Forum sur la série Les Experts: Miami
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
avatar

Nombre de messages : 2966
Age : 36
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Mar 14 Mar - 2:10

Après encore quelques heurts sur les murs des couloirs, heureusement déserts, menant à la chambre de la diplomate, Rodney et Elizabeth arrivèrent enfin à destination. Toute l’inquiétude, la colère, la frustration et l’impatience qu’ils ressentaient s’étaient transformées en passion brûlante et sauvage. Toujours lié aux lèvres de la jeune femme, Rodney retira rapidement sa veste tâchée et la jeta dans la chambre. Elizabeth enleva vivement son T-shirt et s’attaqua à celui du Canadien, le dézippant d’abord puis se mettant à le déchirer. Il sourit contre ses lèvres devant son empressement et commença à déboucler sa ceinture tout en retirant ses chaussures. La jeune femme fit de même et s’attaqua aussi à son soutien-gorge. La serrant contre lui, clopinant un peu, Rodney retira ses chaussettes, ne cessant ses baisers que pour reprendre un peu de souffle. L’astrophysicien se félicitait aussi de s’être nettoyé le visage, le cou et les bras du sang wraith qu’il avait reçu. Vu l’envie que la diplomate avait de lui, il doutait qu’elle lui aurait laissé prendre une vague douche.
Ils s’affalèrent enfin sur le lit, dans sa largeur, et retirèrent leurs derniers vêtements. Ils avaient une telle envie de l’autre que les préliminaires furent carrément oubliés. Rodney la pénétra avec une force incroyable, la faisant hurler et ne diminua pas la puissance lorsqu’il bougea en elle. Ils avaient faim l’un de l’autre avec urgence, comme un besoin vital, oubliant toutes précautions au niveau sonore et verrouillage de la porte.
Chaque coup de reins de Rodney, chaque mouvement de hanches d’Elizabeth les faisaient crier de plaisir.

Rodney (criant) : Liz ! Oh Liz ! Liiiz!
Elizabeth (criant): Aaaah ! Rodney ! Rodney ! Hmmm…

John et Teyla passaient à proximité des quartiers de la diplomate et les entendirent.

John (souriant) : Bon. Ils se sont définitivement réconciliés…
Teyla (avec un ton de désapprobation) : Colonel…
John : Ben quoi ? C’est vrai, non ?

L’Athosienne lui frappa gentiment l’épaule du poing et John fit semblant de souffrir le martyre. Mais il s’appuya accidentellement sur l’interrupteur de la porte, qui s’ouvrit, et le militaire vit quelque chose qu’il n’aurait pas voulu voir : McKay et Elizabeth en pleine action.

John (criant tout en fermant la porte) : Haaa, mon Dieu, mes yeux ! Mes yeux !
Teyla (inquiète, ne comprenant pas la plaisanterie) : Colonel ? Qu’y a-t’il ? Dois-je appeler le Dr Beckett ?
John (redevenant sérieux) : Non ! Non ! Je vais bien !
Teyla (toujours inquiète) : Mais, et vos yeux ?
John : Ils vont bien. C’était juste une plaisanterie…Quoique je crois que je vais faire quelques cauchemars…
Teyla (étonnée) : Des cauchemars ? Pourquoi ? Et sur quoi ?
John : Vous voulez vraiment voir ?

Voyant ce qu’il allait lui montrer, entendant toujours les cris des deux amants, elle sourit d’un air quelque peu crispé.

Teyla : Non, c’est bon, j’ai compris.

Ils finirent par partir, presque gênés par ce qui se passait dans cette chambre.
Les deux amoureux approchaient de l’orgasme et cela s’entendait : leurs cris devenaient de plus en plus forts. Pour la dernière ligne droite, Rodney accéléra l’allure et augmenta la puissance de son mouvement de va et vient, transformant les cris en hurlements de plaisir. Et l’orgasme les frappa enfin, fort, chaud et intense.

Elizabeth (hurlant et s’arc-boutant contre lui) : ROD-NEYYY !
Rodney (hurlant et se cambrant) : Li…LIIIIIZ !

Epuisé, l’astrophysicien s’écroula sur Elizabeth, qui l’entoura de ses bras, et essaya de reprendre une respiration régulière, comme elle. Il sortit enfin sa tête du cou de la jeune femme et la regarda, lui caressant tendrement la joue.

Rodney (encore un peu haletant) : Ça…ça va ? Je ne t’ai pas…fait mal ?
Elizabeth (souriant) : Non, tout va bien, Rodney.
Rodney (inquiet) : Tu es sure ? J’y suis allé fort tout de même et…
Elizabeth (l’embrassant) : Oui. C’était génial…mais épuisant…
Rodney : Ah, toi aussi ? Je pensais qu’il n’y avait que moi…
Elizabeth : Et bien non. (se regardant, elle et ses draps) Mon Dieu, nous sommes trempés ! Je vais devoir changer les draps…
Rodney (riant) : On les change déjà tous les trois ou quatre jours…
Elizabeth : Ils vont finir par se poser des questions à la maintenance.
Rodney (voyant où la conversation allait dériver) : Allez, à la douche ! On vase demander où on… (se reprenant)On a du boulot !

Après l’avoir embrassée rapidement, Rodney sortit du lit et entra dans la salle de bain. Elizabeth n’était pas dupe : elle voyait bien que le Canadien détournait la conversation à chaque fois qu’elle mentionnait la possibilité de révéler leur relation aux autres membres de l’expédition. Et elle savait pourquoi, elle le connaissait bien : il pensait à sa carrière à elle, à son avenir en tant que leader d’Atlantis. Mais cela renforça sa décision : elle savait ce qu’elle allait offrir à Rodney à Noël.

_____________________________________________________

suite demain :DD
bonne nuit! I don't want that

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 38
Date d'inscription : 05/07/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Mar 14 Mar - 16:37

De bonne heure et de bonne humeur Shocked , voici 2 illustrations pour 1er RDV: la première est toute simple: une photo et du texte; la seconde est plus travaillée, mais aussi plus floue, alors pour imprimer, ça va peut-être pas être tiptop: m'enfin, t'y fais comme t'y veux t'y choises :DD :
foilà foilà! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
avatar

Nombre de messages : 2966
Age : 36
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Mar 14 Mar - 18:03

merci!elles sont superbes!!! bong 10/10
par contre la suite de ma fic est plus longue que dans mon souvenir,je ne vais donc sans doute pas la mettre en ligne aujourd'hui,désolée Confused

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
avatar

Nombre de messages : 2966
Age : 36
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Mer 15 Mar - 0:11

finalement voilà cette longue suite Wink
_____________________________________

Malgré l’incident sur M2S-098, la fête de Noël avait été maintenue, à la grande joie du colonel Sheppard. Les femmes étaient ravies car elles pourraient porter autre chose que leurs uniformes et les hommes l’étaient aussi car ils verraient leurs partenaires féminines dans leurs plus beaux atours. Il avait été convenu tacitement que les hommes arriveraient les premiers dans le réfectoire, la plus grande salle d’Atlantis après l’aire de débarquement, et attendraient ainsi les femmes.
Rodney, John, Ronon, Carson et Radek étaient assis à une table et attendaient donc ces dames. Chacun observaient le look de l’autre, excepté Ronon. Voulez-vous savoir comment ils étaient habillés ? Très bien, allons-y :
-le lieutenant-colonel John Sheppard portait une belle chemise blanche sur laquelle il avait mis une belle veste noire assez longue, qui lui arrivait à mi-cuisse, et pour compléter l’ensemble, il portait un beau pantalon d’un noir profond bien coupé et des chaussures de la même couleur. Ainsi, cette tenue accentuait son style mannequin ou playboy. La première appellation venait des femmes tandis que la deuxième était une idée des hommes pour se moquer du militaire_ mais ça exprimait aussi leur jalousie.
-Le docteur Rodney McKay avait une chemise d’un beau bleu sombre, faisant ressortir ses yeux bleus, une veste noire cintrée et un pantalon d’un beau noir, coupé de telle manière que ça lui moulait légèrement les fesses et le haut des cuisses pour ensuite s’évaser peu à peu jusqu’à ses chaussures noires. Cette étonnante élégance chez l’astrophysicien avait étonné ses amis, plutôt habitués à le voir dans son sempiternel uniforme ou dans un vulgaire T-shirt.
-Le docteur Carson Beckett portait un beau costume beige clair et une chemise d’un joli bleu pâle. Le ton pastel de sa tenue accentuait le turquoise du bleu de ses yeux, qui faisaient tomber raide toutes ses patientes.
-Le docteur Radek Zelenka était plutôt classique : chemise blanche, cravate, costume gris foncé et chaussures noires. En fait, le voir comme ça paraissait presque étrange.
-Et enfin Ronon. Il ne s’était pas réellement attardé sur le choix de sa tenue : une chemise noire sans manche, ses bracelets habituels autour des poignets, un pantalon marron foncé et ses bottes : un look tout ce qu’il y a de plus sétidien.
On pouvait sentir une certaine tension dans la salle : les hommes trépignaient sur place tandis que le militaire qui s’occupait de la musique, Smith, s’installait derrière ses platines sur l’estrade construite pour l’occasion. Et enfin, elles arrivèrent, peu à peu, presque une par une ou par groupe de deux ou trois.
Le lieutenant Laura Cadman arriva seule dans une superbe robe de soirée bleu turquoise. Cette belle robe fourreau de cette couleur bien particulière était un clin d’œil aux beaux yeux du médecin écossais. Elle le cherchait d’ailleurs du regard et quand elle l’aperçut, elle lui fit un sourire éblouissant. Carson se mit à rougir violemment en voyant que ce sourire plus que chaleureux lui était destiné. Ses amis se mirent à rire en voyant le visage de l’Ecossais.

John : Dr Beckett, vous avez une sacrée touche.
Rodney : Vous savez, ça fait un moment. Mais je pense que là, vous ne lui échapperez pas.
Carson (toujours très rouge) : Taisez-vous !
Zelenka : Elle se dirige par ici.
Carson : Quoi ?
Rodney : Qu’est-ce que je disais…

Et en effet, la jeune femme se dirigeait droit vers eux ou plutôt droit sur Carson. Elle lui mit un bras sous le sien et le regarda intensément, un large sourire aux lèvres.

Laura : Dr Beckett, faites-moi l’honneur d’être mon cavalier.
Carson (timide et balbutiant) : Heu…Oui. Bien sûr.

Les autres se mirent à rire jusqu’à l’arrivée de Teyla et d’Elizabeth. Teyla portait la même robe calderanienne qu’Elizabeth, sauf qu’elle était à sa taille et d’un magnifique mauve, tandis que les rubans de satin étaient d’un beau grenat. Elle portait un collier athosien fait de petites pierres mauves et une fine lanière sertie d’une pierre rouge en son milieu enserrait son front. Cette tenue confirmait d’une certaine manière son statut de chef du peuple d’Athos. Quant à ses amis, ils étaient bouche bée devant sa beauté.
Ce fut au tour d’Elizabeth d’être observée : elle portait une longue robe de soirée d’une blancheur virginale incroyable. Sa robe moulait son corps jusqu’aux genoux pour ensuite s’évaser comme une corolle, telle un magnifique pétunia blanc. Le léger tissu de la robe se mouvait avec une fluidité presque sensuelle à chaque pas que faisait la diplomate américaine. La jeune femme portait le saphir de Calderan au cou et elle était coiffée élégamment et maquillée sans excès. La diplomate souriait à ses amis mais en particulier à son astrophysicien de petit ami.
A la vue d’Elizabeth, Rodney était muet d’admiration, la bouche grande ouverte.

John (malicieux) : McKay, fermez la bouche ou vous allez gober une mouche.

Le Canadien ferma sa bouche assez bruyamment devant un John hilare. Les deux jeunes femmes arrivèrent enfin à leur niveau, tout sourire.

Elizabeth : Bonsoir messieurs, lieutenant. Je vois que nous sommes tous sur notre 31… (voyant Ronon) enfin presque.
Rodney (balbutiant) : Oui…Heu…Vous…Waow !
John : Vous êtes superbes toutes les deux ! (recevant un coup de coude de la part de Rodney) Quoi ?
Rodney (chuchotant) : N’oubliez Cadman…
John : Ah oui! (se tournant vers la militaire) Quant à vous, lieutenant, vous êtes magnifique. (malicieusement) Très joli bleu.
Laura (souriant d’un air taquin) : Merci, mon colonel.
Elizabeth et Teyla : Merci, John.
John : Vous avez choisi des cavaliers?
Elizabeth (avec un sourire madré adressé à Rodney) : Ça ne saurait tarder…Mais je dois d’abord lancer la soirée avec le colonel Caldwell et régler un tout petit détail.
John (intrigué) : Ho ? Bien…Et vous, Teyla ?
Teyla : Je ne pense pas choisir pour le moment…
Elizabeth (repérant Caldwell) : Ha, le voilà. Bon, j’y vais. A tout à l’heure.

Elizabeth se dirigea vers l’estrade, suivie des yeux par Rodney, toujours sous le charme.

John (claquant des doigts devant les yeux de Rodney) : Houhou ! Allo McKay, ici Atlantis.
Rodney (reprenant ses esprits) : Hein ? Quoi ?
John (malicieusement) : Cessez donc de baver, McKay.
Rodney : Très drôle.

Boudant, le Canadien se tourna en direction de l’estrade pour voir Elizabeth et un colonel Caldwell en smoking annoncer le début des festivités de Noël. Smith commença alors à s’activer sur ses platines. Il ne mit pour le moment que de la musique d’ambiance_ les habituels chants de Noël_ afin que les retardataires ne manquent pas une danse.
Elizabeth était revenue vers ses amis, fit un regard entendu à Teyla et chuchota à l’oreille de Rodney.

Elizabeth : J’ai un cadeau à te donner…
Rodney (surpris) : Maintenant ?
Elizabeth (souriant) : Oui. Ferme les yeux et suis-nous.

L’astrophysicien obéit et sentit qu’on lui bandait les yeux. Puis Elizabeth et Teyla l’entraînèrent dans une direction puis dans une autre. Elles le firent encore tourner puis au bout de dix minutes de marche, elles lui firent monter quelques marches. Il pouvait toujours entendre la musique provenant du réfectoire. Il se disait d’ailleurs que le volume devait être plutôt fort s’il l’entendait encore là où il était…quelque soit cet endroit. Il sentit que Teyla l’avait lâché mais la main d’Elizabeth était toujours là, lui serrant étroitement et amoureusement la main. Il sourit.

Rodney : Elizabeth, à quoi tu joues ?
Elizabeth : Chuuut…Ton cadeau arrive…

Il sentit alors les douces lèvres de la jeune femme sur les siennes. Il répondit tendrement à son doux baiser, la serrant gentiment dans ses bras pour ne pas abîmer la jolie robe. Le baiser devint peu à peu plus passionné, les doigts de l’astrophysicien se mêlant aux cheveux d’Elizabeth. Rodney se rendit compte qu’un silence soudain s’était abattu dans la cité.
Sentant la soudaine tension du corps du Canadien, Elizabeth sourit contre ses lèvres et lui retira son bandeau. Rodney ouvrit doucement les yeux et vit avec un mélange de stupeur, d’effroi et de gêne qu’ils étaient observés par toute la population d’Atlantis. Il s’écarta vivement du leader d’Atlantis, remarquant enfin qu’ils étaient sur l’estrade, bien en vue. Il se mit à rougir et sa rougeur s’amplifia quand il entendit Teyla applaudir, Sheppard et Cadman siffler et crier « Wouhou ! » tout en faisant de grands moulinets avec leurs bras et Ronon avoir une expression amusée devant sa déconfiture. Il vit aussi Carson et Radek échanger un billet et les entendit, vu le silence qui s’était abattu sur la salle.

Carson : J’ai gagné ! Vous me devez 20$.
Zelenka (soupirant) : Et zut !

Rodney vit rouge et pensa régler leurs comptes aux deux hommes plus tard. Il se tourna alors vers Elizabeth, contrarié de s’être fait manipuler.

Rodney : Liz ! Qu’est-ce qui t’as pris ?
Elizabeth : J’ai pris une décision. C’est juste une partie de ton cadeau.
Rodney : Une partie ?

L’astrophysicien s’attendait à tout. Sauf à ça…

Elizabeth : Oui…Voici le reste : veux-tu vivre avec moi ?
Rodney (incrédule) : Que…Quoi ?
Elizabeth (souriant) : Veux-tu vivre avec moi ? C'est-à-dire dans mes appartements_ c’est plus grand que les tiens_ tous les jours, 24 heures sur 24 heures, tous les deux, comme un couple normal.
Rodney (balbutiant) : Je…Je…

Son cerveau était en total black-out. Court-circuit. Fusible grillé. Il n’arrivait plus à réfléchir ni à penser tellement il avait du mal à y croire…mais aussi tellement il était heureux !

John (hurlant) : McKay, répondez, nom d’un chien ! Ou faut-il que je le fasse à votre place ?
Rodney (reconnecté et contrarié) : La ferme, colonel ! (à Elizabeth) Tu…Tu veux vraiment… ?
Elizabeth (levant un sourcil) : Tu veux que je te le redemande une troisième fois ?
Rodney : Heu…Non, non.
Elizabeth (commençant à être inquiète) : Alors ?
Rodney (la soulevant dans ses bras, un sourire extatique aux lèvres) : Alors ? Oui, bien sûr ! Mille fois oui !

Et il l’embrassa passionnément et amoureusement sous un tonnerre d’applaudissements et de cris joyeux.
Seul Kavanagh était furieux et il quitta la fête sans demander son reste. Quant à Caldwell, qui avait la mâchoire qui semblait être tombée quand il avait vu Rodney et Elizabeth s’embrasser, il essaya de reprendre ses esprits et d’assimiler les dernières informations. Il prit ensuite un air grave et sérieux.

Caldwell (d’une voix tonitruante) : Dr Weir ! Dr McKay ! Dans mon bureau !
John : Houlà ! Ça va chauffer…

Rodney et Elizabeth rompirent leur baiser et grimacèrent. Ils descendirent de l’estrade, McKay en tête. La diplomate lui prit la main pour renforcer ainsi leur statut de couple officiel. Le Canadien sourit et serra sa main tendrement. Ils suivirent le colonel Caldwell, très contrarié, et passèrent devant Zelenka et Beckett. Rodney leur lança un regard noir.

Rodney : On aura des choses à se dire tous les trois.
Carson (embêté) : Heu…
Zelenka : Mais nous aussi…

L’astrophysicien fut surpris par la réplique du Tchèque mais il continua son chemin, la main d’Elizabeth toujours dans la sienne.
Lorsqu’ils quittèrent le réfectoire, tous les autres membres se mirent à discuter sur cette incroyable révélation.
Carson s’approcha de Laura pour partager ses gains.

Carson : Merci pour votre aide, lieutenant. Voici votre part.
Laura : Je préférerais autre chose.
Carson (étonné) : Quoi ?
Laura (souriant) : Un baiser.

L’Ecossais se mit à rougir d’embarras. Ne voulant pas laisser passer cette occasion, la jeune femme posa sa main sur la nuque du médecin, lui abaissa la tête de force et l’embrassa à pleine bouche. Carson répondit au baiser de la militaire et l’entoura de ses bras.

John (râlant) : Et zut ! Je dois 30$ à McKay…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
avatar

Nombre de messages : 2966
Age : 36
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Mer 15 Mar - 1:05

Dans le bureau de Caldwell, nos deux amoureux avaient l’impression d’être deux lycéens convoqués chez le proviseur. Mais là, ils ne comptaient pas acquiescer à chaque demande et chaque reproche du leader militaire : ils étaient prêts à se battre contre lui pour continuer leur mission sur Atlantis mais aussi leur liaison amoureuse. Caldwell les regardait avec un air sévère, mais son smoking ne rendait pas la situation très sérieuse. En fait, Rodney et Elizabeth souriaient et avaient enlacé leurs doigts amoureusement, ce qui accentua la contrariété du colonel.

Caldwell : Bon. J’exige des explications.
Elizabeth (l’innocence personnifiée) : Je croyais avoir été bien claire.
Rodney (confirmant les paroles d’Elizabeth) : Nous l’avons été.
Caldwell (s’énervant) : Ça suffit ! Ça dure depuis combien de temps cette histoire ?
Elizabeth : Plus d’un mois.
Caldwell : Alors, je présume que c’est vous (désignant Rodney) l’acteur de la vidéo de Kavanagh, McKay… (le voyant rougir) Je vois… (murmurant) Sheppard va avoir de mes nouvelles…
Elizabeth : Maintenant que vous savez tout, est-il possible qu’on revienne à la fête ?
Caldwell : Quoi ? Mais…
Elizabeth : Vous n’avez pas vraiment votre mot à dire. C’est moi qui dirige cette cité, pas vous.
Caldwell : Peut-être, mais…
Rodney (l’interrompant) : Si vous voulez parler de votre interdiction de fraternisation, ça ne nous concerne pas. Nous sommes des civils, pas des militaires…Bien que je trouve cette règle complètement idiote.
Caldwell (mécontent) : Vous n’avez rien à dire à ce sujet !
Rodney : Ce n’est que mon opinion…
Elizabeth (souriant) : Et je la partage.
Caldwell (se hérissant) : Si vous…pouviez arrêter ce…cette…Enfin, bref. Tenez-vous un peu.
Rodney (malicieux) : On va essayer.
Elizabeth (redevenant sérieuse) : Rodney…Nous resterons professionnels, vous le savez bien.
Caldwell (jetant un coup d’œil vers Rodney) : Mouais…
Elizabeth : On peut s’en aller maintenant ? Vous avez eu toutes vos réponses.
Caldwell : Heu…Oui, oui.
Rodney : Merci. (caustique) Vous êtes trop bon.
Caldwell (se fâchant) : McKay ! Je ne vous…

Le colonel ne put finir sa protestation. En effet, Rodney avait filé en vitesse de son bureau, entraînant Elizabeth, rieuse, avec lui. La fête n’attendait plus qu’eux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
avatar

Nombre de messages : 2966
Age : 36
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Mer 15 Mar - 2:38

Quand Rodney et Elizabeth arrivèrent main dans la main, ils se sentirent immédiatement observés. Elizabeth sourit et leva la tête avec fierté tandis que Rodney était légèrement crispé et plutôt gêné par une telle observation. La diplomate l’embrassa sur la joue pour essayer de le détendre et ils finirent par avancer pour se mêler à la foule. Tandis qu’Elizabeth se trouvait au milieu d’un groupe de femmes, Rodney avait rejoint John, Ronon, Carson, Teyla, Radek et Laura. Il jeta alors un regard assassin à l’Ecossais et au Tchèque.

Rodney : J’ai deux mots à vous dire…
Carson (grimaçant) : Aïe !
Zelenka (imperturbable) : Je vous écoute.
Rodney : Sur quoi avez-vous parié ?
Zelenka : Sur celui qui avouerait votre relation le premier.
Rodney : Ha oui… ? Et je peux savoir comment vous étiez au courant (jetant un regard noir sur John) ?
John (protestant) : Hé ! Je n’ai rien dit !
Laura (malicieuse) : Disons qu’on a vu…des choses.
Rodney (surpris) : Quoi ? Vous aussi, vous saviez ?
Laura : Ouais. Je vous ai vu vous embrasser dans la salle de débarquement.
Rodney : Qu...Quoi ?
Carson : Et pour moi, vous étiez dans le couloir. De vraies bêtes sauvages…
Rodney (se sentant gêné) : Co…Comment ?
Zelenka : Quant à moi, j’ai eu droit au grand jeu dans le labo…

Cette dernière révélation rendit muet l’astrophysicien, rouge et très embarrassé.

Zelenka : D’ailleurs, si vous pouviez éviter…ça…à l’avenir…
Rodney (de plus en plus embarrassé) : Heu…Et bien…

C’est à ce moment qu’Elizabeth arriva et vit avec étonnement la rougeur de son compagnon. Elle lui posa une main douce sur l’épaule et le regarda, intriguée.

Elizabeth : Rodney, ça va ?
Rodney : Heu…Oui, oui.
John (souriant) : Il vient d’apprendre comment ces trois-là (montrant Carson, Zelenka et Laura) ont su pour vous.
Elizabeth : Ho ? Et ?
Rodney : Heu…Je te dirai ça plus tard.
Teyla : Et ce bain de foule ?
Elizabeth : Assez…heu…intéressant…
John : Intéressant ?
Elizabeth : Et bien… (regardant Rodney, navrée) Il y en a une qui m’a demandée si j’étais droguée…Une autre si j’avais été saoulée…Un m’a demandé si Rodney m’avait mise enceinte. Et j’ai eu comme autre supposition étrange que je reste avec toi parce que tu es riche.
Rodney (vexé) : Superbe !

John était mort de rire devant la déconfiture et la déception de Rodney face à l’opinion qu’avaient les membres de l’expédition au sujet de son charme. Elizabeth l’embrassa tendrement pour le rassurer sur la force de ses sentiments. Il lui sourit alors et pensa aussitôt à son avenir avec elle : ne lui avait-elle pas proposé de vivre avec elle ? Il faudrait d’ailleurs qu’il s’organise pour son déménagement. Il voulait s’installer le plus vite possible. Comme si elle lisait dans ses pensées, Elizabeth lui dit :

Elizabeth : Tes affaires sont déjà installées dans mes…enfin maintenant, dans nos quartiers.
Rodney : Vraiment ? Comment as-tu su que j’accepterai ta proposition ?
Elizabeth (souriant malicieusement) : Parce que je sais que tu m’aimes à la folie.

Pour appuyer son affirmation, elle lui montra son bracelet Il’Voleen puis elle passa ses bras autour de son cou et l’embrassa avec passion. Il la serra alors tout contre lui et glissa sa main dans les cheveux de la jeune femme. Ils furent interrompus par un raclement de gorge produit par le colonel Sheppard.

John : Bien. Je vois que vous avez choisi votre cavalier, Elizabeth. Et comme vous êtes le leader d’Atlantis, je pense que c’est à vous de lancer la première danse.
Rodney (voyant où John voulait en venir) : Quoi ? Non !
Elizabeth (levant un sourcil et souriant) : Pourquoi pas. Tu viens, Rodney ?

Elizabeth ne laissa pas Rodney répondre et l’entraîna vers la piste improvisée. Le Canadien jeta un regard assassin à John, jurant qu’il se vengerait.
Le couple se retrouva au milieu de la piste, observé par tous. Rodney n’aimait pas être observé aussi intensément. Il rougissait de plus belle et baissait les yeux, contemplant ses chaussures. Elizabeth lui prit gentiment le menton et lui fit lever la tête pour planter son regard vert dans ses yeux bleus, souriante. Il répondit timidement à son sourire et ils attendirent tous deux les premières notes de la musique. Au signal du colonel Sheppard, Smith fit commencer la chanson : « Unchained Melody ». Rodney et Elizabeth se figèrent un instant en reconnaissant leur chanson et regardèrent John, qui souriait de toutes ses dents, surpris. En effet, Rodney n’avait rien dit à ce sujet à quiconque mais Elizabeth l’avait confié à Teyla. Les deux femmes étaient devenues très proches et se racontaient tout. La diplomate regarda alors l’Athosienne qui lui sourit et lui fit un clin d’œil. Soudain, Elizabeth fut enlacée étroitement par Rodney qui l’entraîna dans la danse. Elle reporta donc son attention sur son astrophysicien qui la regardait amoureusement mais qui avait gardé sa légère teinte rouge. Elle posa alors sa tête sur son épaule et se laissa bercer par le doux rythme de la chanson et de son adorable cavalier.
Rodney espérait qu’ils seraient bientôt rejoints par d’autres couples sur la piste pour que cette observation intense cesse enfin. Mais son espoir fut vain. Il vit que Carson voulait y aller mais le lieutenant Cadman l’en empêcha pour une obscure raison que le Canadien comptait bien découvrir.
Elizabeth, complètement immergée dans la chanson, la sensation agréable des bras de Rodney autour d’elle et de son corps contre le sien et ses sentiments, elle leva son visage vers lui, posa sa main contre sa nuque et l’embrassa avec passion, le serrant encore plus contre elle de son autre main.
Rodney avait l’impression d’être possédé ou ensorcelé, il ne savait pas, et il finit par oublier toutes les personnes présentes dans le mess quand il sentit les douces lèvres de sa compagne prendre avidement les siennes. Il la serra contre lui à l’étouffer et mêla les doigts de sa main droite dans les cheveux de la diplomate tandis que sa main gauche se posa au creux de ses reins.
La chanson cessa en même temps que leur baiser. Ils avaient le souffle coupé et entendirent enfin les sifflements joyeux lancés par les membres de l’expédition présents. Smith mit une autre musique et les couples commencèrent enfin à affluer sur la piste, dont Laura et Carson. Celui-ci tenait d’ailleurs fermement la jeune femme et ne semblait regarder qu’elle. Rodney vint alors les taquiner, accompagné d’Elizabeth.

Rodney (souriant) : Alors, Carson, on s’est enfin décidé ?
Carson (se rendant soudain compte de sa présence) : Quoi ?
Laura : Disons que j’ai un peu aidé.
Rodney (levant un sourcil, amusé) : Je vois…
Elizabeth : Vous êtes donc le deuxième couple officiel d’Atlantis ?
Laura : Je l’ignore. Peut-être…
Carson : Où est passé le colonel Caldwell ?
Elizabeth : Au buffet.
Carson : Et Kavanagh ?
Rodney : Quoi ? Il est ici ?
Elizabeth (essayant de le calmer) : Oui. Je ne savais pas comment tu allais réagir, alors…
Laura : Vous inquiétez pas. Comme vous avez officialisé la chose, il est parti bouder dans son coin. De toute manière, il sait ce qui l’attend s’il fait encore des frasques.
Rodney (d’un air menaçant) : Oh oui…

L’astrophysicien vit tout à coup que des militaires s’activaient autour des tables, déposant des paquets cadeaux.

Rodney : Qu’est-ce qu’ils font ?
Elizabeth : Avec le colonel Caldwell et le lieutenant-colonel Sheppard, nous avons pensé que ça serait plus convivial que nous ouvrions nos cadeaux tous ensemble, comme une immense famille.
Rodney (grimaçant, soudain très inquiet) : Ha ?

Le Canadien pensa alors à sa future humiliation publique quand Elizabeth découvrirait la nature de certains de ses cadeaux. Voyant la gêne et la rougeur envahir le visage de son petit ami, la diplomate se demanda ce qu’il avait bien pu prendre. Elle finit par hausser légèrement les épaules. Elle le saurait bien assez tôt.
__________________________________________

voilà.la suite et fin demain en principe Mr. Green

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
avatar

Nombre de messages : 2966
Age : 36
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Mer 15 Mar - 12:08

comme promis,voici la fin de ma fic "Joyeux Noël"
__________________________________________

Minuit était passée. Aux douze coups, tout le monde s’était embrassé et s’était souhaité un joyeux Noël. Maintenant, l’heure était venue pour découvrir les cadeaux.
Rodney et Elizabeth étaient installés à une table où se trouvaient le reste de SGA-1_ c'est-à-dire John, Teyla et Ronon_ et à laquelle on pouvait ajouter Carson et Laura. Zelenka était installé à une autre table avec le Dr Simpson et d’autres scientifiques. Une fois que tous les membres s’étaient installés, une dizaine de militaire vinrent poser les cadeaux qui leur étaient destinés.
Ronon et Teyla furent très étonnés d’en avoir. John leva les yeux au ciel et leur sourit.

John : C’est Noël pour tout le monde, même pour vous. Et puis, vous savez, les enfants adorent cette fête sur Terre. Vous devriez le proposer à votre peuple, Teyla.
Teyla : J’y réfléchirai…
John : Allez-y. Ouvrez vos cadeaux.

Le militaire voulait voir leur réaction. Teyla ouvrit un de ses paquets, qui s’avérait être le cadeau d’Elizabeth, et sourit alors d’un air ravi. L’Athosienne découvrit un magnifique vase ancien, de style inca. La fresque peinte sur l’objet représentait la cérémonie du soleil. Teyla fut impressionnée par les détails et la beauté du vase et remercia chaleureusement le Dr Weir. Elle ouvrit ses autres cadeaux avec plus d’impatience pour découvrir un très joli bracelet de la part du colonel Sheppard, un livre sur le Shintoïsme de la part du Dr McKay et un livre d’aventure de la part du Dr Beckett.
Ronon avait eu droit à un katana japonais de la part de Sheppard, toute l’histoire et toutes les techniques des arts martiaux de la part du Dr Weir, une dague chinoise de la part de McKay et un livre sur la méditation de la part de Beckett. Le Runner leva d’ailleurs un sourcil étonné devant ce présent.

Ronon : Méditation ?
Carson : Ça m’a paru…heu…utile.
Rodney (très bas) : Excellente idée.

John attendait que McKay et Elizabeth ouvrent leurs cadeaux, ou plus précisément ses cadeaux un peu spéciaux.

John (avec un sourire mystérieux) : McKay, Elizabeth, c’est à vous.

Rodney observa John avec méfiance. Il se doutait de quelque chose quand il fut interrompu dans ses pensées par l’exclamation de surprise d’Elizabeth quand elle ouvrit un de ses paquets. C’était une magnifique petite chaîne en or avec un beau E en rubis comme pendentif.

Elizabeth : Rodney ! Il est magnifique !

L’astrophysicien lui retira son saphir pour mettre son collier à la place. La jeune femme l’embrassa tendrement pour le remercier.

Teyla (admirative) : Il est vraiment très beau.

Rodney commença lui aussi à déballer ses paquets et découvrit une belle chemise d’un beau bleu cyan profond. Alors que le Canadien allait remercier Elizabeth, il se figea quand il vit le paquet qu’elle était entrain d’ouvrir. Il allait l’arrêter mais ce fut trop tard. Dans la boîte se trouvait une petite collection de lingerie fine, affriolante et sexy. John se mit à siffler, moqueur.

John (le taquinant) : McKay ! Vous allez en passer des nuits de folie.
Teyla (chuchotant) : Colonel !

Elizabeth était muette de stupeur tandis que Rodney était d’un beau rouge vif. Sans gêne, le lieutenant Cadman sortit un des sous-vêtements et chercha l’autre qui allait avec…ou plutôt les autres. Elle eut alors dans les mains un bel ensemble : un joli soutien-gorge rouge en fine dentelle, une petite culotte assez échancrée du même genre, un porte-jarretelles discret et des bas délicats. En bref, c’était très sexy. Laura fit alors un large sourire à Rodney.

Laura (se voulant rassurante) : Très jolie ! Vous avez un goût excellent.

Rodney était de plus en plus embarrassé et il n’osait pas regarder Elizabeth. Sa stupéfaction passée, la jeune femme se mit à sourire timidement puis elle se pencha vers Rodney et lui chuchota doucement à l’oreille, tout en caressant discrètement sa cuisse.

Elizabeth (chuchotant sensuellement) : Je les mettrai tout à l’heure et tu auras la joie de me les enlever…un par un, tout en douceur.

Elle rendit sa caresse plus insistante ce qui accentua la rougeur de l’astrophysicien puis elle lui fit lever la tête et l’embrassa à pleine bouche avec passion. Rodney lui répondit avec la même passion et la même faim.

John : Manifestement, ça a l’air de vous plaire, Elizabeth…
Rodney (interrompant le baiser) : Ça suffit les réflexions.
John : Pour ce que j’en disais…

Ils continuèrent à déballer leurs cadeaux et le moment tant attendu par John arriva enfin : ils ouvraient ses cadeaux. Elizabeth se retrouva avec le livre du Kama-Sutra entre les mains tandis que Rodney sortit une paire de menottes de son paquet.

John (avec un sourire de pure malice) : Au final, ça complète bien votre cadeau, McKay.
Rodney (prêt à exploser) : Colonel, plus un mot !
John : Ça pimentera un peu votre relation.
Rodney (furieux) : Colonel !

Il se leva brusquement de table et fonça droit sur John qui, devinant les intentions de McKay, se leva à son tour et se mit à courir en riant. Rodney le poursuivit en lui hurlant dessus, ce qui provoqua le rire de ses amis.
Ainsi se termina la première fête de Noël sur Atlantis qui fut une belle réussite.


FIN


_____________________________________

Voilà, elle est fini et j'attends vos avis avec impatience.la séquelle de cette fic s'appelle "Homme-Femme: Mode d'Emploi" mais elle n'est pas encore écrite(j'ai juste le résumé). J'écris une autre fic NC-17 actuellement,"Télempathie", mais je ne sais pas si vous ne préféreriez pas que je termine d'abord ma saga avant d'en mettre une indépendante Confused ...donnez-moi votre opinion Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
matmatah
Tête en l'air
avatar

Nombre de messages : 1536
Age : 38
Localisation : juste derrière toi
Date d'inscription : 13/07/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Ven 17 Mar - 20:17

ça y est je viens de lire ta fic sur noël et j'ai adoré. 10/10

le couple WEIR/McKay y est toujours autant attendrissant. love

beaucoup d'humour dans cette fic ainsi qu'un début de dispute ( je dis début car ils se réconcilient vite en même temps je pense que j'aurais la même réaction que WEIR la baffe en moins enfin peut être Embarassed )

en bref tes fics sont géniales Lagentillefan donc continues comme ça car tu as une fervente admiratrice bong bong


quant à ta prochaine fic fais comme tu le sens; si t'as plus de motivation ou d'idées pour "telempathie" que pour la suite de " joyeux noël" alors ça me dérange pas.
en fait , fais comme ça t'arranges toi car de toute manière; en ce qui me concerne; je lirais tes fics avec autant de passion. :DD :DD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
avatar

Nombre de messages : 2966
Age : 36
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Ven 17 Mar - 20:45

:DD merciiiiiii Matmatah!!je commençais à m'inquiéter en ne voyant aucune critique affraid (mes fics auraient-elles perdu de leurs charmes,voilà la question qui me taraudait What the fuck ?!? )
mais non!
bon ben je mettrais "Télempathie" en ligne car elle est en fin d'écriture.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
matmatah
Tête en l'air
avatar

Nombre de messages : 1536
Age : 38
Localisation : juste derrière toi
Date d'inscription : 13/07/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Ven 17 Mar - 22:04

ne t'en fais pas pour tes fics elles sont génialissimes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 38
Date d'inscription : 05/07/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Ven 17 Mar - 22:25

lagentillefan a écrit:
:DD merciiiiiii Matmatah!!je commençais à m'inquiéter en ne voyant aucune critique affraid (mes fics auraient-elles perdu de leurs charmes,voilà la question qui me taraudait What the fuck ?!? )mais non!
Mais non mais non!!!!! AAAAHHhh! Que vas-tu t'imaginer?! affraid J'adôôre tes fics, encore plus que la série, en fait Mr. Green C'est juste que le rythme est vachement soutenu bounce Je ne sais pas comment tu fais pour écrire, taper, lire toutes les fics de tout le monde dont les miennes, et vivre ta vie, et manger, dormir (un peu), regarder Stargate et les Experts......... moi je suis un peu larguée pale
MAIS comme je savais pas quoi faire ce soir, et qu'il y a rien à la tv, et bien je vais rattraper du temps perdu et lire Joyeux Noël, et la suite de la fic de Matmatah. Na! rambo

J'édite passque ça y est! J'ai lu!
La scène, au mess, au début, quand Ronon apprend que McKay et Liz sont ensemble à cause de l'étourderie de John, m'a fait mourir de rire Laughing Et puis aussi quand John et McKay se retrouvent "quittes" avec leur sang de wraiths (court, mais culte thumright ), la façon dont Zelenka et Carson découvrent la relation de leurs collègues, les paris entre les membres d'Atlantis, et enfin l'échange de cadeaux. C'est bourré d'humour, je me suis bidonnée!!!!!!!!!!!! J'en redemande!!! BRAVO 10/10 victoire

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
avatar

Nombre de messages : 2966
Age : 36
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Sam 18 Mar - 2:06

Merciiiiiiiiiii ma Valm adorée love .il faudra être un peu patientes car je n'ai pas encore fini "Télempathie".j'y saute dès ce soir!! Mr. Green

_________________


Dernière édition par le Sam 18 Mar - 3:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
avatar

Nombre de messages : 2966
Age : 36
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Sam 18 Mar - 3:31

ne voulant pas vous faire trop trépigner,je vous met le premier chapitre(ou paragraphe)de "Télempathie".Attention,cette fic ne fait pas partie de la saga "Prima Noctae" Wink .j'ai pas fini de l'écrire mais comme j'ai 51 pages d'avance et que la fin se profile bientôt,je vous mets au moins le début.
elle est aussi dans le NC17 à cause de scènes d'amour plutôt chaudes mais aussi pour la violence(y a de la torture).
Bonne lecture Mr. Green

P.S:au fait Valm,je suis entrain de réfléchir actuellement sur une fic sur C.S.I:N.Y.ça te plairait?

______________________________________________

TELEMPATHIE



L’équipe du lieutenant-colonel John Sheppard se trouvait sur M3B-425, planète à la végétation sauvage et à la civilisation proche des Indiens, les Malikaches. Teyla Emmagan et Ronon Dex appréciaient bien ce peuple, accueillant et spirituel, tandis que le docteur Rodney McKay ne cessait de pester contre leurs croyances idéalistes et improbables. L’astrophysicien ne croyait en aucune religion. Seule la science était la sienne.
Voyant l’obstination de l’étranger, Amiteth, le sorcier du village où se trouvait l’équipe SGA-1, décida de le convaincre.

Amiteth : Venez, Lubeye(traduction:yeux bleus et on prononce loubaille) . Venez voir que tout est possible.
Rodney : Désolé, je ne crois pas à votre magie, vos esprits et tout le tremblement.
Amiteth (mystérieux) : Pour le moment, oui.

Amiteth fit entrer McKay dans son espèce de tipi et le fit asseoir par terre.

Amiteth : Ouvrez votre esprit, Lubeye.
Rodney (soupirant et croisant les bras) : C’est inutile, n’insistez pas.

Sans prévenir, Amiteth posa sa main sur le front du Canadien. Celui-ci pouvait sentir que le sorcier malikache avait un objet rond et métallique dans sa paume et qu’il le lui collait au milieu du front. McKay sentit soudain une douleur fulgurante lui vriller le crâne et il poussa alors un cri effrayant.
Entendant son ami, John se précipita vers le tipi, y entra et vit McKay recroquevillé sur le sol, se tenant la tête des deux mains, et le sorcier Amiteth sourire avec un air satisfait. Voyant le militaire lever son arme vers lui, le Malikache lui fit un sourire rassurant.

Amiteth : Tout va bien.
John (méfiant) : Oh, vraiment ?
Amiteth : Votre ami va juste voir que ce que je dis est vrai, Riawor(traduction:guerrier) .
John : Quoi ?

Peu à peu, McKay se détendit puis il finit par s’asseoir lentement en se tenant les tempes, grommelant.

John (inquiet) : McKay, ça va ?
Rodney (se frottant les tempes) : Oui, oui. Juste un bon mal de crâne. (à Amiteth) Qu’est-ce que vous m’avez fait ?
Amiteth (avec un sourire madré) : Vous verrez…bientôt.
John (s’interrogeant sur l’air énigmatique du sorcier) : Ecoutez, McKay, on va y aller. Beckett vous examinera.
Rodney (regardant Amiteth avec un air soupçonneux) : …Ok…

Les deux hommes sortirent du tipi sous le regard mystérieux et satisfait d’Amiteth. Sheppard appela Teyla et Ronon et tous partirent vers la Porte.

Teyla : Qu’est-ce qui se passe ?
John : McKay a eu des ennuis…
Ronon : Encore ! (Rodney lui jeta un regard noir) Et lesquels, cette fois-ci ?
John : Je crois qu’il a vexé le sorcier du village.
Ronon : Et comment ?
Teyla : Ne me dites pas qu’il a critiqué ses croyances ?
John : Oh si !
Ronon (intrigué par la supposition de Teyla) : Pourquoi ?
Teyla (soupirant) : Ce n’est pas la première fois que ça lui arrive(voir " Hors d'Atteinte") . Vraiment, Dr McKay…
Rodney (boudant) : Oui, bon, ça va…

Arrivés à la Porte des Etoiles, Teyla composa l’adresse d’Atlantis et toute l’équipe traversa enfin le vortex.
______________________________________________

bon je ne vous assure pas la suite pour ce week-end(tout dépendra du dodo du gendarme paternel lol! )mais lundi c'est sûr!!!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valm.csi
Expert


Nombre de messages : 3399
Age : 38
Date d'inscription : 05/07/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Sam 18 Mar - 17:07

lagentillefan a écrit:
51 pages d'avance
affraid QUE OUA!!
Citation :
P.S:au fait Valm,je suis entrain de réfléchir actuellement sur une fic sur C.S.I:N.Y.ça te plairait?
YOOUUUUUUHHOUUUUU!!!! 10/10 Je me demandais quand tu te lancerais!! C'est une merveilleuse et lumineuse, que dis-je fantastique idée!!!!!!!!!!! victoire Fonce!! J'ai déjà hâte d'y être!!!! bong dingo HAHAHA!!! clap

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.csi-fanfics.com/
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
avatar

Nombre de messages : 2966
Age : 36
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Dim 19 Mar - 2:57

bon voici une petite suite de "Télempathie".et je vais essayer d'en rajouter.
_____________________________________

Le docteur Carson Beckett n’ayant rien trouvé d’anormal chez Rodney, l’équipe du lieutenant-colonel Sheppard se rendirent à la salle de conférence pour le débriefing avec le docteur Elizabeth Weir, le leader d’Atlantis, et le colonel Steven Caldwell, chef de la section militaire de la cité.

Elizabeth : Donc, à part l’incident avec leur… sorcier, il n’y a eu aucun autre problème ?
Teyla : Oui. Vos anthropologues devraient venir voir ce peuple car leur société est très intéressante.
Elizabeth (souriant) : Je déciderai de cela avec votre rapport.
Caldwell : Et sinon, possèdent-ils une quelconque technologie qui pourrait nous servir ?
Rodney : Non. Leur civilisation n’est pas suffisamment développée pour ça.
John (levant les yeux au ciel) : / Et voilà ! Avec Caldwell, c’est militaire militaire. Il pourrait pas retirer le balai qu’il a dans le cul ?! /

Rodney se mit à rire doucement quand quelque chose le frappa soudain : Caldwell n’avait pas réagi aux paroles de Sheppard. Croyant que c’était la fatigue, l’astrophysicien haussa les épaules et se replongea dans le débriefing.
Celui-ci dura encore une dizaine de minutes puis chacun repartit vaquer à ses occupations. Elizabeth rassemblait encore ses papiers tandis que Rodney déconnectait son ordinateur. Il se dirigea enfin vers la sortie quand…

Elizabeth (avec un ton sensuel et gourmand) : / Hmm…Rodney, vous avez vraiment des fesses à croquer…/

ATTENTION: / pensées que Rodney entend /

Le Canadien se retourna, surpris et rougissant, et regarda la diplomate avec de grands yeux.

Rodney (déstabilisé) : P…Pardon ?
Elizabeth (avec un air interrogateur) : Vous avez quelque chose à me dire, Rodney ? /Haa, ses yeux bleus, si profonds et si clairs à la fois, si expressifs…/

Rodney se rendit alors compte que la jeune femme n’avait pas remué les lèvres. Il entendait ses pensées ! Ce damné sorcier l’avait rendu télépathe !

Elizabeth : Rodney ? / Et ses lèvres…Je voudrais bien y goûter…Il a aussi des épaules solides et carrées. Y poser la tête doit être si agréable et sécurisant. Et son torse ferme…J’aimerais tant passer mes mains sous son T-shirt pour le caresser…Et ses hanches…On pourrait…/

Et là, les pensées d’Elizabeth devinrent des images : la jeune femme les imagina tous les deux entrain de faire l’amour sensuellement sur la table de la salle de conférence. Alors qu’il avait rougi au fur et à mesure de sa description physique par la diplomate, Rodney vira carrément au rouge vif face au fantasme de la jeune femme. On pouvait presque imaginait la vapeur lui sortir des pores de la peau tellement il avait chaud. Il tira même son col pour respirer et se racla légèrement la gorge.

Elizabeth (inquiète devant son silence) : Rodney ? Ça va ? / Pourquoi est-il si rouge ? /
Rodney (rougissant toujours) : Hein ? Heu…Oui, oui. Merci, Elizabeth.

Et l’astrophysicien partit précipitamment, très embarrassé, devant une Elizabeth interdite. Bon, direction l’infirmerie et vite !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
avatar

Nombre de messages : 2966
Age : 36
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Dim 19 Mar - 5:10

Quand l’astrophysicien canadien arriva à la section médicale, il y trouva Carson, bien entendu, mais aussi le lieutenant Laura Cadman et ils étaient entrain de discuter tranquillement. Déjà assailli par les pensées des personnes qu’il avait croisées pour venir jusqu’ici, Rodney reçut celles de ses amis de plein fouet.

Carson : / J’aimerais tant répondre à ses avances…mais ce serait irresponsable. Je ne dois pas m’attacher. /

Les pensées de la militaire étaient nettement plus osées : elle s’imaginait arracher les vêtements du médecin écossais et se jeter sauvagement et passionnément sur lui. Et Rodney ne tint plus : il explosa.

Rodney (râlant) : Pitié, Cadman, prenez une chambre !
Laura (très surprise) : Quoi ?
Rodney : Si vous voulez lui arracher ses fringues (montrant Carson, qui rougit immédiatement), allez-y, mais pas ici !

Laura était muette de stupeur tandis que ses joues prenaient une jolie teinte rouge. Comment pouvait-il savoir ça ?! Mais McKay ne s’arrêta pas en si bon chemin. Il se tourna vers l’Ecossais, toujours très rouge.

Rodney : Quant à vous, Carson, cessez de tergiverser et agissez ! Il n’y a rien d’irresponsable à être lié à quelqu’un.

Et le Canadien poussa le médecin dans les bras du lieutenant Cadman. Carson avait les yeux agrandis par la stupeur et s’écarta gentiment de la jeune femme pour reporter son attention sur Rodney.

Carson : Rodney ? Mais…Comment … ?
Rodney (soupirant) : Comment je sais ça ? Je vous entends !
Carson : Mais je n’ai rien dit !
Rodney : J’entends vos pensées ! Ce sorcier vaudou m’a vraiment fait quelque chose ! (soudain, à Laura) Cadman ! Vous ne pensez qu’à ça ou quoi ?!
Laura (sursautant) : Hein ? Mais…
Carson : Quoi ?
Rodney : C’est devenu carrément pornographique ! Par pitié, Carson, sortez enfin avec elle ! Et vous, Cadman, faites le vide dans votre tête !
Laura (gênée) : Heu…Oui.
Rodney : Merci ! Bon, maintenant, Carson, retirez-moi ça !
Carson : Je ne peux pas…
Rodney (contrarié) : Quoi ?!
Carson : Comment voulez-vous que je fasse ? Si c’est le sorcier malikache qui vous a donné ce…pouvoir, c’est lui qui pourra vous le retirer.
Rodney (ironique) : Génial !
Carson : Et, je pense, que vous lui devrez des excuses.
Rodney (têtu) : Pas question ! Il avait une machine dans la main ! C’est pas de la magie !
Carson : Dans ce cas-là, il va vous falloir vivre avec. Mais je vous ferai un scanner pour voir s’il y a une quelconque activité et si ça risque d’évoluer.
Rodney (grommelant) : Merci…
Carson : J’avertirai le Dr Weir…
Rodney (presque pensif) : Je le ferai moi-même…
Carson (intrigué) : Ha ? Si vous voulez…
Rodney : Et occupez-vous de Cadman.

C’est avec ces dernières paroles que McKay quitta l’infirmerie, laissant un Carson très embarrassé et une Laura très impatiente.

Laura (souriant largement) : Alors ?
Carson (avec un sourire dont il avait le secret) : Un dîner, ça vous plairait ?
Laura (hochant plusieurs fois la tête) : Oh oui !

Finalement, cette nouvelle tuile tombée sur la tête de Rodney n’était pas si mal après tout.
_____________________________________

suite peut-être demain soir Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
warrick brown
CSI niveau 1
avatar

Nombre de messages : 136
Localisation : chatelet
Date d'inscription : 05/03/2006

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Dim 19 Mar - 9:41

je viens de passez deux a tout lire de la premiere page a la derniere et je trouve ça superbe je vient de passer 2 heures formidable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesexperts.actifforum.com
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
avatar

Nombre de messages : 2966
Age : 36
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Lun 20 Mar - 1:26

Embarassed merciiiii, Warrick love .bon voici la suite Wink !!
____________________________________________

Avant de rejoindre Elizabeth, Rodney avait envie de s’amuser un petit peu. Il passa d’abord par son laboratoire, où se trouvaient le docteur Radek Zelenka et le docteur Calvin Kavanagh. L’astrophysicien ne fut pas trop étonné par les pensées du Tchèque : calculs, théories et réflexions. Mais celles du désagréable scientifique américain ne lui plut pas du tout : Kavanagh était entrain de chercher un nouveau moyen pour discréditer le leader d’Atlantis. Rodney, furieux, le prit alors par le col de sa veste et le jeta hors du laboratoire.

Rodney (très en colère) : Ne revenez plus dans ce labo tant que vous ne penserez qu’à faire virer le Dr Weir ! Vous êtes parfaitement inutile !
Kavanagh (médusé) : Qu…Quoi ?
Rodney (avec une autorité furieuse) : Vous m’avez très bien compris ! Dehors !

Voyant la colère habitant le chef scientifique canadien, Kavanagh parti sans mot dire, se demandant comment McKay pouvait le savoir.
Zelenka regarda son collègue, étonné. Rodney ne put comprendre ses pensées cette fois, car elles étaient toutes en tchèque, et il finit par expliquer sa situation actuelle à Radek.

Zelenka (presque craintif) : Alors, vous savez ce que je…
Rodney : Oui et non…
Zelenka (intrigué) : Comment ça ?
Rodney (avec un petit sourire) : Je ne comprends pas le tchèque.

Zelenka se mit à rire, soulagé. Au moins, l’arrogant Canadien ne pourrait pas lire dans sa tête. Il le vit alors partir.

Zelenka : Où allez-vous ?
Rodney (souriant malicieusement) : Donner une leçon à Sheppard.
Zelenka (ne cherchant pas à comprendre) : Amusez-vous bien.
Rodney (avec un sourire presque sadique) : Mais j’y compte bien…

Le Tchèque retourna à son travail tandis que McKay quitta le laboratoire pour se diriger vers la salle d’entraînement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
avatar

Nombre de messages : 2966
Age : 36
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Lun 20 Mar - 4:00

John et Teyla étaient en pleine séance d’entraînement. Ronon était assis et attendait tranquillement son tour. Quand il vit McKay arriver en sifflotant, le Runner fut très étonné.

Ronon : McKay ? / C’est le dernier endroit où je penserai le trouver. /
Rodney (grimaçant en levant les yeux et faisant un signe de salutation de la main) : Où en sont-ils ?
Ronon (regardant les deux combattants) : Je pense que Teyla en a bientôt fini.

A peine Ronon avait-il prononcé ces mots que le colonel Sheppard se retrouva au sol avec Teyla au-dessus de lui, lui faisant un petit sourire et levant un sourcil.

Teyla : Colonel, je vous ai encore battu.
John (boudant presque) : J’avais remarqué…

L’Athosienne prit la main du militaire et l’aida à se relever. John remarqua alors la présence incongrue de l’astrophysicien canadien.

John (surpris) : McKay ? Qu’est-ce que vous faites ici ? / Peut-être s’est-il enfin décidé à faire un peu plus de sport… /
Rodney (vexé et râlant) : Je suis venu pour vous voir vous faire dérouiller !
John : Inutile de m’agresser ! / Qu’est-ce que j’ai encore dit ? /
Rodney : Heu…Désolé. Bref. On s’en fait un ?
John (très surpris) : Un quoi ? Un combat ? / Ça y est, Rodney a perdu la boule…Ou alors, les Wraith attaquent… /
Rodney (grognant) : Oui. Je voudrais essayer…
John (de plus en plus étonné) : Heu…Si vous voulez…
Teyla (tendant ses bâtons à Rodney) : Tenez, Dr McKay.
Rodney : Merci.
John (se mettant en position) : Bon, je vais y aller doucement, ok ?
Rodney : Si vous voulez.
John : Prêt ? / Il va se prendre une raclée… Ça dégonflera peut-être son ego. /
Rodney (flamboyant) : Oh oui !

John commença en effet doucement mais, à sa grande surprise, McKay parait tous ses coups. Le Canadien souriait triomphalement devant la déconfiture du colonel. Lisant en lui comme dans un livre ouvert, Rodney parait, esquivait et même frappait au bon moment. John, s’énervant, prit le combat plus sérieusement et ne fit plus la différence entre une lutte contre Teyla et celle qu’il faisait avec Rodney. Le scientifique eut plus de difficultés, se prenant parfois un coup, mais sachant pertinemment ce que le colonel allait faire, McKay avait clairement l’avantage.

Teyla (impressionnée) : Bravo, docteur ! / Il devrait frapper derrière les genoux pour le faire tomber. C’est le bon moment. /

Ayant capté la pensée de l’Athosienne, Rodney fit ce qu’elle avait suggéré et John, surpris, se retrouva encore une fois par terre.

Rodney (avec un grand sourire) : Je vous ai eu. Finalement, ces petites séances, ce n’est pas si mal.
Teyla : Vous devriez venir en faire avec nous.
Ronon (surpris par la victoire de Rodney) : Et pour une première fois, vous étiez étonnant !
Rodney (plastronnant) : Merci.
John (fronçant les sourcils) : Ne criez pas victoire trop vite. C’est juste un coup de chance. /Je ne vous louperai pas la prochaine fois ! /
Rodney : Si ça vous console. Bon, je dois y aller. A une prochaine fois.

McKay les quitta alors, ravi de la déconvenue de John, et se dirigea vers le bureau du Dr Weir.

________________________________________________

une très grande suite demain :DD

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
avatar

Nombre de messages : 2966
Age : 36
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Lun 20 Mar - 15:00

voici la grande suite :DD
____________________________________

Elizabeth était entrain d’étudier les différents rapports de mission posés sur son bureau. Elle devait aussi s’attaquer par la suite à des traductions de documents anciens et elle se mit à soupirer : elle allait encore finir très tard dans la nuit. Enfin…Elle avait voulu ce poste, elle savait donc ce qui l’attendait. Mais la perte de Simon fut un lourd prix à payer et cela avait mis un grand vide dans son cœur. Elle avait ses amis, bien entendu…et Rodney, qui pourrait combler ce vide. Mais elle savait qu’il était amoureux du lieutenant-colonel Samantha Carter, elle avait donc perdu espoir mais elle ne pouvait s’empêcher de le regarder en détail, mais discrètement, lors des réunions, des repas ou lorsqu’il travaillait dans son laboratoire. Le caractère de l’astrophysicien n’était pas facile, évidemment, mais il était devenu son meilleur ami, la soutenant à chacune de ses décisions et elle ne voulait pas perdre cette précieuse amitié à cause de son stupide béguin.
Rodney entra comme une bombe dans son bureau, faisant sursauter Elizabeth. Elle le regarda alors, surprise.

Elizabeth : Rodney ? / Quand on parle du loup… /
Rodney (souriant) : Vous pensiez à moi ?
Elizabeth (hésitant) : Heu…Et bien… / Oui. Et pas de la manière dont devrait le faire une amie. /
Rodney : Très bien.
Elizabeth (ne comprenant pas) : Quoi ?

Rodney fonça droit sur elle, contournant tout de même son bureau, la prit dans ses bras et l’entraîna hors de son bureau. Les membres présents dans la salle de contrôle étaient déroutés devant cette scène.

Elizabeth (très surprise) : Rodney ! Qu’est-ce que vous faites ? /Que lui arrive-t’il ? En tout cas, je ne pensais pas qu’il pourrait me porter si facilement. /
Rodney (avec un ton grave) : Une chose que j’aurais dû faire depuis longtemps…
Elizabeth (raisonnable) : Reposez-moi ! / J’ai chaud… /
Rodney : Oh non ! Je sais ce que vous voulez car je connais vos pensées !
Elizabeth : Quoi ?!

Et sans plus de cérémonie, Rodney embrassa langoureusement la jeune femme. Le baiser fut d’abord tendre et doux puis il devint plus passionné. La langue du Canadien cherchait celle d’Elizabeth puis elles se mêlèrent enfin doucement. La diplomate avait noué ses bras autour du cou de Rodney, mêlant ses doigts dans les cheveux de l’astrophysicien.

Elizabeth : / Il embrasse comme un dieu ! /
Rodney (interrompant le baiser) : Merci. Je me suis entraîné pour ça.

Et avant qu’elle ne puisse lui poser une question sur sa phrase énigmatique, il reprit avidement ses lèvres tout en se dirigeant vers les quartiers d’Elizabeth. Une fois arrivé devant la porte des appartements de la diplomate, Rodney la posa au sol mais la colla ensuite au mur pour continuer de l’embrasser, encore et encore. Leurs mains vagabondaient le long du corps de l’autre, caressantes.
Rodney sentit soudain une nouvelle sensation : il avait envie d’Elizabeth, bien sûr, mais il ressentait aussi le désir de la jeune femme, ce qui doubla le sien.

Rodney (d’une voix rauque) : Elizabeth…

Voyant le regard assombri par le désir du Canadien, Elizabeth ouvrit la porte de ses quartiers et y entraîna l’astrophysicien en le saisissant par le col de sa veste, ses lèvres collées aux siennes.
Avec un suprême effort, Rodney s’écarta légèrement de la jeune femme, voulant mettre cartes sur table avant d’atteindre le point de non retour.

Rodney : Elizabeth, je dois vous…te dire une chose avant qu’on aille plus loin.
Elizabeth (inquiète) : Quoi ? / Je suis allée trop vite ? Bien sûr, idiote, on n’entraîne pas un homme dans son lit comme ça, dès le premier baiser ! Pour qui va-t’il me prendre ? /
Rodney (se fâchant) : Tu n’es pas idiote, Elizabeth ! J’ai autant envie que toi que l’on…heu…bref. Tu es la femme la plus respectable que je connaisse !
Elizabeth (ouvrant grand les yeux) : Comment sais-tu ce que… ?
Rodney : C’est ce que je voulais te dire. Amiteth, le sorcier malikache, il m’a rendu télépathe avec son engin ! Et je crois qu’on peut aussi ajouter l’empathie dans le lot…
Elizabeth : Tu…Tu lis dans les pensées ?
Rodney : On dirait…
Elizabeth : Et depuis quand ?
Rodney : Ça s’est manifesté au débriefing. Je croyais que c’était la fatigue mais tes pensées ont confirmé ce diagnostique.
Elizabeth : Mes pensées ?
Rodney (rougissant) : Heu…Oui. Quand tu as parlé de mes…fesses…et du reste. Et aussi ton idée de le faire…dans la salle de conférence… Ça aurait été une idée excitante, mais là, il y a un peu trop de monde…

Elizabeth rougit alors violemment, puis réalisant ce qu’il venait de dire, un doute s’insinua dans son esprit, la remplissant de tristesse et d’amertume, et elle s’écarta de lui. Rodney ressentit ces deux sentiments négatifs et s’inquiéta.

Rodney : Elizabeth ?
Elizabeth (les larmes aux yeux) : Tu fais ça par pitié ? Ou je suis juste une remplaçante de Samantha Carter ?
Rodney (avec véhémence) : Non ! Elizabeth, comment peux-tu croire ça ?!
Elizabeth (avec colère) : Je sais que tu l’aimes elle, et pas moi !
Rodney : C’est faux ! J’étais attiré par elle, c’est vrai ! C’est le plus brillant cerveau que je n’ai jamais rencontré ! Mais toi, tu es ce que je cherchais de puis toujours : quelqu’un qui m’aime pour ce que je suis, tel que je suis, qui n’essaie pas de me transformer en quelqu’un d’autre ! Je t’aime, Elizabeth, et je ne veux que toi. Si tu en doutes, je partirai d’ici pour te laisser y réfléchir…
Elizabeth : Ce n’est pas vraiment ça, en fait…J’ai peur… / M’abandonnera-t’il comme Simon ? /
Rodney (avec aplomb) : Je ne suis pas Simon.

Sentant la sincérité dans la voix de l’astrophysicien, elle se rapprocha de lui et se mit contre lui, la joue posée sur son torse. Elle sentit ses bras l’entourer et la serrer amoureusement puis Rodney lui déposa un baiser sur la tête. Elizabeth leva son visage vers lui puis attira ses lèvres vers les siennes pour un long baiser plein de ferveur et d’amour.
Au contact des lèvres de la jeune femme sur les siennes, Rodney sentit son désir, et aussi celui d’Elizabeth, flamber de nouveau. Bientôt leurs baisers devinrent plus passionnés et carnassiers, leurs mains caressaient le corps de chacun voluptueusement et sensuellement. Comme elle avait rêvé de le faire, Elizabeth glissa ses mains sous le T-shirt de Rodney et se mit à caresser le torse ferme de son astrophysicien, qui se mit à soupirer d’aise.
Rodney fit doucement glisser ses mains le long du dos de la jeune femme pour ensuite les poser sur ses fesses et il rapprocha brusquement ses hanches des siennes pour qu’elle sente son excitation, lui faisant pousser un petit cri de surprise.
Leurs lèvres ne se quittaient que lorsqu’ils devaient reprendre un peu d’air. Les mains de la diplomate avaient quitté le torse de Rodney pour se glisser sur son dos puis elles descendirent pour se mettre sur ses fesses, passant sous le pantalon. Il gémit doucement contre les lèvres de la jeune femme tandis qu’il fit glisser ses mains dans le dos de la diplomate pour dégrafer son soutien-gorge.
Tous deux sentaient le désir les submerger au fur et à mesure qu’ils se caressaient et s’embrassaient. Le problème_ si on peut appeler ça un problème_ c’est que Rodney ressentait aussi le désir d’Elizabeth et il ne savait pas s’il pourrait tenir suffisamment longtemps quand ils iraient…plus loin. En plus, il était assailli par les pensées plus que sensuelles d’Elizabeth et il n’aurait jamais imaginé que la jeune femme soit aussi passionnée.

Elizabeth (avec un ton sensuel) : / Rodney…Je te veux nu. /
Rodney (écartant légèrement son visage du sien) : Heu…C’est une demande ou juste une idée ?
Elizabeth (avec un sourire taquin et une main caressante sur ses fesses) : C’est une demande.
Rodney (souriant) : Très bien.

L’astrophysicien s’exécuta donc en retirant sa veste et son T-shirt puis, à la surprise de la jeune femme, il retira celui d’Elizabeth et fit glisser son sous-vêtement en douceur tout en embrassant son cou et ses épaules. Il la serra ensuite contre lui et tous deux se mirent à frissonner en sentant leurs peaux en contact. Le désir de Rodney, déjà fort, redoubla et il se jeta sur les lèvres d’Elizabeth presque sauvagement mais avec une évidente passion. Ils se dirigèrent enfin vers le lit et s’y affalèrent dessus, toujours enlacés.
Elizabeth, enivrée de désir, déboutonna le pantalon du Canadien et glissa lentement sa main dans son caleçon. Elle atteignit son objectif et se mit à caresser doucement le sexe tendu de son amant, qui se mit à gémir et à sourire à la fois, car il sentait la satisfaction de la jeune femme face à sa réaction à sa caresse. Elizabeth continua un petit moment cette douce torture, faisant gémir Rodney de plus en plus fort. Elle finit par s’arrêter et repartit à l’assaut de ses lèvres.
Ils finirent par retirer leurs derniers vêtements et ils recommencèrent à se caresser sensuellement. Puis Rodney les fit rouler afin qu’Elizabeth soit sous lui. Il commença ensuite sa lente exploration. Il embrassa d’abord le front de la jeune femme puis ses paupières, ses pommettes, ses joues, et s’attaqua de nouveau à ses lèvres. Il se mit alors à diffuser malgré lui ses pensées.

ATTENTION: // pensées que Rodney transmet //

Rodney : // Elizabeth…Ses lèvres sont si douces… //

Elizabeth était tellement ivre de désir qu’elle n’y prit pas garde.
Par contre, plus loin dans la cité, Teyla se réveilla, croyant avoir entendu quelque chose et ayant étrangement chaud.
Rodney continua son exploration. Il embrassa avec douceur le cou d’Elizabeth et lui fit toutes une série de baisers partant du cou jusqu’à ses épaules. Puis il l’embrassa tendrement entre ses deux clavicules tout en caressant sa poitrine.

Rodney (voluptueusement) : // Sa peau est si pâle, si douce, si tendre…Elizabeth… //
Elizabeth (gémissant doucement) : Rodney…Oh, Rodney… / J’aime ses lèvres sur mon corps, sur mes lèvres…S’il te plaît, continue…/

Dans une autre chambre de la cité, ce fut au tour de Ronon de se réveiller, perturbé par ces pensées amoureuses et cette soudaine chaleur qui l’envahissait. Teyla, elle, avait la confirmation qu’elle avait bien entendu quelque chose. Mais ce n’était manifestement pas des paroles, mais des pensées ! Elle décida donc de se lever pour avertir le colonel Sheppard et le Dr Beckett.
Rodney continua sa lente descente. Il passa ses bras dans le dos d’Elizabeth, lui caressant, et il commença à doucement embrasser et lécher ses seins, la faisant gémir un peu plus fort. Elle mêla d’ailleurs les doigts de sa main droite dans les cheveux du Canadien tandis que son bras gauche entourait ses épaules solides.

Elizabeth (gémissant plus fort) : Rod…Rodney…Oooh… / J’ai l’impression qu’un brasier me consume… /
Rodney : // Elle est si chaude, si passionnée…Elizabeth, comme je t’aime… //
Elizabeth (croyant qu’il lui avait parlé) : Je…Je t’aime aussi, Rodney… (se mordant les lèvres de plaisir)Hmm… / Il a les lèvres si douces et si gourmandes… /
Rodney : // Je la sens frissonner. Elle est totalement franche et sincère dans l’amour. Elle s’impatiente… //

_______________________________________

vous aussi, non lol!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
avatar

Nombre de messages : 2966
Age : 36
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Lun 20 Mar - 15:30

John finit par se dresser comme un ressort dans son lit quand il entendit la dernière pensée de Rodney. Bon, McKay avait soit laissée sa radio allumée soit…autre chose. Le colonel l’ignorait. Il entendit frapper à sa porte et ouvrit. Là, se tenait Teyla et Ronon.

John (surpris et pas totalement réveillé) : Ronon ? Teyla ?
Teyla : Colonel, est-ce que vous avez entendu…heu…
Ronon : Des phrases érotiques ?
John : Oui. Ça n’arrête pas. Je ne sais pas ce que font Rodney et Elizabeth mais…
Teyla : Il n’y a que le Dr McKay qui émet.
John : Tiens, oui, c’est vrai…Attendez, comment ça émet ?
Teyla : Nous entendons ses pensées et nous ne sommes pas les seuls. Plusieurs membres sont sortis de leur chambre et se posent de sérieuses questions.
John : Vous croyez que je ne m’en pose pas, des questions ?
Ronon (levant les yeux au ciel) : Qu’est-ce qu’on fait alors ?
John : On ne va pas les…hem…interrompre.
Ronon (contrarié) : Parfait. Et on va devoir l’écouter toute la nuit ? Au fait, je suis le seul à avoir chaud ?
Teyla (prenant une légère teinte rouge, gênée) : Heu…Non. En fait, je crois que le Dr McKay nous transmet accidentellement un peu de son…désir.
John (soupirant) : Formidable ! Bon, on va voir Beckett pour qu’il réexamine son cas.

Tous trois se dirigèrent alors vers les quartiers de Carson.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
avatar

Nombre de messages : 2966
Age : 36
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Lun 20 Mar - 16:37

Revenons du côté de nos deux amoureux. Rodney avait fini sa séance de baisers et douces caresses, rendant ainsi Elizabeth pantelante de désir. Il embrassa doucement la jeune femme vibrant sous lui et se décida enfin à entrer en elle. Le Canadien la pénétra avec une incroyable douceur, la faisant gentiment gémir. Elizabeth s’accrocha à ses épaules tandis que Rodney, continuant sa lente et douce pénétration, embrassa chaque centimètre de son visage. Quand leurs hanches se rencontrèrent enfin, Elizabeth essayait de reprendre une respiration plus régulière et Rodney n’avait plus une seule pensée cohérente. Mais encouragé par les baisers de la jeune femme, il se mit doucement à faire un lent et tendre mouvement de va et vient.

Rodney (gémissant) : Eli…Elizabeth… // Elle est si douce, si chaude, si intense… //
Elizabeth (gémissant) : Oh Rodney…Rodneyyy ! / C’est si fort… /

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
avatar

Nombre de messages : 2966
Age : 36
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Lun 20 Mar - 16:47

Entendant encore les pensées de McKay, John se mit presque à courir, Teyla et Ronon sur les talons, et la petite troupe arriva enfin devant les quartiers du Dr Beckett. John frappa à la porte et il fut très surpris par la personne qui vint lui ouvrir.

John (les yeux presque exorbités) : Lieu…Lieutenant Cadman ?
Laura (ne portant que le peignoir de Carson et pas totalement réveillée) : Oui. C’est pourquoi ? (reconnaissant son visiteur) Mon… Mon colonel ! Excusez-moi, je…

La jeune militaire rajusta son peignoir prestement et n’osa plus regarder son supérieur. Teyla se mit à sourire tandis que Ronon commençait à montrer des signes d’impatience.

John (reprenant ses esprits) : Pas grave. Pouvez-vous réveiller Carson, s’il vous plaît ?
Laura : Oui, bien sûr. (elle s’éloigna un peu mais les trois visiteurs l’entendirent) Carson ? Réveille-toi.
Carson : Je ne peux pas dormir avec le boucan de ce maudit Canadien. Que se passe-t’il ?
Laura : Le colonel Sheppard veut te voir.
Carson : Le co…Ok. Aide-moi à retrouver mes affaires.

Teyla ne put s’empêcher de pouffer et John finit par sourire, finalement amusé par la situation.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
avatar

Nombre de messages : 2966
Age : 36
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Lun 20 Mar - 17:04

Rodney continuait son doux travail avec Elizabeth. Il avait accéléré le mouvement ce qui avait fait crier de plaisir la jeune femme. Il ne cessait de répéter son prénom, encore et encore, et se sentait doublement submergé par le plaisir : le sien et celle de son amante. Il criait donc avec elle, se fichant éperdument d’être entendu. Il finit par augmenter l’allure et la force de ses coups de reins et tous deux se mirent à hurler. Et quand l’orgasme les frappa enfin, leurs hurlements furent incroyables.

Elizabeth (hurlant et se cambrant presque) : Rod-neyyyyy ! / Oh ! Rodney ! C’est si bon ! /
Rodney (hurlant plus fort) : Elizabeeeth ! // Elizabeth ! Oh Elizabeth ! Tu es si…C’est si incroyable! //

Rodney finit ensuite par s’écrouler sur Elizabeth. Elle l’entoura de ses bras et se mit à embrasser doucement son cou. Il se releva doucement pour l’embrasser à pleine bouche puis il s’écarta gentiment d’elle et se coucha à ses côtés, essayant de reprendre une respiration régulière. Ils étaient tous deux épuisés et en sueur mais ils étaient heureux. Elizabeth se serra tendrement contre Rodney, mettant un bras sur son torse tandis que l’astrophysicien enroula un bras autour de sa taille pour la serrer un peu plus tout contre lui. Ils finirent ensuite par doucement s’endormir.

_____________________________________________

suite peut-être tout à l'heure ou ce soir ou demain Rolling Eyes

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagentillefan
La fleur la plus bleue de toutes les fleurs bleues du monde
avatar

Nombre de messages : 2966
Age : 36
Localisation : à supplier l'inspiration
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   Lun 20 Mar - 18:07

voilà un p'tit bout Wink
_______________________________

Quelques instants auparavant, Carson ayant enfin fini par trouver une tenue décente, il alla voir ce que lui voulaient ses trois visiteurs nocturnes, laissant Laura, qui s’était tranquillement assise sur son lit, l’attendant.

Carson : Qu’y-a-t’il, colonel ? Un problème ?
John : Ne me dites pas que vous ne l’entendez pas ?
Carson : Qui ? Rodney ? Si, bien sûr. Ça complète sa télépathie.
John : Pardon ?
Carson : Manifestement, le sorcier malikache l’a rendu télépathe. Mais quand il est venu me voir, il ne pouvait que lire les pensées, pas les transmettre, comme ici.
John (se doutant alors de la réponse) : Et quand a-t’il commencé à entendre les pensées ?
Carson : D’après ce qu’il m’a dit, lors de votre débriefing. Pourquoi ?
John : Pour rien. (murmurant entre ses dents)Je me disais aussi. (reprenant un ton normal) Et vous ne pouvez pas arranger ça ?
Carson : Non.
Rodney : // Elizabeth ! Oh Elizabeth ! Tu es si…C’est si incroyable! //
John (perturbé par la vague de plaisir orgasmique émise par Rodney) : Heu…Hem…Vous êtes sûr ?
Carson (lui aussi troublé) : Heu…Oui. Comme je l’ai déjà dit à Rodney, seul ce sorcier et sa machine pourraient remettre les choses en ordre…Je pense.
John : Bien. Nous irons le chercher demain. Parce que là, ça devient carrément obscène !
Ronon : En effet. Et je ne m’intéresse guère aux pensées de McKay.
Teyla : Ils ont l’air d’avoir fini. Ils dorment peut-être. On entend plus rien.
John : Alors, profitons-en pour dormir. Merci, Carson. (avec un sourire malicieux)Et bonne nuit.
Carson (rougissant) : Heu…Oui. Bonne nuit, colonel.

Et tous partirent se coucher. Enfin.

____________________________________________

suite ou ce soir ou demain Mr. Green

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)   

Revenir en haut Aller en bas
 
fanfictions SGA (NC-17 ou + de 18 ans)
Revenir en haut 
Page 4 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les fanfictions et vous
» Dictionnaire des termes utilisés dans les fanfictions
» Fan de fanfictions
» Les différents types de fanfictions.
» Fanfictions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Experts: Miami :: Fanfictions :: Autres Séries-
Sauter vers: