Forum sur la série Les Experts: Miami
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash)   Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 12 EmptyDim 28 Jan - 3:19

Sad Flash back très émouvant et prenant! On si croirait!
10/10 10/10 10/10 10/10 10/10 10/10

what? Don perd le fil? ptdrxxl Heureusement que nous non !
bong La suite! Gre-nouille! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash)   Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 12 EmptyJeu 1 Fév - 20:51

Bon! J'espère que vous avez pas trop perdu le fil, vous? What the fuck ?!? Parce qu'il y a longtemps qu'on n'a pas eu de nouvelles... What a Face
Me vient une suggestion... proposition, plutôt: vu que cette fic est super longue, si quelqu'un est intéressé pour la lire, mais qu'une séance de copiage-collage rebute, je suis toute disposée à lui envoyer le fichier html Wink D'acc'?
Voilà! Mr.Red
Merci beaucoup pour votre assiduité, et vos coms supersympatoches! respect bizz
La suite:


Seconde Chance (41)

La solitude ne lui était pas moins insupportable qu'à Danny.
Voilà deux semaines qu'il avait commencé à travailler pour Anna Cahill et Associés. Ces deux semaines de planques, de filatures et d'enquêtes lui avaient donné la sensation d'avoir retrouvé une vie normale. Sa vie. Mais elles lui avaient aussi confirmé à quel point il ne pouvait plus se passer de son homme.
Quand il était seul, il n'arrêtait pas de penser à lui. Et il ne pouvait s'empêcher de s'inquiéter. Car si jamais les fédéraux les retrouvaient, et que ce jour-là ils étaient loin l'un de l'autre, auraient-ils l'occasion de s'en sortir ensemble, ou devraient-ils se séparer? Pour toujours?
"Je t'ai apporté de quoi déjeuner, il me semble que tu n'es pas végétarien?" vérifia Anna en le rejoignant discrètement dans la voiture, côté passager.
"Omnivore, aucun doute là-dessus", lui confirma-t-il.
"A la bonne heure! Sandwich poulet-crudités", annonça-t-elle en lui tendant une demi-baguette empaquetée dans du papier.
Il fronça les sourcils, incertain.
"Je déconne", sourit-elle alors. "Poulet, frites et moutarde."
"Je te remercie", fit-il alors, soulagé.
Et tandis qu'il dévorait son repas, il en profita pour résumer la situation à Anna.
Leur homme, Friedman, était au restaurant de l'autre côté de la rue, en compagnie d'un de ses contacts. Un petit nouveau. Un homme dont ils devaient encore découvrir l'identité.
Pendant ce temps, Anna faisait défiler les photos que Don avait prise de la scène. Friedman et le type en train d'échanger des enveloppes, ça c'était vraiment intéressant.
"Beau travail, Don", le félicita-t-elle.
Il termina son sandwich, toujours attentif à ce qui se passait dans le resto, à la table de Friedman située comme par miracle tout contre la baie vitrée.
"Alors?" s'enquit-il. "Tu prends lequel?"
"Friedman", décida-t-elle. "Toi, tu t'occupes de son contact, tu nous trouves son nom et son adresse."
"Et c'est tout?"
"Ensuite, tu ramènes la voiture à l'agence, tu récupères le dossier que j'ai laissé sur le bureau d'Eli à ton attention, et tu rentres chez toi."
"Un nouveau dossier?"
"Un mari adultère."
Il acquiesça. Quelques photos et des noms. C'est tout ce qu'on leur demandait, la plupart du temps. Cette affaire serait réglée en quelques jours. Et puis l'avantage, c'était que les maris adultères passaient très souvent la nuit avec leurs femmes. Il pourrait donc passer de son côté la nuit avec son homme...
"Ça te manque pas trop, la Criminelle?" lança Anna.
"Je t'ai jamais dit que je bossais à la Crim", lui fit aussitôt remarquer Don, méfiant.
"Tout comme tu ne m'as jamais dit que tu t'appelles en réalité Donald Flack Junior."
Tout d'un coup, ce qui se passait à la table de Friedman lui parut absolument dérisoire. S'il avait été un château de cartes, il se serait complètement écroulé.
Il se tourna vers elle et la regarda fixement. Mais elle semblait bien plus attentive à ce qui se passait dans ce resto que lui. Elle transpirait de sérénité. Comme s'ils discutaient de la pluie et du beau temps.
"Est-ce qu'il me reste des choses à t'apprendre, ou tu sais déjà tout?" lui demanda-t-il en tâchant de prendre exemple sur elle.
"Apparemment, tu as tout abandonné du jour au lendemain, c'est vrai?"
Il acquiesça. Son coeur se mit à battre plus vite et plus fort.
"Je sais que tu l'as fait par amour. Tu me l'as dit toi-même."
Il ne s'arrêta pas de hocher la tête. Lentement.
"Le reste ne m'intéresse pas."
Il s'immobilisa, puis lui adressa un rictus incrédule. Malgré tout, elle lui paraissait extrêmement sincère. À tel point qu'il décida de la croire sur parole.
"Pourquoi avoir commencé à te renseigner sur moi, dans ce cas?" s'étonna-t-il.
"Je voulais m'assurer que tu étais bien le propriétaire de la plaque. Que tes références, c'était pas du bidon."
Il l'observa, dans le vain espoir de lire dans ses pensées. Elle surveillait toujours Friedman et son contact, en pleine discussion à leur table, autour d'un café. Non pas qu'il ne la croyait pas. C'était juste qu'il ne comprenait pas ce qui l'avait empêchée de poursuivre ses investigations un peu plus loin.
"Tu l'as joué franc-jeu dès le départ, Don", lui expliqua-t-elle afin de ne plus avoir à affronter son regard pénétrant. "En me montrant ta plaque. Tu savais bien que j'allais relever ton matricule et me renseigner, un jour ou l'autre."
Ça, il ne pouvait le nier. À vrai dire, ça lui avait filé des sueurs froides, dès le premier jour. Jusqu'à ce que petit à petit, il se sente pleinement accepté. Jusqu'à ce qu'Anna lui fasse signer quelques papiers administratifs, prouvant ainsi que les détails les plus formels étaient réglés, et que son examen d'entrée s'était passé sans encombres.
"Je n'ai fait que jeter un oeil au fichier des matricules. C'est tout", lui assura-t-elle. "Il me reste un tas de choses à apprendre sur toi. Mais je n'ai absolument pas l'intention de tout découvrir moi-même. Si tu veux garder ton passé secret, alors ça me va. Je ne te poserai même pas de questions. Tout ce que je te demande en échange, c'est de ne plus jamais abuser de ma confiance. C'est clair?"
"Très clair."
"Parfait."
Il ne savait même pas s'il devait sauter de joie ou bien trembler de peur. Parce que son attitude cachait forcément quelque chose. Une contre-partie un peu plus...
"Tout le monde a droit à une seconde chance", dit-elle.
C'était donc ça. Il avait compris.
Quelqu'un lui avait un jour offert une seconde chance, et elle lui faisait à son tour cette fleur. Tout cela n'était en quelque sorte qu'un passage de relais.
"Fais ce que tu as à faire. Et rentre chez toi", lui rappela-t-elle en faisant un petit signe de la tête en direction du resto.
Les deux hommes étaient sur le point de prendre congé l'un de l'autre. Le temps était donc venu pour eux aussi de se séparer. Anna ouvrit sa portière et descendit de la voiture. Avant de refermer, elle se pencha à l'intérieur et murmura à Don: "Et embrasse ton amour pour moi!"
Puis elle claqua la portière, et regagna sa voiture garée un peu plus loin.
Il sourit dans le vide. Le temps était peut-être venu pour lui de sauter de joie, finalement...

_________________
Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 12 Remban10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.csi-fanfics.com/
Lexie
Balle Rebondissante
Lexie

Nombre de messages : 644
Age : 35
Date d'inscription : 31/05/2006

Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash)   Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 12 EmptyJeu 1 Fév - 20:59

Ah bah tout vient à point à qui sait attendre. Et on a bien fait d'attendre, ça en valait vraiment la peine.
Ce chapitre 41 est superbe. Anna est un ange et a un comportement tout ce qu'il y a de plus logique et compréhensif. Quant à Don qui ne se démonte pas, moi je dis bravo.
Et pusi ça
Citation :
La solitude ne lui était pas moins insupportable qu'à Danny.
Voilà deux semaines qu'il avait commencé à travailler pour Anna Cahill et Associés. Ces deux semaines de planques, de filatures et d'enquêtes lui avaient donné la sensation d'avoir retrouvé une vie normale. Sa vie. Mais elles lui avaient aussi confirmé à quel point il ne pouvait plus se passer de son homme.
Quand il était seul, il n'arrêtait pas de penser à lui. Et il ne pouvait s'empêcher de s'inquiéter. Car si jamais les fédéraux les retrouvaient, et que ce jour-là ils étaient loin l'un de l'autre, auraient-ils l'occasion de s'en sortir ensemble, ou devraient-ils se séparer? Pour toujours?
C'est du caviar love love love love love


Dernière édition par le Lun 5 Fév - 23:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://metamorfose.site.voila.fr/index.html
perlnoir
Looping!
perlnoir

Nombre de messages : 164
Age : 43
Date d'inscription : 24/10/2006

Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash)   Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 12 EmptyJeu 1 Fév - 21:24

Punaise MAGNIFIQUE

SUBLIME

J’ADORE


J’ai eut une de ces peurs quand Anna lui dévoile sa propre identité, la vache, faut prévenir, tu oublies que je suis à fond dedans et comme Don et Danny, je m’inquiète de leur sort !

Pauvre Don, à sa place, j’aurai aussi frôlé la crise cardiaque, mais heureusement qu’il est resté placide, c’est ce qui fait son charme et sa personne, sa sérénité et son calme !

En tout cas j’aime beaucoup l’attitude de Anna sur le fait qu’elle n’ai pas cherché à mettre son nez n’importe où, juste à s’assurer de sa crédibilité !
Elle préfère tout apprendre de lui, parce qu’intérieurement, elle lui fait confiance, ou alors elle veut lui faire confiance !


Dans tous les cas, elle a toute l’attention et le respect de Don à l’heure qu’il est !
De l’autre coté, je me demande ce qu’elle sait exactement, elle se doute que Don est partit de NY parce qu’il a suivit l’amour, mais à la fin elle lui dit de l’embrasser, a-t-elle des soupçons, en sait elle plus qu’elle ne veut bien lui en dire, ou s’est elle réellement cantonnait à vérifié le propriétaire de la plaque ?


En tout cas Don a l’air plus serein et satisfait de l’attitude d’Anna !
Je suis ravit que Don se sente bien dans son travail et que les personnes avec qui il travaille le respecte, c’est une bonne choses pour lui !


Son travail est sympa et au moins il lui assure de rentrer chaque soir chez lui, c’est une bonne chose !

Ce que j’ai aussi aimé dans ce post c’est le fait que Don aussi pense constamment à Danny, de ce qu’il fait, le fait aussi qu’il s’inquiète pour lui, que s’il venait à lui prendre, qu’adviendrait il d’eux !
J’adore cette constante inquiétude qui resserre leurs liens qui les unis et les soude à jamais, l’un à l’autre !


Chacun à peur pour l’autre, sublime !

Dans tout les cas, j’adore toujours cette fic, chapeau bas ma Valm, je suis toute ouie pour la suiteeeeeeee !
Revenir en haut Aller en bas
millie8
CSI niveau 3
millie8

Nombre de messages : 442
Age : 34
Localisation : Toujours là où il faut quand il faut (enfin presque...)
Date d'inscription : 13/06/2006

Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash)   Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 12 EmptyJeu 1 Fév - 22:00

zaterrit victoire victoire victoire victoire victoire victoire victoire victoire zaterrit

C'est une excellente suite que tu nous as écrit

Je suis toujours aussi accro à cette fic et je n'ai absoument pas perdu le fil study

Cela dit ce n'est pas une raison pour me faire poireauter Rolling Eyes
Alors vite la suite ma VaLmOuNeTTe!!!!!!! bong
Revenir en haut Aller en bas
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
lagentillefan

Nombre de messages : 2966
Age : 37
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash)   Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 12 EmptyVen 2 Fév - 2:34

très chouette suite que voilà,ma Valm!!Anna me semble très compréhensive et adorable...En sera-t-il de même pour les logeuses et la coéquipière? What the fuck ?!?
Réponse dans la suite,j'espère!!

_________________
Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 12 Csimia10
Revenir en haut Aller en bas
csi_scientific
CSI niveau 1
csi_scientific

Nombre de messages : 158
Age : 29
Localisation : .... Dans mes rêves .... sur Times Square ....
Date d'inscription : 03/12/2006

Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash)   Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 12 EmptyVen 2 Fév - 21:45

toujours aussi bien Valm .... Anna semble plutôt bien prendre le fait que Don lui ai menti, mais ce n'est peut-être qu'une couverture .... Vite la suite pour le savoir Valm ...
Revenir en haut Aller en bas
http://csiscientific.skyblog.com
Invité
Invité



Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash)   Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 12 EmptySam 3 Fév - 0:29

Evil or Very Mad j'ai pas perdue le fil je te rassure Very Happy

Alors quoi dire ... comme d'hab j'arrive la derniere et tout a déjà été dit!
En plus Anna me guette surement pour m'engueuler si je poste mal alors je ne sais vraiment pas quoi te dire Rolling Eyes
love A part que j'aime toujours autant et que même si tu as prit ton temps pour la suite cela ne me dérange absolument pas puisqu'elle est .... comme les autres chapitres! on la dévore et on en redemande ! smoke

La suite ? bounce
Revenir en haut Aller en bas
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash)   Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 12 EmptyMar 6 Fév - 20:43

Selia (42)

Dire qu'il lui avait fallu des années avant de connaître les rues de New York comme sa poche. Ici il se sentait comme un nouveau-né arraché au ventre de sa mère. Il était un étranger.
San Fransisco était une chouette ville. Et il s'y plaisait déjà. Certes, l'océan n'était pas le même, le climat beaucoup plus ensoleillé, le relief inégal, et la vie un peu plus cool. Mais il se sentait chez lui.
Chez eux.
Parce que sans Don, il ne serait jamais arrivé jusqu'ici.
Les mains dans les poches, il se baladait tranquillement dans son nouveau voisinage, songeant à quel point c'était marrant, la vie. Elle vous donnait tout. Et un jour reprenait tout, avec la même facilité. Elle donnait et reprenait, sans arrêt. Il se demandait souvent s'il existait ou non un moyen de l'arrêter. De l'empêcher de tout reprendre une fois qu'elle vous avez tout donné. Était-ce de sa faute à lui? Était-ce parce qu'il ne savait pas s'y prendre, qu'il perdait toujours ce qu'il gagnait? Ou bien le sort s'acharnait-il sur lui? Ou alors... Oui, c'était sûrement ça. C'était pareil pour tout le monde.
Il s'arrêta. Et puis se retourna.
Sur un banc, sous un arbre à quelques mètres du bord de la route, était assise une petite fille avec un nounours dans les bras.
Non. Finalement c'était le sort qui prenait un malin plaisir à s'acharner sur lui. En plaçant par exemple sur son chemin un tas de petits détails qui lui rappelait sans cesse ce qu'il avait perdu.
Eileen.
C'était pas un détail, cette fois. C'était bien plus que ça.
Elle était en vie.
Sans vraiment savoir ce qui le poussa à s'élancer, il revint sur ses pas.
"Qu'est-ce que tu fais ici toute seule, princesse?" demanda-t-il en s'asseyant à côté d'elle.
La petite fille leva les yeux vers lui, le regarda d'un air méfiant, et s'éloigna instantanément de lui en glissant sur le banc, de quelques centimètres.
Elle fronça les sourcils. C'était bizarre, mais l'espace d'un instant, elle eut l'impression qu'il la connaissait. Jusqu'à ce qu'il détourne un instant la tête, avant de reporter son attention sur elle. Il paraissait soudain plus distant. Calme, gentil et doux. Mais plus distant.
"Je m'appelle Danny", dit-il.
Mais ça ne suffit pas à la rassurer. Et il s'en voulait, parce qu'il l'avait effrayée. Elle devait le prendre pour un fou. C'était de sa faute, en fin de compte. Il ne savait pas s'y prendre, avec la vie. Comment avait-il pu croire une seule seconde qu'elle allait lui rendre Eileen?
Il détourna une nouvelle fois son regard et se mit à observer distraitement les quelques voitures qui passaient dans la rue. Il était fou. Depuis le jour où il avait découvert leurs corps à la morgue. Il était devenu complètement fou sans s'en rendre compte. Pourtant, ce qu'il avait fait à Perkins aurait du le mettre sur la voie...
"Moi, je m'appelle Selia."
Il se retourna vers elle. Elle était plus petite qu'Eileen. Peut-être... six ou sept ans. Son teint était plus hâlé, ses yeux plus sombres. Mais elle avait les mêmes cheveux, la même façon de tenir sa peluche tout contre elle. Cette princesse-là était une adorable petite métisse, au regard perçant et au sourire radieux. Comment avait-il pu croire une seule seconde qu'elle était une autre?
"C'est très joli, comme prénom", lui dit-il en lui rendant son sourire.
"Oui."
Elle balança ses pieds, semblant un peu plus à l'aise avec son inconnu.
"Tu habites loin d'ici?" voulut-il savoir.
Le sourire de Selia disparut aussitôt, et fut remplacé par une moue penaude. Elle secoua la tête, avant de pointer son index derrière eux, dans la direction de sa maison. Danny se demanda si elle était plus apeurée à l'idée d'y retourner ou bien à l'idée de ne plus jamais la revoir.
"Tu es venue jusqu'ici toute seule?"
Elle acquiesça. Quelques larmes firent soudain briller ses yeux noirs.
"Tu veux que je te ramène chez toi?"
Selia leva alors la tête vers Danny et en voyant son sourire rassurant, accepta sa proposition avec un immense soulagement. Puis elle sauta du banc pour s'élancer sans plus attendre sur le chemin de sa maison.
Danny se leva et la rejoignit. Ils marchèrent côte à côte sur le trottoir, en silence. Puis, arrivés au bout de la rue, Selia lui prit la main, pour traverser la chaussée, comme elle l'aurait fait avec n'importe qui. Parce que c'est ce qu'on lui avait apprit.
Mais le contact de sa petite main dans la sienne décontenança Danny. Il réalisa brusquement à quel point ce simple geste lui avait manqué. À quel point sa princesse lui manquait. Mais elle n'était pas Eileen. Il n'était plus à New York. Sa princesse était morte. Et lui était un étranger, ici.
"Danny?"
Il renifla et inspira un grand coup. Ensuite il regarda à droite et à gauche, et la voie étant libre, ils traversèrent la rue main dans la main. Il sentit ses yeux inquiets posés sur lui, mais quand ils atteignirent le trottoir d'en face, elle se mit à regarder droit devant elle. Et quand il desserra son étreinte, sa petite main resta cramponnée à la sienne.
"Elle est loin, ta maison à toi?" lui demanda-t-elle.
"Non. Pas très loin de l'endroit où on a fait connaissance", lui répondit-il en s'efforçant de reprendre le dessus sur ses émotions.
"Pourquoi il y a de la peinture sur tes habits?"
"Oh, ça?" fit-il en remarquant les traces blanches sur son pantalon. "C'est parce que je suis en train de repeindre l'intérieur de ma maison."
"Pourquoi?"
"Parce qu'elle en a vraiment besoin."
"Elle est vieille, ta maison?"
"Disons que... elle est plus vieille que moi."
"Ah oui? Et quel âge tu as?"
Toutes ces questions les unes à la suite des autres réveillaient elles aussi des souvenirs qu'il voulait pour l'instant mettre de côté. Alors il lui répondit, et aussitôt lui demanda: "Et toi?"
"Presque six ans et demi."
"C'est pas un âge pour rester toute seule, dis-moi", lui fit-il remarquer.
Le silence qui s'installa entre eux lui prouva qu'il avait réussit à renverser la vapeur. Maintenant, c'était lui qui posait les questions.
Au bout d'un moment, Selia lui répondit enfin, d'un air triste: "C'est parce que ma maman, elle en a rien à faire, de moi."
Même si Danny ne connaissait pas sa maman, il avait bien du mal à croire une chose pareille. Sans compter que ce genre de constat, de la part d'une gamine de six ans, provenait plus souvent d'une influence extérieure que du résultat d'une réflexion personnelle.
"Tu es sûre qu'elle s'inquiète pas pour toi, en ce moment? Au moins un tout petit peu?"
Leurs regards se croisèrent.
Elle haussa les épaules, incertaine, mais finit par hocher la tête en le voyant si optimiste. Au fond, elle connaissait bien sa maman. Bien mieux qu'elle ne le croyait.
C'est sans doute une des raisons pour lesquelles elle accéléra le pas en arrivant près de chez elle, jusqu'à en lâcher la main de Danny.
À peine eut-elle franchit le portillon permettant d'accéder à la cour devant la grande maison qu'une jeune femme en sortit, en tendant les bras vers elle. Selia lui sauta dans les bras et s'agrippa à elle, manquant de peu de laisser tomber son nounours par terre.
Sa maman la serra fort contre elle en caressant ses cheveux: "Ma puce! Je me suis fait un sang d'encre! Où étais-tu passée? Je t'ai cherchée partout!"
La petite Selia s'excusa alors avec ses mots à elle, lui promettant de ne jamais plus recommencer. Elle lui dit aussi que Danny l'avait raccompagnée jusqu'ici.
"Qui?"
Selia s'écarta de l'étreinte de sa maman, et se retourna. Mais il avait disparut. "Il était là", dit-elle, surprise.
Sa mère la reposa par terre, alla rouvrir le portillon et regarda à droite et à gauche de la rue.
Au loin, elle le vit. Un homme qui marchait sur le trottoir, sans se retourner. Elle hésita à l'interpeller. Encore plus à lui courir après. Il était déjà si loin. Et sa petite fille, elle, lui réclamait toute son attention.
"J'espère qu'on le reverra?" se demanda Selia, un peu déçue de ne pas avoir pu lui dire au revoir.
"Moi aussi, chérie", lui répondit sa maman, elle aussi surprise et déçue. "Moi aussi."

_________________
Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 12 Remban10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.csi-fanfics.com/
Lexie
Balle Rebondissante
Lexie

Nombre de messages : 644
Age : 35
Date d'inscription : 31/05/2006

Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash)   Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 12 EmptyMar 6 Fév - 21:06

Alors de 0 à 20, hein?
Mmmmm en toute objectivité 20. J'exagère pas (punaise arrêtez avec vos requins).
J'aime beaucoup ce transfert que cherche à faire Danny sur la petite Selia tout en étant suffisament lucide pour se rendre compte que Selia n'est pas Eileen. Mais ça n'en reste pas moins douloureux pour lui.

J'aime ce chapitre. Il fait parti des petites merveilles que tu as l'habitude de nous écrire. Moi j'en redemande encore!!!!
Revenir en haut Aller en bas
http://metamorfose.site.voila.fr/index.html
Annabe
Miss éTinCeLLes!!
Annabe

Nombre de messages : 222
Age : 29
Date d'inscription : 24/10/2006

Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash)   Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 12 EmptyMar 6 Fév - 21:10

Je vais te faire un com très court pour une raison qui n'a AUCUN rapport avec la qualité du chapitre, on est d'accord?

19/20. Tout simplement parce qu'il est magnifique, splendide mais je peux pas mettre 20 parce que ce n'est pas celui que je préfère. Bravo quand même parce que tu as vraiment un don, ton écriture est divine!
Revenir en haut Aller en bas
NiNa
Invité



Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash)   Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 12 EmptyMer 7 Fév - 2:18

Super chapitre tout pleins d'emotion Sad c'est touchant

J 'love beacoup merci c'est genial

*NiNa* (toujours au rendez vous)
Revenir en haut Aller en bas
perlnoir
Looping!
perlnoir

Nombre de messages : 164
Age : 43
Date d'inscription : 24/10/2006

Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash)   Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 12 EmptyMer 7 Fév - 3:18

love love love love love love love

Sad Sad Sad Sad Sad Sad Sad Sad Sad Sad Sad

clap clap clap clap clap clap clap clap

respect respect respect respect respect respect

Encore un fabuleux post!

C'est vraiment sublime, et très émotionnant!

J'adore et vi encore!

Danny est très émouvant, touchant, la petite Sélia est magnifique et moi je suis dans la merde!


Parce que cette fic est entrain de prendre une place trop importante dans mon coeur!
Non mais normalement c'est moi qui décide si j'aime, bon ok, je décide pas mais bon d'hab je le sais que j'adore et que j'adore un chtit peu moins mais là, non dans le baba la Perl!


What the fuck ?!? Tu comprends rien de ce que je raconte, tant mieux moi non plus mdr!

En tout cas, j’ai adoré ce post, il est remplit d’émotions, de sous entendus si parlant !
On ressent un Danny presque désabusé, ce que je veux dire c’est qu’il se sent dépassé par ce qu’il se passe sous les yeux !
Déjà dès le départ, tu places le décor, Danny doute, se pose des questions, puis apparaît la petite Sélia, j’adore mon personnage, il est sublime, c’est moi quoi !

Merci pour ce cadeau, je ne pouvais espérer meilleur rôle, la douceur et l’innocence d’un enfant en toute simplicité !

Vraiment je te remercie beaucoup pour ce geste !


Pour ce qui est de Danny, sa réaction lorsqu’il l’a voit est magnifique ma Valm, parce que ressent un Danny déstabilisé, doutant, se demandant même s’il ne rêve pas ou s’il n’est pas devenu fou !

Il revoit sous les traits de la petite Sélia, sa princesse Eillen, d’ailleurs en l’accostant, il la surnomme de la même manière ce qui effraie au départ l’enfant parce qu’on donne ce genre de surnom qu’à une personne qu’on connaît !
Puis ses petits trou noirs si je puis dire, cette sorte d’évasion lorsqu’l repense à Eillen, se souvenant de se qui la caractérisé, lorsque la petite se présente à lui puis lui prend la main et que Danny ressente une chaleur immense l’enveloppait, puis re-évasion vers les souvenirs, il compare voir même remplace Sélia par Eilenn comme s’il voulait la faire revivre !


Elle était là devant lui, il lui tenait la main, certes ce n’était pas vraiment elle, mais en y pensant ça aurait pu l’être si Perkins n’avait pas tout gâché !

J’ai l’impression de m’être fourvoyé dans une explication de texte que tu ne comprendras même pas mdr !

Mais boune, je trouve magnifique toutes ses alternance entre la réalité et ce que Danny aimerait revivre et voit, on a l’impression d’être dans sa tête, de vivre cette métamorphose, de ses échanges ces virevoltassions intermittentes entre Eilen et Sélia, sous l’œil songeur d’un Danny encore tourmentait par la perte des deux êtres qu’il a le plus aimé !

le mur Mon dieu est-ce que c’est français ce que je viens de dire mdr !
Je m’en fou je suis fatigué !


Boune alors hormis cela, la fin, je l’ai adoré, lorsque la petite pense que sa mère ne l’aime pas et que Danny lui explique que ce n’est pas vrai et qu’elle doit en réalité être très inquiète de sa petite escapade !
Puis la confirmation des dires de Danny et enfin là ma Valm mille merci mais dans le plus profond de mon petit cœur, j’espérai qu’il disparaisse et tu as exhaussé mon souhait, merci !


On sent que Danny n’est pas prêt à affronter une nouvelle rencontre, il a eut son lot d’émotions, il a besoin de se retrouver, de faire le point !
Cette rencontre qui est tout a fait fortuite l’a conduit a se rendre compte combien tout cela lui faisait encore très mal, et le simple fait de rencontrer une petite fille lui rappelait dangereusement la petite Eillen !


Allez Maman Sélia, tu le reverras, j’en suis certaine, mais il a besoin d’un petit peu de temps mon Danny !

En tout cas Bravo ma belle, tu as encore fait des merveilles avec tes mots !

Je m’incline et t’en redemande !

Merci encore pour mon perso, il es magnifique, merciiiiiiiiiiiiiii
Revenir en haut Aller en bas
staili
Bavard
staili

Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 13/01/2007

Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash)   Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 12 EmptyMer 7 Fév - 12:20

très touchant ce chapitre! love

Danny mérite un gros câlin en rentrant! Si Don a autre chose à faire, je m'en charge! Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash)   Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 12 EmptyMer 7 Fév - 23:28

Non non, Staili! Don n'est pas surchargé de travail à ce point! lol!

Ma Sélia, merci à toi! J'ai tout compris ce que tu as dit, et ça me touche beaucoup! On se touche mutuellement, si c'est pas dingue! Mr. Green

Lexie, OK! on arrête avec les requins, c'est pas gentil. Surtout avec la note que tu m'as donné, ce serait fourbe de ma part de remettre ça sur le tapis! Wink bizz

Anna, merci pour ta note, aussi!!! Et dis-moi, c'est lesquels, tes chapitres préférés? What the fuck ?!?

Nina, ravie de te voir toujours au RDV!!

Merci à vous toutes Exclamation Exclamation Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://www.csi-fanfics.com/
millie8
CSI niveau 3
millie8

Nombre de messages : 442
Age : 34
Localisation : Toujours là où il faut quand il faut (enfin presque...)
Date d'inscription : 13/06/2006

Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash)   Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 12 EmptyJeu 8 Fév - 0:15

Ah nous deux ma VaLmOuNeTTe!

Alors s'il faut te mettre une note je te donnerais 19,5

Ben oui, je vais pas te mettre 20 sinon je vais te mettre quoi pour les prochains chapitres??

Là au moins il me reste une très grande marge! Oui j'ai bien dis une trèès grande marge! Mdr!!


Y a encore 19,5-19,51-19,52...etc jusqu'à la note suprême!! Mdr!!

Tu vois ça en fait un paquet geek


En tout cas c'était un très beau passage,
avec notre Danny qui se remémore la petite Eillen par l'intermédiaire de la petite selia love love


bong La suite ma valmounette bong
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash)   Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 12 EmptyDim 11 Fév - 21:28

Encore moi la derniere! sorry
Mais dit moi tu as décidée de me faire monter les larmes aux yeux triste C'est triste pour Danny! Mais je suis persuadé qu'il va se ressaisir!
Que dire une note? une note entre 19 et 20. Bah oui je suis persuadé qu'on sera obliger de sortir du21 pour les chapitres suivants. Et comme dirais Millie çà nous laisse une grande marge Very Happy
J'aime toujours autant si ce n'est plus love Et je demande (j'exige ptdrxxl) La suite! Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
lagentillefan

Nombre de messages : 2966
Age : 37
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash)   Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 12 EmptyMar 13 Fév - 1:52

et non,Liamangel!!Pour une fois,c'est moi qui suis bonne dernière(pô bien Eli,pô bien le mur ).
Que dire de ce chapitre??Et bien,il est très émouvant,on sent la détresse de Danny face à Sélia qui ressemble tellement à Eileen,la princesse qu'on lui a arraché...Et on comprend sa fuite... pleurs Vraiment très beau chapitre ma Valm!

_________________
Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 12 Csimia10
Revenir en haut Aller en bas
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash)   Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 12 EmptyMar 13 Fév - 22:39

Vieux motard que j'aimais, les filles, vous le savez bien Wink Merci beaucoup pour vos coms!! bizz



L'Étiquette (43)

"Dites-moi franchement! Qu'est-ce que cette femme a de plus que moi?"
Don hésita à lui répondre. La jeunesse, la beauté. Voilà ce que la maîtresse de son mari avait de plus qu'elle.
"Disons qu'elle est... un peu moins mariée?" finit-il par proposer.
La femme trompée fit une moue songeuse. Et Don constata que c'était une raison bien plus que suffisante à invoquer en sa défaveur. Il la raccompagna jusqu'à la porte, et la laissa retourner à sa vie d'épouse et de mère de famille. Quoi qu'elle ne semblait pas vraiment décidée à se relancer à la conquête de son mari.
"L'affaire est classée?" vérifia Eli en rentrant à l'agence, par la porte que Don avait maintenu ouverte pour elle.
Il acquiesça.
"Il n'y a plus qu'à lui envoyer la facture", dit-elle alors en rejoignant son bureau.
Encore une fois il ne répondit rien. Son enquête était terminée, mais elle lui laissait un arrière-goût bizarre. Un sentiment d'inachevé.
Bon d'accord, cette femme qui venait de sortir de l'agence avait apprit tout ce qu'elle voulait savoir, et même davantage. La vérité avait été dévoilée sur les infidélités de son mari. Mais même s'il n'y avait pas mort d'homme, il n'en restait pas moins que les coupables allaient probablement s'en sortir sans être inquiétés, et que la situation ne serait sans doute jamais vraiment réglée, surtout pour elle.
Mais ça, ce n'était plus son problème.
"Tu en es où, avec Griffith?"
"Je tiens une piste", lui apprit Don.
"Qui te mène où?"
"Du côté des junkies de Geary Street."
"Merde", grimaça-t-elle.
Il se surpris à constater qu'Eli était bien plus attristée par la disparition de Joshua Griffith, cet adolescent de 14 ans qui avait fugué du domicile familial près de deux mois plus tôt. Venu d'un patelin niché quelque part dans le Colorado, il avait aterrit ici, à Frisco. Ses parents avaient reçu un coup de fil quelques jours auparavant, leur disant qu'il allait bien. Mais ils n'en avaient rien cru. Et avaient décidé d'engager un détective privé pour le retrouver et tenter de le convaincre de rentrer à la maison.
Anna avait hérité de l'affaire, et Don lui apportait une aide vraiment précieuse, depuis quelques jours.
"Je vais faire un tour par là-bas", lui dit-il. "Peut-être que j'en apprendrai un peu plus."
Il se saisit d'une veste, qu'il enfila par-dessus son t-shirt, et se dirigea vers la sortie.
Il parut distrait à Eli. Limite soucieux.
"Est-ce que ça va?"
"Oui."
Mais même lui se rendit compte que ça sonnait faux.
"C'est rien", se rattrapa-t-il aussitôt. Et Après une demi-seconde d'hésitation ajouta: "C'est personnel."
Elle acquiesça et s'installa confortablement à son bureau. Elle se mit à travailler dans un silence qui voulait dire je-croyais-que-j'étais-une-amie-à-qui-tu-pouvais-te-confier-tant-pis-pour-toi.
La main sur la poignée, Don s'immobilisa. Il n'avait pas de problème avec elle. Il avait seulement un problème à l'idée de se confier à un flic. En réalité, il avait surtout un problème à confier ses problèmes personnels à qui que ce soit.
Il lâcha la poignée et sans même encore savoir ce qu'il allait lui dire, alla s'asseoir en face d'elle à son bureau.
Elle leva les yeux vers lui, piquée de curiosité. Et d'étonnement, aussi.
"Tu te poses des questions", lui dit-il.
"Comment ça?"
"Tu te poses un tas de questions sur moi."
"Non..." fit-elle d'un air innocent.
Mais ça sonnait faux. À tel point qu'il fit comme s'il ne l'avait pas entendue: "Pose-les moi."
Eli se demanda alors s'il la défiait sur le terrain de sa trop grande curiosité, ou bien si c'était sa façon à lui de lui prouver sa confiance.
"Tu ne parles jamais d'elle", se lança-t-elle.
Don eut un petit rire quand il réalisa qu'elle faisait allusion à...
"Danny."
Un silence s'installa subitement.
Eli fit une moue perplexe. Mais rien qu'en l'observant, Don sut qu'elle comprenait petit à petit où il voulait en venir exactement. Qu'elle saisissait pleinement tout ce qu'il y avait à comprendre.
"Oh, tu es..."
Il haussa les épaules. Si elle prit son silence impassible pour un oui, lui considérait que l'étiquette "gay" n'était peut-être pas celle qui lui correspondait le mieux. Avant Danny, il n'en avait jamais été question. Après lui, il n'y aurait plus aucun autre homme. Peut-être une autre femme, peut-être plusieurs. Mais plus aucun autre homme. De toute façon, il ne s'imaginait même pas la vie sans lui.
Ni la vie, ni la mort.
Il sourit en se remémorant leur devise. Entre eux, c'était devenu à la vie, à la petite mort...
Alors peut-être que oui, finalement, il était gay.
"Je ne m'en serai jamais doutée", lui avoua-t-elle, un tantinet décontenancée.
Mais comment l'aurait-elle pu? Don était encore un parfait inconnu, pour elle.
"Si on était restés à New York, on aurait été séparés. C'est pour ça qu'on est là", poursuivit-il.
Et c'était la vérité. Peu lui importait la façon dont elle l'interprétait. Il ne faisait que lui exposer la stricte vérité.
"C'était devenu un enfer", ajouta-t-il.
"Je veux bien te croire", murmura-t-elle. Puis plus fort, finit par admettre: "En fait, ça explique pas mal de choses."
Un nouveau silence les enveloppa, pendant lequel Don décida de s'attribuer définitivement l'étiquette "gay". Par commodité, sans doute. Parce qu'il valait mieux qu'elle commence, et continue à croire que lui et Danny avaient fuit la Grosse Pomme à cause de leur liaison. Plutôt qu'elle finisse par découvrir la vraie, l'unique, la stricte... vérité.
Il lui sourit. Elle aussi. Et puis comme elle n'avait plus de questions, il repartit travailler.

_________________
Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 12 Remban10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.csi-fanfics.com/
Lexie
Balle Rebondissante
Lexie

Nombre de messages : 644
Age : 35
Date d'inscription : 31/05/2006

Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash)   Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 12 EmptyMar 13 Fév - 22:51

Citation :
Il haussa les épaules. Si elle prit son silence impassible pour un oui, lui considérait que l'étiquette "gay" n'était peut-être pas celle qui lui correspondait le mieux. Avant Danny, il n'en avait jamais été question. Après lui, il n'y aurait plus aucun autre homme. Peut-être une autre femme, peut-être plusieurs. Mais plus aucun autre homme. De toute façon, il ne s'imaginait même pas la vie sans lui.
Ni la vie, ni la mort.

Ca c'est le passage le plus mieux du chapitre 10/10

Et la suite elle est où? Mr. Green


Oui je me foule pas je sais hein?
Revenir en haut Aller en bas
http://metamorfose.site.voila.fr/index.html
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
lagentillefan

Nombre de messages : 2966
Age : 37
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash)   Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 12 EmptyMer 14 Fév - 1:49

Cool Tss tss tsss...La curiosité est un vilain défaut lol! ...Non,en fait trop contente de voir que Don s'ouvre à ses collègues, sans trop en dire non plus.J'aime quand il n'y a pas trop de tension flower ...
Chapitre très sympa.Mais comme Flack,je sens que son affaire d'infidélité n'est pas vraiment finie...

La suiiiiiiiiiiiiiiiite

_________________
Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 12 Csimia10
Revenir en haut Aller en bas
NiNa
Invité



Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash)   Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 12 EmptyMer 14 Fév - 2:20

Sympa ce chapitre j' love c'est super de voir un Don comme ca !

clap clap j'en veux encore thumleft

*NiNa* cheers
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash)   Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 12 EmptyMer 14 Fév - 6:08

Tu sais que je ne suis pas très expensive dans mes coms Confused Mais il faut que tu sache à quel point j'aime ta fic!love
bong Elle n'aura pas de fin dit moi, rassure moi!
pompom Don tu te donne l'étiquette Gay ? mais non tu aime un homme, ton Danny, tu n'es pas gay tu est amoureux!
Sinon quoi dire d'autre? Ha oui je suis pas la dernière étrange non!
Et puis aussi et bien évidement LA SUITE!
Revenir en haut Aller en bas
Lexie
Balle Rebondissante
Lexie

Nombre de messages : 644
Age : 35
Date d'inscription : 31/05/2006

Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash)   Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 12 EmptySam 17 Fév - 16:55

Oulalala, que de poussière ici.

Y a même de l'écho.
Echooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo
Revenir en haut Aller en bas
http://metamorfose.site.voila.fr/index.html
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash)   Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 12 EmptyDim 18 Fév - 16:04

ooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo!!!!!! Mr. Green


Moi Plus Que Toi (44)

Assis l'un en face de l'autre, ou plus précisément l'un dans l'autre, les deux amants atteignaient les températures caniculaires du nirvana. Don lui couvrit la bouche et parvint de justesse à étouffer son cri.
À deux heures et demi du matin, la discrétion était de mise. Car en pleine nuit, n'importe quel son, aussi infime soit-il, devenait assourdissant.
Il s'immobilisa.
Ce qu'il avait là, sous les yeux, il le garderait longtemps en mémoire. Très longtemps. Il observa le corps nu de son amant, à la très faible lueur de l'éclairage public, à travers les stores. Son corps à la fois si fort et vulnérable, sous ses mains, qui se cambrait, entre ses cuisses. Et quand une voiture passa dans la rue, et que les faisceaux de ses phares s'engouffrèrent entre les lames des stores, Don vit la lumière striée courir sur la peau brillante de transpiration de son homme avant de glisser jusqu'au plafond et de disparaître. Alors il inspira une grande bouffée d'oxygène, pencha la tête en arrière et entendit un second cri étouffé. Son propre cri d'extase, retenu par la main de Danny.
Cette vision délicieuse venait de lui ouvrir les portes de l'orgasme. Comme par enchantement. Seulement quelques secondes après celui qu'il aimait plus que tout au monde.
Il ferma les yeux.
Il sentait ses veines pulser et bourdonner dans sa tête, et pour atténuer le vertige qui s'était emparé de lui, se laissa aller et s'allongea sur le dos parmi les couvertures. Ça avait tout d'un rêve. Un rêve des plus érotiques et sensuels qui soient. Tout était absolument parfait.
Sauf que... ce n'était pas un rêve.
Il sourit aux anges, tandis que son amant, à peine remis de ses émotions, se libéra de ce qui les liait encore pour se laisser lui aussi emporter par la même vague de béatitude. Ils avaient fait l'amour comme des fauves. Restait plus qu'à retrouver une respiration normale. A faire baisser un peu la température, et ralentir les battements de leurs cœurs.
"Danny?" souffla Don.
"Quoi?" lui répondit-il, allongé lui aussi mais dans le sens opposé, sa tête renversée en arrière au pied du lit.
"Amène-toi, cow-boy."
Derrière ses paupières closes, Don ne sentit aucun mouvement, et n'entendit aucune réponse. Mais ce silence-là n'avait rien d'alarmant. Il ressemblait au ciel étoilé au-dessus d'eux. Comme si leur toit, c'était l'univers.
"Pourquoi tu t'amènerais pas par ici, toi?" finit par lui demander Danny.
Alors Don ouvrit les yeux. La pénombre se mariait si bien au silence. Tout comme sa peau et celle de Danny. Il bougea un peu et frissonna de plaisir au frôlement des jambes de son amant contre les siennes. Ils s'amusèrent un moment à se frôler et se caresser tout en douceur. Puis Danny se redressa sur ses coudes et sourit en regardant Don se démener paresseusement pour se défaire de l'entrelacs de leurs membres.
Il l'aida un peu, sans plus. Puis Don remonta lentement vers lui, au pied du lit et s'arrêta à mi-chemin…
Danny renversa sa tête en arrière et frémit de tout son être au contact de la langue de Don sur son ventre, à la caresse de sa main sur sa hanche, de ses baisers du bout des lèvres, de son souffle léger contre sa peau.
Sans se presser davantage, Don se glissa un peu plus haut, le long du corps délicieux de son amant, et embrassa son torse, le mordilla tout en l'étreignant avec force et tendresse à la fois.
Quand la langue de son homme lui chatouilla le cou et qu'il enfouit sa main dans ses cheveux, Danny redressa sa tête et aussitôt leurs lèvres s'unirent.
Ils s'embrassèrent tendrement, comme s'ils avaient toute la vie devant eux.
Non. Pas "comme si". Car dans ces moment-là, ils avaient vraiment toute la vie devant eux.
A deux, ils prenaient leur temps. Seuls, ils le perdaient.
Après quelques minutes, la main posée sur la joue de l'autre, ils se firent face, les yeux dans les yeux.
"Je t'aime", murmura Danny.
Don lui sourit. Voilà une chose qu'il ne se lasserait jamais d'entendre. Mais pour la deuxième foiscette nuit, Danny lui couvrit la bouche pour l'empêcher de s'exprimer haut et fort.
"Ne le dis pas."
Don pouffa de rire dans sa main et la lui écarta. Danny résista, mais se voyant vaincu, il s'allongea pour se servir de sa main gauche. Don tente d'esquiver.
"Naaaan!" le supplia Danny. "Ne le dis pas!"
Mais même s'il voyait que son homme était de toute façon incapable de répondre tellement il était occupé à rire et se débattre, il continua à insister pour l'en dissuader.
Don ne l'aimait pas plus que lui l'aimait. C'était impossible. Il se faisait des idées. Une drôle d'idée, même. Ce qui n'empêchait pas Danny de la trouver très à son goût… Quant à Don, persuadé que son amant ne pouvait pas l'aimer aussi fort que lui l'aimait, se réjouissait d'avoir à se battre pour lui faire une nouvelle fois part de sa drôle de conviction.
Finalement, Don se retrouva penché au-dessus de Danny, ses mains lui enserrant les poignets sur le lit. Alors Danny s'humecta les lèvres et attendit avec résignation les quatre mots qui suivaient presque toujours ses "je t'aime".
Ils échangèrent un sourire et un sage baiser.
"Je t'aime aussi, Dan", lui assura Don comme si c'était ce qu'il avait voulu dire depuis le début.
"Pour de vrai?" sourit Danny.
Don le libéra de son emprise, puis ils s'enlacèrent amoureusement. Tout ça, ce n'était qu'un jeu. Parce que quelque part, ils savaient qu'ils avaient les mêmes idées, les mêmes convictions, et ils savaient qu'ils s'aimaient de la même manière.
Aussi fort l'un que l'autre.

_________________
Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 12 Remban10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.csi-fanfics.com/
Contenu sponsorisé




Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 12 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash)   Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 12 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash)
Revenir en haut 
Page 12 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 11, 12, 13  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les Experts Manhattan - Love me please love me - Mac/Don - G
» Les Experts Manhattan - Il y a des moments si merveilleux - Don/Danny- G
» Les experts Manhattan - Joue pas - Don/Dany - G
» ****Les Experts Manhattan****
» Les Experts Manhattan - Parce que c'est toi - Danny/Lindsay - G

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Experts: Miami :: Fanfictions :: Fanfics LES EXPERTS-
Sauter vers: