Forum sur la série Les Experts: Miami
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 my first time with one man in Las vegas

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



my first time with one man in Las vegas Empty
MessageSujet: my first time with one man in Las vegas   my first time with one man in Las vegas EmptySam 2 Déc - 5:35

Titre: My first time with one man in Las vegas
Disclaimer: rien n'est à moi apart l'histoire inventée avec mon neurone unique! victoire
Résume: Mon premier Slash pour Valm!
Don ressens de nouveaux sentiments pour Danny. Mais était-il le seul à ressentir cela? A lire pour le savoir.
Petit cross-over avec CSI Las Vegas et la série Las Vegas


Dernière édition par le Ven 23 Fév - 5:04, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



my first time with one man in Las vegas Empty
MessageSujet: Re: my first time with one man in Las vegas   my first time with one man in Las vegas EmptySam 2 Déc - 6:45

Et voilà avec surement encore des fautes mais à plus de 4H30 du mat s'est excusable!
attention Vous risquez d'être déçu, étant habitué à mieu avec les superbes fic de Val.
J'ai fais de mon mieu mais n'ayant jamais écrit de fic slash bah je trouve que s'est nul comme j' te l'avait prédit Val sorry


Chapitre 1: Est ce la chaleur?

New York au mois de juillet en pleine canicule c’est comme vivre en enfer. La chaleur y est si intense que la moindre brise, même légère, y est attendue comme le messie.
Le soleil brûlait littéralement ce jour là mais cela ne décourageait point les bandits bien au contraire. Et pour cause l’inspecteur Don Flack attendait une nouvelle fois l’équipe de la scientifique au sujet d’un règlement de compte entre deux malfrats.
Don n’en pouvait plus, attendre là en plein soleil alors que les températures flirtaient avec les 40°C, avec deux cadavres plantés sous ses adorables yeux bleus masqués par les verres de ses lunettes de soleil. Il commençait à trouver le temps long et faisait les cents pas en longeant le ruban jaune qui délimitait le périmètre de la scène de crime. A bout de patience il s’immobilisa, prit son téléphone, composa un numéro et colla son oreille sur le haut parleur. Une sonnerie se mit à retentir juste derrière lui. Il se retourna, téléphone en main et découvrit avec étonnement que le destinataire du coup de fil venait d’arriver.

Danny : tu peux pas te passer de moi on dirait !
Don lui lança un regard noir par-dessus ses lunettes en remettant son portable en place puisqu’il n’en n’avait plus utilité.

Danny : tu me laisse passer ou t’attend qu’ils envoient quelqu’un d’autre ?
Don souleva le ruban pour que Danny puisse aller examiner les deux corps.

Don : t’en a mis du temps ! Çà fait presque une demi-heure que j’poirote ici avec ces deux types !
Danny, d’humeur taquine, ne trouva pas mieux que de ce moqué de lui gentiment.

Danny : ils n’ont pas étés trop bruyants j’espère ?
Don : vas-y moque toi bien ! Si tu avait été à ma place tu rigolerait moins j’ t’assure !
Danny : C’est pas en faisant la tête que le temps passera plus vite ! Tu devrait te détendre, profiter de la vue avec toutes ces filles habillées très légèrement, aller faire un tour, je sais pas moi, mais reste pas planter là à te plaindre. Je suis de bonne humeur et j’ai vraiment pas envie que tu me sape le moral !
Don : Je fais mon boulot, t’a qu’a faire le tien ! De toute façon je ne bouge pas d’ici !
Danny : Monsieur est de mauvaise humeur et têtu par-dessus le marché !
Don : non, s’est juste que j’aime déjà pas rester avec des morts en temps normal alors avec cette chaleur étouffante c’est carrément l’horreur !
Danny rigolait doucement pour que Don ne le voit pas. Il n’avait pas l’intention de l’entendre ce plaindre de la sorte tout le temps de l’enquête.
Danny déposa sa mallette et s’accroupi pour voir de plus près le premier cadavre. Don, resté en retrait, observait le moindre petit geste que pouvait effectuer son collègue.

Danny : çà va te faire plaisir, çà devrait aller assez vite ! On sait déjà qui a tué qui. D’ici une vingtaine de minutes environ tu sera libéré d’eux et débarrasser de moi !
Don, étant perdu dans ses pensées qui n’avaient aucuns rapports avec les deux hommes à terre mais plutôt avec celui qui les examinait, ne prêta pas attention à ces paroles.

« Tiens, j’avais pas remarqué qu’il portait une nouvelle chemise. Faut avouer qu’elle lui va plutôt bien. Dedans il est très … sexy, !? Non je déraille. Une chemise c’est une chemise et il ne peut absolument pas être sexy avec. J’aurais pas dû rester au soleil si longtemps ! »
Danny, qui s’était relevé, entreprit d’inspecter le deuxième corps. Il se pencha en avant pour ramasser un je ne sais quoi, ce qui donna à Don une vue imprenable sur son postérieur. Don inclina légèrement la tête sur le côté mais ferma les yeux.

« Regarde ailleurs ! Non regarde pas ses fesses tu va avoir l’air de quoi ? Hein ? Les gens vont se faire des idées. »
Don rouvrit les yeux. A son grand désespoir Danny se trouvait toujours dans la même posture.
« Regarde pas ! Regarde pas ! Regarde pas ! Est-ce qu’il se doute de c’ que j’ regarde ? Non je regarde ailleurs ! Ses chaussures, oui çà s’est une bonne idée ! Ses chaussures puis je remonte … Qu’est ce qui m’arrive, j’aurais dû rester à l’ombre ! A moins que ce soit la chaleur ? … Je regarde… »
Sheldon : Belle vue, n’est-il pas ?
Don sursauta. « Non je regardais pas ! »
Don : (bégayant) quoi ? Comment çà ?
Sheldon : Sur les deux corps, allongé au sol, attendant qu’on viennent les cherchés pour s’occuper d’eux jusqu'à leur dernière demeure de quoi d’autre pourrait-il s’agir ?
Don resta bouche bé, il se croyait découvert mais il n’en était rien. Pourtant il se sentait terriblement gêner et trouva une excuse pour s’absenter.

Don : Je … Je vais me chercher un café !
Don parti précipitamment. Hawkes le regarda s’éloigner sans vraiment comprendre ce qui venait de se passer.

Sheldon : qu’est ce qu’il lui arrive ?
Danny : aucune idée !
Sheldon : j’ai dû sacrement lui foutre la trouille pour qu’il cour si vite !
Danny : Il ne supporte pas la vue des cadavres et toi tu lui en parle comme on parle de c’ qu’on a mangé à midi ou du film qu’on vient de voir !
Sheldon : ou tout autre chose qu’on vient de voir !
Danny fronça les sourcils et chercha un moment dans sa tête mais aucune réponse ne vint.

Danny : tu veux insinuer quoi avec ton « tout autre chose » ?
Sheldon rejoignit Danny.

Sheldon : laisse tomber ! Çà vaut mieux !

Au coffee shop, Don venait d’acheter un café noir bien fort. Il en sorti et pris la direction de la scène de crime.

« Est-ce que Hawkes m’a vue ? Est-ce qu’il a vu ce que je regardait ? Et si il a vu, est ce qu’il va en parler à Danny ? »
A cette pensée Don ralentit l’allure.

« Si j’y retourne pas maintenant ils vont se demander c’ que j’ fiche. Oh mon Dieu, j’espère qu’il ne lui a rien dit ! »

Quand Don arriva, Danny et Sheldon riaient à gorge déployée mais s’arrêtèrent lorsqu’ils le virent.
« Pourvu qu’ils soient pas entrain de rire de moi »

Don éluda intentionnellement tout contact visuel avec Danny pour ne plus avoir ses abjectes pensées qui le distrayaient et qui le mettait plus que mal à l’aise et évita aussi de regarder Sheldon dans les yeux de crainte que celui-ci n’arrive à lire ce qu’il lui passait par la tête. Tête qui n’allait pas très bien aujourd’hui se permit-il de constater.

« J’ me demande c’ qu’il a ? … J’aurais pas dû le laisser attendre aussi longtemps au soleil, il n’a pas l’air dans son assiette ! Il serait préférable d’en finir au plus vite ! »
Don se décida à briser le silence qui s’installait entre eux.

Don : Qu’est ce qui vous faisait rire ?
Sheldon : une petite blague que je lui ai raconté !
Danny : Tu devrait lui raconter également çà le mettrait peut être de meilleur humeur !
Sheldon : permets moi d’en douter ! Mais si tu insiste alors voilà : S’est un homme qui rentre dans un bar pour boire une bière après une longue journée de travail. Là, il remarque qu’au comptoir toutes les filles sont debout les mains agrippées au rebord du comptoir la tête penchée en avant comme pour parler à un barman microscopique. Le type avance tout en matant toutes ces paires de fesses. Dans le milieu de celles-ci il croit reconnaître une amie. Il fonce vers elle lui met les deux mains aux fesses et lui dit « comment çà va ma chérie ? ». Le propriétaire du postérieur se retourne et là quel choc pour l’homme lorsqu’il découvre qu’il s’agissait en fait de son meilleur ami et non d’une femme.
Danny : Elle est drôle non ?
Don : j’ vois pas où est la blague !
Sheldon : le type a foutu la main aux fesses de son pote, s’est quand même drôle !
« Il a fait exprès de raconter cette blague j’en suis persuader »
« Moi qui croyais le faire rire avec la blague de Sheldon, c’est raté ! »

Sheldon : j’ t’avais prévenu qu’il rigolerait pas !
Danny ferma sa mallette.

Danny : voilà le légiste ! On va pouvoir y aller !
« C’est pas trop tôt. »[/b]

Les hommes de la morgue mirent les deux corps dans des sacs mortuaire et les déposèrent sur les brancards.

Danny : j’emmène çà à la voiture !
Sheldon : ok ! Vas y j’ t’y rejoins !

Danny précédait les légistes. Hawkes et Flack les regardaient s’éloigner.

Hawkes : Faut avouer qu’il est pas mal vu d’ici !
Don : Qui ?
Sheldon : Danny ! … çà m’est déjà arriver aussi de regarder la lune d’un homme. Y’a pas à avoir honte !
Don se sentit rougir. Il était découvert.

[i]« Alors il m’a vue ?! »

Don : je … enfin je regardais pas …
Sheldon : je serais muet comme une tombe ! C’est promis !
Hawkes partit à son tour, un sourire aux lèvres. Don resta planté sur place avec son café à la main.

« Il faut que j’aille jusqu’à la voiture. Le seul problème c’est que je risque de le croiser. Pourvu qu’ils partent avant que j’ n’arrive. »
« Allez tu va pas avoir peur c’est ridicule même à Hawkes çà lui est arrivé ! »


Don prit son courage à deux mains et se mit en chemin. Il arriva au niveau du véhicule des scientifiques où Danny était encore en train de farfouiller dans le coffre. Don accéléra le pas.

Danny : Don !
Il stoppa mais hésita à se retourner. Danny vint jusqu’à lui.

Danny : Tiens !
Don : qu’est ce que s’est ?
Danny : de l’aspirine !
Don : pourquoi faire ?
Danny : t’a pas l’air bien depuis tout à l’heure. Tu nous couve peut être quelque chose, çà te fera pas de mal d’en prendre un !
Don prit la tablette que Danny lui tendit.

Don : merci !
Sheldon : Danny on y vas ! Ils attendent plus que nous pour partir !
Danny : oui j’arrive ! … Bon bah à tout à l’heure. Et oublie pas d’en prendre un !
Don : t’en fait pas pour moi je vais bien !
« Enfin je l’espère ! »
Après avoir fixer Don dans les yeux, Danny regagna la voiture et s’y installa coté chauffeur. Voyant que Sheldon le regardait, Don arrêta de dévorer Danny des yeux et préféra fixer le sol.

« À tout à l’heure, en espérant que j’aurais toute ma tête cette fois. Que je ne déraillerais plus de cette façon. »

Lorsque tout le monde fut parti, Don fit de même en redoutant le moment où il reverrait Danny.
Sera-t-il aussi troublé ou restera t-il de marbre ? Etait ce une « folie » passagère ou le début d’une inconnue qui lui faisait très peur ?


Dernière édition par le Ven 23 Fév - 5:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

my first time with one man in Las vegas Empty
MessageSujet: Re: my first time with one man in Las vegas   my first time with one man in Las vegas EmptySam 2 Déc - 16:32

Oh!!!! C'est pour moi, rien que pour moi? Mais c'est vraiment gentil, ça! Merci beaucoup énormément à la folie!!! Tu sais, je trouve que tu n'as pas à douter autant de la qualité de tes écrits! C'est très drôle!
Citation :
Danny se pencha en avant pour ramasser un je ne sais quoi, ce qui donna à Don une vue imprenable sur son postérieur. Don inclina légèrement la tête sur le côté mais ferma les yeux.
« Regarde ailleurs ! Non regarde pas ses fesses tu va avoir l’air de quoi ? Hein ? Les gens vont se faire des idées. »
Don rouvrit les yeux. A son grand désespoir Danny se trouvait toujours dans la même posture. « Regarde pas ! Regarde pas ! Regarde pas !
Vraiment très très drôle, je te dis!!! ptdrxxl ptdrxxl ptdrxxl Et j'aime bien le fait que Sheldon ait remarqué ce qui se tramait, alors que Danny, visiblement encore pas! clap
Citation :
Etait ce une « folie » passagère ou le début d’une inconnue qui lui faisait très peur ?
Va pour l'inconnue!!!!!!!!! victoire
Et bien, liamangel, je te remercie encore beaucoup beaucoup! Et je te félicite pour ce début très prometteur! thumright
Bravo et viiiiiite la suiiiiiite!!!!!!!!! bong bong bong bong bong

_________________
my first time with one man in Las vegas Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
Invité
Invité



my first time with one man in Las vegas Empty
MessageSujet: Re: my first time with one man in Las vegas   my first time with one man in Las vegas EmptyLun 4 Déc - 1:18

bizz merci merci merci!
Alors je vais etre gentille (pour une fois) je te poste le microscopique chapitre 2.Comme çà tu commencera la semaine avec la suite Smile

2\Un malentendu qui peu dégénérer:


Danny était tout naturellement au labo pour effectuer diverses analyses sur les prélèvements qu’il avait recueillit sur la scène de crime. Don, qui pensait avoir reprit ses esprits, se décida à quitter le commissariat pour se rendre au labo histoire de voir où ils en étaient. Don, sorti de l’ascenseur et avança d’un pas décidé.
« Danny avait raison, une aspirine et tout va mieux ! ».
Il arriva à la salle où son ami se trouvait. La porte étant ouverte, Don resta dans l’entrée pour ne pas déconcentrer le scientifique. Danny le nez dans son microscope, ne remarqua même pas que Don venait de débarquer.
« Dommage que Danny soit un homme parce que même à l’intérieur il est toujours aussi sexy ! … Il avait encore raison sur un point : je doit couver quelque chose de sérieux ! ». Danny se retourna croyant que Mac venait une fois de plus l’observer sans en avoir l’air.

Danny : Don ? Qu’est ce que tu fiche ici ? J’ croyais que tu était au commissariat ?
Don : c’était vrai ! Mais il fait moins chaud dans vos labos !
« Enfin çà dépend de quelle chaleur on parle »
En plus j’ai fini toute ma paperasse, j’attends plus que ton rapport !
Danny : parce que tu crois que çà va aller plus vite en venant me déranger ? J’ fais pas garderie moi ! J’ai énormément de boulot qui m’attend avant de te donner ce rapport.
Don : Oh excuse moi ! La prochaine fois je téléphonerais pour savoir à quelle heure venir pour ne pas interférer dans ton boulot !
Don, vexé, sortit en fermant la porte avec rage.
« Pourquoi j’ lui ai dit un truc pareil ? Ce n’est pas sympa d’autant plus qu’il avait encore pas l’air bien ! »

Danny : Don, attends reviens ! J’ plaisantais !
Danny se leva, retira ses gants de latex et se précipita sur la porte. En sortant dans le couloir, il eu la joie de découvrir que l’ascenseur, bien malgré lui, était de son coté. Don attendait, impatiemment, ce dernier qui ce faisait désiré.

Danny : Don j’ peux savoir où tu va comme çà ?
Don : parce que çà t’intéresse ? J’ croyais que tu ne faisait pas garderie !
Danny : Ce n’est pas dans ce sens là que j’ai voulu le dire ! … (Insistant) Où est ce que tu vas ?
Don : là où tu ma si bien conseillé d’aller, au commissariat !
Danny : attends tu n’ va pas te fâché pour si peu ! C’était qu’une blague, de mauvais goût j’ le reconnais mais je pensais que tu était habitué à mon humour !
« Si on peu appeler çà de l’humour ! »
Don appuya nerveusement sur le bouton. L’ascenseur capricieux ne pointait toujours pas à l’horizon.
« Il va pas arriver cet ascenseur de malheur ! Allez vite, vite, vite ! Avant qu’il ne me supplie avec ses yeux de chien battu. S’il fait çà je crois que je ne résisterais pas longtemps. »

Danny : si tu veux on recommence depuis le début. Je retourne au labo et toi tu refais ton entrée. Qu’est ce que tu en pense ?
Don regarda Danny pour la première fois depuis qu’ils étaient sortit de la salle.

Don : sincèrement je préfère pas !
« S’il croit qu’il peut me jeter et passer l’éponge sur çà, à peine deux minutes plus tard, il se fout le doigt dans l’œil ! »
« Excuse toi encore, il va bien finir pas céder. J’ le connais il est trop impulsif voilà tout ! »

Danny : je ne pensais pas que tu le prendrais si mal … Daigne accepter mes plus plates excuses !
« Tu sait où tu peux te les mettrent tes excuses ? »
Don, fixant les portes de l’ascenseur, se forçait pour ne pas regarder Danny. Il savait que s’il croisait son regard couleur ciel, il ne pourrait pas refuser sa proposition de recommencer à zéro. De refaire son entrée et être accueilli en ami et non en ennemi.

Danny : (énerver pas le silence de Don) bon d’accord, si tu veux partir vas y, j’ te retiens pas. Je ne vois vraiment aucun motif pour que tu reste ici !
Mac : Moi si !
« Dites moi que ce n’est pas lui ! »
Don se retourna et fit face à Mac.
« Si c’est bien lui ! Qu’est ce qu’il veut que je fasse ? Pitié rien avec Danny ! Non pas avec lui, pas aujourd’hui ce n’est vraiment pas le jour. ».
Le regard interrogateur de Danny sur son patron le força à développer ses intentions.

Mac : Stella et Lindsay sont sur le terrain et j’aurais besoin de deux personnes pour faire une reconstitution.
Don : je dois retourner au commissariat !
Danny : je … j’ai encore du travail au labo !
Mac remarqua de suite qu’il y avait un petit truc qui clochait entre eux mais quoi ? Là était toute la question. Mais pour le moment il avait mieux à faire que de régler les petits différents entre ses collègues.
Les portes s’ouvrirent comme par miracle !
« ô merci mon Dieu ! »

Mac : je vous déconseille de le prendre ! Si vous vous décidez rapidement vous pourrez prendre le suivant.
« Prendre le suivant ? Depuis le temps que j’attends celui là ! En plus c’est hors de question que je fasse une reconstitution avec lui. Je n’ose imaginer se qui va encore me passer à l’esprit. Un geste de travers ou un regard anodin et je risque de dérailler à nouveau. Non, non, non, c’est hors de question ! »
« C’est le patron, on obéit. Qu’’est ce que je fais ? »
Danny : si c’est rapide et sans douleur je suis partant ! Et toi ?
« Pourquoi il a accepté maintenant j’ peux plus refuser ! ».
Il ne serait jamais venu au labo s’il avait sût. Le pauvre Don aurait tout donné pour avoir une machine à remonter le temps. Il serait retourné en arrière, loin, encore plus loin, avant ce début d’après midi où tout avait disjoncté dans sa tête.
Don soupira.

Don : bon d’accord, j’accepte de vous aidez !
Mac : très bonne décision ! Suivez moi messieurs c’est par ici !
Mac passa devant pour leur montrer l’endroit où ils feraient la reconstitution. Danny laissa Don suivre Mac puis lui emboîta le pas.
« A le voir de là on pourrait croire qu’il s’agit d’un condamné à mort allant sur la chaise. J’aurais dû refuser comme çà il n’aurait pas eu la corvée de me suivre. »
Danny accéléra et se retrouva à coté de Don.

Danny : fait pas cette tête, c’est qu’une reconstitution !
Don faisait définitivement la tronche à Danny. Mais celui-ci ne se résigna pas. Il stoppa net devant Don qui fut forcé de s’arrêter pour ne pas lui foncer dedans.

Danny : si t’a quelque chose à me reprocher dit le moi ! Donne-moi une bonne raison pour m’faire la gueule !
Don sentit la gêne monter en lui.

Danny : j’ suis arrivé en retard tout à l’heure et après je t’ai presque jeté dehors mais reconnaît que je me suis excuser !
Don n’arriva pas à articuler un seul mot. Savait-il seulement pourquoi il lui faisait la tête ? Non pas vraiment. Après tout ce n’était aucunement la faute de Messer s’il ressentait un profond malaise, s’il culpabilisait à l’écoute de ces étranges sentiments qui le submergeait depuis ses dernières heures.

Mac : serait ce trop vous demander que de vous dépêcher un peu?
A ces mots Don bouscula Danny et entra dans la pièce avec Mac.
« Tu veux la jouer ainsi ? Ok ! Si tu veux la guerre tu va l’avoir ! »


Dernière édition par le Mer 10 Jan - 0:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

my first time with one man in Las vegas Empty
MessageSujet: Re: my first time with one man in Las vegas   my first time with one man in Las vegas EmptyLun 4 Déc - 21:58

J'adore j'adore j'adore j'adore!!!!!! bong victoire
Tu vois, je te l'avais bien dit!!!! C'est super!
Alors d'abord, j'ai bien rit en lisant leurs pensées à tous les deux, surtout celles de Don:
Citation :
Mais il fait moins chaud dans vos labos ! « Enfin çà dépend de quelle chaleur on parle » Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven « Il va pas arriver cet ascenseur de malheur ! Allez vite, vite, vite ! Avant qu’il ne me supplie avec ses yeux de chien battu. S’il fait çà je crois que je ne résisterais pas longtemps. » Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven « Tu sait où tu peux te les mettrent tes excuses ? »
Pétée de rire, la valm! ptdrxxl ptdrxxl
Et puis ce fameux ascenseur!! S'ils l'avaient pris dans ce chapitre, ça serait déjà presque fini! Et franchement, j'ai pas du tout envie que ça finisse de sitôt!! Mr. Green Mr. Green Mr. Green
Merci Liamangel, et encore un grand bravo!!!! J'adore! J'adhère!! 10/10 clap
Oh j'ai oublié!! VVVVIIIIIIITTTEE LA SUIIIIIIIITE!!!!! bong bong bong

_________________
my first time with one man in Las vegas Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
Invité
Invité



my first time with one man in Las vegas Empty
MessageSujet: Re: my first time with one man in Las vegas   my first time with one man in Las vegas EmptyMar 5 Déc - 1:09

Citation :
Et puis ce fameux ascenseur!! S'ils l'avaient pris dans ce chapitre, ça serait déjà presque fini!
qui te dit qu'ils auraient fait quelque chose dans cette ascenseur carton il n'y aura pas de pig pour le moment val
Il va falloir attendre! Et obliger les gens à poster des com ptdrxxl je plaisante !!!
mais pas au sujet de l'ascenseur! il n'y aurait rien eu dans cet ascenseur je répète il n'y aurait rien eu dans l'ascenseur fufufu
Ils ne sont pas encore pret pour çà! Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

my first time with one man in Las vegas Empty
MessageSujet: Re: my first time with one man in Las vegas   my first time with one man in Las vegas EmptyMar 5 Déc - 18:49

OK! Je vais attendre!! Mr.Red
Sinon, il y a toujours une autre possibilité...... si jamais il y a une machine à laver dans le coin.... éventuellement......... dejadehors

_________________
my first time with one man in Las vegas Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
Invité
Invité



my first time with one man in Las vegas Empty
MessageSujet: Re: my first time with one man in Las vegas   my first time with one man in Las vegas EmptyMar 5 Déc - 18:52

seul problème c'est que çà ne collera pas avec mon chapitre 3 Rolling Eyes
donc pas de machine à laver, pas d'ascenseur, rien, aucun lieu où il pourrait se passer des choses pig
Pour le moment du moins brlbrl
Revenir en haut Aller en bas
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

my first time with one man in Las vegas Empty
MessageSujet: Re: my first time with one man in Las vegas   my first time with one man in Las vegas EmptyMar 5 Déc - 18:54

Pas grave! J'suis patiente!! I don't want that Et puis des endroits où on peut faire des trucs pig y'en a tout plein, à Manhattan!! Mr.Red Mr.Red

_________________
my first time with one man in Las vegas Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
Invité
Invité



my first time with one man in Las vegas Empty
MessageSujet: Re: my first time with one man in Las vegas   my first time with one man in Las vegas EmptyMar 5 Déc - 18:57

Citation :
Et puis des endroits où on peut faire des trucs y'en a tout plein, à Manhattan!!
lol! tu les as déjà fréquentés je parie fufufu
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



my first time with one man in Las vegas Empty
MessageSujet: Re: my first time with one man in Las vegas   my first time with one man in Las vegas EmptyMer 6 Déc - 22:16

Enfin fini de le taper sur mon petit clavier.
Attention chapitre tout chaud! Wink



3/ une reconstitution plus vrai que nature :


Bureau de Mac Taylor :
Danny et Don étaient cote-cote, face à Mac. Chacun ignorant royalement l’autre mais écoutant religieusement les instructions qu’il leur dictait. Il leur montra le dossier ainsi que le rapport du légiste.

Mac : maintenant que nous avons tout passé en revue, il me faut un volontaire pour incarner le tueur et un autre pour la victime. Je vous laisse le choix !
Danny s’empressa de répondre, ne laissant pas le temps à Don de choisir.

Danny : je choisi l’agresseur !
« Pourquoi j’ l’ai pas dit avant! »
Mac : très bien ! Flack vous serez donc notre victime. Ce qui colle parfaitement puisque d’après le légiste, au vue des coups portés, l’agresseur était de plus petite taille que notre défunte victime !
« Génial ! À croire que j’aurai dû rester coucher ce matin ! »
« Tu as entendu, notre défunte victime ! Il ne te prédit pas une belle fin ! »
Danny riait insolemment intérieurement en se voyant dérouiller sa future victime.
La porte du bureau s’entrouvrit et Sheldon apparu.

Sheldon : vous m’avez fait appeler ?
Mac : c’est exact ! Entrez donc ! Il se peut que nous ayons besoin d’une tierce personne. Mais pour le moment cela reste une hypothèse.
Sheldon entra et ferma la porte derrière lui. Il rejoignit Mac et examina à son tour le dossier. En jetant un rapide coup d’œil, aux comédiens en herbe, Sheldon remarque que l’ambiance entre eux était électrique.
« Ce n’est quand même pas pour ce qu’il a fait tout à l’heure que Danny en veux à Don ? Non, c’est ridicule de toute façon il ne s’en est pas aperçu et je doute que Don lui est avouer quoi que ce soit ! »

Sheldon : Si vous voulez j’ peux remplacer l’un de vous !
Danny : je n’ai pas l’intention de me faire remplacer et notre victime doit être plus grande. Désolé de te gâcher ton plaisir !
Sheldon : comme tu veux Danny ! Mais je ne parlais pas pour toi !
Mac ignorant tout de la situation, il resta un moment silencieux en essayant de comprendre ce qui pouvait ce passé entre Danny et Don qui n’avait pas échappé à Hawkes. Mais il reporta toute son attention sur la reconstitution.

Mac : nous ignorons quel coup fut infligé en premier. Donc à vous d’improviser !
« Improviser ? Je m’attends au pire ! Il va vouloir se venger pour la bousculade dans le couloir ! »
« Tu va regretter d’ ne pas m’avoir donné une raison valable pour me faire la gueule. Comme tu es un peu malade, j’ vais essayer de n’ pas te taper trop fort ! Mais tu va quand même le regretter. Fait moi confiance ! »
Mac s’impatientait. Les deux amis n’avaient pas l’air si pressés tout à coup.
« J’aurais mieux fait d’attendre Stella et Lindsay ! »

Mac : s’est quand vous voudrez !
Danny se tourna vers Don. Don l’imita sans aucune conviction. Il n’osait pas poser ses yeux sur Danny et se contentait de fixer un point au dessus de l’épaule de celui-ci. Danny, lui, sondait le fond de l’œil de son ami. Il était prêt pour le combat et il ne le dissimulait guère. Il avait le regard du boxeur avant le premier round.

Sheldon : (à mi-voix) çà promet d’être rock n’ roll !
Mac tourna la tête vers Sheldon en fronçant son sourcil droit.
A ses mots, Don dévisagea Danny et compris ce qu’il voulu insinuer. Danny lui sourit cyniquement et donna le premier coup. Avec la force de l’habitude, Don le para avec son bras. Danny se saisit alors du poignet de l’inspecteur et lui tordit en lui plaquant le bras dans le dos. Danny se colla à lui et lui dit à l’oreille :

Danny : Tu va me dire pourquoi ?
Don soufflait. Sans s’en rendre compte, Danny lui faisait vraiment mal.

Don : lâche moi !
Danny : pas avant que tu m’ais dit tout c’ que veux savoir !
Danny tourna un peu plus le poignet de Don. Il se retint de hurler sa douleur qui devenait réellement insoutenable.

[/b]Danny [/b]: t’est toujours pas décider à parler ?
« C’est surement mon supplice pour les pensées que j’ai eux à son sujet ! Si seulement il s’en doutait je crois que je serais déjà mort ! »
« Je suis ennuyé de te faire subir çà mais j’obtiendrais rien de toi si j’utilise pas la force. Alors dépêche toi, confesse moi ce qui pèse sur ta conscience ! »

Mac : Danny ! Lâchez-le, immédiatement !
Danny obtempéra et libéra le bras de Don.
« Il faut que je règle leur problème dès que nous aurons fini ! Je ne tolérerais pas une autre dispute pendant le travail. »
« J’espère qu’il comptait pas lui dire ! Çà à dû lui remettre les idées en place ! »
« Tu perd rien pour attendre Don, si tu croit que je vais abandonnée si vite, tu te trompe complètement ! »
« Si je lui avais tout avoué avant de partir de la scène de crime ou si je n’avais pas réagit de cette manière à l’instant il n’exigerait pas d’explications de façon aussi violente.
»

Mac : Sheldon vous prenez la place Danny !
En faisant mine de se rendre à l’endroit où il devait aller, (à coté de Mac derrière le bureau) Danny contourna Don.

Danny : pourquoi tu m’ fait la gueule ?
Don : je … j’ te fais pas la gueule !
Danny profita de l’inattention de Mac et Sheldon, qui croyaient en toute bonne foie qu’il ne récidiverait pas, pour donner un coup de genoux au revers de celui de Don et le poussa en arrière. Danny, ne voulant pas lui faire trop mal, accompagna sa chute et s’assit sur lui.
Don avait la respiration qui s’accélérait de plus en plus.
« Qu’est ce qu’il va me faire ? »
Danny agrippa fermement de ses deux mains le col de la chemise de Don.

Danny : tu veux que j’ te donne une bonne raison ?
« Tout c’ que j’veux que tu me donne s’est …. Non pense pas à çà, surtout pas dans une situation pareil ! »
Don, se sentant perturbé de nouveau, il risquait d’être dans une situation compromettante d’ici peu. Il se débâtit comme un chat qu’on voudrait plonger dans une bassine d’eau et arriva à se dégager. Ils se relevèrent tout les deux et se firent face.

Danny : tu n’es pas malade à ce que je vois !
Don : j’ t’ai jamais dit le contraire !
« Qu’est ce qu’il a bien voulu dire par t’est pas malade ? »
Danny avança, si près qu’ils auraient pu ne faire qu’un.

Mac : (autoritaire) Danny venez ici !
Danny n’écouta pas. Il bouscula Don qui lui répondit. Ainsi de suite tel des enfants dans une cour de récrée. Jusqu’au moment où cela s’envenima. Les noms d’oiseaux fusaient des deux cotés. Puis ils en vinrent aux mains. En une fraction de seconde cela devint une véritable bagarre. Sheldon et Mac intervinrent de suite. Mac essaya de maitriser Danny tandis que Sheldon s’occupa de Don. Même en faisant tout leur possible, ils n’arrivaient pas à les séparés. Danny comprit qu’il n’aurait pas l’avantage bien longtemps et dans un dernier regain de colère, il envoya un crochet du droit dans le nez de Don. Ce geste mit fin à leur virulente dispute. Ne restait plus que Don le nez en sang et face à lui, Danny qui lui jetait des éclairs de fureur de ses yeux remplis d’animosité. Don se tenait son nez qui laissait couler le rouge de la colère d'un ami.
Il était abasourdi par le coup qu’il venait injustement de recevoir. Il ne comprenait pas comment la situation avait pu déraper à ce point.

[/b]Mac [/b]: j’ignore ce qui vous prends mais ne réitéré plus jamais ce genre de gestes dans l’enceinte de ce bâtiment. Suis-je assez clair ?
Aucun ne répondit.
Don baissa les yeux et parti sans dire mot.

Danny : c’est çà va t’en ! … espèce de lâche !
Mac : Danny vous devriez rentrer chez vous. Cela vous fera le plus grand bien. Ne revenez que lorsque vous serez calmé !

Danny soupira puis sortit à son tour. A cet instant, en arrivant dans le couloir, il se dit qu’il avait été trop loin. Il tourna la tête et aperçu Don s’engouffrer dans l’ascenseur. Danny piqua un sprint mais arriva trop tard, les portes se refermaient déjà. En croisant son regard avec celui de Don, il comprit qu’il devait le laisser partir. Don le fixa jusqu’à la fermeture complète des portes. Lorsque l’ascenseur entama sa descente, il se laissa glisser le long de la paroi jusqu’à toucher le sol. Lui qui se contenait jusque là laissa couler les larmes qui avaient remplis ses yeux. Devant les portes, Danny, resta figé à observer son reflet. Il vu alors sa culpabilité et la honte s’afficher sur son visage. Son geste était démesuré il s’en rendait compte mais tardivement. Le dernier regard que lui avait adressé Don en disait long sur la douleur physique et mentale qu’il lui avait infligée.

Sheldon, qui était sorti du bureau de Mac, tarda à parti il était l’observateur silencieux comme il fût quelques heures plus tôt. Il ne trouvait aucune explication au fait que cette simple reconstitution avait pût tournée en bagarre.


Dernière édition par le Mer 10 Jan - 0:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
millie8
CSI niveau 3
millie8

Nombre de messages : 442
Age : 34
Localisation : Toujours là où il faut quand il faut (enfin presque...)
Date d'inscription : 13/06/2006

my first time with one man in Las vegas Empty
MessageSujet: Re: my first time with one man in Las vegas   my first time with one man in Las vegas EmptyMer 6 Déc - 22:24

bong Géniale cette fic bong
Continue comme ça j'adore
pompom La suite pompom
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

my first time with one man in Las vegas Empty
MessageSujet: Re: my first time with one man in Las vegas   my first time with one man in Las vegas EmptyMer 6 Déc - 23:13

Quelle bagarre! Moi aussi, je suis comme eux! Comment ça se fait que... qu'est-ce qui... oh la la!! Shocked
Bravo Liamangel, continue! J'adore!!! victoire bong 10/10 clap thumright

Et zut! Encore raté l'ascenseur!!!!!!!!!!! colere

_________________
my first time with one man in Las vegas Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
Invité
Invité



my first time with one man in Las vegas Empty
MessageSujet: Re: my first time with one man in Las vegas   my first time with one man in Las vegas EmptyJeu 7 Déc - 21:28

Après une journée plus que merdique et un week-end du même envergure qui se profile à l'horizon,
Mad une grève soudaine est annoncée Mad
le mouvement prendra fin à une date indéterminée triste
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



my first time with one man in Las vegas Empty
MessageSujet: Re: my first time with one man in Las vegas   my first time with one man in Las vegas EmptyDim 10 Déc - 14:07

Citation :
une grève soudaine est annoncée
le mouvement prendra fin à une date indéterminée
Après avoir failli faire 5 bornes a pieds mercredi a cause de la voiture de mon frere qui a voulu tomber en panne. Apres avoir failli avoir un accident digne des series americaine, Jeudi ( toujour avec la poubelle de mon frère)et apres etre resté trempé des pieds à la tête pendant 3H vendredi pour attendre mon frère a la gare et se coltiner les courses je trouve qu'une grève était pas du luxe!
Crying or Very sad
Mais hier soir comme par magie tout est redevenu normal Wink
Alors la grève est officiellement terminée!
Revenir en haut Aller en bas
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

my first time with one man in Las vegas Empty
MessageSujet: Re: my first time with one man in Las vegas   my first time with one man in Las vegas EmptyLun 11 Déc - 13:45

victoire Ravie de l'entendre!!!!!!! victoire Vivement la suite!!! bong bong

oui, je sais, pas "entendre", mais lire... mais RAVIE DE L'ENTENDRE quand même!!!

_________________
my first time with one man in Las vegas Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
Invité
Invité



my first time with one man in Las vegas Empty
MessageSujet: Re: my first time with one man in Las vegas   my first time with one man in Las vegas EmptyMar 12 Déc - 23:43

Voici le premier morceau du chapitre 4.




4/ Pourquoi je t’ais fais çà ?/ Pourquoi tu m’as fait çà ?
1/
Danny rentra à son appartement à contre cœur. Arrivé devant sa porte, il sortit ses clefs, en inséra une dans la serrure, tourna, ouvrit la porte, retira la clef et pénétra à l’intérieur. Il referma la porte et verrouilla avec le verrou et la chaine. Puisqu’il devait rester là jusqu’à nouvel ordre autant que personne ne vienne le dérangé. Il jeta ses clefs, son insigne, son arme et son téléphone sur le bar de la cuisine. Se sortit un verre ainsi qu’une bouteille de whisky et alla les déposés sur la table basse pour finalement s’effondré dans le canapé. Il retira ses lunettes qu’il déposa près de lui. Il pensait qu’en fermant les yeux, qu’en n’ayant plus sa vue normal, il ne verrait plus défiler toutes ses images. Toujours les mêmes depuis qu’il était sorti. Le coup de poing, la légère engueulade de Mac, mais surtout le regard de Don. Il amena ses mains contre ses yeux et resta quelques minutes ainsi. Il se redressa, rabattant ses mains sur ses cuisses. Il déboucha la bouteille, envoya volé le bouchon si fort qu’il roula sur le sol et rempli son verre de whisky aux trois quarts.
« J’aurais dû m’excuser ! » Il soupira. « J’aurais jamais dû le frapper çà aurait été encore mieux ! Mais qu’est ce qui m’a prit ? » . Danny remit ses lunettes et se leva. Il marcha d’un pas décider jusqu’au bar et reprit son portable. « J’ devrais peu être l’appeler pour lui présenter mes excuses ! …. Non, c’est inutile ! … Pas maintenant ! ». Danny repartit au canapé le téléphone à la main. Il le posa sur la table et appuya sur une touche qui fit s’afficher le nom et le numéro de Don. Son doigt hésitait cruellement entre la touche appeler ce correspondant et la touche éteindre le téléphone. A bout, ne sachant quoi faire, il bu son verre cul sec. Il attendit que la mixture fasse effet en fermant de nouveau ses yeux. Les images défilaient en boucle, de plus en plus vite pour resté bloquer sur celle de Don avec se terrible regard. Le regard glacial que seul un ennemi peut vous lancer, pas un ami. Il rouvrit les yeux et prit une grande inspiration. Il se saisit du portable et appuya sur cette touche qui lui faisait si peur. Il porta le téléphone à son oreille et attendit … trois, quatre sonneries, puis le répondeur. Danny raccrocha. Il se versa de nouveau un verre et le bu immédiatement de façon similaire au premier. Il reprit le portable et réitéra son appel. Toujours le répondeur. Il se résolu à laisser un message.
« Don, c’est moi Danny, …. Je …. Je voulais te dire que … je regrettais sincèrement pour tout à l’heure. Je … je suis désolé ! »
Il referma brutalement le téléphone.
« J’ suis tellement idiot que je trouve même pas mes mots. Pour avoir frappé le meilleur ami que j’ai jamais eu il faut que je sois plus qu’idiot. Je suis … je suis … y’a même pas de mot pour exprimer c’ que j’ suis ».
Sa culpabilité était forte mais il retint toute sa tristesse et son envie de pleurer sa rage envers lui-même. Il prit la bouteille et bu directement au goulot. Gorgée après gorgée, la bouteille se vidait peu à peu dans son estomac. Il avait la sensation d’être encore plus mal. Il reposa la bouteille en s’y reprenant à plusieurs reprises pour ne pas la mettre à coté de la table. Sa main attrapa le téléphone et composa le numéro de Don. Là encore il eu pour seule réponse la voix métallique du répondeur.
« Je sais que je suis un con de première et … et … un pauvre type qui frappe ses amis mais s’est pas une raison pour ne pas décrocher ton putain de téléphone ! » Le bip de fin l’obligea à s’arrêter. Le whisky faisait effet et cela se dénotait dans sa voix. Il rappela.
« C’est encore moi Danny, ton ami ! … Enfin ton ancien ami qui t’appelait pour se confondre en excuses ! Je sais que tu es chez toi, décroche s’il te plait … faut qu’on parle toi et moi qu’on est une conversation. ». Le bip de fin lui coupa la parole.
Danny : (à son téléphone) hé mais çà va pas j’ai même pas le temps d’en placer une que tu me raccroche au nez. Fichu téléphone.
Il balança son portable, qui se brisa en mille morceaux, le long du mur. Il resta à cogiter une dizaine de minutes. D’un coup, il se leva mais le sol et tout autour de lui paru tourné tel un manège. Il retombât sur le canapé mais tout tournait comme dans une spirale infernale qui ne voulait cesser alors il s’allongea sur le coté. Il défit ses lunettes et les lâcha par terre. Il ferma les yeux et se mit à repenser à tous les bons moments qu’il avait passé avec Don ces dernières années jusqu’à ce que le regard de celui-ci ne refasse surface. Il se redressa tel un diable sortant de sa boîte, prit ses lunettes les remit sur son nez et se dirigea vers la porte en titubant. Il eu un moment d’indécision puis partit à la cuisine récupérer ses clef sur le bar. Il repartit à la porte qu’il ouvrit. Il la referma dans un claquement très bruyant.
Danny : (à la porte) finalement t’es pas si lourde que j’aurais crû!
De son regard embué, il enfonça la clef dans la serrure et la tourna. Il commença à marcher.
Danny : Si la Montagne ne viens pas à toi, vas à la montagne !
Il était totalement saoul. Sa voix, ses gestes tout en lui transpirant l’alcool.
Danny : oups ! j’ai dû oublié quelque chose !
Il marcha à reculons et s’arrêta à sa porte. Il l’inspecta minutieusement comme il à l’habitude de faire sur les scènes de crimes.
Danny : Bah, j’l’avais bien dit que j’avais oublié quelque chose !
Il retira la clef de la serrure, l’enfourna dans sa poche et se remit en chemin.


Dernière édition par le Mer 10 Jan - 0:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

my first time with one man in Las vegas Empty
MessageSujet: Re: my first time with one man in Las vegas   my first time with one man in Las vegas EmptyMer 13 Déc - 0:51

Waouu! Rond comme une queue de pelle, le Danny!! drunken Pas bon, ça! What a Face Enfin si! Parce que j'aime beaucoup ses réflexions, et ses hésitations! Et que je crois que je vais beaucoup aimer celles de Don, dans quelques temps!! Mr.Red Mr.Red Mr.Red
Encore bravo!! clap Vite la suiite! trocool

_________________
my first time with one man in Las vegas Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
Invité
Invité



my first time with one man in Las vegas Empty
MessageSujet: Re: my first time with one man in Las vegas   my first time with one man in Las vegas EmptyJeu 14 Déc - 0:07

2/
En sortant des locaux de la police scientifique, Don appela un taxi pour rentrer chez lui. Il n’avait pas la tête à conduire dans le milieu de toute cette circulation. Sa journée n’était pas encore terminée, deux longues heures l’attendaient encore au bureau. Mais pour éviter à tout prix les nombreuses questions que lui poseraient ses collègues, Don ne retourna pas au commissariat. Il n’avait aucune envie d’en parler, de parler de ce coup qu’un ami, son meilleur ami, avait osé lui asséner. Il voulait se retrouver seul, il en éprouvait un besoin presque vital, pour faire le poing sur ce poing qu’il n’avait pas vue venir mais aussi sur ce qui lui avait traversé l’esprit tout l’après midi.

Don arriva à son immeuble après une éternité qui n’était en fait qu’une vingtaine de minutes. Il paya le chauffeur, descendit du taxi et rentra immédiatement dans l’entrée. Il gravit les marches une à une, il était tellement las qu’il avait l’impression de faire du sur place. Il atteignit son étage alors il sorti des marches et s’engagea dans le couloir, long, si long, trop long. Il allait arriver à sa porte lorsqu’une voisine sortit. Une vieille dame, bien en chair, les cheveux grisonnants et des énormes lorgnons sur le nez.
« Pitié pas elle ! »

Vieille dame : Bonjour inspecteur ! Mais que faite vous déjà là à cette heure ?
Elle avait un accent russe et une voix si perçante que Don crû que son tympan allait exploser.
« Tu va lui donner un bon mensonge qu’elle te fiche la paix ! »

Don : j’ai fini ma journée !
Elle l’examina de pieds en cape.

Vieille dame : Oh mon Dieu mais que vous est il arrivé ? Quel est le petit salop qui vous a fait çà ? Venez donc je vais vous soignés ?
« Quel petit salop ? Elle ose traiter Danny de petit salop ? J’ y en foutrai moi des petits salops ! »

Don : une simple dispute ! Et non merci çà ira !
Vieille dame : en êtes vous réellement sûr ?
« J’en suis sûr, de tout façon ça peu pas être pire, après çà je vois pas c’ qui pourrait encore se passer. »

Don : tout à fait ! Je vous remercie pour vous proposition ! Mais je pourrais m’en sortir tout seul !
Vieille dame : si vous changez d’avis, vous savez où me trouvez n’est ce pas inspecteur ?
« Elle va pas me lâcher, après Danny voilà que ma voisine si met aussi. »

Don : je n’y manquerais pas !
Elle lui adressa un sourire et disparue en rentrant dans son appartement. Don fit de même avant qu’elle ne revienne l’enquiquiner de nouveau avec son aide dont il ne voulait pas. Le seuil passé, il ressentit un léger soulagement d’être rentrer chez lui. Il s’adossa à la porte qu’il venait de fermer en essayant de chasser la dernière heure qu’il venait de vivre. N’y arrivant pas, il se décolla de la porte et parti en direction de la salle de bains. Sur son chemin, il se délesta de son insigne et de son arme de service sur la table dans l’entrée. Il rallia la pièce qu’il visait et achemina sa marche jusqu’au lavabo. Il ouvrit le robinet et fit couler l’eau. Il s’aspergea le visage d’eau fraîche. En se relevant il aperçu son reflet dans le miroir, il le fixa longuement les yeux dans le vague, il coupa l’eau et détourna son regard du miroir.
Son nez se remit soudainement à saigner. Il essaya de le stopper en mettant la tête légèrement en arrière. Lorsqu’il sentit que plus rien ne coulait de ses narines, il se remit la tête droite.

Dans le calme le plus complet, il prit son téléphone portable et le déposa sur le rebord du lavabo. Il déboutonna, les uns après les autres, les boutons de sa chemise maculée de sang. Il la retira et la laissa tombé à terre. Il se rendit à la cabine de douche, en enlevant ses chaussures en chemin, pour mettre l’eau couler pendant qu’il finissait de se déshabiller. Sa tête était complètement vite. Il n’arrivait plus à penser, à réfléchir ou à envisager de faire quoi que se soit. Tout ce qu’il faisait, il le faisait machinalement comme un automate près régler.
Une fois entièrement nu, il entra dans la cabine de douche et augmenta le débit de l’eau. L’eau coulait si fort qu’elle masquait tout bruit extérieur. Si bien qu’il n’entendit pas son téléphone sonner. Environ quatre minutes plus tard, il arrêta l’eau, sorti de la cabine et attrapa une serviette. Il entoura sa taille dans le tissu et se dirigea vers sa chambre. Là, il prit au hasard des vêtements propres dans son armoire pour se rhabiller. En déposant son jeans et son tee-shirt sur le lit, il aperçu le voyant de son répondeur clignoter.
« Qui peu bien m’appeler à part Mac, peu être Sheldon ou …Danny ? » Don tendit le doigt jusqu’au bouton marche mais ne le posa pas. « Qu’est ce que je fais ? L’écouter ne me coûte rien ! »
Don appuya et le répondeur délivra son message.
« Don, c’est moi Danny, …. Je …. Je voulais te dire que … je regrettais sincèrement pour tout à l’heure. Je … je suis désolé ! »
Fin de vos nouveaux messages lui annonça la voix métallique et froide de son répondeur.

Don avait fini de s’habiller juste au moment ou le message s’arrêta. Il s’assis sur son lit et le repassa pour entendre à nouveau la voix de Danny. Les images qu’il mettait avec les paroles de son ami n’étaient autres que celles de leur bagarre dans le bureau de Mac. Les larmes commençaient à perlées. Il ne se sentait vraiment pas bien. Il se releva précipitamment et couru aux toilettes pour vomir. Il s’assied sur le sol en attendant d’aller mieux. Lorsqu’il pensa que c’était passé, il se releva et se rinça la bouche avec l’eau tirée au robinet du lavabo. Il coupa l’eau et retourna dans la chambre. Il était si mal mais n’en connaisait pas réellement toutes les causes. Il s’allongea sur le lit de façon à tourner le dos à la fenêtre. Il ne voulait plus jamais avoir à quitter cette place. Trop exténuer pour laisser vagabonder son esprit, Don s’endormit, sans s’en rendre compte. Une sonnerie le tira brutalement de son sommeil. Il se redressa et s’assis sur le lit, les yeux encore remplis de fatigue. Il regarda le nom qui s’afficha.
« Danny Messer. Encore lui je croyais qu’il s’était excuser tout à l’heure. » Don referma les yeux mais resta assis. Le répondeur se déclencha.
« Je sais que je suis un con de première et … et … un pauvre type qui frappe ses amis mais s’est pas une raison pour ne pas décrocher ton putain de téléphone ! »
Don : çà tu peu le dire que tu est un con de première et j’ajouterais un beau con plutôt sexy ! »
La sonnerie retentit de nouveau.
« C’est encore moi Danny, ton ami ! … Enfin ton ancien ami qui t’appelait pour se confondre en excuses ! Je sais que tu es chez toi, décroche s’il te plait … faut qu’on parle toi et moi qu’on est une conversation. »
Malgré ses paupières closes, il laissa échapper une larme. C’est évidemment le jour où il éprouvait plus que de l’amitié pour Danny, que celui pensait à ne plus être ami avec lui. Don cacha son visage dans ses mains et ne pu retenir plus longuement les larmes qui restaient au fond de lui. Il se rallongea en position fœtal, pleurant toujours plus son désespoir. Son meilleur ami venait de lui enfoncer un poignard dans le cœur et même si à l’extérieur il ne saignait point, à l’intérieur l’hémorragie emplissait son être.


Dernière édition par le Mer 10 Jan - 1:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

my first time with one man in Las vegas Empty
MessageSujet: Re: my first time with one man in Las vegas   my first time with one man in Las vegas EmptyJeu 14 Déc - 0:38

Ben alors, petit Don! Tu veux que tati valm te prenne dans ses bras? Mais vouiiiii, viens là mon adoré! love bisou! bizz
Bref! Après les tourments de Danny, voici ceux de Don! Comment vont-ils se retrouver?? Quand, surtout!!! Vite, je veux tout savoir! bong La suite la suite!!! pompom Encore merci, et bravo! clap

_________________
my first time with one man in Las vegas Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
Invité
Invité



my first time with one man in Las vegas Empty
MessageSujet: Re: my first time with one man in Las vegas   my first time with one man in Las vegas EmptyJeu 14 Déc - 0:41

Citation :
Tu veux que tati valm te prenne dans ses bras? Mais vouiiiii, viens là mon adoré!
Désolé tu n'est pas autorisé à entrer chez lui ptdrxxl

Citation :
Comment vont-ils se retrouver?? Quand,
çà tu le saura au prochaine épisode! brlbrl
Revenir en haut Aller en bas
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

my first time with one man in Las vegas Empty
MessageSujet: Re: my first time with one man in Las vegas   my first time with one man in Las vegas EmptyJeu 14 Déc - 0:47

Laisse rêver tati valm!!! Mr. Green Mr. Green Et... qu'est-ce que je voulais dire.... ah oui! Vivement le prochain épisode!!! trocool dingo victoire

_________________
my first time with one man in Las vegas Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
millie8
CSI niveau 3
millie8

Nombre de messages : 442
Age : 34
Localisation : Toujours là où il faut quand il faut (enfin presque...)
Date d'inscription : 13/06/2006

my first time with one man in Las vegas Empty
MessageSujet: Re: my first time with one man in Las vegas   my first time with one man in Las vegas EmptyJeu 14 Déc - 2:39

10/10 clap 10/10 Superbe cette fic, continue comme ça clap 10/10 clap
bong flower Vivement la suite que nos tourtereaux se retrouvent enfin flower bong
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



my first time with one man in Las vegas Empty
MessageSujet: Re: my first time with one man in Las vegas   my first time with one man in Las vegas EmptyLun 18 Déc - 21:57

Confused Sincèrement désolé mais je ne pourrais pas poster la suite tout de suite pas encore taper et demain je ne pourrais pas me connecter quant aux jours a venir j'ignore si je pourrais avoir l'ordi.Sad
Mais je vous promet de la mettre avant noel. Puisque j'espère l'avoir fini pour le jour de l'an Very Happy
sorry Valm mais il faut bien que je la finisse en moins de 50 chapitres pour t'en faire une autre, beaucoup mieux espérons le, pour l'année prochaine! Wink
Revenir en haut Aller en bas
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

my first time with one man in Las vegas Empty
MessageSujet: Re: my first time with one man in Las vegas   my first time with one man in Las vegas EmptyLun 18 Déc - 23:00

Message reçu! Wink T'inquiète! Où tu iras, j'irai! Mr. Green

_________________
my first time with one man in Las vegas Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
Contenu sponsorisé




my first time with one man in Las vegas Empty
MessageSujet: Re: my first time with one man in Las vegas   my first time with one man in Las vegas Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
my first time with one man in Las vegas
Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» [SOFT] REAL TIME TRAFFIC : Avertisseur de radars en temps réel [Gratuit]
» Les access prime-time
» Doctor Who: Adventures in Time and Space
» Coup de coeur horloger ou choix raisonné : Lange Time Zone, Journe Chrono Souverain, IWC Perpetual Calendar ou Réserve Auto Noire ?
» [SOFT] TIME OF DEATH : Calculer le temps restant avant la fin du monde 2012 [Gratuit]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Experts: Miami :: Fanfictions :: Fanfics LES EXPERTS-
Sauter vers: