Forum sur la série Les Experts: Miami
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Crossover CSINY/Ciminal Minds

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Annabe
Miss éTinCeLLes!!
Annabe

Nombre de messages : 222
Age : 29
Date d'inscription : 24/10/2006

Crossover CSINY/Ciminal Minds Empty
MessageSujet: Crossover CSINY/Ciminal Minds   Crossover CSINY/Ciminal Minds EmptyJeu 8 Fév - 1:10

Voilà voilà, j'inaugure le crossover avec une petite minific. Donc anti-slash s'abstenir, passez votre chemin ça vaut mieux pour vous! Non non, vraiment. Les autres, bonne lecture! Wink

Compréhension et analyse


Ils étaient là, l’un en face de l’autre. Il n’avait aucune raison d’avoir peur de lui. Ils étaient dans le même camp après tout. Tous les deux du côté du bien. Tous les deux ligués contre le mal. Comment s’étaient-ils rencontrés déjà ? Sûrement sur le route vers le bien. Sûrement pour un combat contre le mal. Alors pourquoi sentit-il soudain un frisson lui parcourir le corps ? Des reins jusqu’aux épaules. Tout son dos. C’était long, grisant, électrisant. Quelque chose que son intelligence supérieure aurait du mal à expliquer. Et pourtant…

-Le frissonnement est une réaction du corps chez les animaux à sang chaud, dont l'homme fait partie, face au froid. Murmura t-il

Flack fit un pas vers lui. Il voulut reculer mais ça lui était impossible. Il était déjà coincé contre le mur. Seuls dans la salle d’interrogatoire. Ils étaient désespérément seuls. Tout était juste parti de l’interrogatoire d’un suspect. Ils l’avaient arrêté. Puis Reid avait posé une question. La conversation était entamée et la tension augmentait peu à peu sans qu’ils ne puissent lutter. Ou peut-être ne voulaient-ils tout simplement pas combattre cela. L’inconscient qui prenait le dessus, l’instinct animal qui primait sur la raison.

-Le frissonnement ? Répéta t-il
-Oui c’est… c’est quelque chose de… Balbutia Reid.
-Pourquoi tu frissonnes ?
-Je… j’ai froid…
-Vraiment ?

Reid ferma les yeux un instant et déglutit difficilement. A un tel point que ça lui fit mal à la gorge. Il essayait d’utiliser son intelligence étonnante pour trouver une solution, une explication à cette étrange situation. D’où venait ses frissons et, pourtant, cette chaleur ? D’où venaient ses tremblements ? Peut-être de ces yeux bleus océan. Oui, très certainement. Mais pourquoi ? Où était l’explication à tout cela ? La métaphysique, la psychologie, la physique, l’étude comportementale, tout cela ne lui servait à rien.

Flack voyait Reid se crisper contre le mur. Et il se rapprochait toujours plus. Son souffle contre sa peau, aussi chaud que le feu lui-même. Il ressemblait à un petit enfant apeuré. Et, pourtant, il avait quelque chose de diablement tentant, excitant. Comme un appel venu du fond de son regard. Et chaque expiration, c’était sa bouche qui demandait la sienne, son contact, sa caresse.

-Tu es sûr que… Il laissa sa phrase en suspend puis reprit. Je te fais peur ?
-N… non.
-Pourquoi ?
-Je n’arrive pas à te cerner.
-Tu veux une info sur moi ?
-Oui.
-Je t’aime bien…

Reid lâcha un faible gémissement. Ses mots, son regard, son corps contre le sien. Ses frissons, ses tremblements s’accentuaient. Il avait du mal à respirer, il n’arrivait plus à réfléchir. Tout s’embrouillait dans son esprit. Des images défilaient, des pensées. Il n’en attrapait aucune. Il les laissait s’échapper pour se perdre dans une sensation encore inconnue. Il se sentait novice, ignorant tout à coup. Il se sentait faible face à cet homme.

Flack posa ses mains sur le mur, de chaque côté de sa tête. Lentement, il se pencha vers lui. Reid retint soudain sa respiration, ses yeux se fermèrent tous seuls. Et finalement, ses lèvres se posèrent sur les siennes. Son corps cessa tout mouvement. Un nouveau frisson le parcourut. Plus fort, plus intense que tous les autres. C’était la première fois qu’il ressentait ça. Et cette sensation disparut. Le baiser s’était arrêté avant même d’avoir réellement commencé.

Reid ouvrit les yeux. Flack était toujours là, contre lui. Il le transperçait de son regard azur. Il était impossible de savoir ce qu’il pensait, ce qu’il ressentait.

-On peut oublier le profil maintenant, non ? Murmura t-il. Autant jouer à un autre jeu.
-Encore. Fut la seule réponse de Reid. Embrasse moi encore.

Flack posa ses mains sur ses hanches. Une nouvelle fois, il prit ses lèvres avec les siennes. Reid ouvrit doucement sa bouche, presque timide, incertain. Mais lorsqu’il sentit sa langue contre la sienne, il se laissa lui aussi complètement aller. Il laissa son instinct reprendre le dessus sans même se demander si l’instinct n’était pas plus animal qu’humain. Peu importait. Il fit jouer sa langue contre la sienne longuement, se délectant de cette sensation. Flack menait la danse, il le guidait, le mettait à l’épreuve et le poussait jusqu’à l’extrême de la sensualité. Jusqu’à ce qu’ils manquent de souffle. Jusqu’à ce que les gémissements se soient faits trop présents.

-Alors ? Demanda Flack
-Tu savais qu’environ 5% de la population est…
-Gay ?
-Oui.
-Intéressant…
-Mais. Reprit Reid, déglutissant encore. Je n’arrive… toujours pas à te… cerner…

Un soupir ponctua la fin de sa phrase. Flack embrassait son cou avec douceur. Il jouait avec sa peau si blanche, si agréable. Il y passait sa langue, la mordillait, la suçait avidement puis y déposait des petits baisers avant de recommencer ses petits jeux. Reid soupira plusieurs fois, sa tête levée vers le plafond, en réclamant toujours et encore plus. Il recommençait à réfléchir. Et toutes ses pensées le menaient vers la même chose. Il était bon de ne pas réfléchir parfois. Il gémit soudain quand Flack s’attarda sur sa pomme d’Adam pour jouer avec.

Et il baissa la tête pour voir les mains de Flack occupées à sortir sa chemise de son pantalon.

-Laisses toi faire. Ce n’est pas moi que tu dois cerner. Lui murmura t-il en mordillant le lobe de son oreille
-Je…
-Apprends d’abord à te servir de ton instinct. Tu utiliseras ton cerveau plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Crossover CSINY/Ciminal Minds Empty
MessageSujet: Re: Crossover CSINY/Ciminal Minds   Crossover CSINY/Ciminal Minds EmptyJeu 8 Fév - 1:21

C'est une confrontation très très très très intéressante!!!!!!
Le petit Reid, je le reconnais bien là! Arrête de réfléchir! Laisse-toi aller! Donnie est là, tout va bien! En tout cas, c'est génial de vivre la situation dans sa tête!
Et le petit sondage qui ajoute la touche finale aux réflexions de Reid, et Don... ce bon vieux Don qui gère la situation!! C'est excellent, Anna! Je te félicite encore, bravo bravo!!! clap thumright 10/10
La recette, please? What the fuck ?!?

_________________
Crossover CSINY/Ciminal Minds Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
Lexie
Balle Rebondissante
Lexie

Nombre de messages : 644
Age : 35
Date d'inscription : 31/05/2006

Crossover CSINY/Ciminal Minds Empty
MessageSujet: Re: Crossover CSINY/Ciminal Minds   Crossover CSINY/Ciminal Minds EmptyJeu 8 Fév - 12:08

Citation :
Le baiser s’était arrêté avant même d’avoir réellement commencé.
Ah mais non colere (ça c'était la réaction à chaud)

Ma Anna d'amour que j'aime, tu as encore une fois réussi à écrire un truc (ouais truc tout de suite ça le fait moins) absolument sensationnel (pour pas changer). J'aime, c'est intriguant au départ puis drôle. On est dedans du début à la fin.
J'en veux encore mon ange !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://metamorfose.site.voila.fr/index.html
staili
Bavard
staili

Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 13/01/2007

Crossover CSINY/Ciminal Minds Empty
MessageSujet: Re: Crossover CSINY/Ciminal Minds   Crossover CSINY/Ciminal Minds EmptyJeu 8 Fév - 14:46

Mmmhhh......... excellent!! bong

j'adore ce type de dynamique, le jeu chasseur-proie... je trouve çà très chaud!!!

et Don est excellent en prédateur!!! bave
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Annabe
Miss éTinCeLLes!!
Annabe

Nombre de messages : 222
Age : 29
Date d'inscription : 24/10/2006

Crossover CSINY/Ciminal Minds Empty
MessageSujet: Re: Crossover CSINY/Ciminal Minds   Crossover CSINY/Ciminal Minds EmptySam 10 Fév - 22:19

Merci les filles! Je vous mets une petite suite! ATTENTION SPOILERS

***


Soudain, il sentit comme un malheur près à s’abattre sur lui. Comme s’il pouvait prévoir un événement à quelques minutes d’intervalle. Comme si son intelligence était encore plus supérieure qu’elle ne l’était déjà. Cependant, s’il pu le prévoir, il lui fut impossible de l’empêcher. Le petit flacon glissa de sa poche et tomba sur le sol. Il eut la sensation de le voir au ralentit. Tomber lentement vers le sol. Sur le coup, il n’entendit pas le son du verre brisé. Il ne fit que le voir. La surface se brisa au contact du carrelage froid. Les éclats volèrent pour retomber d’un coup. Et le liquide se répandit, forcé par l’absence soudaine de sa structure.

C’est alors que le bruit résonna à ses oreilles. Avec du retard. Et Flack s’écarta de lui, recula d’un pas, en même temps. Il fixa d’abord le flacon tombé sur le sol puis, devant ses yeux, il leva l’autre. Celui qu’il avait retenu à temps. Avant qu’il ne tombe de la poche de Reid.

-Qu’est ce que c’est ?
-Ri… rien.
-Rien ? T’appelles ça rien toi ? C’est de la drogue Reid.
-C’est… c’est un médicament.
-Non, non. Je m’y connais assez pour savoir que ce flacon là, c’est de la drogue. Où est la seringue ?

Reid baissa les yeux un instant, juste le temps d’avaler difficilement sa salive. Il prit une profonde inspiration et releva la tête. Il approcha son visage de celui de Flack, à quelques millimètres à peine. Si près que leurs nez se frôlaient sans arrêt, leur respiration s’entrechoquaient. Deux souffles chaud. Pour l’un, le volcan de la colère, pour l’autre, celui du désespoir. Reid avança encore un peu. Leurs lèvres se touchaient presque.

-S’il te plaît. Oublie ça. D’accord? Chuchota t-il, ponctuant sa phrase d’un léger baiser.
-Reid, c’est sérieux.
-S’il te plaît. Supplia t-il avec un autre baiser

Flack se laissa tenter, il ne résista pas. Il laissa Reid l’embrasser. Ce dernier caressa sa langue avec la sienne. Il la chatouilla, la frotta, l’enlaça. Leurs salives se mélangeaient, leurs bouches jouaient ce tango endiablé dont elles seules connaissaient les pas, les règles. La passion s’ajouta au reste. Elle les guida pour un baiser des plus sensuels. Et peu à peu, leur respiration devint gémissement, leur souffle devint râle.

Reid crispa sa main sur l’épaule de Flack, serra sa chemise entre ses doigts. Puis, lentement, il descendit le long de son bras. Tout en l’embrassant. Une diversion qui marchait pour lui aussi. Parce qu’au moins, il apprenait à se servir de son instinct. Et ça avait vraiment du bon, parfois. Sa main atteignit celle de Flack, et le flacon. Mais celui-ci resserra son emprise sur leur bouteille de verre.

Le baiser fut rompu dès que Flack comprit.

-Rend le moi. Murmura Reid, la tête penchée, son visage voilé par ses cheveux

Flack ramena une mèche derrière son oreille, frôlant sa peau de ses doigts. Puis il laissa sa main sur sa joue.

-Non Reid.
-S’il te plaît. J’en ai besoin.
-Tu te drogues. Tu sais que dans 100% des cas la drogue a des effets néfastes ?
-Tu ne me connais pas. Tu… tu ne sais pas…
-Je ne sais pas quoi ? Hein ? Demanda Flack en haussant le ton

Reid baissa la tête, se cachant à nouveau derrière son rideau de filins châtains. Les secondes passèrent. Et lui fixait les éclats de verre sur le sol. Des images lui apparaissaient, des souvenirs d’une souffrance qu’il tentait toujours d’oublier. Une douleur qu’il aurait voulu briser comme ce petit flacon. Ce liquide répandu sur le sol, comme ses larmes. Il était à la fois sa punition, son châtiment et sa porte de sortie, son envol vers le paradis. A cette pensée, il observa la petite bouteille que Flack tenait toujours fermement dans sa main.

-Qu’est ce que je ne sais pas ? Insista ce dernier
-Tu ne sais rien de moi. S’écria soudain Reid, sa voix devenue étrangement aiguë

Le cri résonna dans la petite salle d’interrogatoire avant de s’en échapper. Une nouvelle fois, il l’entendit avec quelques secondes de retard.

Reid voulut s’éloigner de lui. Il se décala et commença à se diriger vers la sortie. Mais il sentit la main de Flack attraper la sienne. Sa poigne était ferme, comme lui. Pas effrayante, juste autoritaire. Ou, en tout cas, il commandait. C’était son caractère. Et leurs doigts se mêlèrent. Ils restèrent ainsi, dos à dos, la main dans la main.

-C’est vrai que je ne te connais pas. Commença Flack. Et toi, tu n’arrives pas à me cerner. Si tu veux un autre scoop, j’en ai un bien pour toi. Non seulement je t’apprécie mais en plus je t’apprécie assez pour vouloir t’aider. T’as raison, je sais pas ce qui t’as conduit à prendre de la drogue. Mais tu crois que ça vaut le coup de gâcher ta vie pour ça ?
-Je n’ai plus de vie.

Dans un spasme de frayeur, Reid resserra sa poigne sur la main de Flack. Cet homme voulait l’aider. Celui qu’il craignait et désirait à la fois, cet inconnu de la police criminelle de NY. Il voulait faire ce que tous les membres de son équipe feraient. Si seulement ils savaient. Mais ce n’était pas le cas.

-Je croyais que tu voulais que j’utilise mon instinct.
-Définis instinct.
- L'instinct est un comportement inné, afférent à la survie, présent chez toutes les espèces animales.

Flack se retourna et attira Reid dans ses bras. Il le serra contre lui, passa sa main dans ses cheveux. Reid se blottit contre lui, comme un petit garçon. Il recommençait à réfléchir, il repensait à tout cela. Ses statistiques lui disaient toujours la même chose, tout comme son doctorat en psychologie et son expérience en médecine. Il ferma les yeux. Son intelligence le poussait à avoir peur du désir qu’il éprouvait, sans vraiment le savoir, pour un homme. Alors pourquoi le laissait-elle gâcher la vie qu’il croyait ne plus avoir ? Les éclats de verre brisés sur le sol, ce n’était pas sa vie. Et pourtant, il s’y identifiait. Pourquoi ? Où était l’explication logique à tout cela ? Flack sentit son corps se tendre contre lui. Il resserra son étreinte, embrassa son cou, souffla dans son oreille.

-Il n’est plus question d’instinct ou de profil. Murmura t-il à son oreille avant de reprendre à voix haute. Il faut que tu en parles à quelqu’un. Pas à moi, tu l’as dit, je ne te connais pas. Pas assez. Mais parles en à ton équipe. Termina t-il en effleurant ses lèvres avec les siennes.

Flack glissa une petite carte de visite blanche dans la poche arrière de son pantalon. Il l’embrassa une nouvelle fois. Et le flacon qu’il tenait se brisa lui aussi sur le sol. Mais cette fois, la scène fut rapide. Extrêmement rapide. Aucun des deux ne put prévoir que ce malheur là allait leur tomber dessus. Comme le ciel qui tombe la tête. Intelligence, instinct, rien n’aurait pu leur permettre de deviner cet événement. Le verre vola en éclats. Encore. Le liquide se mélangea avec celui qui avait précédemment coulé. Le son résonna de suite, peut-être même un peu trop tôt, à leurs oreilles. Mais cela ne fit pas autant de bruit que la phrase qui tomba.

-Il a raison Reid. Intervint Aaron Hotchner

Ils se séparèrent brusquement. Mais à quoi bon jouer les innocents ? Tout les accusait. Si la raison avait repris le dessus sur l’instinct, ils n’en étaient pas moins coupables.

Reid baissa la tête. Flack le fixa quelques instants, immobile, sans aucune réaction. Puis il tourna la tête vers Hotch. Leur regard se croisèrent. Un sourire naquit sur leurs lèvres. A tous les deux. Flack attrapa Reid par la nuque et le rapprocha de lui. Il frôla sa joue de la sienne. Puis il lui murmura, ses lèvres tout contre son oreille.

-Appelle moi. Promets moi de m’appeler.
-O… oui. Répondit Reid, les sourcils légèrement froncés, étonné

Puis ils se séparèrent. Flack sortit. Reid resta seul avec Hotchner. La tête baissé, les bras resserrés, il attendait que quelque chose se passe. Des cris, de l’incompréhension, son renvoi. N’importe quoi. Mais il s’attendait déjà au pire.

-Suis ses conseils. Dit Hotchner à la place. Appelle le. Et parle avec nous.
-Je le ferai.


Dernière édition par le Dim 11 Fév - 0:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
perlnoir
Looping!
perlnoir

Nombre de messages : 164
Age : 43
Date d'inscription : 24/10/2006

Crossover CSINY/Ciminal Minds Empty
MessageSujet: Re: Crossover CSINY/Ciminal Minds   Crossover CSINY/Ciminal Minds EmptySam 10 Fév - 22:46

[b] love love love love love love love

C'est encore un magnifique post ma belle!

Je suis friante de tes fics, ton écriture est sublime, Reid toujours aissi magnifique

Si sensible, torturé, son passé le ratrappe, mais Don a raison, le flouer avec de la drogue ne changera pas la Done, mais Don pourrait l'y aider !

Don est magnifique, pugnace, comme les sentiments qu'il a pour lui et sa simplem manière de réagir en est le reflet!

J'adore ta description des faits, de ce flacon qui se fend en morceau comme sa vie mais maintenant il n'est plus seul, déjà ses amis sont là, Hotch l'a montré et Don aussi!

Allez courage, bravo ma Anna et une Suiteeeeeeeeeeeeeeee ?[/b
]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NiNa
Invité



Crossover CSINY/Ciminal Minds Empty
MessageSujet: Re: Crossover CSINY/Ciminal Minds   Crossover CSINY/Ciminal Minds EmptyDim 11 Fév - 0:06

clap j'aime bien ton histoire c'est super thumleft
J'aime bien la facon dont tu decris les choses c'est chouette Felicitation

*NiNa* Wink
Revenir en haut Aller en bas
Lexie
Balle Rebondissante
Lexie

Nombre de messages : 644
Age : 35
Date d'inscription : 31/05/2006

Crossover CSINY/Ciminal Minds Empty
MessageSujet: Re: Crossover CSINY/Ciminal Minds   Crossover CSINY/Ciminal Minds EmptyDim 11 Fév - 13:14

Dans l'univers immense de la fanfiction, très peu peuvent se targer d'être aussi doués que toi, et je pèse mes mots.
Anna, mon ange, continue à enchanter mes neurones, tu fais ça vraiment très très très bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://metamorfose.site.voila.fr/index.html
Annabe
Miss éTinCeLLes!!
Annabe

Nombre de messages : 222
Age : 29
Date d'inscription : 24/10/2006

Crossover CSINY/Ciminal Minds Empty
MessageSujet: Re: Crossover CSINY/Ciminal Minds   Crossover CSINY/Ciminal Minds EmptyDim 11 Fév - 19:13

Merci beaucoup les filles! Je suis contente que ça plaise, vraiment très contente! Mr. Green

J'en ai écris un nouveau. J'ai beaucoup hésité à l'écrire et encore plus à le poster. Mais bon, tant pis, je vous le mets. Avant, quelques avertissements. Non, en fait y a qu'un avertissement.
Si vous êtes contre les threesomes (Relation à 3) et bien que ce drabble là soit très soft, je vous conseille de passer votre chemin. Je ne veux traumatiser personne. Je me débrouille déjà très bien avec moi-même Mr.Red

Nouvelle expérience


Ce n’était pas dans son habitude d’épier les autres. Encore moins dans les vestiaires et surtout pas ce genre de situation.

Spencer Reid s’appuya contre l’encadrement de la porte. Il était là par hasard. Juste parce qu’il cherchait un endroit pour se pouvoir se changer. Le café dégoulinait encore sur sa chemise. Mais ce n’était plus son principal souci. Bien au contraire. Le café n’était qu’un souvenir voilé par les brumes de la vapeur d’eau qui s’échappait encore des douches.

La chaleur était ambiante dans les vestiaires. Mais elle l’était encore plus dans son propre corps. Et il devait faire encore plus chaud là-bas, contre les casiers. Là où Don Flack et Danny Messer s’adonnaient au péché, au plaisir charnel et à la joie qu’il semblait apporter. Ils étaient serrés l’un contre l’autre, la sueur perlant le long de leurs torses nus pour atteindre les serviettes savamment attachées autour de la taille. Ils sortaient de la douche, c’était évident. Et maintenant, ils faisaient danser leur langue l’une contre l’autre. Ils s’embrassaient avec une passion admirable et étonnante.

Reid sortit légèrement de sa cachette pour mieux observer les deux hommes, comme hypnotisé. Danny était de dos par rapport à lui. Son regard marron glissa le long de la peau hâlée. Son dos était musclé, parfait. La sueur et l’eau coulaient encore entre ses omoplates, sur ses épaules et sur ses reins. Sa serviette n’était pas assez serrée. Il pouvait entrevoir et deviner la légère courbe de ses fesses. Il se mordit la lèvre inférieure. Le scientifique n’était pas sur la pointe des pieds. Il observa ses mollets, ses jambes. Son corps était sensuel, il était attirant comme personne.

Ou peut-être que si. Il remonta vers le visage de Flack. Ses yeux étaient clos. Il embrassait toujours son amant. Il observa son cou, ses épaules larges, carrées. Sa peau blanche, laiteuse. Sûrement douce à toucher, tendre à goûter. Il continua son observation, toujours invisible à leurs yeux. Son torse. Il avait un torse musclé, juste assez. Des abdominaux visibles mais discrets. Il avait un beau corps. Ses bras musclés étaient repliés, ses mains fines mais fortes posées sur les hanches de Danny. Ses doigts bougeaient légèrement pour prodiguer à son amant de douces mais vicieuses caresses. Et ses jambes à lui, longues, minces. Reid retint, à temps, un gémissement.

Il les observa s’embrasser, se caresser et se serrer. Il vit leur corps se frotter l’un contre l’autre pour attiser le désir, faire augmenter la température. Il les entendit soupirer de bien être. Et il ressentit les mêmes choses dans son propre corps. Il ne se sentait même plus spectateur. Il était plus que ça. Sans qu’il ne s’en rende compte, sa main descendit le long de son ventre, vers son pantalon. Et le gémissement, provenant du fond de sa gorge, passa la barrière de ses lèvres.

Les deux amants cessèrent tout mouvement et se tournèrent vers lui.

-Reid ?
-Euh je… tâche de café… me changer. Balbutia t-il

Ils se regardèrent, échangèrent un sourire. Puis Flack se pencha sur Danny pour lui murmurer quelque chose à l’oreille. Celui-ci acquiesça.

Danny quitta l’étreinte de Flack pour s’avancer vers Reid. Et, sans qu’il ne s’y attende, il l’attrapa par les cheveux, le tira contre lui et l’embrassa. Comme cela, sans aucune explication. Reid se détendit immédiatement. Il ne se posa pas la moindre question. Ou, en tout cas, il ne prit pas le temps d’y répondre. Il laissa Danny lui apprendre l’art du baiser. La danse de la langue, les gémissements, ses mains sur sa nuque. Il y répondit, apprenant très vite comme c’était toujours le cas.

Il sursauta lorsqu’il sentit un corps se coller contre lui, contre son dos. Un souffle contre son cou, dans son oreille. Et des mains qui se posèrent sur ses hanches. Reid voulut s’écarter de Danny pour se tourner vers Flack, mais celui-ci n’arrêta pas son baiser. Il l’approfondit.

-Laisse nous faire. Tu vas adorer ça. Lui susurra Flack

A ces mots, Danny cessa de l’embrasser. Mais il rapprocha son corps du sien. Tout contre lui. Flack passa deux doigts sous le menton de Reid pour tourner son visage vers le sien. Et ce fut à son tour de l’embrasser. Son baiser était moins doux que celui de Danny, beaucoup plus avide. Très langoureux. Ce n’était pas la même sensation. Si Danny lui avait appris l’art du baiser, Flack le mettait directement à l’épreuve. Il attendait de lui un baiser sensuel, plus encore, érotique. Et Reid le lui offrit.

-C’est bon hein ? Murmura Danny

Et il se mit à embrasser son cou. Il le mordilla sans aucune retenue, jouant avec lui. Reid soupira, gémit. Des sons qui se perdirent entre les lèvres de Flack. Puis Danny passa ses mains le long de son torse. Le contact de ses doigts était brûlant, à l’intérieur comme à l’extérieur. Il se consumait entre eux et son désir montait en flèche. Il les voulait tous les deux. Il voulait qu’ils le désirent autant que lui avait envie d’eux.

C’était une nouvelle expérience des plus singulières. Mais il ne l’oublierait jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lexie
Balle Rebondissante
Lexie

Nombre de messages : 644
Age : 35
Date d'inscription : 31/05/2006

Crossover CSINY/Ciminal Minds Empty
MessageSujet: Re: Crossover CSINY/Ciminal Minds   Crossover CSINY/Ciminal Minds EmptyDim 11 Fév - 19:25

Shocked Shocked
Doux Jésus
Shocked Shocked
Mais Anna?!
C'est pas possible. Je.... Et puis ils sont où ces vestiaires d'abord? Mr.Red

Et ben mon Ange, plus ça va, plus je suis à court de compliment. C'est toujours mieux que le précédent. Tu parviens à nous étonner à chaque fois, je suis bluffée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://metamorfose.site.voila.fr/index.html
NiNa
Invité



Crossover CSINY/Ciminal Minds Empty
MessageSujet: Re: Crossover CSINY/Ciminal Minds   Crossover CSINY/Ciminal Minds EmptyLun 12 Fév - 1:54

Sublime clap et felicitation a toi c'est vraiment excellent je suis tout a fait sous le charme de ta fic c'est magnifiquement bien raconte victoire
j' love pompom

Encore clap

*NiNa* coucou!
Revenir en haut Aller en bas
Annabe
Miss éTinCeLLes!!
Annabe

Nombre de messages : 222
Age : 29
Date d'inscription : 24/10/2006

Crossover CSINY/Ciminal Minds Empty
MessageSujet: Re: Crossover CSINY/Ciminal Minds   Crossover CSINY/Ciminal Minds EmptyLun 12 Fév - 20:12

Merci les filles!
Je vous présente mon dernier bébé Mr.Red C'est une (mini?)fic en 5-6 parties, je n'en suis pas encore très sûre, avec toujours le même slash, j'ai nommé... vous verrez bien! (que c'est dur à deviner Rolling Eyes) Euh sinon que dire? Ben rien de spécial à part ça, bonne lecture!

Lost in me



Il était assis dans son lit d’hôpital depuis de longues heures déjà. Et il devait être arrivé dans ce lieux depuis plus longtemps encore. Il était arrivé là endormi, inconscient. Pas besoin qu’on le lui dise, c’était évident. Il s’était réveillé dans ce lit alors que le souvenir qu’il avait, la dernière chose qu’il avait faite avant de se retrouver là, c’était être caché derrière la porte du bureau.

Et ce souvenir le hantait, il n’arrivait même plus à penser à autre chose. Ca lui était totalement impossible.

Il ne savait plus comment il s’était retrouvé dans ce lieu un peu plus tôt dans la nuit. Il ne savait même plus quel était ce lieu. Mais il se souvenait avoir entendu des cris. Et quand il entendait des cris, il fallait toujours qu’il aille voir de quoi il en retournait. C’était ce qu’il avait fait. Il était dans un grand immeuble, très luxueux. L’étage qu’il traversait était pleins de portes menant à des bureaux ou des salles. Il revoyait parfaitement le lieu. Il entendait encore ses pas et sa respiration plus forte qu’à l’accoutumée.

Puis il arrivait devant une porte entrouverte. Les cris venaient de là. Il s’était caché et avait observé. Discrètement. Il avait même porté la main à sa ceinture sans rien y trouver. L’intérieur du bureau était comme le reste du couloir, luxueux, riche et presque étincellent.

Il avait dû resté là à observer la dispute une bonne dizaine de minutes. Quelque chose comme ça. Et soudain. Ses yeux s’écarquillèrent, dans le passé comme dans le présent. L’homme avait tiré sur la pauvre jeune femme. Il revoyait la scène comme s’il y était encore. Il le revoyait levé le bras, son arme bien en main. Et le coup de feu qui partait. Le bruit résonnait encore avec ce flash lumineux. Tout blanc. Tout avait été blanc tout à coup. Finalement, le corps de cette femme qui tombait sur le sol. Et le sang qui coulait.

Il sursauta lorsque la porte de sa chambre s’ouvrit. Une infirmière entra. Il se recroquevilla dans son lit et tenta du mieux qu’il put de l’ignorer. Ses bras repliés sur son corps, ses genoux contre son torse et la tête penchée sur le côté, il ferma les yeux aussi fort que possible.

Là bas, dans le bureau, l’homme l’avait vu. Il avait l’impression de revivre la scène. La porte s’ouvrait brusquement et il se retrouvait face à un sourire, un rictus mauvais. Il ne voyait que cela. Ses lèvres étirées en une grimace presque sadique, malsaine. Puis la douleur de coups sur sa tête. De très forts coups. L’homme le frappait avec la crosse de son arme. Et il n’arrivait pas à se débattre.

Un trou noir suivait cette scène. Et il s’était déjà rendu compte qu’un trou noir la précédait.

-Je connais des formules de mathématiques très compliquées, depuis une heure j’ai pu réciter la définition de plus de dix milles mots et j’arrive à expliquer chaque douleur que je ressens. Mais pourquoi est-ce que je ne peux pas me rappeler de mon prénom ? Murmura t-il en prenant sa tête dans ses mains

Et c’était la vérité. Il avait beau essayer, il ne se souvenait de rien le concernant. C’était comme si sa mémoire ne contenait que cette scène. Son cerveau un milliard d’informations toutes étrangères à lui. Et rien le concernant. Il n’était qu’un inconnu dans son propre corps. Comme un nouveau né.

C’est pour cela qu’il en venait à détester cette situation, à se détester. Il savait pourquoi il était à l’hôpital, il devinait comment il avait pu y arriver mais il ne savait même pas qui il était.

-Spencer Reid. Dit gentiment l’infirmière
-C’est mon nom ?
-Oui.

Il fronça les sourcils, essayant de voir si ce nom lui évoquait quelque chose. Une sensation, un son, une image, n’importe quoi. Mais rien. Il ne savait pas qui était ce Spencer Reid, ne le connaissait pas. Il n’était pas lui, n’avait pas sa vie. Et plus particulièrement, il n’avait pas ses souvenirs. C’était cela qui changeait tout. Le vrai Spencer Reid avait un passé, une enfance. Il avait une famille, des amis. Il avait même très certainement des projets pour l’avenir, des rêves. Lui n’avait rien de tout cela. Il n’était qu’un corps vide.

Ce Spencer Reid, ce n’était pas lui. Lui il n’était qu’un étranger. Comme un étranger qui fait irruption dans sa vie. Il ne se voyait que comme cela. Un usurpateur qui a tout à apprendre.

Mais en avait-il la force ? Oui. Parce que même s’il se sentait étranger, inconnu et mal, il voulait retrouver sa vie. Une vie. Et on lui offrait celle-ci.

-Monsieur Reid ?

Il releva brusquement la tête. L’infirmière lui souriait aimablement.

-Deux policiers sont ici pour vous poser des questions. Expliqua t-elle

Aussitôt des éclats de voix lui parvinrent de derrière la porte. Il vit deux silhouettes à travers la vitre. L’un des deux était plus grand que l’autre. Il fronça les sourcils lorsque la porte s’ouvrit. Le plus petit était encore en train de finir sa phrase. « … la femme du gouverneur à l’hôpital. » L’autre fit un sourire en coin, légèrement moqueur.

Reid les observa longuement. Ils avaient tout les deux une allure sympathique. Et ils étaient jeunes. Le plus petit était châtain presque blond et portait des lunettes. Le grand était brun aux yeux bleus. Reid resta comme hypnotisé par son visage. Beau, fut le premier mot qui lui vint à l’esprit. Il passait de ses yeux d’un bleu océan, incroyable, à ses lèvres sans arrêt. C’était devenu une habitude depuis qu’il était arrivé. Il regardait toujours les lèvres des gens. Les infirmières, les docteurs. Et cet homme.

Il ne réagit pas de suite lorsqu’il lui parla.

-Spencer Reid, je suis le lieutenant Flack et voici le lieutenant Messer. Nous sommes ici pour vous poser quelques questions…
-A propos de ce que j’ai vu.

Flack ne répondit rien. Il n’acquiesça même pas. Il se contenta de le fixer, de le transpercer de son regard azur. Ce fut Danny qui prit le relais.

-Carla Taping a été retrouvée morte ce matin. Et il y avait votre sang sur son chemisier.
-Je suis un suspect ?
-Non. Répondit Flack
-Votre sang était aussi présent sur la crosse de l’arme du crime. Ce qui nous laisse penser qu’il s’agit de transfert secondaire. De vous au tueur et du tueur à la victime. Enchaîna Danny
-Il vous a agressé, n’est ce pas ?

C’était plus une affirmation qu’une question.

Reid serra ses bras contre son ventre, tremblant. Il observa Danny puis Flack. Et il baissa les yeux. C’était difficile, plus qu’il ne le croyait. Bien plus. Il n’avait pas honte de ce qui s’était passé. Il avait honte de ne plus être lui. Il prenait la vie qu’on lui offrait, qui avait toujours été la sienne. Mais il ne se connaissait même pas. Il était juste un amnésique. Et il allait partager la seule chose qui lui restait, le seul souvenir qu’il avait.

Il se mit à fixer un point devant lui, sans jamais le lâcher, et il raconta. Il expliqua tout ce qu’il savait, tout ce qu’il avait vu. Flack prenait des notes sur son calepin tandis que Danny l’écoutait attentivement, les bras croisés. Et il se tut.

Danny et Flack se regardèrent. Ils avaient pris une décision dès le début du récit. Dès qu’ils avaient parlé ave le médecin à l’extérieur de la chambre.

***


L’homme décrocha le téléphone, composa un numéro et attendit. Devant lui, la pendule lui indiquait qu’il lui restait encore du temps. Un coup d’œil à son ordinateur le lui confirma. Il releva les yeux vers l’heure affichée sur son mur. L’aiguille laissait les secondes s’échapper derrière son passage sans aucun remord. Elle ne voyait pas à quel point ces grains de sables étaient précieux.

Il cessa sa réflexion lorsqu’on lui répondit.

-Danny Messer et Donald Flack Junior. Dit-il

Il y eut un silence pendant lequel son interlocuteur lui répondit.

-J’ai réussi à soudoyer l’infirmière. Spencer Reid ne pourra pas rester bien longtemps à l’hôpital. Vous avez une heure pour installer les caméras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lexie
Balle Rebondissante
Lexie

Nombre de messages : 644
Age : 35
Date d'inscription : 31/05/2006

Crossover CSINY/Ciminal Minds Empty
MessageSujet: Re: Crossover CSINY/Ciminal Minds   Crossover CSINY/Ciminal Minds EmptyLun 12 Fév - 20:20

Anna ou l'art de faire monter le suspens comme d'autres monteraient avec brio une mayonnaise.
voilà, ça c'était pour la comparaison pourrie du jour. Je cherchais à faire dans l'original. N'est ce pas que c'est réussi? Si, si, vous pouvez le dire, c'est réussi.

Il n'y a d'ailleurs pas que ça de réussi. Anna, mon Ange adoré, je suis enchantée par ce que je viens de lire. C'est excellement bien écrit, c'est intriguant...bref c'est du grand art. A tel point que je me languis déjà de la suite que je sais qu'elle sera aussi bonne que cette première partie.
Alors ne me fais pas attendre, tape la vite et poste!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://metamorfose.site.voila.fr/index.html
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Crossover CSINY/Ciminal Minds Empty
MessageSujet: Re: Crossover CSINY/Ciminal Minds   Crossover CSINY/Ciminal Minds EmptyLun 12 Fév - 23:17

Moi qui voulais seulement te faire un petit com englobant tes derniers posts, comment ai-je pu penser que j'y arriverai? Il m'est encore plus impossible de te faire un pauvre commentaire global, que de te dire à quel point je continue d'aimer ce que tu fais! Tout ce que tu fais!

2ème partie de Flack/Reid:
Oh ben comme c'est bizarre! J'ai adoré! Voilà que le petit Reid a des soucis? Tant pis pour les spoilers, non mais vraiment! je serai passée à côté d'un petit bijou de la littérature! Bravissimo! Et puis Hotch, à la fin, et ce qui se passe quand ils sont tous les 3 (non, c'est pas un 3some! lol) c'est tout simplement un grand moment!!

Le Threesome Danny/Flack/Reid:
Je t'avais pas dit que ce serait une bonne idée? Ben en fait, j'avais tort, parce que c'était une putain d'excellente idée! Tu m'as quasi rendu un rêve réalité! Mr. Green J'adore la façon dont tu décris..... rrrrrâo! tu sais qui, et aussi la façon dont Danny vient prendre Reid pour lui faire rrrôôôa! ce qu'il lui fait! Et Don qui s'amène discrètement par derrière! Et puis la différence entre leurs baisers!! Enfin bref! Tu l'auras compris, je suis méga-emballée!!! Mr.Red

Lost in Me:
Va falloir arrêter ça, maintenant! ça va bien, y'en a marre! colere C'est vrai quoi! C'est de mieux en mieux, mais toi, tu as toujours 16 ans! C'est inadmissible! Je crie au scandale: "AU SCAAAAANDALE!!!"
Bon allez, sans déc. C'est incroyable. Sur le fond comme sur la forme. Que dire de plus? Que sans toi le monde des fanfictions serait comme un gâteau sans cerise? Et bien voilà, je te le dis: sans toi, le monde des fanfictions serait un gâteau sans cerise, et franchement, qu'est-ce que ce serait triste!
Vite la suite!!

_________________
Crossover CSINY/Ciminal Minds Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
perlnoir
Looping!
perlnoir

Nombre de messages : 164
Age : 43
Date d'inscription : 24/10/2006

Crossover CSINY/Ciminal Minds Empty
MessageSujet: Re: Crossover CSINY/Ciminal Minds   Crossover CSINY/Ciminal Minds EmptyMar 13 Fév - 3:35

love love love love love love

Ahhhhhhhhh ma Anna, encore une merveille, pour pas changer!

Je m'en ravie, alors tu fais un Slash mdr, je me demande bien avec qui mdr!

Je suis ravit que Reid soit dans ta ligne de mire, j'adore ce gars, mon chouchou de Criminal Minds sous ta houlette ça le fait grave!
le pauvre ne sait pas qu'il est foutus, et que maintenant que t'a prit gout à le martyriser, tu ne vas plus t'arreter, mais bon, c'est pas moi qui vais me plaindre, bien au contraire, mdr
!

Bon,alors le pauvre chou, il était là au mauvais endroit au mauvais moment!

Mdr, tiens je suis pas surprise mdr!

En plus c'est Don et Danny qui sont chargés de l'affaire, le pied!

Vraiment j'ai trop hate de lire la suite!

Le pauvre a perdu la mémoire mais pas ses connaissance, tu me diras c'est déjà ça, mdr!
Parce que lui faire apprendre tout ce qu'il sait déjà, ça va etre dure, par contre lui donner son identité, ça c'est plus pratique mdr!


En tout cas, Reid craque déjà pour Don, alors ses yeux et ses lèvres,mdr!
Il a bon goùt le Reid en passant!


Allez zou ma Anna, une suiteeeeeeeeeeeeeeee!

Mille bravo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Annabe
Miss éTinCeLLes!!
Annabe

Nombre de messages : 222
Age : 29
Date d'inscription : 24/10/2006

Crossover CSINY/Ciminal Minds Empty
MessageSujet: Re: Crossover CSINY/Ciminal Minds   Crossover CSINY/Ciminal Minds EmptyMar 13 Fév - 8:35

Voici la suite! En espérant que cette 2ème partie est aussi bien que la 1ère! Bon, scusez moi, je suis un peu pressée et en retard comme d'habitude!

Partie 2



Flack soupira, exaspéré. Il se tourna vers la vitre pour observer le poste de police à travers les stores ouverts. De l’autre côté, juste en face de lui, un collègue était assis à son bureau. C’était pas un ami, juste une connaissance. Une tasse de café à côté de lui, il ne lâchait pas l’écran de son ordinateur des yeux. Il tapait sur son clavier à une vitesse rare. Ses doigts ne faisaient que frôler les touches. Ses gestes étaient rapides et précis. Il savait exactement ce qu’il faisait, où il allait. Et l’écran propageait sur son visage une faible lueur bleutée. Une lumière que la pénombre des lieux voulait effacer.

Il croisa les bras et reporta son attention sur Danny et son capitaine. Ce dernier était assis à son bureau, ses coudes appuyés sur la surface lisse. Il ne le regardait pas. Son visage appuyé sur ses mains, il était perdu dans ses pensées, dans un monde bien loin de celui de la police. Finalement, il se libéra des chaînes de la rêverie pour redescendre sur terre. Et, sans se soucier des deux jeunes hommes, il commença à s’occuper des dossiers présents sur son bureau.

-Capitaine. Insista Flack
-Non.

Voilà maintenant une heure qu’ils étaient là, tous les trois enfermés dans ce bureau. Et Danny et Flack argumentaient autant qu’ils le pouvaient.

-Cette conversation est terminée.

Flack jeta un œil vers la vitre encore une fois. Mais il ne s’intéressa pas à son collègue. Reid était assis sur une chaise inconfortable un peu plus loin sur la gauche. Il était seul au milieu de tous ces policiers. Il ressemblait à un petit garçon perdu, attendant que sa mère vienne le chercher pour le ramener à la maison. Seulement lui n’avait plus de maison. Il n’avait plus rien.

Reid releva soudain la tête et leurs regards se croisèrent. Il restèrent ainsi de longues minutes avant que le lien invisible ne soit brisé.

-Reid ne peut plus rester à l’hôpital, il n’a aucun endroit où aller et il a été témoin d’un meurtre. Si on pouvait le mettre en garde à vue juste pour…
-Puisque vous ne semblez pas comprendre tous les deux, je vais m’expliquer autrement. Cette enquête est close.
-Quoi ? Intervint Danny, criant presque

Ils n’arrivaient pas à croire que le capitaine ait réellement dit ça. Comment pouvait-il clore une enquête pas encore terminée ? Comment pouvait-il mettre fin à cette enquête là ? Ils venaient tous les deux de s’exprimer pour rien. D’argumenter, d’expliquer les choses pour se retrouver face à un refus catégorique.

Et c’était ce genre de défaite qui poussait leur exaspération à son maximum. Ils se retrouvaient avec des sanglots coincés dans la gorge et des éclairs dans les yeux. Une envie de hurler tout en n’ayant pas assez de voix pour le faire.

A l’hôpital, Reid leur avait tout raconté. Ils savaient exactement comment tout s’était déroulé, dans les moindres détails. Et ce grâce à l’intelligence extraordinaire de Reid, il savait ce qui pouvait les aider à coincer le meurtrier. Un vrai agent du FBI. Ils étaient au courant de ce fait depuis que le médecin leur avait donné ses affaires. Dont son sac en bandoulière.

Seulement, à cause de son amnésie, il ne savait pas où était situé le lieu exact du crime. Et il ne connaissait pas l’identité de son agresseur.

Carla Taping avait été retrouvée morte dans une poubelle. Et le capitaine refusait qu’ils cherchent à en savoir plus, à comprendre. Pourquoi ?

Pire encore, Reid se retrouvait seul, amnésique. Il n’avait personne pour l’aider, nulle part où aller. Flack soupira encore. La garde à vue n’aurait pas été particulièrement agréable, qui pouvait aimer cela ? Mais, au moins, il aurait pu veiller sur lui.

-Pourquoi clore l’enquête ?
-Flack, reste à ta place. Je prends les décisions. C’est moi qui commande ici, est-ce bien clair ?

Flack baissa la tête et la releva aussitôt, comme pour ravaler sa fierté et son envie de répondre. Ce fut au tour de Danny de soupirer. Ils se regardèrent et ce simple fait leur permis de savoir qu’ils pensaient exactement la même chose. Mais le dernier ordre venait de tomber. Le capitaine ne relèverait plus la tête de son dossier.

Danny laissa tomber le premier. Flack suivit. Ils sortirent tous les deux du bureau.

Le capitaine Gerrard resta longuement la tête baissée, à fixer son dossier. La pièce était plongée dans le silence des remords, de la tristesse et de l’incompréhension. L’aura de colère tournée contre lui l’entourait toujours, partait vers la vitre et revenait sur son bureau, au dessus de lui. Et elle ne fit que se renforcer lorsque son téléphone sonna et qu’il répondit.

-Oui ?

Il passa ses mains sur son visage.

-J’ai bien fait ce que vous m’avez dit. L’enquête est close. Mais est-ce que je peux enfin savoir pourquoi ?

Mais il n’obtint pas de réponse. Son interlocuteur venait de raccrocher.

***


Danny et Flack s’arrêtèrent à quelques mètres de Reid. Là où il pouvait les voir mais pas les entendre. Ils avaient besoin de discuter et de prendre une nouvelle décision. Ca devenait compliqué à présent.

-C’est pas normal. Commença Danny
-A l’hôpital, ils ne voulaient pas le garder alors qu’il n’était pas totalement remis sur pieds. Et maintenant, l’enquête est close.
-Je viens de dire que c’est pas normal. Répéta Danny avec une grimace

Flack répondit à sa grimace et tous deux se perdirent dans leurs pensées, à la recherche d’une solution.

-On ne peut pas tout laisser tomber.
-Je suis d’accord.

Ils observèrent Reid, recroquevillé sur sa chaise. Flack n’avait pas pour habitude de discuter les ordres. Bien que cela soit rare, lorsqu’une affaire était close soudainement, il obéissait et passait à autre chose. Excepté lorsque cela touchait un de ses proches, un ami. Ou alors lorsque les conditions de la fin prématurée de l’affaire était trop étranges. C’était le cas ici.

Ils étaient en bonne voie pour trouver l’assassin, ils avaient de quoi veiller sur Reid grâce à la garde à vue et, pour des raisons mystérieuses, tout le monde leur tournait le dos.

-Quelqu’un tire les ficelles. Conclut-il
-Oui, mais qui ?
-J’en sais rien. Quelqu’un de haut placé qui a un pouvoir sur l’hôpital et la police.
-Tu te rends compte qu’on met les pieds dans un truc pas net ?
-T’as peur Messer ?
-Non.

Ils se sourirent, complices.

-Moi non plus. Remarqua Flack
-Tant mieux, j’aimerais bien connaître le fin mot de cette histoire.

Ca faisait vraiment plaisir d’avoir un meilleur ami sur qui compter. Ils partageaient tous les deux cette pensée. Ils avancèrent de quelques pas vers Reid lorsque Danny retint Flack.

-On fait comment pour lui ?

Flack ne mit pas longtemps à trouver la solution.

-Je le garde chez moi. Toi, occupes toi d’analyser ses affaires et contactes son équipe au FBI.

Il allait s’en aller mais ajouta.

-Et l’aide de Mac nous serait précieuse.

Tandis que Danny acquiesçait, tout à fait d’accord avec lui, Flack s’avança d’un pas décidé dans le poste. Danny l’observa quelques instants puis partit de son côté. Il avait beaucoup de choses à faire. Et le plus vite serait le mieux. Flack s’arrêta près de Reid. Celui-ci releva timidement la tête vers lui. Il était toujours aussi perdu, mal à l’aise. Il n’était pas chez lui. Ni dans son corps, ni dans ces lieux. Un étranger partout. Un étranger à lui-même. Flack posa une main sur son épaule et lui fit signe de se relever. Reid frissonna et s’exécuta.

-Tu vas venir chez moi quelques temps. Lui expliqua Flack
-Je… merci.

Reid fit, pour la première fois, un léger sourire au jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lexie
Balle Rebondissante
Lexie

Nombre de messages : 644
Age : 35
Date d'inscription : 31/05/2006

Crossover CSINY/Ciminal Minds Empty
MessageSujet: Re: Crossover CSINY/Ciminal Minds   Crossover CSINY/Ciminal Minds EmptyMar 13 Fév - 10:40

Je m'étends pas je suis en retard. J'ai adoré mon ange, je développe ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://metamorfose.site.voila.fr/index.html
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Crossover CSINY/Ciminal Minds Empty
MessageSujet: Re: Crossover CSINY/Ciminal Minds   Crossover CSINY/Ciminal Minds EmptyMar 13 Fév - 19:51

Annabe a écrit:
Flack soupira, exaspéré. Il se tourna vers la vitre pour observer le poste de police à travers les stores ouverts. De l’autre côté, juste en face de lui, un collègue était assis à son bureau. C’était pas un ami, juste une connaissance. Une tasse de café à côté de lui, il ne lâchait pas l’écran de son ordinateur des yeux. Il tapait sur son clavier à une vitesse rare. Ses doigts ne faisaient que frôler les touches. Ses gestes étaient rapides et précis. Il savait exactement ce qu’il faisait, où il allait. Et l’écran propageait sur son visage une faible lueur bleutée. Une lumière que la pénombre des lieux voulait effacer.
QUELLE INTRODUCTION!! (ça mérite bien des majuscules!) Qu'est-ce que je disais, l'autre jour? Que c'était bluffant, ta manière de décrire une simple image, une atmosphère (atmosphère! atmosphère! est-ce que j'ai une gueule d'atmosphère!?) bref! Je suis persuadée que même si je te demandais de décrire une noix de coco dans un panier en osier, tu ferais ça comme personne Exclamation Tu es le Dali de la fanfiction! (c'est pété de références, ce soir! lol)
Sinon, le reste est absolument comme j'aime. Non, comme j'adore!!!! Avec une immense complicité entre les deux amis mants mis! Mention spéciale pour:
Citation :
Flack baissa la tête et la releva aussitôt, comme pour ravaler sa fierté et son envie de répondre. Ce fut au tour de Danny de soupirer. Ils se regardèrent et ce simple fait leur permis de savoir qu’ils pensaient exactement la même chose.
Moi, ce simple fait me permet de sautiller sur place et de taper des mains comme une groupie prépubère, c'est étrange... Confused
Citation :
Ca faisait vraiment plaisir d’avoir un meilleur ami sur qui compter. Ils partageaient tous les deux cette pensée.
Amis, donc. Très bien. Je ne t'en veux point! Mr. Green
Continue ma grande! C'est encore une fois un immense plaisir de te lire! clap thumright pompom respect et bizz

_________________
Crossover CSINY/Ciminal Minds Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
perlnoir
Looping!
perlnoir

Nombre de messages : 164
Age : 43
Date d'inscription : 24/10/2006

Crossover CSINY/Ciminal Minds Empty
MessageSujet: Re: Crossover CSINY/Ciminal Minds   Crossover CSINY/Ciminal Minds EmptyMar 13 Fév - 20:43

le mur En fait je ne sait que penser de ce post!

Ce que je veux dire c'est qu'on sent une atmosphére sombre, inquiètante, plutot douteuse, on se demande comme eux pourquoi cette enquête eszt close?

Pourquoi le capitaine s'obstine à être sourd à leurs arguments?
De l'autre coté, vue le coup de fil qu'il a recu après qu'ils aient quittée le bureau, je comprend un peu mieux, mais bon, c'est encore flou!


Quelqu'un joue de sa situation et de son statut professionnel pour clore cette enquete?
Mais pourquoi, il aurait un rapport avec le meurtre de la jeune femme.
Cette meme personne veut empêcher qu'on coince l'sssasin?


Et Reid dans l'histoire?
Ces collégues vont pas laisser faire les choses, ça m'étonnerait beaucoup
!

En tout cas, j'adpore le doute que t'as installé dans le bureau du capitaine!

Pour ce qui est du fait que Don décide de prendre REid sous sa protection, il sera bien avec lui!
Ravit aussi qu'eux ne le laisse pas tomber, pauvre chou, il a besoin d'aide
!

Bon, et bien la suite s'impose ma Anna!
Encore bravo ma belle
!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Annabe
Miss éTinCeLLes!!
Annabe

Nombre de messages : 222
Age : 29
Date d'inscription : 24/10/2006

Crossover CSINY/Ciminal Minds Empty
MessageSujet: Re: Crossover CSINY/Ciminal Minds   Crossover CSINY/Ciminal Minds EmptyMar 13 Fév - 21:35

Merci beaucoup beaucoup beaucoup les filles!

Partie 3


Reid se laissa tomber contre le dossier du divan. Il reposa sa tête contre le velours moelleux. C’était comme s’asseoir sur un nuage de bien être, être enveloppé à l’intérieur. Il ferma les yeux et laissa son souffle s’échapper de sa bouche, le malaise s’enfuyant avec.

Pourtant, il n’allait pas mieux. En apparence, il était plus détendu mais à l’intérieur tout allait toujours mal. Tout était toujours aussi sombre, noir. Il avait beau chercher avec tout le désespoir du monde, il ne trouvait rien. Il ne savait toujours pas qui était ce Spencer Reid dont on lui offrait la vie. Que devait-il faire ? Ce caractère qu’il avait, était-il vraiment celui qu’il avait avant ? Qui était-il ? Cette question le hantait sans jamais vouloir le laisser tranquille.

Et cette scène qui ne voulait plus le lâcher, le libérer de son emprise. Il revoyait encore et toujours ce meurtre. C’était si intense qu’il avait l’impression d’y être encore, de la vivre ici, dans ce salon, encore une fois.

Le sourire de son agresseur était le seul élément qu’il avait pu décrire aux deux policiers. Du moins, le seul élément utile pour sa capture. Et il se détestait pour ça. Il était intelligent et connaissait des choses qui l’étonnaient lui-même. La science, la psychologie, la médecine, la chimie, les mathématiques et même la littérature et la philosophie. Tout cela n’avait aucun secret pour lui. Mais c’était ce Spencer Reid qui était un réel mystère. Et s’il connaissait son agresseur ? Il ratait une information importante. Il échouait. Et, malheureusement, il n’avait aucun moyen de savoir si cet échec était réel ou illusoire.

Il ouvrit les yeux. Le salon de Flack était illuminé par le plafonnier suspendu juste au dessus de sa tête. Il était à peine deux heures de l’après-midi. Mais la ville de New York était cachée par les nuages et leurs larmes de pluie. Le temps était aussi lourd que sombre.

-Qui suis-je ? Murmura Reid

Ce n’était même pas un murmure mais plus une plainte.

-Tu veux un indice ?

Reid sursauta et se retourna d’un coup. Flack se tenait derrière lui appuyé contre l’encadrement de la porte de sa chambre. Reid ne l’observa qu’une ou deux secondes avant de se réinstaller correctement dans le canapé. Il observa ses mains posées sur ses cuisses. Il portait un jogging noir et un tee-shirt prêtés par Flack. Un peu trop grands mais confortables.

Les mots de Flack résonnèrent dans son esprit. Bien sûr qu’il voulait savoir. Il voulait redevenir le vrai Spencer Reid.

-Tu es du FBI. Lui annonça Flack. Profiler, de la BAU pour être plus exact.
-BAU ?
-Behavior Analysis Unit. Tu en fais partie.
-M… moi ?

Reid releva la tête. Flack était à présent debout face à lui. Il ne l’avait même pas vu s’approcher. Ni entendu. Il était trop surpris, choqué. Le FBI. Il était donc un profiler. Il fronça les sourcils, ne sachant pas comment réagir. Il était surpris mais soulagé. Et, bizarrement, le trou noir était toujours aussi présent. Même plus grand qu’avant. Plus il en apprenait, plus il s’éloignait de lui-même.

-Alors c’est pour ça que je suis allé voir quand j’ai entendu des cris. Et c’est pour ça que je ne suis pas parti.
-Tu faisais ton boulot.
-Comment vous savez ça ?
-On a retrouvé ton sac près de ton corps avec ta carte à l’intérieur. Danny est en train de l’analyser.

Reid acquiesça faiblement, tentant de digérer l’information.

-Mon équipe…
-On s’en occupe.

Un nouvel acquiescement. Puis il se leva et baissa la tête tandis qu’une larme coulait le long de sa joue. Lentement.

-Je… je vais aller me reposer. Je suis fatigué.

Mais Flack l’empêcha de passer et mit ses mains sur ses épaules. Reid frissonna à ce contact et n’osa pas lever les yeux. Il le sentit essuyer les larmes qui coulaient de plus en plus sur ses joues.

-Je… Commença t-il

Il ne réussit pas à terminer sa phrases. Il pleurait. Ce qu’il retenait depuis son réveil à l’hôpital explosait tout à coup. Il pleurait cette vie qu’il n’avait plus. Une vie qui avait disparu subitement et qu’il n’arrivait pas à récupérer. Une vie qui lui échappait toujours plus. Il pleurait cette situation qu’il n’arrivait pas à comprendre ni à faire cesser. Même s’il avait quelques éléments comme son nom et son métier, son amnésie n’en était pas moins présente. Et comment construire un avenir sans passé ? Comment vivre dans un corps qui lui était étranger ?

Ses larmes coulaient encore et encore et il se détestait toujours un peu plus. Flack s’approcha de lui et le serra dans ses bras. Il le maintint contre lui et frotta doucement son dos. Reid noua ses bras autour de son cou, se serra aussi fort qu’il le put entre ses bras et pleura sur son épaule.

-Aide moi. Supplia t-il

Flack se contenta de hocher la tête, incapable de prononcer le moindre mot.

***


Au laboratoire de la police scientifique, Danny s’appuya sur la paillasse et soupira exténué. Il était là à faire des expériences et analyses depuis des heures et rien ne changeait. Il n’avait aucun résultat assez satisfaisant.

C’est alors que son chef entra dans le grand laboratoire. Mac Taylor observa les différents objets disposés tout le long de la paillasse.

-Ca avance ?
-Non. Répondit Danny. La seule chose que j’ai c’est l’arme du crime.

Il montra l’écran de l’ordinateur qui affichait le nom et les caractéristiques de l’arme retrouvée près du corps de Carla Taping.

-Et ?

Danny haussa les épaules.

-A priori, le possesseur de cette arme est protégé. Un code m’empêche d’accéder à son identité. Le must du must de la protection ! Et pire encore, cette même protection est fournie pour le FBI entre autres.
-Spencer Reid fait partie du FBI.

Danny secoua la tête de gauche à droite.

-Aucun lien. Il n’était qu’au mauvais endroit au mauvais moment.
-Et Carla Taping ?
-D’après le doc, elle a ingurgité un peu trop de petits fours hier soir pour une simple serveuse. Surtout si on y ajoute le champagne.

Mac resta pensif. Il essaya, dans sa tête, d’organiser tous les éléments dont ils disposaient pour trouver un moyen d’avancer. Mais il devait avouer qu’ils n’avaient rien. Comme les pièces d’un puzzle impossibles à raccrocher les unes aux autres. Ils avaient des éléments mais il n’y avait aucun lien entre eux. Et il avait beau chercheur sur la paillasse, aucun indice ne lui permettait de comprendre. Il manquait quelque chose, toujours la même chose : la mémoire de Reid.

-Quand est-ce que les autres agents de l’équipe de Reid vont arriver ?
-Ce soir.

Danny acquiesça et Mac fronça les sourcils.

-Il nous faut savoir où la scène dont Reid vous a parlé s’est déroulée.
-Oui. Mais ce n’est pas tout. D’après ce qu’il nous a dit et le peu de choses dont il dispose, je pense vraiment qu’il connaissait le tueur.
-C’est sûr ?
-Non. Mais je ne crois pas me tromper.

Mac soupira.

-En attendant que sa mémoire revienne, il nous faut des preuves.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lexie
Balle Rebondissante
Lexie

Nombre de messages : 644
Age : 35
Date d'inscription : 31/05/2006

Crossover CSINY/Ciminal Minds Empty
MessageSujet: Re: Crossover CSINY/Ciminal Minds   Crossover CSINY/Ciminal Minds EmptyMar 13 Fév - 22:17

Il quoi?!!!! Shocked Comment ça il connaissait le tueur?! Comment c'est possible.

J'aime cette façon toute à toi que tu as de décrire les lieux et les émotions. Je crois que c'est toujours ce qui me plait le plus dans tes fics, cette façon merveilleuse que tu as d'en dire beaucoup avec peu de mots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://metamorfose.site.voila.fr/index.html
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Crossover CSINY/Ciminal Minds Empty
MessageSujet: Re: Crossover CSINY/Ciminal Minds   Crossover CSINY/Ciminal Minds EmptyMar 13 Fév - 22:36

Ah voui! Ah lala voui voui voui! Hébé! Toujours à fond dedans, moi! pompom Mmmmmmm! Qu'est-ce que c'est bon, ça! clap Excuse-moi, mais il devient parfois difficile de faire une phrase correcte... Je devrais vraiment prendre exemple sur toi! Laughing
Parfait, Anna! J'ai hâte de connaître la suite! bong thumright

_________________
Crossover CSINY/Ciminal Minds Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
NiNa
Invité



Crossover CSINY/Ciminal Minds Empty
MessageSujet: Re: Crossover CSINY/Ciminal Minds   Crossover CSINY/Ciminal Minds EmptyMer 14 Fév - 2:11

bong clap C'est super j'ai devore ces 2 parties c'est excellent j'ai hate de connaitre la suite tu m'a mise l' bave pompom

thumright tu as toute mon attention pour las suite victoire

*NiNa* cheers
Revenir en haut Aller en bas
Annabe
Miss éTinCeLLes!!
Annabe

Nombre de messages : 222
Age : 29
Date d'inscription : 24/10/2006

Crossover CSINY/Ciminal Minds Empty
MessageSujet: Re: Crossover CSINY/Ciminal Minds   Crossover CSINY/Ciminal Minds EmptySam 17 Fév - 15:11

Partie 4


Il posa ses pieds sur le sol. Le carrelage était froid, glacial même. Tout son corps se mit à trembler sans qu’il n’arrive à le contrôler. Il ressentait comme des milliers de piques, des aiguilles, qui parcouraient chaque centimètre carré de sa peau. Même son pyjama le démangeait, le gênait. Et, il n’arrivait plus à rester allongé, ou même assis, dans ce lit.

Il marcha lentement dans la chambre. Tout était sombre. Les rideaux étaient tirés et la porte était fermée. Mais il ne faisait pas encore nuit. Il ne savait pas combien de temps il avait dormi. Cependant, malgré la pénombre, il savait que la nuit n’était pas encore là. Un léger fil de lumière parcourait la chambre, trouvant sa source entre les rideaux.

Lorsqu’il passa devant le miroir, il crut voir un inconnu à la place de son propre reflet. Ses cheveux étaient décoiffés, en pagaille, emmêlés. Il avait dû beaucoup bouger pendant son sommeil. Et son visage était fatigué, ses traits tirés. Il détourna la tête et reprit sa marche vers la porte.

Il ouvrit doucement et fut éblouit par la lumière présente dans le salon. Et l’espèce de quelques secondes, il se retrouva dans le cauchemar qu’il venait de faire. Il en était toujours prisonnier. Il était dans ce couloir aux murs bleus. Et il courrait le plus vite possible. Des portes se dressaient tout autour de lui mais il n’en ouvrait aucune. Il en avait peur. Parce qu’il ne savait pas où elles allaient le mener. Alors il fuyait aussi rapidement que ses jambes le lui permettaient. Il voulait échapper à toutes ces possibilités plus effrayantes les unes que les autres.

Il prit une profonde inspiration et sortit une deuxième fois de son cauchemar.

L’appartement semblait vide. Il s’avança vers la cuisine pour se servir un verre d’eau. Le son du liquide s’écoulant du robinet résonna dans la silence de la pièce. Alors qu’il avait jusqu’à maintenant l’impression d’être sourd, ce simple bruit lui fit mal à la tête. Il prit un verre et le remplit lentement. Il se sentait épuisée, chaque geste lui ôtait toujours un peu plus d’énergie.

Il but doucement, appréciant le fait de se débarrasser du goût amer qu’il avait dans la bouche. Puis il repose son verre et se tourna pour repartir vers la chambre. Mais il se sursauta en se retrouvant face à Flack. Ce dernier était près de lui, comme s’il l’avait suivi dès le début et attendu le meilleur moment pour se coller à lui.

-Tout va bien ?
-Oui.

Flack approcha son visage du sien.

-T’as pas l’air très bien. Tu veux prendre une douche ? Ca te fera du bien. A moins que tu veuilles autre chose…

Sur ces mots, il effleura sa joue de ses lèvres. Reid pencha la tête et ferma les yeux se délectant de cette sensation. Mais ses mains vinrent se poser sur son torse pour le repousser faiblement.

-Non. Murmura t-il

Mais Flack se serra contre lui et l’empêcha de prendre la fuite. Cette fois, ce furent ses lèvres qu’il effleura avec les siennes. Une fois, deux fois, trois fois. Reid le repoussa à nouveau, toujours aussi faiblement.

-Non. Arrête. Supplia t-il
-Je sais que tu en as envie. Lui murmura Flack
-Oui. Avoua Reid. Mais je suis amnésique, et si j’ai une copine ? Et si je… ?
-Peu importe. Pense juste à l’instant présent, d’accord ?

Reid acquiesça doucement et se laissa doucement bercer par l’étreinte des bras de Flack. Il se blottit contre lui, ferma les yeux et se laissa faire. Il se laissa porter par leurs respirations irrégulières, chaudes, profondes. Et lentement, leurs lèvres entrèrent en contact. Reid posa doucement sa main sur la joue de Flack et mêla sa langue à la sienne pour un ballet de douceur. Mais ils s’enhardirent bien vite. Parce qu’aller lentement c’était bien, mais ils avaient besoin de bien plus. Passion, ardeur et sensualité. Un baiser furieux, presque sauvage et entrecoupé de gémissements.

Ils se séparèrent légèrement, restant à quelques millimètres l’un de l’autre. Reid tenta de reprendre une respiration plus ou moins régulière.

-Je… Tu te rends compte que tu es un…
-Un homme ?
-Un policier.

Flack sourit.

-Et alors ?
-Je suis un témoin et…
-Et tu en as autant envie que moi. Alors arrête de réfléchir un peu.

Ils s’embrassèrent à nouveau. Leurs mains se cherchèrent, leurs doigts se croisèrent puis se décroisèrent. Ils se séparèrent, se retrouvèrent pour se coller l’un contre l’autre et reprendre des baisers de plus en plus passionnés et longs.

Bien vite, ils commencèrent à se caresser, réveillant le désir de l’autre, jouant avec lui, l’initiant à un plaisir charnel impossible à condamner. Leurs mains glissaient sur leur corps pour titiller la peau de l’autre à travers les vêtements. Ils ne se déshabillèrent pas. Pas de suite. Ils restèrent un long moment dans la cuisine à s’embrasser, se caresser, se frotter et se désirer. Ils voulaient aller lentement, prendre leur temps et profiter. Pas la peine de se précipiter, ils avaient tant de choses à découvrir chez l’autre.

***


L’homme porta le combiné du téléphone à son oreille.

-Bravo, vous avez fait du bon travail avec les caméras.

Il observa l’écran de son ordinateur. Trois fenêtres y étaient ouvertes. Trois pièces apparaissaient. Il en fit disparaître deux pour n’observer que la plus intéressante. La chambre. Un sourire froid se dessina sur ses lèvres alors qu’ils observaient les deux hommes à travers son écran.

-Il semblerait que Spencer Reid soit assez occupé, c’est du temps qu’il perd et que je gagne. Au moins, il n’essaye pas de retrouver la mémoire.

Il écouta ce que son interlocuteur avait à lui dire tout en continuant à regarder l’écran. Les deux hommes faisaient lui un voyeur sans même le savoir. Quelle importance ? Il se fichait de ce que Flack et Reid faisaient pour l’instant. Il ne voyait toujours que son propre intérêt.

Il sourit lorsqu’il les entendit gémir tous les deux. Et il les vit s’embrasser toujours plus, se caresser avec toujours autant de sensualité et se faire l’amour comme s’ils étaient seuls au monde. Ils croyaient l’être.

Ses sourcils se froncèrent quand son interlocuteur prononça une certaine phrase.

-Je ne veux pas le tuer, pas pour l’instant ! J’ai suffisamment de sang sur les mains à cause de Carla, pas besoin d’en ajouter. Je ne tuerai Spencer Reid que s’il retrouve la mémoire.

Un léger silence suivit pendant lequel il ne lâcha pas sa petite fenêtre des yeux. Puis il reprit.

-Il me connaît, dès qu’il ne sera plus amnésique il pourra faire le lien et dévoiler mon identité. Je ne peux pas risquer cela. Alors la prochaine fois que je vous appelle, ce sera pour vous annoncer sa mort. Entre temps, je vais envoyer cette charmante vidéo à certaine personne.

Une seule question fut posée à l’autre bout du fil.

-Pourquoi ? Pour prendre le moins de risque possible. Si j’arrive à me débrouiller pour que lui et ce cher Don Flack aient des problèmes, ils auront toujours moins de temps pour me chercher.

Il ne laissa pas à son interlocuteur le temps de l’avertir des dangers que lui-même couraient et raccrocha pour reporter son attention à son écran.

***


Flack serra le corps légèrement tremblant et couvert de sueur de Reid contre lui, nouant ses bras au niveau de son ventre. Il mordilla son cou, lécha sa nuque et chatouilla sa jambe avec son pied. La lumière ne filtrait toujours que très faiblement à travers les rideaux fermés. La nuit n’allait sûrement pas tarder à tomber. Heureusement, les lampes de chevet étaient allumées, de chaque côté du lit.

Flack allait parler quand son portable se mit à sonner. Il le saisit et répondit. Il échangea quelques mots sous l’écoute curieuse de Reid. Puis il raccrocha rapidement et se redressa dans le lit.

-Qu’est ce qui se passe ? Demanda Reid doucement
-Ton équipe vient d’arriver de Quantico. Ils nous attendent avec Danny et Mac au labo.

Reid hésita.

-Mais je… je ne les connais pas. Enfin plus maintenant.
-Il faut qu’on y aille, ils veulent te voir. Et puis, ils pourront peut-être t’aider à retrouver ta mémoire.

Flack lui sourit, rassurant.

-On peut toujours essayer, tu ne crois pas ?
-Oui… oui bien sûr. Répondit Reid.

Tous deux se levèrent et se préparèrent. Reid gardait toujours la même pensée à l’esprit. Il allait peut-être bientôt retrouver, comprendre et connaître le vrai Spencer Reid, celui qu’il avait oublié bien malgré lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lexie
Balle Rebondissante
Lexie

Nombre de messages : 644
Age : 35
Date d'inscription : 31/05/2006

Crossover CSINY/Ciminal Minds Empty
MessageSujet: Re: Crossover CSINY/Ciminal Minds   Crossover CSINY/Ciminal Minds EmptySam 17 Fév - 15:16

Que de suspense, que de suspens!

Qui est cet homme? Et puis quel voyeur quand même!

J'ai adoré du premier au dernier mot.D'ailleurs, j'en redemande. Où est la suite?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://metamorfose.site.voila.fr/index.html
Contenu sponsorisé




Crossover CSINY/Ciminal Minds Empty
MessageSujet: Re: Crossover CSINY/Ciminal Minds   Crossover CSINY/Ciminal Minds Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Crossover CSINY/Ciminal Minds
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Jim Kerr et ses Simple Minds
» Remarque sur Star Wars et la question du crossover
» Les crossover de Kobato (attention spoil !!)
» [De l'effet de FFF sur les personnages de...] [Criminal Minds] [Emily & David] [G]
» crossover au cinema

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Experts: Miami :: Fanfictions :: Fanfics LES EXPERTS-
Sauter vers: