient non seulement les plus disponibles pour s'occuper de cette affaire, mais aussi et surtout les plus qualifiés. Personne ne prendrait leur place. Il n'en était absolument pas question.
Mac déposa la feuille de papier sur la table à l'intention de sa collègue, puis, d'un pas monotone mais professionnel, se dirigea vers la salle de bain. Le couloir qui y conduisait était constellé de traces de pas sanguinolentes. Le sang de Danny. Des traces mêlées d'eau, et laissées par les secouristes lors de leur départ précipité vers les urgences de l'hôpital. Le détective Don Flack avait lui aussi laissé ses empreintes dans ce couloir.
Il fallait que Mac le voit, et qu'il lui parle. Et pas seulement comme il devait parler à toute personne arrivant la première sur... comment appeler ça une scène de crime? les lieux. Il n'allait pas l'interroger, mais l'écouter. Il n'allait pas le réconforter, mais le soutenir. Ils se devaient de faire face à la situation tous ensemble, comme ils le faisaient toujours.
La petite pièce n'était plus qu'un champ de bataille. L'émail blanc de la baignoire n'était plus qu'un souvenir. Le sol inondé avait la couleur du sang. Il y avait là des serviettes, des compresses abandonnées, des ampoules d'adré, et tout cela baignait dans une quantité insupportable de sang.
Mac vit son visage se refléter dans l'eau stagnante de la baignoire. Un visage grave, aux traits tirés, comme taillés dans la pierre. Des yeux tristes, et sombres.
Il se baissa, pour ne plus voir ce visage, mais aussi pour ramasser... comment appeler ça l'arme du crime? une lame de rasoir.
Pourquoi, Danny... pourquoi as-tu fait ça?

_________________
CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
Lexie
Balle Rebondissante
Lexie

Nombre de messages : 644
Age : 35
Date d'inscription : 31/05/2006

CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) Empty
MessageSujet: Re: CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V)   CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) EmptyJeu 27 Juil - 12:59

La machoire m'en tombe Shocked outre le fait que ce chapitre était absolument génial, tu as quand même tuer Danny
Mais ça va pas bien hein Evil or Very Mad Comment tu peux faire une chose pareille à Danny? Enfin voyons, tout avait l'air d'être rentré dans l'ordre et paf, voilà que tu nous le suicide. pleurs
Ou alors, en fait c'est une mise en scène pour faire croire à l'autre méchant que Danny est mort. Comme ça il le laisse tranquille. C'est ça dit hein?
En même temps c'est de la mise en scène vraiment très poussée à ce moment là. Mais enfin quand même quoi suicider Danny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://metamorfose.site.voila.fr/index.html
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) Empty
MessageSujet: Re: CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V)   CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) EmptyJeu 27 Juil - 13:02

ptdrxxl niark niark niark!! diablo

_________________
CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
yumi
CSI niveau 1
yumi

Nombre de messages : 110
Age : 29
Localisation : Sous le soleil breton (la pluie? connaît pas)
Date d'inscription : 03/07/2006

CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) Empty
MessageSujet: Re: CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V)   CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) EmptyJeu 27 Juil - 13:07

Je connaît déja toute l'histoire tongue suffit de savoir où chercher Exclamation Exclamation En tout cas ta fic est vraiment géniale, c'est vrai que c'est la panique totâââle pour Danny! J'adore alors écrit nous vite plein plein plein d'autres fics love
dejadehors
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
lagentillefan

Nombre de messages : 2966
Age : 37
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) Empty
MessageSujet: Re: CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V)   CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) EmptyJeu 27 Juil - 13:18

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAARGH!!!!mais...Mais...Danny....Alors,non contente de le faire souffrir le martyre(quoique je suis pas en reste moi avec Flack...Mais c'est surtout psychologique...Pourquoi j'ai pas fait ça comme études?Heu...Je m'égare là Boulet ),tu nous le tue...Vraiment?
allez la suite pour qu'on le sache...et rassurer nos pauvres p'tits coeurs flower

_________________
CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) Csimia10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) Empty
MessageSujet: Re: CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V)   CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) EmptyJeu 27 Juil - 20:46

La suite, mais promis, je maintiens toujours autant le suspense!!!! Mr. Green Mr. Green brlbrl


L'inimaginable

Flack était debout, près de l'accès aux soins intensifs. Il mourrait d'inquiétude. Il ne lâchait pas Danny du regard, de l'autre côté de la vitre. Comme si le fait de regarder une seule seconde ailleurs pouvait condamner son ami à mort.
Mac le rejoignit, venant à sa hauteur, puis dirigea son regard dans la même direction. Danny était entouré de médecin et d'infirmières. On vérifiait ses constantes, ajustait les branchements, contrôlait ses pansements et bandages à ses avant-bras.
Danny était si pâle, ses lèvres avait pris une teinte bleutée, son teint était incroyablement terne.
Le voir là, sans vie, était une chose à laquelle ils n'avaient finalement jamais assisté. Dire qu'ils l'avaient cru mort, pendant des mois, avant de le retrouver enfin, par hasard. Dans un sale état, mais plus vivant que mort.
Et alors que tout semblait s'être arrangé, la fatalité se rappelait furieusement à leur souvenir, et ils se rendaient compte, aujourd'hui, qu'ils n'avaient jamais été aussi près de le perdre...
Mac posa son regard sur Don. C'est là qu'il réalisa à quel point la mort rodait. Le détective était couvert de sang, et il était si affecté qu'il n'avait encore rien fait pour s'en débarrasser. Il avait la chair de poule. Mac le remarqua sur ses bras croisés, malgré le sang qui couvrait sa peau. Ses vêtements étaient encore humides, par endroits. Et comme Stella, ses yeux étaient rougis par les larmes.
"Il n'a pas essayé de se suicider", affirma Don, d'une voix éraillée et faible.
Mac aurait donné n'importe quoi pour être en mesure de le rassurer. Lui dire qu'il avait sauvé la vie de Danny, par exemple. Mais même de cela, ils n'étaient pas certains.
"Il allait bien, Mac. Il aurait jamais fait ça."
"Don..."
Celui-ci détacha enfin son regard de Danny. Mac savait que le détective était quelqu'un de fort. Il le lui avait déjà prouvé, à de maintes reprises. Et il était capable d'entendre ce que Mac allait lui dire. Ce qu'il allait inévitablement finir par lui dire. Parce que de l'autre côté de la vitre, son ami aussi, était fort. Et il allait se battre pour survivre. Malgré le mal qu'il s'était selon toute vraisemblance fait à lui-même. Il n'avait pas le droit de se laisser mourir.
"Nous n'écartons aucune hypothèse, tu le sais bien."
Don soupira doucement, d'agacement empreint de résignation.
"De ton côté", poursuivit Mac. "Tu dois aussi admettre que Danny a pu lui-même s'ouvrir les veines. C'est pas quelque chose de complètement inimaginable, tu crois pas?"
Don Flack secouait la tête depuis quelques secondes, comme s'il avait anticipé cette question. Mais comment pouvait-il espérer convaincre Mac, après ce qui s'était passé quelques heures plus tôt...

PARTIE 2 - DON FLACK


Abandon

"Ouvre. Deux minutes. Je partirai pas tant que je t'aurai pas vu."
Il entendit des bruits de pas, derrière la porte qui restait obstinément fermée.
"Danny, je sais que t'es là!"
"Casse-toi, Don. Je suis crevé."
"Ouvre!" insista brutalement Don, en frappant du poing contre la porte.
Il n'allait pas en rester là, quand même. Pas avant de savoir pourquoi Danny s'entêtait comme ça. Bon, d'accord: il y avait des jours où il refusait que quiconque l'approche, mais là, il semblait franchir un nouveau seuil. Depuis son retour, Danny enchaînait les hauts et les bas à une vitesse parfois hallucinante. Et même s'il avait retrouvé la mémoire, et surmonté bien des obstacles, il était devenu quelqu'un d'autre. Le même, en réalité. Mais tout avait été porté à la puissance 2. Ceux qui l'aimaient avant, l'aiment encore plus aujourd'hui. Quant aux autres... il avait appris à les éviter, car il fallait bien vivre avec.
En tous les cas, il avait acquis un trait de caractère commun avec Mac. Il était désormais devenu impossible de cerner son état d'esprit, et ses intentions. Il pouvait cacher sa tristesse et ses angoisses derrière un visage heureux, tout comme il pouvait s'effacer, et se faire oublier, même quand tout allait bien.
Don attendit une bonne vingtaine de secondes, en silence, que quelque chose se passe. Et finalement, Danny apparut dans l'entrebâillement de la porte. Il semblait résolu à ne pas laisser le détective entrer plus loin.
"Don, je te promets que si tu fais un pas de plus, c'est moi qui me tire."
"Pourquoi? Qu'est-ce qui t'arrive?"
"Je veux pas te parler. Pas ce soir. Je suis crevé."
Don observa son ami quelques secondes. En fait, ils s'observaient l'un et l'autre, attentivement. C'est vrai que Danny avait l'air épuisé. Mais il y avait forcément autre chose. Sinon, pourquoi l'envoyer promener comme ça? Le silence qui s'était installé entre eux devint pesant.
"Danny, est-ce que ça va?"
"Oui, ça va. J'ai juste besoin de dormir."
Nouveau silence. C'était bizarre. Don avait l'impression que Danny pensait tout ce qu'il disait, mais que son regard exprimait tout autre chose.
"Tu es sûr?"
"Oui, j'en suis sûr. Fous-moi la paix, tu veux bien?" lui demanda gentiment Danny, avec un sourire las, mais un sourire quand même. Il s'essuya le visage de la main, l'air vraiment très fatigué.
"OK, je m'en vais", abdiqua Don.
"Excuse-moi..."
"C'est rien. Tu sais, je passais juste dans le coin. J'ai vu de la lumière, alors..."
Il effaça tout ça d'un geste de la main, et s'apprêta finalement à repartir. "T'inquiète pas pour ça."
"Merci, Don."
Merci pour quoi? pensa-t-il, l'espace d'une seconde. Puis il fit un pas en arrière, et commença à se tourner vers la sortie. "On se voit demain? Tu m'appelles?" s'assura Don en lui faisant le signe du téléphone avec sa main.
"Promis."
Et c'est comme ça qu'ils se quittèrent.
C'est comme ça que Don l'avait abandonné, sans imaginer une seule seconde que c'était la dernière fois qu'il le voyait en vie.

_________________
CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
Lexie
Balle Rebondissante
Lexie

Nombre de messages : 644
Age : 35
Date d'inscription : 31/05/2006

CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) Empty
MessageSujet: Re: CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V)   CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) EmptyJeu 27 Juil - 20:51

Yumi ayant attisé ma curiosité, il a fallu que je la trouve et je l'ai trouvé. Et j'ai adoré.
Ca ne m'empechera pas de lire les chapitres postés ici au fur et à mesure bien sûr.
Concernant celui ci. Je crois que c'est l'un des deux que je préfère. Le second viendra bien plus tard.
J'aime cette certitude que Don a, j'aime qu'il sit persuadé que Danny n'aurait jamais pu se faire du mal, j'aime le face à face Don/Mac. Bref ce chapitre est absolument parfait
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://metamorfose.site.voila.fr/index.html
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
lagentillefan

Nombre de messages : 2966
Age : 37
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) Empty
MessageSujet: Re: CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V)   CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) EmptyJeu 27 Juil - 20:55

Pauvre Flack pleurs !!c'est pô gentil de les torturer comme ça...Mais nous sommes toutes deux de vrais diablesses avec eux dans nos fics diablo ...
allez la suite!! bong

_________________
CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) Csimia10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
millie8
CSI niveau 3
millie8

Nombre de messages : 442
Age : 34
Localisation : Toujours là où il faut quand il faut (enfin presque...)
Date d'inscription : 13/06/2006

CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) Empty
MessageSujet: Re: CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V)   CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) EmptyJeu 27 Juil - 21:39

Je savais bien que tu pouvais pas nous le tuer!! Dis tu vas bien nous le réveiller hein?? bong
C'est vrai que j'ai hate de savoir la suite mais je préfère garder le suspense, plutôt que de la chercher ailleurs.
Mais c'est pas une raison pour nous faire languir trop longtemps non plus Wink
10/10 10/10
bong La suiiiiiite bong
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) Empty
MessageSujet: Re: CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V)   CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) EmptyVen 28 Juil - 15:36

Lexie, je suis touchée drunken !! Tu me diras l'autre chapitre que tu as aimé, hein? Poutoux love
Allez, voici la suite, parce que je vois bien que je vous fait trop de mal avec cette histoire! Shame on me!! Thumb down

____________________


Trop tard

Il était simplement reparti. Légèrement préoccupé, mais pas plus inquiet que ça.
Si quelqu'un avait quelque chose à se reprocher, dans l'histoire, c'était bien lui.
Putain, Don! Les amis, c'est fait pour quoi? Pour se défiler à la première occasion? C'est pas censé insister un peu, quand ça n'a pas l'air d'aller fort? Est-ce qu'un ami a même le droit de fuir comme un lâche, dès qu'on l'envoie bouler? Non! Bien sûr que non!
Tu l'as laissé se tuer, tu n'es qu'un assassin. Tu ne vaux pas mieux que tous ces criminels que tu as envoyé en taule.
Après ça, comment tu pourrais être digne d'être l'ami de qui que ce soit?

Mais ces questions, et ces reproches, ne lui apparaissaient que bien trop tard. Malheureusement pour lui, mais surtout pour Danny, allongé sur son lit d'hôpital, entre la vie et la mort.
Ce n'est qu'une fois de retour à l'appartement, et le silence que lui avait renvoyé ses coups répétés et de plus en plus fort contre la porte, qu'il avait réalisé à quel point il allait s'en vouloir.

J'aurais dû...

Quand il abaissa la poignée, il fut surpris de la voir céder.
Tenaillé par une angoisse incontrôlable, il entra dans l'appartement, et s'avança, jusqu'au living, désert. Les objets, sur la table. Et par terre, la seringue. C'est là qu'il se sentit imploser en milliers de petits morceaux.
Il le trouva dans la salle de bain, presque noyé dans la baignoire. Alors il fonça vers lui, et lui redressa la tête avant que l'eau, couleur de sang, ne s'insinue dans sa bouche et son nez, et n'envahisse ses poumons.
Il semblait... déjà mort... si fragile, et vulnérable. Son visage, sans vie, exprimait pourtant comme de la tristesse, et de la peur aussi.
Oh non... non!
Don lui mit des tapes sur les joues. "DANNY! TU M'ENTENDS?!" cria-t-il, avec plus de force qu'il ne l'aurait voulu. Le son de sa propre voix résonnait comme celle d'un étranger. Et elle ne faisait qu'amplifier sa panique. "DANNY!!"
Il le frappa un peu plus fort, le saisit par une épaule, et le tira par les cheveux, pour redresser sa tête. Brusquement, une lueur de soulagement brilla en lui, au fond de son coeur. Avec un geste du bras, vaguement maîtrisé, Danny sembla exprimer une pointe d'agacement à se faire frapper ainsi, et crier dessus sans raison.
Le détective plongea aussitôt ses bras dans l'eau, sous le corps de son ami, et l'extirpa hors de la baignoire.
Ce corps, inconscient et inerte, alourdi par l'eau, aurait dû peser des tonnes, mais il lui parut étrangement léger. C'était la peur et le désespoir qui lui donnaient tant de forces.
Il allongea Danny sur le sol, délicatement. Le sang qui coulait et qui s'échappait sans temps mort des entailles aux poignets de son ami le rendait fou. Il fallait arrêter ça. Il regarda vite fait tout autour de lui, et trouva un t-shirt qui traînait sur un porte-serviette. Il s'en saisit, et le déchira en deux comme s'il s'agissait d'une feuille de papier. Et il s'en servit ensuite en garrots qu'il noua avec force juste au-dessous des coudes de Danny.
"Ne me lâche pas... d'accord?" murmura-t-il, sans même sans rendre compte.
Ce n'est qu'après qu'il s'empara de son téléphone portable pour appeler le 911. Il demanda de toute urgence qu'on lui envoie une ambulance à l'adresse qu'il indiqua à l'opératrice, puis il s'identifia, chaque chose en son temps, et finalement raccrocha, et balança son téléphone au sol.
"Danny, je te promets..."
Il lui prit la tête des deux mains, comme pour le forcer à le regarder dans les yeux.
"T'as intérêt à t'en sortir, sinon je te jure..."
Il le frappa encore, tentant de lui faire reprendre connaissance, mais plus rien ne faisait effet.
"Tu fais chier, Dan!!!" cria-t-il avec fureur.
Oui, ça va. J'ai juste besoin de dormir.
"Ne me fais pas ce coup-là, putain!" enrageait-il en le secouant un peu.
Réveille-toi, Danny, je t'en supplie...
"OUVRE LES YEUX!"
Mais vraiment rien n'y faisait. Les paupières de Danny restait irrémédiablement closes, et son corps complètement inerte.
Don l'agrippa par son t-shirt trempé, et le redressa pour le serrer contre lui. Il essaya de lui maintenir les bras en l'air, mais Danny ne l'aidait pas... Vraiment pas. Et sans prévenir, il échappa un sanglot. Il résonna comme un appel à l'aide.
Il caressa les cheveux de son ami, et le cajola, il l'embrassa sur le front, le suppliant en silence de ne pas se laisser mourir.
"Pourquoi t'as fait ça, hein?" pleura Don, avant de se remettre à crier, ne supportant pas sa propre faiblesse: "Qu'est-ce qui t'as prit?!"
Une boule se forma au fond de sa gorge, l'empêchant de respirer normalement, et de crier davantage. Des larmes commençaient à lui monter aux yeux.
Il le serra plus fort contre lui. S'il pouvait faire quelque chose, n'importe quoi... Il irait jusqu'à prendre sa place.
"Excuse-moi, Danny. C'est de ma faute, j'aurais dû..."

Empreintes

"Les médecins disent qu'il va probablement pas s'en sortir."
J'aurais dû voir que quelque chose n'allait pas
Sans le savoir, lui et Mac affrontaient les mêmes remords. Ils se reprochaient tous deux leur manque de discernement, et leur refus de voir la réalité en face.
Mais si Mac s'en voulait de n'avoir pas pu empêcher Danny de replonger dans la drogue, et de se donner la mort, Flack se morfondait intérieurement de l'avoir abandonné aux mains de...
Le téléphone de Mac sonna, le tirant de ses pensées. Et tandis que Mac s'éloignait pour y répondre, ou plutôt pour écouter ce que son interlocuteur avait à lui dire, le détective se tourna de nouveau vers son ami, derrière la vitre.
Danny semblait profondément endormi. Mais il était si pâle, et tout était si blanc, autour de lui.
Tu as survécu à dix mois d'enfer. Alors fais ce qu'il faut. N'abandonne pas. Pas maintenant.
Don ignorait ce qui le retenait d'entrer dans cette pièce des soins intensifs, d'aller le prendre par les épaules, et de le secouer pour le réveiller. Alors Danny pourrait leur dire lui-même qu'il tenait trop à la vie, à sa nouvelle vie, pour partir comme ça. Et qu'il tenait trop à ses amis pour les abandonner de cette façon. Qu'il n'était pas assez ingrat, et faible, pour baisser les bras comme un lâche.
Mac réapparut à côté de lui, la mine encore plus sombre.
"Toutes les empreintes qu'on a relevé lui appartiennent," annonça-t-il au détective d'une voix monocorde, le regard lui aussi fixé sur Danny. "On a retrouvé des sachets d'héroïne au fond d'un tiroir, avec ses empreintes, là aussi. Comme sur la lame de rasoir. Et l'analyse graphologique prouve que c'est lui qui a écrit le mot... Don?!"
Mais c'était plus que celui-ci pouvait en supporter.
"Il ne s'est pas suicidé, Mac!" insista Don avec force, en partant. Il se tourna vers le lieutenant, le défiant à l'avenir de vouloir lui prouver le contraire. Et il lut sur son visage cette terrible question: "Qu'est-ce qu'il te faut de plus?"
Don s'en détourna, et s'en éloigna avec détermination. C'est à peine s'il s'aperçut qu'en le croisant, il bouscula Sheldon Hawkes, venu s'enquérir de l'état de santé catastrophique de leur coéquipier.

"Flack? Si tu l'a en visuel, fais-nous un signe."
Oh que oui, j'ai ce fils de pute en visuel
, songea-t-il en croisant les bras.
Il échangea un regard impassible avec Mac, de l'autre côté du cercueil. Ils attendaient le signal.
Il va regretter amèrement d'être venu jusqu'ici...

_________________
CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
Lexie
Balle Rebondissante
Lexie

Nombre de messages : 644
Age : 35
Date d'inscription : 31/05/2006

CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) Empty
MessageSujet: Re: CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V)   CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) EmptyVen 28 Juil - 16:04

valm.csi a écrit:
Lexie, je suis touchée drunken !!
Mais je t'en prie, t'en que tu écriras avec autant de qualité, les compliments fuseront.

Euh oui donc ce chapitre. Ben il est très bien, très prenant, on souffre avec Flack. Ca prouve encore une fois à quel point tu es doué pour faire passer les émotions clap
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://metamorfose.site.voila.fr/index.html
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) Empty
MessageSujet: Re: CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V)   CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) EmptyVen 28 Juil - 16:08

T'ai-je déjà remerciée aujourd'hui scratch ??? :DD :DD Oui Shocked ? Alors merci encore love ! Je suis ravie que Flack ne souffre pas tout seul, il a besoin de nous!!!!!!!!!! Wink Mr. Green

_________________
CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
yumi
CSI niveau 1
yumi

Nombre de messages : 110
Age : 29
Localisation : Sous le soleil breton (la pluie? connaît pas)
Date d'inscription : 03/07/2006

CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) Empty
MessageSujet: Re: CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V)   CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) EmptyVen 28 Juil - 16:37

Faut lui envoyer des ondes positives! Avec un peu de chances elles traverseront l'Atlantique jusqu'à lui!

Sinon 10/10 ta fic!

pompom pompom pompom pompom pompom pompom pompom pompom
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
lagentillefan

Nombre de messages : 2966
Age : 37
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) Empty
MessageSujet: Re: CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V)   CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) EmptyVen 28 Juil - 20:12

superbe chapitre plein d'émotion!!que dire à part:bravo Valm clap 10/10

_________________
CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) Csimia10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) Empty
MessageSujet: Re: CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V)   CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
CSI: NY - "Passé / Présent" (suite M/V)
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Suite "d'Hadès Inferno"
» [RESOLU] Suite MàJ Froyo - Notification "CARTE SIM CHANGEE" à chaque démarrage.
» "Banlieue 13 : Ultimatum"
» "Bienvenue à Zombieland"
» Suite au poème de Fauve : "les chiens errants"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Experts: Miami :: Fanfictions :: Fanfics LES EXPERTS-
Sauter vers: