Forum sur la série Les Experts: Miami
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
Lexie
Balle Rebondissante
Lexie

Nombre de messages : 644
Age : 35
Date d'inscription : 31/05/2006

Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash)   Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 3 EmptyMer 29 Nov - 23:28

Vaaaaaaaalllllllllllll !!!!!
Je m'ennuie. J'aimerai bien un peu de lecture avnt d'aller me coucher.

Vaaaaaaaaalllllllll ????????
Revenir en haut Aller en bas
http://metamorfose.site.voila.fr/index.html
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash)   Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 3 EmptyJeu 30 Nov - 0:02

Ferrari (10)

Derrière leurs lunettes de soleil, les deux hommes observaient le paysage urbain, et les passants qui l'animaient.
Bimbos siliconées et petits vieux élégants se croisaient, mais sans se voir. Blancs et latinos se côtoyaient, mais sans se mélanger. Cette ville était peut-être considérée comme la banlieue de New York, mais elle était loin d'en avoir tous les attraits. Ici, du moins dans ce quartier, il n'y avait que des gens friqués, des touristes, et des retraités hauts de gamme, dont la plupart venait de la Grosse Pomme. Mais à part ça, rien de très "flashy". Sauf peut-être le climat...
Sur la grande place, située à quelques encablures de l'atlantique, le soleil tapait fort. Entourée d'immeubles, de commerces et de restaurants, elle n'était pourtant pas abritée du vent. L'air océanique parvenait en effet à s'engouffrer entre les buildings et, à l'ombre des cocotiers plantés là, et des parasols disséminés sur les terrasses, certains badauds s'offraient une pause. Se désaltéraient.
Ou se disputaient.
Un couple de trentenaires à l'allure snobinarde gesticulaient avec colère l'un en face de l'autre, à une vingtaine de mètres d'eux.
Don et Danny ne les entendaient pas, mais appréciaient le spectacle, en silence, jusqu'à ce que finalement Don prenne la parole: "Chéri, j'ai une très mauvaise nouvelle à t'annoncer..." dit-il d'une voix haut perchée, mais discrète. "J'ai froissé la Ferrari!"
Danny eut un petit rire, mais ne lâcha pas le couple du regard.
L'homme prit la parole, et Don s'occupa du doublage, avec cette fois une voix grave, affublée d'un ton pincé: "Comment as-tu osé?! Faire ça à... notre bébé! Alors que je te l'ai confié! Alors que..."
Il hésita une seconde, alors que l'homme continuait de parler, et puis reprit: "Alors que je t'ai tout donné! Comment peux-tu me faire ça à moi?!"
Ce fut au tour de la femme. Don reprit alors sa voix aiguë: "Ce que tu m'as donné? Parlons-en!!"
Danny se mit carrément à rire, en voyant la femme mettre une tape sur l'épaule de son mari, pile au bon moment. Et Don continua de la doubler: "Dois-je te rappeler que tu m'as donné deux enfants dont je ne sais plus quoi faire?!"
Et comme elle continuait de s'en prendre à son mari, Don ajouta: "Qu'est-ce que je suis censée faire d'un fils pédé et d'une fille anorexique, tu peux me le dire!?"
C'est là que plusieurs clients du café, installés sur la terrasse, se retournèrent vers eux d'un air vaguement curieux. Danny venait d'exploser de rire, et avait posé son front sur leur table. Et Don qui continuait, avec sa petite voix haut perchée: "Goujat! Espèce de malotru!"
Mais il ne put continuer bien longtemps, tellement il s'amusait de voir son ami rire de si bon coeur. Celui-ci se redressa, et finit son verre d'un trait, histoire de se rafraîchir vite fait avant de crever de chaud.
"T'es bon public, tu sais?" lui fit remarquer Don.
"Je sais", se marrait Danny. "J'en fais trop. Excuse-moi, ça doit être la fatigue..."
Don finit son verre, lui aussi, et puis croisa le regard de son ami. Et ils éclatèrent de rire ensemble.
Pour le coup, les clients se mirent à les regarder un peu plus intensément, et ils décidèrent de mettre les voiles... Danny glissa un billet sous son verre, et ils quittèrent la place inondée de soleil.

Sur le long chemin qui les conduisaient au petit hôtel où ils allaient passer la nuit, aux abords des quartiers cubains moins aisés de la grande ville, ils discutèrent........... et j'ai pas tapé la suite, ça vient! ça vient! Mr.Red

_________________
Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 3 Remban10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.csi-fanfics.com/
Invité
Invité



Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash)   Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 3 EmptyJeu 30 Nov - 0:14

la suite la suite bong bong bong bong
Revenir en haut Aller en bas
Lexie
Balle Rebondissante
Lexie

Nombre de messages : 644
Age : 35
Date d'inscription : 31/05/2006

Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash)   Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 3 EmptyJeu 30 Nov - 0:18

c'est très bon ma Belle, vraiment très bon. C'est le genre de plaisanterie que j'adore. Et puis rien de mieux que de paresser au soleil et d'observer les gens passés. Non c'est bien. Belle complicité, moment agréable.
Et le : "Chéri, j'ai une très mauvaise nouvelle à t'annoncer..." , je me suis demandée ce que Don allait annoncer à Danny, sans compter que le "Chéri" m'a quelque peu interpellé.

La suite demain?
Revenir en haut Aller en bas
http://metamorfose.site.voila.fr/index.html
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash)   Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 3 EmptyJeu 30 Nov - 0:32

Très probablement Wink
Thanx 4 reading!! love

_________________
Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 3 Remban10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.csi-fanfics.com/
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
lagentillefan

Nombre de messages : 2966
Age : 37
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash)   Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 3 EmptyJeu 30 Nov - 3:50

très chouette moment de complicité entre ces deux-là...Encore!

_________________
Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 3 Csimia10
Revenir en haut Aller en bas
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash)   Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 3 EmptyJeu 30 Nov - 21:45

Fin du chapitre... 10

... Ils quittèrent la place inondée de soleil... On reprend ici! Wink

"Tu sais qu'un jour ou l'autre, on va finir par manquer de fric", fit remarquer Danny, changeant brusquement de sujet.
"Qu'est-ce que tu proposes?"
"Un peu d'argent facile."
Don fronça les sourcils d'un air perplexe.
"Etape numéro un", commença Danny. "Repérer la cible. Parfois elle se présente d'elle-même, comme si elle attendait qu'on la plume."
"Qu'est-ce que tu racontes?"
"Etape numéro deux", poursuivit Danny, imperturbable: "Détourner l'attention. En l'occurrence, c'est déjà fait. On dirait que quelqu'un a décidé de nous mâcher tout le travail..."
Don fit une grimace blasée. Quand Danny avait quelque chose en tête, c'était pas la peine de discuter avec lui. Il décida de l'écouter, jusqu'à ce qu'il comprenne de lui-même le fin mot de l'histoire. Un homme en costume hors de prix se dirigeait vers eux, son téléphone portable collé à l'oreille. Il se décala sur le côté pour le croiser sans encombres, mais Danny le chopa par le bras, et se colla à lui, lui disant que pour gagner un peu d'argent facile, il était important d'avoir un complice.
A peine deux secondes après, Danny fit semblant d'être repoussé par Don, et entra en collision avec l'homme au téléphone. Celui-ci lança un "hey!" surpris et agacé, suivi d'un nom d'oiseau absolument charmant, mais sans s'arrêter de marcher. Danny leva un bras en signe d'excuse, et reprit le bras de Don pour l'entraîner à continuer de leur côté, sans se retourner.
"Tu l'as pas vu venir, ou quoi?" fit Don, interloqué.
"Tais-toi et marche", le pria gentiment Danny en lui faisant comprendre de presser un peu le pas.
C'est là que Don réalisa ce qui venait de se passer. Il sourit d'un air entendu, en levant les yeux au ciel. Puis il suivit le regard de Danny qui jetait un oeil par-dessus son épaule. Le type était hors de vue. Ça ne les empêcha pas d'accélérer l'allure, sur une centaine de mètres... avant de ralentir.
"Combien?" demanda Don.
Alors Danny sortit la liasse de billets qu'il venait de subtiliser à l'homme en costume, et compta un par un les billets de vingt et de cinquante dollars qu'il avait entre les mains. Repérer la cible avait été un jeu d'enfant. Un pur hasard, en fait. Le type venait de sortir d'un restaurant très chic et, à la sonnerie de son portable, avait malencontreusement fait apparaître un petit paquet d'argent facile dans sa main. Il l'avait aussitôt rangé dans la poche de sa veste pour retrouver son téléphone dans une autre poche, mais c'était sans compter sur la présence d'un touriste pickpocket dans les parages...
Une petite bousculade plus tard, et l'argent avait changé de propriétaire.
"1270 dollars", exactement.
Ils échangèrent un regard médusé. Puis Danny, fier de lui, planqua le fric dans les poches de son pantalon. Il en donna même une partie à son ami, histoire de répartir les charges...
"T'as pas perdu la main, on dirait..." commenta Don, impressionné, en lui mettant la sienne aux fesses.
Danny lâcha une exclamation de surprise. Mais redevint un peu sérieux: "Fais attention, mon amour. Quelqu'un pourrait nous voir", lui glissa-t-il avec un petit clin d'oeil.
"C'est vrai. Le secret de la réussite, c'est la discrétion", lui accorda Don.
"Parfaitement..."

_________________
Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 3 Remban10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.csi-fanfics.com/
Lexie
Balle Rebondissante
Lexie

Nombre de messages : 644
Age : 35
Date d'inscription : 31/05/2006

Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash)   Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 3 EmptyJeu 30 Nov - 23:36

Hors la Loi, fugitif, assassin et maintenant pickpocket. C'est la fin d'une ère. Ma bonne dame, où va le monde je vous l'demande Evil or Very Mad


Oh Val adorée, ma petite grenouille chérie, grande prêtresse de la fic, serait ce trop exiger que d'avoir rapidement une suite?
Revenir en haut Aller en bas
http://metamorfose.site.voila.fr/index.html
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
lagentillefan

Nombre de messages : 2966
Age : 37
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash)   Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 3 EmptyVen 1 Déc - 2:40

Heu...ça va pas du tout arranger ces histoires au Danny...Mais bon,aux grands maux,les grands remèdes!!C'est vrai,ils peuvent pas vraiment prendre un boulot... Rolling Eyes
Bref,chapitre sympa!D'ailleurs,j'attends impatiemment la suiiiiiiiiiite bong !

_________________
Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 3 Csimia10
Revenir en haut Aller en bas
perlnoir
Looping!
perlnoir

Nombre de messages : 164
Age : 43
Date d'inscription : 24/10/2006

Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash)   Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 3 EmptyVen 1 Déc - 5:05

dingo dingo dingo dingo dingo dingo dingo dingo

Ta fic va me rendre GAGA, mdr!

TROP trop fort ces deux passages!

Vraiment ma Valm tu ne manques pas d'humour, y'a rien à dire!

Je ne suis pas surprise que tu en ais mdr, mais, j'avoue que je suis bien plier en deux à 2h41 du matin!

Je sais à l'heure où tout le monde dort, moi je lis tes fics et je commente, mdrmais bon de l'autre coté faut pas s'inquièter c'est moi mdr!

Alors franchement le coup de J'imagine ce que le couple se raconte, on l'a tous fait un jour, en tout cas moi Oui, mdr et j'avoue que c'est hilarant, je comprend totalement l'attitude de Danny et de Don!

En tout cas, ils jouent à merveille le couple fortuné qui se disputent pour des bêtises, oui, c'est vrai, c'est une Ferrari, mais bon, de l'autre coté, il lui a fait des gosses complètement siphonné, alors ils sont a égalité, mdr!
Je sais c'est pas sympa mais bon, comme c'est nos charmants amants qui ont inventé l'histoire, je peux en rire, mdr!


En tout cas, ils s'amusent, ils s'amusent nos deux tourtereaux, mais y'a une fin à tout, surtout au bonheur, sinon le malheur n'existerai pas, mdr!
Défaitiste moi?
Non, juste réaliste, mdr!


Allez bon, après la petite pause sur la plage, une petite ballade dans les poches d'un homme fortuné!

What the fuck ?!? Mais Dis-moi Danny pour un flic, tu t'es vite reconvertie!

revolver Meurtre sans préméditation, mais meurtre!
df Détournement de Détective!
boxe Vol qualifié du Coeur, ben vi celui de Don!
diablo Endoctrinement sur la personne de Donald Flack Junior, mdr (ben vi il peut mourir pour lui, mdr)
victoire Et maintenant, Vol avec préméditation sur un notable, qui ne savait plus où ranger son argent!
Idea Sauf si bien sur tu ne fais que lui rendre service en gardant son argent de coté, comme font les banques!
confused Tu fructifies son argent et quand il en aura besoin, tu lui rends, mdr!

Ah Dannny, Danny, Dannyyyyyy, mdr, y'a rien à dire, t'es le meilleur, bon après Valm, puisqu'elle y a penser avant toi, mdr!

Alors Don, Danny est surprenant, hein?
Ben vi, il est comment dire, si... et si.... et enfin tu m'as compris, puisque tu lui a s mit la main au fesses, vé nard!

Moi y'a une phrase que j'ai KIFFE (je me souviens que tu adores ce mot, et moi juste pour te faire plaisir je le place dans mon coms, si ça c'est pas de l'amour, qu'est-ce que c'est, mdr?) donc je disais, mdr (je vais même réussir à le caser deux fois ma Valm, t'es contente hein? mais si t'es contente, c'est juste que tu ne t'en rend pas compte sur le coup, mdr) Donc je disais, que j'ai grave KIFFER ce passage:


Citation :
"T'as pas perdu la main, on dirait..." commenta Don, impressionné, en lui mettant la sienne aux fesses.
Danny lâcha une exclamation de surprise. Mais redevint un peu sérieux: "Fais attention, mon amour. Quelqu'un pourrait nous voir", lui glissa-t-il avec un petit clin d'oeil.
"C'est vrai. Le secret de la réussite, c'est la discrétion", lui accorda Don.
"Parfaitement..."

Alors déjà la blague qui tue:
T'as pas perdu la main le Don a un sacré humour, mdr, en tout cas lui non plus il l'a pas perdu sa main sur la fesse de mon Dannyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyy, calme toi Do, je te le prete, alors pas trop de touchage, mdr!


Ensuite la réponse qui tue alors tout mais alors tout le Danny:

Quelqu'un pourrait nous voir, le Danny vient de commettre un vo, ça l'inquiète pas plus que ça, mais la main au fesse de Don, l'inquiète, mdr!

J'adore la touche d'humour à la fin!

Bon, y'a aussi le faite, que je suis peut-être à coté de la plaque et qu'en fait, tu ne chercher pas cet effet, et là, je rit toute seule mais bon, m'en fou ça m'a fait rire, mdr!

Bon, la suite maintenant que je suis à jour!

Va essayer de me dépatouiller dans Amnésia! Je sens que je vais avoir du boulot, mais bon, je relève le défi, mdr!
Revenir en haut Aller en bas
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash)   Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 3 EmptyVen 1 Déc - 15:58

Alors, une suite rapidement, pour Lexie... c'est noté.... Pour Eli, une suite aussi, très vite.... c'est noté.... study
Et Perly (tu permets toujours que je te donne ce surnom?) et bien, je te kiffe moi aussi!! Wink Tu n'es pas à côté de la plaque, du tout du tout, à vrai dire très rarement! Et je kiffe également le casier judiciaire de Danny!!!!!

Merci merci merci!!!! respect

Et je ne résiste pas à cette tentation incohercible qui me dicte d'utiliser encore une dernière fois ce mot enjoué de notre cher patrimoine linguistique:
Je vous kiffe grâââve les filles!! Avec vous, c'est que du bonheur tous les jours!! pompom bizz fete
Donc la suite... très vite... j'y pense! Wink

_________________
Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 3 Remban10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.csi-fanfics.com/
Lexie
Balle Rebondissante
Lexie

Nombre de messages : 644
Age : 35
Date d'inscription : 31/05/2006

Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash)   Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 3 EmptyVen 1 Déc - 18:37

Ma grenouille adorée???? elle est où la suite?

Bon je file je suis enretard, j'ai rendez-vous avec le Père Noel
Revenir en haut Aller en bas
http://metamorfose.site.voila.fr/index.html
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash)   Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 3 EmptyVen 1 Déc - 23:16

Louie (11)

Ils marchèrent en silence sur quelques centaines de mètres. La nuit tombait lentement. Le bleu du ciel se teinta de mille reflets orangers. L'atmosphère chargée d'humidité sembla s'alléger un peu. Le quartier cubain, et ses maisons modestes, se rapprochait.
C'est Danny qui reprit la parole en premier: "Louie est mort."
"Quoi!" s'exclama Don.
L'espace d'un instant, il crut que Danny avait reçu des nouvelles de Manhattan. Qu'il avait appelé quelqu'un, là-bas, ou bien qu'il avait apprit la nouvelle dans la rubrique nécrologique du journal. Mais ce n'était pas le cas.
"J'ai envoyé les papiers", expliqua Danny, s'appliquant à marcher sur le trottoir en regardant droit devant lui. "Il ne manquaient plus que ma signature. J'ai autorisé les médecins à le débrancher."
Ils continuèrent de marcher.
Don observait son ami de profil. Il voyait sur son visage une tristesse contenue. Presque de la résignation. Comme si... Comme si Danny le savait depuis longtemps.
"Quand?" lui demanda Don.
"La semaine dernière."
Danny se rendit compte que si son ami ne répondit rien, c'était parce qu'il n'en croyait probablement pas ses oreilles. Chose que ce-dernier lui confirma, en l'interrogeant à nouveau: "Je comprends pas... pourquoi tu m'en as pas parlé avant?"
Aucun reproche. Seulement de l'étonnement. Et un peu de déception, peut-être. Mais pas le moindre reproche. D'un côté Danny avait l'impression d'avoir fait ce qu'il fallait, et de l'autre Don ne lui laissa pas une seconde penser le contraire. Ils étaient dans le même camp. Peut-être pas depuis toujours, mais ils le resteraient jusqu'au bout.
"J'aienvoyé les papiers après avoir flingué Perkins, et juste avant de passer te voir", lui précisa Danny. "Il fallait que je prenne une décision en vitesse, avant qu'on m'en empêche. Parce que je savais qu'après ce que je venais de faire, je pourrais plus m'occuper de lui. Parce que je devais partir, me rendre, ou... me flinguer moi-même..."
Don l'attrapa par le bras, et ils s'arrêtèrent au milieu du trottoir, à se regarder dans le blanc des yeux: "Répète un peu ça, pour voir?"
Pendant une demi-seconde, Danny ne comprit pas la réaction subite de son ami. Répéter quoi, au juste? Qu'est_ce que...
"Je veux pas mourir!" lui assura alors Danny. "C'est juste... que... j'y ai juste pensé, comme ça! C'est tout!"
Mais apparemment, ça ne suffisait pas à Don. Alors Danny ajouta: "J'ai complètement oublié cette idée!"
"Tu me le jures?"
"Oui."
Le regard bleu glacial de Don qui s'insinuait dans son esprit, à fouiller dans ses pensées, à la recherche du moindre signe qu'il mentait, ou qu'il pouvait changer d'avis un jour, le rendit soudain plus sûr de lui. Plus que jamais.
"Je te le jure, Don", reprit-il. "A la seconde où tu m'as dit que tu partais avec moi, j'ai comprit que la vie valait encore la peine d'être vécue."
Don resta immobile et complètement impassible l'espace de quelques secondes. Mais il finit par pousser un long soupir de soulagement. Il lâcha le bras de Danny.
"Tu n'as pas répondu à ma question."
Danny soupira à son tour, mais de lassitude.
"Pourquoi tu m'as rien dit?" insista Don.
"Parce que c'était qu'un bout de papier!" lâcha Danny, mais sans aucune colère. "Parce que j'ai pas vu son cadavre, et que je suis pas allé pleurer sur sa tombe! Parce qu'il est mort depuis des mois! La seule différence, c'est que maintenant, c'est officiel, voilà pourquoi!"
"D'accord", accepta Don.
"Je voulais t'en parler, mais j'avais pas encore réalisé..."
"Je comprends..."
"C'est vrai?"
"Bien sûr."
"Tu penses que je l'ai tué?"
"Arrête..."
"Ou que je l'ai abandonné?"
"Au contraire, Danny. Je crois que tu as fait ce qu'il attendait de toi. Je crois vraiment qu'il voulait partir, et que tu vives ta vie sans t'occuper de lui."
Danny acquiesça avec force. Sa gorge était nouée par l'émotion. Il détourna la tête et fixa un point dans le ciel. Il y avait tellement réfléchi. Et il en était arrivé aux mêmes conclusions que Don. Il avait raison. Son frère aurait refusé d'être maintenu en vie de cette façon. Parce qu'à son réveil, de plus en plus improbable à mesure que le temps passait, il n'aurait été qu'un légume. Et il avait toujours refusé d'être une charge pour qui que ce soit.
"Louie aurait préféré mourir sous les coups, plutôt que d'avoir à te faire prendre cette décision. Mais il a pas eu le choix."
Danny inspira une grande bouffée d'air, ferma les yeux, et quand il les rouvrit, les dirigea vers son ami.
"Comment tu peux croire une seconde que c'est toi qui l'a tué?" lui demanda celui-ci, d'une voix douce.
"Je t'aime", lui répondit seulement Danny.
Don lui fit un beau sourire. Et Danny le lui rendit.
"Moi plus que toi", lui rappela alors Don en posant une main derrière la tête de son amant, pour le pousser à continuer leur route. Celui-ci protesta dans un éclat de rire.
Preuve que du rire aux larmes, il n'y avait qu'un pas. Mais que c'était aussi valable dans l'autre sens... heureusement.

_________________
Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 3 Remban10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.csi-fanfics.com/
Lexie
Balle Rebondissante
Lexie

Nombre de messages : 644
Age : 35
Date d'inscription : 31/05/2006

Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash)   Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 3 EmptyVen 1 Déc - 23:21

Je me prosterne devant tant de talent.
Revenir en haut Aller en bas
http://metamorfose.site.voila.fr/index.html
Invité
Invité



Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash)   Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 3 EmptySam 2 Déc - 5:17

En trois chapitres (si j' me trompe pas) on passe des pig X10
aux émotions sans problème de transition chapeau bas respect
J'ai encore du boulot pour arriver à ce niveau boxe
note du chapitre et des autres parce que je pense jamais à poster 10/10
Revenir en haut Aller en bas
Annabe
Miss éTinCeLLes!!
Annabe

Nombre de messages : 222
Age : 29
Date d'inscription : 24/10/2006

Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash)   Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 3 EmptySam 2 Déc - 11:39

Devinez quoi? Je suis encore en retard! Si c'est pas génial ça!
dingo dingo dingo dingo
Bref. Alors, ben j'adore toujours autant. Vraiment cette fic est géniale. Tu passes du rire aux larmes très facilement. Le lecteur te suit dans ces étapes. On a droit à des moments de pure chaleur où on s'allongerait presque devant le ventilo monté à fond même en presque hiver, plein plein de sensualité, wow.
10/10 10/10
Après on rit à l'imitation très réussie de Don. Ca c'est un petit moment mignon, marrant, léger et qui fait de plus en plus addhérer à ce couple. Au fil de la lecture, on en oublie complétement que ce sont deux hommes... enfin tu vois, on se dit que c'est plus possible de les séparer ces deux-là. En gros, jtourne slasheuse si tu préfères. Tu contamines vraiment bien c'est hallucinant. Et Danny tourne pickpoket. Petite référence à l'épisode de la saison 1 où il explique le truc à Aiden. D'ailleurs dans cet épisode, Flack n'est pas loin, il enquête même avec lui. Mais tu vas me dire, on s'en fiche à la limite.
10/10 10/10 10/10 10/10
Et alors l chapitre sur Louie. Je ne sais plus quoi dire à force. Je crois que je vais faire comme Lex, me prosterner. C'est grandiose. C'est tout simplement parfait, sans aucun défaut. Bravo!
10/10 10/10 10/10 10/10 10/10 10/10 10/10 10/10
Revenir en haut Aller en bas
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash)   Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 3 EmptySam 2 Déc - 16:08

Merci merci merci encore et encore merci!!!!! fete
Je planche sur la suite, j'espère vous proposer un nouveau chapitre d'ici mardi... Wink oui je sais c'est loin mardi...

_________________
Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 3 Remban10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.csi-fanfics.com/
millie8
CSI niveau 3
millie8

Nombre de messages : 442
Age : 34
Localisation : Toujours là où il faut quand il faut (enfin presque...)
Date d'inscription : 13/06/2006

Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash)   Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 3 EmptyDim 3 Déc - 0:15

Non mais c'est quoi ça?? Danny meurtier je veux bien mais pickpocket sûrment pas!! (comment ça il serait plus logique de dire l'inverse??! dingo ) lol! lol!
Trève de plaisanterie, J'adooore. tu passe du rire aux larmes d'une façon exceptionnelle pompom pompom
Je vais attendre bien sagement la suite pour une fois...
Non je blague c'est pas possible, alors j'exiges une suite très rapide!! (non mais tu crois pas franchement qu'on va attendre jusqu'à mardi sans rien dire?) lol!
Revenir en haut Aller en bas
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
lagentillefan

Nombre de messages : 2966
Age : 37
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash)   Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 3 EmptyDim 3 Déc - 3:59

respect respect très beau chapitre chargé en émotion!Les auteurs ont décidé de me faire pleurer ce soir.Vous m'en voulez de ne pas avoir posté hier,c'est ça!Mais j'étais malade triste lol! !
bref,chapeau et vivement la suite!!

_________________
Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 3 Csimia10
Revenir en haut Aller en bas
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash)   Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 3 EmptyLun 4 Déc - 22:40

Merci à toutes! respect


Disparitions (12)

Une ombre gigantesque venait de s'abattre sur Manhattan. Elle recouvrait ses immeubles, ses rues, et les âmes et les cœurs de ses habitants.
Tout de noir vêtus, une infime poignée d'entre eux se réfugia à l'intérieur d'un bar. Voilà une semaine qu'ils étaient poursuivis par une horde de journalistes. Une semaine entière, pendant laquelle la police des polices ne les avaient pas lâchés d'une semelle.
Aujourd'hui, cependant, semblait être le premier jour d'une accalmie annoncée.
Les questions et les suspicions s'amenuisaient. Ces vautours s'étaient enfin lassés de se repaître d'une nourriture que cette petite poignée d'hommes et de femmes ne pouvait leur donner.
Ils s'installèrent autour d'une table, passèrent commandes, et reprirent le seul sujet de conversation qui leur tenait à cœur depuis le jour où David Joseph Perkins avait été retrouvé assassiné.
"Quand cette lettre a-t-elle été envoyée?" voulut savoir Stella.
"D'après le cachet de la poste", lui répondit Kaile Maka, "elle a été postée le soir du meurtre, peut-être le lendemain matin. L'hôpital l'a reçu mardi dernier."
Face au silence de ses collègues de la scientifique, la jeune lieutenant ajouta: "Ils ont débranché Louie quarante-huit heures après, le temps de régler la paperasse administrative."
"Est-ce qu'il a laissé un mot?" se demanda Sheldon.
"Non", regretta Maka. "Seulement le formulaire avec sa signature."
"Est-ce qu'on est sûr que c'est ce que Danny voulait?" intervint la voix déterminée de Lindsay.
"C'était bien sa signature", lui apprit sa collègue de la Criminelle. "Et d'après le rapport, il n'y avait aucune autre empreintes sur ce document que celles de Danny."
Les experts savaient bien pour quelle raison ils n'avaient pas eu l'autorisation de poursuivre cette enquête, et pourquoi les éléments du dossier leur étaient désormais inaccessibles. C'était parce que leur domaine de compétence s'arrêtaient à reconstituer des faits, à prouver la culpabilité d'un tel ou d'un tel, en examinant les indices et en recueillant les témoignages, pour au final éclairer les scènes de crime de leur lumière. En aucun cas ils n'étaient chargés de retrouver un homme en cavale, qui plus est un de leurs collègues, et ami.
Hillborne et ses cerbères veillaient à ce qu'ils restent bien tranquilles, pendant qu'ils s'occupaient de ça.
"J'ai parlé à une des infirmières", leur apprit Stella. "Danny rendait visite à son frère presque tous les jours. La dernière fois, c'était quelques heures avant le meurtre. Elle m'a dit qu'il était restait bien plus longtemps que d'habitude."
"Il voulait lui faire ses adieux", supposa Sheldon.
"Il savait ce qui allait se passer", ajouta Lindsay. "Il avait prévu de tuer Perkins."
Et personne ne vint la contredire là-dessus. Peut-être avait-elle tort, peut-être avait-elle raison. Mais qui pourrait bien leur apporter la vérité, si ce n'est Danny?
Ils restèrent, là, dans un silence de recueillement, à siroter leurs verres. Avant de finalement reprendre le fil de la conversation.
"En tout cas", poursuivit Maka, "nous n'avons encore aucune preuve qui indiquent que nos deux fugitifs aient franchi la frontière de l'Etat."
"Ce qui explique pourquoi le FBI n'a pas encore fourré son nez dans cette affaire", intervint Mac.
Maka hocha la tête. "Vous croyez, vous, qu'ils ont quitté l'Etat?"
"Je n'en sais rien", avoua Mac. "Mais quelque chose me dit qu'ils sont déjà très loin."
Là non plus, il ne se trouva personne pour contredire cette supposition.
Parce que les deux fugitifs, comme les surnommaient Maka, et bien d'autres journalistes, avaient paré à tout. Ils n'avaient plus de téléphones portables, plus de cartes de crédit. Leur voiture restait introuvable. Les aéroports, les gares et les autoroutes ne gardaient aucune trace de leur éventuel passage. Sans compter qu'aucun rapport de police ne mentionnaient les noms de Danny ou Flack, ou de qui que ce soient correspondant à leur description, que ce soit à Manhattan, dans l'Etat de New York, ou partout ailleurs... Rien ne permettait de les localiser. Les téléphones de leurs proches, placés sur écoute, la surveillance de leurs domiciles, et tout ce qui pouvait permettre de mettre la main sur eux, ou de retrouver sur leur piste avait échoué.
Ils avaient comme disparus de la surface de la terre.
"D'après les relevés téléphoniques de ces dernières semaines, l'enquête de voisinage, la fouille de leurs appartements et tous les interrogatoires menés par Hillborne et ses sbires, il semble que Don et Danny passaient tous leur temps libre ensemble", lança Maka. "Vous ne trouvez pas ça étrange, que deux hommes comme eux n'aient pas de petites amies?"
Le silence qui s'abattit soudain sur eux n'eut rien à voir avoir du recueillement ou de la méditation. Maka se demanda quel genre de bombe elle venait de lancer, quand finalement, Sheldon murmura: "Alors c'est vrai…"
Maka aperçut alors Stella hocher la tête. Tandis qu'en face d'elle, Lindsay paraissait aussi perplexe qu'elle.
"Ils sont… ensemble", leur expliqua Sheldon, à la vue de l'incertitude des deux jeunes femmes.
"Depuis combien de temps?" s'enquit Lindsay.
"Je l'ai compris le jour où Danny a découvert les corps d'Alanis et d'Eileen à la morgue, et que Don est arrivé", avoua Stella, pour sa part.
Maka tombait des nues. "Je n'arrive pas à le croire…" bredouilla-t-elle.
Et pourtant! Lieutenant à la criminelle, elle faisait partie des proches des deux hommes. Malgré cela, elle n'avait rien vu. Se tournant vers Mac, elle comprit qu'il en était tout autre de lui. Rien ne lui restait jamais secret très longtemps.
"Vous l'avez deviné depuis bien plus longtemps que ça", devina-t-elle.
Il acquiesça, lentement, et toutes les personnes assises autour de la table posèrent leurs regards sur lui. Il balaya le bar des yeux, et ne voyant aucune oreille indiscrète traîner dans le coin, leur confia: "Je les ai surpris tous les deux, il y a à peu près un an de ça. C'était juste… un baiser volé. Mais qui ne m'a laissé aucun doute."
Il laissa ensuite le temps à son auditoire d'assimiler cette information, avant de reprendre: "Personne ne le sait. Personne à part nous tous ici. Alors continuons à faire comme si ce n'était qu'une rumeur. N'en parlez à nos confrères que s'ils vous le demandent. Mais sous aucun prétexte à ces rapaces de journalistes."
Ils acceptèrent, tacitement, cet accord.
Et, songeurs, s'imaginèrent un instant les deux hommes s'embrasser. Même si c'était quelque chose d'assez troublant, ça restait assez facile à concevoir. Ces deux-là étaient amis depuis de longues années. Ils avaient toujours partagé une grande complicité. De là à les imaginer ensemble, il n'y avait qu'un pas. Un pas qu'ils avaient tous les deux franchit depuis plus d'un an.
Cette journée était décidément très particulière.
Elle leur laissait un goût très amer dans la bouche. Parce qu'ils avaient l'impression, ce soir, d'avoir enterré les deux frères Messer. De les avoir définitivement sortis de leurs vies. Si Louie était mort, Danny, lui, n'existait plus pour eux. Il avait carrément disparu, entraînant avec lui son meilleur ami, et amant, Don Flack.
Et leurs disparitions leur laissaient à tous un vide immense dans le cœur.

_________________
Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 3 Remban10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.csi-fanfics.com/
Lexie
Balle Rebondissante
Lexie

Nombre de messages : 644
Age : 35
Date d'inscription : 31/05/2006

Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash)   Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 3 EmptyLun 4 Déc - 22:47

Melle Maka ou comment mettre les pieds dans le plat en un volume. Tout ce que vous devez savoir sur comment faire de juste supposition sur la vie sexuelle et sentimentale de vos collègues.
En vente dans toutes les bonnes librairies.

La fin du chapitre est triste. Ouais, vraiment triste. Pas de retour en arrière possible. En même temps c'était même pas envisageable. C'est triste.
Revenir en haut Aller en bas
http://metamorfose.site.voila.fr/index.html
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
lagentillefan

Nombre de messages : 2966
Age : 37
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash)   Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 3 EmptyMar 5 Déc - 5:12

Hou,il est tristoune ce chapitre triste ..
Bon,j'adore quand ils font THE découverte sur ce qui relie vraiment Don et Danny!Superbe!!
Vraiment,on attends impatiemment la suite!


Sinon,Valm,j'avais pas vu(moitié endormie)mon nouveau rang.Trop ptdrxxl mais merciiiiiiiiii.ça traduit bien l'irrécupérable que je suis flower

_________________
Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 3 Csimia10
Revenir en haut Aller en bas
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash)   Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 3 EmptyJeu 7 Déc - 15:34

Dankeschön, Eli et Lexie!! Wink respect Voici un looong chapitre qui, je l'espère, va vous surprendre un tit peu... Mr.Red Quoi que... peut-être pas du tout, mais j'aurai essayé! Laughing


Miami Heat (13)

La nuit avait été courte. Ils n'avaient fait que parler, des heures durant. Parler de Louie Messer, d'Alanis et Eileen Parker, de Mac, Stella, Sheldon, Lindsay et tous les autres. Ils avaient parler de New York, de leurs amis, leurs voisins, leurs coins préférés, ce qui leur manquait le plus là-bas, et ce qu'ils regrettaient le moins, aussi.
Et ils s'étaient finalement endormis, étreints par la fatigue, sans savoir quel avait été leurs derniers mots. Et puis s'étaient réveillés, leurs deux corps enlacés, sans savoir depuis quand le jour s'était levé.
Ils étaient restés immobiles, l'un tout contre l'autre, en silence. Jusqu'à ce qu'il soit l'heure de prendre une décision. Partir. Mais pour aller où?
Dans une ultime tentative pour repousser d'un temps l'inévitable, ils avaient fait l'amour.
Avant de se reposer la question, et de se décider enfin.
Ils ne quitteraient pas le pays. Pas pour l'instant. Et si possible, jamais. Alors d'un commun accord, ils choisirent de repartir vers le nord.
Après avoir balancé leurs quelques affaires à bord du pick-up, Danny s'installa au volant, et Don à ses côtés. Ils quittèrent le parking de l'hôtel, et s'engagèrent dans la rue, direction Tampa, sur la côte ouest de la Floride.
Subitement, alors qu'ils n'étaient même pas engagés sur la voie de circulation, Danny écrasa la pédale de frein. Don n'eut pas le temps de se demander ce qui se passait. Un bolide lancé à toute vitesse déboula de la droite, et leur passa sous le nez, suivi de près par un second.
Les deux amants les suivirent du regard, jusqu'à ce qu'ils disparaissent. Ce qui fut chose faite assez rapidement. Ça s'était passé si vite que c'en était à se demander si ça avait bien eu lieu...
"Je suis pas certain d'être tout à fait réveillé", avoua Danny en remontant ses lunettes sur son nez.
"Raison de plus pour que ce soit toi qui conduise", lui répondit Don. Avec une moue navrée, il ajouta: "Je les avais même pas vu venir."
Quelque peu rassuré sur ses capacités à réagir, malgré sa fatigue, Danny redémarra et prit la même direction que les deux bolides. Avec beaucoup plus de prudence, cela dit.
Il vit Don s'affaler sur son siège et se tourner du côté de sa vitre ouverte. Il le vit s'accouder à sa portière, et poser sa tête dans sa main, épuisé. Danny lui prit alors sa main libre, et la serra dans la sienne. Don répondit à son étreinte, puis lui jeta un regard amoureux, et amusé, tandis que Danny lui sourit d'un air confiant, qui disait "tu peux dormir tranquille, cette fois c'est moi qui conduit..."
Ils se détachèrent ensuite, du regard et de la main, et tandis que Danny reporta son attention sur la route, Don reprit son semblant de sieste sur sa portière.
Malheureusement, toute bonne chose avait une fin. Parfois brutale.
Crissement de pneus, bruit de tôles froissées, coups de feu, et cris apeurés venaient de retentir à quelques dizaines de mètres de là, dans la rue d'à côté.
Don se redressa et fit signe à Danny que l'accident s'était produit quelque part sur leur droite. Danny bifurqua alors de ce côté, au premier carrefour, et ils arrivèrent très vite sur les lieux.
Il régnait, dans cette toute petite partie de la ville, un climat irréel de panique, saturé d'un silence électrique, comme après un coup de tonnerre.
Danny stoppa le pick-up, et les deux hommes se précipitèrent à l'extérieur. Des coups de feu avaient été tirés, mais apparemment, la fusillade avait cessé. Ils restèrent néanmoins attentifs, et après concertation, se séparèrent.
Don se dirigea vers le bolide numéro un, qui avait terminé sa course sur le trottoir, après voir percuté une voiture garée là. Quant à Danny, il courut de l'autre côté de la rue, où il avait repéré une femme blessée, probablement par une balle perdue.
Peu à peu, les personnes présentes sur les lieux sortirent de leurs cachettes, et si certaines prirent la fuite, d'autres tentèrent de se rendre utiles. L'un d'eux s'empara de son téléphone portable, et appela les secours.
"Oui, c'est ça! A deux pas du centre sportif. Un accident de voiture... Deux... je ne sais pas... Il y a eu des coups de feu... non! Je ne sais pas!"
"Passez-les moi!"
L'homme s'interrompit et n'hésita pas une seconde à passe son téléphone à Don, qui s'occupait d'un adolescent heurté par le premier bolide.
"Occupez-vous de lui", lui demanda-t-il en se levant pour prendre le relais auprès de la standardiste du 911.
Après lui avoir confirmé qu'il y avait eu non seulement un accident de voiture mais aussi une fusillade, il balaya les alentours du regard et lui précisa: "On a deux blessés, dont une femme qui s'est pris une balle dans l'abdomen", remarqua-t-il du côté de Danny. "Un ado a été fauché par une voiture, mais il est conscient. Et un des conducteurs est... mort, apparemment", ajouta-t-il en s'approchant de ce dernier. "Une balle dans la tête."
Et, tandis que la standardiste lui affirmait que les secours étaient en route, Don s'accroupit vers le conducteur fou qui avait eu le temps de sortir de son véhicule accidenté pour riposter, ou bien pour tenter de s'enfuir, sans succès, et il croisa son regard vitreux. Dans sa main droite, il tenait un revolver.
"Vous n'avez pas besoin de savoir qui je suis", lui répondit-il quand elle lui demanda son nom.
Puis il coupa la ligne.
Danny redressa la femme blessée et constata que la balle ne l'avait pas traversée. Il la radossa délicatement contre le mur où elle était assise, et continua de compresser sa plaie avec le foulard de celle-ci.
"Vous en faites pas", la rassurait-il. "C'est moins grave que ça en à l'air..."
Elle acquiesça vaguement, s'efforçant vainement de garder les yeux ouverts.
"Restez avec moi", lui demanda Danny. "Vous entendez les sirènes des ambulances? La première sera pour vous, d'accord?"
Elle eut un soubresaut, et un crachat de sang dégoulina de sa bouche.
Merde, pensa-t-il. Hémorragie interne...
"On devrait l'allonger", suggéra alors un homme d'à peu près son âge, quoi que sûrement un peu plus jeune, brun, au physique athlétique, et aux grands yeux noisettes, qui s'accroupit à côté de lui.
Danny accepta aussitôt, et allongea la femme sur le trottoir, avec son aide.
"Vous avez vu ce qui s'est passé?" demanda l'inconnu, tandis qu'ils tentaient de la maintenir en vie en attendant les secours.
"Non", lui répondit Danny. "Mais on a vu deux types se courser en voiture. Ensuite on a entendu l'accident, et des coups de feu. Quand on est arrivé, le deuxième avait déjà filé."
"Et vous l'avez vu?"
"Tout ce que j'ai vu, c'est une Corvette bleue nuit, et une partie de la plaque d'immatriculation", lui apprit Danny.
"Vraiment?" s'en réjouit l'homme.
C'est à cet instant précis que Danny se rendit compte qu'il parlait à un flic en civil. Il aperçut sa plaque accrochée à sa ceinture, et son holster, sous sa veste.
"Ryan Wolfe, police scientifique", se présenta-t-il.
"Police scientifique" répéta Danny, d'un air que Ryan trouva assez étrange.
"Oui", confirma Ryan, intrigué.
C'est alors que la première ambulance arriva sur les lieux. Et la femme dont s'occupaient les deux hommes passa en priorité, comme prévu. Danny profita de la diversion pour se reprendre, et paraître moins suspect: "Vous avez de quoi écrire?"
Une seconde ambulance ne tarda pas, ainsi que deux patrouilles de police. La situation devenait vraiment très tendue...
Ryan sortit un calepin et un crayon de sa poche et les tendit à Danny, après qu'ils se furent un peu éloignés pour laisser travailler tout ce petit monde.
"Tenez", fit Danny en lui rendant son calepin avec le numéro partiel de la plaque de la Corvette.
Ryan eut à peine le temps de le remercier, que Danny s'apprêta à aller rejoindre Don.
"Lieutenant Messer", le reconnut alors Horatio, qui se matérialisa soudain devant lui, pile sur son passage.
"Lieutenant Caine", dit Danny, sur le ton le plus détaché du monde. "Je ne vous serre pas la main", ajouta-t-il en agitant sa paume pleine de sang en l'air.
Il souriait avec une apparente sérénité, tout en sachant qu'on ne la faisait pas à un homme comme Horatio Caine.
"Vous et le lieutenant Flack êtes de passage ici?" demanda Horatio.
Danny chercha Don du regard, ainsi qu'une réponse pendant ce qui lui sembla être une éternité: "Pour le week-end", confirma-t-il alors, en même temps qu'il repéra son ami de l'autre côté de la rue.
"Tout va bien?"
"Absolument!" mentit Danny. "Vous permettez? Je reviens tout de suite", dit-il en s'éloignant en direction de l'endroit où se trouvait Don, près de l'adolescent blessé, tout en se sachant épié du regard par Horatio et Ryan Wolfe, dans son dos.
Don le vit s'approcher, et se redressa. Il vit alors l'expression tourmenté sur son visage. Et il aperçut ensuite, par-dessus l'épaule de son ami, le lieutenant Horatio Caine de la police scientifique, avec qui ils avaient travaillé à New York, quelques mois auparavant...
"Caine?" s'étonna-t-il.
"Est-ce qu'ils nous regardent?" voulut savoir Danny sans avoir à se retourner.
Don leur jeta un oeil discret, et dit: "Plus maintenant... Ils s'en vont. Je crois qu'ils vont chercher leur matériel dans leur voiture."
"OK", fit Danny. "On y va. Traînons pas ici..."
Il prit aussitôt la direction de leur pick-up, garé à une vingtaine de mètres de là, suivi de près par Don, rassuré par l'arrivée d'un secouriste auprès de l'adolescent. Mais pas tellement rassuré par la présence si inopportune de Caine, sur les lieux de l'accident.

_________________
Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 3 Remban10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.csi-fanfics.com/
millie8
CSI niveau 3
millie8

Nombre de messages : 442
Age : 34
Localisation : Toujours là où il faut quand il faut (enfin presque...)
Date d'inscription : 13/06/2006

Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash)   Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 3 EmptyJeu 7 Déc - 15:51

clap clap clap clap clap clap clap clap clap

Super! Là tu m'a vraiment surprise, je m'y attendais pas!!
pompom Quelle bonne idée pompom

Nos deux amis vont devoir quitter Miami très vite...

A quand la suite???
Revenir en haut Aller en bas
Annabe
Miss éTinCeLLes!!
Annabe

Nombre de messages : 222
Age : 29
Date d'inscription : 24/10/2006

Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash)   Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 3 EmptyJeu 7 Déc - 15:57

Shocked Shocked Shocked
Effet de surprise parfaitement réussi! Sur le coup je me suis dit "C'est qui le mioche qui fait ons interréssant là?" Jusqu'au moment où j'ai compris que c'est Ryan! Pardon Ryan, désolée! Ralala, je ne m'y attendais mais alors pas du tout! Bravo!
Mais
pale pale pale
Horatio il va pas appeller Mac hein? Et Mac va pas appeller Horatio non plus?! Sinon ils vont parler et puis voilà, les deux autres seront encore en danger! Bah oui et si après la ligne de Mac est placée sur écoute par Hillborne? Ou par papa Flack? Et s'ils apprennent qu'ils sont là à Miami, ensemble, l'un derrière l'autre (oula, ça devient grave)! Ca va être la galère!
le mur le mur le mur le mur le mur
Val mets vite la suite! Je m'arrache les cheveux moi avec tout ça!
10/10 10/10 10/10 10/10
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash)   Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash) - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Experts: Manhattan / Non Coupable (slash)
Revenir en haut 
Page 3 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11, 12, 13  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les Experts Manhattan - Love me please love me - Mac/Don - G
» Les Experts Manhattan - Il y a des moments si merveilleux - Don/Danny- G
» Les experts Manhattan - Joue pas - Don/Dany - G
» ****Les Experts Manhattan****
» Les Experts Manhattan - Parce que c'est toi - Danny/Lindsay - G

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Experts: Miami :: Fanfictions :: Fanfics LES EXPERTS-
Sauter vers: