Forum sur la série Les Experts: Miami
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Le tourbillon de la passion

Aller en bas 
AuteurMessage
caco
Nouveau


Nombre de messages : 2
Age : 29
Date d'inscription : 29/11/2009

Le tourbillon de la passion Empty
MessageSujet: Le tourbillon de la passion   Le tourbillon de la passion EmptyDim 29 Nov - 18:56

Bon ! Voici mon 1er slash sur ce couple que j'adore ! Ne soyez pas trop méchants d'accord ?


Résumé : L'histoire se déroule pendant la saison 5 . Danny est en couple avec Lindsay , qui n'est pas enceinte . Don n'a jamais entretenu de relation avec Angell . Danny et Don ont été amants durant 2 ans et demi .


Ce matin-là , dans les locaux de la police scientifique , Mac Taylor est dans tous ses états : En effet , il vient d'apprendre que Sergio Carletto , un mafieux italien qu'il pourchasse depuis des mois et ayant fait une centaines victimes en l'espace de deux semaines dans Brooklyn , vient de ressurgir après des semaines d'absence et de captivité incécente . Ce dernier , surnommé "Le Caméléon " , attire des jeunes couples en leur proposant divers services ainsi que de nombreuses informations les concernant , telles leurs adresses ou leurs numéros de téléphone . L'une des particularités de Sergio est d'être extrêmement chaleureux et insoupçonnable , lui permettant ainsi d'attirer ses victimes dans les mailles du filets sans trop de problèmes . Une fois leur confiance acquise , il se rend la nuit de leur installation , dans l'appartement de sa proie afin de l'exécuter d'une balle dans la tête .
Mais ce coup-ci , Mac ne compte pas le laisser s'échapper , loin de là . A ce moment précis , Danny arrive pour lui rapporter le dossier concernant ses dernières victimes en dates :

-Voici les autopsies ainsi que les conclusions de l'enquête sur les Fortman . Même mode opératoire , aucune faille dans le dossier ...

-...Si ce n'est que le coupable est toujours en liberté . Carletto est bien trop habile pour les interrogatoires ou les simples arrestations . Il faut passer au plan B .

-C'est-à-dire ?

-L'un de nous doit l'infiltrer . Et ça sera vous , Danny !

Ce dernier est extrêmement fier du rôle que lui apporte son patron dans cette affaire , néanmoins il garde la tête sur les épaules .

-Très bien . Que suis-je censé faire ?

-Déjà , faire croire que vous êtes en couple . C'est pour cela qu'il nous faut un deuxième infiltré .

Et c'est à cet instant que l'inspecteur Flack fait son apparition devant les deux hommes :

-Alors comme ça , Carletto est revenu dans le monde des vivants !

-Oh oui ! Et d'ailleurs , vous tombez bien ! Vous allez infiltrer Carletto avec Danny .

-Qu'est-ce qu'on doit faire ?

-Je viens d'apprendre que cette crapule se fait passer pour un acheteur immobilier . Sa technique vise à attirer essentiellement les couples mariés ou non , en recherche d'une maison belle et pas chère . Donc , vous allez lui faire croire que vous êtes ensemble et que vous voulez acquérir une maison .

-Mais enfin Mac ... il ne va pas se douter de quelque chose ? lui demande précipitemment l'inspecteur Messer .

-N'ayez crainte Danny ! Les victimes de Carletto sont aussi bien heteros qu'homosexuels .

Après une longue hésitation , Danny finit par accepter cette mission . Les deux ex-amants se dirigent ensuite vers le bureau de l'ancien marine afin de préparer au mieux leur mise en scène ...


************


2 heures plus tard , à l'interieur d'une maison chic et sobre située au 340 Madison Avenue , Carletto attend patiemment ses deux prochaines victimes : Martin Summers et Kevin Hayes .
En réalité , il s'agit des inspecteurs Daniel Messer et Donald Flack Junior , envoyés en mission commando par Mac . Ce dernier leur a demandé pour aujourd'hui un rendez-vous sans oreillette , le risque étant bien trop gros . Le but des infiltrés est de gagner la confiance de Sergio afin qu'une embuscade ait lieu le lendemain , dans son " agence immobilière " .
Cinq minutes plus tard , Carletto voit apparaître un homme ayant la trentaine , vêtu d'un jean moulant avec un tee-shirt noir et une veste en cuir . Le jeune homme avance d'un pas franc vers l'agent immobilier . Il s'agit de Martin Summers alias Danny Messer :

-Bonjour Mr Summers , ravi de vous rencontrer . Votre compagnon n'est pas avec vous ?

-Non , il aura un peu de retard .

-Très bien . Je dois avouer que ce rendez-vous est assez étrange . Habituellement , mes clients prennent d'abord un entretien à l'agence avant de visiter leur maison alors que vous , vous faites le contraire !

-A vrai dire , quand Kevin et moi avons chercher un lieu d'habitation et que nous sommes tombés sur cette maison , nous avons tout de suite voulu la prendre et passer directement à la visite des lieux ainsi qu'à son achat .

-Je vois ... Dites-moi , depuis combien de temps êtes-vous ensemble ?

-Six mois et trois jours .

-J'imagine que votre histoire d'amour n'a pas du être facile au début ...

-C'est vrai qu'à plusieurs occasions , j'ai voulu tout arrêter mais comme on dit , l'amour a ses raisons que la raison ignore .

Profitant du déclinement de tête de l'infiltré , Carletto esquisse un petit sourire machiavélique . Le tueur est extrêmement satisfait de la tournure des évènements . Il ne reste plus qu'à attendre l'arrivée de ce cher Kevin .
Au même moment , les deux hommes entendent la porte se fermer et Sergio aperçu au loin Mr Hayes , portant également un jean avec une chemise blanche , s'approcher à grands pas :

-Je dois avouer que c'est un bel homme .

-Le plus beau de tous , lui répond Danny en se retournant vers Don .

Celui-ci s'excuse de son retard puis se présente à l'agent :

-Chéri ! On attendait plus que toi , lui annonce jovialement l'inspecteur Messer .

Puis il capture les lèvres de Flack pour un doux et tendre baiser . Sans comprendre pourquoi , les deux collègues n'arrivent plus à se détacher du regard de l'autre . Quant à Don , il semble totalement troublé par le baiser échangé par son ex-amant . Un léger raclement de gorge de Carletto les font revenir à la réalité :

-Bien , commençons la visite .

Une heure plus tard , après avoir fait une visite guidée de toutes les pièces , Sergio et le faux couple discutent des frais ainsi que des charges de la maison . En réalité , c'est surtout Carletto et Danny qui en discutent . Don , lui , a la tête ailleurs . Il ne cesse de repenser au baiser que Danny lui a donné tout à l'heure . Même si il sait que tout cela est pour le cadre de l'enquête , le détective sent que des souvenirs qu'ils croyaient enfouis remontent à la surface , pour son plus grand malheur . A cet instant , le jeune homme ne sent pas bien . Un mélange de bouleversement et de chamboulement prennent possession de lui . Pendant ce temps-là , les deux autres hommes continuent de parler affaires :

-Ce que je peux vous proposer à vous et votre ami , c'est de réfléchir sur la somme de l'accompte que vous voulez me verser . Vous m'en ferez part demain matin .

-Très bien . Tu es d'accord Kevin ?

L'interessé a été réveillé de sa torpeur par son "amant" .

-Euh oui , oui ...

-Vous êtes sur que tout va bien Mr Hayes ?

Don semble hésiter . Il ne faut pourtant pas qu'il flanche . Il se doit de se ressasir pour le bien de l'infiltration , et surtout pour ne rien laisser paraître de ses sentiments .

-Oui ... Non ... Je ... Excusez-moi .

C'est sur ce que le jeune homme prend la fuite pour s'isoler dans la salle de bain . Danny le regard d'un oeil inquiet mais se contente de donner le change quand il se retrouve de nouveau face à Carletto :

-Oh ! Ne vous en faites pas , c'est l'émotion .

Après ce petit incident , "Martin " continue de négocier pendant plus d'une demi-heure avec Carletto . Le plan s'est déroulé comme prévu pour les policiers , excepté un petit problème qui a eu lieu et qui se doit d'être résolu assez rapidement ...



************




ATTENTION ! SCENE INTERDITE AUX MOINS DE 18 ANS ! (SURLIGNEZ POUR LIRE )


Dans la salle de bain , Don essaye de faire le tri dans sa tête mais aussi dans son coeur . Après une interminable bataille contre ses sentiments , Flack finit par déposer les armes : il est bel et bien retombé amoureux de Danny , il l'a toujours été d'ailleurs . Seulement , à force de jouer l'autruche , il y a un moment où l'on finit par se trahir , et ce moment est arrivé . L'homme pousse un soupir de lassitude , en proie au desespoir quand , soudain , Danny apparait comme par magie devant lui .

-Don , qu'est-ce qui se passe ? Tu te rends compte que t'a failli faire tout capoter tout à l'heure !

-Je sais . Je suis désolé . Si tu veux , je peux demander à Mac de me retirer de cette infiltration et de ...

-Mais enfin pourquoi dis-tu une chose pareille ?! Ecoute , malgré le froid que t'as jeté , j'ai réussi à entuber Carletto comme il fallait . Demain , ce salaud sera entre les verrous et pour ça , j'ai besoin de toi . Donc tu restes .

Le bel italien affiche un petit sourire à son partenaire . Néanmoins , il sent que le mal-être de son ami est plus profond , plus ancré que ça . De nature entêtée , Danny continue à questionner Don :

-Flack , dis-moi ce qui ne va pas. Je te connais , c'est pas ton genre de t'éclipser comme ça , sans raison ... Tu sais que tu peux tout me dire ...

Et voila ! Le moment de vérité est arrivé pour Don . Celui qu'il redoute tant . Malgré tout , il sait pertinemment que Danny ne le lachera pas . De plus , il ne peut plus faire machine arrière . Histoire de se donner du courage , le détective prend une forte expiration et se lance :

-Pour être franc ...J'ai ressenti quelque chose au moment ... où tu m'as embrassé ...

Le jeune homme s'arrête quelques instants , n'osant plus regarder son ami dans les yeux :

-...Danny , écoute ... Je suis encore amoureux de toi ...

Ce dernier accuse le coup . Jamais il n'aurait imaginer que Don lui annonce un truc pareil . Et dire qu'après leur rupture , il a tant prié pour que Don prononce ces mots...

-...En tout cas , sache que je ne ferais rien qui puisse nuir à ton couple avec Lindsay ... Le seul regret que j'éprouve , c'est de t'avoir quitté ... ... ...

Don s'interrompt encore une fois , submergé par l'émotion . Ses yeux intensément bleus sont remplis de larmes qui ne veulent pas sortir . Il poursuit sa déclaration :

-Mais ne t'en fait pas , je ne tenterai rien pour te récupérer ou quelque chose dans le genre , je tiens trop à notre amitié pour ça ... J'en avais tellement assez de jouer la comédie , de faire comme ci tout allait bien ... Je sais que tes sentiments ne sont pas réciproques et je ne t'en veux pas ... ... Je te promets qu'à l'avenir , je te parlerai plus de cela ... Tu n'auras qu'à faire comme ci on n'avait jamais eu cette discussion d'accord ?

L'inspecteur s'apprête à sortir de la pièce quand Danny le retient fermement par le poignet . Il le fait reculer jusqu'au lavabo en le déshabillant du regard . Don essaye de détourner les yeux , se sentant plus que nu face à lui . Danny vient de recevoir comme un électrochoc de la part de Don : il doit arrêter de se mentir . Hesitant au début , le laborantin cède et caresse la joue de son ex-amant , qui sent que la situation lui échappe . Dans un murmure presque inaudible , il lui avoue la vérité :

-Je t'aime .

Sans attendre plus longtemps , Danny prend d'assaut les lèvres de Don et l'embrasse sauvagement . Ce dernier y répond avec toute sa fougue et avec le désir qui l'anime . Leurs langues se frolent , s'enroulent puis se délient . Très vite , leurs grognements ainsi que leurs souffles haletants se mêlent aux bruits de succions ainsi qu'à leurs gémissements . Danny s'empresse aussitôt de se débarasser de sa veste , puis arrache la chemise de son amant , laissant paraitre ses pectoraux finement bien dessinés . De son côté , Don quitte la saveur de sa bouche afin de retirer le tee-shirt de son partenaire dans le but de déposer de langoureux baisers sur son torse , tout en glissant sa main dans son pantalon pour le caresser . Danny emet un grognement . Par la force de ses bras , son amant se relève et leur baiser reprend de plus belle . Don ne fait pas qu'enrouler sensuellement sa langue contre la sienne , il l'aspire carrément . Ils redoublent alors de gémissements essouflés . Les deux hommes terminent de se déshabiller en un temps record . Danny redécouvre ce corps qui l'a tant fait fantasmé en commencant par lui caresser les fesses tout en remontant lascivement jusqu'à ses cheveux , provoquant de légers halètements chez son partenaire . Le jeune homme est fou d'amour et de désir pour celui qui n'a jamais quitté son coeur . Ce dernier en profite pour lui lécher le lobe de l'oreille ainsi que son cou . Le laborantin exprime un geignement de plaisir suivi de frissons qui lui parcourent son corps . Bon sang , il n'a jamais pris un tel pied , même avec Lindsay ! La fureur de ses sentiments ainsi que toute la passion qu'il éprouve pour lui le déconnecte totalement de la réalité et lui donne envie d'aller beaucoup plus loin . C'est à genoux , face à Don , qu'il s'attaque à son point le plus sensible . Il prend en main son sexe fièrement dressé pour le masturber un long moment , à un rythme effrené , provoquant des râles de plaisir chez son amant , qui se penche de plus en plus vers le robinet . Don ne peut réprimer ses cris quand Danny accélère le mouvement :

-Ooooh oui ... Continue ...

Sa phrase se perd dans un de ses nombreux gémissements . Danny passe alors à l'étape supérieure , en introduisant son membre bouillant et gonflé dans sa bouche . Il débute ainsi ses mouvements d'avant-arrière . Au début , la cadence est assez lente , voluptueuse pour devenir rapide , fulgurante . Son amoureux se laisse aller et rugit de plaisir face aux assauts de son partenaire tout en l'empoignant par les cheveux afin qu'il ne s'arrête pas . Le jeune homme se retient pour ne pas venir tout de suite , dans sa bouche . Mais il se reprend en se disant que c'est trop tôt et que les choses sérieuses n'ont même pas débutées . Du côté de Danny , il fait aller et venir son sexe dans tous les coins et recoins de sa bouche pour finalement atteindre son palais . Quelques minutes plus tard , Danny retire de sa bouche le pénis rougi de son ami , erigé jusqu'à son ventre et gonflé à l'extrême pour tapoter son gland contre sa langue et savourer les quelques gouttes de sperme qui s'offre à lui . Don échappe un grognement animal , c'est plus qu'il ne peut en supporter . Décidant de contre-attaquer , l'inspecteur fait un signe au CSI afin qu'il se rélève pour l'entrainer dans un baiser sans fin , goutant par la même occasion le fruit de sa semence puis , à son tour , se met à genoux pour s'occuper du membre de son homme . Il débute en y déposant de tendres baisers puis le pénètre carrément avec l'aide de sa longue d'une allure mi-folle , mi-douce tout en lui massant ses testicules remplies . Danny grogne tout en faisant le maximum afin de controler le mouvement , comme en enfouissant sa main dans ses cheveux pour les malaxer . Au même instant , une vague de plaisir lui traverse le corps et ses yeux se révulsent durant quelques secondes . Ses gémissements sont de plus en plus saccadés et ses jambes se mettent à trembler . Son homme , lui , continue de le satisfaire pleinement d'avant en arrière en abandonnant son pénis pour faire rouler ses bourses sous sa langue et en durcissant le sexe de son homme grâce à sa main . Au bout de son gland , il aperçoit un liquide blanchâtre en sortir . Don l'avale avec langueur , enivrant Danny de désir . D'ailleurs , une décharge électrique vient de l'envahir : il a besoin de prendre son amant , tout de suite . Rapidement , il le fait se redresser et l'embrasse férocement . Ensuite , il passe sa main le long de son sexe dur et chaud tandis que Don s'assoit sur le rebord du lavabo tout en s'offrant à lui avec ses jambes enroulées autour de sa taille . Danny se met à chauffer son partenaire en caressant lascivement son gland entre ses fesses , le faisant s'extasier de plaisir et soupirer de satiété . L'instant d'après , les deux hommes se figent pour se fixer droit dans les yeux , histoire de savoir où ils en sont . Puis , sans plus tarder , Danny pénètre d'un coup de rein féroce la prostate de son amant qui hurle de plaisir et de douleur . Le scientifique effectue avec tiédeur ses premiers va-et-vients . Au fur et à mesure du temps , ils deviennent de plus en plus excessifs , demesurés . Don exprime son désir de plus en plus haut et fort . N'en pouvant plus , Il essaye de s'aggriper à quelque chose . Il a l'impression que Danny va le tuer avec ses coups de reins profonds et insatiables . Soudain , il se redresse légèrement afin d'embrasser son amant dans l'intention de gémir dans sa bouche :

-Oooooh ... Danny ...

Ca les fait bander un peu plus , autant en profiter . Don devient fou avec un tel balancement . Jamais un homme ne lui a fait l'amour de la sorte . Les amants n'ont pas seulement envie l'un de l'autre , ils ont besoin l'un de l'autre . Il adore s'abandonner dans les bras de Danny , car lui seul sait comment le combler entièrement . Le bel italien est complétement possédé par sa soif de sexe et ne se contrôle plus . Il voudrait pourtant être moins brutal , lui faire l'amour plus tendrement , mais son appétit ainsi que son instinct de prédateur lui insufflent le contraire . Leurs cris ainsi que leurs gémissements rauques brisent définitivement le silence de la maison . Danny décide d'aller plus loin encore en reprenant la queue humide et longue de son amant pour le masturber à la même vitesse dont entre et sort son sexe :

-Aaaaaaah ...

Le cri poussé par Don exprime tout son plaisir qui enfle encore et encore . Danny , lui , est à la merci de ses pulsions . Il ne pense plus , il agit . Rien que le fait d'entendre les hurlements et les geignements de son compagnon l'incite à aller encore plus loin , au-delà de ses résistances . C'est comme cela que le mouvement devient encore plus endiablé , le faisant aller et venir en lui d'une vitesse hallucinante . Leurs corps baignent dans leur sueur et s'entrechoquent de plus en plus fort . Don ne cesse de geindre comme un animal en chaleur , de crier à qui veut l'entendre tout son plaisir , cela ne l'empêche pas de devenir fou . Fou de son corps , de ce qu'il en fait . Fou à cause de la vivacité de ses coups de reins . Il se sent décoller vers d'autres cieux , l'extase l'emporte si loin qu'il a l'impression qu'il ne va jamais revenir sur la terre ferme . Le rugissement ardent qui suit révèle qu'il est sur le point d'atteindre le stade de non-retour :

-Danny ... Je vais veniiiiir ...

Les deux hommes se mettent à haleter puis le CSI approfondit ses derniers coups de reins . Lui aussi arrive à grands pas au paradis de la jouissance qui martèlent les tempes et frappent les coeurs de plein fouet . Tout à coup , leurs corps sont emportés par des soubresauts extrêmes . Le couple atteint le paroxysme du plaisir en criant mutuellement le nom de l'autre entre deux murmures et finalement , la petite mort les fauche . Danny se vide à l'intérieur de son amant , tout en s'enfoncant une dernière fois en lui , tandis que celui-ci éjacule en longs jets puissants sur le ventre de son partenaire , ayant un orgasme comme jamais il n'en a eu . Le marathon fini , les deux hommes tentent de reprendre leur souffle , ce qui n'est pas une mince affaire . La puissance de leurs ébats ainsi que la violence de leurs orgasmes ont eu raison d'eux . Ils se sentent si légers , profitant simplement de l'odeur de sexe dans l'air et du silence réparateur . Probablement la béatitude après la jouissance qui n'est pas tout a fait finie . Danny se retire , à regrets , du corps de Don . Leurs respirations redeviennent plus normales , moins bruyantes qu'il y a quelques minutes . Les amants s'échangent un regard lubrique puis , sans un mot , Danny attire Don pour l'embrasser profondément , faisant valser ardemment sa langue avec la sienne . Malgré la fin de leurs ébats , on peut dire qu'entre eux deux , l'exaltation de leur amour ainsi que l'ivresse de leurs coeurs ne sont pas prêts de les quitter ...

************


2 heures après , nos deux infiltrés reviennent au labo et croisent Mac dans les couloirs :

-Alors comment s'est déroulé l'entretien ?

-On a réussi à avoir un rendez-vous dans l'agence immobilière demain matin à 10h au 891 Amsterdam Avenue , lui explique Danny .

-J'ai déjà contacté l'équipe afin qu'ils soient sur place un peu plus tot , le temps de préparer leur attaque , rajoute Don .

-Bon travail messieurs .

Mac regarde sa montre et leur suggère :

-Si vous voulez , vous pouvez rentrez chez vous . Votre service est officiellement fini .

Et sur ce , l'ancien marine prend congé , laissant les deux inspecteurs seuls .

-Bon ... je crois que je vais rentrer chez moi , commence à dire Flack .

-Tu ... veux que je te raccompagne ? lui demande Danny avec une petite pointe de gêne .

-Non merci , je vais me débrouiller , lui chuchote son collègue .

Ils se sourient légèrement et ne cessent de se fixer droit dans les yeux . En effet , ils n'ont pas encore eu le temps de parler de ce qui s'est passé dans la maison . Une chose est sure , c'est que les deux (anciens) amants s'aiment toujours . Leurs regards n'expriment ni les regrets , ni la honte , non , seulement la peur et aussi tout l'amour trop longtemps contenu . Personne ne peut les détacher l'un de l'autre , ils sont dans une autre galaxie où il n'y a que paix et bonheur . Sauf qu'un élément perturbateur vient arracher nos deux amants à leur rêverie : Lindsay . Celle-ci en effet s'est lentement avancé derrière son petit ami afin de lui cacher les yeux . L'interessé se retourne immédiatement et lui adresse un sourire . La jeune femme se précipite pour lui donner un tendre baiser , sous les yeux de l'inspecteur qui détourne le regard , mal à l'aise :

-L'infiltration s'est bien passée ? questionne-t'elle à son amoureux .

-Euh ... oui , oui , très bien .

Danny ne peut s'empêcher de jeter un oeil discret à son ami , conscient du mal que cela doit lui faire de se retrouver dans cette situation . Si seulement Lindsay n'était pas arrivé , il l'aurait pris à part dans une pièce pour parler de ce qui s'est produit pendant leur mission . Puis il l'aurait embrassé de nouveau pour lui refaire l'amour encore une fois ... Mais pour l'heure , il est "coincé" entre les griffes de sa compagne , qui ne compte pas le lâcher .

-Je crois que je vais y aller , leur annonce Don .

-A demain . Passe une bonne soirée , lui répond chaleureusement l'inspecteur Monroe .

Le detective opine du chef pour lui répondre . Lorsqu'il se dirige vers la sortie , il ne peut s'empêcher de se retourner pour observer son partenaire une dernière fois qui lui répond aussitôt . Finalement , ils se font un ultime sourire puis l'inspecteur s'en va , triste , laissant l'homme qu'il aime en compagnie de sa fiancée .



************




Le lendemain matin , Danny débarque dans les locaux de la police scientifique , un peu trop en avance . Son teint livide , ses traits tirés ainsi que les cernes sous ses yeux trahissent son manque de sommeil . Et pour cause , le laborantin à passer toute la nuit à ruminer . Entre Don et Lindsay , son coeur balance . Il éprouve de la tendresse , de l'affection pour sa compagne . Mais avec Don , c'est si différent , tellement plus fort ... Ce qui s'est passé hier est le témoignage de la puissance dévastatrice de leur amour . Le problème , c'est que le scientifique ne veut se séparer ni de l'un , ni de l'autre ... Ses pensées sont interrompues momentanément par Stella qui arrive telle une brise d'un vent frais , avec un sourire chaleureux , comme à son habitude :

-Salut Danny ça va ? Dis-moi , tu n'aurais pas vu Lindsay ? Je dois lui remettre ses résultats d'échantillon ?

-Elle ne commence que dans 1h .

-Tant pis . Tu es sur que tout va bien ?

-Oui , ne t'en fait pas .

-Au fait , c'est ce matin que vous allez tendre l'embuscade à Carletto avec Flack ?

-Euh ... oui .

-Je te souhaite bonne chance .

-Merci Stella .

Le jeune homme lui adresse un sourire franc . L'inspecteur Bonasera s'apprête à rebrousser chemin quand , soudain , elle ne peut s'empêcher de donner un petit conseil à son ami :

-Tu sais Danny , si jamais tu as le moindre problème , sache que je serai toujours là pour t'écouter , à n'importe quel moment .

-Ca me touche énormément ce que tu viens de me dire mais ne t'inquiètes pas , je vais bien .

-Puisque tu le dis , c'est ce que c'est la vérité .

La jeune femme lui adresse une légère tape amicale sur l'épaule puis retourner à son bureau . Danny , lui , se dit que même si il est perdu sentimentalement , il sait qu'il peut toujours compter sur ses amis . C'est dans cet état d'esprit qu'il s'apprête à aller aux vestiaires quand soudain , il croise tout au bout du couloir Don . Au loin , leurs yeux intensément bleus s'accrochent comme la veille . Une ambiance électrique se crée , malgré la distance de nos deux compères . Si ce n'est pas de l'amour ça ... Après quelques minutes de léthargie , l'inspecteur Flack finit par continuer son chemin . Aussitôt , Danny accélère le pas afin de l'épier , et le suit jusqu'à la salle de repos . Don y pénètre , suivi de Danny , qui s'empresse de verouiller la porte . Ne l'ayant pas entendu venir jusque là , le grand brun se retourne , légèrement surpris . D'un geste , il recule quand il voit Danny s'approcher de lui ... Trop près peut-être . Désormais , Flack se retrouve plaqué contre le mur et contre le corps de cet homme qu'il aime tant , qu'il désire ardemment de plus en plus . Danny , lui , n'arrête pas de le déshabiller du regard d'une façon explicite . Don le supplie , avec ses beaux yeux , de cesser ses gestes équivoques , avant qu'il ne réponde plus de rien . Finalement , au bout d'un temps indéterminé de silence absolu , l'inspecteur Messer se décide à prendre la parole avec une voix chaude et sensuelle :

-Tu m'as manqué cette nuit ...

-Toi aussi ... finit par lui murmurer Don dans un souffle .

D'un geste brusque , Danny prend possession des lèvres tant désirées de son amant et l'embrasse avidemment . Leurs langues se réunissent pour un ballet des plus endiablés et des plus sensuels . Don sent la main de son amant remonter jusqu'à la galbe de ses fesses pour le plaquer contre son corps . Leurs érections se rencontrent , leurs gémissements se mélangent . Plus de Lindsay . Plus de doutes . Maintenant , ce sont les corps et les coeurs qui parlent . Sous l'effet de l'excitation , Danny pousse son amant à s'allonger sur le canapé où ceintures et pantalons tombent au sol . C'est ainsi que nos deux tourtereaux refont l'amour encore plus sauvagement que la veille .


************




Trois quart d'heure plus tard , Don et Danny se rhabillent en silence , en attendant d'avoir complétement repris leur souffle . Malgré tout , dans leurs yeux , une lumière lubrique brille toujours de mille feux et n'a aucunement l'intention de s'éteindre . Lorsque les deux hommes se font face , ils s'enlacent pour sceller de nouveau leurs lèvres pour un tendre baiser , histoire de refroidir l'atmosphère . Tout à coup , Danny arrête leur baiser pour proposer quelque chose à son amant :

-Est-ce que tu peux prendre ta journée demain ?

-Ca dépend pourquoi .

-J'aimerais t'amener à un endroit qui me tiens particulièrement à coeur .

-Ah oui , où ça ? lui demande l'inspecteur Flack avec un air malicieux .

-Ah ! Ah ! C'est une surprise .

Sur ces mots , les deux amants se remettent à s'embrasser à pleine bouche . En même temps , le détective regarde l'horloge puis dû faire un effort surhumain afin de repousser son partenaire , qui le dévisage d'un regard interrogatif :

-Il faut qu'on y aille Danny , Mac va nous attendre . De plus , si on continue comme ça , je ne suis pas certain de pouvoir m'arrêter ...

Le bel italien lui accorde un grand sourire et l'embrasse une dernière fois , histoire de combler le manque jusqu'à la prochaine fois . Après avoir repris une attitude nonchalente , les deux collègues finissent par sortir de la pièce pour , enfin , commencer à travailler ...



************




Le soir-même , Danny est assis dans les escaliers des locaux du CSI . Il est en train de méditer sur sa relation avec Lindsay et Don . Le contrôle de la situation lui échappe totalement . Quand le jeune homme se trouve avec Lindsay , il ne cesse de penser à Don . Et quand il se retrouve avec lui , il ne pense plus à rien mais perd tout contact avec la réalité . Reste à savoir quelle vie le laborantin désire-t'il poursuivre . Trop occupé à ses reflexions , il n'entend même pas Sheldon prendre place à ses côtés :

-Alors , ça y'est , Carletto est enfin coffré !

-Ouais ... Et je peux te dire que ça n'a pas été une mince affaire pour l'infiltrer .

L'inspecteur Messer pousse un soupir de lassitude . Des images lui reviennent en mémoire à propos de ce qui est arrivé avec Don dans cette fameuse maison ... Les sentiments qu'il ressent pour le policier le rendent totalement fou et incontrôlable . Il n'arrive plus à faire un seul pas , un seul geste sans penser à Flack . Même au labo , il hante son esprit . Cependant , Hawkes n'est pas dupe et voit très bien que quelque ronge son ami , c'est pourquoi il essaye d'en savoir un peu plus :

-Danny ... Qu'est-ce qui t'arrive ? Depuis quelques jours , t'as l'air d'un véritable zombie , comme ci tu étais ailleurs .

Le principal interessé soupire à nouveau , mais de résignation . Après tout , ce secret est en train de le ronger . Si il ne se confie à quelqu'un , c'est sur : il va devenir cinglé !


-J'ai couché avec Don ... pendant l'infiltration .

-Quoi ?!

L'ancien légiste le fixe avec des gros yeux . Il s'attendait à tout sauf à ça :

-Tu l'aimes encore ?

Danny baisse les yeux en signe de réponse .

-Qu'est-ce que tu comptes faire pour Lindsay ?

-Jvoudrais la quitter ... mais j'y arrive pas ...

Il ne peut réprimer un sanglot étouffé . Il a tellement mal . Mal de faire souffrir Lindsay impunément , mal de ne pas pouvoir aimer Don librement ...

-Il faut que tu fasses un choix pourtant ...

-Je sais Sheldon ... Mais là , tu vois , je suis complètement perdu ...

-Ecoute Danny , si je peux te donner un bon conseil ... Réfléchis avec ton coeur et non avec ta tête .

Et c'est sur cette phrase que Hawkes met une petite frappe sur le dos de son ami , et s'en va . Danny , de son côté , regarde son collègue partir avec un léger sourire aux lèvres , se disant qu'il a peut-être raison ...


************




Le lendemain , à une centaine de kilomètres de Manhattan , à la plage de Coney Island , dans Brooklyn , Danny arrive enfin à son lieu propice et arrête le moteur de la voiture :

-Ca y'est, on est arrivés ! Je ...

L'inspecteur interrompt sa phrase lorsqu'il tourne la tête et qu'il voit à la place du passager avant son amant , bercé par les bras de Morphée . Danny ne peut s'empêcher de le contempler durant de longues minutes . Si seulement Don savait à quel point l'aimait Danny ... Au point de tout quitter pour lui ... Au point même de se tuer ... Mais pour l'heure , le visage du scientifique s'illumine d'un large sourire à la vue de son homme endormi . C'est pour cela qu'il décide donc de le réveiller de la manière la plus douce qu'il soit . Il commence par lui caresser avec subtilité son visage chaud et doux . Puis il s'approche de lui pour lui déposer un doux baiser sur ses lèvres :

-Il est temps de te réveiller mon amour , lui sussure-t'il à l'oreille .

Ce dernier finit par ouvrir les yeux tout en étirant ses muscles encore endoloris . Il laisse échapper un baillement et tourne sa tête vers Danny . Il lui sourit aussitôt :

-Où est-ce qu'on est ?

-Cet endroit ne te dit rien ? Regarde bien .

Le detective s'execute puis observe plus attentivement le paysage . Soudain , au bout de quelques secondes , ce lieu a fait tilt dans sa tête . Son visage arbore alors une expression encore plus réjouie :

-Evidemment que je m'en souviens , c'est là où on s'est embrassés pour la première fois ...

Les deux amants se mettent face à face pour entrecroiser leur doigts , laissant les souvenirs les envahirent quelques instants .

-Tu sais que je viens toutes les semaines ici ? lui confesse l'inspecteur Messer .

Don le regarde d'un air mi-surpris , mi-ravi . Il se dit que finalement , si Danny revenait ici , c'est qu'il ne l'avait peut-être pas complètement oublié durant tout ce temps ...

-Moi , je ne suis revenu qu'une seule fois ici après notre rupture . Sans ça , je n'aurai jamais pu faire le deuil de notre histoire ...

L'inspecteur baisse la tête avec une mine triste . Mais pas pour longtemps puisque Danny la lui redresse aussitôt pour effectuer une douce caresse sur son visage :

-Hey , Don , écoute-moi ... Tout ça c'est du passé maintenant , d'accord ? A présent , c'est toi et toi seul que je veux . Je t'aime .

Danny se penche vers lui et lui happe les lèvres pour l'embrasser amoureusement . Leurs langues se cherchent pour s'amuser un peu , se lier tranquillement . Une fois leur baiser terminé , Don sourit contre les lèvres de son partenaire , et finit par se reculer pour lui demander d'un air taquin :

-Quel est le programme de la journée ?

Danny se met à rire à son tour , et s'apprête à lui répondre sur un ton nonchalent :

-J'avais d'abord pensé qu'on pourrait pique-niquer sur la plage ... Ensuite on irait se baigner un petit peu ... Et le reste du temps , on le passerait à faire l'amour comme des bêtes . Alors , qu'en penses-tu ?

-Je trouve cela très , très excitant , lui avoue Flack dans un murmure en s'approchant de son visage .

Le jeune homme se met à embrasser son compagnon fiévreusement . Leurs mains balladeuses commencent à explorer les parties de leurs corps dissimulées sous leurs vêtements :

-Dis-moi , tu n'as pas peur que l'on soit dérangés ? demande le flic entre deux baisers .

-Ne t'en fais pas , j'ai tout prévu . De plus , qui aurait l'idée saugrenue de se pointer à Coney Island avec des températures frisant les 0° ? l'interroge Danny à bout de souffle .

-Personne .

Le silence redevient le maître des lieux . On n'entend plus que leurs respirations rapides tandis que nos amants continuent leur baiser interminable . Finalement , c'est Danny qui y met fin , devant la frustration de son ami :

-Il faut que l'on garde des forces pour tout à l'heure , se justifie le laborantin .

-Tu as parfaitement raison .

Les deux hommes prennent les affaires , s'échangent un dernier baiser puis descendent de la voiture afin de se diriger vers ce fameux lieu , qui leur promet une journée longue et merveilleuse ...



************



Du côté des laboratoires des CSI , Lindsay est en train de procéder à des analyses de sang appartenant à leur nouvelle victime , Melinda Hickson , ainsi qu'à l'examen de ses vêtements . Mac arrive vers elle pour s'informer de la progression de l'enquête :

-J'ai trouvé une substance rouge sur le chemisier de la victime , probablement du vernis ou un autre produit cosmétique . Maintenant , cela ne fait plus aucun doute que l'assassin est une femme ...

-Il faut attendre les résultats des empreintes retrouvées sur la carte de visite de notre défunte victime ...

-Ceci dit , je crois avoir une petite idée de notre suspect : Annabelle Sparks , l'ancienne collègue de Melinda . Quand on a été interrogé son fiancé avec Stella , il nous a dit que Melinda avait hérité d'une promotion à sa place et que depuis , une guerre permanante s'était installée entre elles .

-Reste à savoir jusqu'où ce conflit a menée cette jeune femme ...

Leurs explications sont interrompues par Sheldon qui leur apporte du nouveau concernant l'enquête :

-Apparament , Melinda n'aurait pas succombée à l'étranglement ...

Lindsay et Mac le scrutent d'un regard perplexe , avant d'écouter la suite de son raisonnement :

- ... Sid a découvert sur le corps de la victime de nombreuses ecchymoses qui remontent environ à une dizaine de minutes avant qu'on l'étrangle .

-Ce qui veut dire que ce sont ces coups qui l'ont tuée ... En conclut l'inspecteur Monroe .

-Exactement .

-Très bien . Lindsay , creusez la piste Annabelle Sparks . Hawkes , vous allez convoquez son petit ami au poste . Vous serez accompagné de l'officier qui remplace Flack pour la journée . Moi , je vais aller voir Adam afin qu'il m'apprenne quelque chose sur les empreintes de la carte de visite .

C'est ainsi que le lieutenant Taylor prend congé .

-Dis , qu'est-ce qu'il a Don ? lui demande subitement Lindsay .

-Oh ... Il a la grippe .

La jeune femme fait une petite moue désolée puis se remet au travail .

-En parlant de ça , Danny n'est pas là aujourd'hui ? l'interroge l'ancien legiste .

-Non , il est à Brooklyn pour la journée . Bon , c'est pas tout , mais je dois y aller . A plus tard .

Sheldon lui adresse un sourire puis la laborantine disparait de la pièce . Du côté du scientifique , les réflexions fusent : il sait pertinnement que la "soi-disante" grippe de Don est iréelle , mais une autre question se pose : qu'est-ce que Danny est parti mijoter à Brooklyn ?


************




Pendant ce temps-là , à Coney Island , Don et Danny sont étendus sur le sable , en train de s'enlacer et de s'embrasser passionément . Pour eux , la notion du temps et la crainte de se faire surprendre ne sont plus que des lointains souvenirs . Désormais , c'est dans les bras l'un de l'autre qu'ils profitent pleinement de leurs retrouvailles . Le manque d'oxygène dû à l'intensité de leurs baisers ne semblent pas les alarmer , bien au contraire . Danny , allongé de tout son long sur son amant , ne réagit pas quand le vent arrive vers eux , malgré le fait qu'il soit torse nu et en jean . Il est tout simplement trop occupé à prodiguer d'exquisses caresses à Don , qui contrairement au CSI , a gardé l'intégralité de ses vêtements , du moins pour l'instant . Leurs bouches ne semblent plus vouloir se décoller l'une de l'autre . L'absence de l'autre leur a été fatale et les tourtereaux comptent bien rattraper le temps perdu . Soudain , Danny interrompt momentanément leur baiser pour ouvrir les yeux afin de les plonger dans ceux de son amant , qui , instinctivement , les a ouverts également . Lèvres contre lèvres , ils se noient dans leurs regards de couleur océan . Sans un mot , ils les referment pour reprendre leur baiser de plus belle . Leurs mains s'entremêlent , leurs jambes s'entrelacent . A ce moment précis , le seul langage dont ils ont besoin , c'est du langage corporel ...



************




De son côté , à Manhattan , Sheldon est dans la salle de repos , en train de finir de taper sur son ordinateur ses résultats concernant les affaires personnelles de Mlle Hickson . Seulement , difficile de se concentrer quand ses pensées les renvoient toujours aux mêmes individus : Donald Flack Junior et Daniel Messer . Si au moins , il en savait plus sur leur liaison , leurs projets , ce qu'ils sont en train de faire , peut-être que cette histoire le tourmenterait moins . L'ancien légiste se sent affreusement coupable de devoir jouer la comédie à Lindsay , lui qui deteste tant ça . Pourtant , ce n'est pas à lui de lui avouer la relation entre son fiancé et son ex-amant . Sa tranquillité est de courte durée quand Adam débarque dans la pièce , espérant y trouver un peu de café :

-Hey vieux ! Ca va ?

-Ouais . Alors les empreintes de la carte ?

-Ce ne sont pas celles d'Annabelle Sparks mais celles de Lauren Grayson . Apparement , cette femme etait l'ancienne patronne de Melinda avec qui elle se serait accrochée le jour de sa mort . Reste à savoir si elle a un alibi .

-Dis-donc , elle en avait des ennemies , Miss Hickson !

Le technicien sourit à cette remarque .

-Dis Sheldon , tu sais pas où il est passé Danny ? Je l'ai pas vu aujourd'hui ?

-Euh si , Lindsay m'a dit qu'il était parti pour la journée à Brooklyn , lui répond Hawkes .

-A Brooklyn ? Ca lui ressemble pas de s'éclipser comme ça , sans nous prévenir en plus . Mais bon que veux-tu , c'est Danny !

Les deux hommes se mettent à rire quelques instants avant de reprendre leur sérieux .

-Dis Adam , ça te dit qu'on aille se boire une bière ce soir après le boulot ?

-Ok . Pas de problème . Bon allez , il faut que j'y retourne . Les machines n'attendent pas !

Adam dépose sa tasse dans l'évier , puis retourne à ses recherches . Sheldon , quant à lui , reste quelques minutes supplémentaires dans la salle , se disant que cette petite soirée avec son ami lui ferait le plus grand bien et que , surtout , cela lui éviterait de ressasser la situation dans laquelle s'est fourrée Danny ...



************



Le clair de lune a fait son apparition à Coney Island . Danny est assis sur le sable , avec Don dans ses bras . Seul une couverture épaisse suffit pour recouvrir leur intimité et les réchauffer un petit peu . Car même si tout au long de la journée , ils ont eu très , très chaud à force de faire l'amour à n'en plus finir , désormais les ardeurs se sont calmées et une infinie tendresse règne entre les deux amants . Sur leurs visages , on peut apercevoir leurs mines heureuses qui contrastent avec leurs traits fatigués , dûs à leur journée particulièrement sportive . Qu'importe ! Don est trop occupé à caresser le tatouage de Danny qu'il aime tant . Il s'amuse à le parcourir de gauche à droite , puis d'avant en arrière , le faisant frissoner d'aise . Il continue encore et encore , sous le regard intense de son partenaire qui n'a de yeux que pour lui , quand , sans un mot , Danny lui prend le visage entre ses mains pour l'embrasser langoureusement , avec une extrême lenteur qui aurait suffit à faire remonter tout leur désir en flèche . Ils reprennent finalement une contenance et se sourient :

-Tout va bien ? lui demande Danny , brisant le silence par la même occasion .

-Oui , tout va très bien . Je suis dans les bras de l'homme que j'aime , alors j'ai pas de quoi me plaindre , lui répond Don d'un air mutin .

Les tourtereaux s'embrassent du bout des lèvres .

-J'ai passé une merveilleuse journée . C'était magnifique . Tu es magnifique , lui confie le CSI .

-Oh oui , je veux bien te croire. D'ailleurs , sache que tu m'as totalement épuisé , lui déclare l'inspecteur , sur le ton de la confidence .

Les deux hommes rigolent ensemble de bon coeur , puis croisent leurs mains amoureusement . Maintenant , il est plus que temps pour les deux amants d'avoir une petite conversation sérieuse sur leur avenir commun :

-Tu sais Danny , ça fait trois jours qu'on s'est remis ensemble . On se voit dans des coins discrets , on s'embrasse , on fait l'amour , mais moi ce n'est pas ça dont je veux . Ce que je désire , c'est de t'avoir pour moi tout seul . De t'aimer sans avoir à me cacher , comme avant . Tu crois que ça sera possible un jour ?

Danny se met à soupirer avant de lui répondre :

-Don , j'ai bien réfléchi ... Et c'est décidé , je vais quitter Lindsay . Demain , j'irai lui parler après le boulot . J'ai vraiment réalisé à quel point j'étais fou de toi , et sache que notre séparation a été une véritable torture . Maintenant que je t'ai retrouvé , je ne te laisserai plus t'enfuir.

Flack arbore son plus joli sourire , mais aussi le plus sincère . Alors ça y'est ! Son homme a enfin pris la décision de quitter sa chère et tendre " Montana " pour revenir vers lui .

-Je t'aime , lui souffle le détective en plein visage .

-Moi aussi je t'aime .

Danny happe les lèvres de son partenaire pour un baiser tendre , qui se transforme peu à peu en un baiser fiévreux . La passion reprend le dessus , le désir s'anime de nouveau . Le bel italien fait basculer Don afin qu'il se retrouve allongé sur le sable . Le CSI se positionne au-dessus de lui , ne quittant pas ses lèvres pour autant . Les couvertures étant là pour les protéger de la fraîcheur nocturne , c'est après cette merveilleuse déclaration d'amour que Danny et Don vont passer la nuit à s'aimer encore et encore ...



************




Le lendemain soir , Danny rentre dans son appartement , complétement épuisé . Après avoir passé sa journée à attraper des suspects , il mérite bien un peu de repos . Surtout qu'il n'a pas eu l'occasion de récupérer de sa journée de la veille ... Mais avant toute chose , il doit à tout prix parler à Lindsay . Il s'avance vers sa chambre , priant interieurement que celle-ci soit encore éveillée . Son voeu s'exauce lorsqu'il l'aperçoit allongé dans leur lit , plongée dans la lecture de son bouquin . La jeune femme finit par le remarquer et se lève de son nid douillet afin d'embrasser son compagnon .

-Pas trop dure cette journée ? lui demande l'inspecteur Monroe .

-Non . Ecoute Lindsay , il faut que je te parle .

La jeune femme semble inquiète . Qu'est-ce que Danny a de si important à lui annoncer ? .

-Vas-y , je t'écoute .

Sans savoir pourquoi , le CSI se met à hésiter , à douter . Son courage qu'il a acquis jusque là pour lui annoncer la vérité s'envole petit à petit , laissant place à une peur sans nom . Son cerveau assimile les informations : Le jeune homme doit-il être honnête , pour reconstruire quelque chose avec Don , ou bien doit-il continuer à mentir , pour préserver sa compagne ? Fatigué et las , il se résigne à choisir la seconde option : la lacheté absolue :

-Hum ... En fait je voulais juste te dire ... que j'ai beaucoup pensé à toi hier .

L'angoisse de la laborantine s'estompe pour laisser place au soulagement . Elle lui adresse un sourire et lui dit :

-Moi aussi j'ai pensé à toi .

Puis elle le prend dans ses bras . Danny , lui , s'en veut . Malheureusement , c'est trop tard pour faire machine arrière . Le tout est de savoir comment va réagir Don en apprenant cela ...


************




Une autre journée débute à Manhattan . Après avoir passé une nuit blanche à peser le pour et le contre par rapport à sa décision , Danny est assis depuis maintenant une bonne demi-heure , sur le canapé cette salle de repos où lui et Don avaient couchés deux jours plus tôt . Ses yeux , embués de larmes qui ne demandent qu'à sortir , brillent d'une tristesse infinie . Les mêmes questions tournent en boucle dans son esprit : Qu'est-qu'il lui a pris ? Pourquoi n'a-t'il pas avouer la vérité à Lindsay ? Lui-même ne comprend pas son changement de comportement . Hier , il était paré pour tout déballer à sa compagne . Aujourd'hui , il a definitivement renoncé à cette résolution , pretextant par dessus le marché une lamentable excuse . Au fond , une seule chose n'a pas changée au cours de ces dernières 24h : ses sentiments amoureux à l'égard de Don Flack Jr . Son amant , l'amour de sa vie ... Pourtant , est-ce que ce même homme , si généreux et compréhensif , lui pardonnera son manque de courage face à Lindsay ? Rien n'est moins sur . Au bord d'une crise de nerfs , le CSI expire bruyamment pour plonger sa tête entre ses mains , anéanti . C'est à ce moment clé que le detective déboule dans la pièce , heureux comme il l'a rarement été . L'inspecteur Messer redresse aussitôt son visage . A peine a-t'il eu le temps d'effectuer le moindre geste que son partenaire prend place à ses côtés sur le divan pour l'embrasser passionément , débordant d'amour pour son homme , en même temps qu'il chuchote contre sa bouche :

-Je t'aime ... Je t'aime ... Je t'aime ...

Pourtant , Danny reste passif , ce qui n'est pas dans ses habitudes . Comprenant qu'il y a un malaise , Don arrête net le baiser pour plonger son regard dans le sien :

-Hey ... Qu'est-ce qui se passe Danny ? Lindsay a mal réagi , c'est ça ? Si tu veux , je pourrais aller lui parler et ...

Le bel italien l'interrompt en posant un doigt sur sa bouche , puis finit par lui prononcer ces quelques mots lourds de conséquences , la tête baissée et la voix étouffée par les sanglots :

-Don , pardonne-moi ... ... Je ne lui ai rien dit .

Le principal interessé le fixe d'un air hébété durant une poignée de secondes , comme si il ne voulait pas y croire . Non , c'est impossible . Danny ne lui aurait jamais fait un truc pareil . Il ne l'aurait jamais trahi à ce point . Il devine tout de suite la réponse quand il sonde à nouveau le regard de son amant . D'un bond , il se tient debout , face à Danny qui s'est lui aussi relevé . Poussé par la colère et la deception , il ne peut se retenir quand les pleurs arrivent de plein fouet , déferlant sur son beau visage comme une cascade d'eau . Ne supportant pas de le voir dans un tel état , Danny laisse à son tour ses larmes couler librement . Il tente une approche vers son ami , mais celui-ci le repousse avec toute l'animosité qu'il éprouve à cet instant pour lui vociférer en pleine face :

-Et moi qui pensait que tu avais changé ... ... Je me suis encore laisser dupé , comme un idiot ...

-Don , j'ai toujours été sincère avec toi ...

-Tais-toi , tu mens comme tu respires ! Je t'aimais ! J'avais confiance en toi ! Et toi , au lieu de rompre avec Lindsay , tu décides de tout garder pour toi ?!

-Ecoute , tu as le droit de me detester , de m'insulter autant que tu veux ... Sache que je ...

-NON ! Ne me dit surtout pas que tu m'aimes ! Je ne te crois plus ! Tu viens de me briser le coeur comme personne !

Leurs cris mêlés à leurs sanglots résonnent dans toute la pièce . Fort heureusement pour eux , aucun curieux ne se manifeste . Essayant à tout prix de récupérer son homme , Danny lui prend sa main , où des larmes viennent se déposer , afin de jouer sa carte de la dernière chance :

-Don , accorde-moi ton pardon , je t'en prie ...

Le scientifique n'arrive pas à aller à la fin de sa phrase , se remettant à pleurer de plus en plus . Le détective le dévisage avec amertume et s'empresse de récupérer sa main , emprisonnée dans celle de Danny . Il a tellement mal , que pour se préserver , il se doit de ne pas défaillir ! Lui aussi sanglote de nouveau . Malgré tout , il se doit d'être fort pour ne pas flancher .

-Tu oses encore implorer mes excuses ! Je t'ai laissé deux chances ! Deux ! Tu m'as trop fait souffrir ! Je te déteste !

Pour Danny c'est le coup de massue . Il aurait tout entendre sauf ça . Voilà que son amant est passé de l'amour fou à l'indifférence totale . Ayant fini de déballer son sac , Flack se dirige d'un pas sec vers la porte , jetant un regard assassin à l'homme qu'il aime quand ce dernier le retient brusquement par le bras :

-Ne me fais pas ça ! Je t'aime !

-Lâche-moi Danny ! Tu me dégoutes !

Le scientifique finit par lui rendre son bras et le laisse s'envoler , encore une fois . Don avance dans les couloirs , sans lever les yeux , craignant que quelqu'un ne remarque son état . Il se dirige vers les vestiaires . S'assurant qu'il n'y avait personne , le détective se laisse glisser contre les casiers afin de verser toutes les larmes de son corps . De l'autre côté , Danny s'adosse contre le mur . L'écho des dernières phrases de Don le pousse une nouvelle fois à être en proie à des spasmes de pleurs qui redoublent d'intensité .C'est en cette sombre journée que les deux ex-tourtereaux noyent leurs chagrins à travers leurs sanglots , jusqu'à l'épuisement ...


************




Ce soir-là , chez Don , l'ambiance est morose . Après avoir passé sa journée à retenir ses larmes et sa colère , voilà qu'il s'est défoulé chez lui en mettant sens dessus-dessous sa chambre pour finir par se mettre à genoux au sol , laissant sortir toutes les larmes de son corps . Jamais , au grand jamais , Donald Flack Jr n'a autant pleuré pour qui que ce soit . Sans Danny , le jeune homme a perdu son ame soeur , sa moitié , son double ... Pourtant , le détective a décidé de se se secouer afin d'aller prendre une douche et se préparer quelque chose à grignoter . A quoi bon ? La vie n'a plus aucun sens sans lui ... A présent , le grand brun est assis sur son canapé , son regard assombri de haine et de desespoir qui est perdu au loin ... Si seulement il ne s'était pas autant attaché ... Si seulement il aurait résister ce fameux jour , pendant cette mission , au lieu de se laisser aller lamentablement dans ses bras ... Il n'aurait pas l'impression aujourd'hui qu'une partie de lui-même s'est envolée en même temps que son ex-amant . Pourquoi l'amour fait-il autant souffrir ? N'arrivant pas à se retenir , de nouvelles larmes font leur apparition sur les joues du détective . Le silence de l'appartement est interrompi par la sonnette d'entrée . Don n'a aucune envie d'aller ouvrir sa porte , préférant rester seul dans sa misère et sa peine atroce . Malheureusement pour lui , son interlocuteur est plutôt du genre têtu et insiste . Excédé , Flack se résigne à aller ouvrir , nettoyant ses larmes avec le revers de sa manche . Dès que la porte s'ouvre , il s'empresse de la fermer quand le visiteur la retient de justesse , grâce à son pied :

-Don , il faut qu'on parle ... commence à lui dire Danny avec une extrême douceur .

-Dégage ! Je n'ai rien à te dire !

L'inspecteur fait demi-tour en direction du salon , suivi par Danny qui a pris l'initiative de pénétrer chez lui . Le scientifique s'avance jusqu'au canapé , puis tente une approche avec son ancien ami en lui caressant la main , que celui-ci retire aussitôt :

-Ne me touches pas !

-Don , je suis pas venu ici pour qu'on se dispute ...

-Ah bon , et tu es venu pour quoi au juste ?! Pour m'achever ?! Tu crois que j'en ai pas assez entendu ce matin ?! Mais j'y pense , tu ferais mieux de te dépêcher de rentrer ! Lindsay pourrait s'inquiéter !

Danny a beau se montrer fort et solide pour donner le change , les paroles de Don lui ont faites plus de mal qu'il ne l'aurait voulu . Sa carapace se brise et l'inspecteur Messer fond en larmes . Don le dévisage d'un oeil mauvais . Pourtant , il aimerait le prendre dans ses bras , lui dire à quel point il l'aime , qu'il est désolé de lui avoir dit toutes ces horreurs ... Mais il ne peut pas . C'est encore trop tôt . Il n'a pas encore dirigé ce qu'il lui a fait . Du côté de Danny , malgré le fait qu'il soit en pleurs , il poursuit sa tirade :

-Je me rends compte de ce que j'ai fait ... Et je suis désolé ... ... Je t'aime Don ... Tu ne peux pas me quitter comme ça ... ... Tu es toute ma vie ... Et ... ... Et rien que la pensée de ne plus te savoir à mes côtés , ça me tue ... Je ne peux pas vivre sans toi ...

Le CSI s'interrompt un moment , envahi par un flot de pleurs . Don sent les larmes approcher à grands pas . L'émotion se lit dans son regard , atténuant un peu sa colère . Seulement , ce ne sont pas des mots qui arrangeront la situation , au contraire :

-Danny ! Tout ça , tu me la déjà dit ... mais ce n'est pas ça que je veux entendre ...

-Je ne sais pas quoi dire d'autre ... ... hormis le fait que je t'aime à en mourir ... ...

-Moi , je veux une preuve de ton amour ! Jusqu'à aujourd'hui , tu ne m'en as apporté aucune ! Seulement des phrases toutes faites ! J'en ai plus qu'assez Danny ! Il est maintenant temps que tu fasses un choix ! C'est soit Lindsay , soit moi . Moi , je t'en ai donné des preuves d'amour ! Je me suis installé chez toi , j'ai accepté de parler de nous à ma famille , à mes amis , je voulais même qu'on prenne un appartement ensemble tu t'en souviens ?!

-Bien sur que je m'en souviens ...

-Par contre toi , tu ne m'a jamais montré que tu tenais à moi ! Juste par des caresses et des déclarations ! Jamais de choses concrètes ! Si tu veux que l'on se remette ensemble , il me faudra beaucoup plus que ça ! La balle est dans ton camp , Messer !

Epuisé par cette discussion , Danny préfère prendre congé afin de laisser son collègue s'en remettre . Une fois le seuil de la porte franchie , le laborantin a eu une illumination au moment où Don lui parlé de son manque de preuve d'amour . Maintenant , il ne lui reste plus qu'à organiser tout ça . D'abord , il faut qu'il prenne son courage à deux mains pour rompre avec Lindsay . C'est plein d'espoir que le bel italien se dirige chez lui , pour se préparer à la reconquête du coeur de Don Flack ...



************



Quelques jours plus tard , Lindsay patiente dans un bar , sirotant un cocktail . Danny lui a donné rendez-vous ici , lui disant qu'il a une nouvelle importante à lui annoncer . Plus les minutes passent , plus l'angoisse monte d'un cran pour l'inspecteur Monroe . C'est vrai que ces jours-ci , son petit ami n'est pas comme d'habitude . Il semble triste , malheureux , voir abattu . La laborantine a maintes et maintes fois essayer de lui faire cracher le morceau , sans succès . Trop occupée à penser , elle n'entend même pas l'inspecteur Messer prendre place en face d'elle .

-Désole pour le retard .

-C'est pas grave . Alors , qu'est-ce que tu as à me dire de si urgent ?

Danny ferme les yeux et prend une longue respiration avant de tout déballer , histoire de s'encourager . Cette fois-ci , son manque de courage ne lui fera pas défaut ! Après une dernière inspiration , le bel italien finit par réouvrir ses paupières et débute son discours :

-Lindsay ... Je suis désolé mais ... on ne peut pas continuer ...

Cette dernière se fige sur place , le sourire estompé . Elle le fixe droit dans les yeux , histoire de savoir si tout ceci n'est pas un rêve . Ses yeux se mettent à briller intensément , cependant aucune larme ne coule . Au lieu de ça , elle lui répond :

-Et ... je pourrais savoir pourquoi tu veux qu'on se sépare ?

-J'aime quelqu'un d'autre ...

Le CSI n'a pas eu besoin d'en dire davantage , Lindsay a déjà sa petite idée sur la personne . C'est Don . Qui cela pourrait-il être d'autre ? La laborantine sait à quel point ils s'aimaient lorsqu'ils étaient ensemble . Seulement , elle n'aurait jamais pensé que son homme soit retombé de nouveau amoureux de Flack . Ceci dit , en y réfléchissant bien , ça parait tellement evident : ces derniers jours , Danny a eu le même comportement qu'il y a deux ans , lorsque Don l'avait quitté ! Aucun doute , quelque chose s'est passé entre eux . Lindsay est déçue , en colère , mais elle n'arrive pas à lui en vouloir . Tout ce qu'elle souhaite , c'est le bonheur de Danny et si il l'a trouvé avec Don , alors tant mieux ... Finalement , ses larmes se mettent à couler sans qu'elle ne s'en rende compte . La jeune femme finit par se lever , avant d'adresser un dernier mot pour son ex-amant :

-Je te souhaite d'être heureux avec Don , vraiment . Et je te remercie de ta franchise , de ne pas m'avoir menti ...

Elle lui caresse tendrement la joue , le regardant avec mélancolie , puis quitte le bar . Se retrouvant seul , Danny récapitule dans sa tête tout ce qui s'est passé . D'un bond , il se met debout et se dirige d'un pas ferme et déterminé chez son homme , afin de savoir si celui-ci voudra toujours bien de lui ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gwentaylor
CSI niveau 2
gwentaylor

Nombre de messages : 295
Age : 28
Date d'inscription : 08/08/2009

Le tourbillon de la passion Empty
MessageSujet: Re: Le tourbillon de la passion   Le tourbillon de la passion EmptySam 12 Déc - 22:01

Superbe tout simplement superbe !

Bravo à toi ! Le slash est très bien traité !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le tourbillon de la passion
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mon carrousel ["tourbillon"] Chinois
» La poésie, ma passion.
» Repas Lange & Sohne , TOURBILLON “Pour le Mérite“ >>>
» PASSION - CHEVRONS
» Passion de Sable, de Rebecca Moleray

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Experts: Miami :: Fanfictions :: Fanfics LES EXPERTS-
Sauter vers: