Forum sur la série Les Experts: Miami
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm-

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Annabe
Miss éTinCeLLes!!
Annabe

Nombre de messages : 222
Age : 29
Date d'inscription : 24/10/2006

CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm- - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm-   CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm- - Page 2 EmptyLun 29 Jan - 21:35

Reuh tout le monde! Ca faisait longtemps dis donc! Mais, eh oui, je reviens avec une fic... minific ... drabble (?) slash! Cette fois, c'est découpé en quatre parties et c'est assez particulier Confused J'espère que ça vous plaira quand même!

Double pacte
Partie 1


C’était une pensée. Ce n’était qu’une pensée. Et pourtant, chaque mot qu’elle contenait n’était que pure vérité. Elle se répétait dans sa tête comme pour lui faire encore et toujours plus mal. Il n’avait plus rien. Plus rien. Cela se répétait comme un écho dans sa tête. Et c’était ainsi qu’une seule pensée devenait une affreuse vérité.

Danny était allongé sur son lit, sur le ventre, un bras passé sous son torse et l’autre pendant dans le vide. Le drap recouvrait le bas de son corps, jusqu’à ses reins. La lune en éclairait le reste d’un rayon discret. Visible, mais pas assez fort pour quoi que ce soit. De toute façon, il ne voyait pas l’intérêt d’être éclairé par la lune. Ni même par le soleil.

-On aime le noir ? Demanda soudain une voix, brisant le silence qui régnait dans la pièce
-Pas autant que vous.
-Pourquoi tu dis ça Danny ?
-Ce n’est pas moi qui me cache dans l’obscurité.

Même s’il ne le voyait pas. Tout d’abord parce que l’homme restait assis sur cette chaise, là où ni la lune ni le soleil ne pouvait lui permettre de le distinguer. Mais aussi parce qu’il ne prenait pas la peine de le regarder. Il gardait son regard obstinément posé sur le mur. Pourquoi prendre le risque de tourner la tête ? Il ne verrait qu’une ombre. Ou peut-être ne verrait-il rien du tout. Et pourtant, même sans le voir, il pouvait deviner le sourire de cet homme. Comme si, excepté la vue, tous ses autres sens le sentaient.

-Pourquoi vous êtes là ? Questionna t-il finalement, en fermant les yeux
-Parce que tu es désespéré.

Danny laissa s’échapper un rire amer, dépourvu de toute émotion.

-Vraiment ?
-Oui. J’ai entendu dire que tes parents viennent de mourir. C’était il y a une semaine, non ? Alors pourquoi te laisses tu mourir toi aussi ?
-Qu’est ce que ça peut vous faire ?

Le silence retomba dans la chambre. Danny eut l’impression que l’homme avait disparu, qu’il était retourné de là où il venait. Ce n’était qu’une sensation, ou peut-être un espoir. Mais il n’eut même pas le courage de se tourner pour le vérifier. Il était bien ainsi, dans cette position. Il restait allongé depuis une semaine, ne se levant que pour le strict minimum. Manger, se laver. Ce genre de choses.

L’événement remontait à une semaine plus tôt. Le journal qui l’annonçait était toujours posé au pied de son lit. Mais il ne se souvenait même plus de ce qu’il disait. Il ne se souvenait plus de la façon dont il l’avait appris. Il se souvenait uniquement du fait. Ses parents étaient morts. Un incident, la maison avait brûlé. Eux aussi. Et depuis, il n’avait plus rien. Il n’avait plus de famille, plus de cocon, plus de maison d’enfance. Il se sentait si vide. Il lui manquait une partie de lui-même. Quelque chose qui ne pourrait jamais revenir. Une chose à laquelle il n’avait même pas dit au revoir.

Il ne savait même plus exactement ce qu’il ressentait à l’égard de cet événement. Juste un vide, comme le néant. Aussi profond et terrifiant. Un trou noir dans lequel il s’enfonçait. Un puit sans font dont il ne sortait même plus. A quoi bon. Qu’est ce qui le retenait là haut de toute façon ?

-Moi je m’en fiche. Reprit l’homme, ne le faisant même pas sursauter. Mais toi non.
-Les énigmes c’est pas mon truc. Répliqua Danny
-Tu ne voudrais tout de même pas mourir sans l’avoir eu.

Danny n’eut pas besoin de demander de précision. Il savait parfaitement ce que cet inconnu assis sur sa chaise voulait dire. Il n’y avait qu’une seule personne qui le liait un tant soit peu au monde des vivants. Un seul homme qui comptait tout autant que sa famille. Un seul individu qui lui avait téléphoné le premier jour, puis le deuxième et avait laissé tomber, ne montrant plus aucun signe de vie.

Il passa son deuxième bras sous son torse et serra sa main contre son ventre. Il n’avait pas mal, ni froid, ni rien. Son lit était inconfortable. Ou peut-être était-ce sa position. Ou tout simplement la situation.

-Je ne peux pas l’avoir. Dit-il à voix basse, incertain de s’être bien fait entendre
-Bien sûr que si.
-Comment ?

Et pourtant, malgré sa question, l’espoir ne brillait même pas dans ses yeux. Son espoir était aussi faible que l’éclat de la lune. Si ce n’est plus encore. Parce que si la lumière était presque illusoire, elle était bien là. L’espoir, lui, était inexistant. Parce que la phrase se répétait toujours dans sa tête, parce que la pensée qui devenait vérité était toujours là. Il n’avait plus rien. Vraiment plus rien.

-Tu n’as qu’à me le demander.
-Et qu’est ce que vous voulez en échange.

L’homme se mit à rire. Un rire froid et lointain qui résonna pourtant à ses oreilles.

-Tu le sauras en temps voulu.
-Alors non merci.

Le silence se fit encore une fois. Avec pour seule différence que Danny ne doutait plus de la présence de cet homme. Il était bien là, quelque part. Il avait raison. Parce que, tout à coup, une voix se mit à chuchoter, tout contre son oreille.

-N’est-ce pourtant pas tentant ? Une simple phrase et il sera à toi. Vraiment à toi. Qu’as-tu donc à perdre ? Je croyais que tu n’avais déjà plus rien.

Danny se retourna brutalement pour voir l’ombre reculer et se réinstaller dans sa chaise. Il l’observa longuement sans vraiment le voir. Ce n’était qu’une silhouette noire, sombre. Une stature aussi froide que l’était sa voix. Comme le diable. Un homme qui semblait lire dans ses pensées. Il savait tout de lui, de son nom jusqu’à son plus profond désir. La chose, ou plutôt la personne, qu’il désirait secrètement.

Et ses mots se répercutèrent dans son esprit. C’était vrai. Il n’avait plus rien à perdre, il avait déjà touché le fond. Il ne risquait rien en passant un pacte, en vendant son âme au diable. Alors, tourné sur le dos, il observa le plafond. Puis il passa ses mains sur son visage avant de prendre une décision définitive. Tant pis pour son âme. Il l’offrait au diable pour avoir un semblant de vie.

-Ce que je veux. Dit-il. Je veux Don Flack Junior.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lexie
Balle Rebondissante
Lexie

Nombre de messages : 644
Age : 35
Date d'inscription : 31/05/2006

CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm- - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm-   CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm- - Page 2 EmptyLun 29 Jan - 22:00

Preums !!!

Puéril n'est ce pas? Mr. Green Peu importe.


Donc j'ai lu, j'ai adoré et je suis plus qu'intiguée. Voilà que Lucifer se la joue Cupidon. J'éspère seulement que le prix à payer ne sera pas trop élevé pour Danny.

Et la suite est prévue pour ...?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://metamorfose.site.voila.fr/index.html
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm- - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm-   CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm- - Page 2 EmptyLun 29 Jan - 22:17

Mazette!!!! Shocked Extraordinaire!! Shocked C'est géniaaaaaaaal!!! victoire Alors là, il faut pas me laisser comme ça, hein? Je vais sérieusement avoir besoin de la suite!!! bave
Bravo!! J'adore!! clap pompom thumright
Annabe a écrit:
Qu’as-tu donc à perdre ? Je croyais que tu n’avais déjà plus rien.
Géniaaaaaaaaaaaaalll!!! victoire
Code:
-Ce que je veux. Dit-il. Je veux Don Flack Junior.
Ouiiiiiiiiiii!!!! J'adooooooooooooore!!!!!!! bong bong bong

_________________
CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm- - Page 2 Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
Annabe
Miss éTinCeLLes!!
Annabe

Nombre de messages : 222
Age : 29
Date d'inscription : 24/10/2006

CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm- - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm-   CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm- - Page 2 EmptyLun 29 Jan - 22:40

Merci les filles!

Ca me rassure parce que je trouvais ce... cette chose slash plutôt nulle, ininterréssante et plate. Oui je me dévalorise tout le temps mais alors là je pensais avoir battu les reccords! Donc vous savez que s'il y a le moindre pépin vous pouvez me le dire hein?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
millie8
CSI niveau 3
millie8

Nombre de messages : 442
Age : 34
Localisation : Toujours là où il faut quand il faut (enfin presque...)
Date d'inscription : 13/06/2006

CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm- - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm-   CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm- - Page 2 EmptyLun 29 Jan - 22:41

Annaaa reviens tout de suite!!
Je ne peux pas tenir, il me faut la suite bong
J'adore, j'adore, j'adore love love love love love love
Voilà encore une fois une idée très originale, tu nous surprends à chaque fois, c'est tout simplement génial clap clap clap
je suis très intriguée, dans quelle galère danny est encore en train de se fourrer? confused diablo

La suite study study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
lagentillefan

Nombre de messages : 2966
Age : 37
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm- - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm-   CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm- - Page 2 EmptyMar 30 Jan - 3:18

et moi aussi je veux la suiiiiiiiiiiiiiite!!J'adore tout ce qui est mystique et cette partie est bien intrigante....Allez,mets-nous vite la partie 2!! bong

_________________
CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm- - Page 2 Csimia10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Annabe
Miss éTinCeLLes!!
Annabe

Nombre de messages : 222
Age : 29
Date d'inscription : 24/10/2006

CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm- - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm-   CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm- - Page 2 EmptyMar 30 Jan - 20:43

Voilà la suite, plus tôt que prévu! Merci les filles pour vos commentaire,s ça me rassure sur la qualité de cette mnific!
Bon, là j'aurais un question, je mets combien de pig pour cette partie? pig pig ? pig pig pig ??

Partie 2


L’homme était parti. Il croyait se retrouver seul face à son néant, face à sa vie vide lorsque des coups furent frappés contre sa porte. A contre cœur, mais parce qu’il espérait voir sa demande accordée, il se leva, enfila un tee-shirt et alla ouvrir.

Flack se tenait là. Danny se demanda, l’espace d’un instant, si tout ceci n’était pas qu’un simple rêve. Peut-être son inconscient lui jouait-il des tours. Peut-être n’avait-il pas vendu son âme. Mais il refusa cette idée. Même s’il n’avait plus d’âme, il avait la seule chose qu’il voulait. La personne qui lui restait se trouvait face à lui. Et son meilleur ami venait d’entrer, de refermer la porte derrière lui et de prendre son visage entre ses mains. Il le regarda longuement, muet, avant de lui murmurer enfin.

-Il faut que je sache une chose.
-Laquelle ? Demanda Danny
-Comment tu réagiras si je te dis que j’ai envie de t’embrasser ?
-Je te demanderai ce que tu attends pour le faire.

Flack fit un petit sourire. Puis lentement, hésitant, il approcha ses lèvres de celle de Danny. Il y alla par petite étapes et recula de quelques millimètres à chaque fois que l’une d’elles étaient franchies. D’abord il ne fit qu’effleurer ses lèvres, puis il les caressa, les mordilla, les lécha. Au bout d’un moment, il finit par introduire sa langue dans la bouche de Danny.

C’était un moment étonnant, pour l’un comme pour l’autre. C’était comme vivre une expérience excitante, quelque chose dont on avait toujours rêver sans jamais oser le faire. Leur corps n’était plus réellement le leur, leur désir menait la danse. Ils s’embrassait avec une douceur passionnée. Pour Danny, c’était comme tout oublier tout à coup. Son malheur, son néant, le puit sans fond, le diable, son âme. Il n’était plus question de tout cela. Juste de ce souffle de vie qu’on lui offrait.

Ils se séparèrent quelques secondes, restant toujours très proches cependant. Ils se fixèrent sans rien dire pour ce qui sembla être une éternité. Et, toujours aussi posément, ils recommencèrent à s’embrasser. Pour confirmer que tout cela n’était pas un rêve, ni une erreur ni une simple pulsion. C’était un fait, c’était là et ça ne disparaîtrait pas. Pendant à peu près une seconde, Danny se dit qu’il avait bien fait de vendre son âme. Avoir Flack, c’était tout ce qu’il pouvait désirer. Il l’avait à présent.

Soudain, il sentit un besoin incontrôlable d’arrêter le baiser. Et des mots qui montaient tous seuls et qui franchirent, sans qu’il ne le veuille, la barrière de ses lèvres.

-Don, arrête.
-Quoi ? Lui demanda Flack dans un murmure, sa joue contre la sienne
-Je… il faut que… toi et moi, c’est que du sexe, ok ? Dit Danny sans même le vouloir
-Comme tu veux Dan.

A ces mots, Flack descendit ses mains tout le long de son corps. Danny frissonna à cette caresse semblable à celle d’une plume d’ange. Il eut la sensation d’être débarrassé de toute présence du diable, du néant, en lui. Son ami souleva un peu son tee-shirt et le débarrassa de son caleçon. Puis, il s’agenouilla et lui montra à quel point il était d’accord pour faire ce qu’il voulait. Tout ce qu’il voulait.

Danny se mit à gémir en sentant la bouche, la langue de Flack contre son désir. C’était chaud, agréable, grisant, excitant. C’était divin. C’était plus qu’il n’aurait jamais osé l’imaginer. Sa bouche à lui était grande ouverte, laissant s’échapper son souffle devenu non seulement saccadé mais aussi brûlant et ses yeux étaient écarquillés. Il releva la tête et la pencha en arrière, jusqu’à toucher le mur. Tout devenait flou autour de lui. Il baissa rapidement la tête pour tenter de se concentrer sur ce qu’il subissait. Et ses gémissements s’accrurent. Ils devinrent des plaintes. Plus encore, c’étaient des sanglots de plaisir. Finalement, il ne put retenir un cri. Son plus profond et secret désir, ce qu’il avait souhaité pour éviter de tout perdre, se déversa dans la bouche de son désormais amant.

Appuyé contre le mur, il recommença à respirer normalement. Et Flack se releva pour l’embrasser, partager ce désir et le raviver. Son espoir était là, peu importait pour son âme.

Danny prit sa main dans la sienne et, une fois complètement débarrassé de son caleçon, le guida vers la chambre, chacun se déshabillant sur le chemin. Arrivé devant le lit, il se tourna vers Flack et s’allongea entre les draps. Son amant l’y rejoignit. Ils restèrent un long moment, juste couchés, serrés dans les bras l’un de l’autre. Ils s’embrassèrent et se caressèrent pendant de très longues minutes.

-Don, pourquoi tu es venu ? Demanda soudain Danny
-Ca me paraît assez évident.
-Non. Pourquoi tu es là ? Vraiment.
-Je ne sais pas. Je ne voulais juste pas te laisser dépérir. Et puis, tu voulais me voir, non ?
-C’est vrai. Approuva t-il avec un sourire en coin

Ils échangèrent un long baiser. Danny se mit à caresser le bras et le torse de Flack distraitement, son regard perdu dans le vague, tout en déposant une multitude de baisers sur son cou, son épaule et dans ses cheveux. A chaque fois qu’il repensait à son pacte avec l’homme, celui qu’il surnommait le diable, il ne pouvait qu’être heureux. Parce qu’il avait ce qu’il croyait ne jamais pouvoir avoir. Et quand il pensait tout avoir perdu, il se disait que l’homme qu’il serrait contre lui et qu’il embrassait avec douceur valait la peine de tourner la page. Oui. Il valait même la peine de vivre sans son âme. Parce que, dans le cas contraire, sa vie ne valait pas la peine d’être vécue avec son âme, uniquement. Avec rien d’autre à côté.

Flack se tourna pour se retrouver au dessus de lui et l’embrassa avec tendresse. Il adorait ça. Savourer ses baisers, profiter de sa langue contre la sienne. Transformer la tendresse en sensualité, faire monter lentement la température, réveiller un désir à peine endormi.

Danny renversa la situation pour se retrouver à la place du dominant. Et il choisit, après s’être protégé, de le pénétrer de son désir. Flack ne put empêcher un râle rauque de s’échapper de ses lèvres. Un râle de douleur alors que son corps se tendait et que la sueur faisait à peine son apparition. Danny caressa ses bras, serra ses mains, les passa sur son torse, sur tout son corps. Puis il continua à lui témoigner à quel point il voulait le voir. Il avait besoin de le voir, de l’avoir. Il allait à chaque fois un peu plus fort, à chaque coup de reins. La douleur devenait bonheur.

Et au fur et à mesure que leurs corps se recouvraient de sueur, ils gémissaient. Toujours plus. Parce qu’il n’y avait rien de plus beau que ce moment. Quand le plaisir profond les frappa, les enveloppa comme le feraient les ailes d’un ange. C’était, pour Danny, comme passer du néant à la lumière brutalement. Ce n’était plus vendre son âme au diable mais s’offrir au plaisir, à l’amour.

***


Mais il se rendit bien vite compte que le néant était toujours présent. Quelque part.

Le lendemain matin, Danny se retrouva confronté à son lit vide, froid et à son appartement désert. Pas de mot, pas de Flack. Rien, personne. Et pourtant, sa nudité et les draps humides et froissés lui prouvèrent que tout cela n’était pas un rêve. Son imagination et son état de désespoir de la veille au soir ne lui avaient pas joué de tour. Mais l’absence de Flack le poussa à se demander quelle partie de son âme le diable lui avait prise. Quelle était la contrepartie ? Quel était le prix à payer pour tout cela ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm- - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm-   CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm- - Page 2 EmptyMar 30 Jan - 21:06

Ohlalalalalalalalalalalalalalalaaa!!! Quel est le prix à payer!? That is THE question!!! affraid J'adore! (synonyme... trouve un synonyme!) Je suis aux anges! C'est formidable! victoire clap pompom
Alors! les petits pig , j'en mettrais bien... entre 6 et 7, je sais pas, j'hésite! lol
J'adore le début du bisou, tout en douceur, et puis ces petites phrases, telles que:
Citation :
Pour Danny, c’était comme tout oublier tout à coup. Son malheur, son néant, le puit sans fond, le diable, son âme. Il n’était plus question de tout cela. Juste de ce souffle de vie qu’on lui offrait.
Citation :
Il adorait ça. Savourer ses baisers, profiter de sa langue contre la sienne. Transformer la tendresse en sensualité, faire monter lentement la température, réveiller un désir à peine endormi.
J'adore ça, moi aussi!! bave
Anna, mon adowée, mets-moi vite la suite, parce que c'est trop grave, ce qui se passe! triste

_________________
CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm- - Page 2 Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
lagentillefan

Nombre de messages : 2966
Age : 37
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm- - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm-   CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm- - Page 2 EmptyMer 31 Jan - 2:01

bon,pour les pig ,j'en mettrais bien 5.Quoique...J'ai déjà lu plus hard(les fans américains sont des cinglés Shocked )
Mais en fait,il n'est pas vraiment question de pig ici.L'ambiance est pleine de douceur,de tendresse et d'amour je trouve(bonne chance à celle qui va chercher comment fonctionne mon cerveau lol!).Romantique quoi flower !
Mais le dernier paragraphe,là,j'ai peur...Et je commence à avoir pas mal d'interrogations,comme Danny confused ...Et pourquoi il est plus là,Flack triste
Allez,la partie 3 maintenant! respect

_________________
CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm- - Page 2 Csimia10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Annabe
Miss éTinCeLLes!!
Annabe

Nombre de messages : 222
Age : 29
Date d'inscription : 24/10/2006

CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm- - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm-   CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm- - Page 2 EmptyMer 31 Jan - 19:35

Partie 3


Il était assis, là, sur le banc de bois dans les vestiaires de la police scientifique. Tout tournait autour de lui. Il ne bougeait pas pourtant. Il n’avait pas bu, ne s’était bien sûr pas drogué. Rien de tout cela. Mais sa tête tournait. Ou peut-être étaient(ce ses pensées qui se bousculaient trop. Des souvenirs, des phrases, des images, des questions, des doutes, du chagrin, du bonheur. Il y avait beaucoup trop de choses.

Danny sursauta lorsque la porte s’ouvrit.

-Tu sais que les expériences se font dans les labos, pas dans les vestiaires ? Plaisanta gentiment Flack en entrant
-J’avais besoin de réfléchir.

Ils se firent face, muets. Danny se posait un millier de questions. Que devait-il faire maintenant ? Que devait-il lui dire ? Il n’avait pas été préparé à ça. Il ne savait pas comment se conduire avec lui. Devait-il lui demander pourquoi il était parti avant son réveil ce matin ? Devait-il ne pas en parler ? Il s’humecta les lèvres, comme si cela pouvait accélérer son temps de décision. Mais cela ne changea rien. Il avait l’impression d’être paralysé, comme une statue. Incapable de bouger ou de parler.

Il secoua la tête pour se remettre les idées en place. Pourquoi faire un tel blocage après avoir vu son souhait se réaliser ? Peut-être parce que, justement, tout cela était trop étrange. Il aurait voulu pouvoir ne pas y penser. Il aurait voulu se dire que, peu importait, son âme était là où elle voulait être il s’en fichait. C’aurait dû être le cas. Mais, depuis le matin, il ne pouvait pas s’empêcher de douter, de se questionner. Le diable n’était-il pas une entité démoniaque ? Vil, mesquin, cruel. Si, bien sûr. Alors pourquoi n’y penser que maintenant ?

-Ca va toi ? Demanda Flack, les sourcils froncés
-Oui, je…
-C’est dur de reprendre après ce qui s’est passé, hein ?

Danny faillit lui demander de quoi il parlait, à quel événement faisait-il allusion ? Mais Flack le devança en poursuivant sa phrase.

-Tes parents. Une semaine, c’est encore très récent. C’est normal que tu aies du mal au début, je comprends. Mais tu sais que je suis là. Je te laisse pas tomber, tu peux m’appeler à n’importe quel moment, si t’as besoin de moi.

Le scientifique resta cloué sur place, surpris. Ce pour deux raisons. D’abord parce que, pendant toute cette semaine, il s’était rendu malade de n’avoir aucune nouvelle de Flack. Son ami ne lui avait téléphoné que les deux premiers jours et lui avait pris ça comme un abandon. Il s’était dit qu’il devait avoir d’autres choses à faire. Pourquoi perdre du temps à s’occuper de son ami qui tournait le dos à la vie ? Et, avec ces paroles, il réalisait qu’il s’était complètement trompé.

Ensuite, il se demanda pourquoi il s’adressait à lui comme à un ami. Pourquoi ne rajoutait-il pas les petits mots que tous les amants se glissaient à l’oreille ? Pourquoi ne faisait-il aucun commentaire, aucune allusion à la nuit dernière ?

C’est alors qu’il se rendit compte que Flack se dirigeait vers la sortie. Il le rattrapa rapidement.

-Attends.

Danny prit sa main dans la sienne, entrelaça leurs doigts. Il regarde Flack dans les yeux, son visage à quelques centimètres du sien. Son ami, son amant, ne disait rien. Il se contentait de le fixer. Danny approcha son visage du sien, plus près qu’il ne l’était déjà. Il sentait le souffle chaud de Flack contre ses lèvres, il sentait sa respiration devenue forte, il pouvait presque entendre les battements de son cœur.

Il serra sa main et s’apprêta à poser son autre sur sa hanche lorsque Flack le repoussa, une grimace incrédule sur le visage.

-A quoi tu joues Messer ?! S’exclama t-il

Danny fronça les sourcils. Il n’était pas assez stupide pour retenter une approche, pas assez ignorant pour lire le dégoût dans les yeux de son meilleur ami. Mais il était assez fou pour avoir mal. Ressentir la douleur soudaine de la réalité. Mais de quelle réalité était-il question ? Quel était donc le prix de ce pacte ? Etait-ce cela ? Dégoûter son meilleur ami, celui qu’il aimait, le seul être primordial qui lui restait ? Quelle était donc cette chose qu’il avait perdue ?

-Don… Murmura t-il. Tu… Il se reprit. Qu’est ce que tu as fait cette nuit ?

Une étrange lueur passa dans le regard de Flack.

-J’étais chez moi. Qu’est ce que c’est que cette question ? Danny, qu’est ce qui t’arrive ?

La colère s’empara soudain de Danny. Il avait emmagasiné trop de peine ces derniers temps pour réagir comme il l’aurait fait d’habitude. Il était trop triste pour ne pas être en colère.

-Je suis pas fou ! S’exclama t-il à son tour. T’étais pas chez toi hier soir, c’est pas possible. J’ai pas rêvé tout ça, ça ne pouvait pas être une illusion. T’étais bien là avec moi. Je me souviens de tout, c’est trop réel. C’est trop réel tu m’entends ?
-Je sais pas de quoi tu parles.
-Si. Tu mens Don. Je sais pas pourquoi mais tu mens.

Flack ne répondit rien. Il baissa la tête quelques secondes puis sortit des vestiaires avant même que Danny n’ait pu pensé à l’en empêcher.

Danny resta là, incapable de vraiment réagir. Du moins, incapable de faire ce qu’il aurait dû faire. Il ne put que donner un coup de poing dans le mur. Ca lui fit mal, très mal même. Mais la douleur n’égalait en rien celle qu’il ressentait psychologiquement. Il se disait que, finalement, le diable lui avait tout pris. C’était peut-être ça le prix à payer. Ne plus rien avoir. Peut-être le diable voulait-il l’attirer dans les profondeurs de l’enfer.

En rentrant chez lui, le soir même, Danny dut voir la vérité en face : il oscillait sans cesse entre le paradis et l’enfer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lexie
Balle Rebondissante
Lexie

Nombre de messages : 644
Age : 35
Date d'inscription : 31/05/2006

CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm- - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm-   CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm- - Page 2 EmptyMer 31 Jan - 19:40

Shocked

Ben ça alors. Plus on avance et plus ce pacte avec le diable m'intrigue. Ma curiosité est loin d'être assouvie.
D'ailleurs, vu mon engouement pour cette fic, si tu pouvais rapidement nous mettre la suite, tu contribuerai grandement à la santé de mon état mental. Alors?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://metamorfose.site.voila.fr/index.html
millie8
CSI niveau 3
millie8

Nombre de messages : 442
Age : 34
Localisation : Toujours là où il faut quand il faut (enfin presque...)
Date d'inscription : 13/06/2006

CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm- - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm-   CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm- - Page 2 EmptyMer 31 Jan - 22:55

Wouah PINAISE!!! confused affraid
Anna, ma petite anna si grande par le talent,
c'est exceptionnel ce que tu nous écris là clap clap
J'attends la suite avec impatience!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
lagentillefan

Nombre de messages : 2966
Age : 37
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm- - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm-   CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm- - Page 2 EmptyJeu 1 Fév - 2:24

pleurs Pauvre p'tit Dannyyyyy!!!Mais comment va-t-il se sortir de là?Flack l'aurait-il oublié?Halàlà,pitié Anna met vite la suite!!

_________________
CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm- - Page 2 Csimia10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm- - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm-   CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm- - Page 2 EmptyJeu 1 Fév - 2:25

Waou! Dingue! Shocked
Alors est-ce que vraiment c'était pas réel? Ou bien est-ce que Don souffre d'amnésie? Ou alors fait-il exprès de faire comme si rien ne s'était passé? Mais comment fait-il ça? Il est sûrement bon acteur, mais là, quand même!
Quand même, quoi!!
Danny!!!!!
C'est horrible, cette histoire!
En fait, je trouve qu'elle est aussi cruelle, sombre et désespérée qu'elle est prenante, bien pensée et bien écrite!
Là, je suis comme Danny. Je sais pas. Et pourtant, j'ai été spoilée (ça a été laborieux, mais j'ai trouvé toute seule... hum hum) Mais je comprends pas... toujours pas. On se croirait dans un cauchemar. Tu sais? Où tout est gluantesque, où on n'arrive pas à mettre un pied devant l'autre pour avancer. On est là, dans l'histoire, mais il y a comme un sentiment d'incompréhension. D'injustice. (j'écris ce commentaire comme il vient, à mesure que ça me traverse l'esprit. Je m'excuse pour le côté décousu de mon raisonnement, mais je tiens à ce que tu comprennes bien dans quel état tu me mets avec cette histoire, bon j'en étais où...) L'injustice! Oui! Signer un pacte avec le diable, puisque c'est bien de ça qu'il s'agit, c'est très mauvais pour la santé mentale du patient. Es-tu vraiment certaine que ça va pas se finir entre 4 planches, cette histoire? What the fuck ?!? Le pov chou! Son "ami" n'a plus qu'à lui filer une de ses hideuses cravates pour qu'il se pende avec! Laughing

Qu'est-ce que c'est bien foutu, quand même! Quelle maestria! clap

Dis-moi, entre parenthèses, c'est quand la dernière fois que tu as pensé à écrire un truc... léger et futile? Non, je sais, c'est pas ton truc. D'ailleurs, quand je t'ai demandé si pour ma prochaine tu préférerais du sombre ou du léger, et que tu m'as dit "sombre" sans la moindre hésitation, j'ai pas été étonnée le moins du monde. Mais en y réfléchissant, le léger, c'est bien aussi, hein? C'est bien, certes. Mais ça t'inspire pas, je le sais bien!
Bon j'arrête de t'embêter avec ça. Parce que malgré ce que j'en dis, tu maîtrises le gris et le noir bien mieux que n'importe qui. Tu as raison: laisse le rose et le bleu à d'autres! C'est tellement bien.
Et c'est bizarre, parce que c'est un slash et qu'au fond de moi, je voudrais vraiment que ça se termine bien. Mais ce sera pas le cas. Et donc pour ça, je devrais pas m'enthousiasmer comme je le fais (si si, je t'assure, je suis en transe, là!) parce que oui, je suis fascinée de l'état dans lequel tu mets Danny, et de l'atmosphère que tu as créé. Cette espèce de désespoir ambiant qui malgré tout est teinté d'un peu d'optimisme (je peux me tromper lourdement, mais c'est ce que je ressens, surtout en lisant la dernière phrase, comme quoi Danny oscille entre paradis et enfer) Or cet optimisme est vain. Il est poudre aux yeux. Parce que le diable lui a tout pris. Il lui a donné tout ce qu'il voulait, et lui a repris. C'est ça qui est terrible, en fait. Il vaut mieux ne jamais obtenir ce qu'on veut. Tant qu'on ne sait pas ce qu'on perd, on peut encore espérer le gagner. Mais une fois qu'on l'a définitivement perdu, on perd tout, parce qu'on perd aussi l'espoir.
(encore mes excuses, pour ce com un peu amphigourique (abstrus, quoi.... C'est sibyllin? M'en fous! C'est dans l'esprit de ce que je raconte! Hyper-confus, ça frise l'incompréhensible!), et sans queue ni tête, mais il se fait tard! Je viens de lire ton chapitre 3, et je le review dans la foulée sur mon PC... il est minuit passé, et j'ai eu une longue journée (brindillettes, sauvez-moi!) Laughing )

Oh Anna! Veux-tu bien me mettre la fin très vite, avant que l'espoir ne m'étreigne encore en vain? Car dans le coeur de Danny je navigue. Et vivre sans mon amour m'est insupportable! Mais vivre sans mon amour, sans comprendre pourquoi une telle ignominie m'arrive m'est encore plus douloureux! Pourquoi tant de malheurs enserrent ce coeur qui ne demande qu'à aimer! triste
Mais parce que ça se fait pas de fricoter avec le diable, voyons, Danny!!! N'as-tu jamais entendu parler du GHB?
Bon...
Je vais aller dormir un peu... parce que ma santé mentale commence à me faire défaut, à moi aussi... hein?

_________________
CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm- - Page 2 Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
Annabe
Miss éTinCeLLes!!
Annabe

Nombre de messages : 222
Age : 29
Date d'inscription : 24/10/2006

CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm- - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm-   CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm- - Page 2 EmptyJeu 1 Fév - 16:25

Wow! Que d'enthousiasme! *Anna, choisis mieux tes mots s'il te plaît, on peut pas être enthousiaste face à un drame* Oui bon ben... que de gentils commentaires pleins de... de... de... de gentils compliments. Ca fait très plaisir Very Happy

@Lex: franchement je suis pas certaine que la 4ème partie arrange ton état mental mais puisque tu le demandes, je ne peux qu'accepter mon Ange Mr.Red
@Val: Oui d'accord c'est bon j'avoue! Oui j'adore les drames, oui j'écris quasiment que ça et oui j'ai du mal avec le léger. Non mais je vous rassure je suis pas une gothique sataniste, loin de là! Je suis normale et équilibrée! Rolling Eyes Bon ok, je suis folle, siphonée et... folle mais dans le bon sens du terme. J'adore rire et plaisanter (cf: conversations MSN). C'est juste que j'adore écrire du sombre, j'aime exploiter ce genre d'atmosphère et je rentre plus facilement dans un récit dramatique qu'humoristique. Je suis plus touchée, je retiens mieux. Voilà, explication termine! Merci pour ton com mon Ange, quand je l'ai vu je me suis dit "Trop bien, le com est presque plus long que le drabble Mr.Red Mr.Red c'est toujours un plaisir à lire"

Vous l'attendiez, vous l'avez demandée, vous l'aurez voulu: voilà la fin. Et, je précise, il est HORS DE QUESTION que je change la fin!

Partie 4



-Don ? Don réveille toi.
-Ca ne sert à rien, il ne se réveillera pas.

Danny releva subitement la tête. Et il eut l’impression de se retrouver comme la veille au soir. Lui, allongé dans son lit et le diable, ou du moins sa silhouette, assis sur sa chaise, caché dans l’ombre. Mais ce n’était pas comme la veille. Depuis, il n’avait plus son âme, il n’avait plus aucune certitude. Et puis, Flack était endormi à ses côtés, serré contre lui.

Ils avaient couché ensemble. Pour la deuxième fois. Flack était venu le voir chez lui, s’était excusé pour les évènements de l’après midi et l’avait embrassé. Le dégoût ne brillait plus dans l’océan de ses yeux. Il n’y avait plus cette grimace sur son visage et il ne le repoussait plus. Danny était trop désespéré, avait trop besoin de lui, le voulait trop pour poser la moindre question. Il le regrettait, quelque part. Il sentait bien que tout était loin d’être arrangé. Mais il en avait assez d’aller mal, de voir les choses disparaître sous ses yeux. Il ne voulait pas se poser la moindre question.

Mais maintenant que Flack dormait et que les ténèbres avaient envahi la pièce, il ressentait encore cette peur. La frayeur de tout perdre. Et la présence du diable était bien loin de le rassurer.

-Pourquoi dites vous cela ?
-Tu ne veux pas savoir ce que je t’ai pris en échange de… lui. Dit l’homme d’une voix mielleuse
-Bien sûr.

Danny se redressa dans le lit. Et comme pour se donner un peu de courage, il serra la main de Flack dans la sienne. Même s’il était endormi, le savoir là, tout contre lui, cela l’aidait un peu.

-Ton âme est à moi.
-Je le sais bien.
-Non non, tu ne comprends pas. Ton âme contient une chose primordiale dont tu ignorais l’existence. C’est pathétique.
-De quoi vous parlez ? Qu’est ce que c’est que cette chose primordiale ?
-Tes sentiments.
-Quoi ?
-Je dirais plutôt, ses sentiments. Mais c’est un peu la même chose, non ?

Danny sentit une boule se former dans sa gorge, il se sentait soudain incapable de parler. Il comprenait parfaitement où cet homme voulait en venir tout en ayant du mal à saisir le sens de ses mots. Il suffoquait, littéralement. Sa main se crispa sur celle de Flack. Mais il ne bougea pas, il ne se réveilla pas. Et Danny n’arrivait plus à respirer. Si son esprit refusait d’y croire, une petite partie cachée tout au fond de lui avait compris ce qui se passait. C’était cette partie là qui mourrait peu à peu.

Tandis qu’il souffrait, qu’il endurait en silence, il savait, sans même avoir besoin de le voir, que le diable souriait. Un large sourire. Il était heureux de son œuvre. C’était dans sa nature après tout. Etre heureux du malheur de l’humanité.

-Pauvre Danny, quelle stupidité. Ton Flack, il t’aimait déjà, il te voulait déjà. Il ne lui manquait qu’une chose, c’était du temps. Le temps d’oser te l’avouer, le temps de te sentir prêt pour venir te voir. Mais maintenant il est trop tard. Tu as souhaité une chose que tu avais déjà : son cœur. Et maintenant ? Il n’en n’a plus.

Danny tourna son regard vers l’homme endormi près de lui. Alors c’était vrai ? Il avait réellement toujours été là pour lui ? Et lui avait été assez idiot pour ne jamais s’en rendre compte, pour être trop impatient, pour être incapable de regarder correctement au fond de ses yeux bleus. Il en payait le prix fort.

Une larme coula sur sa joue.

-Pourquoi ? Murmura t-il d’une voix étranglée
-Rassure toi, il sera à tes côtés quasiment toutes les nuits. Mais il n’y aura jamais le moindre sentiment entre vous.

A ces mots, la main de Danny s’ouvrit, sans qu’il ne le veuille, pour laisser retomber celle de Flack sur le matelas. Son amant bougea enfin de son sommeil. Et une nouvelle larme coula sur la joue de Danny lorsqu’il réalisa que le seul mouvement qu’il fit fut de s’éloigner de lui. Pour arrêter de bouger une nouvelle fois.

-Il ne peut pas t’aimer. Tu lui as pris sa capacité à t’aimer, tu lui as pris sa capacité à avoir toute relation normale avec toi. Et moi, je t’ai pris la seule chose qu’il te restait : la possibilité que l’homme de ta vie t’aime en retour.
-Non.
-La journée, il ne sera rien de plus que ton ami, la nuit rien d’autre que ton amant. Pas d’amour, pas de sentiments.

Alors c’était pour cela que Flack l’avait repoussé dans la journée. Parce qu’il ne l’aimait pas. Il ne l’aimait plus. Il était à lui mais sans amour. Il n’était qu’un objet. Un objet qu’il possédait sans l’avoir vraiment.

Danny se sentait si stupide alors que d’autres larmes coulaient par dizaine sur ses joues. Si seulement il avait attendu, si seulement il n’avait jamais vendu son âme au diable. Tout aurait été différent. Tout aurait été normal. La veille, alors qu’il se croyait vide, il lui restait de l’espoir. Aujourd’hui, alors qu’il s’était cru vivant, il était bien plus que mort. Il n’avait plus rien. Il n’était plus rien.

-Merci pour ton âme Danny. Au plaisir de te voir bientôt en enfer.

L’homme disparut, le silence tomba dans la chambre. Danny se retrouvait seul face à son chagrin, face à une situation dont il voulait se sortir sans le pouvoir. Comment pouvait-il accepter de passer ses nuits avec un homme qui ne l’aimait plus ? Comment pouvait-il lui faire l’amour en sachant qu’il n’était dans ses bras qu’à cause d’un souhait ? Que rien de ce qu’il faisait n’était plus volontaire. Et que cela ne le serait plus jamais.

Cette fois, il n’y avait plus aucun doute : il n’avait plus rien. Et cette phrase serait encore plus réelle lorsqu’il se réveillerait seul dans son lit le lendemain matin.

Evil or Very Mad Fin Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lexie
Balle Rebondissante
Lexie

Nombre de messages : 644
Age : 35
Date d'inscription : 31/05/2006

CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm- - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm-   CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm- - Page 2 EmptyJeu 1 Fév - 17:41

Va De Retro Satanas !!!!!!

Non mais c'est ti pas possible tout ça. Bon on savait que ça se terminerais mal pleurs pleurs pleurs pleurs
Voyons le bon côté des choses (oui oui, il y en a toujours un. J'ai décidé de faire taire mon côté pessimiste (oui je sais tout le monde s'en fout) pour une fois (juste une fois) et de voir le bon côté des choses. Parce que OUI! Mesdames et Messieurs!!!!! Oui, il y a toujours un côté positif (comment ça je radote?) (comment ça vous voyez pas l'intéret de cette parenthèse à rallonge? Bougez pas j'arrive au but) Danny a toujours l'amitié de Don, c'est pas négligeable. D'autre part, il a droit à du sexe non stop toutes les nuits, avec un Don qui même si il ne l'aime pas reste collé contre lui (excusez moi du peu, c'est pas rien. Peu certes, mais pas rien). Alors certes, pas de beaux sentiments, pas de belles déclarations, pas de beaux discours. Mais la possibilité d'arrêter tout quand l'envie leur en prendra et de rester amis malgrè tout. Moi j'dis, il lui reste quand même quelque chose.

Voilà, sur ce commentaire qui ne ressemble strictement à rien je vais aller trier, découper, agrapher. Saches ma Puce que j'ai adoré ta fic d'un bout à l'autre et que tu remets ça quand tu veux. De préférence rapidement Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://metamorfose.site.voila.fr/index.html
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm- - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm-   CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm- - Page 2 EmptyJeu 1 Fév - 17:58

C'est reparti! Alors!...... Que dire, que dire?
Que c'est, dans la forme, un régal à lire et à relire. Chaque mot est à sa place, chaque émotion est assourdissante de réalisme. Les phrases coulent de source, les unes après les autres, avec une fluidité extraordinaire, comme les larmes de Danny qui coulent sur son visage et viennent mourir sur l'oreiller.
Non, mais encore heureux que tu comptes pas changer la fin! lol
C'est fantastique.
Alors voilà une chose qui me surprend: Danny l'avait, le coeur de son homme! Il lui suffisait d'attendre! Fallait m'écouter!!! Tout n'est qu'une question de temps! Mais voilà, le petit a été trop impatient. C'est génial, parce que si tu nous avez dit que sans ce pacte, rien n'aurait été possible entre eux, ça aurait été un tantinet... tolérable. Mais là, le tour que tu nous as joué est un coup de maître! clap
C'est dégueulasse! Ignoble! Diabolique! J'adore!! Twisted Evil
Peux-tu me donner l'adresse de ton fan-club? Mr.Red
Au fait! Je confirme: on PEUT être enthousiaste face à un drame! Parce que, mine de rien, je ne connais personne qui décrive aussi bien l'obscurité des choses de la vie, et de la mort. A la limite, il y a peut-être un ou deux auteurs auxquels je pense, et qui le font aussi très bien, mais en anglais. Tu peux être extrêmement fière de toi, mon étincelle. Tu as quelque chose d'unique en toi. Un truc en plus. Et si tu en es là à ton âge, tu iras loin. Très loin. Alors surtout, ne pactise pas avec l'homme assis dans l'ombre, parce que tu l'as, toi aussi. Tu as déjà ce dont tu as besoin pour atteindre des sommets.
J'ai relu mon com. Je vais pas bien dans ma tête. Si je pouvais rayer ce que j'ai dit, à propos du rose et du bleu, et de la légèreté, alors je le ferai. En fait, je pourrais le faire. Mais ça enlèverait à ce foutu post d'hier soir le peu de sens qu'il a... hein?
Continue, Anna! Continue dans cette voie! Fais ce que tu veux! Fais ce que tu sais faire de mieux!
Je te suivrai! Partout où tu iras, je serai là comme ton ombre! Bravo!
Et respect! respect

_________________
CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm- - Page 2 Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
millie8
CSI niveau 3
millie8

Nombre de messages : 442
Age : 34
Localisation : Toujours là où il faut quand il faut (enfin presque...)
Date d'inscription : 13/06/2006

CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm- - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm-   CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm- - Page 2 EmptyJeu 1 Fév - 18:41

triste pleurs pleurs pleurs pleurs pleurs pleurs triste
Alors c'est bien vrai, ça se termine mal Sad
Je n'ai qu'une chose à dire, c'était parfait d'un bout à l'autre, tu retranscris les émotions et l'atmosphère avec tant de brio que l'on s'imagine avec Danny, on voit se qu'il voit, ressent ce qu'il ressent. on souffre avec lui, c'est très prenant.
Je me suis totalement plongée dans cette histoire, et j'ai adoré, oui j'ai bien dit adoré.
C'est très sombre et très triste mais tu n'imagines pas à quel point tu as pu me faire plaisir en écrivant cette histoire, moi qui dans ma bibliothèque est un nombre incroyable de romans "noirs".
Et je dois te dire une chose, tu aimes décrire des atmosphères sombre et pesante et bien sache que tu y excelles plus que certains auteurs que j'ai eu l'occasion de lire (et dont on peut se demander comment ils ont pu être payés pour publier de telles inepties). Si je t'assure tu as la faculté incroyable de décrire les choses et les sentiments avec une précision telle que l'on ne peut qu'adhérer à tout ce que tu écris. Cela sonne tellement juste et tu nous touche en plein coeur. En tout cas c'est ce que je ressens à chaque fois que je te lis et c'est un véritable plaisir.
Continue ainsi mon Anna adorée love
Val a raison, cette petite étincelle que tu as en toi, prends en soin et cultive la car elle est amenée à grandir enore et encore pour se transformer en un immense soleil éblouissant sunny qui épatera tout le monde.
Tu ne seras plus une petite étincelle, tu sera devenue une magnifique étoile... brillant de toute sa splendeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
perlnoir
Looping!
perlnoir

Nombre de messages : 164
Age : 43
Date d'inscription : 24/10/2006

CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm- - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm-   CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm- - Page 2 EmptyJeu 1 Fév - 21:54


Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

pleurs pleurs pleurs pleurs pleurs pleurs

Pauvre Dannyyyyyyyyyyyyyy

Annaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa

Comment tu oses me le faire souffrir de la sorte!

Tu pouvais tout aussi le tuer mdr, malheureuse, n'y songe meme pas mdr!

Non mais t'es malade de me le faire souffrir de la sorte!

Pauvre Choupinet!

Annaaaaaaaaaaaaaaaa


Refait une 5ème partie ou Don fait un pacte avec le Diable pour que Dannyyyyyyyyyyyy l'aime mdr!

Comme ça ils s’aimeront plus mdr!

Mais bon le bon coté de la chose, il est à lui le soir mais bon punaise, t’es sadique mdr!

Alors Don l'aimait mais lui ne l'avait pas vu!

Ben vi, l'amour rend aveugle c'est connut, pauvre de Toi mon Danny si proche pourtant si loin de toi!

Comme l'amour est assassin!

Crapule ma Anna!

J'adore, c'est vraiment une superbe fic, j'adore, j'adhère et une autre mdr!

Non mais c'est vraiment su superbe travail d'écriture, d'imagination et de sadisme mdr!


Bravo ma Anna
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
lagentillefan

Nombre de messages : 2966
Age : 37
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm- - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm-   CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm- - Page 2 EmptyVen 2 Fév - 2:29

triste oh my God!!Pauvre Danny!!Et pauvre Don aussi..Mais bon,ce gars n'est pas le diable pour rien diablo ...Là,Anna,tu as fait très fort...Quelle fin terrible!!!Mon p'tit coeur de flower se brise avec celui de Danny...Et moi qui adore les happy ends pleurs

_________________
CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm- - Page 2 Csimia10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NiNa
Invité



CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm- - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm-   CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm- - Page 2 EmptyVen 2 Fév - 17:28

Franchement je sais vraiment pas quoi dire ! Felicitation c'est incontestablement Fantastique c'est dingue c'est a la fois triste, noir, mais tellement beau et super bien ecrit c'est excellent !
love C'est un reel plaisir de te lire Wink
Bravo et mille merci de faire partager ton talent et d'offrir de superbe histoire a lire et a relire thumleft
Je dis respect

Cette histoire est sublime mais tellement pleurs j' love

*NiNA* a bientot
Revenir en haut Aller en bas
Annabe
Miss éTinCeLLes!!
Annabe

Nombre de messages : 222
Age : 29
Date d'inscription : 24/10/2006

CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm- - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm-   CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm- - Page 2 EmptyMer 14 Fév - 19:02

En voilà un nouveau! Alors euh, pour celui-là, me tuez pas s'il vous plaît! Et âmes sensibles, s'abstenir, veux pas avoir un infarctus sur le dos Mr.Red Laughing

Die another day


Danny releva les yeux vers Flack. Il était appuyé contre le mur, les bras croisés, la tête baissée. Lorsqu’il sentit qu’il était observé, leurs regards se croisèrent. Et lorsque ce fut le cas, la haine et l’amour se lurent au fond de leurs yeux bleus. Le remord et la culpabilité, le pardon et la condamnation. Le désir et le mépris. Danny baissa la tête pour observer la couette, le lit sur lequel il était assis.

I'm gonna wake up, yes and no
I'm gonna kiss some part of
I'm gonna keep this secret
I'm gonna close my body now


Danny prit le revoler entre ses mains et saisit une des nombreuses balles étalées devant lui. Il la montra à Flack tout en gardant un regard dur et en ne prononçant pas le moindre mot. Puis il chargea l’arme. Et il resta là. Assis sur le lit avec l’arme entre ses mains à la fixer comme si elle était le plus bel objet du monde.

-Dan, ne fais pas ça. Le prévint Flack, menaçant
-Quoi ? Tu crois que je ne vais pas m’en remettre ?
-C’est dangereux.
-Oui. Et alors ? T’aime ça, quand c’est dangereux, non ?
-Ne joue pas à ce jeu là ou…
-Ou quoi Don ? Ou quoi ?

Ils se turent. Le silence tomba lourdement sur eux. Mais il était bien plus agréable que leurs mots. Parce qu’à chaque fois qu’ils se parlaient, c’était pour s’attaquer. Pour se faire mal.

Danny ne lâchait plus son arme du regard. Il ne la bougeait pas, la tenait juste ainsi, devant ses yeux. Il avait l’impression de perdre complètement la tête. Il sentait que la colère prenait le pas sur tout le reste. A un point qu’il n’aurait jamais cru possible. Si bien qu’il ne voyait plus le reste. Juste la colère et la haine. Une rage folle qui brûlait tout sur son passage. Il devenait fou. Il le savait bien mais il ne voulait même pas lutter.

Et il dirigea le canon de son arme vers Flack qui redressa subitement la tête.

I guess I'll die another day
(Another day)
I guess I'll die another day
(Another day)
I guess I'll die another day
(Another day)
I guess I'll die another day


-T’as déjà joué à la roulette russe? Demanda Danny
-Tu sais bien que non.
-Tu veux essayer ?
-Même réponse.

Danny fit une grimace en hochant la tête. Mais cette réponse n’allait en rien calmer sa colère. Il n’était pas prêt à se calmer. Pas du tout. Le choc était encore là, bien présent. Il s’était toujours demandé comment il réagirait face à ce genre de situation. Il avait toujours su qu’il le prendrait mal. Mais pas ainsi. Pas au point de péter les plombs. C’était pourtant le cas. La nouvelle ne l’avait pas fait pleurer, sûrement pas, il n’avait pas cherché un côté positif et il n’avait pas laissé son amour l’aveugler. Il avait donné libre cours à sa colère.

Il visa et tira. Flack ferma les yeux. Mais aucun coup ne partit. Il n’y avait pas de balle, la chance était avec lui.

-Il semblerait que l’heure de ta mort n’est pas venue.
-Arrêtes ça Dan.
-A mon tour.

I'm gonna break the cycle
I'm gonna shake up the system
I'm gonna destroy my ego
I'm gonna close my body now


Danny tourna le canon de son arme vers sa tempe. Flack resta calme et cela le fit enrager.

-Tu t’en fous de me voir crever ? Comme ça t’iras la retrouver.

Flack soupira mais ne bougea pas.

-T’en meurs d’envie. Continua Danny, incapable d’arrêter de se faire du mal. Tu meurs d’envie d’aller la voir. Et puis ça fait combien de temps que tu me caches ça ? Un mois ? Plus ? Si elle me l’avait pas dit, je l’aurais jamais su et…
-Et t’aurais jamais sorti ce revolver ! Explosa Flack

Il tentait de se contenir, d’être celui des deux qui ne laisserait pas sa rage gagner et qui subirait la haine de l’autre. Parce qu’il le méritait. Il était le seul responsable ici. Peut-être pas de ce qui s’était passé. Mais il n’avait jamais dit la vérité. Il s’était enfermé dans le vicieux système du mensonge. Il avait préféré garder le secret pour ne pas en détruire un autre.

C’était sans compter sur Danny. A présent, il savait tout. Et il ne le supportait pas. Ni l’acte, ni le mensonge. Il perdait la tête à cause de ça. Parce qu’il voyait s’échapper un bonheur qu’il croyait éternel, une confiance qu’il pensait sans faille. Il voulait juste voir si l’heure de sa mort était venue, elle aussi.

I think I'll find another way
There's so much more to know
I guess I'll die another day
It's not my time to go


Danny pressa la détente une nouvelle fois, sans même fermer les yeux. Au contraire, il fixa Flack sans ciller. Mais il semblerait que lui non plus ne devait pas mourir maintenant.

-Arrête ça Dan. Supplia Flack qui avait retenu son souffle trop longtemps
-Et pourquoi j’arrêterais ?
-Pourquoi ? Répéta son amant, presque outré
-Oui. Tu t’es arrêté toi avant qu’il ne soit trop tard ? Non, je crois pas.

Flack baissa la tête. Il se demandait ce qui faisait le plus mal. Ce jeu morbide, les mots de Danny ou sa propre erreur ? L’entendre de la bouche de son amant, le voir ainsi à cause de ça et voir tout ce qu’il avait perdu, ça le tuait lui aussi, ça le dévorait de l’intérieur. Il ne voulait pas de pitié, pas de pardon. Il voulait juste oublier quelque chose qui n’aurait jamais dû se passer.

Et une nouvelle fois, le canon de l’arme fut dirigé vers lui.

For every sin, I'll have to pay
I've come to work, I've come to play
I think I'll find another way
It's not my time to go


-S’il te plait, arrête. Je suis désolé ok ?
-Quoi ? T’es désolé d’avoir couché avec Stella ou qu’elle me l’ait dit ?

Flack ne répondit pas, honteux.

-Alors ? T’aurais peut-être pu la prévenir que t’étais avec moi avant de te l’envoyer, tu crois pas ? S’énerva Danny
-Ca n’aurait jamais dû arriver. C’était une erreur. Je te l’ai dit Dan, je t’aime.

Danny baissa son arme. Il serra les dents et les poings.

-Pourquoi t’as fait ça Don ? Pourquoi ?
-J’en sais rien. Je sais pas.

Danny le regarda enfin dans les yeux.

-Tu l’aimes ?
-Non.
-Tu mens !
-Non.

Il releva les bras et tira. Pour la troisième fois, rien ne se passa.

I'm gonna avoid the cliche
I'm gonna suspend my senses
I'm gonna delay my pleasure
I'm gonna close my body now


Danny baissa son arme. Il ne la laissa pas tomber, il recommença juste à la fixer. Entre ses mains, elle symbolisait tant de choses. La justice qu’il avait vaguement voulu faire, la mort qu’il tentait d’appeler sans succès. Et sa rage qu’il voulait, inconsciemment, canaliser. Par n’importe quel moyen. En jouant à ce jeu, il se frottait au danger et faisait exploser sa colère. Il n’en retirait que plus de douleur.

Il observa son amant. Flack n’avait plus son attitude indifférente. Il était aux aguets, son regard passant de son arme, aux balles sur le lit puis à son visage. Il cherchait un indice, un signe, quelque chose qui lui permettrait enfin de respirer correctement. Peut-être que, finalement, les mots étaient ce qui faisait le moins mal.

-Je t’aime Dan.
-Pourquoi t’es pas parti quand j’ai voulu te tirer dessus?
-Parce que je te fais confiance.

Danny le regarda, son visage déformé par la douleur qu’il ressentait. Par cette confiance que, lui, ne pouvait plus lui accorder.

Et il releva son arme vers Flack. Encore une fois.

I think I'll find another way
There's so much more to know
I guess I'll die another day
It's not my time to go


-Dan fais pas ça. Je te l’ai dit, c’était une erreur. Je sais que j’aurais du t’en parler, j’aurais même dû ne jamais faire ça. Mais je t’aime et je suis désolé.

Danny ne répondit rien. Il ferma brièvement les yeux puis se concentra pour viser. Son regard se voilait, il le sentait. Lui qui n’avait pas voulu pleurer. Il se rendait compte à quel point l’amour pouvait le détruire. Ca pouvait même avancer l’heure de la mort.

Ou peut-être pas ?

Il tira. Cette fois, le coup parti. Le bruit résonna longuement, lui vrillant presque les tympans. Il garda les yeux fermés pendant un moment. Lorsqu’il les ouvrit, il vit Flack, ses propres yeux écarquillés et le trou que la balle avait fait dans le mur juste à côté de lui. Danny prit une profonde inspiration, comme soulagé. Il laissa tomber l’arme sur le sol. Puis il baissa la tête et laissa ses larmes couler. Flack respirait difficilement. Il s’appuya contre mur et se laissa tomber. Il finit assis par terre, ses genoux repliés, sa tête entre ses mains.

I guess, die another day
I guess I'll die another day
I guess, die another day
I guess I'll die another day


-Je suis désolé. Répéta Flack
-Je… tu m’aimes vraiment ?
-Je te l’ai dit Dan. Oui.
-Alors j’arriverais sûrement à te pardonner.

Finalement, la colère était passée.


Dernière édition par le Mer 14 Fév - 19:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lexie
Balle Rebondissante
Lexie

Nombre de messages : 644
Age : 35
Date d'inscription : 31/05/2006

CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm- - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm-   CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm- - Page 2 EmptyMer 14 Fév - 19:07

J'ai jamais vu une arme se décharger aussi lentement. C'est cruel.
tu devrais avoir honte de toi. Leur faire ça à eux (et à moi accessoirement, j'ai cru que mon coeur allait lâcher)
Dire que j'ai créée un monstre hein?

Je t'enverrais plus jamais mes walls Anna, plus jamais! Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://metamorfose.site.voila.fr/index.html
Annabe
Miss éTinCeLLes!!
Annabe

Nombre de messages : 222
Age : 29
Date d'inscription : 24/10/2006

CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm- - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm-   CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm- - Page 2 EmptyMer 14 Fév - 19:19

Lex t'es fâchée? A part l'arrêt cardiaque t'as pas aimé? Tu me liras plus jamais? pleurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lexie
Balle Rebondissante
Lexie

Nombre de messages : 644
Age : 35
Date d'inscription : 31/05/2006

CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm- - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm-   CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm- - Page 2 EmptyMer 14 Fév - 19:26

Non j'ai pas aimé. C'était nul, long, ennuyeux, plat, insipide (oh dis donc, j'ai aucun problème de vocabulaire avec les critiques. c'est louche ça) bref, j'ai détésté d'un bout à l'autre. J'ai pas du tout eu de mouvement de recul à chaque tir, j'ai pas grimacé, hurlé quand je ne savait pas si la balle avait atteint sa cible. Ouais en fait je vais arrêter de te lire parce que je m'ennuie vraiment, que tu sais même pas faire faire de crise cardiaque aux gens, que tu ne sais pas retenir leur attention. Je comprends même pas comment j'ai pu continuer à te lire jusqu'ici d'ailleurs...

A part ça, t'en as beaucoup des questions stupides du même style mon Ange? Non parce que bonn, vu que tu as eu mes réactions en direct live, ça me semblait une évidence que j'avais complètement totalement irrémédiablement adoré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://metamorfose.site.voila.fr/index.html
Contenu sponsorisé




CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm- - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm-   CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm- - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
CSI:NY <> Le monde est fou -cadeau pour valm-
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» "Le monde est une prison où il n'y a ni espoir, ni saveur, ni odeur. Une prison pour ton esprit." | Naya K. Thompson
» LE CYCLE DE TIAMAT (Tome 1) LA REINE DES NEIGES & FINISMONDE de Joan D. Vinge
» [JEU] EXTREM DROID JUMP : Monter toujours plus haut [Gratuit]
» Correcteur orthographique
» Jeu d'écriture : Quand tu aimes il faut partir.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Experts: Miami :: Fanfictions :: Fanfics LES EXPERTS-
Sauter vers: