Forum sur la série Les Experts: Miami
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Canicule, meurtres et retour vers le passé

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
millie8
CSI niveau 3
millie8

Nombre de messages : 442
Age : 34
Localisation : Toujours là où il faut quand il faut (enfin presque...)
Date d'inscription : 13/06/2006

Canicule, meurtres et retour vers le passé Empty
MessageSujet: Canicule, meurtres et retour vers le passé   Canicule, meurtres et retour vers le passé EmptyMer 6 Déc - 22:35

Alors voilà j'ai une l'idée folle d'écrire une fic à mon tour Rolling Eyes
Si je la poste c'est entièrement la faute à une jeune fille spéciliste des slash (pour ne pas la nommer Mr.Red ), d'autant plus qu'elle ne sait pas tenir sa langue (la vilaine Evil or Very Mad ) lol!
Trève de plaisanterie place à la lecture


Canicule, meurtres et retour vers le passé


PROLOGUE:

La chaleur battait son plein à Manhattan, en ce mois de juillet. Il était seulement cinq heures du matin et la température caniculaire se faisait déjà sentir, annonçant encore une fois une journée très chaude. Allongé sur son lit, les draps repoussés à ses pieds, il n’avait cessé de se tourner et se retourner toute la nuit à la recherche du sommeil qui lui faisait cruellement défaut.
Il avait toujours eu des problèmes de sommeils et ne dormait généralement pas plus de cinq heures par nuit, seulement depuis quelques semaines le phénomène s’était empiré et il ne dormait maintenant plus que trois heures par nuit dans le meilleur des cas. Exaspéré par la nuit blanche qu’il venait de passer, il se leva. Il ne portait pour tout vêtement qu’un boxer noir et pourtant il avait très chaud, il mit en marche la cafetière et alluma la radio. Il entreprit ensuite de se préparer un copieux petit déjeuner car avec son manque de sommeil s’il ne mangeait pas suffisamment jamais il ne tiendrait la distance. La veille il avait quelque peu omit de se nourrir correctement et la chaleur n’arrangeant rien, il avait bien cru s’évanouir sur la scène de crime. Il mangea donc son petit déjeuner, l’accompagnant de près d’un demi litre de jus d’orange en plus de son café, tout en se disant qu’il risquait de passer sa journée aux toilettes avec la quantité de liquide qu’il venait d’avaler.
Ayant fait le plein d’énergie, il se dirigea vers la salle de bain dans la perspective de prendre une bonne douche. Il se glissa sous l’eau tiède, savourant le contact des milliers de gouttelettes ruisselant sur son corps en exerçant un léger massage sur ses muscles tendu par la fatigue accumulée depuis trop longtemps. Lorsque enfin il sortit de la douche, il entendit son téléphone sonner. « La journée va encore commencer plutôt que prévu » songea-t-il.
Il s’empara de sa serviette qu’il noua autour de sa taille et pressa le pas en direction du salon pour répondre avant que le répondeur ne se déclenche.
-Messer.
-Danny, c’est Mac, désolé de vous réveiller je sais que vous ne commencez qu’à neuf heures aujourd’hui, mais on a un crime à quelques rues de chez vous.
-Donnez-moi l’adresse exacte, répondit Danny taisant volontairement le fait qu’il était réveillé depuis si longtemps qu’il ne souvenait même plus de la dernière fois qu’il avait réussit à trouver le sommeil.
Mac lui donna les renseignements nécessaires en lui disant qu’il le rejoignait très vite. Danny retourna dans sa chambre et ouvrit son placard, il prit un boxer, un jean et le premier tee-shirt à portée de main sans même prêter attention à ce qu’il prenait et les enfila rapidement. Une fois prêt il partit, une longue journée s’annonçait.

Si vous êtes sage vous aurez droit à la suite ce soir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lexie
Balle Rebondissante
Lexie

Nombre de messages : 644
Age : 35
Date d'inscription : 31/05/2006

Canicule, meurtres et retour vers le passé Empty
MessageSujet: Re: Canicule, meurtres et retour vers le passé   Canicule, meurtres et retour vers le passé EmptyMer 6 Déc - 22:41

Je suis sage !!!! bong bong bong
tu vas pas nous faire attendre dis? pale



Note pour 3 demoiselles: vous voyez sournois et vicieux, je réclame pas. Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://metamorfose.site.voila.fr/index.html
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Canicule, meurtres et retour vers le passé Empty
MessageSujet: Re: Canicule, meurtres et retour vers le passé   Canicule, meurtres et retour vers le passé EmptyMer 6 Déc - 23:19

Oh, t'es relou avec ça!!! what?
Bon! Millie! Faut faire quelque chose! Et vite! Une suite, par exemple! Mais dis-moi, cette fic, c'est pas une slash???? C'est juste une grande histoire d'amitié, entre ceux-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-les-noms? df hiiiiii Mr.Red
C'est parfait, bravo bravo! victoire

_________________
Canicule, meurtres et retour vers le passé Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
millie8
CSI niveau 3
millie8

Nombre de messages : 442
Age : 34
Localisation : Toujours là où il faut quand il faut (enfin presque...)
Date d'inscription : 13/06/2006

Canicule, meurtres et retour vers le passé Empty
MessageSujet: Re: Canicule, meurtres et retour vers le passé   Canicule, meurtres et retour vers le passé EmptyJeu 7 Déc - 0:12

Citation :
Mais dis-moi, cette fic, c'est pas une slash???? C'est juste une grande histoire d'amitié, entre ceux-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-les-noms?

ptdrxxl Irrécupérable valm!! Non désolé de te décevoir, pas de slash et d'ailleurs pas de ship non plus.
Rien que de l'amitié entre les personnages.
Mais ne t'inquiète pas j'ai déjà commencé la fic slash et elle avance plutôt bien, reste à savoir si tu la mérite... Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil

Bon comme je suis très gentille voilà la suite... Wink


PARTIE 1:

Il n’était pas mécontent de commencer plus tôt car le travail lui évitait de penser. Il aurait ruminé pendant de longues heures de sombres idées sans cet appel inopiné de son patron. Il lui fallut moins de dix minutes pour arriver sur les lieux. Des officiers étaient postés à l’entrée de l’immeuble pour en surveiller l’accès, ne les connaissant pas il sortit sa plaque pour se présenter. Les deux hommes s’écartèrent pour lui permettre d’entrer.
-Allez-y lieutenant. C’est au quatrième étage et il n’y a pas d’ascenseur, lui apprit un des deux policiers.
-Super, j’avais besoin d’exercice, lui répondit Danny.
-Attendez. Euh, faut qu’on vous prévienne…c’est pas beau à voir.
-Ça l’est rarement, répondit le scientifique qui commençait déjà à grimper les marches.
Avant même qu’il ne franchisse le seuil de l’appartement il fut frapper par l’odeur qui s’en dégageait. Une forte odeur d’acier se propageait, en réalité c’était l’odeur caractéristique du sang du fait de sa teneur en fer. Il salua l’officier de garde devant la porte et pénétra dans l’atmosphère pesante du petit appartement. Il longea le couloir et déboucha directement sur le salon. Une jeune femme était étendue sur le sol au milieu d’une immense flaque de sang qui s’était infiltrée dans la moquette pour y rester imprégnée. Le médecin légiste était déjà sur place, occupé à faire les premières constatations sur le corps. Se sentant observé ce dernier releva la tête.
-Messer vous êtes matinal.
-Je peux en dire autant pour vous. Mac m’a appelé car j’habite à quelques rues d’ici. Alors Sid dites moi tout.
-A première vue aucune fracture, ni de trace de coups, la victime est morte des suites d’une hémorragie…externe.
-Elle s’est littéralement vidée de son sang…et au vu de toutes les petites entailles sur son corps ce fut une mort lente et douloureuse. Combien de temps a-t-il fallut avant qu’elle ne décède?
-Plusieurs heures, trois ou quatre peut-être plus car les entailles sont très petites et à priori aucune d’elles n’est mortelle à elle seule. -Elle a été torturée pendant des heures et rien n’indique qu’elle ait perdu connaissance. Elle n’est pas bâillonnée, elle aurait pu crier, les mûrs sont très fins dans ces immeubles… Sid vous pourrez envoyer un échantillon de son sang à l’analyse toxicologique?
-Bien sûr, vous pensez que l’assassin l’a drogué?
-Peut-être, elle n’a pas été assommé et pourtant il a bien fallut la faire taire pour ne pas qu’elle ameute tous les voisins.
-Je dois vous avouez que j’ai rarement vu une chose pareille, lui dit le médecin légiste en regardant tout autour de lui.
Danny acquiesça silencieusement, regardant lui aussi la totalité du salon. Tout un pan de mur qui auparavant devait être tout blanc, était maintenant souillé par le sang. Des inscriptions incompréhensibles en lettres de sang, celui de la victime cela ne faisait aucun doute dans l’esprit de Danny. Aussi incroyable que cela puisse paraître, le tueur c’était livré à un macabre petit jeu avec sa victime.
-C’est le jeu du pendu, non ? Demanda le légiste.
-Oui et elle a perdu, répondit sombrement Danny.
En effet une immense lettre, un « T », était inscrite et était suivie de dix traits, à la droite de ses inscriptions un pendu était dessiné, entièrement dessiné. La victime n’avait pas réussi à deviner ce que l’esprit tordu de son tortionnaire voulait lui faire deviner. A côté de ce dessin il y avait plusieurs lettres inscrites et toutes étaient barrées. Danny sentit un haut le cœur l‘envahir, il tournait le dos au médecin légiste et pria pour que ce dernier ne se rende compte de rien. Lorsqu’il se fut reprit il se retourna face au légiste.
-Je vais prendre des clichés. Je commence par le corps et ensuite vous pourrez l’emmener.
-Très bien, répondit le médecin en le regardant avec intensité.
Quelques minutes plus tard, ayant délimité l’emplacement du corps et finit d’en prendre des clichés Danny annonça à Sid qu’il pouvait l’emmener à la morgue pour l’autopsie. Deux assistants vinrent aider le légiste qui, avant de sortir à la suite du brancard, s’arrêta pour se tourner vers le jeune scientifique qui s’était remit au travail. Il l’observa en silence quelques instants avant de l’interrompre.
-Danny, est-ce que vous allez bien?
Danny se figea, il abaissa son appareil photo avant de se tourner face au légiste.
-Bien sûr, je vais bien. C’est pas très joli à voir mais ça va.
-Je ne parlais pas de ça. Vous avez une petite mine depuis quelques jours et hier j’ai bien cru que vous alliez nous faire un malaise.
Danny le regarda abasourdit, il était persuadé que personne ne s’en était aperçu et pria à nouveau intérieurement pour que Mac ne sache rien sinon il le renverrait chez lui immédiatement.
-Rassurez-vous personne ne s’en est aperçu…mais cela finira par arriver si vous continuez ainsi, ajouta le médecin comme s’il lisait dans les pensées du jeune homme.
-Je vais bien, répéta Danny d’un ton peu convaincant même pour ses propres oreilles.
-Je suis médecin Danny ne me mentez pas…enfin si vous changez d’avis vous savez où me trouver. Le médecin quitta l’appartement sur ses paroles laissant un Danny songeur.

TBC...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Canicule, meurtres et retour vers le passé Empty
MessageSujet: Re: Canicule, meurtres et retour vers le passé   Canicule, meurtres et retour vers le passé EmptyJeu 7 Déc - 0:51

Si je la mérite, non mais voyez-vous ça!! Bien sûr que je la mérite, ta slash! Car moi être bien sage! Very Happy
Sinon, on n'est pas là pour ça, mais pour ta super fic! Nom d'un chat! cat Elle est vraiment excellente à tous les niveaux! On ressent l'inquiétude des collègues de Danny, à le voir comme ça, si fatigué! Mais qu'est-ce qu'il a donc? Ce Sid, je l'adore!! Mr. Green
Et puis vraiment, je crois qu'au niveau des idées tordues et des tortures et des souffrances, tu n'as rien à apprendre de qui que ce soit! Shocked Un jeu du pendu! Je n'y jouerai plus jamais de la même façon, maintenant... what?
Bravo bravo! Pas de ships? Bravo bravo bravo bravo!!! clap clap clap

_________________
Canicule, meurtres et retour vers le passé Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
Lexie
Balle Rebondissante
Lexie

Nombre de messages : 644
Age : 35
Date d'inscription : 31/05/2006

Canicule, meurtres et retour vers le passé Empty
MessageSujet: Re: Canicule, meurtres et retour vers le passé   Canicule, meurtres et retour vers le passé EmptyJeu 7 Déc - 19:35

C'est très intriguant tout ça, vraiment très intriguant.
Elle est où la suite?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://metamorfose.site.voila.fr/index.html
millie8
CSI niveau 3
millie8

Nombre de messages : 442
Age : 34
Localisation : Toujours là où il faut quand il faut (enfin presque...)
Date d'inscription : 13/06/2006

Canicule, meurtres et retour vers le passé Empty
MessageSujet: Re: Canicule, meurtres et retour vers le passé   Canicule, meurtres et retour vers le passé EmptyVen 8 Déc - 0:25

Merci les filles, voilà la suite

PARTIE 2:

Seul dans l’appartement, Danny se remit au travail. Il avait décidé de ratisser tout le salon en partant du corps puis en s’éloignant progressivement en effectuant des cercles concentriques jusqu’à parcourir la pièce dans son intégralité pour ne laisser échapper aucun détail. Il continua donc là où il s’en était arrêté avant que le médecin légiste ne parte. Il constata bien vite que les preuves matérielles faisaient cruellement défaut dans cette affaire. Le tueur s’était montré prudent et méthodique, tous les jeux d’empreintes qu’il avait relevé appartenaient apparemment à la même personne et s’étaient sûrement celles de la victime. Tout ce qu’il avait s’était des bris de verres provenant de ce qui avait dut être un vase, il avait remarqué un peu de terre sur certains, indiquant que l’assassin avait dû les piétiner. Il n’y avait aucune trace d’effraction. Il regarda l’heure, Mac et le détective de la criminelle n’étant toujours pas arrivé, il décida d’aller interroger lui-même la personne qui avait découvert le corps en les attendant.
Mac arriva sur les lieux du crime une heure après l’arrivée de Danny et était accompagné du détective Flack qui s’était tout comme lui retrouvé bloqué sur la route à cause d’un accident. Les officiers devant l’immeuble leur dirent que leur collègue était toujours dans l’appartement. Ils entrèrent à leur tour dans la pièce ensanglantée et Don ne put retenir un juron à la vue de tout ce sang. Mac le regarda et Don s’excusa.
-Désole Mac…mais comment peut-on faire un truc pareil?
-Je n’en sais rien Flack.
-Moi non plus et je suis pas sûr de vouloir connaître la réponse, intervint Danny qui venait d’entrer dans la pièce.
-Messer, d’où tu viens comme ça? S’exclama Don.
-Je jetais un œil dans la chambre et la salle de bain. Rien à signaler, tout semble s’être passé ici…et vous, bloqués dans les embouteillages?
-Hum, grogna le détective.
-Alors Danny que pouvez vous nous dire?
-La victime s’appelle Amelia Stevens, 22 ans, elle vivait seule et n’avait apparemment pas de petit ami. Le corps a été découvert par sa meilleure amie, Sandra Mitchell, elles sont toutes les deux danseuses dans une grande compagnie. Elles devaient se rendre à une répétition très tôt ce matin en vue de la première de leur spectacle qui devait avoir lieu ce soir. Bref, ne voyant pas son amie arrivée Melle Mitchell s’est rendue à son appartement et est entrée avec le double des clés qu’elle lui avait donné.
-Je rêve ou t’as fait mon boulot? S’exclama Don.
Danny ne releva même pas la remarque et continua.
-Il n’y a aucune trace d’effraction, elle a donc sûrement ouvert la porte à son agresseur. La victime s’est vidée lentement de son sang, aucune trace de coups.
-Elle est morte d’une hémorragie externe? Demanda Mac pour être sûr.
-Oui. Elle a agonisé pendant au moins trois heures, probablement beaucoup plus en réalité. Son corps est parsemé de petites entailles pas assez profondes pour être mortelles à elles seules mais ajoutées les une aux autres elle s’est progressivement vidée de son sang. Pendant ce temps là, comme vous pouvez le voir l’assassin s’est beaucoup amusé, nous avons à faire à un adepte du pendu.
Les deux hommes suivirent la main de Danny qui leur désignait le mur. Si la répulsion se lisait sur le visage du détective, le lieutenant toujours égal à lui-même, restait impassible. Mac se tourna vers Danny et vit l’expression soucieuse que le jeune homme affichait.
-Danny, qu’est-ce qui vous tracasse?
-Eh bien, il y a une chose que je ne comprends pas…la victime n’était pas bâillonnée et pourtant elle n’a pas appelé à l’aide…
-Elle a peut-être été droguée, intervint Mac.
-Oui, j’y est pensé, Sid doit faire analyser le sang de la victime…
-Mais? Parce qu’il y a un mais n’est-ce pas?
-Oui, s’il l’avait droguée pour qu’elle soit inconsciente, alors il n’aurait pas pu se livrer à son petit jeu macabre. Il fallait absolument qu’elle soit éveillée et capable de parler pour tenter de découvrir le mot.
-Je me demande ce que ça peut bien être d’ailleurs, intervint Don.
-A nous de le découvrir, par élimination avec les lettres barrées qui ne sont donc pas dans le mot, répondit Danny.
-Il faudrait prendre des clichés de ses inscriptions, dit Mac.
-C’est fait. J’ai aussi prit un échantillon du sang, c’est bien du sang humain, je l’enverrais au service ADN pour être sûr que s’est bien celui de la victime. Mais cela ne nous dit toujours pas pourquoi elle n’a pas crié, ses voisins l’auraient entendus.
-Les voisins ont été interrogés? Demanda Don.
-Non je t’ai laissé un peu de boulot… je m’en voudrais que tu soit payé à rien faire, répliqua Danny.
-Très drôle, bon bah je vais aller bosser alors, répondit le détective en sortant.
-Autre chose Danny? Demanda Mac en reportant son attention sur le jeune homme.
-Oui, il y a cette chaise plantée là au milieu du salon. Elle est située juste devant l’emplacement du corps. Je crois qu’à un moment ou un autre…il s’est assis là pour la regarder mourir. A part ça j’ai ratissé tout l’appartement et je n’ai rien trouvé d’autre qu’un peu de terre sur les morceaux de verres cassés. Il a été très méticuleux.
-Il n’y a pas que lui qui a été méticuleux…vous n’avez pas chômé. Bien finissons en ici et rentrons au labo analyser les empreintes et la terre que vous avez trouvé.
-Ouais, on va pas aller bien loin avec ça, râla Danny.

TBC...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lexie
Balle Rebondissante
Lexie

Nombre de messages : 644
Age : 35
Date d'inscription : 31/05/2006

Canicule, meurtres et retour vers le passé Empty
MessageSujet: Re: Canicule, meurtres et retour vers le passé   Canicule, meurtres et retour vers le passé EmptyVen 8 Déc - 9:23

Bon je vais pas m'étendre, je dois partir bosser Crying or Very sad

J'aime beaucoup tous les détails, les précisions que tu nous donne sans nous abrutir. clap
Et puis je dois admettre que je suis de plus en plus curieuse de savoir ce qui s'est passé. Alors vite, la suite!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://metamorfose.site.voila.fr/index.html
millie8
CSI niveau 3
millie8

Nombre de messages : 442
Age : 34
Localisation : Toujours là où il faut quand il faut (enfin presque...)
Date d'inscription : 13/06/2006

Canicule, meurtres et retour vers le passé Empty
MessageSujet: Re: Canicule, meurtres et retour vers le passé   Canicule, meurtres et retour vers le passé EmptyLun 11 Déc - 22:17

Merci Lexie Wink

PARTIE 3:

Arrivé au labo Danny se mit immédiatement au travail. Il commença par comparer les empreintes relevées dans l’appartement à celles de la victime. Toutes lui appartenaient sauf deux empreintes, l’une qu’il avait relevé sur la poignée de la porte d’entrée, et l’autre sur un meuble situé à l’entrée du salon. Totalement concentré sur son travail, Danny n’aperçut pas Sheldon Hawkes qui le regardait s’affairer avec application.
-Alors frangin, t’en es où? Intervint-il finalement faisant sursauter violement le jeune homme.
-Sheldon! Me refais jamais ça vieux.
-Désolé. Mac m’a envoyé en renfort, tu me fais un topo?
Danny acquiesça et répéta ce qu’il avait déjà raconté à Mac et Don un peu plus tôt. Lorsque Danny eu finit Sheldon émit un sifflement.
-Cette affaire va pas être de tout repos, fit-il remarquer.
-C’est sûr, renchérit Danny qui continuait à comparer les empreintes comme il l’avait fait pendant tout le temps où il briefait son ami. Il était en train de comparer les deux empreintes inconnues et l’ordinateur afficha une correspondance.
- A qui elles appartiennent?
-A Sandra Mitchell, la meilleure amie de la victime, c’est elle qui a découvert le corps et j’ai pris ses empreintes avant de revenir au labo. C’est logique que celles-ci soient les siennes, j’ai trouvé celles là sur la poignée de la porte et l’autre sur un meuble à l’entrée du salon. Pour la dernière je pense qu’elle s’est tout simplement retenue pour ne pas s’évanouir, regardes on peut voir une partie de la paume.
Sheldon acquiesça, d’après ce que lui avait décrit son ami il était logique que la jeune femme se soit sentit mal à la vue du corps.
-Qu’est-ce que tu as d’autre?
-Pas grand-chose. J’ai de la terre retrouvée sur des bris de verre et une énigme, répondit Danny en sortant les photos du mur ensanglanté. Il vit la consternation et la révulsion s’afficher sur le visage de l’ancien légiste.
-Les énigmes c’est pas mon fort, déclara enfin ce dernier.
-A moi non plus mais je vais essayer de faire fonctionner mes neurones pour une fois.
-C’est pas moi qui l’ai dit, répliqua Sheldon amusé.
Pendant que son collègue analysait la terre, Danny quand à lui piétinait avec son énigme insoluble. Il avait inscrit toutes les lettres pouvant appartenir au mot, soit dix neuf lettres. C’était beaucoup trop à son goût, car l’éventail des possibilités était immense, d‘autant plus si l’on envisageait que le mot puisse être dans une langue étrangère. Pourtant il était persuadé que ce mot avait une signification importante dans cette affaire. Il se sentait découragé et épuisé alors que l’enquête ne faisait que commencer, de plus il sentait au fond de lui que se serait une enquête très difficile et éprouvante, son intuition lui disait que celui qui avait fait ça ne s’arrêterait pas à un seul meurtre. Seulement il savait qu’il ne pouvait pas dire ça à Mac car le lieutenant ne cessait de lui répété que l’instinct était faillible alors que les preuves elles ne l’étaient pas, elles ne mentaient pas, il fallait juste savoir les interpréter.
Sheldon qui était penché sur un microscope juste en face de son ami releva la tête, intrigué par l’attitude de ce dernier. Il vit Danny dont le regard était perdu dans le vague, il fixait le mur à sa droite semblant y apercevoir quelque chose que lui seul était à même de voir. Il vit les cernes qui creusaient leur sillage sous les yeux du jeune homme et ressentit soudain une vague d’inquiétude le submerger. Il avait déjà remarqué que le jeune homme paraissait fatigué ces dernier temps, mais il s’était dit que cela arrivait à tout le monde et n’y avait plus pensé. Aujourd’hui, il savait qu’il s’était trompé, Danny avait l’air de plus en plus fatigué, surtout dans les moments comme celui-ci où il baissait sa garde, quelque chose tourmentait son ami et Sheldon se devait de trouver ce dont il s’agissait s’il voulait pouvoir l’aider.
-Danny, dit il doucement.
Le jeune homme ne réagit pas, toujours perdu dans ces pensées.
-Eh Danny, répéta Sheldon un peu plus fort. Pour la deuxième fois Danny sursauta violemment.
-Ca va vieux?
-Oui… oui, je pensais juste à cette affaire. J’ai beau faire carburer mes neurones un max, cette énigme reste bah…une énigme, répondit Danny en esquissant un sourire qu’il espérait convaincant. Sheldon le scruta attentivement et se dit intérieurement que Danny était un sacré bon comédien, s’il n’avait pas vu l’état dans lequel il était trente secondes auparavant il se dit qu’il aurait probablement cru le jeune homme et aurait sourit à ses propos. Il savait aussi que s’il confrontait le jeune scientifique maintenant, il se braquerait et alors il n’aurait aucune chance de comprendre ce qui se passait. Il fallait qu’il laisse son ami venir vers lui de lui-même, il devait l’amener à se confier sans qu’il ne sente pris au piège.
-Il est tout juste huit heure et t’es déjà sur le pied de guerre depuis presque trois heures, tu devrais faire une petite pause et prendre un café, le temps que tes neurones se remettent de la surchauffe que tu viens de leur faire subir, répondit finalement Sheldon.
-Oui, t’as raison, je te rapporte quelque chose?
-Je veux bien un café, merci.
Danny acquiesça et sortit du labo avec précipitation. Sheldon vit un certain soulagement sur son visage tandis qu’il sortait. Quinze minutes plus tard Danny n’était toujours pas revenu et Sheldon s’apprêtait à sortir à sa recherche quand Mac arriva.
-Où est Danny ?
-Il est allé chercher des cafés, il va pas tarder, répondit l’ancien légiste en espérant fortement que son ami ne le ferait pas mentir.
-Bien, j’ai récupéré les résultats d’analyses, Danny avait raison il s’agit bien du sang de la victime sur le mur, quand à l’analyse toxicologique, elle n’a révélée aucune drogue dans l’organisme. Et de votre côté vous avez quoi?
-La terre a une orientation préférentielle qui gêne l’analyse au microscope, je m’apprêtais à faire une analyse par diffraction. Je vous tiens au courant.
A cet instant Danny entra dans le labo.
-Mac, vous avez du nouveau?
Le lieutenant répéta ce qu’il avait annoncé à Sheldon, Danny l’écoutait tout en étalant devant lui toutes les photos prises sur la scène de crime. Lorsque Mac eu finit Danny se contenta de hocher la tête tandis que ses collègues le regardait avec étonnement. Finalement Mac intervint:
-Danny je peux savoir ce que vous faites?
-J’ai loupé quelque chose Mac, je le sens, affirma ce dernier.
-Danny…
-Je sais ce que vous pensez, l’interrompit Danny.
-J’ai ratissé tout l’appartement derrière vous Danny. Vous avez fait tout ce que vous deviez faire, je n’ai rien trouvé de plus.
-Alors on a tous les deux loupé quelque chose. Le ton employé par le jeune homme n’admettait pas de réplique. Mac ne su que répondre, jamais Danny ne lui avait parlé sur ce ton auparavant. Sheldon regardait les deux hommes tour à tour, ne sachant que faire pour faire retomber la tension qui venait de se créer, ce fut finalement Danny qui reprit la parole.
-Désolé Mac, c’est juste que je veux trouver ce salop avant que…
-Avant qu’il ne recommence? Qu’est-ce qui vous fait penser que ça ne s’arrêtera pas là?
-Il suffit de regarder attentivement ses photos, répondit Danny.
Mac s’approcha et jeta un œil aux clichés étalés sur la table.
-Je vous écoute, prouvez moi ce que vous affirmez, expliquez moi votre raisonnement.
-Eh bien pour commencer, dès le premier coup d’œil on peut voir que strictement rien n’a été dérangé, à part un vase brisé tout est sa place, s’il n’y avait pas tout ce sang rien ne pourrait faire croire qu’un crime à eu lieu. La victime ne s’est pas vraiment débattu et n’a aucune trace de coup, et je suis quasi certain que Flack reviendra bredouille de ses interrogatoires avec les voisins. Je ne sais pas comment il s’y est prit mais notre homme à réussit à contraindre la victime à ne pas crier et ça il avait sûrement dû le préparer à l’avance. Il n’a laissé presque aucune trace de sa présence, pas d’empreintes, pas de cheveux, pas de fibres. Tout était prémédité, cet immeuble ne contient qu’une seule entrée, et donc une seule sortie, il n’y a pas d’ascenseur ni même de sortie de secours, notre homme à délibérément agit à une heure où il savait qu’il pourrait entrer et sortir sans prendre le risque d’être vu. Et puis il y son modus operandis, il a torturé la victime pendant des heures, il a joué avec elle, au sens propre… Pour finir il s’est assis et l’a regardé mourir. Tout ça Mac, ne ressemble en rien aux meurtres auxquels on pu avoir à faire. Ça ressemble plus à un rituel qu’à un simple meurtre au mobile rationnel, si je peux m’exprimer ainsi. Il a passé des heures dans cet appartement et il a prit beaucoup de risques mais tout à été longuement réfléchit à l’avance et chaque risques devaient être calculés, et…
Danny s’arrêta net dans son raisonnement, l’une des photos venait d’attirer son attention et il espérait fortement se tromper. Mac arqua un sourcil en voyant Danny froncer les siens, Sheldon quand à lui venait de placer sur son plan de travail tout le matériel nécessaire pour l’analyse de la terre, tout en écoutant attentivement les propos de Danny et lorsque son ami s’interrompit aussi brusquement il stoppa net toute activité.
-Danny? Mac posa une main sur l’épaule du jeune homme qui ne lui avait pas répondu.
Danny releva enfin la tête et s’empara d’un des cliché qu’il tendit à Mac. Le lieutenant regarda attentivement la photo mais ne vit rien qui puisse expliquer l’expression bouleversée du jeune scientifique.
-Je ne voit rien de particulier sur cette photo.
-La grille d’aération, lui répondit juste Danny.
Mac reporta donc son attention sur la dite grille, il s’agissait d’une immense grille d’environ 90cm sur 1m située en bas dans un mur du salon, le genre d’aération qui n’était plus aux mornes depuis longtemps et que l’on ne trouvait que dans les très vieux immeubles dont le propriétaire ne prenait pas la peine de faire les travaux nécessaires sachant que cela ne l’empêcherait pas de louer ses appartements. Mac ne vit d’abord rien de particulier puis une chose attira son attention. Il y avait semble-t-il quelque chose derrière cette grille. Lorsqu’il réalisa ce que s’était ses mâchoires se crispèrent, il espérait fortement se tromper et un seul coup d’œil à Danny lui suffit pour savoir que le jeune homme pensait la même chose.
-J’appelle Flack, il doit encore être dans l’immeuble, je vais lui demander de jeter un œil, déclara enfin Mac en posant la photo. Sheldon ne put résister et s’en empara à son tour pour comprendre de quoi il s’agissait, il cru que sa mâchoire allait se décrocher quand il vit ce que Danny avait été le premier à voir.
-C’est pas possible, s’exclama-t-il.
Il entendit la voix de Flack faire écho à sa propre exclamation à travers le téléphone que Mac avait éloigné de son oreille en grimaçant. Là-dessus Danny se leva d’un air déterminé.
-Faut y aller.
-Attendez Danny, laissons Don nous rappeler, peut-être qu’on se trompe.
-Je crois pas non, affirma Danny.
Quelque minutes plus tard, l’appel du détective vint confirmer les craintes de ses trois collègues.
Mac et Danny repartirent donc pour l’appartement de la victime.


A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lexie
Balle Rebondissante
Lexie

Nombre de messages : 644
Age : 35
Date d'inscription : 31/05/2006

Canicule, meurtres et retour vers le passé Empty
MessageSujet: Re: Canicule, meurtres et retour vers le passé   Canicule, meurtres et retour vers le passé EmptyLun 11 Déc - 22:42

Mais? Mais? Mais?
Ils ont vu quoi, l'assassin était toujours là, Y a quoi derrière cette grille? Millie reviens tout de suite!!!!!
Et puis il leur a dit quoi Don? Et Danny il lui arrive quoi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://metamorfose.site.voila.fr/index.html
millie8
CSI niveau 3
millie8

Nombre de messages : 442
Age : 34
Localisation : Toujours là où il faut quand il faut (enfin presque...)
Date d'inscription : 13/06/2006

Canicule, meurtres et retour vers le passé Empty
MessageSujet: Re: Canicule, meurtres et retour vers le passé   Canicule, meurtres et retour vers le passé EmptyJeu 14 Déc - 0:07

Voici la suite

PARTIE 4:

Le trajet se fit dans le silence le plus complet, Danny avait prit le volant et n’avait pas décroché un mot depuis. Mac voyait bien que le jeune homme ressassait les évènements de la matinée. Ils étaient presque arrivés, Mac tenta d’engager la discussion.
-Danny, ce n’est pas votre faute.
-J’aurais dû le voir.
-Danny arrêtez, personne ne l’a vu. Je ne l’ai pas vu, Don non plus, les officiers arrivés avant vous non plus, alors cessez de vous torturer l’esprit avec ça.
-Mais moi j’ai passé plus d’une heure dans ce putain d’appart, j’aurais dû le trouver, s’emporta Danny.
Mac regarda Danny avec inquiétude mais leur arrivée devant l’immeuble coupa court à toute discussion et les deux scientifiques sortirent de la voiture. Ils virent l’ambulance devant l’immeuble et des policiers devant la porte. Ils les saluèrent et entrèrent. Au niveau du troisième étage ils entendirent un cri strident retentir, Danny accéléra l’allure montant les escaliers quatre par quatre. Il s’engouffra précipitamment dans l’appartement.
-Qu’est-ce qui se passe?
Don vint à sa rencontre.
-Le petit est terrifié. Il refuse de sortir et se met à hurler dès que quelqu’un s’approche de lui.
L’un des ambulanciers s’approcha d’eux pour leur parler.
-Il est choqué par ce qu’il a vu et le temps qu’il a dû passer dans ce truc. On ne sait plus quoi faire pour le faire sortir. Il s’est trop reculé pour qu’on l’attrape et de toute façon le faire sortir de force serait une agression de plus, il vaudrait mieux éviter.
Mac qui était arrivé à son tour, s’approcha du mur où se trouvait l’aération. Il vit un petit garçon recroquevillé sur lui-même le regarder avec effroi et sentit son cœur se serrer. Mac sentit une main sur son épaule, il se retourna pour voir Danny lui faire face.
-Mac laissez moi faire.
Quelque chose dans le regard du jeune scientifique convainc le lieutenant qui s’écarta.
-Est-ce que vous pouvez faire un peu le vide dans l’appart? Il y a trop de monde et trop de bruit, il faut qu’ils se taisent, ils lui font peur, dit Danny.
Mac le regarda prêt à lui demander comment il pouvait savoir ce que ressentait le petit mais il se retint de le faire et se contenta d’acquiescer. Une fois les policiers sortis et les ambulanciers reculés dans un coin en silence, Danny s’assit à même le sol devant la bouche d’aération. Il pencha un peu la tête pour voir le petit. Il adopta à peu près la même position que lui, les genoux légèrement pliés, les bras les entourant, et resta ainsi près de dix minutes silencieux et immobile. Il se contentait de jeter un œil discret dans le conduit d’aération de temps en temps et peu à peu il vit ce qu’il souhaitait. L’expression de terreur de petit garçon se transforma en curiosité face à cet inconnu qui contrairement à tous les autres n’essayait même pas de l’attraper pour le forcer à sortir et restait là sans rien faire. Dans leur coin Mac et Don regardaient Danny avec étonnement.
-Mais bon sang qu’est-ce qu’il fait? Demanda Don en chuchotant.
-J’en sais strictement rien, mais lui a l’air de le savoir alors laissons lui une chance et attendons un peu. De toute façon il n’y a rien d’autre à faire.
Danny de son côté vit que le petit le regardait de plus en plus souvent et de plus en plus longtemps, il décida qu’il était temps de commencer une approche.
-Quel silence…ça fait du bien tu trouves pas? Moi j’aime bien le silence, de temps en temps ça repose, surtout quand on se sent fatigué et qu’on n’a pas dormis. T’es pas d’accord?
La voix de Danny était douce et posée, Mac et Don se regardèrent, il n’avait jamais entendu Danny parler de la sorte. Ce dernier quand à lui vit le petit hésiter un instant avant d’hocher la tête en signe d’assentiment. « Bien il répond, c’est une bonne chose mais va falloir y aller doucement, continuer à le mettre en confiance et l’amener à sortir par lui même » songea Danny.
-C’est fou ce qu’il fait chaud ici. Est-ce qu’il fait aussi chaud là dedans?
Il vit le garçon acquiescer avec plus de vigueur cette fois, il ressentit un pincement au cœur alors que des flash-back de son propre passé refaisaient surface. Il les chassa pour se concentrer sur le petit garçon qui avait besoin de son aide.
-Écoutes tu devrais peut-être te rapprocher un tout petit peu pour sentir un peu plus d’air. Si j’avais voulut te faire sortir de force je l’aurais déjà fait tu crois pas? Je te promets de ne pas bouger.
Encore une fois le petit acquiesça, il avait confiance en cet homme qui le regardait d’un œil bienveillant. Il se rapprocha donc un petit peu à quatre pattes puis une fois suffisamment près à son goût, il reprit sa position initiale.
-C’est bien, comme ça maintenant on peut mieux se voir…Bon je crois qu’il est temps que je me présente non? Alors je m’appelle Danny et je suis policier. Tiens regarde.
Danny décrocha sa plaque et la tendit vers l’enfant qui plissa les yeux pour la voir.
-Dis moi est-ce que tu ne porterais pas des lunettes en temps normal?
Le petit hocha à nouveau la tête.
-Je me disais bien, tu as fais la même tête que moi quand j’ai pas les miennes et que je regarde quelque chose qui est trop loin, répondit Danny en imitant la mimique de l’enfant qui sourit en le voyant faire.
-Tu veux la voir de plus près peut-être… je vais la faire glisser jusqu’à toi mais attention tu en prends soin car j’en ai besoin pour travailler. Je te fais confiance.
L’enfant acquiesça et s’empara de la plaque de son nouvel ami à la seconde où elle fut à porté de sa main. Il l’examina sous toutes les coutures avec des yeux émerveillés puis la serra contre lui avec force comme il le ferait avec une peluche. Il tourna la tête vers son ami le policier qui lui fit un sourire réconfortant.
-Dis moi mon bonhomme il fait très sombre là dedans, à ta place j’aurais eu peur tout seul ici.
L’enfant le regarda très étonné à l’idée qu’un adulte, un policier en plus, puisse ressentir de la peur.
-Tu sais c’est normal d’avoir peur, ça m’arrive à moi aussi parfois. Tout le monde a peur un jour où l’autre. Toi tu as eu le courage de rester tout seul dans le noir dans un endroit où il fait très chaud en plus. C’est très courageux.
Le petit le regarda tout en serrant un peu plus la plaque contre lui comme s’il y trouvait du réconfort.
-Et je sais que maintenant tu as peur de sortir, mais tu sais…tu n’es plus seul. Moi je suis là, personne ne te fera de mal, je vais rester avec toi d’accord?
Mac et Don échangèrent un regard, ils entendirent du bruit provenant de l’aération, puis soudain ils virent une petite tête blonde sortir et sauter littéralement dans les bras de Danny. Les secouristes s’animèrent prêt à prendre l’enfant mais Danny les arrêta d’un geste de la main. Il resta un long moment assis avec l’enfant dans ses bras.
-C’est bien mon bonhomme, tu es vraiment très courageux tu sais…tout va bien maintenant. Regarde moi… tu vois dans le coin là bas?
Le petit tourna la tête et à la vue des deux policiers et des secouristes il se détourna vivement et enfouit sa tête dans le cou de Danny.
-Eh calme toi, tout va bien. Je suis avec toi, tu n’as rien à craindre. Tu vois les deux hommes là bas en costume? Le grand avec la cravate, c’est mon meilleur ami il s’appelle Don, lui aussi est policier. A ces mots l’enfant releva timidement la tête et regarda l’homme en question.
-Et juste à côté c’est mon patron, il s’appelle Mac, il est très gentil.
L’enfant vit Mac lui sourire et la radio des secouristes leur signala à cet instant un accident.
-Mac laissons-les y aller…le petit n’a rien à part de légères écorchures aux genoux. On peut s’en occuper nous même.
Mac était d’accord, il savait que de toute façon jamais l’enfant ne laisserait quelqu’un d’autre l’approcher. Les secouristes s’en allèrent donc.
-Bonhomme va falloir que je te pose, le temps de me relever d’accord?
Devant le regard soudain apeuré du petit Danny entreprit de le rassurer encore.
-Tu ne dois pas t’inquiéter. Tu peux me tenir la main si tu veux.
Danny posa l’enfant à côté de lui et lui tendit sa main que l’enfant s’empressa de saisir. Le jeune scientifique se mit debout tout en tenant la petite main dans la sienne. Il sentit un étourdissement, et ferma les yeux quelques secondes pour se reprendre. L’enfant ne lui laissa pas plus de temps avant de se jeter dans ses bras.
-Est-ce que l’un de vous pourrais apporter un verre d’eau?
-Je vais chercher ça, répondit Don.
Il revint quelques secondes plus tard avec un gobelet remplit d’eau fraîche qu’il donna à Danny.
-Tiens blondinet, tu doit avoir très soif…bois doucement.
Pendant que l’enfant buvait son verre Don s’approcha de Mac.
-Mac vous saviez que Danny était aussi doué avec les enfants? Murmura-t-il.
-Non je l’ignorais, et c’est une chance pour nous mais surtout pour l’enfant. Le sortir de l’aération de force aurait été un choc de plus, lui répondit le lieutenant en regardant Danny qui lui regardait l’enfant dans ses bras avec tendresse et bienveillance.
Puis Danny leur fit signe qu’ils pouvaient partir.

TBC...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lexie
Balle Rebondissante
Lexie

Nombre de messages : 644
Age : 35
Date d'inscription : 31/05/2006

Canicule, meurtres et retour vers le passé Empty
MessageSujet: Re: Canicule, meurtres et retour vers le passé   Canicule, meurtres et retour vers le passé EmptyJeu 14 Déc - 0:17

Millie, tu as osé me faire attendre?! C'est moche tu sais.

Ce chapitre est un chef-d'oeuvre, une petite merveille. Tu recommences quand tu veux. bon dans pas trop longtemps non plus hein.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://metamorfose.site.voila.fr/index.html
millie8
CSI niveau 3
millie8

Nombre de messages : 442
Age : 34
Localisation : Toujours là où il faut quand il faut (enfin presque...)
Date d'inscription : 13/06/2006

Canicule, meurtres et retour vers le passé Empty
MessageSujet: Re: Canicule, meurtres et retour vers le passé   Canicule, meurtres et retour vers le passé EmptyJeu 14 Déc - 0:25

Merci ma Lexie love
La suite peut-être ce soir, sinon au plus tard demain, c'est promis Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Canicule, meurtres et retour vers le passé Empty
MessageSujet: Re: Canicule, meurtres et retour vers le passé   Canicule, meurtres et retour vers le passé EmptyJeu 14 Déc - 0:29

Ah ben voilà de l'inédit!!!
Exceptionnel, Millie! Vraiment exceptionnel! Shocked Waoou! Les mots m'en tombent!
La relation de confiance que Danny a su instaurer avec ce gosse est non seulement formidable en elle-même (Danny est formidable en lui-même), mais aussi c'est tellement super bien retranscrit que je ne sais plus quoi dire!
J'en perd mon français correct, encore une fois! Mr. Green
Verdict: 10/10 Bravo!! thumright J'adore! respect J'adhère! clap
Vivement la suite!!!!!!!!!! trocool trocool trocool
Qu'est-ce que tu écris bien, sans déconner!! Shocked Fiou! Quel talent! thumright

_________________
Canicule, meurtres et retour vers le passé Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
millie8
CSI niveau 3
millie8

Nombre de messages : 442
Age : 34
Localisation : Toujours là où il faut quand il faut (enfin presque...)
Date d'inscription : 13/06/2006

Canicule, meurtres et retour vers le passé Empty
MessageSujet: Re: Canicule, meurtres et retour vers le passé   Canicule, meurtres et retour vers le passé EmptyJeu 14 Déc - 0:34

Merci pour on enthousiasme ma valmounette bizz
La suite? J'y travaille en ce moment même.
Allez hop j'y retourne taptap
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
millie8
CSI niveau 3
millie8

Nombre de messages : 442
Age : 34
Localisation : Toujours là où il faut quand il faut (enfin presque...)
Date d'inscription : 13/06/2006

Canicule, meurtres et retour vers le passé Empty
MessageSujet: Re: Canicule, meurtres et retour vers le passé   Canicule, meurtres et retour vers le passé EmptyJeu 14 Déc - 2:35

et hop, on est déjà demain et voilà la suite Wink

PARTIE 5:

Le trajet du retour au labo se fit tranquillement, au début le petit garçon regardait tout autour de lui d’un air effrayé mais très vite Danny réussit une fois de plus à le calmer. Il attira l’attention de l’enfant vers lui et entreprit de lui expliquer où ils se rendaient, lui expliquant qu’il était un policier un peu spécial car il était aussi scientifique. Mac écoutait Danny raconter à l’enfant en quoi consistait leur métier avec des mots simples et en taisant bien sûr son aspect le plus sordide et le plus dur. L’enfant ne quittait pas Danny des yeux et le regardait comme si ce dernier était la huitième merveille du monde, Mac ne put retenir un sourire quand cette idée lui vint à l’esprit. Ils se retrouvèrent bloqués par un accident et Mac se dit qu’il s’agissait sûrement de celui pour lequel les secouristes avaient été appelés un peu plus tôt.
-Je crois qu’on va être coincé pour un bon moment, fit-il remarquer.
-Vous n’avez vraiment pas de chance. Je crois que je vais éviter de prendre la voiture avec vous à l’avenir, répliqua Danny.
Le jeune homme prit un sac à l’arrière de la voiture et en sortit des bouteilles d’eau. Il faisait tellement chaud qu’ils ne se déplaçaient plus sans bouteilles qu’ils mettaient dans des sacs isothermes qu’on leur avaient fournit. Ils ne prenaient que des bouteilles de 50cl pour pouvoir en emporter une plus facilement s’il devait s’éloigner un peu et ne voulaient pas s’encombrer d’un gros sac. Celui de Danny contenait pas moins de huit bouteilles et au grand bonheur de Mac elles étaient bien fraîches. Danny en prit une autre qu’il tendit à l’enfant le faisant boire par petite gorgée. Le petit commença à bailler et Danny l’encouragea à fermer les yeux pour dormir mais l’enfant secoua la tête négativement comme s’il avait peur de s’endormir. Il fallut bien dix minutes pour que Danny réussisse à le convaincre après lui avoir promis de le réveiller quand ils arriveraient au laboratoire pour qu’il puisse voir de l’extérieur à quoi ressemblait l’endroit où il travaillait. Le téléphone de Danny sonna.
-Messer.
-Danny c’est Sheldon, ça fait presque deux heures que vous êtes partis, tout va bien?
-Oui, ça va. On est sur le chemin du retour mais on est coincé dans les bouchons. T’as du nouveau de ton côté?
-Oui, j’ai fini d’analyser la terre. C’est de l’argile, plus précisément de la terre glaise.
-Je vois on l’utilise beaucoup pour faire de la poterie car elle se cuit facilement et devient imperméable après la cuisson.
-Exactement, d’où tu sors ça toi?
-Eh qu’est-ce que tu crois, t’es pas le seul à être cultivé.
-Mince quel désillusion… bref notre homme à mis les pieds dans un atelier de poterie peu de temps avant le meurtre.
-Tu sais combien il y a d’atelier de ce genre à New York?
-Non mais sûrement un bon paquet.
-Tu me déçoit, moi qui croyait que tu savait tout…Un paquet c’est peu dire, entre les petites boutiques de poteries artisanales qui vendent leurs propres fabrications et celles qui les font fabriquer par de grands ateliers, sans compter les ateliers pour les amateurs qui souhaitent apprendre la poterie pendant leur temps libre et les artistes qui l’utilise comme outil de travail…ça nous fait un sacré périmètre de recherche.
-Oui mais on sait au moins que notre homme à été en contact avec de l’argile… Sinon pour l’enfant, il va bien?
-Physiquement ça va, légèrement déshydraté mais je le fais boire régulièrement et…
-Tu?
-Oui, on le ramène avec nous au labo. Il s’est endormi pour le moment.
-Ok.
-Est-ce que tu pourrais lui trouver de quoi manger? Il n’a rien dû avaler depuis hier…et aussi des vêtements propres.
-A manger je veux bien, mais pour les vêtements…j’ai pas d’enfant Danny, je sais pas….
-Demande à Stella, je suis sûr qu’elle saura. Le petit doit pas avoir plus de six ans…attends je regarde. Danny retourna le col du tee-shirt pour lire l’étiquette.
-C’est bien ça, il porte du six ans, tu peux t’en occuper?
-Ouais ok, je m’occupe de ça, je verrais avec Stella.
-Merci mon frère. A tout’.

-Alors si j’ai bien compris notre homme a un lien avec le milieu de la poterie? Demanda Mac quand il eu raccroché.
-Exact, la terre que l’on a trouvée est de l’argile, de la glaise utilisée en poterie.
Mac regarda Danny, le jeune scientifique se frottait les yeux et cela attira l’attention du lieutenant sur les cernes qui les cerclaient.
-Danny vous avez l’air fatigué.
-C’est rien, vous me connaissez, je suis pas très matinal et vous avez quelque peu écourté ma nuit aujourd’hui, répondit-il d’un ton léger.
-Vous devriez faire comme votre nouvel ami…on risque de rester là encore longtemps.
Danny acquiesça et ferma les yeux, il savait pertinemment qu’il ne s’endormirait pas mais au moins cela lui permettait de reposer ses yeux fatigués et surtout de calmer la migraine qui s’était réveillée lorsqu’il était sortit prendre l’air après avoir piétiné sur l’énigme laissée par l’assassin. « Quelle idée d’être resté au soleil! » se récrimina-t-il intérieurement.
Ils restèrent bloqués près d’une heure avant qu’enfin la circulation reprenne un rythme normal. Le reste du trajet se fit en silence. Lorsqu’ils furent arrivé Mac prévint Danny qui rouvrit les yeux, sa migraine était toujours là, même si elle semblait s’être atténuée. Comme il l’avait promit il réveilla le petit, ils sortirent ensuite de la voiture et se dirigèrent vers l’entrée, Danny portant toujours l’enfant dans ses bras. Ils firent une entrée très remarquée, visiblement l’histoire du petit garçon caché dans un conduit d’aération sur les lieux d’un meurtre s’était répandue comme un feu de poudre au sein de la police et tous les regards se tournèrent vers eux. L’enfant effrayé par tous ses regards pesant enfoui une fois encore son visage dans le cou de Danny qui tenta de le rassurer autant que possible.
Stella, Sheldon et Lindsay se trouvaient tous les trois dans la salle de repos quand Mac et Danny y pénétrèrent. Ils furent surpris et restèrent bouche bée en voyant Danny tenir l’enfant.
-Lindsay, Stella vous ne devriez pas être au tribunal en ce moment? Demanda Mac.
-La séance à été ajournée et repoussée à la semaine prochaine, lui apprit Stella.
-C’est plutôt calme aujourd’hui, on a pas encore été appelé, fit remarquer Lindsay.
-Profitez-en je doute que ça dure, déclara Sheldon.
-Hé Danny tu nous présentes ton ami? Demanda Stella.
-Bien sûr, je vous présente mon nouvel assistant…hé bonhomme relève la tête. Allez blondinet je sais que tu ne dors pas vraiment, regarde moi s’il te plaît.
Le petit releva suffisamment la tête pour rencontrer les yeux de son protecteur.
-J’ai des amis à te présenter, tu te souviens je t’en ai parlé dans la voiture…alors regarde lui c’est Sheldon, à côté de lui il y a Stella… et elle c’est Lindsay.
-Enchanté de te rencontrer, alors comme ça tu es l’assistant de Danny ? Demanda Stella.
Pour toute réponse le petit lui montra l’objet qu’il serrait fort contre lui depuis le début comme si c’était la chose la plus précieuse au monde, et Stella reconnu immédiatement la plaque de Danny.
-Il t’as donné la garde de sa plaque, woua c’est une grande responsabilité, s’exclama la jeune femme faisant naître un sentiment de fierté chez le petit garçon.
-Il fait très bien son travail…mais tout bon assistant qui se respecte doit manger correctement, vous avez pu acheter de quoi le nourrir?
-Oui, on lui a prit de quoi faire un copieux déjeuner et on a aussi acheté des vêtements de rechanges comme tu nous l’as demandé, répondit Sheldon.
-Bien merci. Qu’est-ce que tu préfères en premier, la douche ou manger? Demanda Danny bien que se doutant de la réponse.
Sans hésitation l’enfant désigna la nourriture que Sheldon venait de poser sur la table.
Danny l’installa donc sur une chaise et s’assit à ses côtés pendant qu’il mangeait.


à suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Canicule, meurtres et retour vers le passé Empty
MessageSujet: Re: Canicule, meurtres et retour vers le passé   Canicule, meurtres et retour vers le passé EmptyJeu 14 Déc - 3:15

Il est trop mignon, le blondinet love !!!! (je parle de Danny, évidemment...)
Et toi, qu'est-ce que tu es douée Shocked !!!! Bravo, tu me laisses béate d'admiration! bave
Tiens, regarde: je t'applaudis bien fort! clap clap clap clap clap clap
10/10 Allez! Zou!! La suite maintenant! bong

_________________
Canicule, meurtres et retour vers le passé Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
Lindsay
CSI niveau 2
Lindsay

Nombre de messages : 276
Age : 43
Date d'inscription : 27/10/2006

Canicule, meurtres et retour vers le passé Empty
MessageSujet: Re: Canicule, meurtres et retour vers le passé   Canicule, meurtres et retour vers le passé EmptyVen 15 Déc - 4:23

Alalalalala ! Millie !
Ta fic est tout simplement géniale !
Sublime ! Extra !


10/10 10/10 10/10 10/10 10/10 10/10 10/10 10/10 10/10

Je me délecte de chaque passage !

Qu'est-ce que tu écris bien ! Et quelle histoire passionnante !


Arrow Qu'est-ce qui lui arrive à mon petit Danny ???? Sad Sad Pourquoi a t-il plus de mal que d'habitude à trouver le sommeil ??? Un problème perso ??? Des souvenirs traumatisants qui refont surface ??? Je veux savoir ! Il n'a pas l'air très bien. Le manque de sommeil risque de lui jouer des tours parce qu'on n'a pas les mêmes réactions, les mêmes réflexes quand on est fatigué !
Et puis bien sûr les migrènes arrivent plus facilement ! pale Faut dormir un peu Danny ! Viens dans mes bras mon petit Danny, je vais te bercer tu pourras dormir comme ça ! love love love lol! lol! !


Arrow Sheldon a remarqué quelque chose et s'inquiète pour Danny ! Super !

Arrow Quelle enquête ma Millie ! Super ! victoire Très originale ! Mais vraiment c'est qui ce tordu qui vide ses vistimes de leur sang et qui joue au pendu avec ??? dingo Evil or Very Mad

Arrow Super Danny entre en action, faisant quasi le travail de Don et puis c'est lui qui voit le petit derrière la grille. Il est génial ce type je l'adore ! victoire love love love
Moi aussi, au début je m'étais dit : mince le tueur est toujours dans l'appart et puis non, c'est un petit bonhomme de 6 ans ! Encore mieux !
Car, en effet, Danny assure avec les gamins ! Il le rassure et arrive à le faire sortir de sa cachette, ça vaut le détour ! Passage superbement décrit, écrit, très tendre et émouvant. J'ai trouvé ça très attendrissant. Danny sait vraiment comment s'y prendre avec les enfants.



Arrow Et ce flash qu'il a eu m'intrigue je dois dire. Est-ce en rapport avec ses insomnies ou pas ?? En tout cas, il a du lui arriver quelque chose gamin à lui aussi.


Mais bon, là, excuse Millie mais je dois encore féliciter Danny ! Bravo Danny ! T'es formidable !
10/10 love love victoire


Arrow Et puis le trajet en voiture et l'arrivée au labo est très chouette. L'enquête avance si l'on peut dire car ils ne sont pas là d'avoir fini les vérifs de tous les endroits où on peut trouver dee l'argile !!!

Arrow J'adore encore une fois, Danny avec le gamin dans ses bras, love présentant les membres de l'équipe ! Et puis ce petit qui serre si fort la plaque de Danny dans ses bras... enfin... c'est touchant quoi.

Bref, après avoir féliciter Danny, ma chère Millie, je me devais de te féliciter aussi pour cette fic qui me ravie !!!!!

thumright thumright thumright thumright thumright thumright thumright thumright

C'est une histoire sur Danny alors je suis aux anges !!!!
Et moi aussi je t'applaudis bien fort !


clap clap clap clap clap clap clap clap clap clap

Et maintenant La suiteeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee ! Please !


bong bong bong bong bong bong bong bong bong
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lexie
Balle Rebondissante
Lexie

Nombre de messages : 644
Age : 35
Date d'inscription : 31/05/2006

Canicule, meurtres et retour vers le passé Empty
MessageSujet: Re: Canicule, meurtres et retour vers le passé   Canicule, meurtres et retour vers le passé EmptySam 16 Déc - 21:33

Millie?!
Milliiiiiiiiiiiiiiie?!
On peut avoir la suite s'il te plaît? triste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://metamorfose.site.voila.fr/index.html
millie8
CSI niveau 3
millie8

Nombre de messages : 442
Age : 34
Localisation : Toujours là où il faut quand il faut (enfin presque...)
Date d'inscription : 13/06/2006

Canicule, meurtres et retour vers le passé Empty
MessageSujet: Re: Canicule, meurtres et retour vers le passé   Canicule, meurtres et retour vers le passé EmptySam 16 Déc - 22:59

Merci pour vos coms les filles love
Voici la suite

PARTIE 6:

Ils étaient tous réunis, les experts scientifiques mais aussi le détective Flack chargé de l’affaire, dans le bureau mitoyen avec la salle de repos. Seul Danny était absent car il se trouvait dans la pièce à côté avec l’enfant. Il leur avait dit qu’il les rejoindrait après avoir soigné les blessures du petit et réussi à l’endormir, ce qui d’après lui ne serait pas trop compliqué puisque l’enfant ne cessait de bailler. L’enfant n’avait pas quitté Danny d’une semelle, refusant que quiconque l’approche, même Stella n’avait pas réussi à l’amadouer suffisamment.
Le but de cette réunion était de faire le point sur les éléments de l’enquête en leur possession pour tenter d’y voir plus clair et déterminer la marche à suivre. Mais en cet instant toutes les pensées étaient tournées vers le petit garçon et surtout l’attitude protectrice de Danny. Très vite Don entreprit de raconter comment Danny s’y était prit pour amener l’enfant à sortir de lui-même.
-Je vous jure, dix minutes! Il est resté dix minutes assis par terre, dix minutes sans rien faire, s’exclama Don.
-Danny? S’assura Lindsay qui avait bien du mal à le croire.
-Oui. Et il avait l’air de savoir exactement ce qu’il faisait, intervint Mac.
-Apparemment puisque le résultat est là…le petit ne le lâche plus, et vous avez vu il tient le badge de Danny contre son cœur comme si il pouvait le protéger ou le réconforter, fit remarquer Stella.
-J’aurais jamais cru que Danny…enfin c’est Danny quoi…, dit Lindsay.
-Sheldon tu dis rien et t’as l’air d’être le moins étonné de nous tous, remarqua Don.
-C’est juste que je fais souvent équipe avec Danny et que j’ai appris à le connaître…j’ai toujours su qu’il n’était pas vraiment celui que tout le monde croit. Parfois il laisse transparaître une autre facette de sa personnalité qui correspond mieux à ce qu’il est réellement il faut juste savoir reconnaître ces moments…il y a encore beaucoup de choses que l’on ignore de lui…
Les paroles laissèrent place à un long silence, chacun réfléchissant à ce qui venait d’être dit.
-Sheldon a raison, Danny ne nous montre qu’une facette de sa personnalité, renchérit Mac.
-Il s’est construit un masque, dit tristement Stella.
-Oui…en tout cas il a beau être doué avec les gosses je me demande comment il va faire pour désinfecter les blessures de son protégé sans qu’il ne se mette à crier ou pleurer, ou les deux, intervint Don.
-Allons voir, proposa Lindsay en filant sans attendre vers la sortie.
Les deux portes de la salle de repos étaient ouvertes, aussi bien celle menant directement au bureau que celle donnant dans le couloir. Don, Lindsay et Sheldon se trouvait dans le couloir tandis que Mac et Stella étaient restés dans le bureau.
-Allez Mac venez, ne me dites pas que vous n’êtes pas curieux de voir comment Danny va s’y prendre, dit Stella en agrippant le bras de son patron pour l’entraîner à sa suite jusqu’à la porte.
-Vous êtes tous de grands enfants, j’ai parfois l’impression d’être le père d’une grande fratrie turbulente, entre les chamailleries de Danny avec Lindsay ou Don, les plaisanteries incessantes toujours plus…
-Vous adorez ça…maintenant taisez vous et observez, l’interrompit Stella.
-Moi qui croyais que j’avais une autorité sans faille…, ajouta Mac en esquissant toutefois un petit sourire.
Ils virent Danny accroupit devant l’enfant qui était assis sur le canapé et qui grimaça à la vue du flacon de désinfectant dans la main du scientifique.
-Désolé blondinet, j’ai pas le choix…allez t’inquiète pas tu ne sentiras rien, affirma Danny. L’enfant le regarda d’un œil sceptique.
-Je vois, tu me crois pas…c’est pas grave je te comprends. Il dévissa le bouchon du flacon et imbiba un bout de coton d’un peu de produit, puis s’apprêta à l’appliquer sur l’un des genoux du petit quand il s’interrompit brusquement.
-Tu sais ça me rappelle quelque chose…
Là dessus Danny commença à raconter à l’enfant comment lui aussi lorsqu’il était petit, il s’était blessé aux genoux après avoir fait une grosse bêtise avec son frère. Au bout d’un moment, tout en continuant à parler il nettoya la première blessure de l’enfant qui trop fasciner par le récit n’y prit pas garde et ne ressentit rien qu’un léger picotement qu’il ne releva même pas. Danny continua de parler et se sachant près de la fin de l’histoire passa au deuxième genoux.
-…bref, après tout ça mon grand frère et moi on est rentré à la maison. Comme on ne voulait pas que nos parents sachent ce qu’on avait fait, Louie m’a entraîné dans la salle de bain en disant qu’il me soignerait lui-même… Grave erreur, il s’est trompé de flacon et a versé du liquide pour le bain de bouche sur mes blessures. Je peux te dire une chose, ne fais jamais ça car ce truc ça fait très mal sur les plaies ouvertes. J’ai crié tellement fort que ma mère qui était chez la voisine m’a entendu et a débarquée en courant. On a finalement tous les deux été punis et privés de télé pendant deux mois…Bon voilà c’est fini.
Le petit le regarda l’air ahuri avant de baisser ses yeux sur ses genoux maintenant chacun ornés d’un pansement, puis de nouveau il regarda Danny, en souriant cette fois. Il sauta dans les bras du jeune homme.
-Merci Danny, murmura tout bas le petit garçon parlant pour la première fois.
-De rien mon garçon, répondit Danny ému. Il s’assit sur le canapé posant le petit sur ses genoux.
-Et si tu me disais comment tu t’appelles bonhomme?
Le petit ne répondit pas.
-C’est pas grave, tu me le diras quand tu seras prêt…Dis moi maintenant que tu es tout beau tout propre, et avec des vêtements neufs en plus, va falloir que je fasse attention ou tu vas me concurrencer, lui dit Danny qui aperçu au même moment du coin de l’œil les boucles brunes de Stella qui dépassait du chambranle de la porte, il vit ensuite qu’elle n’était pas seule et que tout le monde l’observait et ce probablement depuis le début.
-Dis blondinet, y a des intrus qui nous observent en cachette derrière les portes, ça te dis de leur faire une blague? Chuchota Danny.
L’enfant regarda discrètement les deux portes et sourit en acquiesçant. Danny lui expliqua alors ce qu’il avait à l’esprit puis repris la parole à voix haute.
-Alors bonhomme maintenant que tu as vu mes amis, il faut que tu me dises ce que tu penses d’eux…par exemple, Don tu l’aimes bien?
Le petit secoua la tête négativement.
-Vraiment pourquoi? Attends je vais deviner, c’est à cause de sa cravate elle est trop moche.
L’enfant acquiesça.
-Bien, et Lindsay?
Le petit lui fit la même réponse que pour Don.
- Ah tu ne la trouves pas jolie?
L’enfant secoua à nouveau la tête négativement.
-Si Montana t’entendais, j’imagine sa tête… la bouche grande ouverte et avec l’expression d’une petite fille vexée…telle que celle que je peux voir en ce moment, dit Danny en souriant accompagné par l’enfant.
-Allez Montana sort de ta cachette, Don et tous les autres aussi, on vous a vu.
-Si je comprend bien vous étiez entrain de vous moquez de nous? Demanda Lindsay.
-Ça vous apprendra à écouter aux portes, répondit Danny.
-Bon les enfants ça suffit maintenant, intervint Mac, on a du travail.
A ces mots, tout le monde redevint très sérieux et ils retournèrent tous dans le bureau.
***********************************************************

Danny les rejoignit cinq minutes plus tard après que le petit ait plongé dans le sommeil avec une rapidité étonnante.
-Il s’est endormit comme une masse, déclara Danny.
-Il n’a pas du dormir de la nuit le pauvre chou, répondit Stella.
-Danny, j’ai eu l’impression qu’il vous avait parlé à un instant, qu’a-t-il dit? Demanda Mac.
-Oh…oui, euh…il m’a juste dit merci.
-Juste dit merci? T’es trop modeste Danny, ce que tu fais avec ce petit c’est formidable, tu as su le mettre en confiance et je suis sûr qu’il finira par te parler vraiment d’ici peu de temps, intervint Stella.
-Bon si en revenait à notre affaire? Demanda Danny gêné.
-Mac vient de nous briefer, on a pas grand-chose pour l’instant c’est vrai, dit Lindsay.
-Et avec les voisins ça a donné quoi? Demanda Danny.
-Rien, nada…personne n’a rien entendu, enfin si la voisine du dessous a entendu un bruit de verre cassé dans la soirée mais elle est incapable de dire à quelle heure. C’est tout, répondit Don.
-On a rien, dit Lindsay.
-Si. On a le petit, il a sûrement vu ce qui se passait puisqu’il s’est caché à temps et le meurtrier n’a pas dû le voir sinon il ne serait pas partit en laissant un témoin, Fit remarquer Sheldon.
-C’est vrai, il va falloir faire parler l’enfant, affirma Mac.
Tous les regards se tournèrent vers Danny qui soupira.
-Je sais, je veux bien essayer mais faut pas le brusquer…il refuse déjà de me dire son prénom alors raconter la chose la plus traumatisante qu’il ait jamais vu…
-On sait Danny, on ne vous demande pas de le brusquer mais si une personne peut le faire parler c’est bien vous. Je vais demander à un psychologue spécialisé de venir pour nous donner son avis et vous aider.
-D’accord…Je pensais une chose, on ignore totalement l’identité du petit, je doute fortement que se soit l’enfant de la victime, un: elle est un peu jeune pour avoir un enfant de cet âge, deux: même si c’est effectivement possible qu’elle l’ai eu à 16 ans je n’y crois pas car rien n’indique qu’un enfant vivait dans l’appartement, d’autant plus qu’il n’y a qu’une chambre, trois: si ça avait tout de même été le cas, la meilleure amie de la victime se serait inquiétée de la disparition du petit et nous en aurait parlé.
-C’est vrai, mais alors qui est cet enfant et d’où vient-il? Demanda Lindsay.
-Que faisait-il chez la victime qui par ailleurs devait se lever très tôt pour se rendre à une répétition de danse? Ajouta Don.
-Oui et si elle le gardait pour quelqu’un, pourquoi personne n’est venu le réclamer? Demanda Lindsay.
-Beaucoup de questions mais très peu de réponses en somme, déclara Danny.
Le téléphone de Mac sonna, lorsque ce dernier raccrocha il leur apprit qu’un corps avait été découvert. Il s’apprêtait à donner ses consignes lorsqu’un cri strident leur vrilla les tympans, Danny devint blanc comme un linge.
-Danny! Le cri résonnait comme un appel au secours.
Le jeune homme se précipita dans la salle de repos où il découvrit l’enfant en pleurs assis sur le canapé. Lorsque l’enfant l’aperçut il lui tendit les bras et Danny le serra contre lui.
-Hé blondinet, calme toi…chut, tout va bien. C’est fini, tu n’as rien à craindre…
Il berça l’enfant contre lui de longues minutes jusqu’à ce que les sanglots s’arrêtent enfin.
-Ça va aller…tu as fais un cauchemar?
L’enfant acquiesça et des larmes recommencèrent à couler.
-Tout va bien, je suis là…
Danny regarda ses collègues le visage attristé et inquiet.
-Danny on doit y aller on a une enquête qui nous attends. Vous restez ici avec le petit, pendant ce temps Sheldon vous planchez sur notre énigme et repassez tout en revue de A à Z. Stella et Lindsay vous venez avec moi.
Tout le monde se mit en mouvement et quitta la pièce, toutefois avant de sortir Sheldon se tourna vers Danny.
-Ça va aller vieux?
-Oui ça va, je viens d’échapper à la résolution de l’énigme, je suis chanceux.
-Danny, je suis sérieux, réponds moi franchement.
-Je t’assure je vais bien…vas-y, on se voit plus tard.
Peu convaincu Sheldon fini par partir à son tour. Il n’aimait pas ce qu’il avait vu chez Danny, plus il l’observait plus il voyait de signes alarmants, son ami avait d’immenses cernes, le teint pâle et semblait tourmenté.

A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lexie
Balle Rebondissante
Lexie

Nombre de messages : 644
Age : 35
Date d'inscription : 31/05/2006

Canicule, meurtres et retour vers le passé Empty
MessageSujet: Re: Canicule, meurtres et retour vers le passé   Canicule, meurtres et retour vers le passé EmptySam 16 Déc - 23:47

Millie tu peux pas nous laisser comme ça. Nous aussi on s'inquiète pour Danny. Ca sent le traumatisme petite enfance ça. Millie, viens assouvir notre curiosité et nous rassurer sur le sort de ce pauvre Danny. VITE !!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://metamorfose.site.voila.fr/index.html
Lindsay
CSI niveau 2
Lindsay

Nombre de messages : 276
Age : 43
Date d'inscription : 27/10/2006

Canicule, meurtres et retour vers le passé Empty
MessageSujet: Re: Canicule, meurtres et retour vers le passé   Canicule, meurtres et retour vers le passé EmptySam 16 Déc - 23:58

Toujours aussi bien Millie !!!


Arrow J'ai bien aimé cette petite conversation que nos chers csi ont au sujet de Danny. Oui, ils ne le connaissent pas comme ils le découvrent et pourtant Danny est quelqu'un de très sensible sous ses airs de faux macho ! Moi je le savais déjà ! Il a un coeur gros comme ça notre Danny ! Canicule, meurtres et retour vers le passé Petit-coeur-bat-1233

Arrow Et puis c'est super touchant une fois de plus comment il réussit à soigner le petit en racontant ses histoires d'enfance. Très très chouette ! J'adore !
Et j'adore encore plus la blague qu'il fait à Don et Lindsay ! Trop fort ! lol!


Arrow Et donc la mission de Danny va être de veiller sur l'enfant et d'essayer de le faire parler. Je suis sûr qu'il y parviendra moi aussi. L'enfant lui a dit déjà quelques premiers mots, se console dans ses bras et il finira par se confier à lui, peut-être même sans vraiment sans rendre compte finalement, de lui-même, sans que Danny ne lui pose de réelles questions sur le meurtre.

Arrow J'aime beaucoup l'inquiétude de Sheldon pour Danny. C'est donc le seul à voir que quelque chose cloche chez Danny ??? Les autres, faut vous réveiller un peu, Danny ne va pas bien !

Et moi ma Millie, j'ai trop hâte de savoir de quoi il s'agit !
Pour quelle obscure raison Danny ne trouve t-il plus le sommeil ????
ça m'intrigue ! Que lui as-tu réservé ????
Et je suis comme Lex, je veux être rassurée !


pour ça , j'ai besoin d'une suite !!!!!!!!!!!!!!!!!
bong bong bong bong bong bong bong
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
millie8
CSI niveau 3
millie8

Nombre de messages : 442
Age : 34
Localisation : Toujours là où il faut quand il faut (enfin presque...)
Date d'inscription : 13/06/2006

Canicule, meurtres et retour vers le passé Empty
MessageSujet: Re: Canicule, meurtres et retour vers le passé   Canicule, meurtres et retour vers le passé EmptyDim 17 Déc - 0:04

Mais si je dévoile tout, tout de suite c'est pas marrant Mr.Red
Bon voici le début de la 7ème partie What a Face

PARTIE 7:

Lorsque les trois scientifiques pénétrèrent dans l’appartement où avait eu lieu le crime ils furent étonnés par l’expression choquée du détective Flack qui les attendait.
-J’ai eu mon lot d’horreur pour la journée, s’exclama-t-il.
-C’est si moche que ça? Voulut savoir Lindsay.
-Pire encore…c’est moins sanglant que ce matin, mais tout aussi horrible. Enfin voyez par vous-même, c’est par là, deuxième porte à droite.
Les trois scientifiques prirent le chemin indiqué par leur collègue et entrèrent dans une chambre. Une jeune femme était étendue sur le lit les bras et les pieds enchaînés aux barreaux, elle avait une longue entaille au niveau du coup et une expression de terreur marquait son visage.
-Mon dieu, qui a bien pu faire une chose pareille, s’exclama Lindsay.
-On est là pour le découvrir…commencez les clichés du corps, Stella vous ratissez le côté droit de la chambre, je prends le gauche.
Au pied du lit se trouvait un tapis, Mac se baissa et aperçut un peu de terre sur ce tapis, il en récolta un peu pour l’analyser au labo, quelque chose lui disait que se serait probablement le seul indice qu’ils trouveraient dans cette pièce qui semblait parfaitement en ordre et propre.
Comme pour confirmer ses pensées Stella poussa un soupir de résignation.
-Il n’y a strictement rien ici, déclara-t-elle.
-Ouais, c’est très différent du meurtre de ce matin et en même temps ça lui ressemble un peu par certains aspects, fit remarquer Don qui venait d’entrer.
-Vous avez quelque chose pour nous?
-L’identité de la victime, il s’agit de Juliana Vittoreli, 25 ans, chanteuse et musicienne, très connue dans le monde des compositeurs, elle commençait aussi à émerger en tant qu’interprète. D’après ce que je sais elle n’a aucun petit ami connu. Ses parents vivent au New Jersey, elle devait leur rendre visite aujourd’hui, comme elle n’arrivait pas et qu’elle ne répondait ni chez elle ni à son portable, ils ont demandé à son frère, qui habite tout prêt, de se rendre chez elle vérifier que tout allait bien. Il avait un double des clés.
-Bon envoyons le corps à la morgue, peut-être que l’autopsie nous en apprendra plus. Quand à nous on continue la fouille de l’appartement, puis on retourne au labo.
-Ok, moi je vais interroger les voisins, on se tient a courant, répondit Don.


************************************************************


De retour au labo, Mac laissa Lindsay et Stella pour se rendre à la morgue tandis que les jeunes femmes s’occupaient de l’analyse des empreintes et de la terre retrouvée dans la chambre mais aussi dans la salle de bain de la victime. Toutefois avant, il passa voir Sheldon et Danny pour s’assurer que tout allait bien. Il trouva les deux hommes devant leurs ordinateurs.
-Que faites vous? Demanda-t-il.
-J’ai lancé une recherche sur les ateliers de poteries recensés, mais il y en a un nombre incroyable, il nous faudrait plus d’élément afin de réduire le périmètre de recherche, répondit Sheldon.
Mac acquiesça et se tourna vers Danny qui gardait les yeux fixés sur l’écran et ne semblait pas s’être aperçu de sa présence. Le lieutenant fronça les sourcils un peu inquiet de l’attitude de son collègue.
-Danny…
Le jeune scientifique sursauta comme s’il venait d’être brusquement réveillé.
-Tout va bien?
-Oui, je… j’étais plongé dans ma recherche, notre cher spécialiste en informatique m’a donné un programme permettant de rechercher tous les mots existants en fonction des lettres qui le compose ou non. J’ai donc lancé une recherche sur les mots de dix lettres commençant par T et dont les lettres A-U-L-M-D-F et J ne font pas partie. Il n’y a plus qu’à attendre…
-Très bien. Mais où est le petit?
-Juste à côté, répondit Danny en montrant la pièce d’un signe de tête.
A travers le mur en plexiglas, Mac vit le petit garçon assis sagement face à la table et occupé à dessiner.
-Il faudrait lui retrouver ses lunettes, il va avoir mal à la tête à forcer sur ses yeux ainsi, murmura Danny en voyant le petit plisser les yeux lorsqu’il releva la tête pour voir son protecteur.
Mac regarda Danny puis son regard croisa celui de Sheldon et il vit que le jeune homme ressentait la même inquiétude que lui. Danny semblait très affecté par cette affaire, il avait l’air très fatigué et surtout il lui arrivait parfois de perdre le fil de la conversation, comme si soudain tout ce qui l’entourait disparaissait pour laisser place à un autre monde connu de lui seul. Mac comme tout le monde avait remarqué le changement de comportement de Danny mais cela avait été si progressif qu’il n’avait pas pris conscience de la mesure réelle de ce changement, jusqu’à ce jour. L’état de fatigue du jeune homme était évident car ce dernier était arrivé à un stade où il ne pouvait plus le cacher.
-Danny…je dois aller à la morgue mais quand je remonterais je veux vous voir dans mon bureau, annonça Mac le plus doucement possible.
-Oui chef, répondit simplement Danny avant de baisser les yeux sur son écran pour éviter le regard de son patron. Mac tiqua à l’appellation de chef car Danny ne l’appelait jamais comme ça, de plus le jeune homme refusait furieusement de croiser son regard. Il quitta finalement le labo.
-Hé Danny, t’en fais pas…tu sais, il s’inquiète juste pour toi, intervint alors Sheldon.
-Je vais bien, répondit sèchement l’intéressé.
-Tu te ment à toi-même vieux…écoutes, moi aussi je suis inquiet, je vois bien que quelque chose te ronges…je veux juste que tu sache que si tu as besoin de parler ou quoi que se soit d’autre, je suis là quelque soit l’heure du jour ou de la nuit ok?
-Merci…je vais faire une pause pendant que le programme tourne. Je vais en profiter pour voir si le petit n’a besoin de rien ok?
-D’accord vieux, pas de souci.

TBC...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lexie
Balle Rebondissante
Lexie

Nombre de messages : 644
Age : 35
Date d'inscription : 31/05/2006

Canicule, meurtres et retour vers le passé Empty
MessageSujet: Re: Canicule, meurtres et retour vers le passé   Canicule, meurtres et retour vers le passé EmptyDim 17 Déc - 0:07

L'art ou la manière d'éveiller la curiosité.
Plus ça va plus je m'interroge. surtout que tu nous laisse pas beaucoup d'indices.
Allez Millie un effort, pense un peu à nous, à notre santé mentale.
Non seulement tu nous écris une petite merveille et en plus tu titilles notre curiosité au delà du supportable.

LA SUIIIIIIIIIIIIIIIIIIITE!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://metamorfose.site.voila.fr/index.html
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 39
Date d'inscription : 05/07/2005

Canicule, meurtres et retour vers le passé Empty
MessageSujet: Re: Canicule, meurtres et retour vers le passé   Canicule, meurtres et retour vers le passé EmptyLun 18 Déc - 23:38

Millie Millie Millie!!! affraid Comment peux-tu faire ça?? C'est génialissime!!! J'adore la façon que tu as de mettre les choses en place avec lenteur! ça amplifie le truc! thumright
On voit bien que le petit et Danny ont énormément de points communs, mais lesquels exactement, et jusqu'à quel point??
Et puis l'état de Danny est flippant! Et tu dépeinds ça avec une minutie incroyable! J'ai hâte d'en savoir plus, et de lire la discussion de Mac et Danny! trocool trocool trocool
Bravo!! C'est une histoire réellement passionnante!! Que dis-je?? C'est absolument captivant!! clap bave victoire dingo

_________________
Canicule, meurtres et retour vers le passé Remban10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
Contenu sponsorisé




Canicule, meurtres et retour vers le passé Empty
MessageSujet: Re: Canicule, meurtres et retour vers le passé   Canicule, meurtres et retour vers le passé Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Canicule, meurtres et retour vers le passé
Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» retour vers le passé: suite ....
» Roman d'amour : Retour vers le passé.
» Cadre Retour vers le futur III Marty et Doc
» custom doc brown - retour vers le futur
» TANZANIE: Retour vers la vie sauvage ... Deuxième partie.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Experts: Miami :: Fanfictions :: Fanfics LES EXPERTS-
Sauter vers: